Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Enterrement de première classe pour la diplomatie française

Enterrement de première classe pour la diplomatie française

Le fumet de fin de règne qui flotte sur les rives sud de la méditerranée a sans qu’on s’en aperçoive atteint nos côtes. Du premier des ministres à celui des affaires étrangères en passant désormais par l’ambassadeur de France en Tunisie, les mauvaises manières ont pris le dessus. Les bad boys de la sarkozie jouent avec succès à dégrader l’image de la France. Et pour une fois, ils réussissent plutôt bien.

Après MAM la menteuse, François le faux cul, voici donc venu le temps de Boillon le mal élevé. Sur le papier glacé, en maillot de bain, le jeune diplomate présente bien. C’est quand il parle que ça se gâte, à croire que Nicolas Sarkozy l’a recruté à l’occasion d’un passage sur la dalle d’Argenteuil.

Le caïd Irakien fait un flop retentissant sous les palmiers de Tunis. Son arrogance n’impressionne personne surtout pas un peuple qui a expédié sans violences Ben Ali et sa claque, malgré leurs amitiés occidentales, jouer les dictateurs pickpocket sous d’autres latitudes.

Le problème d’un ambassadeur c’est qu’il ne lui suffit pas d’avoir un physique de play-boy, il lui faut aussi user d’un langage « diplomatique ». Mais là où M. Boillon passe, la diplomatie trépasse.

On ne conseillera que trop à ce bouillonnant quadragénaire de décrocher de la photo de Nicolas Sarkozy sans doute révérencieusement accrochée dans sa chambre à coucher. De la même façon on l’invitera à laisser ses lunettes de soleil dans un tiroir et son maillot de bain, un bermuda Boris oblige , bien rangé dans un placard.

La diplomatie est affaire de gens sérieux. Et les gaffes d’en haut imposent aux petits bras d’en bas d’être d’autant plus irréprochables. C’est injuste mais c’est dans la logique du Sarkozysme dont la devise ces derniers temps pourrait être : « ce n’est pas parce qu’on n’est pas irréprochable qu’on devient sanctionnable  ». Vaste débat.

Le pitoyable Boillon traduit très concrètement l’abaissement national si souvent évoqué par Vincent Peillon auquel nous ramène immanquablement le sarkozysme.

Faux sentiment amical et vraie décontraction, le diplomate des tropiques reproduit la vulgarité au sens du parler commun si cher au Chef de l’Etat. Il n’a pas compris que le sens de l’Histoire avait des exigences. Qu’on attend dans un pays en pleine révolution autre chose de l’ancienne puissance colonisatrice que l’attitude déplacée d’un gosse mal élevé. C’est l’image de la France qui est aujourd’hui mise en cause.

A défaut d’avoir eu la distance suffisante, il conviendrait de mettre une distance entre la Tunisie et M. Boillon pourtant seulement en poste depuis le 16 février. La préconisation prend un tour sanitaire depuis que Canal + a ressorti de ses cartons un extrait du Grand Journal de novembre 2010, dans lequel l’ambassadeur défend le Colonel Kadhafi avec des termes pour le moins compréhensifs. “Kadhafi a été un terroriste, il ne l’est plus, il a fait son autocritique. (…) Dans sa vie on fait tous des erreurs et on a tous droit au rachat”, explique-t-il.

Le droit à une deuxième chance, Boris Boillon y a droit aussi. Mais dans une vie autre que celle d’ambassadeur. Tel n’est pas évidemment l’avis du Quai d’Orsay qui prend la défense de son émissaire à contre courant de la presse tunisienne qui parle de son côté d’une erreur de casting.

Question casting la réception en grandes pompes à Paris de Kadhafi il y a trois ans interpelle. Coincidence ou pas du calendrier, Nicolas Sarkozy lançait la même année le plan Alzheimer. Une maladie qui comme la surdité, sur mesure, peut s’avérer trés diplomatique.

France Inter saluait ce matin la promptitude du service communication de l’Elysée. Pendant la nuit les photos et vidéos de la compromettante visite du Colonel ont été supprimées du site internet de la présidence de la république.

 

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.76/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 22 février 2011 10:56

    Entièrement d’accord, Henry, « c’est l’image de la France qui est dégradée », et gravement.

    Quant à ce tout petit bonhomme qu’est le lamentable Boillon, manifestement inapte à sa fonction, c’est effectivement, à son niveau, une « erreur de casting ».

    Comme est une erreur de casting sa chef, l’inconséquente, inadaptée et peut-être malhonnête Alliot-Marie.

    Comme est une erreur de casting leur chef suprême, à qui les Français, un jour d’égarement, ont confié un habit trop grand pour lui et des jouets qu’il ne maîtrise pas ! 

    Encore en vie, Trenet réécrirait les paroles de « Douce France » pour en faire :
    « Pauvre France
    Cher pays dans la souffrance
    Au pouvoir en déshérence
    Ton état vient briser nos coeurs ! »

    Bonne journée


    • crew.koos crew.koos 22 février 2011 11:27

      Espérons que le gouvernement aura au moins la décence de proposer l’hospitalité à son précieux ami libyen, ce serait quand même malvenu de se faire griller la politesse par le Venezuela.
      En plus ça tombe bien, ya plein de place dans les jardins de l’Elysée, ou sous la tour Eiffel


      • Alpo47 Alpo47 22 février 2011 13:51

        Je trouve ce « diplomate » grandement immature ... En dehors de son physique « Tintin découvre l’Amérique », ses différentes interventions ont en commun leur légèreté, le mépris pour l’interlocuteur et l’incompétence de l’intervenant.

        Les générations de diplomates qui ont fait l’honneur de notre diplomatie doivent s’étrangler en voyant « CA » ou se retourner dans leurs tombes.

        C’est nouveau, c’est la diplomatie Sarkozyste, où la connivence avec le chef tient lieu de compétence et assure la promotion...


        • frugeky 22 février 2011 14:47

          Ouais ben là c’est plutôt tintin au Congo !


        • sisyphe sisyphe 22 février 2011 18:49

          Un vrai Boillon de culturisme... 


          Une caricature, à l’image du chef de l’état... 

          Incompétence, arrogance, cynisme ; allez ; Boillon, DÉGAGE !! 

        • Philou017 Philou017 22 février 2011 16:46

          Des diplomates Français s’expriment librement :

          Un groupe de diplomates français de générations différentes, certains actifs, d’autres à la retraite, et d’obédiences politiques variées, a décidé de livrer son analyse critique de la politique extérieure de la France sous Nicolas Sarkozy. En choisissant l’anonymat, ils ont imité le groupe Surcouf émanant des milieux militaires, dénonçant lui aussi certains choix du chef de l’Etat. Le pseudonyme collectif qu’ils ont choisi est « Marly » – du nom du café où ils se sont réunis la première fois. Ceci est leur premier texte public.

          « On ne s’improvise pas diplomate »

          • wesson wesson 22 février 2011 17:35

            Bonjour Philou017, vous m’avez grillé sur le coup. J’ai lu cette tribune au vitriol et dès le titre on sent qu’ils n’ont pas apprécié la dernière éminence en slip ...


          • sisyphe sisyphe 22 février 2011 18:45

            Oui : heureusement, les langues se délient, même chez les diplomates... 


          • Philou017 Philou017 22 février 2011 19:46

            Comme quoi, il y a des diplomates qui savent s’exprimer, faire preuve de discrétion quand il faut ou quand les circonstances y obligent, et mettre les pieds dans le plat comme il faut quand il faut.


          • apopi apopi 22 février 2011 18:05

             La diplomatie Française a vraiment touché le fond, il faudrait peut être rappeler à tous ces inconséquents personnages ces quelques mots de Talleyrand : ceux qui parlent ne savent pas, ceux qui savent ne parlent pas.


            • Radix Radix 22 février 2011 18:47

              Bonsoir Monsieur Moreigne

              Bon article, vous écrivez mieux qu’ambassadeur de France ne parle.

              Je m’interroge sur ces « bourdes » à répétition ! Soit les ministres ont lancé un concours de celui qui fera la plus grosse, soit Sarko n’a pas l’intention de faire un deuxième mandat ?

              Radix


              • furio furio 22 février 2011 19:45

                le mal élevé est aussi un véritable trou du cul imbu de sa personne, il se prend pour rambo le ptit con ! Mais il parle arabe ! Alors pourquoi pas en faire un AMBASSADEUR puisque boillon est ami de sarkygol


                • Axel de Saint Mauxe Axel de Saint Mauxe 22 février 2011 22:30

                  Talleyrand avait au moins du talent

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès