Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Espion, cultive-toi...

Espion, cultive-toi...

A l’occasion d’un discours prononcé le 5 janvier 2006 devant une centaine de présidents d’université, George W. Bush a annoncé le lancement d’un ambitieux programme d’enseignement des langues étrangères visant à contribuer à la diplomatie culturelle des Etats-Unis. "Nous avons besoin d’officiers de renseignement capables de comprendre l’arabe, le farsi ou l’ourdou. (...) Nous avons besoin de diplomates (...) capables de convaincre les gouvernements que nous voulons associer à la lutte contre les terroristes (...) Les diplomates doivent être capables de parler ces langues."
Ce programme sera doté d’un budget de 114 millions $ (environ 94 millions €) et sera mis en oeuvre par le Département de l’éducation, qui concentrera ses efforts sur l’apprentissage de "langues cruciales" telles que l’arabe, le chinois, le japonais, le coréen...
Le National Security Language Initiative s’articulera autour de trois objectifs généraux :

Augmenter le nombre de citoyens états-uniens maîtrisant les "langues cruciales", et commencer l’apprentissage dès le plus jeune âge.
Accroître le nombre de locuteurs de haut niveau avec un objectif de 2 000 personnes en 2009 dans les langues suivantes : arabe, chinoise, russe, persan, hindi ainsi que dans d’autres idiomes pratiqués en Asie centrale.
Augmenter le nombre d’enseignants, et développer les ressources allouées à ce programme.
Arte avait diffusé en 2003 une passionnante enquête (CIA - Guerres secrètes) dans laquelle des anciens membres de l’agence et des observateurs pointaient sévèrement le manque, voir l’absence d’agents capables de comprendre certaines langues pratiquées dans les régions les plus instables de la planète. Depuis, la CIA semble avoir pris conscience de ces graves lacunes, et dispense un "programme complet visant à encourager l’acquisition et l’entretien de compétences linguistiques". Elle enseigne désormais 16 idiomes étrangers, et fait appel à des professeurs nés dans l’une de ces langues maternelles.
Les personnes qui seraient interessées par les procédures de recrutement doivent savoir que l’aisance dans une langue étrangère est "un plus"...


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès