Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Elections américaines : tous les espoirs sont permis

Elections américaines : tous les espoirs sont permis

De l’importance de comparer ce qui est comparable.

Le troisième débat qui a opposé hier les deux prétendants au poste suprême semble confirmer une issue de plus en plus tangible et inéluctable : la victoire d’Obama. 

Même si de funestes prévisions et de tenaces superstitions semblent vouloir ne pas encore y croire, on voit mal ce qui pourrait aujourd’hui inverser la tendance, modifier le scénario, et créer la surprise (fatale à l’Amérique) d’une défaite du candidat démocrate. 

Beaucoup comparent maladroitement cette élection, en termes d’issue, à celle de 2004, en annonçant un décompte imprévisible des votes, un recomptage ou même un trucage. Ces analyses méconnaissent l’équilibre des forces de l’époque, car John Kerry était loin d’avoir une avance aussi confortable que son homologue Obama, ni de connaître un soutien populaire comparable. En effet, l’Amérique de 2004 n’a pas le même visage qu’en 2008. Les supporters de Bush, que ce soit en matière fiscale, de sécurité intérieure, ou même de soutien de la guerre en Irak, étaient alors bien nombreux. Et qui se souvient du programme de Kerry à l’époque ? Beaucoup d’Américains ont même certainement oublié jusqu’au nom de l’opposant de Bush. Car il ne faut pas méconnaître un facteur de taille : les Américains ont massivement élu Bush, recomptage des voix en Floride ou pas. 

Imaginer qu’un tel scénario puisse se reproduire le 4 novembre, c’est montrer bien peu de confiance dans la démocratie en Amérique, si chère à notre Tocqueville, et qui a largement inspiré les bâtisseurs de la démocratie en Europe continentale, quoi qu’en disent ses détracteurs. C’est également méconnaître l’histoire de cette démocratie et son fonctionnement du point de vue purement institutionnel. Oublions donc les craintes qui semblent tarauder ceux qui méconnaissent l’histoire des institutions américaines et de sa politique. Ce ne sont là que prévisions trop insidieuses d’oiseaux de mauvais augure. 

Reste une grande inconnue, une crainte largement vécue actuellement par les démocrates : la question noire. Si certains électeurs ignares s’arrêteront au second prénom d’Obama pour faire leur choix, ils sont, soyons-en convaincus, minoritaires. Ce qui est sans doute à craindre également, c’est que certains électeurs, une fois seuls dans l’isoloir, laissent s’exprimer librement leur peur de voir un homme de race noire accéder à la fonction de Commander In Chief. Mais face à cette crainte, se développe celle de voir Mme Palin y accéder en cas de décès du candidat républicain. Et nombre d’Américains la nourrissent, beaucoup plus informés des dérives de la colistière républicaine que ne semblent le croire les médias français. 

Reste la grande inconnue des Etats du Sud : la mobilisation des Noirs pour Obama. Car, traditionnellement, les Noirs se déplacent moins dans les urnes que les Blancs. Ce qui crée ce paradoxe : dans les Etats à majorité noire, ce sont les candidats républicains et conservateurs qui sont traditionnellement élus. Seul Robert Kennedy avait failli faire mentir cette tendance, en étant le candidat mobilisateur du vote noir. Mais Obama, même s’il n’a pas pris le risque de se présenter comme le défenseur de la cause noire dans son pays, réussira peut-être là où tous les candidats progressistes et libéraux (au sens américain du terme) ont échoué.

Alors même s’il reste beaucoup d’inconnues, il faut encore faire confiance à l’Amérique et croire en sa foi démocratique, en sa capacité à choisir le candidat du programme, le candidat qui ne dénigre pas, mais qui affirme. Il faut encore y croire : tous les espoirs sont permis. 

Moyenne des avis sur cet article :  3.33/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • Edward Bernays Edward Bernays 17 octobre 2008 14:01

    Rien à ajouter à cet article, entièrement d’accord avec l’ensemble des points évoqués.

    Pour qui voudra, un article similaire :

    http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=45666

    Soulignons qu’Obama n’a même pas besoin des Etats du Sud pour l’emporter.

    A tous ceux qui feront des commentaires sur les machines à voter (Diebold et autres) :


    - Tous les Etats ne votent pas électroniquement

    - A l’intérieur d’un même Etat, les comtés ont le choix entre le vote papier ou le vote électronique

    - Le retard est tel qu’il faudrait des fraudes nationales et non plus locales (même la Virginie est menacée pour les Républicains, c’est tout simplement incroyable)

    - L’administration Bush n’aidera pas John McCain

    - Les Etats-Unis sont, je suis bien d’accord avec l’auteur, une vraie démocratie, même si des fraudes auront lieu localement

    Enfin, pour la question de la race, cherchez plutôt chez les Indépendants ceux qui refuseront de voter pour un Noir plutôt que chez les sondés qui ont déclaré vouloir voter Obama.


    • lpa75 17 octobre 2008 14:30

      merci pour votre commentaire !
      je suis d’accord avec vous sur le système de vote : les Français ont une vision stéréotypée des machines de votes défectueuses aux Etats-Unis, largement colportée par les médias ...


    • Bois-Guisbert 17 octobre 2008 14:07

      laissent s’exprimer librement leur peur

      Leur refus, pourquoi leur peur ?

      Tous les rejets ne reposent pas sur la peur, c’est ridicule comme perception...


      • lpa75 17 octobre 2008 14:19

        les refus ne reposent pas tous sur la peur, en effet, ils peuvent venir du rejet.
        intéressant débat sémantique en perspective, à la limite du sophisme !
        dans le dictionnaire d’Emile Littré, la peur est définie comme "Passion pénible qu’excite en nous ce qui paraît dangereux, menaçant, surnaturel. "

        cela dit souvent le racisme vient de la peur de l’étranger
        quant à l’emploi du terme ridicule, ne serait-il pas lui même un peu excessif ? car je peux moi même considérer que le vote contre un candidat noir part d’une peur et non d’un rejet, n’est-ce pas là mon droit d’évaluer ainsi la situation ?


      • morice morice 17 octobre 2008 14:13

         Vous oubliez une contante : à 5% d’écart on peut toujours faire élire McCain : Bush a été élu deux fois comme ça... 

        John Kerry était loin d’avoir un avance aussi confortable que son homologue Obama, ni de connaître un soutien populaire comparable. 

        aux exits polls, sondages de sortie de vote, Kerry avait 7 points d’avance. IL a perdu. Vous ignorez comment on peut encore perdre une élection, et le spectre de Ben Laden n’est pas encore réapparu !! Les 5% actuels d’Obama NE SONT PAS SUFFISANTS pour gagner.

        " faire confiance à l’Amérique et croire en sa foi démocratique, " vous rigolez ou quoi là ? Bush a été deux fois nommé président avec 2 fois moins de voix que son concurrent... et vous appelez ça une "démocratie" ??? je vous rappelle que ce n’est pas un suffrage universel direct !!!


        • lpa75 17 octobre 2008 14:29

          selon moi la démocratie ne se définit pas par l’existence d’un suffrage universel direct... la Grèce Antique, référence en matière de démocratie, ne le pratiquait pas, loin de là. Il me semble que représentativité et démocratie sont deux notions différentes. Le peuple exerce sa souveraineté aux Etats Unis par le choix de ses grands électeurs. D’ailleurs il n’est pas exact de dire que pour les deux élections, Bush n’avait pas la majorité du vote populaire : en effet, dans l’histoire des Etats-Unis, seules trois élections ont vu les grand électeurs ne pas respecter le choix des électeurs, dont celles de 2000. 


        • lpa75 17 octobre 2008 14:32

          j’oubliais : Obama n’a pas 5 mais 10 points d’avance selon les sondages... et puis vous conviendrez que les sondages sont une science toute relative...


        • Edward Bernays Edward Bernays 17 octobre 2008 15:07

          Oubliez le nombre de points d’avance et regardez la carte électorale.

          C’est bien parce qu’il s’agit d’un suffrage universel indirect que John McCain ne pourra pas rattraper, non pas 10 points d’écarts dans les sondages, mais son retard cumulé dans les Etats de Ohio + Floride + Virginie + Iowa + Nouveau Mexique !

          Les machines à voter ont contribué à faire basculer l’élection dans l’Ohio (et donc l’élection nationale) en 2004, mais elles n’ont pas servi à faire perdre les 7 points d’avance de Kerry.




        • marc 17 octobre 2008 20:25

          Ipa 75

          Par quoi définissez vous la démocratie ?

          En Amérique, ce que vous appelez démocratie revient à laisser choisir les deux candidats en lice par le complexe militaro-industriel qui les abreuve de millions de dollars. Les autres ne comptent pas. Toute la campagne audio-visuelle est payante. Regardez qui recueille les fonds , vous saurez qui les financiers ont choisi.

          Votre démocratie est une question d’argent ; Le peuple n’est qu’une caution

          Quant à la Grèce, elle a fait des expériences démocratiques ( dont l’utilisation du tirage au sort ) mais en a exclu systématiquement les esclaves. Aux USA, le peuple n’est plus exclu ( Vous semblez ignorer le fait que ça ne fait pas longtemps) formellement du vote , mais tout est fait pour qu’il ne puisse exprimer un quelconque désir d’une autre voie ( vote le mardi, par exemple, qui exclut beaucoup d’ouvriers....)

          Bref, il s’agit d’une "démocratie" purement formelle, pervertie par l’argent, et souvent la fraude.




        • lpa75 20 octobre 2008 15:09

          un anti-américanisme primaire.... avez vous lu L’obssession Anti Américaine, de JF Revel ? Je crois que ça vous aiderait à sortir des clichés de TF1...


        • Plum’ 17 octobre 2008 15:09

          « les Américains ont massivement élu Bush, recomptage des voix en Floride ou pas » : c’est une contre-vérité, car Kerry avait plus de voix sur l’ensemble des USA, c’est au nombre de grands électeurs que Bush a gagné. Sur une telle base, le reste peut-il être crédible ?

          Ouh la, je lis plus loin que l’auteur de l’article s’enfonce en écrivant : « D’ailleurs il n’est pas exact de dire que pour les deux élections, Bush n’avait pas la majorité du vote populaire ». Il était question de la dernière élection, pas de l’avant dernière ni des deux dernières. et il n’était pas question de majorité mais de vote massif, donc largement au dessus de la majorité (ce qui, d’ailleurs, n’était pas le cas, aussi pour l’avant dernière élection).


          • lpa75 17 octobre 2008 16:22

            je ne m’enfonce pas je connais les chiffres. Relisez vos sources.


          • lpa75 17 octobre 2008 16:30

            vous pouvez apprendre comment fonctionnent les élections US en allant sur le site du Monde et en lisant la section "Elections Américaines : Mode d’emploi"
            enfin sachez que John Kerry a perdu les élections parce qu’il avait 48.3% des voix et que Bush en avait 50.73%. Soient 286 grands électeurs pour Bush et 252 pour John Kerry.
            pour ce qui est de votre distinguo entre vote massif et majorité, donc massif = largement au dessus de la majorité, comprenne qui pourra...


          • lpa75 17 octobre 2008 16:32

            peut-être que vous avez confondu l’élection de Bush contre Al Gore en 2000 ; où il y a eu recomptage des voix et où les grands électeurs n’ont pas suivi le vote des électeurs (c’est à dire la majorité en termes de suffrages exprimés) ; avec l’élection de Bush contre Kerry en 2004 ???


          • Jean-paul 17 octobre 2008 16:36

            @Ipa75

            Vous oubliez de dire que tous les medias sont pour Obama ( love story ) donc oublions la partialite.
            Quant aux sondages ???????Seul le vote dira qui est le nouveau president .
            Pour le dernier debat tous les medias sont pour Obama .
            Sur Agoravox tous les articles sont pour Obama .
            Laissez d’abord les Americains voter .
            Quant au plombier JO il n’est pas plombier ,il a 12000 dollars de dettes ,il vit seul avec un enfant et vient de se fair vire par son patron qui a appris qu’il voulait ouvrir sa propre boite .


            • lpa75 17 octobre 2008 16:53

              je n’ai pas mentionné Joe le Plombier dans mon article mais soit.
              je dis la même chose que vous : tous les espoirs sont permis, laissons les Américains voter et arrêtons de faire du catastrophisme
              vous semblez regretter que les médias et les gens soient majoritairement pour Obama, vous auriez préféré McCain ?


            • Jean-paul 17 octobre 2008 17:07

              @ipa75
              Je suis pour Obama mais je pense que Mac cain sera elu .Je ne vote pas mais ma famille vote .
              Il est vrai que les medias sont tous pour Obama et que les gens sont manipules par les medias .
              Les Americains vont voter pour l’economie et les impots .
              50% ne votent pas et tous savent que l’economie repartira avec le prochain president .
              Les 2 candidats sont de droite .
              Je trouve ridicule de comparer ces elections avec les elections francaises .
              Aux USA c’est Republicains contre Democrates .
              Palin represente la femme americaine pas la francaise .


              • lpa75 17 octobre 2008 17:39

                ah mais je ne compare pas les deux systèmes, et je ne l’ai jamais fait ! d’ailleurs vous dites que les deux candidats sont de droite, ce qui est une notion très française. Je pense qu’il serait plus américain de parler de conservatisme et de libéralisme, et de ce point de vue, les deux candidats sont assez différents, en tout cas sur les problèmes de sociétés. Mais je pense que vous avez raison sur le fait que les électeurs ne voteront pas sur les différences de conception de la société (et vous reconnaîtrez qu’Obama est plus libéral que Mc Cain de ce point de vue) mais bien sur les problèmes économiques. Ce qui différencie pour moi l’élection actuelle de celle de 2004, c’est qu’Obama présente un vrai projet, et que les Américains ont soif de rupture avec l’Administration Bush. Alors permettez moi de rester optimiste... réponse le 4 novembre !!!


              • lpa75 27 février 2009 15:43

                ah là là tous ces cons qui ont affirmé que Obama ne gagnerait pas parce qu’ils sont bêtement anti américains ! in your face !!!!!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

lpa75


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès