Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Et si la perfide Albion démontrait qu’une troisième voie est (...)

Et si la perfide Albion démontrait qu’une troisième voie est possible

D’un avis général (de la presse et des sondages) le leader des LibDem (libéraux démocrates) Nick Clegg a survolé le premier débat historique jamais eu au Royaume Uni. S’opposaient à lui Gordon Brown, l’actuel premier ministre travailliste, et David Cameron du parti conservateur. Depuis un certain temps les sondages démontraient une poussée des conservateurs avec en miroir une descente des travaillistes.

 C’est donc jeudi soir qu’a eu lieu ce fameux débat télévisé (10 millions de téléspectateurs) entre les trois leaders des trois principaux partis d’outre manche, le Parti Conservateur, le Parti Travailliste et celui placé en 3è position le LibDem. D’après les sondages il en est ressorti que Clegg est sorti largement vainqueur (Le NouvelObs) : Dans un sondage mené par la chaîne ITV auprès de 4.032 personnes dès la fin du débat, Nick Clegg était donné vainqueur par 43% des téléspectateurs, contre 26% à David Cameron et 20% à Gordon Brown. Deux autres sondages l’ont aussi donné victorieux pour 51% et 61% des personnes interrogées.
 
Le positionnement du LibDem est sensiblement le même que celui du Mouvement démocrate en France. Il rejette la bipartition qui est encore plus facile au Royaume Uni à cause du mode de scrutin uninominal à un tour où il suffit d’avoir une voix de plus que ses autres concurrents même avec seulement 25 % pour être élu, quasi institutionnelle. Prenant ses distances avec les "vieux partis", Nick Clegg a sans cesse cherché à se présenter en garant d’une approche "différente". Cette approche différente est bien la même démarche que le propose depuis 3 ans le Mouvement démocrate. Clegg a fini par en conclure à la fin du débat que ces deux vieux partis finissaient par se ressembler, une sorte d’UMPS britannique.
 
Mais là où cela devient intéressant c’est qu’à l’issue de cette émission il y a eu un véritable chambardement dans les intentions de vote. Le NouvelObs : Selon cette enquête de l’institut ComRes pour la chaîne ITV, 34% des 4.000 personnes interrogées envisagent de voter pour les Libéraux-démocrates lors des prochaines législatives du 6 mai prochain. Soit une progression de 14 points.
 
Les conservateurs de David Cameron restent en tête avec avec 36% d’intentions de vote (-3%). Et le parti travailliste du Premier ministre Gordon Brown se classe quant à lui en troisième position à 24% (-3%).
 
Cela semble une surprise, cependant cela ne devrait pas être le cas. En effet lors des dernières élections locales en 2008 nos bons journalistes français n’ont tenu compte que du résultat en sièges. En effet lors de ces élections locales les conservateurs obtenaient 44 % des voix mais déjà les libéraux démocrates, eux devançaient les travaillistes d’un point à 25 % contre 24. Alors effectivement avec le système électoral anglais ce parti centriste est troisième en élus, mais déjà second en voix. Ceci veut dire que les sondages antérieurs à cette émission plaçaient factuellement le LibDem en 3é place à 20 % contre respectivement 27 et 39 pour les travaillistes et les conservateurs, mais en se référant à ces élections locales on peut se dire que la base de vote était plus élevée pour les libéraux. Ce qui en revanche serait un coup de tonnerre c’est que le parti centriste de Clegg passe devant les conservateurs. Il reste deux débats et trois semaines pour que ce parti réussisse l’exploit de passer devant, juste 1,5 points de plus pour l’un et de moins pour l’autre et c’est fait. Et avec de la chance cela peut être un véritable raz-de-marée avec cet injuste système électoral uninominal à un tour.
 
Ce qui est assez intéressant dans ce cas de figure c’est que s’il y a bien une nation où le système électoral propose le bi-partisme c’est bien la Grande Bretagne. Et si ces élections faisaient voler en éclat cette idéologie, cette doxa majoritaire dans les esprits et notamment ceux des journalistes, cela peut avoir partout en Europe, des répercutions spectaculaires simplement par le fait de prouver que cela se peut qu’une autre voie gagne des élections. Je serais le Modem, j’irais allumer des cierges dans nombre de cathédrales afin que le partie de Clegg gagne ces élections.
 

Moyenne des avis sur cet article :  2/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • LOKERINO LOKERINO 17 avril 2010 07:14

    on se rattache au illusions que l’on peut....

    Évidemment rien de comparable , a moins que le modem soit redevenu libéral et si c’est le cas , merci d’en faire la publicité, je crois que cela aurait beaucoup de succès ici !!

    Sinon l’habituelle confusion (volontaire ) entre bipartisme et bipolaire pour dire c’est pas juste c’est toujours l’umps ...

    En France , il n’y a pas de bipartisme !! mais une majorité et une opposition !

    A gauche , les dernières majorités sont « Vert, socialiste et autre »
    a droite il est probable que le centre se reconstitue pour offrir un deuxième choix plus large a leurs electeurs en 2012 ( je ne parle pas de Morin)

    Et malheureusement pour l’auteur , et même si le Modem veut allumer des cierges , il n’est pas en troisième position ! (mais plutot a la 6 ou 7eme place..)
    Tant pis pour Bayrou et ses positionnements erratiques et mouvants qui l’ont completement « grillé » a droite alors qu’il avait un boulevard pour construire une force moderé du centre DROIT offrant l’ alternative qui manque a l’ump.

    désolé c’est cruel mais c’est ainsi !


    • Voltaire Voltaire 17 avril 2010 13:29

      Je partage assez largement cet avis : le LibDem est un parti bien établis en Grande-Bretagne depuis 20 ans, malgré les handicaps du système électoral. On peut comparer son positionnement politique avec le MoDem, mais les situation nationales sont très différentes.
      Pour moi, la situation de Nick Clegg est assez comparable à celle de Bayrou en 2007, mais très diffférente du Bayrou de 2012.
      Plus qu’un effet au niveau national, ce serait l’impact majeur sur la construction européenne qu’une majorité LibDem pourrait avoir qui est intéressant à suivre.


    • rastapopulo rastapopulo 17 avril 2010 13:59

      Vous délirez tous, elles sont où les différences ?

      Brown est de gauche, protège la City, veut la désindustrialisation et les guerres impérialistes !!!!!

      Et c’est pareil en Belgique ou en France.

      C’est fini le délire du centre ou du coté « qui veut tout dire », tous sont mondialistes = pour l’impuissance.

      Pour moi soit vous êtes protectionnistes (retrouver le pouvoir de décision) soit vous êtes mondialistes. 


    • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 23 avril 2010 16:31

      Alternative Libérale, le parti pris de la liberté, fécilite Nick Clegg pour son parcoues et ses engagements, souhaite bonne chance aux Liberal Democrats Anglais !

      http://leparisienliberal.blogspot.com/2010/04/fingers-crossed-for-nick-clegg.html


    • rastapopulo rastapopulo 17 avril 2010 14:03

      J’ai vu un résumé du débat, inintéressant.

      « Moi je suis pas au pouvoir par alternance depuis 65 ans je vais apporter de la nouveauté »

      Sans jamais dire quelque chose de concret sur la vague de décision qu’il faut prendre contre Soros ( il finance maintenant un conseil pour la régulation mondial !!!!!!!!!!!!!!!!!!!! de la folie pure)

      http://www.solidariteetprogres.org/article6536.html


      • Imhotep Imhotep 17 avril 2010 15:38

        Mais s’il gagne il pourra lui en donner.


      • Kristen Kristen 17 avril 2010 16:36

        la troisième voie pour achever notre pays..un peu de sérieux ...
        quant on aura terminé de détruire notre agriculture en produisant au bout du monde affamant et ruinant les paysans locaux...qu on cessera de mettre en conccurence les ouvriers français avec les roumains marocains et autre détruisant notre système de retraite solidaire là peut être on pourra parler d espoir pour notre pays et mes concitoyens...
        avant les solutionettes ne seront que sapradra sur une gangrene qui nous méne droit dans le mur..


        • L. D. T. L. D. T. 17 avril 2010 20:10

          Le Royaume-Uni n’est pas la France...
          Quand les internationalistes et mondialistes se mettront-ils à comprendre que ce qui se passe ailleurs n’est pas forcément un exemple ?!
          Avec Obama, on s’est plaint partout de ne pas avoir de noir ou d’arabe au pouvoir. Or nos situations, nos histoires et nos populations sont totalement différentes ! Arrêtez de prendre un quelconque rapprochement avec n’importe quoi en France pour essayer de justifier des choses, ce ne sont que des prédictions de voyante à deux sous !

          Et les LibDems et le Modem n’ont pas exactement le même programme, pour rester dans le flou...

          Si on veut savoir qui gagnera chez nous c’est très simple : regardez qui a les meilleures cartes dans sa main, qui a abattu les siennes et qui n’a encore rien donné.


          • furio furio 17 avril 2010 21:48

            Imhotep, pourquoi prendre modèle sur un pays où comme aux states la démocratie a sombré corps et âme.Quelles différence y a t’il entre un démocrate et un républicain ? ou un travailliste et un conservateur ? La gueule d’une marionnette que les grandes sociétés et les sectes manipulent. 


            • sissa 21 avril 2010 21:30

              Le système électoral a un tour ne conduit pas nécessairement au bipartisme. Le cas du Canada est particulièrement éloquent : quatre partis importants se partagent le parlement(conservateur, libéraux, nouveaux démocrates et bloc québécois) et c’est une situation simplifiée comparativement aux années 90 avant l’union entre les anciens conservateurs et le parti réformiste.
              Ce mode de scrutin favorise surtout les partis inégalement répartis sur le territoire.
              C’est la raison pour laquelle les lib-dem ne bénéficieront pas de l’effet d’amplification s’ils gagnent d’une courte tête : ils risquent dans les circonscriptions de se retrouver en deuxième position derrière soit les conservateurs soit les travaillistes.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès