Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Face à la crise au Tibet, l’Europe doit nommer sans délai un (...)

Face à la crise au Tibet, l’Europe doit nommer sans délai un représentant spécial de l’Union européenne pour le Tibet

L’invasion du Tibet par l’armée de la République populaire de Chine débutée en 1951 a entraîné une véritable catastrophe pour la nation et la culture tibétaine. Depuis lors, plusieurs périodes de crises ont secoué l’ancien Etat bouddhiste insuffisamment préparé à entrer dans le concert des nations, elles-mêmes par trop préoccupées à maintenir leurs propres politiques visant des intérêts économiques à court terme, au détriment des valeurs des droits de l’homme et de la démocratie si importante pour le long terme. La première et la plus grave crise s’est déroulée à la fin des années 50, quand la résistance tibétaine s’est soulevée contre l’occupant chinois, et qu’elle fut impitoyablement écrasée par l’armée chinoise. Le bilan de cette crise fut très lourd en vies humaines, ainsi qu’en patrimoine détruit, et il a débouché sur la fuite du Dalaï Lama en Inde, et la mainmise de la République populaire de Chine au Tibet qui depuis a continué sa politique sans rencontrer de véritable opposition de la part des nations respectant les droits de l’homme et la démocratie.

Depuis de nombreuses années, le Parlement européen, les associations solidaires de la cause tibétaine, le Dalaï Lama et le gouvernement tibétain en exil demandent la nomination d’un représentant spécial de l’Union européenne (UE) pour le Tibet afin de promouvoir les négociations entre les instances tibétaines en exil et le gouvernement chinois. N’ayant pas accédé à cette demande, l’Europe est insuffisamment préparée dans la réponse à apporter à ce qui se passe au Tibet. Même si l’on peut saluer les initiatives de Gordon Brown et d’Angéla Merkel.

Nous ignorons la raison de la crise actuelle. GCHQ, l’agence de communications gouvernementale de la Grande-Bretagne qui contrôle électroniquement la moitié du monde, a confirmé les déclarations du Dalaï Lama qui affirme que des agents de l’Armée populaire de Libération chinoise, déguisés en moine, ont déclenché les émeutes qui ont entraîné des centaines de morts ou de blessés tibétains, et l’on peut donc se poser la question d’une manipulation du gouvernement chinois visant à une solution finale au Tibet.

Face à cette crise qui semble donc orchestrée au Tibet, l’Europe doit s’exprimer de manière univoque et doit nommer sans délai un représentant spécial de l’Union européenne pour le Tibet. Le premier devoir de ce représentant européen sera d’obtenir sa mission de l’ensemble des gouvernements européens concernant la crise tibétaine, de se rendre à Pékin ainsi qu’au Tibet et dans les provinces tibétaines afin d’aider à la résolution du conflit. Il devrait aussi promouvoir le nécessaire dialogue demandé par le Dalaï Lama, mais actuellement refusé par Pékin.

Faire nommer en la circonstance un représentant spécial de l’UE sur le Tibet, semble être la décision politique la plus logique que puisse organiser l’Europe, et nous suggérons à toutes les personnes de bonne volonté de bien vouloir contacter les gouvernements et personnalités politiques européens et de leur demander de faire nommer sans délai un tel représentant. Cette demande a été faite à maintes reprises, et ne fut pas acceptée, probablement en raison de pressions chinoises. La crise actuelle et la prise à témoin de l’opinion exigent que cette demande soit acceptée en urgence. Comme le disait déjà en 2003 Thubten Samphel, porte-parole de l’Administration centrale tibétaine en exil, "la nomination immédiate d’un représentant spécial de l’Union européenne pour le Tibet est un moyen concret et efficace pour les Etats membres de l’UE de faire avancer le processus de dialogue et de négociations entre les deux parties."


Moyenne des avis sur cet article :  3.46/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 21 mars 2008 11:55

    des agents de l’Armée populaire de Libération chinoise, déguisés en moine, ont déclenché les émeutes qui ont entraînés des centaines morts ou blessés tibétains

     

    selon une technique éprouvé , adopté par Adolf pour justifier l’invasion de la Pologne ! a t on des preuves de cette manipulation de l’opinion ? Ce serait extrêmement grave , mais rien à redouter de la part de l’administration américaine dont les mensonges éhontés pour conquérir l’Irak sont encore dans les mémoires ...


    • tvargentine.com lerma 21 mars 2008 14:17

      L’année 1933 a été l’année des tyrans qui ont déferlé ensuite sur le Monde

      Devrions nous accepter de voir une dicature qui ne respecte RIEN

      Pas de liberté individuelle,syndicale,politique,normes environnementales......

      deviennent demain une grande puissance économique sur le sang des etres humains qui veulent vivre libre ?

      OUI AU BOYCOTT

       


      • Bobby Bobby 21 mars 2008 16:42

        .. Oui au boycot des jeux olympiques ! et, il est toujours possible de signer une pétition pour soutenir le peuple Tibétain.

         

        Bien cordialement


      • pattesdechat 21 mars 2008 19:40

        LErma,

        quelle sensibilté !!!

        pattesdechat


      • Serpico Serpico 25 mars 2008 11:10

        Lerma : "Devrions nous accepter de voir une dicature qui ne respecte RIEN"

         

        *****************

         

        Vieille habitude : Marcos, Pinochet, Mobutu, Le Shah, Saparmourad....et la liste est longue.

         

        Lerma, l’occident timbré.


      • manusan 21 mars 2008 14:33

        Le Tibet avant l’invasion de la Chine était une théocratie dictatoriale (non les moines ne restaient pas en lévitation). Ce qui était le plus dur pour les Tibétains c’était les jours de corvée pour construire les temples et l’impôt payé en nature (en peu comme le Champart abolis en France à la révolution française) qui a provoqué des famines.

        L’invasion et colonisation du Tibet est bien entendu à combattre, pour plein de raisons, je partage ce sentiment, mais je voulais quand même rappeler ce fait, car si par miracle le Tibet était indépendant demain, que personne ne s’attendent à voir fleurir une démocratie ou l’abolition de la peine de mort, mais plutôt un régime type Boutan.

         

         

         


        • Michel Maugis Michel Maugis 21 mars 2008 17:32

          Bien pire, il suffit de savoir lire.

          L´Empire fasciste des USA a décider d´assurer sa suprématie mondiale en empêchant l´émergeance de toute autre puissance économique capable de la rivaliser.

          C´est un mot d´ordre fasciste que personne ne veut reconnaître. Parfaitement décrit dans le PNAC.

          En claire cela signifier : ATOMISER LA CHINE qui se développe à la vitesse grand V pour éviter cette catastrophe.

          Il est temps que le monde prenne des mesures préventives contre les USA, et non contre la Chine.

          Michel Maugis


        • armand armand 21 mars 2008 22:38

          Tu as fini d’éructer tes conneries, le Mugissant ? Ta focalisation obsessionnelle sur les USA te font même oublier les crimes de tes potes maoïstes, dont le tableau de chasse, en millions de victimes, se pose là aux côtés de Staline et d’Hitler.

          Ou alors aies un minimum de décence : condamne la Chine autant que les USA.

          Le mieux serait une bonne psychanalyse.


        • armand armand 21 mars 2008 22:47

          Manusan :

          Le Dalai Lama n’a aucune intention - si jamais il était à la tête d’un Tibet libéré - de rétablir l’ancienne féodalité.

          Et puis les paysans vendéens préféraient la royauté, leurs hobereaux et surtout leur clergé aux massacreurs jacobins.


        • manusan 21 mars 2008 23:02

          le but de mon commentaire était justement de bien comprendre que la situation n’est pas blanche ou noire. Mugissant, votre vision du monde n’est pas plus éclairé que ceux que vous critiquez.

          Au passage, les manifestations tibétaines sont plus les conséquences de l’environnement économique actuelle de la Chine que d’un problème culturel. Les jeunes tibétains ont cru un moment que l’accés à la prospérité était possible, ce qui hélas n’est pas le cas, le développement économiques du Tibet est réservé aux colons Han.

          Les moines qui ont manifesté ont mis le feu aux poudres comme en Birmanie, mais derrière il faut bien comprendre que ce cachent des problèmes sociaux inimaginable, la Chine compte entre 80 000 de 100 000 manifestations du genre par an (sources officielle du gouvernement), la plupart dans le Guandong (Canton). Aujourd’hui on en parle, car il s’agit des Tibétains (hollywood aime bien les tibétains), mais des voitures qui brulent mon beau frère, officier dans la police chinoise anti émeute, m’en parle toutes les semaines. La seule surprise, c’est que les médias étrangers en parlent.


        • Tibet Libre France-Tibet Ile-de-France 21 mars 2008 15:07

           

          Une manifestation de la Communauté tibétaine en France et des Associations se déroule ce jour, Vendredi 21 mars 2008 de 15h à Paris, sur le parvis des Droits de l’Homme, au Trocadéro, et elle ira au « mur pour la paix » situé sur le Champ-de-Mars, près de la tour Eiffel. La manifestation se terminera à 19h30.

          • Tibet Libre France-Tibet Ile-de-France 21 mars 2008 15:58

            Source de l’information sur l’armée populaire de libération chinoise : http://www.phayul.com/news/article.aspx?id=19922&article=’Beijing+orchestrating+Tibet+riots’

             

             


            • NikeLaos NikeLaos 21 mars 2008 17:17

              Il serait temps que les moines se déguisent en ministre de l’interieur chinois pour autoriser les journalistes internationaux à pénétrer sur le territoire et à faire leur métier. D’accord avec vous manusan, mais à la rigueur, peu importe la forme qu’aura (ou qu’aurait pu avoir) le gouvernement autonome du Tibet. Nous assistons pour l’heure, presque impassibles, à ce qui pourrait devenir rapidement une extermination plannifiée. C’est surtout cela qui est intolérable. Pas pour les "responsables" politiques apparemment... Il semble y avoir une infinité de rapports de force en jeu dans cette affaire. Notamment la "crise" économique actuelle qui tend à se généraliser, semblant garantir "l’intouchabilité" de la Chine. On est en train de planter un décors, mais nous ne savons pas encore de quelle nature sera la représentation. Quoi qu’il en soit, il faut s’en inquiéter.


              • faxtronic faxtronic 21 mars 2008 17:22

                L’Europe, combien de divisions ? Beaucoup, mas pas les bonnes


                • Michel Maugis Michel Maugis 21 mars 2008 17:24

                   

                  • Cette organisation se fout des droits de l´homme comme d´une guigne :

                  Elle ment en instrumentalisant les notions de démocratie et droit de l´homme pour occulter la volonté US d´établir un État indépendant ( KOSOVO ?) soumise aux intérêt US ( Base militaire ?) dans la Chine même. Comme cela est parfaitement d´occumenté en termes cachés dans le Mein kampf Bushien qu´est le PNAC. 

                   

                   La CIA : "C’est nous qui avons préparé l’insurrection au Tibet

                  En 1951, les communistes prenaient le pouvoir au Tibet. Au cours des deux siècles qui avaient précédé, pas un seul pays au monde n’avait reconnu le Tibet comme un pays indépendant. Durant ces deux cents ans, la communauté internationale avait considéré le Tibet comme une partie intégrante de la Chine ou, du moins, comme un État vassal. En 1950 déjà, l’Inde disait que le Tibet était une composante de la Chine. L’Angleterre qui, il y a quarante ans, occupait pourtant une position privilégiée au Tibet, suivit la position indienne au pied de la lettre.

                  Seuls les États-Unis se montrèrent hésitants. Jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, ils considérèrent le Tibet comme appartenant à la Chine et ils freinèrent même l’Angleterre dans ses avances au Tibet. Mais, après la guerre, les États-Unis voulurent faire du Tibet un rempart religieux contre le communisme.

                  Contrairement à ce qui se passa avec la question coréenne, ils furent complètement isolés. Ils ne purent mettre sur pied la moindre coalition internationale. En 1951, la majorité de l’élite tibétaine elle-même, y compris l’Assemblée générale élargie, accepta l’accord négocié avec la Chine à propos d’une « libération pacifique ».

                  Mais cela changea lorsque, en 1956, les autorités décidèrent d’appliquer une réforme agraire dans les territoires tibétains de la province de Sichuan. L’élite locale n’accepta pas qu’on touche à ses propriétés et droits. Cela allait mener au soulèvement armé de 1959.

                  La préparation de la révolte armée avait duré des années, sous la direction des services secrets américains, la CIA. C’est écrit noir sur blanc dans « The CIA’s Secret War in Tibet » (La guerre secrète de la CIA au Tibet) de Kenneth Conboy (University Press of Kansas, 2002, 300 pages), un ouvrage à propos duquel le spécialiste de la CIA, William Leary, écrit : « Une étude excellente et impressionnante sur une importante opération secrète de la CIA durant la guerre froide. »

                  Un autre livre, « Buddha’s Warriors – The story of the CIA-backed Tibetan Freedom Fighters » (Les guerriers de Bouddha – L’histoire des combattants tibétains de la liberté soutenus par la CIA), de Mikel Dunham (Penguin, 2004, 434 pages) explique comment la CIA a transféré des centaines de Tibétains aux États-Unis, les a entraînés et armés, a parachuté des armes sur le territoire, a enseigné aux gens comment ils pouvaient se servir d’armes à feu tout en étant à cheval, etc.

                  La préface de cet ouvrage a été rédigée par « Sa Sainteté le dalaï-lama ». Sans doute ce dernier considère-t-il comme un honneur le fait que la rébellion séparatiste armée ait été dirigée par la CIA. Dans cette préface, il écrit : « Bien que je croie que la lutte des Tibétains ne puisse être remportée que par une approche à long terme et des moyens pacifiques, j’ai toujours admiré ces combattants de la liberté pour leur courage et leur détermination inébranlables. » (page XI)
                   

                  lire aussi : Violence au Tibet : un avis alternatif

                  Le Dalaï Lama : "Les Etats-Unis sont les champions de la démocratie et de la liberté"

                   Que s’est-il vraiment passé à Lhassa ? Journalistes et touristes disent autre chose.

                  Quand le Dalaï Lama était au pouvoir, 95% des Tibétains pouvaient être vendus comme des marchandises

                  Michel Maugis


                  • pattesdechat 21 mars 2008 19:51

                    commentaire étrange !!!!!

                    Cela ressemble à de la propagande chinoise !!!!

                     

                    Pattesdechat


                  • armand armand 21 mars 2008 22:43

                    Bien sûr que c’est de la propagande chinoise ! Notre mugissant, installé à quelques encâblures de sa Mecque à lui, la Havane, passe son temps en diatribes contre la seule et unique source du mal dans le monde, les USA, et pour se faire convoque les grands démocrates et bienfaiteurs de l’humanité qu’étaient et que sont les massacreurs bolcheviques, ne dédaignant pas de tendre la main à Ahmedinejad et le Hamas.

                    On aura bien compris, mon pauvre M., au Tibet tu es du côté des génocideurs. Et cela te vaut tout le mépris que tu mérites.


                  • ZEN ZEN 22 mars 2008 09:39

                    M.Maugis

                    Merci pour ces liens. J’ai appris quelque chose aujourd’hui...


                  • Jean-Paul Doguet 24 mars 2008 11:42

                    Coucou le revoilà ! Notre archéomaoiste de service est de retour !

                    Soyez honnête camarade Maugis : pensez-vous que les dirigeants du Kampouchea démocratique et le camarade Pol Pot ont fait certes des erreurs mais ont été au fond injustement calomniés ?


                  • Michel Maugis Michel Maugis 24 mars 2008 22:01

                    @ Jean-Paul Doguet

                    "Coucou le revoilà ! Notre archéomaoiste de service est de retour ! "

                     Vous ne connaissez pas le sens des mots, mais les employez tout de même pour invectiver les gens, faute d´avoir quoi que ce soit à leur réfuter. Vous êtes donc d´accord avec le contenu de mon post.

                    Pour vous, si on défend la réalité, l´objectivité devant la réalité tibétaine, on est forcément maoïste, et archaïque. Vous étiez sans doute aussi maoïste quand cela n´était pas archaïque, et vous ne l´êtes plus car c´est devenu archaïque de l´être. Drôle de mentalité !

                    Mao était marxiste et chinois !. Même si je me définis comme marxiste, je n´ai jamais été chinois, donc je ne peux dans ma philosophie marxiste être maoïste. Cela n´a aucun sens. Par contre je peux défendre la Chine devant l´adversité fasciste de la France et du monde occidental car je suis français, et très honteux de faire la morale aux autres, surtout à un peuple qui a été victime du fascisme Français, japonais, GB, US.
                    La Chine a encore beaucoup à faire pour être aussi vil que fut la France à l´égard des autres peuples.
                     
                     Mais si cela est être maoïste, alors je suis aussi Benbelliste, Hochiministe, Castriste, Benbarcaïste, Loumoumbaïste, Nazairiste, Chaveziste, Correaiste, Moraliste etc… Vous voyez ce que je suis, et déduisez facilement ce que vous êtes--- ? Ah non, on ne sait pas, il faut deviner ? Vous êtes rien. Un plus que parfait, du conditionnel.

                    Bushien ? Torquemedaiste ? Pinochetiste ? Nixoniste ? Etc… je vous laisse le choix. Tenez, Pol Pot je vous le laisse, puisque ce sont des gens de votre acabit qui l´on soutenu jusqu´au bout contre le Vietnam libérateur et l´URSS.

                    Non monsieur Doguet, je suis un peu intelligent, cela suffit pour ne pas être un connard et pour comprendre exactement quel est l´enjeu au Tibet. Point nécessaire d´être maoïste ou même marxiste pour comprendre. Ceux qui attaquent la Chine me défendent absolument pas la démocratie et les droits de l´Homme, ils défendent le capitalisme ou sont instrumentalisés, au mieux.

                    "Soyez honnête camarade Maugis :"

                    Ne dites pas n´importe quoi. Je ne suis pas de vos "camarade", et je ne suis pas comme vous, je suis honnête. Je n´ai pas besoin de passer à un autre sujet, comme vous faites.


                    " pensez-vous que les dirigeants du Kampouchea démocratique et le camarade Pol Pot ont fait certes des erreurs mais ont été au fond injustement calomniés ? "

                    Quel rapport avec mon commentaire¿ N´êtes vous donc pas capable de faire une mise en relation avec mon commentaire ?

                    Injustement calomniés par qui ? Ce sont les gens comme vous qui ont défendu le kampouchea démocratique et Pol Pot contre les communistes Vietnamiens, l´URSS et les communistes (les chinois à part, par antisoviétisme).

                    Remarquez que je ne vois toujours pas de liaison avec mon commentaire précédent.

                    Michel Maugis
                     


                  • retz 28 mars 2008 13:18

                    Pitoyable !!


                  • ASINUS 21 mars 2008 18:15

                    je sais que la chine occupe le tibet

                     

                    mais suis je le seul a avoir vu des "ratonnades" de civils chinois ?


                    • Cropcircle 21 mars 2008 22:41

                      à Bobby,pour signer une pétition pour le tibet,faire :

                      avaaz.org/fr/tibet_end_the_violence/27.phy


                      • Cropcircle 21 mars 2008 22:53

                         Pour Bobby ,pour signer la pétition.


                        • Bobby Bobby 23 mars 2008 00:10

                          @ cropcircle, bonsoir, le lien que j’ai donné pour signer la pétition fonctionne correctement sur mon ordi, pas le vôtre ! ?

                           

                          bien cordialement


                        • judel.66 21 mars 2008 23:21

                          et au kosovo que faisons nous  ???....c’est plus pres et plus dangereux pour nous ......

                           

                          le tibet c’est loin nous avons d’autres chats a fouetter ! ! ! !.......quel intéret pour la France a s’en méler  ? ? ? .....


                          • Jean-Paul Doguet 23 mars 2008 09:55

                            @judel.66

                             Le Tibet est loin ? Moins loin que le Japon ou la Birmanie, et de toute façon ce n’est pas un critère. C’est un raisonnement provincial et ridicule. Pourquoi ne pas dire : Le Tibet est haut ? L’UE est une puissance mondiale.

                            La Chine n’a rien à faire au Tibet et sa présence n’y est pas éternelle. Voyez ce que sont devenues les ex-républiques soviétiques. La proposition de Pöttering de boycotter la cérémonie d’ouverture des JO sans boycotter les jeux est à retenir parce qu’elle est modulable et évite une rupture ouverte. Mais elle doit être partagée par les 27, ce qui lui donnerait un poids très significatif. Le Tibet pourrait être une bonne occasion de progresser dans l’élaboration d’une vraie politique chinoise de l’UE. Pékin a depuis longtemps une politique européenne mais l’UE n’a pas encore de vraie politique chinoise, alors qu’elle a largement les moyens d’en avoir. 


                            • Bobby Bobby 23 mars 2008 11:11

                              Tout-à-fait d’accord ! On peut penser que les peuples ont droit à l’autodétermination... je suis assez favorable à cette idée bien que j’ignore ce que cela puisse changer dans sa réalité objective.

                              C’est dans cette optique que j’ai proposé la signature de la pétition organisée par avaaz !

                              bien à vous

                              Bobby

                               


                              • Serpico Serpico 25 mars 2008 11:01

                                Evidemment, nos coeurs d’artichaut occidentaux qui se pâment devant ces féodaux habillés en robes colorées et qui "admirent" le bouddhisme, religion redéfinie "philosophie" pacifique comme une pilule bien graissée, voudraient sauvegarder ce qui fait le charme de ce système : l’obscurantisme religieux et l’exploitation des tibétains.

                                 

                                Le féodalisme, c’est très bien chez les autres.

                                 

                                Même cet enragé de Robert Menard fait son numéro.

                                 

                                Où passent tous ces droits de l’hommistes quand les Palestiniens se font massacrer ?

                                 

                                Hypocrisie éternelle. On a compris que la Chine menace l’ordre établi et est en train de battre l’occident sur son propre terrain.

                                 

                                Tout le reste, c’est du pipeau.


                                • sandro 25 mars 2008 16:58

                                  l’importance est là : Le DalaÏ Lama va peut être démissionner de ces fonctions de chef temporel du Tibet.

                                  Si cela est, qu’est-ce que cela veut dire ?

                                  Que le chef spirituel n’a plus d’autorité dans le domaine temporel. cela veut dire que la politique mondiale dans son aspect collectif et de masse, car il y en a d’autres heureusement, cette politique mondiale n’a plus du tout mais plus du tout l’oeil de l’intelligence. et de la compassion. Le fait que le Dalaï Lama, dans l’interdépendance et dans le dialogue, le fait qu’il soit chef spirituel, signifie qu’il y a encore encore du possible, de l’échange éventuel. S’il démissionne, les loups restent entre les loups, et la paix démissionne.

                                  c’est ce que la pensée humaine veut au fond face au vide compatissant. Du bruit, des armes et des jeux olympiques. bienvenue au pays des esclaves.

                                  bientôt des lions dans les arênes.

                                  STOP STOP STOP

                                   


                                  • Serpico Serpico 25 mars 2008 21:45

                                    Sandro la guimauve...

                                     

                                    Peace and love...


                                  • Alexandre 1er avril 2008 03:54

                                    Pourquoi cette déferlante d’humaniste occidentaux pour dénoncer le problème du Tibet, ne c’est-elle pas manifesté avec autant de conviction, pour les massacres  contre la population de Tchétchénie qui a fait 5000 fois plus de morts ? Vous imaginez un intellectuel français ou un journaliste « engagé », brandir une banderole de dénonciation  pendant un meeting de Poutine  à Paris, ou pendant un match de tennis  comme une rencontre France-Russie à Bercy. Vous n’imaginez pas ? Je vous rassure, moi aussi je n’imagine pas. C’est quoi la raison, parce-que les bouddhistes sont des pacifiques, alors que les musulmans sont des gens cruels ? Je vous laisse répondre. En tous cas les chinois ont fait beaucoup moins d’horreur au Tibet, que les russes en Tchétchénie, ou que les américains en Irak, ou que les français pendant la guerre d’Algérie, où que les israéliens de ce qui reste de la Palestine. Dans ces derniers cas, "les humanistes" se font plus discrets. Les mauvaises langues vont dire « il ne faut pas mettre des malheurs humains en concurrence… » Le problème c’est que c’est toujours à sens unique.  Continuez à vous donner bonne conscience messieurs les humanistes, c’est bien…. Tous ça ne sent pas très bon…Salut ! Alexandre.


                                    • Alexandre 1er avril 2008 03:56

                                      Pourquoi cette déferlante d’humaniste occidentaux pour dénoncer le problème du Tibet, ne c’est-elle pas manifesté avec autant de conviction, pour les massacres  contre la population de Tchétchénie qui a fait 5000 fois plus de morts ? Vous imaginez un intellectuel français ou un journaliste « engagé », brandir une banderole de dénonciation  pendant un meeting de Poutine  à Paris, ou pendant un match de tennis  comme une rencontre France-Russie à Bercy. Vous n’imaginez pas ? Je vous rassure, moi aussi je n’imagine pas. C’est quoi la raison, parce-que les bouddhistes sont des pacifiques, alors que les musulmans sont des gens cruels ? Je vous laisse répondre. En tous cas les chinois ont fait beaucoup moins d’horreur au Tibet, que les russes en Tchétchénie, ou que les américains en Irak, ou que les français pendant la guerre d’Algérie, où que les israéliens de ce qui reste de la Palestine. Dans ces derniers cas, "les humanistes" se font plus discrets. Les mauvaises langues vont dire « il ne faut pas mettre des malheurs humains en concurrence… » Le problème c’est que c’est toujours à sens unique.  Continuez à vous donner bonne conscience messieurs les humanistes, c’est bien…. Tous ça ne sent pas très bon…Salut ! Alexandre.


                                      • Alexandre 1er avril 2008 04:00

                                        Pourquoi cette déferlante d’humaniste occidentaux pour dénoncer le problème du Tibet, ne c’est-elle pas manifesté avec autant de conviction, pour les massacres  contre la population de Tchétchénie qui a fait 5000 fois plus de morts ? Vous imaginez un intellectuel français ou un journaliste « engagé », brandir une banderole de dénonciation  pendant un meeting de Poutine  à Paris, ou pendant un match de tennis  comme une rencontre France-Russie à Bercy. Vous n’imaginez pas ? Je vous rassure, moi aussi je n’imagine pas. C’est quoi la raison, parce-que les bouddhistes sont des pacifiques, alors que les musulmans sont des gens cruels ? Je vous laisse répondre. En tous cas les chinois ont fait beaucoup moins d’horreur au Tibet, que les russes en Tchétchénie, ou que les américains en Irak, ou que les français pendant la guerre d’Algérie, où que les israéliens de ce qui reste de la Palestine. Dans ces derniers cas, "les humanistes" se font plus discrets. Les mauvaises langues vont dire « il ne faut pas mettre des malheurs humains en concurrence… » Le problème c’est que c’est toujours à sens unique.  Continuez à vous donner bonne conscience messieurs les humanistes, c’est bien…. Tous ça ne sent pas très bon…Salut ! Alexandre.


                                        • Alexandre 1er avril 2008 04:03

                                          Pourquoi cette déferlante d’humaniste occidentaux pour dénoncer le problème du Tibet, ne c’est-elle pas manifesté avec autant de conviction, pour les massacres  contre la population de Tchétchénie qui a fait 5000 fois plus de morts ? Vous imaginez un intellectuel français ou un journaliste « engagé », brandir une banderole de dénonciation  pendant un meeting de Poutine  à Paris, ou pendant un match de tennis  comme une rencontre France-Russie à Bercy. Vous n’imaginez pas ? Je vous rassure, moi aussi je n’imagine pas. C’est quoi la raison, parce-que les bouddhistes sont des pacifiques, alors que les musulmans sont des gens cruels ? Je vous laisse répondre. En tous cas les chinois ont fait beaucoup moins d’horreur au Tibet, que les russes en Tchétchénie, ou que les américains en Irak, ou que les français pendant la guerre d’Algérie, où que les israéliens de ce qui reste de la Palestine. Dans ces derniers cas, "les humanistes" se font plus discrets. Les mauvaises langues vont dire « il ne faut pas mettre des malheurs humains en concurrence… » Le problème c’est que c’est toujours à sens unique.  Continuez à vous donner bonne conscience messieurs les humanistes, c’est bien…. Tous ça ne sent pas très bon…Salut ! Alexandre.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès