Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Etats-Unis 2008 : vous avez dit Sarah Palin Bécassine ?

Etats-Unis 2008 : vous avez dit Sarah Palin Bécassine ?

Palin a passé correctement son seul grand oral de la campagne. Biden n’a pas fait de bourde. Match nul ou bien léger avantage à l’équipée de McCain car Palin n’a pas perdu ?

Le débat télévisé d’hier soir (2 octobre 2008) entre les deux colistiers, Sarah Palin et Joe Biden, n’a tourné en défaveur de personne alors que les deux camps, républicain et démocrate, craignaient le pire.

Une Sarah Palin pas très au courant des enjeux politiques et un Joe Biden certes très expérimenté (élu dès 1972 sénateur du Delaware), mais très gaffeur.

Je me bornerai à évoquer surtout la forme de ce débat.


Sarah Palin pas si sotte que cela

Sarah Palin, comme beaucoup de personnalités politiques américaines, mais très peu de personnalités politiques françaises, s’est montrée simple et spontanée. Elle a clairement dit qu’elle ne pourrait peut-être pas répondre à toutes les questions, mais qu’elle parlerait franchement aux citoyens américains et leur dirait ce qu’elle pense important pour elle.

Son présidentiable, John McCain, a toujours montré de l’arrogance vis-à-vis de Barack Obama. Pendant le débat du 26 septembre 2008, il a toujours refusé de s’adresser directement à son adversaire démocrate. Encore au vote du plan Paulson au Sénat, le soir du 1er octobre 2008, Obama s’était déplacé de l’autre bout de la salle pour le saluer et McCain lui a à peine répondu.

Contrastant avec ce mépris à la limite de la politesse du candidat républicain, Sarah Palin a joué direct, saluant "Joe" et se montrant comme une citoyenne ordinaire des États-Unis.

La perception de Sarah Palin aux États-Unis n’est pas du tout ce qu’on pourrait imaginer depuis notre France élitiste et diplômante.

Sarah Palin dit parfois (ou même souvent) des bêtises, ce n’est pas nouveau et c’était déjà écrit, mais ce que je m’efforce à écrire, c’est qu’elle est une très bonne communicante, et les Américains préfèrent quelqu’un de simple et de bonne volonté à quelqu’un de très doué, mais leur cachant tout.

Palin n’est pas une sotte. Elle est même diplômée universitaire et a beaucoup de tempérament et de volonté pour progresser et combler ses manques. Devenir colistière dans un ticket présidentiel, elle ne s’y attendait certainement pas, mais elle apporte nettement plus de positif que de négatif à la candidature de McCain (dont le but, je le rappelle, est de gagner électoralement).

Je répète qu’elle est une candidate redoutable et électoralement efficace. Elle l’avait déjà illustré dès sa première interview. D’autres interviews l’ont discréditée sur le plan des connaissances, mais elle n’a jamais caché ses lacunes. Comme McCain ne cache pas plus son grand âge et il en avait même joué durant son premier débat en évoquant son vieux stylo.

Palin est la seule chance de McCain qui a bien du mal à rester la tête haute depuis le début de la crise financière.


Un candidat doit-il être un prix Nobel ?

Les Américains savent que leurs candidats n’ont pas la science infuse et focalisent leur attention sur leur personnalité et leur capacité à les écouter, à manager et à réagir correctement en cas de coup dur.

Rappelez-vous qu’en 2000, le candidat George Bush fils ne savait même pas où se situait le Pakistan. Il a pourtant été élu (bien que minoritaire en voix) face à un Al Gore dont l’intelligence n’était pas à prouver.

Et avant, rappelez-vous le vice-président de George Bush père, Dan Quayle. Pendant la campagne de 1988, on lui reprochait son inexpérience (il avait 39 ans) et il s’était montré incapable d’orthographier correctement le mot "pomme de terre" dans sa langue maternelle. Son ticket a quand même été élu en 1988 (mais battu en 1992 par Bill Clinton, mais pour une autre raison que les carences intellectuelles de Quayle devenu rapidement la risée des médias).

Sarah Palin a visiblement le virus de la politique dans le sang. Enceinte avec quelques complications, elle s’est quand même déplacée pour prononcer un discours lors d’une réunion politique et elle a été ensuite évacuée d’urgence, son cinquième enfant naissait prématurément quelques minutes après.


Joe Biden pas si gaffeur que cela

Quant à Joe Biden, il n’a pas gaffé et a rempli son contrat, sortir l’artillerie lourde contre le camp républicain. Les démocrates reprochent beaucoup à Obama de ne pas être assez offensif contre les Républicaines, d’être trop consensuel. Biden, lui, n’a pas hésité à attaquer.

Sarah Palin veut écouter l’homme de la rue ? Eh bien Joe Biden lui répond que l’homme de la rue, il dit que les mandats de George W. Bush ont été un désastre pour l’Amérique. Et que John McCain, ce serait le troisième mandat de Bush Jr. La campagne d’Obama veut marteler cette identification : McCain égale Bush Jr.

Biden a aussi su plaisanter tout en montrant du doigt quelques déclarations intempestives de son interlocutrice.

Par exemple, en disant qu’il n’a pas toute l’expérience internationale de sa rivale car l’État dont il est sénateur n’a pas de mer en commun avec la Russie. Sarah Palin avait déclaré en effet qu’elle connaissait la politique étrangère car la Russie était proche de l’Alaska (d’ailleurs, l’Alaska appartenait à la Russie qui l’a vendue aux États-Unis, de quoi se mordre les doigts bien après !).

Joe Biden, qui avait tenté sa chance aux primaires démocrates en 1988 et en 2008 (il a abandonné dès janvier 2008), avait refusé d’être candidat aux primaires démocrates en 2004 et avait même suggéré que ce fût John McCain (pourtant sénateur républicain, mais franc-tireur) le colistier du candidat démocrate John Kerry, les deux hommes étant de très bons amis.

Amusant de savoir cette anecdote quatre ans plus tard, Biden se retrouvant maintenant face à McCain par ticket interposé.


L’effet Palin continuera-t-il ?

À la suite de cet unique débat Palin versus Biden, il ne serait donc pas étonnant que McCain remonte un peu dans les sondages qui lui sont pour l’instant tous défavorables, mais de quelques pourcents seulement (entre 5 et 9 % d’écart).

La candidature de McCain ne peut se baser que sur la popularité et l’art de la communication de Sarah Palin pour se redynamiser.

Celle de Barack Obama, pour se maintenir en favori, doit surtout rester en statu quo, ne rien faire qui puisse lui nuire, donc, être le moins audacieux possible. Et attaquer le plus possible l’adversaire.


Il reste encore deux débats entre McCain et Obama les 8 et 16 octobre 2008.

Et l’élection a lieu dans un mois, le 4 novembre 2008.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (3 octobre 2008)


Pour aller plus loin :

Vidéo du débat Sarah Palin – Joe Biden (2 octobre 2008).

Deux visions de l’Amérique (29 septembre 2008).

Palin fait feu de tout bois (12 septembre 2008).

Sarah Palin, polémiques et piège à démocrates (11 septembre 2008).






Documents joints à cet article

Etats-Unis 2008 : vous avez dit Sarah Palin Bécassine ? Etats-Unis 2008 : vous avez dit Sarah Palin Bécassine ?

Moyenne des avis sur cet article :  2.88/5   (68 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • wesson wesson 3 octobre 2008 12:07

    Sylvain Rakotoarison, qui nous ponds 2 articles par jour pour nous dire quoi : que pour gagner, Obama devra attaquer le plus possible son adversaire.

    Voilà une information qui, sans l’analyse érudite de l’auteur, avait toute les chances de ne pas être comprise par les hordes populassières gauchisantes dont l’auteur sait qu’elles pullulent ici.

    je n’ose même pas parler de son second article en 2 jours sur Larcher venu s’enfoncer dans le fauteuil de président du sénat comme un fémur de mamouth dans une fouille archéologique.


    C’est trop d’intelligence, de pertinence, de flair politique !!!


    • ZEN ZEN 3 octobre 2008 12:14

      "Sarah Palin dit parfois (ou même souvent) des bêtises, ce n’est pas nouveau et c’était déjà écrit, mais ce que je m’efforce à écrire, c’est qu’elle est une très bonne communicante, et les Américains préfèrent quelqu’un de simple et de bonne volonté à quelqu’un de très doué mais leur cachant tout.

      Palin n’est pas une sotte. Elle est même diplômée universitaire et a beaucoup de tempérament et de volonté pour progresser et combler ses manques. Devenir colistière dans un ticket présidentiel, elle ne s’y attendait certainement pas, mais elle apporte nettement plus de positif que de négatif à la candidature de MacCain (dont le but, je le rappelle, est de gagner électoralement)."

      Il fallait l’écrire ! Digne de Paris-Match...



      • stephanemot stephanemot 3 octobre 2008 13:57

        Bonjour Zen

        Palin ressemble de plus en plus a George W. Bush. Elle aussi n’est pas totalement stupide, mais serieusement bornee : elle voit le monde a travers un prisme totalement reducteur. 

        Mais elle est moins douee que lui pour la comedie (http://blogules.blogspot.com/2008/10/palin-dans-la-peau-de-ross-perot.html ).

        Et Palin est un predateur, pas une fouine. Encore plus dangereuse que Bush, mais encore moins capable d’evoluer.



      • spartacus1 spartacus1 3 octobre 2008 14:26

        Zen tu dis : "Palin n’est pas une sotte. Elle est même diplômée universitaire et a beaucoup de tempérament..."

        Le fait d’être diplômé universitaire aux USA ne veut strictement rien dire. Il y a un abime entre le MIT, Princeton ou Columbia et une petite université de province. Et il y a encore un abime entre cette petite université de province et l’université McDonalds (eh oui, il existe une université du hamburger). 
        Sarah Palin est titulaire d’un "bachelor of Science" (le titre de plus bas niveau) en communications-journalisme à l’université d’Idaho (autant dire Trifoulli-les-oies) et encore, ce titre elle l’a obtenu après un parcours cahotique à travers divers établissements (voir : http://en.wikipedia.org/wiki/Sarah_Palin ). Sans doute l’a-t-elle obtenu par lassitude et pitié de ses prof.


        Quelle ait beaucoup de tempérament, je n’en ai jamais douté. Il suffit de voir sa photographie et son attitude. Je sais, c’est nul, mais je n’ai pas pu m’en empêcher.


      • ZEN ZEN 3 octobre 2008 16:33

        Spartacus

        Je ne disais pas ...je citais l’auteur !


      • appoline appoline 3 octobre 2008 18:09

        Dangereuse, je crois que c’est le mot qui lui convient. Quelqu’un qui est capable de vouloir interdire à une bibliothèque de proposer des livres qui ne sont pas en en accord avec ses idées : c’est dangereux. Quelqu’un qui est capable d’interdire aux femmes d’avorter : c’est dangereux. On peut se demander quand une personne comme cela accède au pouvoir avec un grand P, ce que cela peut donner.


      • pinson 4 octobre 2008 01:57

        ..."Le fait d’être diplômé universitaire aux USA ne veut strictement rien dire."

        Ce n’est pas comme chez nous !

        Sûr que tous ceux qui décrètent qu’une obscure élue de l’Alaska dont ils n’avaient jamais entendu parler avant la semaine dernière est rien qu’une sale conne parce qu’ils l’ont lu dans Libé sont bardés de diplômes vachement signifiants.


      • Leila Leila 3 octobre 2008 12:37

        Article d’opinion sans aucun intérêt.


        • kall kall 3 octobre 2008 18:41

          @Larsen
          "Cela dit, ce n’ est pas parcequ’ on ne croit pas à l’ evolution qu’ on est bête pour autant !! Cela ne veut absolument rien dire, cet argument est ridicule !!!"

          C’est pas l’argument qui est ridicule.... Pitre !


        • kako 4 octobre 2008 10:47

          @julien larsen,

          Je trouve votre comparaison avec Chirac un peu offensante pour ce dernier. Ceci dit, l’article qui nous est servi est assez intéressant dans ce sens qu’il se concentre sur la perception que les américains ont de leurs candidats ; cette perception est très différente de celle du reste du monde. C’est ce qui a fait que l’Amérique nous fascine tant ; mais c’est aussi son talon d’achille (expression que visiblement Sarah Palin ne connait pas, vu la réponse faite à la journaliste menant le débat.) Pour preuve les deux dernières élections US.


        • Zalka Zalka 3 octobre 2008 13:23

          Très bon article, Sylvain. Vous ne laissez pas votre opinion obscurcir votre jugement de la situation.


          • nephilim 3 octobre 2008 13:29

            @larsen
            Cela dit, ce n’ est pas parcequ’ on ne croit pas à l’ evolution qu’ on est bête pour autant.

            Et bien mon pauvre larsen tu dois en tenir une belle de couche pour ecrire ce type d’argumentaire !!
            non elle n’a pas l’air bete disons pas plus que vous.
            Vous avez peut etre fait vos etudes en Alaska la bas ou les gens on cotoyé les dinosaures il y a pas plus de 6000 ans ; au fait vous savez que la terre est plate comme une pizza et que si on va à l’extremité de la terre on tombe dans le vide !!!
            Salut le triso


            • fjr 3 octobre 2008 13:50

              Quelques titres de la presse américaine qui donnent une idée de la façon dont le débat a été apprécié par les Américains :

              - New York Post : "She’s back !"

              -  Newsweek : "Palin scored points but didn’t win"

              - Real Clear Politics :"Palin won by not loosing"

              - Time : "Palin was fine, but the debate was no contest"

              - Wall street journal : "Candidates hit their marks"

              Bref, chacun des deux camps peut à bon droit penser avoir gagné le débat. Il est vrai qu’on avait mis la barre très bas pour Palin à la suite des dernières interviews télévisées, mais sous la pression, elle a fait preuve d’un vrai talent pour retourner son auditoire et le mettre dans sa poche. Une populiste, certes, mais efficace.

              Quand à sa vision créationiste du monde, je ne pense vraiment pas qu’elle la desserve chez les électeurs américains...


              • Jean-paul 3 octobre 2008 15:39

                La " sotte" selon les lecteurs d’Agoravox qui ne votent pas.
                Palin a ete efficace dans le debat .Elle sait se vendre .
                Je dirai pour ceux qui la comparent a Segolene Royal ,Palin est de droite .Royal fait beaucoup plus severe , autoritaire ,arrogante .


              • antitall antitall 3 octobre 2008 14:23

                Pour notre sarah chérie,je propose cette recette succulente,une véritable création du saigneur :
                Ingrédients :
                		-1 pâte feuilletée

                - 100g de sucre

                - 2 oeufs

                - 2 sucre vanillé

                - 20cl de crème fraîche
                		

                  	 Recette :
                		1- mettre la pate dans une tourtière

                2- battre le sucre et les oeufs

                3- rajouter le sucre vanillé et la crème fraîche

                4- verser la préparation sur la pâte

                à envoyer à nos valeureux soldats en Irak et Afghanistan qui luttent pour la démocratie.... smiley....

                • antitall antitall 3 octobre 2008 14:28

                  ah merde ,j’ai pas mis le titre, la tarte à la crème,comme notre ami nicolas les aiment bien smiley


                • Mathias Delfe Mathias Delfe 3 octobre 2008 15:40

                  La belle affaire ! Avec en bouche les mots de leurs conseillers, Royal ou Sarkozy ne sont pas si mauvais non plus.
                  Personnellement, Sarah, je la préfère au naturel, entourée de sorciers et de dinoféroces.


                  • Aafrit Aafrit 3 octobre 2008 17:18

                    Bush le stupide qui a inauguré le bale des gens sots et stupides qui peuvent occupper des postes de haut résponsable.. ben pourquoi pas Sarah et ducon ?


                    • Gzorg 3 octobre 2008 17:51

                      @l’auteur

                      Vous etes sûr de vous pour ecrire tout un article sur une prestation que l’on ne peut que qualifier de médiocre.
                      Posez vous les bonnes questions sur tout ce qui etait politique étrangére, la dame n’a cessé d’esquiver les questions ...en laissant une impression de malaise.

                      Qu’elle ne sache pas ce qu’est le "talon d’achille" n’est effectivement pas grave, qu’elle soit incapable de répondre quelque chose d’intelligible sur l’iran ou resservir les eternels plats pro-sionistes des conservateurs US me gene beaucoup plus.

                      Je n’ai rien vu de brillant dans sa prestation, on la juge genial parcequ’elle n’a pas gaffé...c’est insufisant surtout quand on esquive une question sur trois....

                      Bref toujours pareil 99.99% de forme et 0.01% de fond, bref du 100% fox news.


                      • Jean-paul 3 octobre 2008 17:59

                        @gzorg

                        Vous votez ??????????????????????????????????????????????//


                      • Cug Cug 3 octobre 2008 22:54

                         La bande à Bush vient d’entuber Obama avec l’acceptation du plan Paulson.
                         Avec 700 milliards de dollar l’éco US devrait tenir jusqu’aux élections de novembre ce qui laisse les démocrates derrière.


                        • antitall antitall 4 octobre 2008 00:25

                           smiley c’est une éventualité possible !....le moteur a coulé une bielle,on remet de l’huile,mais à terme, la mécanique va forcément lacher complétement et s’arrêter,et après ,que fera t-on ?


                        • Céphale Céphale 4 octobre 2008 10:54

                          Je suis partagé entre deux idées. Ou bien les citoyens étasuniens sont conditionnés au point de porter à la présidence ce digne vieillard avec une jeune écervelée comme colistière, alors plus dure et plus rapide sera la chute des Etats-Unis, ou bien il leur reste assez d’esprit critique pour voter Obama, ce qui ralentira la chute. Que faut-il souhaiter ?


                          • spartacus1 spartacus1 4 octobre 2008 13:47

                            Mon sentiment premier serait la premère hypothèse, chute dure et rapide.

                            Mais, après réflexion, je me dis que la chute rapide d’un empire, l’histoire le montre, est porteuse de bien des désagréments pour les autres également.
                            Alors, la lente dégringolade, déjà amorcée, me paraît préférable. À l’image de celle qui a mis fin à l’empire britanique, devenu maintenant un pays de second rang. Qui se souvient encore de l’empire sur lequel le soleil ne se couchait jamais ?


                          • Céphale Céphale 4 octobre 2008 14:22

                            @ Spartacus

                            Oui, une lente dégringolade me semble préférable.


                          • Cug Cug 4 octobre 2008 12:04

                             La politique intérieur et étrangère US sont déjà définies.
                             Obama ou Mac Cain c’est de l’habillage, le premier sera élu si l’économie US est au plus mal et le second si elle semble aller bien.

                             L’acceptation du plan Paulson donne une marque, cela devrait permettre à l’éco US de tenir jusqu’en novembre et ainsi aux rep. de l’emporter.
                            Par contre si le plan ne fonctionne pas Obama sera élu car son image est plus amène à faire passer des pillules amères.
                            L’oligarchie financière anglo-saxonne contrôle les médias et pourra donc appuyer l’un ou l’autre selon la conjoncture.

                             Je ne pense pas qu’il faille s’attendre au moindre changement de politique que se soit l’un ou l’autre.


                            • morice morice 5 octobre 2008 13:09

                               Bécassine avait du bon sens, elle. C’est toute la différence. Aujourd’hui, elle vient de réinventer les Swift Boats qui avaient coulé Kerry... McCain est derrière une énorme entreprise de désinformation que je vous expliquerai bientôt ici-même. C’est du gros, du très gros. Avec beaucoup d’argent derrière. Enormément d’argent même venant directement de Las Vegas. Et des personnes inattendues. On en reparle quand ça paraît.


                              • antireac 5 octobre 2008 15:39

                                @stephan Entre Bush et Sarah sans discussion je préfère Sarah.


                                • Radix Radix 5 octobre 2008 16:23

                                  Bonjour

                                  Espérons pour elle qu’elle sera graciée à Thanksgiving !

                                  Radix


                                  • Kalki Kalki 5 octobre 2008 18:14

                                    Que je sache vous n’etes pas (tous) citoyens des USA, vous ne faites pas partis du quart de la population inscrite sur les liste electorales aux usa.

                                    Oui le vote américain va encore changer le monde, et pardonnez moi l’expression on l’avoir dans le cul ( de toute manière).

                                    Je pense que concerant ce grand vote, on ne peux rien y faire,
                                    on a tous compris de quoi il en retournerait ...

                                    Alors pensez à autre chose, je ne sais pas ... peut etre à vous, à votre entourage , à votre avenir dans le monde qui se dessine

                                    Yorrick le bouffon du roi vous offre cette vidéo :
                                    http://fr.youtube.com/watch?v=6RGhnzxxE8M
                                    On y vois sarah Pallin (connor) , mais on y vois pas john mc Cain (connor).
                                    Rions, c’est tous ce qu’on peut faire de bon.


                                    • furio furio 5 octobre 2008 19:48

                                      Mais mon pauvre savez vous qu’un populiste ne perd jamais un débat ! regardez sarkosy le petit président que vous avez porté à la présidence, plus populiste tu meurs, il ne perd jamais un débat ! Idem le facho italien, etc...


                                      • Christoff_M Christoff_M 5 octobre 2008 22:44

                                         pourquoi tant de haine ??

                                        sommes nous en 2008 ou a la préhistoire ??

                                        personne ne s’est jamais trop formalisé de l’état psychiatrique et alcoolique de BUSH...


                                        • Christoff_M Christoff_M 6 octobre 2008 01:59

                                           Ces fils de haine me rappelle les réactions de certains contre Ségolène...

                                          il parait que notre société occidentale évolue vers le progrès la modernité !!

                                          ces elections américaines et les elections de 2007 chez nous nous prouvent que nous atteignons des sommets de vulgarité...


                                        • Kalki Kalki 6 octobre 2008 12:58

                                          L’évolution, meme le changement n’implique pas à un changement vers le mieu.

                                          Un mieu qui ne serait fait que de considération humaine.

                                          Du point de vue de l’évolution, les espèces s’adaptent pour correspondre a leur vies,
                                          elle ne cherchent pas à se surpasser pour rien.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès