Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > En Croatie, le rêve européen se transforme en cauchemar

En Croatie, le rêve européen se transforme en cauchemar

La Croatie a célébré le 1er juillet son premier anniversaire dans l’Union européenne. Le panneau de signalisation frappé de l’inscription « douane » avait l’an dernier été symboliquement retiré du passage frontalier avec la Slovénie, la seule ex-République yougoslave qui ait rejoint à ce jour l’UE depuis le démantèlement de l’ancienne fédération communiste. Un panneau portant le signe de l’UE avait été dans le même temps installé à l’extrême est du pays, à la frontière avec la Serbie, pays à qui Bruxelles a également donné l’an dernier son feu vert pour l’ouverture de négociations d’adhésion.

Aujourd’hui, l’ambiance est à la morosité. Zagreb ne parvient en effet ni à enrayer ses problèmes structurels, ni à enrayer un déclin économique, un déclin qui semble inéluctable. Seule embellie : l’année 2014 devrait enfin mettre un terme à cette chute programmée en affichant une croissance nulle. Mais au cours des cinq années précédentes, son produit intérieur brut a diminué de 13 % alors que les analystes de toutes tendances prévoient une stagnation du pays sur le long terme. Pour aggraver les choses, Zagreb attendait de son entrée dans l’espace économique européen un flux plus important d’investissements en provenance de l’étranger. Hors, ces derniers sont allés decrescendo au fur et à mesure que son entrée dans l’UE approchait.

Le pays enregistre le troisième taux de chômage le plus important en Europe. 17,2 % en mars 2014, juste après la Grèce (26,8 %) et l’Espagne (26,8 %). Et le scénario s’avère encore plus sombre chez les moins de 25 ans. Environ un jeune Croate sur deux est sans emploi (49,7 %), comme en Grèce (58,3 %) ou en Espagne (55,5 %). « Il est tellement difficile de trouver un emploi que mes amis n’ont même pas envie de se mettre à chercher », raconte Kristina, 24 ans, étudiante en dernière année de Master en sciences humaines.

Placé sous la férule de Bruxelles, le gouvernement croate n’a désormais plus de marge de manœuvre pour faire face aux difficultés : la dette publique, qui représentait il y a un an 59,6 % du PIB, s’élève aujourd’hui à 64,7 %, ce qui a conduit les gardiens de l’orthodoxie à engager une procédure pour déficit excessif à l’encontre du pays. Ce dernier a répondu aux injonctions en opérant des coupes claires dans son budget qui ont permis de réduire, bien que très marginalement, le déficit en cause. Mais ces mesures interdisent de disposer des ressources à affecter aux investissements plus que nécessaires pour moderniser l’économie et stimuler la croissance. Pendant longtemps, Zagreb s’est engagé à réformer l’administration publique héritée de l’ex-Yougoslavie, engageant des réductions d’effectifs sans reclassement dans d’autres secteurs, entraînant de facto la précarisation de milliers de personnes. Les mesures d’austérité imposées par les experts de la troïka ont au contraire enfoncé un peu plus la Croatie dans la crise. 

La perspective de trouver des hydrocarbures dans la mer Adriatique est la seule bonne nouvelle. Le bénéfice financier espéré pourrait être une belle manne pour remplir les caisses de Zagreb, mais l’exploitation commencerait dans le meilleur des cas dans une dizaine d’années. Et les travaux ne seront pas gratuits.

Pour les libéraux, l’objectif est en tout cas atteint : « nous avons obtenu des frontières sans douanes, de nouveaux passeports et des frais d’itinérance moins coûteux. Mais seul le gouvernement croate peut encore initier les changements que les citoyens attendent vraiment… L’Union européenne n’est pas une baguette magique mais attend un partenaire sérieux, en mesure d’expliquer précisément ce dont il a besoin, pour quelles raisons et de quelle façon il entend l’obtenir. Mais pour cela, il faut engager des réformes et cela fait des décennies que la Croatie attend leur mise en œuvre. »

Les membres du gouvernement de Zoran Milanović, Premier ministre depuis 2011, clamaient en chœur il y a encore peu de temps que les Croates pariaient sur d’importants bénéfices à long terme de leur entrée dans l’Union européenne, tout en acceptant les conséquences négatives à court terme. Lors des dernières élections européennes, seuls 20,84 % des électeurs avaient pris part au vote, ridiculisant le sens même du scrutin. Et le sentiment de subir, à peine entré dans l’antre bruxellois, le sort de la Grèce, de l’Espagne, du Portugal et de Chypre a certainement refroidi les ardeurs. En Croatie, le rêve européen s’est transformé en cauchemar.

Capitaine Martin

http://www.resistance-politique.fr/article-en-croatie-le-reve-europeen-se-transforme-en-cauchemar-124238948.html


Moyenne des avis sur cet article :  4.74/5   (46 votes)




Réagissez à l'article

69 réactions à cet article    


  • filo... 27 juillet 2014 12:38

    UE en elle même devient un cauchemar pour toutes ses membres. Avec la pseudo crise ukrainienne les masques sont tombés et nous avons découverts que UE a été crée par et pour USA avec seul but de servir leurs intérêts hégémoniques et être un marché pour leur produits. 

    Elle ne sera jamais rien d’autre que ça.

    Nous voyons dans ce cas ukrainien que les oligarques de UE sont prêts à suivre les ordres américains jusqu’à faire la guerre à la Russie.

    J’en suis certain maintenant !

    Actuellement nous entrons dans une phase critique, très dangereuse, proche d’une déflagration.

    La Croatie avec la Slovénie les deux ex-républiques yougoslave étaient les plus prospères lorsque ce beau pays existait. Détruites par la stupidité et avidité des occidentaux.

    A vraie dire les occidentaux n’ont jamais eu d’autres intentions que d’asservir et dominer le reste du monde.

    Un exemple pour les futurs candidats aux cauchemar européen de ce que les mensonges et promesses (non tenus) sont capable de produire comme résultat.

    Intéligeants à s’abstenir, oui !


    • antyreac 27 juillet 2014 12:53

      UE ne peut pas tout faire

       ses fonctions principales dynamiser l’économie en aidant les principales branches d’économie et c’est déjà beaucoup

    • doctorix doctorix 27 juillet 2014 21:20

      « UE en elle même devient un cauchemar pour toutes ses membres ». 

      Pas tous.
      L’Allemagne est la seule à s’en tirer très bien.
      Cette Europe est faite à sa mesure, et réalise le rêve du troisième Reich.
      Sortons-nous de là en vitesse !
      Asselineau : vous finirez par y venir. 

    • bourrico6 28 juillet 2014 08:43

       ses fonctions principales dynamiser l’économie en aidant les principales branches d’économie et c’est déjà beaucoup

      Et quel succès !!!

      MOUAHAHAHAHAHA  smiley

      Faut vraiment avoir honte de rien pour écrire des ânneries pareilles, pitoyable clown... oh puis non tient, pas de gants avec ce trépané, pitoyable con !


    • zelectron zelectron 29 juillet 2014 12:56

      Les croates comme beaucoup imaginent l’Europe comme un pays de cocagne ! c’est complètement faux, il faut plutôt la comparer à l’Auberge Espagnole !
      si on amène quelque chose*, on partage avec les autres et on peut goûter à tous les plats et vins, sinon rien du tout !
      *-dans la mesure de ses propres moyens, c’est l’effort et l’intention qui comptent


    • PrNIC PrNIC 27 juillet 2014 12:44

      citation : Mais pour cela, il faut engager des réformes....

      Dans la bouche des libéraux et suivant les exemples que nous enregistrons chaque jour , je n’ai aucune peine à écrire :

      Mais pour cela, il faut engager des casses sociales !

      Les peuples savent où sont les bastilles : Que vienne sans tarder le jour où ils se lèveront pour les prendre sans attendre l’enfumage des élections !


      • Micka FRENCH Micka FRENCH 27 juillet 2014 13:14

        De l’Ecossaise...


        L’europe ?

        La plus grande invasion de 27 pays aujourd’hui asservis et vassaux des USA et de Merkel, depuis l’Allemagne nazie.

        Micka FRENCH sur le Web...

        • antyreac 27 juillet 2014 13:24

          Les vassaux se porte mieux que la plupart des pays du monde


        • filo... 27 juillet 2014 13:33

          @antyreac

          Des trolls même dimanche ?


        • antyreac 27 juillet 2014 13:40

          Jaloux même le dimanche.


        • eau-du-robinet eau-du-robinet 27 juillet 2014 13:22


          Bonjour Résistance,
          -
          "Les membres du gouvernement de Zoran Milanović, Premier ministre depuis 2011, clamaient en chœur il y a encore peu de temps que les Croates pariaient sur d’importants bénéfices à long terme de leur entrée dans l’Union européenne, tout en acceptant les conséquences négatives à court terme.« 
          -
          — fin de citation —
          -
          Les promesses de l’UE et la réalité sont deux choses bien différentes.
          -

          L’UMP et et PS s’accusent mutuellement de l’échec européens au lieu de tirer les conséquences qui s’imposent c’est à dire de quitter l’Europe et l’Euro en se basent sur l’article 50.
          -
          Les États-Unis d’Europe ne peut pas fonctionner avec un programme (traitées) qui est guidé par des intérêts américains (mondialisation).
          -
          Il n’existe pas de culture européenne, mais il existe des cultures des états européens. On ne peut pas appliquer le modèle américains sur les états européens.
          -
          Benoît Hamon : »L’Europe, c’est une promesse non tenue« 
          -
          J’ai écrit cette semaine un commentaire sur l’Ukraine et je prédit le même avenir à l’Ukraine qui est décrit dans cet article.
          -
          Voici une vidéo de propagande de l’UMP
          Europe : les promesses non-tenues de F. Hollande
          -
          La vidéo se termine par votez UMP ! .... Franchement il faut être »masso« pour voter pour lUMP ou le PS !
          -
          Regardons le bilan de l’UMP :
          -
          A cinq semaines des élections européennes, l’UMP été déjà essorée par ses divisions internes sur la position a adopter à l’égard de l’Union européenne. Pour schématiser, s’opposent les europhiles et fédéralistes aux eurosceptiques et souverainistes. Par exemple, Henri Guaino, l’ancienne plume de Sarkozy a d’ores et déjà prévenu qu’il ne votera pas pour le candidat UMP Alain Lamassoure en Ile-de-France. Il incarnerait, estime-t-il, une « Europe dont plus personne ne veut ».
          -
          Bref, il y a de la friture sur la ligne politique. Et pas qu’un peu. D’où ce désir exprimé par François Baroin que « Nicolas Sarkozy s’exprime sur ce sujet ». 
          http://www.gaullisme.fr/2014/04/23/europe-paume-lump-ferait-bien-de-rcouter-le-guide-sarkozy/
          -
          Et coté PS ?
          Manuel Valls : Les échecs de l’Europe »sont le fait de Nicolas Sarkozy et de ses amis pendant des années« 
          http://www.zinfos974.com/Manuel-Valls-Les-echecs-de-l-Europe-sont-le-fait-de-Nicolas-Sarkozy-et-de-ses-amis-pendant-des-annees_a71847.html
          -
          En meeting hier à Barcelone, sa ville natale, le Premier ministre Manuel Valls a réagi à la tribune de l’ancien chef de l’État, Nicolas Sarkozy, dans l’hebdomadaire Le Point.
          -
          Le chef du gouvernement n’a pas oublié que l’ancien locataire de l’Élysée »a nommé Monsieur Barroso« à la tête de la Commission européenne, avant d’ajouter que les politiques conservatrices menée par l’UE »ont mené l’Europe à l’échec dans les domaines de la croissance et de l’emploi« . Ces »échecs« répétés »sont le fait de Nicolas Sarkozy et de ses amis pendant des années", a ajouté Manuel Valls.
          -
          http://www.zinfos974.com/Manuel-Valls-Les-echecs-de-l-Europe-sont-le-fait-de-Nicolas-Sarkozy-et-de-ses-amis-pendant-des-annees_a71847.html
          -
          Tout le monde sait que la politique européenne est un grand échec mais personne réclame de mettre un terme à cet échec !
          -
          Et pourtant ils persistent en nous promettent une autre Europe, depuis plus de 30 ans ...
          -
          L’UPR propose d’aller un autre chemin.
          -
          L’Europe est une grande machine sclérose par les traitées de Maastricht et de Lisbonne :
          -
          L’article 48 du TUE stipule expressément que toute modification des traitées doit être statué à l’unanimité des 28 états membres. Il est quasiment impossible d’avoir l’unanimité des 28 pays et l’Europe na pas fini de grandir …
          -
          Il est grand temps de quitter le navire ’Europe’ qui coule !
          -
          http://www.election-europe.org


          • L'enfoiré L’enfoiré 29 juillet 2014 12:40

            eau-de-source,


             Désolé de devoir le demander : « Où se trouve le rapport avec l’article de la Croatie ? »
             Y a-t-il un UMP, un UPR, un PS en Croatie ?
             Benoit Hamon, c’est qui en Croatie ?

          • claude-michel claude-michel 27 juillet 2014 13:57

            L’UE est la plus grosse arnaque des politiciens au profit des banksters et des marchés en volant les peuples...


            • antyreac 27 juillet 2014 14:59

              A ta place je ne resterai pas en France,je ferais mes valises et j’irai au Cuba où mieux en Corée du Nord qui a des vestes camps de rééducation et d’ou on ne sort pas vivant.


            • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 27 juillet 2014 16:57

              @ Caude michel


              « L’UE est la plus grosse arnaque.... ».... Oui, on le sait deja. Le combat nest plus la. Le combat est pour que chaque individu comprenne qu’l n’a RIEN a attendre d’un groupe ou d’un parti quel qu’il soit dont les dirigeants sont tous, ex officio, acceptés comme membre de l’oligarcihie au palier qui correspond au pouvoir qu’ils peuvent detenir. Le Systeme ne peut donc etre détruit que par des individus chacun agissant seuls sans intérets personnels et en sabotant ce qui est a portés de sa main.... Certains le feront pas principe, d’autres par pure rage.... Mais le resultat sera le meme : le Systeme est sans defense contre cette action.

              C’est le choix penible de l’anarchie cotre le fascisme et il n’amene pas de bonheur... mais c’ est la voie de la metamorphose



              PJCA

            • Hermes Hermes 28 juillet 2014 11:02

              JCA, bonjour : il y a aussi les émergences de comportements positifs. Cela produit le même effet, car le « système » est l’émanation résultantes de la somme des peurs individuelles et se nourrit aussi des réactions violentes qui émergent en son sein.


            • L'enfoiré L’enfoiré 29 juillet 2014 14:42

              Bonjour Pierre,« L’UE est la plus grosse arnaque.... »....

               Faisons un entorse. 


               Le Canada fait partie d’un autre bloc, celui d’Amérique du Nord avec les Etats-Unis. Mais, il est aussi membre du Commonwealth. Onzième puissance économique mondiale en PIB avec de forts liens avec l’Europe et l’Asie de l’est.. 

              Est-ce que le Canada considère cela comme une arnaque ? 

            • soi même 27 juillet 2014 15:50

              C’est le bût du jeux, que cela devienne un cauchemar.
              Car sans cauchemar généraliser, l’ US n’aurait aucune change de subjuguer l’Europe de ses sulfureuses manigances qui opère de 70 ans !


              • soi même 27 juillet 2014 15:51

                C’est le bût du jeux, que cela devienne un cauchemar.
                Car sans cauchemar généraliser, l’ US n’aurait aucune change de subjuguer l’Europe de ses sulfureuses manigances qui opère depuis 100 ans !


                • JP94 27 juillet 2014 15:57

                  La mise en place du fascisme a permis aux possédants , par la guerre , d’annihiler relativement vite le risque d’un basculement social majeur en Europe occidentale .

                  Le Capitalisme vacillait ( les rigolos qui prétendent encore qu’il est un moyen économique viable négligent ses crises systémiques inévitables ( « rétablir le taux de profit qui baisse structurellement ») .

                  Mais au lendemain de la 2ème GM , il n’était plus possible de contrer les aspirations sociales renaissantes . Le fascisme en tant qu’idéologie n’étant pas mort , loin s’en faut , mais largement rejeté , comme le libéralisme du reste .

                  Restait au Capital à mener une guerre de position , longue , masquée , de façon ) reconquérir ses privilèges , à dominer l’espace géographique que socio-économique , alors qu’il sortait affaibli de la Guerre . Tout ne lui était pas permis , devant l’aspiration et la mobilisation des forces sociales forgées dans les luttes - d’autant que la Résistance est une force essentiellement civile et populaire . 

                  D’un côté , donc , un discours valorisant systèmatiquement l’apport militaire donc du champ de la Lutte des classes - dans la Résistance , effaçant le rôle majeur de la lutte civile , marquée en terme d’appartenance de classe . 

                  D’un autre , une lutte plus masquée , visant donc à redonner au Capital une plus grande part du gâteau , en réduisant la part du PIB (ayant crû en moyenne géométrique ( plus forte !) de 2% par an ) affectée au salariat , pour la redistribuer au Capital .

                  Des putsches , aussi , car un pays qui se libère change de système et échappe ipso facto à la domination du Marché et à la prédation capitaliste . On instaure donc un fascisme cette fois-ci extérieur ( sinon ça passe pas ) : Chili , Argentine , Uruguay , Brésil , Guatemala , Nicaragua , ... Indonésie ( contre Sokarno ) , Iran ( contre Mossa Degh ) , ... , on mène des guerres coloniales ( toujours le contrôle du sacro-saint marché ) : Vietnam , pays Africains ( Algérie , et Afrique noire ...) .

                  Puis on mène une guerre idéologique et économique quand on ne peut plus la mener par l’invasion : Cuba ( blocus ) , Vénézuela , ... pour la politique extérieure .

                  Reste l’hégémonie intérieure ...

                  Au terme de 70 années écoulées après la Capitulation sans conditions du nazisme , nous y sommes : sans guerre sur le territoire même ( mais après les guerres coloniales initiées dès 1945 !) , le Capital règne à nouveau de façon hégémonique , il a banni la débat politique contradictoire de la société ( la censure existait du temps de l’ORTF , et était connue , presque affichée -mais la pensée libérale actuelle semble régner sans censurer : on est libre de penser ce qu’on veut mais bizarrement , rien sur les médias n’invite à se poser des questions , les réponses sont fournies d’emblée par les journalistes choisis pour leur apparence , leur charisme ( et leur servilité carriériste à afin de séduire le peuple .

                  Au niveau sociétal , de grandes conquêtes mises en avant ( à la limite même un président qui s’affiche sur un scooter nuitamment relève de cette mise en scène ) .

                  Au niveau social , régression au début du Capitalisme : négation de toute aspiration légitime à vivre mieux , se soigner , avoir un accès à une Education meilleure , aux vacances ( on attaque les salarié(e)s qui bénéficient encore d’un droit aux vacances par leur CE et qui défendent ce droit .)

                  Mais , le problème est que structurellement , le libéralisme a besoin de guerres pour sauver détruire l’excédent de capital , et celles qu’il organise de par le monde ne lui suffiront sans doute pas ...

                  Si on veut éviter la guerre , il faut abolir ce système qui s’en nourrit .

                  • filo... 27 juillet 2014 16:38

                    @JP94

                    Félicitation pour votre analyse. Bien vue !


                  • antyreac 27 juillet 2014 17:32
                    Puis on mène une guerre idéologique et économique quand on ne peut plus la mener par l’invasion : Cuba ( blocus ) , Vénézuela , ... pour la politique extérieure .

                    C’est faux , Cuba est sous embargo des E-U (bien mérité ) ce qui est totalement différent de blocus

                  • soi même 27 juillet 2014 19:19

                    Vous décrivez que les causses apparentes en rien, vous décrivez les causses profondes occultes de toutes ses manigances.
                    Il s’agit en autre de tue toute impulsion Spirituel de la Liberté qui pourrait émaner de l’Europe du Centre.
                    Cela a été préparer de longue date, il suffit de retourner un siècle avant 1914 pour voir comment Napoléon a traverstie la Révolution française, et au lieux d’apporter l’impulsion de la Liberté, Égalité et la Fraternité, il a semé à travers l’Europe par ses guerres, la gangrenée du Nationalisme .
                    Donc 100 ans plus tard en 1914 ;on voie l’effet destructeur dans toute l’Europe du Nationalisme et du militarisme du continent.
                    Qui est la principale causse de ce désastre, qui aujourd’hui n’a pas finie ses convulsions !
                    Les hommes qui collaborent à ses grands bouleversement ne sont que des cohéreurs des champs de forces spirituels qui ce combatte à travers des personnalités donc leurs origines culturels où géographique n’entre pas en ligne de compte.
                    Seul ce qui compte, c’est qu’ils sont des instruments d’une impulsion dévastatrice donc l’Américanisme porte aujourd’hui tous les caractéristiques de cette impulsion dans le Monde !

                    On peut bien sûr voir à travers le ravage du capitalisme, cette impulsion à l’œuvre, ce n’est que le reflet que de cette impulsion et tant que l’on prendra pas en compte sa dimension spirituel de tous ses événements.
                     On sera impuissance à lutter contre ses effets destructeurs, en réorganisant les sociétés sur des impulsions justes qui pourront lutter et faire face à cette décadence en marche forcé du monde !

                    Car 100ans après la grande guerre nous sonnes rendue au même point à la veille de son déclenchement !

                     


                  • L'enfoiré L’enfoiré 29 juillet 2014 13:28

                    Bonjour soi-même, 


                    Les causes remontent dans l’histoire de la Yougoslavie, des cultures, des religions, des langues, des écritures totalement différentes. Tito tenait la Yougoslavie dans une main de fer. Disparu, cela ne tenait plus ensemble. Vous avez raison sur le point de 14-18, mais c’est à Sarajevo qui n’est pas en Croatie, mais en Bosnie-Herzégovine, que le destin de l’Europe à tourné en pugilat suite aux alliances entre les grands blocs de l’époque. L’histoire s’est répété, une nouvelle fois, à Sarajevo, pendant les années 90. L’Europe est intervenue dans ce qui a été la guerre du Kosovo 

                    « Car 100ans après la grande guerre nous sonnes rendue au même point à la veille de son déclenchement ! »
                    Je crois que là est une erreur d’appréciation.
                    Comme beaucoup de documentations existent dans le commerce avec l’anniversaire de 1914, vous verrez que certaines choses se sont bien améliorées et d’autres, par contre, ont sombré dans l’oubli.   

                  • filo... 29 juillet 2014 13:42

                    @l’enfoiré
                    Vous êtes toujours dans les clichés et du prêt à pensé.

                    Savez vous que les murs sont avant tous dans nos têtes.

                    Alors commencez par détruire le votre !


                  • L'enfoiré L’enfoiré 29 juillet 2014 13:56
                    Mon cher filo,
                      « Vous êtes toujours dans les clichés et du prêt à pensé. »
                    Le prêt à penser commence APRES avoir été à un endroit dont on parle.

                    « Savez vous que les murs sont avant tous dans nos têtes. »
                    Tout à fait raison/

                    ’Alors commencez par détruire le votre !"

                    C’est exactement ce que je pense des Français.

                     smiley 


                  • coinfinger 27 juillet 2014 16:26

                    Les Croates c’est crucial . On peut pas faire plus cons formistes qu’eux pour l’Europe .
                    On a comme partout à l’Est des « élites » prétes à vendre pére et mére pour gagner plus .
                    Miracle ! ces « élites » réaliseraient qu’elles y perdent en revenus et patrimoines ?
                    Ou ne serait ce que leurs peuples ? C’est différent . ...
                    Supposons qu’elles ont percuté qu’elles ont été connes . C’est difficile à concevoir mais bon , admettons .
                    A ce moment là , il faut le dire aux Ukrainiens qui en sont encore à moi je vais m’enrichir vite . Parce que là le risque c’est guerre mondiale atomique ! Malheureusement je crains que la catastrophe , ne soit perçue encore qu’abstraitement , c’est à dire pour les peuples, non pour les « élites » qui pigent beaucoup plus tard .
                    .


                    • filo... 27 juillet 2014 16:58

                      @Confinger

                      Je me souviens que lorsque la Croatie a prise son indépendance, le dépeçage de son patrimoine a immédiatement commencé.

                      Et ce sont « les amis allemands » qui ont étaient en premières lignes donc premiers servis. Et ils ne se sont pas privés.

                      Le bord de la mère croate p.ex. les hôtels ; on m’a raconté que des directeurs de ces hôtels se sont subitement, avec les nouveaux patrons, retrouvés comme simples employés à la plonge ou subalterne.

                      Maintenant au moment d’entrer en UE il était question encore des privatisations. Et les croates, enfin leurs dirigeants actuels, ont acceptés toutes les conditions posées.

                      P.ex. à Pula, une très jolie petite ville en bas de presque ile d’Istrie a un chantier naval qui fonction très bien, carnet des commandes garni. UE a demandé de la privatiser et à 100%

                      Acheteur potentiel le mieux placé est a Corée de Sud. Donc elle sera probablement et bientôt son nouveau propriétaire. Mais, (il y bien entendu un mais) la fabrication va être transféré en Corée de Sud.

                      Cette affaire sent un coup tordu de la part d’Italie, membre de UE et qui possède juste de l’autre côté de l’Adriatique aussi un chantier naval. Et l’Etat italien est propriétaire de ce chantier à 25%

                      Finalement ce qu’il intéresses l’Occident c’est que ces 4millions de consommateurs croates en plus pour leurs produits capitaliste et c’est tout.

                      Ah, quelle est belle cette UE !


                    • L'enfoiré L’enfoiré 29 juillet 2014 14:32

                      Là, filo, on est d’accord. même si c’est « on m’a raconté ».


                      L’Europe a du plomb dans l’aile et est obligée d’ouvrir ses frontières à l’Asie.
                      Vous n’êtes pas sans savoir que quelques châteaux viticoles français ont été racheté par des Chinois.
                      Le Pirée est chinois, aussi.
                      La mondialisation a ouvert les frontières.
                      On achète tout de partout. Il faut l’assumer ou croupir dans son jus. 

                    • asterix asterix 30 juillet 2014 08:03

                      Kroupir ?
                      Devant l’Europe Financial Company, c’est fait


                    • antyreac 27 juillet 2014 16:35

                      L’Europe aide financièrement les états adhérant mais il faut aussi que ces états prépare le terrain en structurant le pays pour que cette aide soit le plus efficace possible 


                      • marc23 27 juillet 2014 21:19

                        antyreac


                        Je remarque que plus personne ne répond à vos stupidités. Moi non plus mais je ne peux m’empêcher de faire la remarque. ca me fait trop plaisir. Continuez à vous rendre ridicule, c’est trop agréable. 

                      •  C BARRATIER C BARRATIER 27 juillet 2014 17:27

                        Ils en sont à peu près où nous en sommes...les gesticulations des politiques n’y changent rien.

                        L’Europe est un super cheval de Troie pour privatiser. Au lieu de s’en prendre à un état après l’autre, on passe par l’Europe qui généralise...
                        Derrière tout cela il y a les hyper profiteur du capitalisme, ceux qui font la loi.
                        En table des news:Elus marionnettes, décideurs mondiaux pédagogues coalisés

                         

                        http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=257

                         la solution est bien sûr la rebellion...mais pour cela il manque l’unité...



                        • Spartacus Spartacus 27 juillet 2014 19:36

                          Privatiser quoi ?

                          Y’a rien, rien de rien !

                          Les communistes n’ont laissé que des ruines, des guerres et des massacres ethniques.

                        • filo... 27 juillet 2014 20:15

                          @Spartacus

                          C’est particulièrement stupide ce que vous venez d’écrire !

                          Vous vivez dans une misère culturelle effrayante.

                          Vous n’avez pas encore compris (vingt ans après) que la guerre et la misère c’est les occidentaux qui l’ont emmenés.

                          Avez vous compris votre monde capitaliste d’aujourd’hui ?

                          Et qu’il est bel et bien foutu ?

                          Et ce que USA et UE font aujourd’hui en Ukraine c’est pour essayer de sauver les meubles.

                          J’ai l’impression que vous n’avez rien compris de tous ça.


                        • antyreac 27 juillet 2014 20:38

                          Pas du tout

                           les communistes ont laissé des économies exsangues à tel point que encore de nos jours ces pays sont gravement handicapés par rapport aux pays de l’Ouest

                        •  C BARRATIER C BARRATIER 27 juillet 2014 20:43

                          par exemple en Allemagne antirac ? Ou en Russie ? Ou en Chine ?

                          L’espagne franquiste protégée du communisme est devenue très riche ?Idem l’italie mussolinenne ?
                          Merci de donner des chiffres

                        • antyreac 27 juillet 2014 20:54

                          Par exemple la RDA ,l’ex URSS,la Chine ont tous étaient des sinistrés économiques.

                          Quant aux l’Espagne elle se porte mieux que la plupart des pays de l’Est et l’Italie a une économie normale.

                        • nanard 27 juillet 2014 21:06

                          Il n’y a rien ? moi j’ai vu un beau pays, des gens sympas et une économie qui marche tranquillement et qui se développait, mais c’était avant l’entrée dans l’UE.

                          Et vous, êtes vous sorti de votre bled ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès