Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Eteignez le feu, arrêtez les Jeux

Eteignez le feu, arrêtez les Jeux

La flamme olympique est en balade en Europe, pour porter le message fort d’un sport qui rassemblerait les peuples, et beaucoup voudraient qu’on ne parle que de sport.

Sauf que les jeux Olympiques sont devenus une lutte entre différentes nations.

C’est à celui qui ramènera le plus de médailles.

Ce n’est plus uniquement une lutte entre athlètes, voulant s’affronter uniquement sur leur propre valeur.

Il est donc impossible d’ignorer que le patriotisme a envahi les jeux Olympiques.

J’en veux pour preuve la présence des drapeaux de chaque pays et des hymnes patriotiques chantés et joués à chaque occasion.

Quoi de plus naturel, dès cet instant, que les valeurs de liberté et de défense des droits de l’homme soient présentes pour cette manifestation mondiale.

Quoi de plus naturel que les citoyens, épris de ces valeurs humanistes et millénaires, aient envie de montrer du doigt un pays, la Chine, qui justement accueille ces Jeux et qui, en même temps, est en train de mettre en coupe réglée un Tibet si pacifiste.

On oublie souvent que la déclaration du baron de Coubertin ne s’arrête pas à la phrase si souvent citée :

« L’important ce n’est pas de gagner, mais de participer  ».

La suite de cette phrase si souvent tronquée est pourtant bien plus importante :

« car l’essentiel dans la vie n’est pas tant de conquérir que de bien lutter ».

Quoi de plus naturel alors que les femmes et les hommes de tous les pays, aient décidé de tenter d’éteindre cette flamme pour porter un signal fort à la Chine.

Il faut rappeler ici que le Tibet ne demande pas son indépendance, il demande seulement de pouvoir garder son identité, au sein de la grande nation chinoise.

Ce n’est pas une demande excessive.

Or, la France, par la voix de son président ne dit pas grand-chose, empêtrée dans son exigence de ne se fâcher avec personne, et surtout pas avec les Chinois.

Des contrats ont été signés, nucléaire, transport, etc., et il n’est pas question de gêner toutes ses transactions et de perdre des contrats avec un pays de plus d’un milliard d’habitants.

« Agir avec un peu plus de mesure », c’est la demande polie et circonstanciée que le Prez a adressée au régime chinois.

Que disent les joueurs ?

Ils ont fabriqué un pins, avec un texte fort !

« Pour un monde meilleur ».

Pourquoi pas pour un monde plus gentil ?

Sommes-nous au pays de Candy ?

Que dit le Comité olympique ?

Il dit que les jeux Olympiques ne concernent que le sport, et ne voient aucune raison de s’alarmer.

En 1936, lors des jeux Olympiques de Berlin, alors sous le régime nazi, ils n’avaient pas dit autre chose.

Pourtant plusieurs pays avaient demandé le boycott de ces Jeux.

On connaît la suite :

Les Jeux de Berlin se déroulèrent dans une atmosphère de xénophobie et d’antisémitisme, Hitler s’était servi de cet événement pour faire la propagande du nazisme et des théories sur la supériorité de la race aryenne.

Ces Jeux avaient permis à l’Allemagne nazi de montrer sa supériorité en s’adjugeant le plus grand nombre de médailles. (89 médailles contre 56 pour les Etats-Unis en deuxième place).

Manifestement les Jeux de Pékin auront lieu.

Quel sportif courageux aura la dignité de porter un message fort, en arborant, par exemple, un brassard noir autour du bras en signe de deuil pour une nation opprimée ?

Quel homme politique aura de courage de ne pas être présent lors de la cérémonie d’ouverture, prouvant ainsi que la défense des droits de l’homme doit passer avant le mercantilisme, même si cela doit freiner la richesse de son pays ?

Nous serons bientôt fixés.

Car comme disait un vieil ami africain :

« Le coq qui chante si fièrement ne doit pas oublier qu’il vient d’un œuf ».


Moyenne des avis sur cet article :  3.71/5   (62 votes)




Réagissez à l'article

115 réactions à cet article    


  • Boileau419 Boileau419 9 avril 2008 11:42

    L’ambassadeur de Chine en France a prévenu Henri Sérandour que des officiels chinois n’hésiteraient pas à arracher le badge "Pour un monde meilleur" arboré par les porteurs de la flamme olympique...

    L’information est rapportée par nos collègues de l’Equipe. Hier, l’ambassadeur de Chine en France, M. Kong Quan a menacé les athlètes français participant aux relais de la flamme d’arracher de leur poitrine, le badge "Pour un monde meilleur". Récit.

    Coup de sang de Kong Quan

    Lundi 7 avril. La flamme olympique est censée faire le tour de Paris. Elle y parvient au prix d’un effort terrible : manifestations, répressions par les forces de l’ordre... Pris au milieu de ces enjeux politiques, les athlètes ne sont pas épargnés : crachats, coups, insultes...
    On en oublierait presque que certains arborent un léger signe de défiance à l’égard du régime chinois : le badge "Pour un monde meilleur". Un symbole très consensuel. Mais c’est déjà trop pour l’ambassadeur de France en Chine.

    David Douillet : "Ils vont voir ce qui va leur arriver"

    M. Kong Quan, fou de rage, passe un coup de fil au Comité national olympique et sportif français (CNOSF). Il tombe sur le chef de cabinet du Président, Jean-Paul Clémençon. Kong Quan lui intime l’ordre d’empêcher les relayeurs de la flamme olympique de porter le badge. Jean-Paul Clémençon fait aussitôt suivre l’information à son patron, Henri Sérandour. Furieux, Sérandour en informe à son tour les responsables de l’initiative "Pour un monde meilleur". David Douillet, à la pointe du mouvement prévient : "Ils n’ont qu’à essayer de me l’enlever et ils vont voir ce qui va leur arriver !"

    Henri Sérandour : "Un badge avec des menottes"

    Le président du CNOSF, Henri Sérandour, tente d’obtenir une réaction du CIO à cette menace chinoise. La réponse du Comité international fait l’effet d’une douche froide : il n’est pas favorable au port du moindre signe distinctif... Henri Sérandour s’emporte alors : "J’ai obtenu des athlètes qu’ils portent un badge qui n’attaque pas directement la Chine, mais qui demande selon un monde meilleur. Si les Chinois le désirent, nos athlètes, au contraire, peuvent aussi arborer un badge avec les menottes." La flamme a quitté la France pour San Francisco. Mais le feu de la polémique, lui, continue de brûler entre Paris et Pékin...


    • olivier cabanel olivier cabanel 9 avril 2008 13:57

      dommage que david douillet n’ait pas été plus clair sur nos télés,

      manifestement pris entre le marteau et l’enclume

      le marteau chinois, et l’enclume sarkozienne

      je viens de recevoir une photo édifiante, et il ne s’agit pas d’un trucage.

      on voit des militaires chinois recevoir des tenues de moine, et des drapeaux tibétains,

      on a la preuve qu’il y a eu des provocateurs au tibet, envoyés par la chine pour mater la révolte pacifiste tibétaine,

      je tiens cette photo a votre disposition,

      elle va passer dans les "voix du panda",

      ou sur agoravox, (mais pour agora, je ne sais pas comment l’imbriquer ds mon article)

      c’est une photo accablante.

      une preuve de plus, s’il en fallait qu’il faut arreter ces jeux,

      les sportifs n’y sont pour rien, ils sont pris en otage.

      ce qui ne devrait pas les empecher de s’exprimer a titre individuel,*

      c’est ce qu’on appele, je crois, le courage.


    • manusan 10 avril 2008 05:22

      les chinois aiment les symboles fort, en voilà un et pas un petit :

      Dans les années 1930, au moment des Jeux olympiques de Berlin, Albert Speer avait tracé les plans d’une capitale allemande à la mesure du délire nazi. A un an des JO de Pékin, son fils travaille à un grand projet de réaménagement de la capitale chinoise. Le parallèle n’a pas échappé au quotidien espagnol El Mundo.

      La prochaine capitale olympique, Pékin, veut donner une diffusion universelle à un processus de métamorphose urbaine qui, à en croire ses dirigeants, mettra la ville au même rang que le Brasília d’Oscar Niemeyer et le Paris d’Haussmann. Le problème est que le Pékin du XXIe siècle va apparemment ressembler davantage au Germania qu’Hitler voulait faire de Berlin.

      La première chose que les deux projets ont en commun saute aux yeux : ils portent la même signature, celle d’Albert Speer, nom doté de deux propriétaires, le père et le fils, qui ont également la même profession. Le premier s’est rendu célèbre pour avoir été l’architecte favori du Führer et le créateur des décors nazis. Son plan pour Berlin (un axe central d’avenues grandiloquentes, d’arcs de triomphe et d’édifices à la gloire du Reich) n’a pas dépassé l’état de maquette de “nouvelle Rome d’un nouvel empire”. Jugé à Nuremberg, Speer a été condamné à vingt ans de prison pour avoir fait travailler des milliers de prisonniers dans l’industrie de la guerre. Il est mort à Londres en 1981, repenti et relativement réinséré.

      Le second, Albert Speer fils, est un urbaniste allemand réputé malgré le lourd héritage familial. Il a depuis plusieurs années pignon sur rue à Francfort et à Shanghai, où il a été chargé par les autorités chinoises de faire de Pékin quelque chose de similaire à ce que son père avait imaginé pour Berlin. Sa mission : ouvrir un couloir reliant le village olympique à la nouvelle gare ferroviaire implantée dans le sud de la capitale, soit un axe de plus de 8 kilomètres, qui sera jalonné par les édifices politiques et religieux les plus représentatifs de l’ancienne capitale impériale, la Cité interdite, la place Tian’anmen et le Temple du ciel.

      “Son axe pékinois réveille de vieux souvenirs”, a commenté l’hebdomadaire allemand Die Welt. “Le fils est-il en train d’imiter le père, ou de le dépasser ?” Certains rappellent également que les projets de ce type, qui requièrent l’expulsion de milliers d’habitants, ne sont possibles que sous des régimes totalitaires. Ce que confirment certains calculs, selon lesquels 1,5 million de Pékinois ont déjà été délogés pour faire de la place au projet olympique.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 10 avril 2008 06:51

       @ l’auteur : si vous croyez qu’en 2008 une photo de quoi que ce soit puisse être une preuve accablante de quoi que ce soit, vous avez raté un virage. Je vous donne le bénéfice du doute que vous êtes de bonne foi. mais ces manifestations globales orchestrées comme un ballet ne peuvent avoir qu’un État comme source. J’attend de voir la conclusion pour comprendre quel était le but visé. Je sais seulement que les Droits de l’Homme en Chine ne seront pas mieux respectés et que les Tibétains n’y gagneront rien.

       

      Pierre JC Allard


    • olivier cabanel olivier cabanel 10 avril 2008 08:28

      bonjour et merci d’apporter encore un peu plus de l’eau au moulin de ceux qui préfèrent que les jeux ne se fassent pas a Pekin,

      c’est vraiement interessant de découvrir que le parallele entre les jeux de berlin en 36, et les jeux de pékin en 2008, surtout à la lumière des informations que vous donnez.


    • olivier cabanel olivier cabanel 10 avril 2008 08:35

      a jp Allard,

      il est possible que la photo soit un trucage, c’est vrai que les technologies actuelles le permettent,

      de toute façon, celà ne changer rien au problème que posent les chinois au tibetains,

      le tibet ne réclame pas son indépendance, il demande seulement à garder son identité, il demande a ce que le peuple ne soit plus délocalisé, et remplacé par des milliers de chinois, ce qui n’est pas a proprement parler un génocide, c’est vrai, mais qui est quand meme extremement grave.

      il y a aujourd’hui une arrogance du gouvernement chinois, et le scandale qui gonfle de jour en jour ne verrait pas meilleure issue que l’annulation des Jeux.

      à ceux qui croient encore naivement qu’y aller permettrait de faire pression sur le gouvernement chinois, je dis que la meilleure pression que nous puissions faire, c’est en boycottant les jeux, non pas contre le peuple chinois, qui est un peuple estimable, comme tous les autres, mais contre cette dictature gouvernementale.

      vous avez le droit de ne pas etre d’accord, et je respecte votre opinion,

      c’est ce qu’on appele, je crois, un débat d’idées.


    • jetudie jetudie 10 avril 2008 09:57

      La photo accablante comme vous dites n’est que pur fantasme....(c’est vrai que la photo nous arrange, nous les occidentaux, comme si nous étions en position de leur donner des leçons de morale).

      Premièrement, (pour ceux qui peuvent observer la photo) avez-vous déjà vu une photo satellite prise dans un tel angle de vue ?

      Deuxièmement, on nous dit que les soldats se déguisent en moines pour jouer les agents provocateurs. Sont-ils assez stupides pour mener une telle opération secrète en pleine rue ?
       

      Troisièmement, on nous dit que la photo est récente. Sommes-nous en mesure de la prouver ?

      Quatrièmement, les uniformes que portent les soldats ne sont plus utilisées depuis longtemps

      Cinquièmement, les toits des vélos ont changé de couleur depuis 2005.

      Mais d’où vient-elle ?

      En réalité, la photo date de 2003. Lors du tournage d’un film, les moines ont refusé de jouer les figurants. Ce sont donc des soldats qui en ont été chargés, et ils reçoivent ici leurs uniformes de figurants. Pratique courante là-bas, semble-t-il. En tout cas, rien à voir avec les récentes images TV montrant des moines exercer des violences et détruire des magasins à Lhassa.
       

      Ca semblait tellement gros qu’il fallait quand même vérifier. Eh bien, en fait, vous pouvez trouver confirmation sur... le site pro-indépendantiste qui diffuse la photo ’accusatrice’ :
      http://buddhism.kalachakranet.org/chinese-orchestrating-riots-tibet.htm

      Vérifiez vos sources avant de dire n’importe quoi et de balancer vos jérémiades grotesques sur les droits de l’homme !

       

       


    • jetudie jetudie 10 avril 2008 09:59
      La photo accablante comme vous dites n’est que pur fantasme....(c’est vrai que la photo nous arrange, nous les occidentaux, comme si nous étions en position de leur donner des leçons de morale).

      Premièrement, (pour ceux qui peuvent observer la photo) avez-vous déjà vu une photo satellite prise dans un tel angle de vue ?

      Deuxièmement, on nous dit que les soldats se déguisent en moines pour jouer les agents provocateurs. Sont-ils assez stupides pour mener une telle opération secrète en pleine rue ?
       

      Troisièmement, on nous dit que la photo est récente. Sommes-nous en mesure de la prouver ?

      Quatrièmement, les uniformes que portent les soldats ne sont plus utilisées depuis longtemps

      Cinquièmement, les toits des vélos ont changé de couleur depuis 2005.

      Mais d’où vient-elle ?

      En réalité, la photo date de 2003. Lors du tournage d’un film, les moines ont refusé de jouer les figurants. Ce sont donc des soldats qui en ont été chargés, et ils reçoivent ici leurs uniformes de figurants. Pratique courante là-bas, semble-t-il. En tout cas, rien à voir avec les récentes images TV montrant des moines exercer des violences et détruire des magasins à Lhassa.
       

      Ca semblait tellement gros qu’il fallait quand même vérifier. Eh bien, en fait, vous pouvez trouver confirmation sur... le site pro-indépendantiste qui diffuse la photo ’accusatrice’ :
      http://buddhism.kalachakranet....rel="nofollow" href="http://buddhism.kalachakranet.org/chinese-orchestrating-riots-tibet.htm&quot ;&gt ;http://buddhism.kalachakranet....

      Vérifiez vos sources avant de dire n’importe quoi et de balancer vos jérémiades grotesques sur les droits de l’homme !

       

       


    • Michel Maugis Michel Maugis 10 avril 2008 10:09

      @ Olivier Cabanel

      "je viens de recevoir une photo édifiante, et il ne s’agit pas d’un trucage. "

      Comment le savez vous ? parce qu´elle vous convient ?

      "on voit des militaires chinois recevoir des tenues de moine, et des drapeaux tibétains, "

      Y a t´il une date sur votre photo ? En quoi est ce une preuve sans mise en contexte ?

      "on a la preuve qu’il y a eu des provocateurs au tibet, envoyés par la chine pour mater la révolte pacifiste tibétaine, "

      Il ne faut pas grand chose pour vous convaincre. vous êtes convaincu dès le départ.

      Avez vous un article sur les crimes des USA dasns le monde ? Irak, Afghanistan, Yougoslavie, Cuba, Cambodge, Guatemala, Chili, Bresil, Colombie , Panama, Grenade, Saint Domingue, Vietnam, etc... depuis 60 ans, juste pour tester votre grande intelligence ?

      Vous êtes vraiment impayable !. Heureusement que vous êtes là,

      La voilà votre photo qui démontre votre imbécillité. et le texte en français de Michel Collon

      Elle a été éliminé du site original

      Michel Maugis


    • armand armand 10 avril 2008 10:13

      Bien entendu, le Musgissant, s’opposer où que ce soit à la dictature la plus mortifère des temps modernes, avec sa cousine hitlérienne, la glorieuse peste bolchevique, déclinée sous sa forme léniniste, stalinienne, maoïse et fidéliste, c’est commettre un crime.


    • Philou017 Philou017 10 avril 2008 16:00

      Ce delire anti-Chinois m’atterre. On sait depuis longtemps que les jeux seront organisés par la Chine et que le Tibet est occupé. Tout ca sent la manipulation.

      Je suis pour que les jeux se tiennent en Chine. La fréquentation du monde ne peut qu’aider la Chine à aller de l’avant et à améliorer le niveau de démocratie. C’est certainement aussi le meilleur moyen d’aider le Tibet, en en parlant ici et sur place.

      Un boycott serait contre-productif à ce niveau. Au contraire cela pourrait amener la Chine à se replier sur elle-même et tant pis pour le Tibet.

      Je regrette que ceux qui s’indignent facilement étaient bien absents quand on a connu les tortures de Guantanamo, d’Abou Grahib, la légalisation de la torture par les USA, le reniement de la convention de Geneve, les multiples exactions en Irak, en commençant par les mercenaires de Blackwater,etc

      De mon point de vue, un boycott des USA serait infiniment plus justifié. Mais le Tibet, c’est l’indignation facile à moindre frais....


    • woonoo 13 avril 2008 01:40

      cette photo est censée le prouver, et elle a donc indigné beaucoup de gens. Maintenant, regardez attentivement cette photo, et jouons au jeu des sept erreurs...

      Les 7 erreurs...
      1. Avez-vous déjà vu une « photo - satellite » prise avec un tel angle de vue ? Physiquement, c’est impossible. D’un tel angle, on ne verrait qu’un brouillard bleu (Lorsqu’on voyage en avion, on ne peut voir que sous l’avion, pas très loin.)
      2. On nous dit que les soldats se déguisent en moines pour jouer les agents provocateurs. Sont-ils assez stupides pour mener une telle opération secrète en pleine rue ?
      3. On nous dit que la photo est récente, juste avant les événements. Qu’est-ce qui le prouve ?
      4. J’ai interrogé un ami connaissant le Tibet. Il dit que cette photo ne peut avoir été prise ce 14 mars, sous un soleil printanier, car le printemps n’est arrivé que le 21 mars cette année au Tibet.
      5. Il me dit aussi que ces couleurs des vélo - taxis de Lhassa ont changé à partir de 2005.
      6. Il dit également que ces uniformes des policiers ne sont plus utilisés depuis longtemps.
      7. Il fallait donc mener une petite enquête qui nous a fait découvrir une toute autre version...

      Mais alors d’où vient-elle ?
      En réalité, la photo date de 2003. Lors du tournage d’un film, les moines ont refusé de jouer les figurants. Ce sont donc des soldats qui en ont été chargés, et ils reçoivent ici leurs uniformes de figurants. Pratique courante là-bas, semble-t-il. En tout cas, rien à voir avec les récentes images TV montrant des moines exercer des violences et détruire des magasins à Lhassa.
      Bon, ça semblait tellement gros qu’il fallait quand même vérifier. Eh bien, en fait, vous pouvez trouver confirmation sur... le site pro-indépendantiste qui diffuse la photo ’accusatrice’ :
      http://buddhism.kalachakranet.org/chinese-orchestrating-riots-tibet.htm

      La photo y est sous-titrée : This is not an uncommon ’tactical move’ from the Chinese government, as could be seen on the back-cover of the 2003 annual TCHRD Report
      This photo was apparently made when monks refused to play as actors in a movie, so soldiers were ordered to put on robes. (Ceci n’est pas un ’mouvement tactique’ inhabituel de la part du gouvernement chinois, comme on peut le voir sur la couverture arrière du rapport 2003 du Tibetan Centre for Human Rights and Democracy. Cette photo semble avoir été prise lorsque des moines ont refusé de jouer dans un film, de sorte que des soldats ont reçu instruction de porter ces robes.)

      Selon un de nos contacts, la photo semble être prise lors du tournage d’un télé-film (en 25 épisodes) en 2003-2004. Basé sur "Lorsque la poussière est tombée", un roman d’Alai, auteur tibétain né en 1959 à l’ouest du Tibet. Ce roman a reçu le Prix de Maodun (un des plus grands prix littéraires chinois) en 2000 .

      Interrogé sur cette manipulation, le webmaster du site a répondu qu’il a quand même associé la photo au texte accusant les Chinois « afin de montrer le genre de leurres que les Chinois ont utilisé dans les émeutes récentes ». Chacun appréciera cette déontologie journalistique.
      Ensuite, toutes sortes de groupements ont purement et simplement supprimé ce commentaire pour faire croire que la photo était récente et qu’il s’agissait d’une conspiration de l’armée chinoise. Depuis, la photo fait le tour du monde...

      "Photos - satellites" ? Ce n’est pas la première fois...
      1. Ce n’est pas la première fois qu’on prétend nous démontrer la vérité avec des photos - satellites. En 1990, les Etats-Unis ont prétendu disposer de photos - satellites (qu’ils n’ont jamais montrées) démontrant que Saddam Hussein allait envahir l’Arabie Saoudite. Ce truc de diabolisation a joué un grand rôle pour manipuler l’opinion. J’ai analysé ce médiamensonge dans mon livre Attention, médias ! (page 21)
      2. En 2003, les Etats-Unis ont diffusé des photos - satellites « prouvant » que l’Irak possédait des armes de destruction massive.
      3. Plus récemment, ils ont récidivé contre l’Iran (taisant le fait qu’Israël possède deux cents têtes nucléaires illégales).

      Une image peut-elle mentir ?
      C’est donc le moment de rappeler qu’on peut mentir avec des images. Sans parler des techniques graphiques actuelles, de grands cinéastes comme Chris Marker ont brillamment démontré comment un commentaire peut faire dire n’importe quoi à une image et sembler crédible. En fait, l’image elle-même ne nous dit pas :
      1. Quand et où elle a été prise.
      2. Ce qu’elle montre vraiment.
      3. Ce qu’elle cache (à côté, avant, après...)

      Tous, nous nous sommes déjà fait piéger par de telles images dans le passé. Certes, chacun se fera son opinion sur la question du Tibet en essayant de vérifier les deux versions, en étudiant les intérêts en jeu des deux côtés. Mais en tout cas nous avons droit à une info non manipulée. Nous suggérons aux personnes qui ont diffusé cette image de diffuser aussi le rectificatif.

      MICHEL COLLON 


    • Leveque 9 avril 2008 11:48

      Super,

      on va les fermer.

      Et la coupe du monde de foot aussi.

      Et toutes les manifs sportives en général,

      ainsi que toute épreuve de compétition.

      Et puis si on doit fermer tout ce qui a été récupéré par des méchants,

      on va fermer les 2/3 du monde, le sport la télé les bouquins....etc !


      • olivier cabanel olivier cabanel 9 avril 2008 14:00

        du pain et des jeux disaient les dictateurs romains,

        donnez leur des jeux et un peu de pain.

        le pain, en france, on en a de moins en moins,

        alors des jeux, vous ne croyez pas qu’on s’en fout un peu ?

        payer un spectacle au prix fort : le génocide d’un peuple qui ne demande meme pas son indépendance, seulement le respect de son identité ?

        ce n’est pas excessif.

        alors pour moi, ce sera NON

        je ne payerais pas ce prix.

        enfin, c’est vous qui voyez.


      • Philou017 Philou017 10 avril 2008 16:05

        Il y a un génocide au Tibet, Cabanel ? Vous avez vu ça où ?

        Et le boycott des jeux l’empêcherait ?

        Quelle clairvoyance, Cabanel....


      • Ronfladonf Ronfladonf 9 avril 2008 12:56

        J’ai adoré le changement de position de David douillet le jour où la flamme traversait Paris :

        Le matin 7h40 sur RTL, interview de JM. Apati

        (résumé) Il faut leur laisser une chance à ces chinois, ce genre d’effort (changer tout une manière de gouverner et de penser) ne se fait pas du jour au lendemain

        Dans la journée notre David Douillet se fait eteindre sa flamme par un petit chinois d’1m80 avec des lunettes noires

        Le soir vers 18h sur le même RTL

        (résumé) Non mais il se croient où ces chinois ? Dans leur rue ? Faut qu’ils arrêtent avec leur délire. Ils sont pas encore dans les jeux olympiques. L’eswprit olympique c’est pas çà....

         

        Finalement c’est une bonne choe que ce soit à lui en particulier que ce soit arrivé car étant à l’origine de ce pin’s les Chinois ne poouvaient pas se faire plus mauvaise pub...


        • olivier cabanel olivier cabanel 9 avril 2008 14:03

          bien sur, la règle olympique interdirait d’afficher des convictions politiques,

          bien sur, il faudrait que tout soit "gentil"

          mais ce n’est pas le cas,

          il s’agit d’un génocide, (ce n’est pas le seul, bien sur, et la chine n’a pas le monopole de ces exactions)

          mais c’est chez eux que ca devrait se passer.

          le CIO a été a coté de la plaque.

          il est encore temps d’arreter les jeux, et je pense que c’est la réponse la plus pacifique que l’on puisse faire au gouvernement chinois , et non pas au peuple chinois, qui lui vit dans une contrainte terrible.


        • wiNter)SonAta 10 avril 2008 09:03

          je peux te dire que tu es completement a cote de la plaque mon pauvre. arreter les jeux ne serviraient a rien. et tu crois vraiment que ca n’a rien a voir contre le peuple chinois ? vous leur privez des jeux. meme en pensant priver le gouvernement ,c ’est quand meme le peuple qui est touche le plus durement. c’est du racisme occidentale. pourquoi personne n’a arrete les jeux de salt lake city au nom des droit de l’homme ? a Sidney , au nom des droit de l’homme ? ne me dite pas que les indiens, les aborigenes sont des peuples moin enclin a recevoir votre sympathie. personne ne s’en plaint de leur disparution ? ou tout le monde s’en fich. car l’auteur de l’atteinte vient d’un pays dit civilise et dans la lettre conforme au droit de l’homme. mais sachez que parfois, meme si on a la lettre, il faut aussi avoir l’esprit


        • olivier cabanel olivier cabanel 12 avril 2008 19:52

          a sonata,

          a coté de la plaque ? votre commentaire est agressif, et n’apporte rien a la construction d’un débat, ni a l’ouverture d’un dialogue.


        • faxtronic faxtronic 9 avril 2008 13:41

          Les jeux olympiques sont neuitres : patriotiques, populistes mais neutres :

          Les jeux olympiques, c’est la concurrence et la glorification des nations. C’est un guerre de prestige en fait, une guerre symbolique, mais c’est une guerre entre nations. D’ou l’interet que les jeux ont pour la Chine, qui impose ici sa puissance. Les jeux sont une demonstration nationaliste de puissance.

          Les jeux olympiques valorisent en principes des notions de fair-play, de courage et de probité. Faux, en realité, les jeux olypiques valorisent des performances physiques, valorisent le corps. La valorisation du corps et de la performance physique est l’un des attributs du mouvement hitlerien. D’ou l’interet que les jeux avait pour l’allemagne, qui faisait rayonné son ideologie. Les jeux sont une demonstration nationaliste de puissance.

          Les JO, c’est bein, mais dans les mains de gouvernements nationalistes, tyranniques et ideologiques, c’est pire que tout.

          JO Pekin 2008, c’est JO Berlin 1936 : le meme but de demonstration de puissance dans un pays non democratique, nationaliste, belliqueux.


          • olivier cabanel olivier cabanel 9 avril 2008 13:52

            merci du commentaire,

            je n’en pense pas moins,

            ces jeux n’ont plus de sens, lorsqu’ils se passent dans un pays de dictature,


          • superesistant superesistant 9 avril 2008 14:08

            @l’auteur :

            "ces jeux n’ont plus de sens, lorsqu’ils se passent dans un pays de dictature"

            à mon humble avis, les jeux n’ont plus de sens depuis que l’argent a pris par entière dans cette compétition... c’est un enjeux majeur pour les sociétés ( pubs, promotion du pays etc... ), les vrais valeurs du baron ont été jettées aux chiottes depuis fort longtemps...

            l’important n’est pas de gagner ou de participer mais de boire du coca cola avec un téléphone nokia à la main...


          • faxtronic faxtronic 9 avril 2008 14:26

            oui. les JO sont du business pour business man, et le CIO est attent de schyzophrenie : D’un coté dire a la populace les "valeurs de lólympisme"et de l’autre assurer les debouchés commerciaux aux patrons des JO , c.a.d aux sponsors. C’est pas la Chine dans cette affaire qu’il faut boycotter, ce sont les sponsors. Et il y a un liste de boycott :

            http://www.olympic.org/uk/organisation/facts/programme/sponsors_uk.asp

             


          • olivier cabanel olivier cabanel 9 avril 2008 17:32

            oui, vous avez raison,

            combien de français connaissent la phrase complète du baron ?

            généralement on n’en retient que le début, pourtant c’est la suite qui est à mon avis la plus interessante,

            merci du commentaire, et de l’humour


          • olivier cabanel olivier cabanel 9 avril 2008 17:35

            merci de cette initiative,

            demandons a tous les sites de presse internet de lancer une pareille pétition,

            agoravox comme les autres,

            les voix du panda, monde solidaire, electron libre, les sources de l’info, etc...

             


          • superesistant superesistant 9 avril 2008 14:02

            je veux bien que la chine soit un pays dirigé pas des bourins ( j’ai bien dit "dirigé" ! ), mais je ne pense pas que les tibetains soient aussi zens qu’on les décrit. Il doit y avoir une proportion de cons violents comme partout, à moins que ce ne soit la génétique qui ait écarté la violence de leur comportement.. !

            ya des cons partout, ne l’oublions jamais.. j’ai l’impression qu’on les angélise.

            mais je ne tolère en aucun cas la repression chinoise et le muselage des médias ( beaucoup plus flagrant que chez nous même si la liberté de la presse reste une grosse mascarade chez nous, les grands groupes financiers dictant leurs lois aux rédactions... )


            • olivier cabanel olivier cabanel 9 avril 2008 14:06

              j’ai a votre disposition une photo accablante,

              citée dans un commentaire précédent,

              je vais la faire publier dans "les voix du panda", parce que je ne sais pas comment la rajouter à mon article sur le site agoravox,

              on y voit des MILITAIRES CHINOIS a qui l’on a distribué des tenues de moines tibetains, et des drapeaux tibetains,

              a votre avis a quoi çà doit servir ?


            • superesistant superesistant 9 avril 2008 14:11

              je vous rejoins à ce sujet et ne parle pas de la propagande journalisitique chinoise qui ne peut tromper personne.

              Mais simplement du fait que chaque tibetain n’attend pas devant chez lui en méditant, ou une fleur à la main. La diversité veut que l’on trouve aussi des bourins et autres psychopates dans chaque pays...

              suis je assez clair dans mon explication... ???

               


            • faxtronic faxtronic 9 avril 2008 14:20

              cette photo a ete dementie, et non pas par les autorités chinoises


            • olivier cabanel olivier cabanel 9 avril 2008 14:37

              en toute objectivité,

              votre réponse laconique, sans la moindre preuve, me parait étonnante,

              il s’agit d’une photo indiscutable, je ne vois pas comment on aurait pu la maquiller ?

              ou alors, lorsque vous affirmez cela, vous devriez en dire plus ?

               

               


            • olivier cabanel olivier cabanel 9 avril 2008 14:39

              bien sur, personne ne peut contredire vos propos,

              il y a toujours des cons partout,

              mais je voudrais juste rappeler qu’il s’agit pour le tibet d’un génocide, d’un exode organisé pour les chasser de leur territoire, et de millions de chinois qui viennent occuper l’’espace,

              çà mérite mieux qu’une réflexion ?


            • faxtronic faxtronic 9 avril 2008 15:01

              non, je vous jure, cette photo, ou l’on voit des officiers chinois avec des toges a été dementie, et meme les militants du tibet libre demande de ne plus se referer a cette photo.


            • olivier cabanel olivier cabanel 9 avril 2008 15:08

              vous jurez !

              sur la base de quoi ?

              a preuve, manifestement la photo que vous décrivez n’a rien a voir avec celle que j’ai.

              on y voit des soldats, et non pas des officiers, qui ont dans les mains des tenues de moine tibetains, qu’ils s’appretent manifestement a porter, ils ont aussi des drapeaux tibétains,

              la photo est prise de haut, et le photographe a du la prendre clandestinement,

              cette photo devrait paraitre sur "les voix du panda" sous peu, et vous aurez tout le loisir de la décrypter,

              de toutes façon, vous savez ce qui se passe au tibet,

              il y a des morts, des gens déplacés, des exilés, et des millions de chinois que l’on y installe a leur place pour annexer définitivement ce territoire, et là , il y pas photo !


            • faxtronic faxtronic 9 avril 2008 17:32

              ok, je vous montrerais mes sources. il faut que je les retrouve d’abord


            • faxtronic faxtronic 9 avril 2008 17:34

              Par rapport a la situation du tibet, il ne faut pas exagerer non plus. C’est une colonisation, pas un genocide.


            • olivier cabanel olivier cabanel 10 avril 2008 08:38

              effectivement, il semble bien que cette photo soit un montage,

              en tout cas, j’y ai cru, et je suis de bonne foi.

              de toutes façons, çà ne change rien au fond du problème, il y a un peuple qui soufre, qui est opprimé, qu’on exile, ou qu’on enferme, et çà , ce n’est pas acceptable.


            • superesistant superesistant 9 avril 2008 14:19

              il était tout d’abord essentiel de ne pas refiler les JO à la Chine en leur expliquant le pourquoi de la chose. Baisser son froc en estimant que celà les menera sur la voix du progrès est juste une poudre jettée aux yeux de la populace, des palabres sans chaise du même nom !


              • olivier cabanel olivier cabanel 9 avril 2008 14:41

                oui, c’etait essentiel,

                mais hélas le CIO ne l’a pas compris comme çà,

                il a eu la meme réflexion qu’en 1936, lors des jeux olympiques nazi à Berlin.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès