Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Espionnage entre le Pérou et le Chili : L’affaire Victor (...)

Espionnage entre le Pérou et le Chili : L’affaire Victor Ariza

Il y a quelques semaines le gouvernement péruvien a annoncé avoir capturé un officier péruvien espion qui aurait travaillé pendant plus de 6 ans pour le compte du Chili, son nom : Victor Ariza, technicien du renseignement électronique de 45 ans pour l’armée de l’air.

Mis en détention par un juge de la Haute Cour de Lima, son réseau et son travail sont désormais sous haute surveillance et une enquête de niveau national a été mise en place. Les enquêteurs ont très vite trouvé les traces de corruption. En effet alors que ce sergent percevait 300 Dollars par mois, il en recevait 3000 par mois d’une source inconnue. Son compte en banque était également créditeur de 178 000 dollars et des mails le compromettant ont été retrouvés.

Victor Ariza a aujourd’hui avoué sa trahison envers le Pérou. Il est responsable d’avoir divulgué des secrets nationaux, il a notamment livré les plans de modernisation de l’équipement des forces aériennes péruviennes ou encore les codes des téléphones sécurisés de l’ambassade du Pérou à Santiago. Enfin il a reconnu avoir fait du blanchiment d’argent pour le compte du Chili depuis septembre 2005. (Voici une vidéo récapitulant les accusations et preuves contre Victor Ariza)

Cette affaire tombe au moment où la popularité du Président péruvien Alain Garcia est au plus bas et que les prochaines élections présidentielles arrivent à grands pas. Ce gros titre d’espionnage a provoqué un véritable élan de patriotisme des citoyens péruviens qui demandent à leur gouvernement d’être « intraitable avec les traîtres ». Voici une vidéo d’un journal local péruvien qui très curieusement n’interviewe que des gens farouchement touchés par cet élan patriote, vidéo qui a été diffusée dans tout le Pérou (est-ce une manipulation du gouvernement pour faire oublier les morts dus aux conflits en Amazonie ?)

Le Pérou et le Chili sont aujourd’hui de bons partenaires commerciaux et frères dans le projet de l’unasur. Certains diront maladroitement que le Pérou n’a pas oublié la guerre perdue face au Chili de 1879-83. Mais la coïncidence de cette affaire avec de nombreux évènements semble très stratégique. En effet, le 13 décembre le Chili sera en pleine campagne pour le premier tour de la présidentielle, et cette affaire pourrait faire vaciller le parti politique de la Présidente Bachelet. De plus le président de la Commission des Affaires étrangères chilienne a vu une « stratégie de communication » pour faire apparaître le Chili comme « belliciste ». Cela afin d’influer sur l’issue d’un contentieux concernant la frontière maritime Pérou-Chili, devant la Cour internationale de justice (CIJ).

Si le Président Garcia a officiellement reconnu que ni son homologue chilienne ni son gouvernement n’étaient coupable, sa stratégie de communication, elle, aura les effets qu’il aura voulu du moins à court terme.

Serge Sedille

Equipe Unasur.fr


Moyenne des avis sur cet article :  4.27/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • edelaub edelaub 3 janvier 2010 21:42

    Frères, le Chili et le Pérou ? Sûrement, mais rien de tel que deux frères pour se crêper le chignon sur une question de partage de territoire. Il faut reconnaître que le Chili a un contentieux frontalier séculaire avec ses 3 voisins limitrophes : le Pérou, la Bolivie et l’Argentine. 

    « Par la raison ou par la Force » (Por la razón o la fuerza) dit la devise du pays : tout un programme ! 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès