Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Et s’ils avaient les poches vides ?

Et s’ils avaient les poches vides ?

Légion d'honneur ? 

Autrefois réservée à de grands bienfaiteurs de la République, la légion d’honneur vient d’être décernée à un prince saoudien. Oh ce n’est que l’ultime épisode des nombreux tapis rouges déroulés devant des nations acheteuses, ce n’est qu’un compromis de plus affiché par nos sociétés devant le monde économique. Nos présidents sont devenus de supers VRP qui rivalisent les uns les autres pour décrocher des contrats. On part en Inde, en Chine, au Brésil ou au Moyen Orient puis on annonce fièrement à la presse les milliards gagnés, les tonnes de contrats engrangés ou espérés, le nombre de centrales, d’avions ou de chars commandés. Chaque président avait ses méthodes, certains étaient moins discrets que d’autres mais sur le fond l’idée a toujours été de faire du business.

Ce ne sont plus des visites diplomatiques mais des visites économiques, à coup d’Airbus bondés de chefs d’entreprises. Rien de choquant en soi, il n’est pas honteux par nature de commercer avec nos partenaires. Mais n’a-t-on pas le sentiment que les compromis sont de plus en plus lourds à porter, que les concessions sont de plus en plus importantes, que l’économie l’emporte chaque jour davantage sur nos valeurs démocratiques ? Comment justifier la vente d’armes à des dictatures ? Comment affirmer notre pays comme celui des droits de l’homme et décorer un membre éminent d’un pays qui a une vision toute différente de la nôtre ? Où est la cohérence ?

Lutter contre le chômage ? 

On nous dira que le chômage fait des ravages en Europe et notamment en France. On nous dira que c’est la real politique et que si nous ne le faisons pas nos compétiteurs le feront à notre place ; on nous dira que des milliers de postes sont en jeu. On nous dira qu’on exporte le savoir-faire industriel français. Sans doute avec raison. Mais quand même, ne pourrions-nous pas de temps en temps sortir du tout économique, du tout financier, du tout mercantile ? Ne pourrions-nous pas refuser de baisser la tête quitte parfois à perdre des contrats s’il le faut et réaffirmer nos valeurs non négociables ?

Nos démocraties se grandissent-elles à porter le verbe haut, à faire parfois la morale aux « autres mondes », à s’enorgueillir sans cesse d’une kyrielle de valeurs formidables de justice, d’égalité, d’autorité tout en marchandant avec le premier venu qui a les poches un peu pleines ? On a le droit d'en douter fortement. 

http://adgdito.com/


Moyenne des avis sur cet article :  2/5   (2 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 10 mars 16:42

    Bonjour, ADGdito

    Bien sûr que cette Légion d’Honneur décernée à un prince saoudien est choquante, même si l’on prend en compte les intérêts commerciaux ou géopolitiques de la France.

    Le point positif est que cela met ce prince dans le même sac que la coiffeuse de Bernie Chirac, elle aussi récipiendaire de la même récompense pour ses éminents services rendus à la Nation en termes de brushing.


    • zygzornifle zygzornifle 10 mars 17:14

      ce prince des enfers vends en douce des armes a Daesh, les finance et coupe aussi souvent les têtes qu’il y a de nouveaux inscrit a pole-emploi chez nous....
      Bientôt Bashar viendra chercher la sienne .....
      Hollande est vraiment un cure dents a dictateur .....


      • michel49 (---.---.145.10) 12 mars 10:01

        Les romains disaient qu’il faut choisir entre le glaive et le fouet, celui-ci pratique les deux !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès