Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Etats-Unis - Islamophobie - France - Roms

Etats-Unis - Islamophobie - France - Roms

Deux pays, deux méthodes, une même finalité : remporter les prochaines élections.

Ça s’est passé le 28 août, sur le parvis du National Mall, à Washington. Ce jour-là, plus de 100 000 membres ultra-conservateurs des “Tea Parties” se sont réunis. Ces mouvements apolitiques, financés par deux frères milliardaires et idéologiquement proches des républicains, continuent de faire parler.

Cependant, ses adeptes ne votent pas tous pour le même camp, car, selon Stuart Haugen, ancien président des Républicains en France, “43% des participants sont des indépendants, cela même qui ont soutenu Barack Obama aux élections présidentielles”. Mais, depuis son accession à la Maison-Blanche, Obama est devenu la cible de tous les mouvements “Tea Parties”. La présence de Sarah Palin au meeting de Washington n’est pas un hasard. À deux mois des élections de mi-mandat aux Etats-Unis, qui va remettre en jeu tous les sièges de la Chambre des représentants ainsi qu’un tiers du Sénat, membres des “Tea Parties” et républicains sont investis d’une mission : servir de rempart à l’islamisation du pays.

11 Septembre et autodafé du Coran

La croisade anti-islam est partie pour être le leitmotiv des futurs candidats républicains. Ce climat islamophobe a été déclenché après l’annonce controversée d’un projet de mosquée à Manhattan dont un pasteur a exigé le retrait. Celui-ci a menacé de brûler 200 Corans le 11 septembre si sa requête n’aboutissait pas. Finalement, après coup de fil du Pentagone, le prêtre retire son ultimatum. Mais le bruit médiatique autour de Terry Jones, ce pasteur inconnu venu de Floride, est le symbole d’un climat que l’Amérique pensait apaisé depuis l’élection d’Obama. L’appel du pasteur a résonné jusqu’en Afghanistan et au Pakistan, entraînant des manifestations anti-américaines, sûrement appréciées par les soldats en place. Néanmoins, Terry Jones n’aurait jamais pu “prêcher” sa cause, sans l’aide des chaînes de télévision CNN et Fox News, réputées proche des conservateurs. Cette connivence est réelle, car Sarah Palin, sur Fox News, est devenu éditorialiste politique.

Cette atmosphère pesante a même obligé Barack, défenseur du projet de construction, à prouver sa croyance en la foi chrétienne après la publication d’un sondage montrant qu’un quart des américains pensaient qu’il était musulman. Le maire de New-York, Michael Bloomberg, autre défenseur de l’édifice, n’a pas eu à se justifier, car il est de confession juive.

Le discours de Grenoble : la relance sécuritaire

A la suite du discours de Grenoble, le Président Sarkozy a voulu réaffirmer son autorité (et éclipser l’affaire Woerth). Après le fiasco du débat sur l’identité nationale, c’est une nouvelle offensive sécuritaire pour Nicolas Sarkozy, dans l’espoir de récupérer ces électeurs “chipés” à l’extrême droite en 2007, découragés par sa gouvernance tachée de scandales et de promesses non tenues.

Au programme : déchéance de nationalité pour certains criminels d’origine étrangère, extension des peines planchers et expulsion des étrangers en situation irrégulière. Cette campagne d’expulsion cristallise l’ensemble des critiques, qu’elles proviennent d’associations citoyennes, d’hommes politiques, de députés européens, d’une commission de l’ONU ou du pape Benoit XVI.

Stigmatisation des Roms

Dans ce sens, le Parlement européen a entériné une résolution qui demande la suspension des reconduites à la frontière car elles visent des citoyens communautaires. En effet, une circulaire du ministère de l’Intérieur datée du 5 août, confirme la stigmatisation de la communauté Rom dans les démantèlements de camps. En dépit de la colère de l’Europe, les renvois vers la Roumanie et la Bulgarie vont continuer, comme le confirme Eric Besson, le ministre de l’Identité nationale.

D’ici là, si les expulsions ne sont pas stoppées par l’Union européenne ou le droit français, Sarkozy aura sûrement marqué des points auprès de son électorat “conservateur”. Il ne lui restera plus qu’à valider sa promesse de réforme des retraites puis de resserrer sa famille politique après le prochain remaniement pour s’ouvrir la route d’une réélection. Et l’image de la France dans tout cela ?

Qu’on se trouve dans l’hexagone ou aux Etats-Unis, la xénophobie est un argument de campagne qui résonne au-delà des partis “extrémistes”. Reste à savoir s’il est le reflet d’une majorité ou s’il permettra d’éveiller certaines consciences sur la dangerosité d’un tel discours dans nos sociétés.


Moyenne des avis sur cet article :  2.6/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • ali8 15 septembre 2010 12:21

    vous êtes modeste : « l’électorat conservateur » !!


    • Yohan Yohan 15 septembre 2010 12:23

      J’ai écouté Martine Aubry sur les Roms ce matin à France Inter. En gros, c’est quand les roms s’installent illégalement sur un espace donné, il faut les déloger, mais en revanche , il ne faut pas non plus les expulser. Il faudra m’expliquer alors comment ils comptent résoudre cette équation débile. Typique du faux derchisme de gauche qui préfère parquer ses immigrés au fond des banlieues, là où ils sont invisibles, plutôt de d’assumer ce qui devrait aller avec le dogme de la régularisation des sans papiers ou des étrangers sans emploi, nous dire comment ils veulent faire avec eux, avec quel argent, et avec quelle efficacité...


      • LE CHAT LE CHAT 15 septembre 2010 12:42

        l’image de la France dans tout cela ?

        ça va rien changer , tout le monde s’en fout de la France ! le label « pays des droits de l’homme » , les businessmen chinois s’en contrefichent !


        • 16Art 16Art 15 septembre 2010 15:03

          Ce que je voulais mettre en relief, c’est cette vague de xénophobie qui se répand dans de nombreux pays et dont les partis politiques (de droite et non plus que d’extrême) usent à des fins électorales, tout particulièrement en Europe (Pays-Bas, Italie, Belgique, Suisse...).


          C’est certain que les chinois s’en moquent, ils n’ont pas encore de leçon à donner. En revanche, la tribune que nous fait l’Europe, on aurait pu s’en passer. Les lois françaises stipulent que pour les campements, certaines communes doivent en avoir, s’ils sont insalubres, il est normal que les gens du voyage ne veulent pas y rester. Après, je ne pense pas que ce soit la bonne solution. 
          Le problème, selon moi, doit-être réglé dans leur pays d’origine. L’Europe devrait aussi leur mettre la pression.


          • LE CHAT LE CHAT 15 septembre 2010 15:27

            Les roms des pays de l’est ne sont pas des gens du voyage , eux ils installent des bidonvilles pour s’incruster !!!!


          • 16Art 16Art 15 septembre 2010 16:38

            C’est vrai les termes sont ambigus. Petit rappel avec cet article de slate 


            • Gérard Luçon Gerard Lucon 15 septembre 2010 18:20

              quand on est dans la merde on bade les riches et on medit les pauvres, c’est simple et cela marche ; désormais Marine Le Pen est moins à droite que Sarkozy, simple histoire de différence entre valeurs et arrivisme, entre éthique et morale (mais oui !!!).

              Et après ces terribles habitants des caravanes de la honte, le gouvernement va-t-il ENFIN OSER s’attaquer aux tournantes, aux viols en groupe, aux agressions de vieillards ? mais non car cela touche les enfants d’immigrés ... et cela fait beaucoup de monde qui vote, les immigrés,
              les roms eux ils ne votent pas ......

              Le concept de Loi scélérate n’existe malgheureusement pas en droit français, dommage


              • galien 16 septembre 2010 00:08

                Alors par ici nous avons génocide, par là loi scélérate, ici crime contre l’humanité, faites vos jeux.

                Ca tourne un peu au ridicule tout ça, celui de l’idiot utile, tout ce petit cinéma médiatique censé représenter la réalité.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès