Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > En Israël, naissance du retro-sionisme ?

En Israël, naissance du retro-sionisme ?

L’actualité tragique de l’abordage par les commandos israéliens d’une flottille dans les eaux internationales a fait oublier l’actualité intérieure. Or Benjamin Netanyahou ne se contente pas de mettre Israël au ban de la communauté internationale. Il vient juste de faire des déclarations reprises par le ’Financial Times’ sur les ’vingt familles’ dominant l’économie israélienne. A Tel-Aviv, jusqu’où ira la démagogie ?

Un quart de la population israélienne vit sous le seuil de pauvreté : 1,65 millions de personnes (23,7 % / chiffres sécurité sociale israélienne). Cette donnée est restée relativement stable, en dépit des premiers effets de la crise. La baisse générale du PIB par habitant a mécaniquement fait baisser le seuil fatidique (- 0,6 % entre 2007 et 2008). Les effets de la crise portent sur les jeunes actifs et leurs familles, davantage que sur les retraités dont on sait qu’ils sont plus souvent propriétaires de leur logement : les prix de l’immobilier ont grimpé en Israël de 12 % en 2009 [source]. Les propriétaires partisans du Likoud applaudissent des deux mains. 

Il n’empêche qu’en 2007, le Jerusalem Post évaluait à 80.000 le nombre de rescapés de la Shoah vivement en dessous du seuil fatidique [source]. De façon générale, un enfant israélien sur trois vit sous le seuil de pauvreté. Cette proportion augmente notablement dans la minorité arabe (80 % des Bédouins vivent sous le seuil de pauvreté / source). Du fait de ses écarts de richesse, Israël rentre donc dans la catégorie des pays les plus inégalitaires du monde développé, juste devant les Etats-Unis (17,1 % de pauvres). L’heure est pourtant à l’entrée de l’Etat hébreu dans l’OCDE, en même temps que deux pays baltes. 

En Israël comme ailleurs, le fossé entre riches et pauvres s’est accentué à cause du fort relèvement des hauts salaires, alors que le revenu moyen stagne à moins de 1.470 euros (chiffres août 2008). Le secteur clé du tourisme tire vers le bas les statistiques, qui emploie massivement une main d’oeuvre étrangère souvent mal payée. Denis Brunetti relate l’action d’une ONG distribuant de l’aide alimentaire aux plus démunis. Il évoque des familles manquant de l’essentiel pour vivre, dans lesquelles les enfants arrêtent leurs études pour trouver du travail. Cela ne tirera pas une larme à ceux qui s’inquiètent exclusivement du malheur des Palestiniens. Les situations ne se comparent pas.

Compte tenu de ces paramètres, la politique de Benjamin Netanyahou semble notoirement décalée. La mise au ban des nations de l’Iran, l’hostilité à toute reconnaissance d’un Etat palestinien, et la poursuite de la colonisation à l’est de Jérusalem semblent pour l’essentiel guider son action politique. Il est vrai que son retour aux affaires date de la fin mars 2009. Que l’on approuve ou pas son action politique n’entre de toutes façons pas ici en ligne de compte. Les pauvres se comptent par milliers. Le premier ministre israélien a néanmoins tenu à se réapproprier récemment les questions sociales et économiques. C’est néanmoins à sa manière.

Il a en effet décidé de remettre en cause les oligarchies qui - selon lui - dominent son pays. Pour combattre les inégalités, il faudrait s’attaquer au sommet de la pyramide sociale. En 1934, au congrès du parti radical à Nantes, Edouard Daladier a lui aussi désigné à la réprobation publique un coupable idéal : « Deux cents familles sont maîtresses de l’économie française et, en fait, de la politique française. […] L’influence des deux cents familles pèse sur le système fiscal, sur les transports, sur le crédit. Les deux cents familles placent au pouvoir leurs délégués. Elles interviennent sur l’opinion publique, car elles contrôlent la presse. » [source] Comme l’image du mur de l’argent, celle des deux cents familles a été abondamment reprise par la suite. Encore récemment, un hebdomadaire français a cru bon de dresser une nouvelle liste de noms bientôt reprise en boucle par les amateurs [Marianne].

La presse sérieuse abonde. « De la banque à l’immobilier, du secteur de l’énergie à celui de l’industrie, peu d’histoires s’écrivent sans les noms de Dankner, Tshuva, Leviev ou l’une des vingt familles qui contrôlent l’entreprise Israël [’Israel inc’]. » Benjamin Nentanyahu tient un discours très ferme : « Nous voulons de la concurrence. Nous voulons abaisser les obstacles à la concurrence, qu’elle soit d’origine publique ou privée. » [Financial Times / traduction Geographedumonde] Mais après avoir agité le chiffon rouge, il ne propose au fond rien de très original : l’obligation de séparer dans les grands groupes les activités purement financières des autres, et le versement d’une taxe spécifique sur les dividendes réalisés par ces mêmes conglomérats. La montagne accouche d’une souris.

Car il existe peu de pays industrialisés dans lesquels les oligopoles soient absents. Nul n’en discute les inconvénients, mais il y a un fossé entre le constat et le discours univoque. En Amérique du Nord ou en Europe, les administrations chargées de lutter contre les ententes illicites demandent ici des comptes à la grande distribution alimentaire, là aux fournisseurs de téléphonie mobile. La grande originalité d’Israël provient en réalité de sa situation géopolitique. Les pays d’Europe et d’Amérique du nord commercent entre eux et avec leurs voisins, avec une ouverture relative de leurs frontières terrestres. Israël commerce avec le monde, mais pas (ou peu) avec les pays du Proche-Orient.

Si le gouvernement israélien désire atténuer les inégalités sociales, il doit d’abord améliorer la situation de la frange la plus modeste de la population. La fermeture des frontières et l’isolement d’Israël dans son environnement géographique déclenchent un effet bien connu des économistes. Dans Les chemises moisies de Gaza, Benjamin Barthe (Le Monde du 30 mai 2010) suggère à juste titre que le blocus sur Gaza favorise ponctuellement certains agriculteurs ou industriels israéliens dont les produits passent les postes-frontières au contraire de leurs concurrents. « L’armée israélienne n’autorise l’importation que de 81 articles différents, sélectionnés selon une logique qui laisse perplexe. La cannelle est permise, mais la sauge et la coriandre sont prohibées, les conserves peuvent rentrer à l’exception des fruits au sirop, les désodorisants pour toilettes ont le feu vert, mais pas la confiture… »

Mais l’appauvrissement rapide et général de la population palestinienne a privé l’économie israélienne de l’un de ses débouchés principaux avant le déclenchement de la seconde Intifada : gain pour quelques-uns, perte pour la majorité. Le Hamas contrôlant les tunnels par lesquels les Gazaouites s’approvisionnent, l’ennemi juré d’Israël tire même sa force de la fermeture des frontières censée l’affaiblir (voir Gaza, le vent et la tempête). L’organisation palestinienne lève des taxes sur les marchandises en transit souterrain clandestin. Grâce au marché noir, les riches Gazaouites peuvent tout obtenir. Un certain nombre d’entreprises fonctionnent désormais, en particulier dans le bâtiment, car le ciment arrive au compte-gouttes ; mais à quel prix ? La guerre au sud-Liban a produit des effets similaires. Les deux Etats n’ont pas signé la paix (Sénat).

Israël consacre des sommes considérables pour équiper ses armées. En temps normal le budget de la défense avale 7 à 8 % du PNB, sans prise en compte de l’aide américaine. Nul ne semble équilibrer l’influence des généraux (Slate), surtout pas le premier ministre ancien militaire de carrière. Tsahal ne regarde pas à la dépense pour mettre à niveau ses matériels, quitte à négliger toute notion d’économie, comme le notait le site IsraelValley. Dans le même temps, les opérations les plus récentes ont produit des résultats très contrastés… Quant au coût de la colonisation, il prête à d’infinies discussions sur les territoires considérés. Pour les uns, il s’agit d’investissements dans les infrastructures et les services publics, tandis que pour les autres, il s’agit de projets réalisés sur des terres spoliées. Une organisation indépendante a évalué le coût global de la colonisation pour la période 1973 - 2007 : 18 milliards de dollars (source).

Les sources d’économies pour l’Etat existent par conséquent. Benjamin Netanyahou a choisi pour l’instant d’intensifier les choix radicaux de ses prédécesseurs. Son offensive contre les vingt familles laisse entendre qu’il va ajouter une dose de démagogie, n’en déplaise au Financial Times. Il y a plus désagréable que ces relents de la Troisième République (voir dessin - photo - tiré du Rire, par Charles Léandre). Le premier ministre israélien donne du grain à moudre aux gogos et à ceux qui assimilent Israël à une sorte de conglomérat économique détenu par quelques parrains unis par le sang et par l’appât du gain. Pierre-André Taguieff montre sur quoi repose la séduction des théories conspirationnistes (source). En dénonçant les riches malfaisants, Benjamin Netanyahou unit les ennemis d’Israël au lieu de les affaiblir (source). Au XXème siècle, Lénine et Hitler ont chacun conspué les ploutocrates. Je n’ose décrire la suite. La popularité acquise sur le dos des vingt familles sera un feu de paille, car les mesures prises n’amélioreront pas fondamentalement la vie des Israéliens les plus modestes.

J’ajouterai cependant une interrogation personnelle, à propos d’un pays qui a imposé une double logique d’Etat fort et égalitariste lors de sa fondation, en 1948. Rotschild, financeur de Disraéli et des premiers sionistes appartenait à ces familles aujourd’hui montrées du doigt à Tel-Aviv. Les monopoles n’ont gêné personne en Israël pendant des décennies. En même temps, les citoyens les plus aisés contribuaient plus que les autres, en servant sous les drapeaux et en payant leurs impôts… L’inégalité profonde de la société israélienne en 2010 renvoie à la sentence évangélique : « Tout royaume divisé contre lui-même est dévasté, et toute ville ou maison divisée contre elle-même ne peut subsister.  » (Matthieu 12/25)

Les médias s’intéressent cependant aux négociations sur la refonte du TNP, à l’assaut par des commandos d’une flottille partie de Chypre pour rallier Gaza. Mais en 2010, que signifie le sionisme pour des milliers d’Israéliens ? Pour combien d’entre eux, Israël est un piège duquel ils ne peuvent s’échapper ? Rien n’empêche en revanche les plus aisés, membres ou non des vingt familles (…) de vivre ailleurs que dans un pays à l’idéal perdu et sans reconnaissance pour leur réussite personnelle. Reconnaîtra-t-on Benjamin Netanyahou, comme le fondateur du rétro-sionisme ?

 

PS./ Geographedumonde sur Israël : Israël, Etat superflux ?, Gaza, le vent et la tempêteUn très grand fosséLe puits sans fondUne affaire de proportions… ?, Israël, tourne-toi et Comment l’historien Shlomo Sand n’a rien inventé…


Moyenne des avis sur cet article :  4.11/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

43 réactions à cet article    


  • Richard Richard 7 juin 2010 10:33

    Bon texte, Merci. Par contre, la référence à Pierre-André Taguieff est de trop. Lire Acrimed 1.2.2010 http://www.acrimed.org/article3298.html

    "« La théorie du complot » en version France Culture (par P.-A.Taguieff, savant)

    La critique englobante de la « théorie du complot » est devenue dans l’espace médiatique une arme de destruction massive de toute discussion rationnelle. Et il est à peine paradoxal de constater que cette critique utilise les mêmes procédés que ceux qu’elle dénonce, comme le montre une émission récente de France Culture. La critique de la « théorie du complot » en version France Culture permet de comprendre comment et pourquoi sa dénonciation est devenue un argument de propagande médiatique…« 

    On pourrait également citer Chomsky : »« Théorie du complot » est devenu l’équivalent intellectuel d’un mot de cinq lettres. C’est quelque chose que les gens disent quand ils ne veulent pas que vous réfléchissiez à ce qui se passe vraiment."


    • morice morice 7 juin 2010 10:41

      Triste à dire, mais ce pantin de Netanyahou ressemble beaucoup à notre « conducator » à talonnettes... « Son offensive contre les vingt familles laisse entendre qu’il va ajouter une dose de démagogie, n’en déplaise au Financial Times. ».. le premier ministre hébreu s’en prenant au lobby de son propre pays, ça ne manque pas de sel...


      «  Au XXème siècle, Lénine et Hitler ont chacun conspué les ploutocrates. Je n’ose décrire la suite. »

      euh, serait-ce que le gouvernement israélien prend la voie de la dictature ?

      En revanche, c’est le moins que l’on puisse dire avec les résultats de son armée, prête à acheter des F-35 qui s’annoncent ruineux : « Dans le même temps, les opérations les plus récentes ont produit des résultats très contrastés… » deux fois, déjà à Gaza, ce n’est plus du « contraste » mais bien de hautes couleurs où le rouge sang domine, il me semble plutôt...

      • Free Palestine Free Palestine 7 juin 2010 11:05

        Au lieu de nous sensibiliser à la question économique et sociale Israélienne fruit de la politique criminelle des dirigeants sionistes,vous auriez pu nous décrire la situation catastrophique des territoires occupés et de la bande de Gaza.
        Vous citez l’excellent Benjamin Barthes qui décrit méthodiquement dans son ouvrage « Palestine une nation en morceau », le processus de destruction avancée de la société palestinienne.

        « Dans la couverture de l’interminable conflit israélo-palestinien, le quotidien des deux peuples est trop souvent passé sous silence. Le pendule des médias oscille entre deux pôles schématiques, « le regain de violence » et « l’espoir de paix », ignorant les mouvements de fond qui façonnent les opinions publiques. Parce que c’est un pays sans frontière ni Etat, une nation aux racines profondes mais à l’histoire récente, la Palestine pâtit encore plus qu’Israël de ce traitement binaire. Alors que la saga des kibboutz fait partie de l’image de marque de l’Etat juif, qui, par exemple, connaît le « somoud », cet enracinement à la terre, dont les paysans palestiniens ont fait le nom de code de leur résistance à l’occupant ? Composé de reportages écrits entre 2002 et 2008, ce livre s’efforce de remédier à ce manque. Il éclaire l’actualité en donnant la parole aux Palestiniens ordinaires, qui luttent, souffrent, rêvent, créent et parfois aussi renoncent. Il met en lumière les ressorts profonds de l’irrésistible ascension du Hamas, analyse le démantèlement en cours de la Cisjordanie, raconte l’asphyxie de la bande de Gaza et s’achève sur l’évocation de ces initiatives, collectives ou individuelles, qui maintiennent l’identité palestinienne vivante. »
         

        • Traroth Traroth 7 juin 2010 17:59

          L’UPM ? Prévenez-moi si d’aventure ça se met à exister, le « machin » de Sarkozy ! smiley


        • sheeldon 7 juin 2010 11:15

          bonjour

          Hitler a conspué les ploutocrates en public certes , mais alors en privé il baignait avec !

          les dictatures de droite et souvent même celles de gauche sont toujours alliées avec l’élite financière , toutes !

          le retro sionisme du likoud j’ai un doute ! un sérieux doute !!

          taglief et son complot et ses sages de sion me saoulent sévère en passant !

          cordialement


          • Daniel Roux Daniel Roux 7 juin 2010 11:34

            « Dans un pays à l’idéal perdu »

            Bien vu et bien écrit.

            Il n’y a plus rien de commun entre les idéaux des pionniers sionistes chantés dans le superbe et manichéen « EXODUS » et cet état terroriste, religieux et raciste qu’est Israël aujourd’hui.

            Si les américains et dans une moindre mesure l’U.E., ne soutenaient pas Israël, comme tant d’autres dictatures sanglantes partout dans le monde, passées et présentes, le pragmatisme politique se serait imposé et la situation serait apaisée depuis longtemps.


            • non666 non666 7 juin 2010 19:09

              Tiens , nous sommes ENCORE d’accord ?

              Zut alors.

              Un autre point.
              Qui se rappelle du fameux groupe du « devoir d’ingerence » ?

              Les journalistes (les vrais !) pretendent avoir 3 qualités que nous autres n’aurions pas :*
              1) verification des sources.
              2) Contextualisation
              3) Suivi.

              Quelqu’un a t’il surpris un journaliste en train de faire le suivi des thesards du groupe du devoir d’ingerence pour mettre leur foi à l’epreuve du mitraillage dans des eaux internationales par israel ?
              NON ?
              Etonnant !

              Les mauvaises langues vont encore dire que les amis d’israel invoquent du devoir d’ingerence international que pour les ennemis d’israel et qu’israel en est exclu par droit divin...


            • non666 non666 7 juin 2010 11:45

              Achtung.

              Derriere cet apparente lutte « populiste » de netanyaou , se cache le debut d’un argumentaire d’un tout autre niveau.

              1) Il faut de la concurrence.
              2) Israel est dominé par 20 familles (l’equivalent des 800 familles denoncées par le front populaire, a l’echelle d’israel...)
              3) Mon dieu, mais ou allons nous pouvoir trouver des entreprises qui accepteront de venir en israel faire des affaires....

              Le piege est grossier.
              Ce qui se prepare est la phase deux de tentative d’entrée dans l’Union europeenne.
              En jouant sur un Etat qui clame vouloir accpter les règles de la conccurence, dans un contexte general de morisité economique, ceci ressemble furieusement à la carotte de l’ane.

              Les Amis d’Israel ont reussi a faire disparaitre de la toile TOUTES les references à la visite d’Ezer Weizmann, ptresident israelien venu a Paris, au senat, plaider la cause de l’entrée d’israel dans l’union europeenne.
              Depuis le referendum de 2005 , l’idée de profiter de l’entrée imminente de la Turquie pour tuer dans l’oeuf toute argumentation geographique, culturelle, religieuse et ethnique pouvant organiser le refus de l’entrée d’israel , le lobby juif a été obligé de revoir sa copie.

              Le site du senat (français) ,comme celui de la présidence de la république ont été nettoyé de toute trace de cette fameuse visite et surtout de ce qu’il s’y etait dit.
              Mais lm’objectif n’a pas changé.
              Et avec kouchner aux affaires étrangères et Sarkozy à la présidence, « tout devient possible ».

              Israel joue donc le jeu d’un debat interne, d’une polemique singeant nos debat droite gauche entre des « possedants » et des delaissés pour mieux nous suggerer de sauter sur l’occasion pour nous implanter dans un futur membre de l’europe....

              Attendons patiemment les declarations tonitruantes du lobby juif dans les jours qui viennent .





              • ZEN ZEN 7 juin 2010 11:53

                James, Jacob, etc...

                Israël a de quoi rebondir
                Sans doute ,avec ce type de commerce florissant ?


                • sheeldon 7 juin 2010 12:02

                  en ce moment ça ré-arme de partout .....

                  pas bon signe pour le prolo .........


                • Traroth Traroth 7 juin 2010 18:04

                  Ça se termine généralement par des prolos qu’on oblige à s’habiller en kaki et à utiliser (ou plutôt consommer) ces mêmes armes sur d’autres prolos dans la même situation...


                • Radis Call 7 juin 2010 12:17

                  Qu’Israël entretienne des inégalités criantes , je veux bien l’admettre...

                  Mais en même temps qu’il regorge de fric envoyé du monde entier ,par des cntaines de canaux officiels ou non , et que leurs places financières soient autant corrompues que les plus corrompues dans nos pays occidentaux , c’est pour moi une autre évidence...

                  Vous dites que des Israéliens seraient « piégés »...( certains voudraient quitter ce pays...)

                  Peut-être , mais j’ai du mal à le penser , car ce peuple se fonde sur une grande solidarité communautaire...( et cela je ne leur reprocherais certainement pas , car chez nous c’est d’absence de solidarité , de compassion dont notre société est entrain de crever...On ne peut pas fonder un peuple que sur la compétition et les comptes en banque , comme valeurs de référence...)

                  J’ai plutôt tendance à croire que votre article a pour visée de détourner l’attention et de faire sortir nos kleenex...

                  En tous cas leurs dirigeants , que se sont désignés cette « démocratie » depuis tant d’années , ne sont pas là par hasard .

                  Et comme je suis très en colère , par rapport à la violence de la semaine dernière , j’ajoute ceci en rapport à certains blogs :

                  Les faits sont là :

                  Ce commando a attaqué , sur ordre naturellement....

                  Il a été malmené au début de l’attaque soit...

                  Mais que je sache pas de blessés graves et pas de morts....

                  En face : 9 morts nationalité turque

                  1 mort américain...+ ?

                  Des dizaines de blessés graves par balles...

                  Et refus d’une enquête internationale , ce qui veut tout dire pour quiconque est de bonne foi.

                  Et je pense que l’amalgame entre militants propalestiniens , sympathisants , comme l’attestent beaucoup de rescapés rapatriés, et militants terroristes est parfaitement odieux...

                  Qu ’en France sur les principaux médias , nous n’ayons droit qu’à la version israélienne ,à forte dose , directe et indirecte , en accumulant les sous entendus , est une preuve de la déliquescence et de la duplicité de nos dirigeants .De ce régime car finalement , il n’y a pas d’autre mot...

                  Honte à eux...

                  Ils peuvent continuer à nous bourrer le mou sur tous les sujets , leur cote ne fait que tomber , et prochainement ils auront droit au mépris de 70 % de la population...

                  Ils ont tué le contrat de confiance . Ils s’en moquent ? Ils ne seront jamais dans la dèche ?

                  Ca les regarde !

                  Dernière intervention de ma part sur ce blocus pestilentiel...

                  Certains, toujours les mêmes , n’y trouveront évidemment que l’expression d’un antisémitisme...

                  Je leur répondrai une dernière fois, Non ! Seulement du dégoût face à leurs manipulations constantes...

                  Je peux à la limite concéder un certain autisme , ou un trop plein d’affectivité pour certains mais pas pour l’ensemble des lobbystes et propagandistes.

                  Et merde .


                  • non666 non666 7 juin 2010 13:12

                    « Israel s’inscrit pleinement dans la philosophie politique occidentale. »

                    Ceci est une maladroite tentative d’utilisation d’une autre technique de manipulation/propagande.

                    Cela s’appelle la perversion des concepts.
                    Ici on redefinit « l’occident » qui historiquement dans NOTRE sphere diplomatique et culturelle signifie « a l’ouest du Rhin » (au dela du Rhin commence la « Mittel-Europa » ) en un mot nouveau qui signifierait globalement « ensemble des amis des etats unis et de leur politique ».
                    Ceci suppose que nous accptons cette redefinition, ce qu’elle sous-entends et que nous sommes d’accord.
                    Il n’est est rien.
                    Ensuite vous limitez la definition d’occident a une simple adhesion a des valeurs, a des concepts alors qu’il est aussi et surtout une definition d’ensemble geographique et humain .

                    Israel c’est le proche orient.
                    D’ailleurs l’argumentaire majeur des juifs pour la defense d’israel dans les frontières actuelles est que le peuple juif vient de la bas.
                    L’humoriste (juif) Boujenah, ne dit il pas dans un de ses sketch que le juif est un arabe comme les autres ?


                    Vous violez donc NOS references geopolitique pour les redefinir a votre profit et vous y inclure.
                    Pas mal !
                    Pas de bol, je passais par la.


                  • non666 non666 7 juin 2010 14:01

                    NON james, « l’occident » avec une definition pervertie, devoyée, c’est une arme qui ne sert QUE ceux qui en ont violé le sens initial et qui se sont rajoutés dans le sens nouveau.

                    Les seuls « perdants » se sont les vértables occidentaux : c’est a dire essentielement les Français puisqu’ils n’ont plus de mots pour se definir hors de l’appartenance au groupe des suivants des etats unis.
                    La capitulation, c’est d’abord dans les esprits que cela se passe.
                    Si nous n’avons plus de mots pour nous definir , nous cessons d’exister.
                    Le viol des concept geopolitique , n’est donc pas innocent.


                  • COVADONGA722 COVADONGA722 7 juin 2010 14:29

                    a James ,ça n est pas de l occident que vous vous reclamez avec votre exemple , mais du monde marchand liberal anglosaxon qui a d autre valeurs que celles que nous français ou continentaux recouvrons du vocable OCCIDENT.Je persiste la société israelienne peu proceder du monde liberal economique multiculturel à dominante anglosaxonne mais en aucuns cas y comprit dans sa composante pionniere elle ne peut se reclamer de l occident.Integrer Israel la turquie ou le maroc reviendrait a considerer que l histoire et la géographie n ont aucun sens.


                  • tourn en ron 7 juin 2010 16:16

                    @non666 tu a raison je le dit sans arrêt la preuve est dans le liens suivant ou ils disent que marie mère de jésus et une pute (judeo-christianisme )ses leur invention pour s’insinué dans la nouvel puissance que l’on est devenu ,ils se font passé pour nos amie ,mais nous insulte nous chrétiens ,qu’ils aillent ce faire voir http://www.scribd.com/doc/2773079/Le-Talmud-demasque-Pranaitis-1892 


                  • tourn en ron 7 juin 2010 16:40

                    bigpinkpegs ou james truc muche tes dégoutter que l’on voit votre vrais sale visage satanique pfff bidon ta pas des palestiniens a délogé toi et t’on peuple de voyous voleur qui n’a honte de rien tes un bidon tu doit être une petite flipette qui ce donne une certaine carrure de guerrier pour occulté ta conditions de pauvre merde la prochaine foi ces payant la psychanalyse 


                  • tourn en ron 7 juin 2010 16:51

                    (ces les juif qui pense comme ça !et bien dit donc )pour james les florilege des juif a l’egard des chretiens !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! – Sanhédrin, 67a : Jésus est désigné comme le fils de Pandira (Panthera).

                    – Kallah, 1b. (18b) : Jésus, fils illégitime, conçu pendant les règles de sa mère.

                    – Sanhedrin, 67a : Jésus, pendu la veille de la Pâque.[1]

                    – Toldath Jeschu : Naissance de Jésus relatée dans les circonstances les plus honteuses.

                    – Abhodah Zarah II : Désigné comme le fils de Pandira, un soldat romain.

                    – Schabbath XIV : À nouveau désigné comme le fils de Pandira, le Romain.

                    – Sanhedrin, 43a : À la veille de Pâque, ils pendirent Jésus.

                    – Schabbath, 104b : « C’était un imbécile, et personne ne doit prêter attention aux imbéciles. »

                    – Toldoth Jeschu : Judas et Jésus se disputent dans une querelle où volent les obscénités : « (...) Juda a pissé sur Jésus. ».

                    – Sanhedrin, 103a : On suggère qu’il corrompt sa moralité et se déshonore.

                    – Sanhedrin, 107b : Séducteur, corrupteur et destructeur d’Israël.

                    – Zohar III, (282) : Jésus, mort comme une bête et enterré dans un tas de fiente.

                    – Hilkoth Melakhim : Maïmonide tente de prouver combien les chrétiens s’égarent dans le culte de Jésus.

                    – Abhodah Zarah, 21a : Référence au culte de Jésus ne devant pas être accepté dans les maisons, car les idoles ne doivent pas être acceptées[2].

                    – Orach Chaiim, 113 : Il ne faut pas donner l’impression qu’on pourrait avoir du respect pour Jésus.

                    – Iore dea, 150, 2 : Ne pas donner par accident l’impression d’avoir du respect pour Jésus.

                    – Abhodah Zarah (6a) : C’est un faux enseignement de rendre un culte à Dieu le premier jour suivant le sabbat.

                    Ce qui précède n’est qu’un échantillon tiré d’un enchevêtrement très compliqué d’anecdotes et d’enseignements, où de très nombreuses références sont obscurcies par des raisonnements sans fins.alors JAMES on la ramène plus ?


                  • Antoine 7 juin 2010 17:23

                    Je ne crois pas que les flottiles que veut envoyer l’Iran a Gaza soient là pour detourner l’attention de son programme nucléaire.

                    Mais c’est encore un coup de bluff pour voir jusqu’ou Israel et les USA sont pres a aller.

                    Dans le cas ou cela se ferait, c’est a dire que l’Iran tenterait de forcer le blocus, il y aurait echanges de tirs, justifiant une entrée en guerre de ces deux états.

                    Cela fait deja longtemps que le programme nucleaire iranien (qu’il soit civil ou militaire) n’est plus qu’un motif, comme le furent les armes de destruction massive de Sadam Hussein, pour lui rentrer dedans avec un semblant de legitimité.


                  • Antoine 7 juin 2010 17:48

                    James,

                    Les motifs des USA ou d’ Israel ne sont pas plus glorieux.

                    Maintenant, sans vouloir entrer dans le debat ideologique, nous sommes au premier rang d’une enorme partie de poker. Les mensonges comme les provocations fusent de tous les cotés. Le possible envoi d’une flotille humanitaire n’est que pure provocation.

                    Et qui va payer si l’un des joueurs demande a voir ???


                  • Traroth Traroth 7 juin 2010 23:40

                    On peut tout autant utiliser le Talmud pour critiquer les superstitions juives que le Coran pour critiquer les superstitions musulmanes ! Où est la différence, James ?


                  • COVADONGA722 COVADONGA722 7 juin 2010 13:09

                    autant la Turquie n’a rien à faire dans l’U.E autant Israël...
                    Ce n’est en rien un problème géographique mais culturel.
                    Israel s’inscrit pleinement dans la philosophie politique occidentale.



                    bonjour James , au nom de quoi integrerions nous israel et pas la turquie ?

                    les deux n’ont rien à faire dans l europe 
                    et quasi pour les meme motifs
                    leur géographie
                    leur culture « j’entend comportement societal »
                    leur religion qui pregne leur societé .
                    sans compter que la présence de l ’un ou de l autre serait un contresens historique


                    • Radis Call 7 juin 2010 23:53

                      Comme si Riquiqui n’était pas un contresens historique ! Il nous joue la Thatcher avec 30 ans de retard !

                      Et quand il aura tout privatisé les Anglais auront renationalisé la moitié du pays !


                    • Traroth Traroth 7 juin 2010 23:42

                      A Jérusalem, les rabbins fondamentalistes lancent des pierres aux archéologues...


                    • mokhtar h 7 juin 2010 14:30

                      Israël membre de l’Union Européenne et/ou de l’Otan ?
                      Ma foi.... C’est à ceux qui reçoivent de choisir.
                      Je me gratte furieusement la tête : au delà des valeurs générales occidentales que les deux partagent avec Israël, comment ferait l’Europe avec la JUDAITE d’Israël et sa théocratie régnante ? Quelles en seraient alors les frontières d’Israël. Et que devient la question palestinienne ainsi qua la question des territoires illégalement annexés, Jérusalem -Est et le Golan (et non pas OCCUPES SEULEMENT ?).


                      • COVADONGA722 COVADONGA722 7 juin 2010 16:46

                        bonjour Moktar h sans me gratter furieusement la tete , et surement pour des raisons assez opposées aux votres je trouve vos arguments plus que recevables.Répondant a James l idée de Jerusalem m ’a effleuré quand au golan vous savez que cela n ’a rien a voir avec la stratégie mais avec l eau.


                      • Arafel Arafel 7 juin 2010 17:00

                        « un nouveau système électoral suffit pour mettre HS les »religieux« . »

                        C’est ça votre démocratie ?
                        Traficotter la loi electorale à votre bénéfice, et éliminer ceux qui vous gênent ?


                      • katalizeur 7 juin 2010 15:17

                        @ tous

                        bonjour

                        c’est marrant , un systeme voyou, spoliateur, criminel finissant (izzzrael) ; va rejoindre un autre groupement de grabataires finisant ( l’europe).....

                        et c’est là que.... james (titi ,jacob etc).... a pour une fois raison.....rien n’est figé, tout est possible...meme la disparition tres probable du cancer proche-oriental.....


                        • COVADONGA722 COVADONGA722 7 juin 2010 16:41

                          yep bonjour katalizeur une europe finissante et un monde arabe pas encore né dans le millénaire , a propos de disparition croyez vous que syrie egypte et jordanie laisseraient
                          naitre un etat palestinien sur les decombres d israel , meme « freres » les états sont des monstres froids et ils n est pire oppresseurs que provenant de son clan .Etre invité par vous a faire preuve de lucidité suppose que vous fassiez de meme .


                        • katalizeur 7 juin 2010 16:10

                          «  »" il faut être positif katalizeur...sortir de ton approche qui conduit les pays sous tutelle islamique dans le mur.«  »« 

                          question : quel sont les pays islamiques ? a mon humble avis il n’y a que l’iran , tous les autres sont sous domination USsioniste avec des gouverneurs vendus a l’occident.. et c’est cela la cause du malheur et du mal vivre des peuple.....

                           »«  »Israel était votre chance au P.O mais vous gâchez tout
                          pour sa disparition...tu peux toujours rêver«  »"

                          lol...izzzrael une chance pour le P.O....toi au moins tu es gonflé....

                           si tu sors de ta prison mentale hasbariste , tu te rendras compte que la disparition du systeme sioniste et quelque chose d’ineluctable......


                        • katalizeur 7 juin 2010 16:32

                          @ Par JAMES (xxx.xxx.xxx.10) 7 juin 16:30

                          l’iran ???
                          quel bel exemple katalizeur.
                          et tu promets ou espère ça pour tous ?

                          reponse :.....ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii


                        • Radis Call 7 juin 2010 16:01

                          Effectivement Pasou , ils attendent ton accord !


                        • tourn en ron 7 juin 2010 16:26

                          ils on cas retourner en allemagne ,ils leur donnerons peut etre la foret noire comme ça ils pourrons les faire culpabilisé au lieu de ce venger sur les Palestiniens ; allez oust tous en foret noir 


                          • tourn en ron 7 juin 2010 17:22

                            tout autour des juif quoi ,tu veut leur mort ou quoi ? 


                            • katalizeur 7 juin 2010 19:55

                              @ kronfi.....quand l’absurdité....explique l’absurde°........

                              lol...lol....lol

                              commentaire hasbariste dans l’ame....

                              ton histoire de gauche en collusion avec le muslim....m’a fait eclater de rire....j’imagine la grosse DSK.... sioniste meme pendant son sommeil etre l’allié des muslim.....lol...lol...lol

                              quand a la fable des bombes dans le metro....voir l’operation gladio......le sionisme ou l’inversion accusatoire......la pose de bombe et l’IRGOUN..c’etait aussi les muslims ?


                            • 3°oeil 7 juin 2010 19:19

                              le croissant rouge iranien va envoyer 3 bateaux et un avion d’aide AFP
                              http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5il1CipGw2VLDVbpSSprDj3Tx gizQ


                              • Pyrathome pyralene 7 juin 2010 23:42

                                Eh ben mon ptit chéri ! toujours à raconter des sornettes ??
                                Rappelle-toi, les palestiniens descendants direct des hébreux......qu’il disait le monsieur, tu connais son nom ..... !
                                alors rétro-sionisme ou recto-sionisme ? smiley


                              • frédéric lyon 8 juin 2010 10:04

                                ll va atterrir dans l’eau.


                                Espérons que les iraniens ont prévu un hydravion !

                              • frédéric lyon 8 juin 2010 10:07

                                Il ne pourra pas survoler l’espace aérien israëlien, ni l’espace aérien egyptien sans doute, donc il faudra qu’il arrive par la mer.


                                Ont-ils prévu les bouées de sauvetage et les parachutes ?

                                Espérons-le pour eux.

                                • FYI FYI 8 juin 2010 10:13

                                  Ce qui m’étonne c’est qu’on qualifie « Israël » d’Etat, comme si çà tombait de source ...
                                  En réalité, c’est une entité sioniste qui a colonisé les palestioniens qui en paient le prix depuis plus de 60 ans, faut bien le reconnaitre.
                                  Israel est le dernier colonisateur de notre humanité, et qui est le grand pertubateur du MO.
                                  Combien de temps cette vérue va t’elle subsister, telle est la vraie question ?
                                  En gros que de sources de souffrances pour finalement ne plus subsister à terme ...

                                  Voici pour résumer, les 10 grands mensonges de cette entité barbare et raciste.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès