Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Et si Vladimir Poutine n’avait pas tous les torts ?

Et si Vladimir Poutine n’avait pas tous les torts ?

Comparé aux plus grands dictateurs de l’histoire, accusé d’impérialisme et d’agressivité à l’encontre de la souveraineté des États, Vladimir Poutine est vivement et uniformément critiqué par l’Occident. La légitimité de ces condamnations connaît néanmoins quelques contradicteurs, des experts de la Russie, de son histoire et de ses relations diplomatiques avec le reste de l’Europe. Leurs analyses permettent d’accéder au point de vue de la Russie, déconsidérée depuis de trop nombreuses années et agissant davantage en réaction à ce qu’elle considère comme une ingérence occidentale que de manière véritablement machiavélique.

JPEG - 20.3 ko
Vladimir Poutine fait peur à l’Occident

Sa politique internationale et l’invasion de la Crimée font de Vladimir Poutine tour à tour un visionnaire à la De Gaulle, un envahisseur nazi, ou encore le grand Chaytan lui-même. Les observateurs de la communauté internationale n’y vont pas de main morte pour décrire le président russe, selon elle habité par les plus noirs desseins. Et ce alors même que dans son pays, il n’a jamais été aussi populaire. Ses décisions concernant la Crimée sont même créditées à 91 % d’opinions favorables.

Effectivement, le parcours de Poutine peut effarer. Formé au sein des services secrets, il travaille comme un professionnel des services de renseignement et manœuvre aussi en coulisse, n’hésitant pas à jouer un double jeu diplomatique. Les spécialistes qui se sont intéressés au personnage ne nient pas cette sombre facette. Mais, outre le fait qu’il est loin d’être le seul à louvoyer sur l’échiquier politique, ces mêmes experts tiennent à revenir sur la vision diabolique qu’ont de lui l’Europe et les États-Unis, rarement remise en question. Du moins tiennent-ils à la nuancer, à l’expliquer.

Car de telles condamnations sont véhiculées tout d’un bloc avec une grandiloquence et un vocabulaire passionné tout à fait éloignés de la sagesse diplomatique requise pour apaiser les tensions provoquées par l’annexion de la Crimée. A ce titre, elles valent la peine d’être examinées d’un peu plus près.

Après examen, toute cette affaire apparaît sous un jour nouveau et l’on se surprend à considérer le point de vue russe, ce qui est tout à fait exclu dans la presse aujourd'hui : L’Occident s’indigne des libertés entravées et de l’interventionnisme russe mais n’est en réalité pas complètement étranger à l’insécurité ressentie par Vladimir Poutine. Et les intérêts occidentaux sont en jeu. 

« Je ne pense pas que Poutine a une stratégie en Ukraine. Ce n’est pas un stratège, c’est un tacticien. C’est un judoka, il réagit aux coups par coups », analyse Vladimir Fédorovski, écrivain et ancien diplomate russe auteur de "Poutine, l’itinéraire secret". Ses réponses contestées correspondraient donc en réalité à des réactions défensives face à ce qu'il perçoit comme un empiètement occidental. Voilà un premier pied de nez aux explications généralement fournies par les médias. Et il est audible.

Car la Russie aurait ses raisons de se sentir lésée, l’Union européenne ayant agi à son égard de manière critiquable : « Les traités européens ont toujours été négociés de façon un peu balourde comme étant des traités uniquement pour amarrer l’Ukraine au camp européen. Or, il est évident que l’Ukraine est un pays historiquement divisé entre les uns et les autres. Ce n’est pas une invention de monsieur Poutine. L’Ukraine aurait du être traitée comme un pont », fait valoir Hubert Védrine au cours d’un entretien sur France Inter.

Effectivement, la manière dont l’UE a mené par exemple les négociations de l’accord de libre-échange avec l’Ukraine n’avait rien d’anodin. L’exclusion de la Russie était manifeste et significative. Les Russes ont bien compris ce qu’ils avaient à comprendre. Ils n’étaient pas les bienvenus et cet accord se ferait sans eux. Difficile de ne pas conclure à un manque d’intelligence économique et diplomatique de la part de l’Union européenne. Et il est légitime de déceler derrière cette manoeuvre une intention de l’UE à l’endroit de l’Ukraine. Une intention d’éloignement, alors que la Russie pouvait faire partie de l’équation.

Selon ce point de vue, l’Union européenne et l’OTAN, tout comme la Russie, cherchent à élargir leur sphère d’influence et, en avançant avec le masque de la démocratie et de la défense des libertés, défendent en réalité leurs intérêts. Qui joue un double jeu ?

« Il y a un problème nationaliste, il y a le problème de la Russie qui a été très mal traitée par les Occidentaux à mon avis depuis une vingtaine d’années. La Russie, après l’effondrement de l’URSS, a été traitée avec désinvolture, avec mépris, comme ne comptant plus. Des promesses ont été faites à Gorbatchev selon lesquelles l’OTAN ne serait pas élargie qui n’ont pas été tenues. Il y a eu des velléités d‘élargissement de l’Ukraine à la Géorgie. Donc du point de vue russe, ils se sentent menacés par les avancés occidentales  », renchérit Hubert Védrine, montrant que ce manque de considération remonte à des décennies.

A ce titre, les sanctions commerciales appliquées le 29 juillet 2014 à la Russie sont contreproductives, car elles s’inscrivent dans la continuité des humiliations précédentes et alimentent le nationalisme qui conforte Poutine dans l’opinion des Russes. Mais tant que les Occidentaux ne consentiront pas à se décentrer légèrement et à voir Vladimir Poutine autrement que comme un satanique Machiavel, il y a fort à craindre que les réactions en chaîne se poursuivent et que les tensions s’aggravent.


Moyenne des avis sur cet article :  4.74/5   (61 votes)




Réagissez à l'article

57 réactions à cet article    


  • le moine du côté obscur 13 août 2014 13:44

    Que peut-on reprocher objectivement à Poutine ? Qu’il s’inquiète de ce que certains font dans le voisinage immédiat de la Russie ? Les propos de Poutine sont mesurés, réfléchis de même que ses actes. Mais en face on jurerait des gamins ! Et c’est bien là le problème. Je suppose que les russes doivent regarder incrédules les dirigeants occidentaux se comporter comme des idiots de première catégorie. De ce que je perçois de Poutine, il a tenté en vain de montrer aux européens qu’ils auraient beaucoup à gagner à travailler en coopération avec les russes. Mais ceux-ci traitent la Russie comme un état qui leur est inférieur et doit donc se soumettre. En effet les russes ont sans doute compris ce qu’ils avaient à comprendre. Poutine a sans doute compris que du côté occidental il n’y avait que mépris et suffisance envers les russes. On n’a jamais vu la Russie menacer les occidentaux, mais l’inverse est plus que vrai. On n’a qu’à faire une compilation des déclarations de la classe politico-médiatique occidentale envers les dirigeants russes. De toute façon je crois que les humains auront bientôt un choix clair à faire. Entre la raison et l’irresponsabilité. Des personnes comme Chevènement avaient appelé à coopérer avec la Russie. Il est en vérité dans l’intérêt des pays occidentaux de coopérer avec la Russie en respectant la Russie. Mais ils considèrent les russes comme des serfs qui doivent les servir et leur obéir au doigt et à l’oeil.


    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 13 août 2014 13:58

      Hubert Védrine avait déjà dit tout ce qu’il fallait dire en 2003, dans l’une de ses conférences-débat notamment celle intitulé « L’occident en question »  !

      Il avait déclaré ceci : «  »Après la chute du Mur de Berlin, nous pensions alors pouvoir dominer le monde, nous nous sommes trompés...«  »

      Hé oui, bien que Napoléone lui-même avait averti au XIX siècle, personne n’avait songé un instant au réveil fulgurant de la Chine... Personne non plus n’avait cru à la remontée de la Russie que tout le monde confondait maladroitement avec la carcasse de l’URSS que Gorbatchef avait mise dans un pantalon Jean américain et qui faisait la manche devant l’Allemagne pour avoir quelques sacs de pommes de terres...

      Personne enfin n’avait prévu les « méfaits » de la mondialisation bâtarde de l’argent sur les « vues impérialistes occidentales ». Des deux pôles Est-Ouest, on est passé à un monstre à plusieurs têtes qui ne présage aucun aucune possibilité de stabilité mondiale !

      Hubert Védrine, n’ignore pas mais il commet exactement la même FAUTE que ces compatriotes : Il y a un « problème nationaliste » Russe peut-être parce que la bordelisation du Monde secoue tous les pays, mais il faut mettre en lumière L’Hyper-Nationalisme occidental qui lui, veut uniformiser la planète et veut imposer la seule « culture occidentale »  !

      Ni la Chine, ni la Russie ne veulent commettre ce crime contre l’Humanité comme le fait l’Occident qui veut aplanir toutes les valeurs et toutes les cultures du Monde pour les amener au bas niveau de celles dont au moins sept milliards d’être humains ne se sentent pas concernés !!!

      Poutine n’a pas tous les torts, ce qui est loins d’être le cas des autres chefs d’États occidentaux !


      • ykpaiha ykpaiha 14 août 2014 01:42

        « un problème mondialiste en occident. »

        Surtout je vois une faillite, un systeme a l’agonie, des dirigeants sans charisme ni ideal, pouilleux clochards de sentimentalisme.
        La mondialisation n’est qu’un avatar, un leurre que l’on nomme parfois république mais qui a le gout de hareng saur.
         Alors on camoufle, on tergiverse on danse on éclabousse bref on s’agite.

        Alors de temps en temps l’histoire fabrique un donneur de baffes, il s’avère qu’il s’appelle Putin, est il un grand dirigeant ? , je n’en sait rien par contre putains de baffes qu’il distribue a nos masochistes de dirigeants, qui en plus en redemande.

        Le monde est il fou ?, je ne pense pas il est humain, mais quand c’est ce qu’il y a de pire en nous qui prend le pouvoir, il est bon que quelqu’un quelque part nous ramene a des sentiments des vrais, faute de nous faire réfléchir.
        C’a c’est pour apres, mais apres sera t’il trop tard.... ?


      • bourrico6 13 août 2014 15:11

        Ah ouais quand même smiley

        Le pitoyable clown qui nous sert de président menance de conditionner la livraison des fregattes aux agissement de la Russie

        tssss, une frégate est un bâtiment armé, ce n’est pas du tout de cela dont il s’agit.
        Nous avons vendu des Bâtiments de Projections et de Commandement.
        En gros, des Ferrys, avec un pont pour hélico, un radier pour des barges de débarquement, et de la place pour de matos et des bonhommes.

        Mais nous ne vendons aucun armement à la Russie, juste des coques.


      • Zeb_66 14 août 2014 12:18

        "Un ferry ? Pas tout à fait :
        Il est quand même prévu pour gérer les opérations, avec tout ce que ça
        implique comme infrastructure de communication et de surveillance, c’est
        loin d’être un transport de barge de débarquement  smiley


      • bourrico6 14 août 2014 15:58

        Aux dernières nouvelles, le système de communication n’est pas prévu, trop sensible.

        Donc non, techniquement, on vends bien des coques vides et non un système d’arme.

        Bref, ce que j’ai écris plus haut : En gros, des Ferrys, avec un pont pour hélico, un radier pour des barges de débarquement, et de la place pour de matos et des bonhommes.


      • bourrico6 14 août 2014 16:04

        Bref, si vous pouviez lire ce aussi les mots qui sont avant et après le mot « Ferry », ce serait pas mal.

        Je sais, je suis désagréable. smiley


      • Zeb_66 14 août 2014 22:33

        Si ce ne sont que des coques vides, pourquoi donc les ricains tiennent-ils

        tant à ce que l’on ne livre pas ?

        Des coques, les Russes savent faire et ont plus d’acier que nous.

        D’autres parts l’Inde attend l’exécution de la livraison avant de finaliser

        l’achat des Rafales, si ça n’avait pas plus de valeur stratégique qu’une

        livraison de patate, il n’en ferait pas autant cas...

        Bon, je ne connais pas les détails du contrat mais je vais me rencarder.


      • antyreac 13 août 2014 16:55

        La Russie doit se débarrasser du dictateur Putin(le bien nommé) qui est une véritable menace pour la paix mondial.


        • el cogno 13 août 2014 19:23

          C’est beaucoup de bêtise en si peu de mots et pour un seul homme.


        • antyreac 13 août 2014 20:09

          C’est beaucoup de bêtise en si peu de mots et pour un seul homme.


        • ykpaiha ykpaiha 14 août 2014 01:50

          Mon pauvre antyreac

          Le passage à la perversion narcissique se fait par la mise en place d’un fonctionnement pervers sur une personnalité narcissique. La perversion, dans ce cas, correspond à l’utilisation projective de l’autre afin d’exister à travers lui, quitte à le dévaloriser ou même le détruire, tandis que le trouble de la personnalité narcissique part du besoin d’exister....

          Vous voyez ou je veux en venir ?....a l’adolescence c’est normal, mais plus tard.....c’est trop tard.


        • wesson wesson 13 août 2014 17:48

          Bonjour l’auteur, 

          je réponds catégoriquement à votre papier : Bien sûr que si, Poutine a tous les tord.

          Et pendant que la France envoie quelques mitrailleuses humanitaires anodines aux Peshmergas Kurdes pour régler le problème des armes qui avaient été envoyés avant, l’affreux Poutine veut passer à l’invasion de l’Ukraine en utilisant comme tête de pont une dangereuse cargaison de Sarrasin, de couches culottes, de flotte et de produits de première nécessité.

          Mais enfin, vous faut-il d’autre preuves ?

          • wesson wesson 13 août 2014 17:50

            D’ailleurs, l’Ukraine n’as pas besoin d’aide humanitaire tant ses partenaires s’en occupent déjà, notamment avec le Canada qui a envoyé pour 4.5 millions de $ de matériel militaire


            C’est bien évidemment le besoin le plus immédiat du pays.

          • chantecler chantecler 14 août 2014 05:30

            Salut Wesson : fais gaffe avec l’humour et le second degré : tout le monde n’y est pas accessible ou alors charge davantage la plaisanterie .

            A part ça tort s’écrit avec un T comme tortueux et non avec un D comme tordu .
            Cdt.
            Ce.


          • wesson wesson 14 août 2014 10:37

            bonjour Chantecler,


            autant le confesser de suite, je suis une bille en orthographe. Je ne fait illusion qu’au motif que mon explorateur internet possède une correction automatique qui corrige 95% de mes fautes.

            Le second degré me paraissait tellement évident que j’ai fait le pari de ne point le signaler. Toutefois, il est vrai que parfois on est surpris. 

            j’avais espéré même une réaction au 3ème degré, acquiesçant que effectivement une cargaison de Sarrasin (ou Sarrazin) - c’est à dire de chevaliers anglo-normands - est effectivement quelque chose de potentiellement dangereux.

          • kristopel kristopel 15 août 2014 17:29

            Des preuves tu en as toi, Smith & Wesson du Texas ? Non. Ton délire de type goinfré de hamburgers de chez Mac Donald n’apporte pas l’ombre d’une preuve. Passe à un autre sujet, ça vaudra mieux.


          • Le421 Le421 13 août 2014 18:34

            Vladimir Poutine est vivement et uniformément critiqué par l’Occident...

            Tss tss tss !! Vous allez un peu vite en besogne.

            Evidemment, si vous parlez de TF1 et autre FIGARO, vous avez raison...

            Par contre, tous les clampins de base ne sont pas dupes !! Avant le troisième pastis.


            • kristopel kristopel 15 août 2014 18:07

              Anti-gauchiste, c’est ta bêtise qui est plus radicale que le FN. On sait bien que Poutine est un conservateur, mais sans être le monstre réactionnaire que tu décris. Plus de 6000 entreprises allemandes et françaises travaillaient avec la Russie. Nos dirigeants nous ont tiré une balle dans le pied en suivant les sanctions débiles dictées par les USA. Ce n’était vraiment pas le moment quand on regarde la situation économique de l’UE. La FNSEA compte déjà demander des compensations pour le manque à gagner dans l’exportation des produits agricoles vers la Russie. Donc nous allons payer deux fois ces sanctions débiles de nos dirigeants irresponsables. 


            • alinea alinea 13 août 2014 18:43

              On peut penser aussi que l’Ukraine n’a aucune espèce d’intérêt pour l’Europe, juste que les US y foutent une énorme base militaire, comme ils l’ont fait en Yougoslavie. Je m’étonne qu’il y ait encore des crétins de chez nous qui s’aveuglent !


              • antyreac 13 août 2014 19:00

                Et alors , de quoi je me mêle... 

                Si c’est vraiment le cas ,ce que le pays concerné est d’accord

              • moi moi 15 août 2014 00:27

                Et alors rien... Si ce n’est peut être que lorsque l’aventure est arrivée au trou de balle d’en face, j’ai cru comprendre qu’ils ont moyennement appréciés. Et pourtant Cuba était d’accord...
                Si j’étais à la place de Poutine, et Dieu merci ce n’est pas le cas, j’envisagerai d’entreposer une partie de mon arsenal du côté du Venezuela, histoire de tester le sens de l’humour des Yankees...


              • millesime 13 août 2014 18:45

                les russes n’ont pas envahi la Crimée que je sache (contrairement à votre billet.. !)
                d’autre part tous les occidentaux n’ont pas la même perception que la vôtre concernant la critique qui lui est faite.. !
                personnellement j’apprécierais d’avoir à la tête de notre pays, un président ayant le même pourcentage d’opinions favorables que Poutine en Russie... ! (mais bon, c’est un mauvais dixit TF1 etc...c’est bien connu )
                http://millesime57.canalblog.com


                • millesime 13 août 2014 18:52

                  les russes n’ont pas envahi la Crimée que je sache (contrairement à votre billet.. !)
                  d’autre part tous les occidentaux n’ont pas la même perception que la vôtre concernant la critique qui lui est faite.. !
                  personnellement j’apprécierais d’avoir à la tête de notre pays, un président ayant le même pourcentage d’opinions favorables que Poutine en Russie... ! (mais bon, c’est un mauvais dixit TF1 etc...c’est bien connu )

                  dixit aussi = antyreac (mais lui c’est toujours une affirmation gratuite)

                  http://millesime57.canalblog.com


                  • marauder 13 août 2014 19:54

                    Les roquets de droite (pléonasme) aiment avoir un maitre, mais il faut surtout que ce maitre se donne l’air différent.


                    • ELCHETORIX 13 août 2014 20:08

                      @ l’auteur , article assez ambigu mais qui a tout de même quelques bons arguments !
                      Une précision , le président V. POUTINE n’a pas annexé la CRIMEE, il a effectué un rattachement à la Fédération de la RUSSIE au moyen d’un REFERENDUM aux résultats sans appels , avec un oui des votants à plus de 98% !
                      Pour savoir qui sont les « impérialistes va-t’en-guerre » , je vous proprose de lire cet article de cet auteur
                      Mr Andre VLTCHEK paru sur le site du SAKER ce 12 Août , cet auteur est romancier , cinéaste et journaliste d’investigation et il vit dans le SUD-EST Asiatique ; voici le titre de cet article :
                       « Pourquoi nous haïssent-ils ? »
                      Voir donc le site : www. vineyard saker . fr
                      Bonne lecture à ceux qui voudront aller sur ce site , et merci .
                      RA .


                      • antyreac 13 août 2014 20:15

                        Putin le salaud a bien et bel annexé la Crimée profitant du chaos régnant en Ukraine


                      • ELCHETORIX 13 août 2014 23:19

                        hey , mec , d’abord tu respectes le Président de la Fédération de RUSSIE ensuite arrêtes de proférer des inepties , un type dans ton genre en face de moi regrettera d’être né , capito ?
                        moi je commente un article, je ne trolle pas , cabron !
                        RA.


                      • decaw decaw 14 août 2014 14:18

                        Quelle va être la position du nouveau gouvernement face à l’intégrisme ; écartée jusque là

                        par Poutine . La porte leur est grande ouverte .


                      • coinfinger 13 août 2014 20:13

                        Le changement décisif dans le Monde c’est la Crise des années 90 , qui s’est fait sentir particuliérement en Russie mais pas seulement . Il était admis jusque là que les fonds de pensions par exemple investissaient à long terme et donc permettrait aux Brics de financer leurs investissements , hors on les a vu jouer vulgairement à court terme , spéculativement et ruinant du méme coup les stratégies des Brics . Donc l’ordre du Monde n’était pas assuré par le liberalisme mondialiste . Donc retour à des stratégies classiques nationales , en particulier en Russie , le reste suit . C’est le Cours du monde qui a opéré un changement bien identifié sur lequel il reste reste à surfer .
                        Le pb c’est le grand déni US , ils ne veulent pas reconnaitre que leur systéme est en défaut et pour cause ils en profitent un maximum , ils continuent comme si de rien était , à mépriser le reste du Monde et spécialement les récalcitrants , la Russie en étant un de taille , elle a décroché le pompom de leur hystérie .
                        Alors l’ a maintenant on bat les records du ridicule , en regardant de travers un dangeureux convoi humanitaire .... Gageons qu’on aura encore d’autres occasion d’étre ridiculisés par les néocons qui ont perdu jusqu’au controle d’eux mémes . 


                        • Le Kergoat [Frédéric MALMARTEL] Le Kergoat 13 août 2014 20:45

                          La Russie en 2014 est forcément dirigée par un homme formé à l’époque de l’URSS !

                          Repprocher à Poutine d’avoir été au KGB est totalement crétin.

                          Ce qui compte c’est sa politique.

                          Avant de juger sa politique, constatons qu’il en a une ; ça fait déjà une différence de taille avec Hollande !

                          Quand à Barack Hussein Obama... rien à dire sur ce pantin !


                          • antyreac 13 août 2014 20:55

                            Putin économiquement mène le pays au bord du désastre


                            Le pays vit grâce à la manne pétrolière et ses industries obsolètes et complètement dépassées tournent au ralenti

                          • Zeb_66 14 août 2014 12:30

                            @antymachin

                            c’est ben vrai ça, en 16 ans il n’a réussi qu’à tripler le PIB de la Russie, quelle truffe !

                            Alors que hollande, lui, en moins de 2 ans nous a sorti de la m.rde ; enfin il paraît...


                          • bourrico6 14 août 2014 16:00

                            Anticonstipation est quand même un phénomène, il arrive à éructer un nombre de bêtise impressionnant en deux lignes !
                            Bon, il radote un peu quand même.


                          • Zeb_66 16 août 2014 11:27

                            Pour antimachin !

                            Comme il a déjà oublié (Alzhemer ?), je lui repasse le plat du 13 aout...

                            Voici la croissance du PIB russe selon le FMI : en %
                            1997 = 1.4
                            1998 = - 5.3 ( fin de l’ère Eltsine début de Poutine)
                            1999 = 6.5
                            2000 = 10.0
                            2001 = 5.1
                            2002 = 4.7
                            2003 = 7.3
                            2004 = 7.2
                            2005 = 6.4
                            2006 = 8.2 ( Medvedev - Poutine)
                            2007 = 8.5
                            2008 = 5.6
                            2009 = 7.8
                            2010 = 4.0
                            2011 = 4.8
                            2012 = 5.7
                            2013 = 8.9
                            2014 = 6.4 (prévisions de l’OCDE)

                            Ce qui fait une croissance de 280% en 16 ans !
                            Si l’industrie russe tourne au ralenti, comme l’affirme ce guignol
                            alors qu’est-ce que ça serait si elle marchait au taquet !

                            On aimerait bien la même chose en France, quant aux USA, c’est
                            l’immersion rapide malgré tout ce qu’ils pompent sur le monde...


                          • volpa volpa 13 août 2014 20:58

                            Ce soir sur une chaîne télé, public sénat ; me semble t il, 5 personnes en comptant l’animatrice débattaient sur le cas Poutine .

                            Juste un pour l’ à ramener en douceur et à peine les contredire.

                            Un soi disant spécialiste de la gestuelle pour dire que Poutine bougeait le pied droit et qu’il était peu sûr de lui même. Le reste du même tonneau.

                            Et çà continuait dans les conneries du genre avec ces spécialistes de mes deux.

                            J’ai zappé car c’était un supplice.

                            Quand est ce qu’on leur bottera le cul à ces pleutres inconsistants ?.


                            • Gnostic GNOSTIC 13 août 2014 22:45


                              Bon POUTINE semble être le héros de AV et il me plait aussi mais avec beaucoup de bémols !

                               

                              ET OUI les gars car vous semblez oublier qu’il a succédé à cette salope de Eltsine qui l’a proposé à sa succession et qui en échange, lui a assuré une impunité totale

                              Cet Eltsine et sa fille qui sont milliardaires grâce à plein d’affaires véreuses comme les travaux de modernisation du kremlin avec tous les pots de vin dans la poche de cette salope de Eltsine.

                               

                              Désolé mais moi, voir cette salope de Eltsine fossoyeur de l’URSS et de Gorbatchev couler des jours heureux grâce à Poupou, ça a du mal à passer !

                               

                              Alors, Poutine un vertueux ou un autre genre de pourri ?



                              • ELCHETORIX 13 août 2014 23:27

                                D’abord l’alcoolique eltsine est décédé , et GORBATCHEV n’est plus qu’un retraité , c’est bien que l’URSS ait disparue , une nouvelle RUSSIE avec ses valeurs de la Chrétienté ORTHODOXE c’est très bien , d’ailleurs Vladimir Vladimirivitch POUTINE va de temps en temps se ressourcer dans un monastère pour écouter la voix de la sagesse afin de prendre les bonnes décisions vitales pour son pays et ses peuples !
                                RA .


                              • volpa volpa 14 août 2014 08:24

                                Pas d’accord Gnostic.

                                Gorbatchev devrait lui avoir le prix Nobel de la paix ci celui ci avait une signification.

                                Il avait les moyens de tout faire sauter et il a été d’un calme exemplaire lors de l’effondrement du régime.

                                Ensuite Eltsine a été aidé par les experts occidentaux et regardez qui. !!!!!

                                Poutine n’est pas parfait, certes, mais s’il n’était là, l’objectif des « bons occidentaux » serait atteint au point de vue économique et politique.

                                Morcellement pour mieux dominer de tous les états de cette zone.

                                Alors nous pouvons dire vive Poutine .

                                Il nous en faudrait un en France.


                              • Zeb_66 14 août 2014 12:46

                                @GNOSTIC

                                Il faut savoir lâcher les petits poissons pour avoir les gros.

                                S’il n’avait pas fait ce deal avec Eltsine, aurait-il accédé au poste

                                de Président ? Très probablement non.

                                Si l’on met aujourd’hui l’impunité d’Eltsine en balance avec les progrès

                                énormes et continus de la Russie sous Poutine-Medvedev ce petit

                                sacrifice a vraiment peu d’importance.

                                Comme disait Edourd Herriot :

                                « La politique c’est comme l’andouillette, ça doit sentir la merde, mais pas trop »

                                L’angélisme ne mène pas loin en politique...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Yalta

Yalta
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès