Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Etats-Unis : le message d’espoir des primaires

Etats-Unis : le message d’espoir des primaires

On peut ne retenir des résultats de mardi que les victoires d’Hillary Clinton et Donald Trump, qui semblent s’imposer dans la course à l’investiture. Mais on peut aussi voir dans les résultats une profonde, mais aussi salutaire, volonté de changement des électeurs qui bousculent l’ordre établi.

 
Nouvel uppercut pour les élites politiques
 
Côté démocrate, alors que lors des premières élections, malgré trois victoires, Hillary Clinton était présentée comme en grande difficulté, son succès dans sept Etats contre quatre pour son adversaire, en fait la grande vainqueur. Pourtant, son adversaire n’est pas défait et il continue la lutte, un résultat étonnant tant il semble loin du centre politique du pays, à moins justement qu’il n’ait contribué à le déplacer. Car son programme (mise en place d’un taux d’imposition sur le revenu maximal de 67% - comparable à celui des années 1970-, universités gratuites et déprivatisation de la Sécurité Sociale) le place à gauche de la politique que mène la gauche pseudo radicale de Syriza en Grèce. On peut y voir le signe d’un grand basculement idéologique de la jeunesse aux Etats-Unis, où Bernie Sanders triomphe.
 
Côté républicain, la panique semble s’emparer des dirigeants du parti, qui ne savent plus à qui se donner pour faire barrage à Donald Trump, qui gagne lui aussi 7 Etats, contre deux à Ted Cruz et 1 à Marco Rubio. Ce faisant, les électeurs des primaires envoient un véritable message de révolte contre leurs dirigeants puisque Ted Cruz n’est pas plus tendre que Donald Trump à leur égard. Son succès est intéressant car il tient un discours plus complexe qu’il n’y paraît. S’il est conservateur sur les questions de société, avec sa proposition de construire un mur entre les Etats-Unis et le Mexique, en revanche, sur l’économie, il est presque centriste, tenant un discours plus équilibré que les autres républicains, comme l’avait noté Paul Krugman, qui l’avait jugé plus raisonnable et progressiste.
 
Donald Trump tient également un discours très protectionniste, dénonçant, à raison, les conséquences de l’ouverture aux produits venus de Chine, et proposant la mise en place de droits de douane à 45% ! Mardi, Il a aussi déclaré qu’il va « créer des millions d’emplois ici en faisant en sorte par exemple qu’Apple fabrique ses IPhone en Amérique et pas en Chine  », reprenant les raisonnements du Brésil et de l’Argentine, qui ont souvent imposé aux multinationales d’y construire des usines pour y vendre, ou plus généralement, de ce que fait une bonne partie de l’Asie. Ce faisant, outre le fait de gagner la primaire républicaine, il pourrait devenir un adversaire redoutable pour Hillary Clinton, même si sa popularité auprès des femmes, des dits hispaniques et des noirs représente un atout non négligeable.
 

Bien sûr, les outrances de Trump ne donnent envie qu’il s’installe à la Maison Blanche, mais finalement, face à une Hillary Clinton qui ne changerait pas grand chose (ses idées pour financer les études supérieures sont effarantes), on en viendrait presque à se dire qu’il est un choix plus raisonnable.

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.55/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • jacques 3 mars 10:27

    L’avantage avec ce type c’est qu’il a détruit le parti républicain tout seul avec ses petits bras et sa moumoute.


    • trumpo (---.---.12.87) 3 mars 10:36

      Waouhhh
      YES I CAN
       smiley


      • Donbar 3 mars 14:36

        Un choix plus raisonnable, ou moins déraisonnable ? À suivre.
        La question à se poser me semble plutôt celle de savoir si l’on peut déceler les prémices de quelque évolution de fond pour les États-Unis et pour le monde.


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 3 mars 14:49

          Je vois bien Trump président, les Clinton, ça fait franchement réchauffé.
          Et elle est quand même sortante


          • G. N’Doutpa 4 mars 18:56

            @Olivier Perriet
            Attention ! éléphant, ça trump énormément.


          • glenco01 3 mars 15:18

            Je suis d’accord avec cet article surtout après avoir lu celui ci de Taïké Eilée  :
            http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/jeffrey-sachs-onu-alerte-sur-178396


            • berry 3 mars 19:47

              Trump, le candidat de la classe moyenne blanche contre Clinton, la candidate de l’oligarchie mondialiste et immigrationniste.
               
              http://breizatao.com/2016/03/03/usa-le-plan-anti-trump-du-parti-republicain-pourrait-aboutir-a-la-scission-du-parti/


              • berry 3 mars 19:58

                Trump est conseillé par un général américain anti-guerre.
                http://www.voltairenet.org/article190480.html
                 
                Les néo-conservateurs (des juifs américains trotskystes pour la plupart) se tournent vers Hillary Clinton, la candidate de la guerre.
                http://www.voltairenet.org/article190580.html

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès