Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Elections russes - Transparence

Elections russes - Transparence

Une prouesse technique !

Les Français, dans la droite ligne de leurs mentors américains, se sont institués donneurs de leçons en matière de démocratie. Ils ont réussi à lier complètement le processus électoral avec la notion même de démocratie, alors que nous voyons de plus en plus, et en ce moment même, que les choses ne sont pas si simples.

En somme les pays non démocratiques sont ceux où il n'y a pas d'élections ou bien où l'on soupçonne fortement que ces élections sont truquées. Les trucages sont de natures diverses. Il y a les trucages subtils (ceux qui ne permettent qu'à des candidats déterminés à l'avance de se présenter) et les trucages grossiers (bourrage des urnes, votes multiples, votes des morts, etc...).

La lutte contre les trucages subtils est délicate dans la mesure où elle exige des révisions constitutionnelles. Celle contre les trucages grossiers est généralement résolue par l'envoi d'observateurs qui sont présents physiquement dans les bureaux de votes pour déceler d'éventuelles irrégularités.

Les russes font mieux que tout le monde. Ils invitent toute personne connectée à l'Internet à visiter n'importe quel de leurs bureaux de vote et cela à tout moment durant la période légale du vote.

Connaissant l'étendue du pays, le nombre des bureaux et leur dispersion géographique, c'est déjà un défi. L'interface est remarquablement claire et simple pour qui connait la langue russe. Il suffit de choisir une région, une ville, une adresse, le logiciel oriente immédiatement vers la vidéo du bureau de vote concerné. La résolution est bonne et la vidéo est fluide même avec une vitesse limite (test fait avec 10MB théoriques et 6 MB effectifs). Il est tout à fait possible de reconnaître des visages familiers. Chaque russe vivant en France peut voir sa famille aller voter.

Saluons avant tout l'exploit technique, qui transforme la population mondiale en autant de scrutateurs.

Documents joints à cet article

Elections russes - Transparence

Moyenne des avis sur cet article :  4.26/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • Basepam 5 mars 2012 11:36

    Bonjour,

    Puisque vous êtes mathématicien, vous allez pouvoir nous éclairer sur ceci .
    Ce serait la preuve statistique du trucage des législatives Russes de 2011.

    C’est en anglais mais écrit par un Russe donc on doit pouvoir écarter toute manipulation française ou américaine.

    Malheureusement, je n’ai plus les connaissances mathématiques pour juger de la pertinence de la démonstration.
    Cordialement
    Basepam


    • Abou Antoun Abou Antoun 5 mars 2012 11:54

      @Basepam
      Bonjour et merci pour votre contribution
      Lien très intéressant et très (très) technique.
      Difficile de vous répondre immédiatement sans avoir lus et pesés les arguments avancés. Le tri est toujours difficile à faire quand on avance des statistiques.
      Tout d’abord, vous l’aurez compris, mon article ne prétend pas certifier que les élections russes sont loyales de bout en bout. Cela mérite une autre discussion qui aura peut être lieu sur ce forum.
      Je souhaite avant tout saluer l’initiative (y-a-t-il un précédent pour un pays de cette importance ?).
      Je souhaite également exprimer mon admiration pour la prouesse technique (les chiffres avancés sur le nombre des bureaux de vote 95000 sur tout le pays) corroborent ce point de vue.
      Selon des sources officielles russes. C’est 200000 caméras vidéos qui étaient gérées simultanément à partir d’un même site.
      Toujours suivant les mêmes sources, le site était en mesure de répondre à 400000 accès par seconde, ce qui le place dans la catégorie des sites des réseaux sociaux genre facebook & co.
      Ce dispositif a été mis en place en quelques semaines seulement. Si mes souvenirs sont exacts il n’était pas disponible pour les législatives.
      Je regarderai votre lien plus attentivement un peu plus tard.
      Cordialement


    • Abou Antoun Abou Antoun 5 mars 2012 12:00

      Vous pouvez déjà observer (il s’agit d’une critique d’élections législatives) que le premier point de suspicion porte sur le fait que de nombreux bureaux étaient sans observateurs (à cause du nombre des bureaux et de leur dispersion). Le pouvoir russe a donc voulu, j’imagine, priver de légitimité ce genre de contestation.
      Extrait du site cité :
      There were over 95000 polling stations in the election and of course election observers were not present in all of them.


    • Abou Antoun Abou Antoun 5 mars 2012 13:34

      Le premier point quand on évoque des statistiques consiste à citer ses sources (ici des graphiques de répartitions du % des votants sur l’ensemble des bureaux de votes, c’est à dire de la simple fréquentation sans prendre en compte les votes effectifs et les résultats).
      Il faut avouer que dans l’article invoqué on doit se contenter de :
      I have gathered information from three different Russian blog-posts that present such statistics.
      Ce qui est quand même assez peu.
      Car enfin s’il s’agit de statistiques officielles (émanant du Ministère russe de l’intérieur) peut-on imaginer que le pouvoir russe donne des verges pour se faire battre ?
      Je proposerai par la suite quelques critiques de fond sur la partie purement scientifique de l’article, pour évier une ’tartine’ qui pourrait disperser l’attention des lecteurs éventuels.
      Pour en finir avec ce point précis et toujours dans la mesure où il s’agit de statistiques globales on n’a aucune raison d’imputer une éventuelle anomalie à un parti plutôt qu’à un autre.
      Nous verrons plus tard en outre que des anomalies peuvent exister explicables sans tricherie.


    • Basepam 5 mars 2012 13:41

      Oui, j’avais bien compris mais j’ai juste profité d’un concours de circonstances (élections Russes, mathématicien...).
      Merci d’ailleurs pour votre article.
      Cordialement
      Basepam


    • Abou Antoun Abou Antoun 5 mars 2012 19:14

      Je reviens maintenant sur les questions de fond dans l’argumentation de l’article que vous avez cité.
      Tout repose sur deux postulats :
      Postulat n°1 : la courbe représentant la distribution des pourcentages de suffrages exprimés DOIT être une courbe de Gauss (distribution dite ’normale’ courbe en cloche autour de la moyenne).
      Postulat n°2 : La courbe proposée (ici pour les législatives) n’est pas de ce type.
      J’estime qu’il ne sert à rien de discuter du postulat n°2 car personne n’a ici les moyens de prouver qu’il s’agit de documents officiels et authentiques ou le contraire.
      Nous ne parlerons donc que du point n°1.
      A mon avis il y a une grande différence entre un pays européen de taille moyenne et la Fédération de Russie, et on peut s’attendre à ce que ces différences se retrouvent au niveau des comportements électoraux.
      Tout d’abord il y a les deux grandes capitales (Moscou et Saint Saint-Pétersbourg) où le niveau de vie est élevé et où les technologies modernes de communications sont aussi développées et même plus qu’en France (je parle en connaissance de cause pour la téléphonie mobile et les F.A.I. Internet).
      Ensuite il y a la Province (encore faut-il distinguer dans la province les habitants des ’grandes’ villes (au sens français pas au sens russe) des habitants des villages de la Russie profonde, voire des nomades.
      C’est un des écueils de tous les gouvernements qui se sont succédés depuis l’époque tsariste de n’avoir pas réussi à réduire ces différences. Cela s’applique au gouvernement actuel qui fait pourtant des efforts de désenclavement notamment au niveau de la téléphonie mobile, les investissements étant moins importants.
      Donc dès qu’une population regroupe de telles disparités, on peut s’attendre à ce que les courbes s’éloignent des modèles standard.
      Je n’accepte donc pas comme une preuve scientifique de trucage les arguments avancés. Ce qui a contrario ne prouve évidement pas que tout s’est déroulé honnêtement.
      Pour faire simple l’argumentation développée en la caricaturant revient à cela :
      Si on trace une courbe de distribution des notes des candidats à un concours et si cette courbe fait apparaitre deux ou trois bosses au lieu d’une, le concours est truqué.


    • Basepam 5 mars 2012 20:30

      Merci de votre analyse

      Cordialement
      Basepam


    • gordon71 gordon71 5 mars 2012 13:01

      fortiches les russkofs


      mais pas au point d’interdire à une femme de se présenter à la présidentielle en l’empêchant de réunir assez de soutiens



      pout truquer les élections la France reste Number one

      cocorico

      • Abou Antoun Abou Antoun 5 mars 2012 13:10
        mais pas au point d’interdire à une femme de se présenter à la présidentielle en l’empêchant de réunir assez de soutiens
        Cela fait partie de ce que j’appelle ici les ’trucages subtils’.

      • Alliance Rebelle citoyen du sud 5 mars 2012 15:55
        je vous conseil de lire cette article , voir lien , et vous verrez que le trafics des votes et le même en France , et vous apprendrez aussi beaucoup d’autre choses sur la pseudo démocratie francaise , je parle même pas du scandale des 500 signatures empêchant des partis représentant une grosse partie de l’electorat francais a se presenter et le monople des merdias qui obliges l’electeurs a choisir un candidats de l’UMPS , ( ump et ps c’est kif kif ) , 

        Qui est Nicolas Paul Stéphane Sarkozy de Nagy-Bocsa ?
        article explosif que je vous recommande a toutes et a tous 
        extraits :
        En France, le ministère de l’Intérieur – alors dirigé par Nicolas Sarkozy – a autorisé l’utilisation des ordinateurs de vote par l’arrêté du 17 novembre 2003. Les modèles agréés sont le modèle « ESF1 » de la société Nedap-France élection, le modèle « iVotronic » de la société ES&S Datamatique et le modèle « Point & Vote » de la société Indra Sistemas SA. Ils ont été utilisés à partir de 2004. Lors des élections européennes, une quarantaine de villes les ont utilisées dont Marseille, Nice, Dijon, Rennes et Grenoble. Lors de l’élection présidentielle de 2007, 82 villes, dont la grande majorité était des fiefs de la gauche, ont eu recours aux ordinateurs de vote, ce qui représente 1,7 millions d’électeurs...Nous avons donc littéralement un dictateur au pouvoir qui n’a pas remporté les élections présidentielles… Aucun journaliste en France n’en a fait mention, hormis deux journalistes intègres et indépendants qui se sont mystérieusement suicidés à trois heures d’intervalle…Nous sommes devenus un pays qui n’ose pas dire son nom : une dictature…

        • Abou Antoun Abou Antoun 5 mars 2012 18:49

          La France d’aujourd’hui ne peut se poser en modèle de démocratie.
          Un des problèmes les plus préoccupants est la soumission totale et absolue des médias à l’idéologie dominante (atlantisme et libéralisme).
          Elle n’a donc pas le droit d’aller exporter sa prétendue démocratie, sans vote parlementaire, à coup de bombes (larguées de très haut).
          Il importe actuellement pour nos médias de diaboliser tous les pays qui s’opposent à la politique de l’OTAN et à ses alliés douteux. Je cite :

          • La Syrie
          • L’Iran
          • La Russie
          • La Chine
          Le dénigrement des élections russes est une petite partie de l’ensemble. Il faut persuader chacun que les pouvoirs en place dans ces pays ne sont pas légitimes.

        • bert bert 6 mars 2012 00:10

          euh c’est qui « les 2 journalistes intègres et indépendants qui se sont mystérieusement suicidés à 3 heures d’intervalle » ???????


        • Abou Antoun Abou Antoun 5 mars 2012 18:39

          Et d’ailleurs on a vu des bourrages d’urnes filmés sur WebCam !!
          Preuve s’il en faut que le système est efficace !
          Je voudrais attirer l’attention sur le fait que les médias en France (et vraisemblablement dans tout le monde occidental) n’ont parlé que des ratés du système, de quelques dysfonctionnements (que je n’ai pas observés mais que je ne mets pas en doute sur 90000 bureaux !!!).
          Les médias français n’ont même pas complimenté les autorités russes sur la démarche et sur l’exploit technique.
          Je ne fais pas de pub ici pour la démocratie russe et la personnalité du président, ce n’est pas le sujet, mais AV étant un media alternatif j’essaie de rétablir un peu d’objectivité dans tout cela.
          Le jeu occidental est simple et il consiste à saper l’autorité de Poutine en le privant en quelque sorte de légitimité. Cela va assez loin. Ce matin on a pu entendre sur une chaine nationale française de grande écoute que Vladimir Poutine obtenait presque 60 % alors que le % officiel de 64% était largement connu portant sur 98% des suffrages exprimés.
          Donc à la FrenchTV 64 c’est ’presque 60’. Si Sarko était réélu avec ne serait-ce que 52% dirait-on qu’il a presque 50% ?
          Au lieu de dénigrer et de se moquer de l’initiative russe en matière de transparence pourquoi ne pas prendre exemple.
          C’est contre la démocratie de transmettre des vidéos en temps réels sur les bureaux de vote ?
          Par ailleurs les russes disposent d’un site où ils peuvent déposer les plaintes, Ces plaintes seront étudiées et traitées.
          Il existe une opposition en Russie et elle se manifeste, preuve que le pays n’a pas encore sombré dans la dictature. Mais pourquoi les médias français zappent systématiquement les manifestations de soutien au président élu pour ne parler que de celles organisées par l’opposition.


        • Abou Antoun Abou Antoun 5 mars 2012 19:24

          C’est incroyable ce besoin de trouver l’ex-URSS toujours belle à n’importe quel prix.
          Ça c’est votre opinion et c’est à mon avis totalement hors sujet.


        • Abou Antoun Abou Antoun 5 mars 2012 19:30

          C’est comme si vous vous réjouissiez qu’il y ait de la criminalité en Russie parce que ça permet de prouver l’efficacité de la police !
          Oui, à vous suivre dans un pays où il n’y a ni police ni justice ni système pénitentiaire, il n’y a aucune criminalité.
          Les moyens de transparence déployés visent à mettre les fraudes en lumière, et c’est un succès. Ce que les détracteurs de la génération précédente reprochaient au système c’est le manque d’observateurs. Maintenant on en a des milliards potentiels.
          Je ne dis pas que le système est parfait, je dis que c’est une amélioration considérable et un vrai défi technique qui vaut mieux que quelques boutades de nos crétins de journalistes.


        • TSS 5 mars 2012 18:58

           bourrage d’urnes en direct par webcam,jeunes russes avouant aux journalistes qu’on

           les a payé 6000 roubles pour des votes multiples(160 pour un) et d’autres disant qu’on les

          a amené par cars de 150 à 200 kms alentour(3/400 cars en peripherie de Moscou), nourris

           pour venir participer à la messe poutinienne et pour couronner le tout

           les larmes de crocodile de Putin ... !!


          • Abou Antoun Abou Antoun 5 mars 2012 19:22

            @TSS (en l’occurrence TSP)
            Bonjour,
            Essayons de raisonner un peu.
            Mettez vous dans la peau d’un jeu russe à qui on fait cette proposition, (les sommes avancées représentent 150 €, ce n’est pas rien).
            On lui a donc payé un voyage en car avec 150 € pour la bière et les cigarettes. Enfin ’On’ par n’importe qui c’est à dire l’homme fort du Kremlin Vladimir Vladimirovitch en personne.
            Une fois le job terminé la première chose que vous allez faire c’est d’aller baver en public devant les caméras des télés étrangères ???
            Prenez vous ces gens pour des idiots ?
            Par contre si un opposant vous paye pour aller raconter cette histoire, alors ça vaut peut être le coup d’essayer...


          • le moine du côté obscur 5 mars 2012 20:33

            Certains pleurnichent ici parce que les élections russes auraient été truquées, sans blague... Mais les russes à ma connaissance ne s’érigent pas trop en donneurs de leçons contrairement à certains connards qui feraient mieux de balayer de leur porte sale avant d’ouvrir leurs sales groins... Et oui c’est la loi du plus fort, malheureusement. Plus on est de salauds plus on rit. Le père Poutine n’est pas un saint mais il n’a jamais prétendu l’être on peut au moins lui reconnaître cela.


            • Abou Antoun Abou Antoun 5 mars 2012 22:28

              Dans toutes les élections, je dis bien TOUTES, les perdants invoquent la fraude. Dans le fond qu’ont-ils à perdre ?
              Simplement on s’attarde beaucoup plus sur ce qui se passe à l’étranger que sur ce qui se passe chez nous.
              Election de G.W. Bush en 2000


            • Tall 5 mars 2012 20:38

              Les chiffres officiels viennent de tomber :

              - Poutine > 112,8%
              - autres >  -12,8%

              les comptes sont donc justes

              • Gégé 6 mars 2012 09:15

                La démocratie à la Ben Ali, et du temps de l’URSS, un seul candidat élu avec un score supérieure à 98%
                La démocratie aux USA, 2 candidats peu différents, celui qui finance le mieux l’oligarchie, bénéficie de machines à tricher, à voter je confonds toujours les 2 mentions, des médias pour être élu avec un peu plus de 50%, et si ce n’est pas le cas , des juges « indépendants », interdisent l’ouverture des urnes pour vérifier les bulletins comme en 2000 pour la nomination de Bush.
                La démocratie à la Poutine, la police s’occupe des résultats, les médias montre qu’il est le seul rempart contre les usa, les facho, les terroristes, et qu’il peut sauvegarder l’héritage de l’URSS, le candidat obtient toujours dans les 60%, moins ça fait tafiole américaine, plus sa ce verrait.
                La démocratie à la Française, un référendum est organisé, la plus part des médias expliquent qu’il faut voter oui, sinon les dirigeants ne pourront pas rendre responsables les Français des conséquences du traité, merde, erreur historique, ils n’avaient pas dit cela, mais que ce serait l’apocalypse, le non l’emporte, cependant une majorité d’élus votent pour un traité bis afin de nous la mettre quand même.


                • Abou Antoun Abou Antoun 6 mars 2012 09:41

                  Vous confirmez que la démocratie dite ’représentative’ ne correspond plus à la démocratie. Les élections ne sont plus que la caution d’une prétendue démocratie. Nous sommes d’accord, mais peut-on s’en dispenser et comment ?
                  Le système serait sans doute encore valable si l’indépendance des médias était garantie et si les trucages subtils étaient combattus. D’une certaine façon assurer le bon déroulement technique du processus est le plus simple.
                  Il faut également instaurer le principe de la démocratie ’participative’. Le principe de se débarrasser de toutes les questions sur quelques élus est malsain. Il faut que les élus restent sous surveillance et rendent compte de leurs actions et de leurs décisions en permanence. Tout reste à inventer, Mais nous sortons du débat restreint que je propose ici concernant seulement les artifices techniques permettant une meilleure transparence et, vous l’aurez compris, j’approuve l’initiative russe même si elle permet pas de juger globalement du niveau de la démocratie dans le pays.


                • Gégé 6 mars 2012 09:16

                  Camarade, le capitalisme c’est l’exploitation de l’homme par l’homme, le communisme, c’est l contraire.
                   Et le poutinisme ?
                  Idem, c’est le contraire.


                  • Abou Antoun Abou Antoun 6 mars 2012 09:51

                    Et le poutinisme ?
                    Chaque pays a son histoire. La Russie est passée brutalement d’un totalitarisme à un autre.
                    La brève expérience de la ’démocratie’ à l’occidentale (période Eltsine) correspond au chaos, à la débâcle économique à la corruption généralisée.
                    Poutine représente pour la majorité des russes la reconstruction. Poutine redonne progressivement à la Russie sa place dans le monde. Le sort des populations s’améliore et c’est la raison de sa popularité.
                    La majorité des russes ne sont pas prêts à échanger Poutine pour un retour au bordel précédent. Cela il faudrait que tout le monde le comprenne, Poutine a un bilan et le résultat est plus le résultat de ce bilan que de possibles tricheries même si elles ont dû forcément exister.
                    Cela dit, la situation comporte des risques. Poutine est au pouvoir depuis 12 ans et peut être pour 12 ans encore. Les risques de dérive sont importants car le pouvoir est un poison.
                    Tout ce que la Russie (et le monde) peut espérer c’est que Poutine appartienne à l’espèce très restreinte des ’despotes éclairés’. L’avenir nous le dira.


                  • herope herope 6 mars 2012 16:57

                    @ l’auteur

                    Franchement , faire croire que l’élection de Poutine s’est déroulée en toute partialité et transparence est purement démagogique et avancer pour preuve le joker Web-cam n’est pas sérieux !
                    Poutine ancien colonel du KGB connait la musique en matière de propagande !
                    Sarko , directement contrôle en nommant les directeurs 9 chaînes TV (public ?) c’est ami Bolloré Direct 8, Dassault idem, Bouygues etc..... ! presse, radio !
                    Poutine Sarko démocratie réelle du peuple confisquée pour les intérêts du capital !

                    www.fa-heropelyon.fr.gd


                    • Abou Antoun Abou Antoun 6 mars 2012 20:15

                      Vous ne m’avez pas bien lu.
                      J’approuve la démarche et je salue l’exploit technique.
                      Pour ce qui concerne mes convictions (en marge du sujet, donc), je dirais simplement que même s’il y a une marge d’incertitude liée à de possibles malversations la légitimité du candidat Poutine en tant que président élu ne fait pour moi aucun doute. Que cela plaise ou non, Poutine sera le président que les russes ont choisi.
                      Pour moi comme pour beaucoup de russes Poutine porte beaucoup d’espoirs et suscite également beaucoup de craintes tant liées à ses antécédents qu’à l’histoire du pays.


                    • ricoxy ricoxy 8 mars 2012 02:07

                      ► « Poutine représente pour la majorité des russes la reconstruction. »

                      Ayant une femme d’origine slave, je confirme que Poutine représente pour les Russes la force, la structure, la staibilité (alors que Gorbatchëv passe pour un traitre).

                      D’autre part, ce système de webcam, même s’il est imparfait, montre un essai de гласность (glasnost = publicité, transparence), alors que dans les « démocraties » occidentales (U.S.A., France par exemple), la tricherie est de mise. Impossible de pardonner aux élus l’affreux tour qu’il nous ont joué à propos de l’adoption du Traité de Lisbonne.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès