Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Etat d’urgence en Californie

Etat d’urgence en Californie

Le lundi 4 janvier, j’ai proposé un article intitulé « Enorme fuite de méthane à Los Angeles ». La situation ne s’est pas améliorée, et le mercredi 6 janvier, le gouverneur de Californie Jerry Brown a déclaré l'état d'urgence. Il a appelé les responsables à prendre "toutes les mesures nécessaires et viables" pour l'arrêter. Cette déclaration a été bien accueillie, mais à Los Angeles, beaucoup de gens disent qu'il est un peu tard.

 

Dans la région, l’odeur d’œufs pourris va et vient, et quand le vent souffle dans la mauvaise direction, les émanations peuvent être étouffantes.

Les habitants de cette banlieue à environ 30 minutes du centre-ville de Los Angeles sont intoxiqués. Pourtant, SoCal Gas prétend que la fuite de gaz de Aliso Canyon dans les hauteurs de la ville ne constitue pas une « menace imminente pour la sécurité publique, mais que « les gens ici sont toujours inquiets à propos de leur santé et de l'impact sur l'environnement. »

 

Les résidents se sont plaints de nausées, saignements de nez et certains affirment qu'ils étaient tellement malades qu'ils ont dû aller à l'hôpital. Les voitures, meubles de jardin et les maisons ont été pollués par des taches brunes huileuses. Le sentiment de la population est que la fuite n'a pas été prise au sérieux, comme d'autres catastrophes environnementales parce que les gaz sont invisibles à l'œil nu.

 

Tim O'Connor, un avocat de l'Environmental Defense Fund, a parlé de " catastrophe sanitaire et environnementale », il a déclaré qu’"en termes de durée, cela dépasserait le problème du pétrole du Golfe du Mexique. Il s’agit de la même quantité de pollution que 4,5 millions de voitures chaque jour « .

 

Plus de 10.000 personnes ont été déplacées de leurs foyers et de nombreuses personnes ont signalé des nausées et des maux de tête.

On estime que 7000 autres personnes sont maintenant en voie d'évacuation, selon SoCal Gas, la compagnie responsable de cette catastrophe. Lorsqu'on lui a demandé s’il s’agissait d’une catastrophe environnementale, M. Mike Mizrahi , le responsable de cette compagnie a déclaré à la BBC : « je ne pense pas qu’il faille utiliser ce terme ». Il a déclaré qu'il était profondément désolé de ce qui est arrivé et qu’il travaillait pour arrêter la fuite, mais que cela pourrait prendre des semaines. Il a également affirmé que le gaz répandu dans l'atmosphère n’était pas une menace pour la sécurité publique.

 

La fuite a commencé en Octobre 2015 sur un site de stockage souterrain à Porter Ranch, dans la banlieue de Los Angeles, suite à la rupture d’un tuyau d’injection à 150 m de profondeur. L'entreprise espère résoudre ce problème vers la fin de Mars 2016.

 

M. Mizrahi a affirmé qu’il regrettait cet accident, mais qu’il lui était impossible d’évaluer la quantité de gaz qui s’était échappée.

"Nous sommes confus. Les gens incommodés sont nos voisins et nos excuses sont sincères. Nous sommes également sincères quand nous affirmons que nous faisons tout notre possible pour répondre aux besoins de nos résidents."

 

À l'origine, le puits était équipé d’une soupape de sécurité qui aurait pu être utilisée pour mettre fin au problème, mais la compagnie l’avait retirée en 1979, car il n'y avait aucune obligation légale de la garder. Le schéma ci-dessous montre la conception d’une telle installation. L’accident a mis en lumière le fait que plusieurs autres installations similaires et de la même génération sont disséminées dans la région.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • fred.foyn Le p’tit Charles 11 janvier 10:19

    Contre la bêtise y a pas grand chose à faire...et contre le dollar encore moins.. !


    • boris boris 11 janvier 19:17

      Personne pour craquer une allumette ?


    • Ruut Ruut 11 janvier 10:38

      À l’origine, le puits était équipé d’une soupape de sécurité qui aurait pu être utilisée pour mettre fin au problème, mais la compagnie l’avait retiré en 1979, car n’y avait aucune obligation légale de la garder.

      Espérons que tous les citoyens incomodés demandent au moins 1 millions de dollards de dédomagement a cette compagnie qu’elle revoir a la hausse l’interret des systhèmes de sécurités.

      Plus elle payera, plus il y aura de chance que les autres compagnies se comportent plus vertueusement.

      Au moins aux USA ce genre de procès a des chances d’aboutir en faveur des citoyens, et donc d’améliorer la sécurité globale.
      En France aucune chance que ça aboutisse.


      • robiocop21 11 janvier 11:19

        @Ruut
        En France aucune chance que ça aboutisse.


        Peut être, mais en France la réglementation impose cette vanne de sécurité ! . 
        C’est d’ailleurs la raison pour laquelle la plupart de ceux qui sont aujourd’hui intoxiqués par cette fuite sont persuadés que l’ Europe en général et la France en particulier sont un enfer de normalisation bureaucratique. 

      • Ruut Ruut 11 janvier 13:25

        @robiocop21
        Pour le moment, avec TAFTA ce sera moins sur dans le futur.


      • robiocop21 11 janvier 18:42

        @Ruut
        Les réglementations en matière de sécurité sont-elles impactées par TAFTA ?


      • raymond 11 janvier 20:18

        @robiocop21
        oui , et en tous cas comme c’est secret , on peut en légitime doute penser que tout ce qui obstrue le business doit disparaitre, vous voyez ?


      • Ruut Ruut 12 janvier 07:04

        @robiocop21
        Oui, puisque les réglementations en France si TAFTA passe seront soumises au droit US et non plus Français et donc le principe de précaution sera toujours battu puisqu’il n’existe pas dans le droit US.


      • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 11 janvier 11:50

        Heureusement, Ségolène Royal est en Californie !


        Elle s’est entretenue samedi avec le gouverneur Jerry Brown, avec lequel elle a signé un accord de coopération lors de la COP21 en décembre, qui porte notamment sur les transports et énergies vertes, et les marchés d’échange de Co2. Ségolène Royal a par ailleurs rencontré samedi Eric Garcetti, le maire de Los Angeles, qui a comme Jerry Brown participé à la COP21. La France va « coopérer sur le transport propre et développer des initiatives sur la biodiversité » avec la mégalopole californienne, deuxième ville américaine.

        En Californie, la ministre s’est également rendue « dans la Silicon Valley pour y rencontrer des start-ups à la fois françaises et américaines », dans le cadre d’un appel d’offres qui va être annoncé prochainement dans le domaine de l’efficacité énergétique.

        Tout le monde se félicite du modèle qui nous est proposé. La fête continue !


        • Ratatouille Ziziledur 11 janvier 12:04

          @M de Sourcessure
          Heureusement, Ségolène Royal est en Californie !
          elle va aspirer tout le gaz avec sa chatte et nous serons sauvés.

          OK je sort....


           smiley

        • alinea alinea 11 janvier 12:01

          oui, il est comme ça l’humain ; il fait de belles centrales nucléaires, de belles et profondes ponctions de pétrole ou de gaz, de belles carrières de charbon ou de vertigineuses mines, tout le monde est content, c’est le progrès ; mais quand ça pète, il n’y a plus personne, pas grave, il n’y a pas de responsable. Et si ça peut s’arranger avec de l’argent, c’est le bonheur retrouvé !


          • HELIOS HELIOS 11 janvier 18:35

            @alinea


            pas qu’avec l’energie...

            je me souviens bien d’un (IR)responsable -Fabius- lors de problème de sang contaminé par le virus du SIDA... le brevet pour chauffer le sang était payant... il s’etait déclaré, avec approbation de la justice, « responsable mais pas coupable ».

            Puisqu’il n’y a que des responsables, surtout pour encaisser le chèque a la fin du mois, et jamais de coupable, ça sert a quoi de se lamenter ?

          • alinea alinea 11 janvier 19:26

            @HELIOS
            Non, pas qu’avec l’énergie ; avec les guerres aussi, les lois, les soumissions. On ne nous dit rien, et nous, on encaisse !


          • Jean Keim Jean Keim 12 janvier 07:28

            @alinea
            Sommes-nous en présence d’une espèce vivante, pensante mais non humaine ?

            Ils cohabitent sur la même petite planète que les autres espèces vivantes qu’ils côtoient, ils ont une famille : femme, parents, enfants, des amis ... ça c’est moins sûr ; quand le monde deviendra provisoirement invivable - provisoirement car à l’échelle géologique ce ne sera qu’un épisode - ils en pâtiront également, c’est incompréhensible.

          • alinea alinea 12 janvier 23:25

            @Jean Keim
            humaine mais non pensante vous voulez dire ? ils pensent pas, c’est pour ça !!
            et puis vivante, c’est à voir, névrose, psychose, tout ça, c’est de la mort !


          • Jean Keim Jean Keim 13 janvier 09:36

            @alinea
            Décidément alinea vous m’étonnerez toujours.

            Bien sûr que si qu’ils pensent, au contraire ils ne font que ça que penser, quand la pensée tourne en boucle, le coeur n’a pas d’espace pour s’exprimer.
            Il faudra qu’un jour nous nous retrouvions au café du coin pour découvrir ensemble ce qu’est le processus de la pensée smiley

          • alinea alinea 13 janvier 14:07

            @Jean Keim
            C’est qu’il faut nous entendre sur la définition de la pensée !!
            Pour moi, elle ne dépend pas du mental, n’a rien à voir avec l’addiction ; elle est créatrice, instruite et vigilante ... rare donc ! Car tous ces parasites se coupent l’herbe sous les pieds, sous les nôtres aussi, au passage ; la tactique n’est pas pensée, la manipulation n’est pas pensée ; ni le mensonge ni l’irresponsabilité...


          • Jean Keim Jean Keim 13 janvier 19:07

            @alinea
            Vous avez pensé ce que vous avez écrit dans votre dernier commentaire n’est-ce-pas ! Et ... ( il faut que je pense smiley à qq. chose de bien cru) ... le bourreau qui imagine quels tourments il va faire endurer à sa victime pense également, idem pour le vendeur qui réfléchit à des arguments pour refourguer ses nanars, idem pour la maman qui cherche les paroles qui vont consoler son enfant chagrin, etc., etc.

            Une pensée suivant un contexte culturel peut être appréciée belle ou l’aide ou chaleureuse ou immonde etc..

            La pensée est un processus, la pensée produit ce qu’elle connaît et/ou ce qu’elle reconnaît, la pensée est incapable d’imaginer une chose inconnue, cela ne peut se manifester que dans le silence de la pensée, entre deux pensée en qq. sorte ; la pensée puise dans des mémoires - mémoires personnelles, ancestrales, collectives ... -, c’est notre savoir, la pensée est savoir, l’ego c’est de la pensée, c’est d’une simplicité déconcertante.

            Je ne sais pas quel sens vous donnez au mot « mental », la pensée peut être très terre à terre, triviale où elle peut être sublime, transcendantale mais quelque soit sa qualité ce n’est que de la pensée.
            Connaissez-vous le grand essayiste Charles Edouard Soubièze, pouvez-vous visualiser une forme inconnue, pouvez-vous pensez à Dieu sans lui coller une étiquette, si vous tentez l’expérience soit votre pensée répondra par une chose connue et imaginera, inventera, cherchera sur internet, soit votre pensée se taira ce qui rare.

            Nb : Soubièze n’existe pas, je l’ai inventé mais j’ai dû penser son nom.


          • alinea alinea 13 janvier 19:18

            @Jean Keim
            Peut-être, mais je persiste à dire que les exécutants, les suivistes et tous ceux qui contribuent à ce monde immonde, ne pensent pas !
            Il n’est pas question de tout mélanger, mais on pense sa vie, ou on ne la pense pas. On ne pense pas à exécuter les ordres ou à suivre les ornières creusées par d’autres devant nous.
            Si « penser » veut tout dire, juste parce que nous sommes humains, alors « penser » ne veut rien dire. C’est pourquoi je m’en tiens à une définition pertinente, qui s’oppose aux actes des foules de propagandés qui nous environnent !


          • Jean Keim Jean Keim 13 janvier 20:25

            @alinea
            ...  smiley  


            • Shawford Naoh 11 janvier 12:29

              @Pyrarome

              Présentement ici même ? smiley smiley smiley


            • bakerstreet bakerstreet 11 janvier 14:39

              @Pyrathome
              Votre lien est très utile aussi. 

              « Nous sommes entrés dans une ère post-industrielle. Certaines installations, surtout celles qui ne se voient pas comme les canalisations enterrées (pipeline, puits, etc.) voient leur durée d’utilisation prolongée au-delà des limites acceptables. »
              Chacun peut déjà constater au niveau de sa ville, sa commune, le gâchis et la pollution engendrés par l’état de canalisation d’eau vieillissantes. Nous commençons à récolter ce que nous avons semé. « Préoccupant », est un euphémisme. Nous sommes assis sur le bord d’un volcan...Les gens dans l’immédiat après guerre, et jusqu’au début des années 60 furent tétanisés par l’arme atomique, et plus d’une fois le monde fut au bord de l’apocalypse. Celle qui nous menace maintenant n’est plus de même nature, et s’ajoute à la première d’ailleurs, qui n’a pas disparu, mais qui est occulté : La quantité de dangers potentiels écologiques est énorme, et se centrifuge. Mais croyez vous pour autant que ça mette un frein aux lobbys ? En dehors des accidents les plus visibles comme celui ci. Voilà qu’ils veulent apparemment en France remettre la question des gaz de schistes sur la table. Gaz de schiste : Total pourrait-elle passer outre au moratoire ?
              Les cons, ça osent tout, c’est à ça qu’on les reconnait, nous disait Audiard. La catastrophe, c’est qu’ils sont de plus en plus au pouvoir, et qu’aucun contre pouvoir efficace s’y oppose. Suffit de voir comment ça tourne à Notre dame des landes pour s’en apercevoir aussi. En dehors de quelques brèves à la télé à la radio, pas un mot sur les autres manifestations qui se sont déroulés aussi dans plusieurs villes de province. 

            • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 11 janvier 15:11

              @bakerstreet

              Ce ne sont pas des cons. Ce sont des salauds !

              Le salaud n’est pas celui qui fait le mal par bêtise, comme ferait le con, mais celui qui fait du mal pour son bien à lui.

              Faire le mal pour le mal serait diabolique, et les hommes ne sont pas des démons ; mais ils sont parfois médiocres en ceci qu’ils mettent l’amour de soi plus haut que la loi morale. 

              Au lieu de ne tendre au bonheur  que pour autant ils le peuvent sans manquer à leur devoir, ils ne font leur devoir, au contraire, que pour autant que ce n’est pas incompatible avec leur propre bonheur, celui d’être riche. Le salaud, c’est l’égoïste sans frein, sans scrupule, sans compassion.

              La saloperie n’est pas une question de nature mais de degré. Egoïstes, nous le sommes tous mais inégalement. Les salauds sont ceux qui le sont davantage que la moyenne, ou davantage que ce qui est considéré comme acceptable. Il n’y a pas de salaud absolu, ce serait le diable : tel sera un salaud pour l’un, qui ne sera aux yeux de l’autre qu’un égoïste ordinaire – voire un héros. Voyez Napoléon ou Pétain, Savonarole ou Lénine.

              Qui ne ferait un peu de mal à autrui, si cela doit aboutir à un grand bien pour soi ? Qui ne s’autoriserait un petit mensonge, si c’est pour faire fortune ? Qui ne volerait, pour sauvait sa peau ? Egoïsme, mais tolérable. Le salaud va plus loin : il fait subir un grand mal à autrui, pour obtenir un petit bien pour soi. 

              Aucun salaud ne se croit tel : tous les salauds sont de mauvaise foi. Ils ne cessent de se trouver des justifications ou des excuses. Aussi le contraire du salaud n’est-il pas le saint, ni le héros, mais l’homme lucide, celui qui assume sa propre liberté, sa propre solitude.


            • keil 11 janvier 16:48

              @bakerstreet Hélas « Les cons, ça osent tout »... je pense qu’ils ne sont pas cons. Au contraire, ils consacrent toute leur intelligence à obtenir le plus de profit pour des intérêts particuliers, en nuisant au plus grand nombre.


            • bakerstreet bakerstreet 11 janvier 17:05

              @keil et monsieur de sourcessure
              Je pense qu’Audiard adapterait son discours, bien sûr. A l’époque,il n’y avait pas encore vraiment de travaux sur les cons malfaisants en costards propres sur eux. Ni aucune chaire, quoique tout le monde déjà bossaient sur le sujet, depuis toujours. Le problème c’est que la prédation a maintenant dépassé le champ carré, et même celle des villes et des états. Et que curieusement, les lois qui auraient du les museler, se sont au contraire assouplies. 


            • bakerstreet bakerstreet 11 janvier 18:49
              Allez, un p’tit coup de california dream, des temps anciens, pour tout oublier

              https://www.youtube.com/watch?v=N-aK6JnyFmk

              • robiocop21 11 janvier 18:58

                Je suis peut être naïf ou débile, ou même con puisqu’on n’hésite pas à employer les gros mots, mais je voudrais vraiment que l’on m’explique (sans violence et sans haine) pourquoi on ne peut pas parler de gaz ou de pétrole sans que le point goldwin (dans ce cas là on parle de lobby au lieu de fa(schistes)) ne soit très rapidement atteint.

                Après tout, n’oubliez pas que les premiers responsables de la production de pétrole sont ceux qui l’utilisent !!!!!

                • Ruut Ruut 12 janvier 07:13

                  @robiocop21
                  Non, le consommateur n’as pas le choix sauf si il est multi milliardaire.

                  La première voiture électrique familiale 7 places est a 100 000 euro. (Tesla)
                  Les pompes a H2 n’existent pas en France.
                  L’écologie ne peut être un choix des client, que si ce dernier dispose d’une offre crédible et accessible.

                  C’est comme en informatique.
                  Tu cherche un OS Français et une machine 100 % conçus et fabriquée en France tu ne trouve pas.

                  Il y a 40 ans tu trouvais 80 % de produits fabriqué en France, maintenant c’est proche de 2 %.
                  La délocalisation avec la complicité de nos gouvernements en est la principale cause.
                  La suppression des taxes de régulation anti concurrence illégale douanières d’importation l’accélérateur.

                  C’est comme ton électricité, a moins de la produire toi même, ce qui n’est pas légalement, a la porté de toutes les bourses, 0 % de chance qu’elle soit propre sans nucléaire ni production polluante.


                • robiocop21 13 janvier 09:54

                  @Ruut
                  Je ne situe pas notre responsabilité au niveau du seul choix de consommation. Je suis entièrement d’accord que l’évolution « marchande » de l’économie mondiale nous conduit inexorablement à la catastrophe. Mais notre responsabilité reste collective. On ne peut que constater que nous continuons (collectivement) à mettre en place les mêmes dirigeants tous construits sur le même modèle. Pire, ceux qui étaient supposés représenter l’écologie politique se sont mis au diapason.

                  Nous sommes évidemment les victimes de cette idéologie dominante, mais il reste de notre responsabilité de se révolter. Et ce qui me parait le plus désespérant aujourd’hui, c’est l’absence de force de proposition globale politique et écologique. On a d’un coté des anticapitalistes plus ou moins productivistes, et de l’autre des « écolocentrés » plus front du refus que force de proposition. 

                  Je n’ai rien contre les zadistes de NDDL, mais je considère qu’à l’heure ou la France perd 15000 ha par an de terre agricole à cause du bétonnage, cette lutte devrait faire 10 lignes dans un journal local, alors que l’abandon de l’écotaxe (diminution des transports) aurait dû mobiliser toutes les forces écologistes du pays.

                  Je n’ai rien contre les déclarations très médiatiques pour ou contre la COP21, (on verra bien !), mais quand il y a 4 ou 5 ans au Qatar, il a été décidé d’exclure les transports internationaux du périmètre des COP personne n’en a parlé. Etc... Etc...

                • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 12 janvier 13:49

                  Mais la plus grande urgence n’est pas celle-là ! 


                  La succession à Barack OBAMA sera difficile... Disons qu’elle est même inutile car les USA sont à l’arrêt ! OBAMA a fait un passage à vide, aucun candidat de « l’Intelligence » ne pourra faire rêver les Américains ! 


                  A l’occasion je rappelle que c’est aussi le cas de la France, désormais le roseau qui suit la courbe fleurie du chômage verdoyant ne peut plus plier, trop rigide il faut le casser ... avec tous les risques que cela suppose !

                  Cela fera réfléchir ces Etats hyper-nazis qui imposent et soutiennent les régimes hors la loi au détriment des centaines de millions d’individus !!! 

                  Mais vous n’êtes pas obligés de me croire, je parle pour moi-même... Comme d’habitude !

                  • Theodore 12 janvier 17:13

                    Il vaudrait mieux s’abstenir de débiter des bétises quand on n’y connait rien.

                    Le méthane est plus léger que l’air, la plume se dissipe donc rapidement, on intervient régulièrement sur les puits à gaz en éruption au niveau de la tète de puits sans équipement spécial.
                    L’odeur est probablement due au mercaptan rajouté pour odoriser le gaz et est sans danger (vous en mangez avec les asperges) par contre si c’est de l’hydrogène sulfureux du à une contamination par des bactéries sulfato réductrices du gisement c’est une autre histoire car il est plus lourd que l’air et mortel à faible concentration. Si cela avait été le cas ils auraient probablement enflammé le puits ce qui va probablement arriver naturellement ou quand les équipes de contrôle vont intervenir. Si la vanne de contrôle de subsurface a été enlevée ou inopérante c’est effectivement irresponsable 

                    • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 12 janvier 17:33

                      @Theodore

                      Le gouverneur de Californie a certainement décrété l’état d’urgence parcequ’il débite des bêtises et n’y connait rien !


                    • robiocop21 13 janvier 10:16

                      @Theodore

                      La vanne de sécurité de fond n’est pas obligatoire en Californie. Mais visiblement il y a eu d’autres défaillances. Si la fuite n’est pas due à un arrachement de la tête de puits en surface, l’accident suppose 2 autres fuites : Tubing ou Packer et cuvelage. Soit probablement beaucoup de dérogations de sécurité ou l’absence de contrôle. Typiquement U.S. « Yes we can », « just do it », « safety first » cherchez l’intrus !

                    • Theodore 17 janvier 15:35

                      http://www.laweekly.com/news/what-went-wrong-at-porter-ranch-6405804

                      Le puits date de 1953, la scssv à été retirée en 79, le puits n’étant pas à proximité de routes ou d’habitation.
                      Apparemment, il y a eu une fuite de gaz, (tubing/casing ?) qui a « breached » autour du puits le personnel de socal est intervenu, je soupçonne que ce ne soit pas uniquement une défaillance d’équipement 

                    • Theodore 12 janvier 18:20

                      Parce que le fait d’être élu donne une compétence instantanée d’ingénieur du pétrole.

                      Décréter l’état d’urgence c’est faire semblant de contrôler une situation qui somme toute ne présente aucun danger pour la population , si il y avait le moindre risque les spécialistes y aurait mis le feu..La peur du gaz vient du temps ou le gaz de ville produit avec du charbon était très toxique, depuis de temps un imbécile fait sauter un immeuble en tentant de se suicider au gaz. 

                      • Homme de Boutx Homme de Boutx 12 janvier 18:51

                        En 2 mois et demi de fuite, c’est le chauffage de 100 000 foyers envolé....

                        c’est le dixième des pertes en ligne d’EDF, cad la consommation d’un million de foyer à 10 000 kWh/an, 1,300 Md€ de chiffre d’affaire « escamoté par EDF », et 390 million d’€ de taxes et plus d’une centrale nucléaire rien que pour les compenser !

                        Et c’est sans compter les 75% de chaleur rejetée « inutilement » dans la nature par les centrales nucléaires Françaises, au prix du gasoil, c’est 210 Milliards à la poubelle tous les ans, 10% du PIB et sans taxes !


                        • Theodore 12 janvier 19:14

                          Une goutte d’eau à coté des « natural oil and gas seepages » en californie.http://walrus.wr.usgs.gov/seeps/examples.html

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès