Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > En Ukraine : la paix est-elle possible ?

En Ukraine : la paix est-elle possible ?

« Lorsque le mensonge devient roi, la vérité s’éclipse, mais quand elle revient le mensonge s’évapore »

Depuis que les États-Unis ont décidé de prendre le contrôle de l’Ukraine, la paix recherchée par Washington ne peut être que celle fondée sur la soumission complète du peuple ukrainien à ses volontés. Il ne saurait être question qu’il fasse un pas en arrière pour assurer une paix qui respecte les droits fondamentaux d’indépendance du peuple ukrainien ainsi que sa diversité ethnique.

Toutes les tentatives pour arriver à une paix durable devront passer inévitablement par ce pas en arrière des Etats-Unis, consistant à abandonner leur prétention de dominer l’Ukraine et de s’en servir comme leur dépendance. En Syrie, toutes les négociations pour la paix ont échoué pour la simple raison que Washington n’a reculé en rien sur sa prétention de dominer la Syrie en exigeant le départ du président Al Assad et en prenant le contrôle d’un nouveau gouvernement répondant à ses attentes.

En Ukraine, il y a eu Minsk 1 et Minsk 2, où des accords de paix ont été conclus entre les principaux belligérants internes du pays. Toutefois, l’absence du principal belligérant externe que sont les États-Unis, rend ces accords caducs. Ce dernier alimente ses alliés dans le pays en armement et ne se fait aucun scrupule à envoyer ses marines pour renforcer leur force de combat. Rien dans tout cela pour favoriser la paix. Ce ne sont ni le Président actuel d’Ukraine, ni le Président de France, ni même la Chancelière d’Allemagne qui fera reculer Washington dans ses prétentions d’occuper en totalité l’Ukraine.

 

Une médiation du Vatican

Voilà que maintenant, on annonce une médiation du Vatican, en la personne de Pietro Parolin, secrétaire général de la Curie romaine. Ancien nonce apostolique au Venezuela, de 2008 à 2013, il aura été aguerri à jouer diplomatiquement la carte des ambitions des États-Unis sur le Venezuela. Il a été et est toujours l’homme de Washington au cœur même de l’administration du Vatican.

En 2014, en préparation de la seconde rencontre de négociations sur la Syrie à Genève, le Vatican avait convenu avec le secrétaire d’État, John Kerry, d’une stratégie commune. En mars 2014 aboutissait le projet d’un Pacte secret entre le Vatican et Washington. Il fut signé par le président Obama et le pape François, un peu comme l’avaient fait, en juin 1982, le président Reagan et le pape Jean-Paul II. Si nous en savons plus sur le Pacte secret de 1982, nous n’en savons que très peu sur celui de mars 2015.

En 1982, il s’agissait, pour l’essentiel, d’être solidaires dans la lutte contre le communisme et tout ce qui pouvait s’en rapprocher. Une alliance fondamentale qui ne pouvait que servir les forces des pays de l’Est qui voulaient s’affranchir de l’URSS d’alors, comme c’était le cas en Pologne avec Lech Walesa et le syndicat Solidarnosc. Beaucoup de combines entre les principaux acteurs furent critiquées et condamnées par l’Histoire. Cette solidarité s’est élargie à l’Amérique latine où tous les mouvements sociaux aux allures anti-impérialistes et anticapitalistes furent poursuivis et anéantis. L’histoire du plan Condor et de la guerre au Nicaragua de las Contras, cadrent avec cette grande alliance contre le communisme.

Qu’en est-il de ce second Pacte signé en mars 2014 ? Il s’agit, à n’en pas douter, d’une approche différente de celui de 1982. On y rattache l’intervention du pape François pour la reprise des relations diplomatiques entre Cuba et Washington. Cette intervention a également permis la libération de deux prisonniers à la solde des services secrets des Etats-Unis en échange des trois Cubains antiterroristes, détenus depuis 16 ans dans les prisons étasuniennes. Il faut évidemment se réjouir de ce premier pas, mais sans toutefois en espérer trop. Les objectifs d’Obama de changer le régime politique cubain est toujours là et ceux de l’Église d’éliminer le communisme l’est tout autant.

De fait, pendant que cette ouverture se fait à l’endroit de Cuba et qu’Obama reconnaît que le blocus n’a pas permis d’atteindre les objectifs recherchés, le même Obama établit des sanctions contre le Venezuela et continue d’y alimenter la préparation d’un coup d’État. Tout se passe, dans ce cas, sans que le Vatican et l’Épiscopat vénézuélien élèvent la voix pour condamner ces actions interventionnistes. Au contraire, les prises de position tout comme les silences vont plutôt dans le sens des politiques de Washington. L’Épiscopat vénézuélien ne manque pas une occasion pour affubler le gouvernement de tous les mots. Serait-ce un élément de solidarité prévu dans le pacte secret de mars 2014 ?

On se souviendra qu’en 2014, le Vatican avait été appelé par l’opposition vénézuélienne pour agir comme médiateur pour résoudre les conflits internes au Venezuela. Pour l’opposition, l’objectif était d’amener le gouvernement à partager avec elle une partie du pouvoir exécutif. Il y a eu des rencontres, mais le Gouvernement n’a pas cédé à ce partage du pouvoir que le peuple lui a consenti lors des élections présidentielles de 2013. Il a toutefois ouvert la porte à une coopération renforcée avec tous ceux et celles qui acceptent de respecter la Constitution et d’agir dans le cadre des lois. Cette prise de position fut reçue par les autorités religieuses comme un manque de collaboration. À ce moment, le secrétaire d’État du Vatican n’a pas jugé bon d’aller au Venezuela pour y poursuivre une médiation.

Tout ceci pour dire que la situation en Ukraine ne saurait évoluer vers une paix durable que si le peuple ukrainien retrouve sa pleine indépendance et qu’il décide par lui-même de sa gouvernance. Pour cela, il faut que les États-Unis, l’OTAN, les pays de la Communauté européenne, la Russie, permettent au peuple ukrainien de résoudre ses propres problèmes sans interférences extérieures motivées par des prétentions de contrôle ou de domination.

Dans ce contexte, le Vatican aura-t-il la crédibilité et le courage d’exiger la non intervention des Etats-Unis, de l’Europe et de la Russie dans les affaires internes de l’Ukraine ? Pietro Parolin pourra-t-il imposer un agenda qui aille à l’encontre des intérêts des États-Unis ? Chacun peut avoir son idée à ce sujet. Personnellement, j’en doute. D’ailleurs, qui pourrait y parvenir ?

Nous nous dirigeons tout droit vers un conflit majeur entre la Russie et les forces de l’OTAN, sous commandement des États-Unis. Les sanctions et provocations contre la Russie se multiplient. Le mensonge est devenu roi. Pour le moment, la Russie patiente, mais pour encore combien de temps ? Le déplacement des navires de guerre dans la Méditerranée et les exercices à répétitions des armées des deux camps sont-ils des signes avant-coureurs de cette guerre.

Il faut savoir que l’Empire, pour survivre, doit s’asservir toutes les forces de nature à lui faire ombrage. C’est évidemment le cas de la Russie et de tous les pays qui se font les promoteurs d’un monde multipolaire, respectueux de la souveraineté des peuples, et de leur indépendance. Dans ce monde, il n’y a plus de place pour un Empire, dominant tous les peuples de la terre.

 

Oscar Fortin

Québec, le 7 mars 2015

http://humanisme.blogspot.com

 

http://humanisme.blogspot.ca/2015/02/la-prostituee-de-lapocalypse.html

http://humanisme.blogspot.ca/2015/02/ukraine-une-treve-sans-solution.html

http://humanisme.blogspot.ca/2015/02/lettre-ouverte-de-jesus-christ-barack.html

http://blogs.mediapart.fr/blog/danyves/240115/la-politique-systeme-des-usa-en-ukraine-mise-nu      

http://www.legrandsoir.info/ukraine-les-etats-unis-nous-entrainent-dans-une-guerre-contre-la-russie-the-guardian.html

http://www.mondialisation.ca/les-etats-unis-et-les-responsables-ukrainiens-cherchent-a-torpiller-laccord-de-minsk-sur-le-cessez-le-feu/5431654

http://reseauinternational.net/escalade-les-etats-unis-envoient-un-bataillon-de-parachutistes-en-ukraine/

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/ukraine-les-etats-unis-veulent-la-164505

http://www.voltairenet.org/article186703.html

http://www.voltairenet.org/article186703.html

http://lesakerfrancophone.net/le-grand-mensonge-les-etats-unis-ont-fourni-lukraine-en-armes-des-le-debut-du-conflit/

http://www.chaos-controle.com/archives/2015/02/10/31502076.html

http://fr.sott.net/article/24869-Ukraine-les-Etats-Unis-poussent-toujours-plus-a-l-escalade-en-armant-Kiev


Moyenne des avis sur cet article :  4.29/5   (45 votes)




Réagissez à l'article

45 réactions à cet article    


  • Ariane54 Ariane54 9 mars 2015 09:29

    Merci pour cette analyse.
    J’ajouterai que jamais le Vatican ne lèvera le petit doigt contre les intérêts US. C’est normal, leur politique de base est exactement la même : asservir les peuples pour leur intérêt propre.
    Croire une seconde que le Pape François est un humaniste et le pape des pauvres, comme nous l’ont présenté les merdias occidentaux, est d’une naïveté sans nom.
    Il ne faut jamais oublier que le Vatican serait capable (et il l’a déjà fait lors de la dernière) de s’allier avec le diable pour éradiquer le communisme. Il partage d’ailleurs cette idée fixe avec les US.


    • oscar fortin oscar fortin 9 mars 2015 10:51

      @Ariane54 : Merci pour votre commentaire que je partage en presque totalité. Ma réserve porte sur ce que vous dites du pape François. Je le crois toujours sincère, vivant au mieux ce qu’il prêche. Dans une entrevue accordée à une revue jésuite, au début de son pontificat, il s’était défini comme quelqu’un d’astucieux qui sait générer du personnel, mais aussi comme quelqu’un d’également naïf et pécheur. Pour le moment, je mets au crédit de sa naïveté certaines décisions que l’État du Vatican l’amène à prendre. Enfin nous verrons avec le temps jusqu’où cela peut aller...


    • Doume65 9 mars 2015 16:41

      @oscar fortin
      « quelqu’un d’astucieux qui sait générer du personnel »

      Générer du personnel ? Je pense que vous avez voulu dire autre chose.


    • oscar fortin oscar fortin 9 mars 2015 18:01

      @Doume65 : qui sait gérer du personnel. Merci pour la correction à faire. GÉRER


    • lloreen 9 mars 2015 10:21

      A ce stade, tout devient de plus en plus lumineux et les loups, les uns après les autres, sortent de leur tanière.
      Un lien permet de voir plus en profondeur quelles sont les réelles puissances en présence.

      http://www.alterinfo.net/L-empire-de-la-couronne-britannique-et-l-entreprise-corporation-de-la-City-de-Londres_a98886.html

      Extraits.

      La politique mondiale aujourd’hui est gouvernée par le Vatican, mais aussi par l’empire de la Couronne. Le monde moderne de la soi-disante civilisation occidentale a commencé à la fin du XVIIème siècle avec la floraison de l’empire britannique. Cet empire a en fait commencé plusieurs siècles plus tôt avec la création de la City de Londres, qui est aujourd’hui une corporation, entreprise vieille de 800 ans, qui contrôle les finances d’une entité appelée “la Couronne”. Cette entité est la créatrice et la contrôleuse de la Banque d’Angleterre, de la banque de la Réserve Fédérale américaine, de la Banque Mondiale, du FMI, de l’Union Européenne et de nombreux cartels et entreprises dans le monde. L’identité de la “Couronne” est un secret bien gardé et la Banque d’Angleterre de la Couronne a pris le contrôle des Etats-Unis durant l’administration de (Teddy) Roosevelt en 1901-09, lorsque ses agents, qui étaient en fait des agents de la Couronne (JP Morgan), prirent possession de 25% des affaires commerciales et financières américaines.

      La Couronne n’a jamais été le roi ou la reine d’Angleterre depuis la création du corps entrepreneurial, mais la monarchie britannique en est la figure de proue pour la Couronne, domine le parlement de Grande-Bretagne et a autorité sur les premiers ministres au travers un ordre de chevalier du Vatican appelé “Ordre de la Jarretière” (NdT : Ordre fondé par le roi Edward en 1348. La devise de l’ordre est une devise française “Honni soit qui mal y pense”, elle figure aujourd’hui, écrite en français sur tous les passeports britanniques avec l’autre devise de la royauté “dieu et mon droit”, également écrite en français sur les passeports britanniques…). Quoi qu’il en soit, la Couronne n’est pas le roi ou la reine d’Angleterre, qui sont une monarchie établie du corps entrepreneurial de la City de Londres.

      La Couronne est le directorat de la corporation et la Grande-Bretagne est dirigée par la Couronne, la City de Londres qui contrôle la Banque d’Angleterre, une entreprise privée (NdT : dont la famille Rothschild est un des actionnaires majeurs). Il y a un État privé existant en Grande-Bretagne au centre même de Londres. Cette cité, située au cœur de Greater London, est devenue un état souverain en 1694 lorsque le roi William III d’Orange privatisa la Banque d’Angleterre et la livra aux banksters du Vatican qui dominent aujourd’hui le monde de la finance.

      La corporation de la City/Couronne n’est pas sujette à la loi britannique ; elle a ses propres tribunaux, ses propres lois, son propre drapeau (NdT : tout comme le Vatican et la troisième cité état de la trilogie : Washington DC, créée bien plus tard), sa propre force de police. La corporation de la Couronne est aussi séparée de la ville métropolitaine ; sa police se déplace dans des véhicules rouges et les uniformes sont différents de la police de Londres Métropole.

      La Couronne de Londres héberge également la Banque d’Angleterre privatisée et la banque Lloyd’s of London, le London Stock Exchange (la bourse de Londres) et toutes les banques britanniques. La City héberge également les bureaux de 385 banques étrangères, dont 70 banques américaines ainsi que les journaux de Fleet Street et les monopoles de publication. La City contrôle le monde des médias et le renseignement mondial.

      C’est depuis la City de Londres et le QG de la Franc-Maçonnerie britannique, supervisé par la monarchie britannique et le duc de Kent, que la franc-maçonnerie mondiale est gouvernée. Ceci inclut l’ordre du Grand Orient Maçonnique et le rite écossais de Washington DC.

      En 1945, la Banque d’Angleterre fut nationalisée par le gouvernement travailliste (“socialiste”) et n’est plus soi-disant une banque privée, bien qu’elle gouverne la réserve fédérale américaine. Elle est contrôlée par les Rothschilds, qui sont les banquiers du pape, les gardiens de la trésorerie du Vatican.

      La City de Londres possède également son Lord Mayor (Maire), différent du maire courant, qui a le pouvoir dans la corporation de la Couronne. Lorsque la reine désire faire des affaires dans la City, elle rencontre le Lord Mayor à Temple Bar. Temple Bar et ses franchises associées viennent de ce qui est appelé les “Four Inns of the Temples of Courts”, le temple intérieur et le temple intermédiaire.

      Le logo du temple intérieur est un cheval blanc sur le sceau d’un soleil éclatant de l’ordre des jésuites. Le cheval blanc est un symbole de l’empire britannique, de l’Ordre de la Jarretière, de la corporation de la Couronne et est le même cheval blanc qui est le symbole du CFR (Council on Foreign Relations). Le cheval blanc est un symbole de l’ordre des jésuites : Pégase. C’est l’ordre des jésuites qui gouverne l’honorable société du temple intérieur. Le temple intérieur est le groupe qui est au cœur de la gouvernance de la corporation de la City de Londres.

      La Terre entière est gouvernée par la Couronne, au travers des colonies de la Couronne qui appartiennent à la City de Londres (NdT : comme le Canada, l’Australie, la Nouvelle-Zélande et le Commonwealth en général…), l’empire de la Couronne. Celui-ci gouverne l’Afrique et continue de gouverner la Chine et l’Inde. Les colonies sur Terre sont justes des colonies de la Couronne, les Etats-Unis d’Amérique sont des états de la Couronne.

      Ceci dit néanmoins, il est d’une importance vitale de se rappeler ce qui suit. L’empire de la Couronne utilise la loi du commerce (alias la loi maritime internationale ou loi des contrats) comme moyens de contrôle. Cette loi ne s’applique pas à des personnes hommes et femmes souveraines et libres.

      Votre nom, lorsqu’il est épelé totalement en lettre capitale d’imprimerie, comme par exemple le mien : JULIAN WEBSDALE, est une entreprise, une corporation, un trust créé par le gouvernement au travers du ministère des finances à votre naissance. Chaque fois qu’un enfant né, une entreprise/un trust est créé utilisant son nom en lettres capitales d’imprimerie.

      Ils font ceci parce que les gouvernements sont des entreprises et ils opèrent sous la loi commerciale, la loi des contrats. Les lois passées par les gouvernements ne s’appliquent qu’à des entreprises et non pas à des entités vivantes, qui respirent, des hommes et des femmes de chair et de sang libres et souverains, dont les noms sont épelés en majuscules et minuscules, comme dans Julian Websdale ou julian websdale. L’homme et la femme vivants, souverains sont sujet à la loi commune, au droit coutumier et non pas au droit commercial introduit par les gouvernements au travers de la législation.

       Traduit de l’anglais par Résistance 71 

      Ces informations sont absolument es-sen-tielles pour qui veut comprendre le monde dans lequel nous vivons.

      Ces tyrans et ces escrocs sont fondamentalement des malades mentaux qui disposent de connaissances totalement occultées à une masse taillable et corvéable à merci.
      Il faut donc faire passer l’ information par tous les moyens pour faire cesser l’ ignorance systémique.

      Une autre information cruciale, elle aussi : l’ ANNULATION de la loi Rothschild par le Canada le 26 janvier 2015.

      https://www.youtube.com/watch?v=wTjMGK_Gkoo

      https://www.youtube.com/watch?v=cgdyWPxLf1s

      La guerre est donc la seule planche de salut pour ces escrocs et ce n’ est pas un hasard si la vidéo , informant de la victoire de Poutine sur Rothschild a été censurée...


      • oscar fortin oscar fortin 9 mars 2015 10:55

        @lloreen : merci pour votre commentaire et ces liens fort intéressants que vous portez à notre attention. 


      • Pere Plexe Pere Plexe 9 mars 2015 18:55

        @lloreen alterinfo est pour le moins douteux tant par ses motivations que par ses infos


      • fred.foyn Le p’tit Charles 9 mars 2015 10:34

        D’ici peu..il y aura un coup d’état pour faire partir les nazis au pouvoir...


        • Jelena 9 mars 2015 10:38

          Ce qui intéresse les amerloques avant tout, c’est de de prolonger cette « guerre froide » afin d’amputer la Russie d’un « partenaire commercial » et d’empêcher un rapprochement Moscou-Berlin. Par la même occasion cela leur permet d’appliquer cette politique de sanctions qui affaiblit à la fois l’UE et la Russie.
           
          Concernant la « guerre chaude », militairement Kiev est à genoux et comme les amerloques refusent de sortir le chéquier, cette situation risque de stagner.... jusqu’à ce que la famine s’installe en Ukraine ?
           
          Concernant la position du Vatican... Il ne se rangera bien évidemment pas du coté de la Russie orthodoxe.


          • soi même 9 mars 2015 10:40
            En Ukraine : la paix est-elle possible ?

            Cela fait trop longtemps que l’ Extrême Europe ont pris la sale habitude d’utilisé le paillasson des autres pour décrotté leurs godillots, si il s’en prenne à l’Ukraine aujourd’hui, c’est qu’il se considérée comme les continuateurs d’une certaine politique d’européenne du passer qui non jamais hésite à brouillé les cartes de la région pour imposé leur suprématie politique.

            Cela a commencé très top, dès le XVI siècle avec l’affaire Démétrius, et pensé que le Vatican va resté neutre dans cette affaire et cherche la Paix, c’est oublié leur sérieuse réputation de subversion politique dans l’histoire de cette partie de l’Europe.

            Si l’on a pas un minimum de référence de l’histoire ancienne de cette région mémé par certaine force spirituel, sur un certain plan l’on comprendra pas pourquoi subitement l’Ukraine devient une cible de choix et que dans son ensemble c’est l’ensemble de l’Europe qui va payé les pots cassées ...

              


            • roman_garev 9 mars 2015 11:45

              Bonjour l’auteur,

              Merci pour cet article. Cependant sa grande partie concernant une médiation possible du Vatican en Ukraine est non mois fantastique qu’un discours sur une médiation possible du Dalaï-Lama ou du sorcier suprême de voudou, tous étant d’une autorité également nulle pour la population orthodoxe ou athée.

              • elpepe elpepe 9 mars 2015 12:02

                amusant le livre de l’apocalypse avait annonce cela, si l’on en croit ce livre on devrait être proche du jugement dernier, ça laisse perplexe ...
                Il ne manque plus que dans le tableau le chip électronique sur la peau, comme seul et uniquement moyen de paiement ...
                moi qui n’ai jamais cru a ces balivernes ..


                • Lisa SION 2 Lisa SION 2 9 mars 2015 12:57

                  L’Église avait déjà par le passé usité de forces inquisisionistes, ce n’est donc pas nouveau sauf que le Pape est sensé avoir connu les plaies infligées hier au peuple sud américain par le corrupteur FMIste...pour ne pas dire F(U)MIste ! La force des militarés devrait être proscrite par une institution religieuse et un président qui signe sa guerre au nom de Dieu est un blasphémateur de premier ordre.


                  • soi même 9 mars 2015 13:47

                    @Lisa SION 2, toujours aussi maldororien comme commentaire, le schiste visiblement sa ravage les neurones ....


                  • filo... 9 mars 2015 14:06

                    @l’auteur
                    Vous avez tout faux concernant Vatican comme médiateur.

                    Je vous rappelle que Vatican est profondément anti orthodoxe. Souvenez vous la destruction de la Yougoslavie a commencée par reconnaissance par Vatican de la Slovénie et de la Croatie, les deux république yougoslave sécessionnistes.

                    Donc si Kerry a rencontré le Pape c’est certainement pour faire ensemble une nouvelle entourloupette à la Russie.

                    Quant au conflit entre l’OTAN et la Russie a mon avis cette probabilité s’éloigne et va s’éloigne de plus en plus vite car hier les chinois ont déclarés que dans cette crise ukrainienne ils se rangent de côté de la Russie et ceci quoi qu’ils fassent USA et UE !

                    Donc ça recommence comme avec la crise syrienne !


                    • wesson wesson 9 mars 2015 15:18

                      Bonjour l’auteur, 


                      je pense qu’une paix - a défaut un gel du conflit - est possible maintenant en Ukraine. 

                      Non pas parce que le Vatican puisse y jouer un rôle (le pays n’était pas assez catho à l’instar de la Pologne), mais surtout parce que les Allemands sont en train de dire « les conneries ça suffit ».

                      Vous avez par exemple cet article (en Anglais) du très européen « Der Spiegel » , qui fait état des divergences maintenant profondes entre le point de vue Américain, et celui des Allemands. Ils s’agacent publiquement des déclarations de l’OTAN, qualifiés d’incompréhensibles, et se demandent ouvertement si les USA ne veulent pas saboter les accords de paix (Are the Americans trying to thwart European efforts at mediation led by Chancellor Angela Merkel ?)

                      Bref, si les Allemands se mettent contre les USA sur l’Ukraine, j’ai beaucoup de mal à penser que les USA pourront continuer longtemps le conflit ... le fait que l’OTAN « occupe » l’Allemagne étant à mon sens tout à fait annexe, la réalité des choses est qui paie : Si les Allemands (donc l’Europe) dit « pas nous », les USA ne pourront en réalité pas s’y opposer.

                      Quand à la proposition Juncker de réarmer l’Allemagne (de faire une armée Européenne), on peut aussi la comprendre comme une volonté de mettre fin à l’OTAN en Europe.

                      • oscar fortin oscar fortin 9 mars 2015 15:49

                        @wesson : Merci pour votre commentaire et les points plus qu’importants que vous y soulignez. Je demeure toutefois sceptique sur la capacité de l’Allemagne de s’opposer à la prise de contrôle par les États-Unis de l’Ukraine. Nous savons que cette dernière a également de nombreux intérêts à y exploiter et qu’elle ne saura y parvenir qu’en collaborant avec les É.U. . Je souhaite que ce que vous dites se réalise. L’Europe, plus que jamais, a besoin de retrouver son indépendance. Mais les tentacules de l’Oncle Sam plongent déjà passablement dans les divers gouvernements de cette Europe devenue sans personnalité. Et que dire des peuples qui n’ont plus aucune prise sur les décisions de leurs dirigeants.


                        Je me croise les doigts pour que votre prédiction se réalise.

                      • Jelena 9 mars 2015 15:56

                        >> Je demeure toutefois sceptique sur la capacité de l’Allemagne de s’opposer (...)
                         
                        - Dis moi Angela.
                        - Oui mon petit Viktor ?
                        - Je peux signer des traités avec Vladimir ?
                        - Bien sur mon petit Viktor... (à voix basse)... Ils nous font ch**r ces amerloques.
                         
                        - Bienvenu à Budapest camarade Poutine !
                        - Merci pour cet accueil camarade Orban.
                         
                         smiley


                      • oscar fortin oscar fortin 9 mars 2015 16:01

                        @Jelena : merci pour ce dialogue entre Angela et un certain Viktor, mais j’aimerais en comprendre un peu mieux le sens. Je m’excuse de n’être pas plus allumé que ça.


                        bonne journée à vous

                      • Jelena 9 mars 2015 16:14

                        @Oscar Ce qu’il faut comprendre, c’est que la Hongrie se rapproche de la Russie avec la permission de l’Allemagne.
                         
                        Aujourd’hui Budapest-Moscou, demain Berlin-Moscou ?...


                      • oscar fortin oscar fortin 9 mars 2015 17:58

                        @Jelena : merci pour l’explication. Je n’avais pas fait le lien avec la Hongrie....


                      • Xenozoid Xenozoid 9 mars 2015 18:17

                        @oscar fortin
                        pour le détail Jelena est très vaube dor’’ee.


                      • Jelena 9 mars 2015 18:50

                        @Xeno T kun gro jalou pcq je ve pa sortir avec toi !!!
                         
                        @Oscar Le fameux trio qui oeuvre dans l’ombre du « bienveillant » oncle Sam.


                      • Xenozoid Xenozoid 9 mars 2015 19:04

                        @Jelena
                        c’est pas le mec ami de alfred vierling , homo nazi hollandais qui a mis le mec de aube dorée , directement en ukraine,soros aime les gens qui ont peur,des preuves ,petit poucet,des preuves


                      • Xenozoid Xenozoid 9 mars 2015 19:08

                        @Xenozoid
                        c’est le même qui a un compte au banque au luxenbourg, mais accuse les autres d’être rasciste


                      • wesson wesson 9 mars 2015 20:24

                        @oscar fortin
                        En fait, je base ma conviction non pas sur un soudain accès d’humanisme de l’Allemagne, mais juste qu’ils ont enfin pris peur de la situation qu’ils ont créée en Ukraine, qui peut effectivement déboucher sur un conflit. 


                        Je crois que l’occident ainsi que l’Allemagne ne s’était pas rendu compte à quel point la Russie s’est rétablie ces dernières années. Jusqu’alors, ils s’étaient racontés que le pays était trop faible pour intervenir en quoique ce soit, pour influer sur la politique de l’Europe avec ses voisins. C’est dans ce cadre là que les Allemands - aidés des Polonais et des Suédois sont allés foutre le feu à Maidan (parce que je persiste à penser que c’est bel et bien les Européens qui ont foutu le bordel, ne supportant pas que l’Ukraine se tourne vers la Russie).

                        La surprise Européenne a été en fait de constater que la Russie s’était rétablie, que elle avait une armée qui d’ailleurs a été assez bien retapée, alors que en réalité, l’Europe (et l’Allemagne) n’a en fait plus d’armée du tout.

                        L’OTAN est une vaste plaisanterie, c’est juste l’illusion d’une armée, mais dans le cadre d’un conflit contre les Russes, ce qui faudrait c’est des hommes et des moyens terrestres, ce que l’OTAN ne possède pas, étant en fait une simple alliance hétéroclite, avec des « Atlantiste Nord » aussi convaincants que les Turcs ou les Japonais. Aucun doute que lorsqu’il faudra envoyer une infanterie contre les Russes, l’OTAN en sera totalement incapable.

                        Alors derrière le changement de position de l’Allemagne, il y a la prise de conscience du caractère catastrophique pour l’Europe d’un conflit avec la Russie à ce jour.


                        Mais au demeurant, je pense que l’Allemagne n’as pas du tout renoncé à sa politique Russophobe (car c’est quand même de cela qu’il s’agit), et veut effectivement tenter de se réarmer pour repartir une fois de plus à la baffe, mais en dehors de l’OTAN qu’ils ne contrôlent pas réellement. 

                        Bref, je pense que la manœuvre de l’Allemagne s’apparente à un « reculer pour mieux sauter », ou pour le dire encore plus crument, les Allemands nous re-pètent un plomb pour la 3ème fois, et si on n’y prends pas garde, ils vont au final nous ré-emmener dans le ravin comme les 2 fois précédentes.



                      • alinea alinea 9 mars 2015 20:34

                        @wesson
                        Mais Junker propose la création d’une armée européenne ! alors tout ira bien !!!!
                        Le « prétexte » est, comme vous l’aurez deviné, de se protéger de la Russie !! Les Russes ont beau leur dire que la Russie n’a l’intention d’attaquer personne, rien n’y fait.
                        Bon, tous ces gus ont une pathologie grave mais, de toutes façons, le temps qu’ils la fassent leur armée, on aura le temps de boire le thé noir avec les Russes !!


                      • Doume65 9 mars 2015 16:39

                        « Pour le moment, la Russie patiente, mais pour encore combien de temps ? »

                        Si l’on se réfère à l’histoire, je répondrais « le temps qu’il faut pour sérieusement refaire démarrer l’industrie d’armement et disposer d’un stock jugé suffisant ». Lors de la dernière Guerre Mondiale, le pacte germano-soviétique dura moins de deux ans. Lorsque Hitler envahit la Russie, Les forces russes étaient déjà bien consolidées. Avis aux amateurs.


                        • oscar fortin oscar fortin 9 mars 2015 17:59

                          @Doume65 : ....bien pensé.


                        • Dom66 Dom66 9 mars 2015 21:38

                          reculer Washington dans ses prétentions d’occuper en totalité l’Ukraine. smiley

                           Pour ça ils peuvent se toucher même si  »god bless"

                           Merci Oscar Fortin pour cette analyse, et sur le Vatican je partage le commentaire d’« Ariane54 »

                          De « Jelena ». Pour ce qui est du Pape François j’en suis là > ???

                           


                          • pigripi pigripi 9 mars 2015 23:48

                            La Russie a annexé la Crimée, occupe le Donbass, masse ses troupes aux frontières mais vous écrivez Depuis que les États-Unis ont décidé de prendre le contrôle de l’Ukraine, la paix recherchée par Washington ne peut être que celle fondée sur la soumission complète du peuple ukrainien à ses volontés.

                            Si tout cela vous a échappé, consultez-donc ce site très documenté
                            https://fr.informnapalm.org/les-tanks-russes-t-72bm-a-lougansk/ et si vous doutez de l’impérialisme russe, regardez cette vidéo diffusée sur les chaines nationales russes le 8 février 2015 : l’armée russe peut non seulement atteindre la Pologne et l’Allemagne rapidement mais elle est prête à aller jusqu’à Londres et Washington !https://fr.informnapalm.org/la-grande-tournee-europeenne-ou-le-style-russe/

                            • oscar fortin oscar fortin 10 mars 2015 00:23

                              @pigripi : Ce n’est pas l’armée russe qui a traversé l’océan Atlantique pour arriver jusqu’en Ukraine et y réaliser un coup d’État. Ce sont les États-Unis d’Amérique qui ont décidé d’aller en Ukraine et d’y prendre le contrôle du pouvoir politique en y plaçant ses marionnettes et économiques en y plaçant ses principales ressources aux plus hauts postes. La Russie, contrairement aux États-Unis, n’a pas la réputation d’être un pays envahisseur. Qu’il protège ses frontières et s’assurent que les envahisseurs ne s’approchent pas trop, c’est bien normal. Je ne sais pas si vous avez écouté les nouvelles d’aujourd’hui. Il s’agit d’une déclaration d’Obama qui considère le Venezuela comme une menace sérieuse contre la sécurité des États-Unis. Vous vous imaginez un pays de 36 millions d’habitants, n’ayant aucune tradition de guerres de conquêtes, sans armes nucléaires, à des milliers de Kms de ses frontières qui devient tout d’un coup une menace nationale à la sécurité des É.U. . Ça c’est un pays qui vit de la conquêtes d’autres pays, peu importe l’endroit su la planète. La Russie de Poutine n’a pas cette réputation. 


                              Avec tout mon respect

                            • roman_garev 10 mars 2015 08:29

                              @oscar fortin

                              Cher Monsieur, à mon avis, on perd sa peine à discuter avec un personnage tel que pigripi qui est venu proclamer ici des idées toutes faites pour lui par l’AFPropagande, L’Immonde et autres merdias. 

                            • pigripi pigripi 10 mars 2015 00:46

                              Ce sont les États-Unis d’Amérique qui ont décidé d’aller en Ukraine et d’y prendre le contrôle du pouvoir politique en y plaçant ses marionnettes et économiques en y plaçant ses principales ressources aux plus hauts postes.


                              Quel mépris pour le peuple Ukrainien, ses étudiants, intellectuels, travailleuses et travailleurs qui ont manifesté pendant des années (révolution Orange) et pendant des mois sur le Maïdan pour renverser Ianoukovitch la marionnette de poutine !
                              Avez-vous des preuves pour affirmer que ces ukrainiens sont des ectoplasmes agités par les Américains ?
                              Et que faites-vous de l’occupation de l’Afghanistan par la Russie ? de son contrôle de toutes les anciennes républiques soviétiques ?

                              Visiblement, vous n’avez pas pris la peine de regarder la vidéo officielle russe sur le déploiement possible de sa force militaire https://fr.informnapalm.org/la-gran... On dirait que vous n’avez pas envie de savoir

                              • Doume65 15 mars 2015 16:49

                                @pigripi
                                « Avez-vous des preuves pour affirmer que ces ukrainiens sont des ectoplasmes agités par les Américains ? »

                                Oui : les déclarations et les biscuits de Victoria Nuland.


                              • Julian Capella Julian Capella 10 mars 2015 12:40

                                Je suis tout de même étonné qu’on parle si peu du problème gazier entre les 2 pays protagonistes.

                                Beaucoup d’hypothèses fondées ou non mais l’aspect du gaz est souvent occulté et pourtant...

                                Historique du prix du gaz vendu à l’Ukraine par la Russie (Gazprom)

                                en dollars US par 1.000m3


                                Jusqu’au 31 décembre 2005 : 50$


                                Du 01 janvier 2006 au 31 décembre 2007 : 95$


                                Du 01 janvier 2008 au 31 décembre 2008 : 179$


                                Du 01 janvier 2009 au 31 mars 2009 : 360$


                                Du 01 avril 2009 au 31 décembre 2013 : fluctuation du prix selon le marché (entre 300 et 425$)

                                Au 01 janvier 2014 : 480$ refusé par Kiev –-> Accord via l’UE à 385$


                                Pour info, prix européens 1er semestre 2012

                                Biellorussie : 165$

                                Royaume Uni : 313$

                                France : 394$

                                Turquie : 407$

                                Ukraine : 425$

                                Grèce : 457$

                                Pologne : 526$

                                Macédoine : 565$

                                NOTE : Ici en UE, on « pleure » dès que l’énergie augmente de quelques%, or pour l’Ukraine, c’est à une véritable explosion ( agression ?) du prix du gaz à laquelle elle a été confrontée. En moins de 10 ans, le prix du gaz vendu à l’Ukraine a été multiplié par 7 au bas mot. 
                                Sans autre commentaire.

                                Sources :

                                http://www.courrierinternational.com/article/2013/02/11/gazprom-les-prix-du-gaz-c-est-a-la-tete-du-client

                                http://fr.wikipedia.org/wiki/Gazprom

                                http://fr.wikipedia.org/wiki/Conflits_gaziers_russo-ukrainiens


                                • roman_garev 10 mars 2015 17:16

                                  @Julian Capella
                                  Rien d’étonnant, vu que les deux pays (la Russie et l’Ukraine dont vous parlez) ne sont protagonistes que dans la propagande des médias de l’Ouest (et, par conséquent, dans votre esprit). La junte de Kiev mène la guerre avec sa propre population.

                                  Donc le prix du gaz n’a rien à faire ici.
                                  Mais si on le considère tout de même, on peut constater, que jusqu’à 2005 le gaz a été en fait non vendu, mais tout justement donné à la « soeur Ukraine », ce prix de 50$ étant évidemment symbolique. (Si ce prix était nul, vous vous écrierez qu’il a été multiplié par l’infini.) Cela n’avait rien à voir avec le marché, mais exclusivement avec des relations très spéciales (on dirait amicales) qui liaient les deux pays avant le 1er maïdan en 2004 et l’arrivée au pouvoir du président pro-USA Youchtchenko. Dès lors ces relations ont cessé d’être amicales, donc le prix du gaz a atteint peu à peu son valeur commercial. On est dans le marché libre, n’est-ce pas ?

                                • Julian Capella Julian Capella 11 mars 2015 13:31

                                  @roman_garev


                                  Si vous n’y voyez que le marché et rien d’autre, libre à vous.

                                • roman_garev 11 mars 2015 20:49

                                  @Julian Capella
                                  Si vous ne voyez dans mon commentaire que le marché, libre à vous.

                                  Pour ceux qui préfèrent ne lire qu’une moitié de ce qui est écrit, je répète : je vois des préférences commerciales à un pays ami, supprimées après la transformation volontaire de cet ami en ennemi en 2004. Un point c’est tout.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès