Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > “En Colombie, la violence antisyndicale est une politique (...)

“En Colombie, la violence antisyndicale est une politique systématique”

Entretien 

La CUT, centrale unitaire des travailleurs de Colombie, principal syndicat du pays, était également présente pendant la marche du 6 mars contre les crimes d'Etat à Bogotá. Elle est venue rendre hommage aux 3000 syndicalistes assassinés depuis 1986, date de sa création.

Luis Alberto Vanegas, secrétaire général de la CUT, revient sur la situation syndicale en Colombie. 

Courriers d’errance  : combien de membres appartiennent à votre organisation ?

Luis Alberto Vanegas  : il y a plus de 700.000 membres dans tout le pays. 

C.d’E. : pourquoi êtes-vous mobilisés aujourd’hui ?

L.A.V.  : nous voulons dénoncer le génocide syndical dont nous sommes victimes. Depuis 1986, plus de 3000 de nos camarades ont été assassinés et 11.500 ont été gravement menacés. La Colombie est le pays le plus dangereux pour les syndicalistes.

 C.d’E.  : pourquoi la situation syndicale est aussi délicate en Colombie ? 

L.A.V.  : les entreprises et le gouvernement ont toujours été intimement liés pour réprimer violemment nos différentes revendications : amélioration des salaires, des conditions de travail….l’usage des forces de l’ordre, des milices privées ou des groupes paramilitaires a été systématique. Et aujourd’hui, malgré la démagogie du gouvernement, de nombreuses entreprises et multinationales continuent de financer des groupes paramilitaires pour noyer nos mouvements.

C.d’E.  : la situation a t-elle évoluée entre le gouvernement d’Uribe et celui de Santos ?

L.A.V.  : la politique de répression est exactement la même contre les syndicalistes. Depuis l’élection de Santos, 51 de nos camarades ont été assassinés et 341 ont été menacés de mort. Il n’y a que le discours qui a changé, c’est tout. 

C.d’E.  : malgré cela, les liens existent encore entre le gouvernement et les groupes paramilitaires ?

L.A.V.  : la violence antisyndicale est une politique systématique en Colombie. Des agents du gouvernement ont donné des listes avec les noms des syndicalistes aux différents groupes paramilitaires. Cette politique a malheureusement portée ses fruits : il y a quelques années, 12% des travailleurs étaient affiliés à notre groupe, et aujourd’hui seulement 3,9% sont affiliés. Les gens ont peur de se syndicaliser.

C.d’E.  : avec cette marche, quel message espérez-vous faire passer au gouvernement ?

L.A.V.  : nous voulons construire un grand mouvement pour le respect des Droits de l’Homme avec les communautés afro-colombiennes, les paysans déplacés, les victimes d’exécutions extrajudiciaires… Ensemble nous pouvons exiger que les millions de pesos qui s’investissent dans la guerre, s’investissent dans l’éducation, la santé et les conditions dignes de travail. Une solution pour construire une meilleure Colombie. 

Liste de tous les syndicalistes assasinés depuis 1986

Lien : http://courriersderrance.blogspot.com/


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (8 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès