Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Fallait-il exécuter Ali le Chimique ?

Fallait-il exécuter Ali le Chimique ?

L’un des plus sanguinaires hiérarques de l’ancien régime de Saddam Hussein a été exécuté par pendaison le 25 janvier 2010 à Bagdad.

JPEG - 12.5 ko

Capturé le 21 août 2003, quatre fois condamné à mort le 24 juin 2007, le 2 décembre 2008, le 11 mars 2009 et le 17 janvier 2010, (le dessinateur Mabi sur Agoravox l’avait déjà croqué le 26 juin 2007), parfois pour les mêmes crimes contre l’humanité que son cousin Saddam Hussein (lui aussi condamné à mort le 5 novembre 2006 et exécuté par pendaison le 30 décembre 2006).

 
Auteur de la campagne Anfal qui ensanglanta le peuple kurde entre février et août 1988 ayant causé près de deux cent mille morts, responsable du massacre des chiites qui se révoltèrent après la guerre du Golfe en 1991, coupable des meurtres et des déportations de populations chiites en 1999 à Bassorah et commanditaire du massacre par gaz les 17 et 18 mars 1988 d’au moins cinq mille habitants kurdes du village d’Halabja (photo ci-dessous), pour la plupart des femmes et des enfants.
JPEG - 18.4 ko
 
Cruel et sans cœur, il avait même fait exécuter en février 1996 ses deux neveux (Hussein et Saddam Kamel) qui avaient déserté leur pays en allant en Jordanie et qui y étaient rentrés fort imprudemment.
 
Chef du parti Baas (celui de Saddam Hussein) dans le nord de l’Irak, Ministre des Affaires locales et gouverneur du Koweït lorsque celui-ci fut sous l’occupation irakienne, Ali Hassan al-Majid, 69 ans, fut communément appelé "le boucher du Kurdistan" ou "Ali le Chimique" pour avoir employé les armes chimiques à grande échelle contre les populations kurdes et chiites de l’Irak, parfois sous la surveillance passive des États-Unis.
 
JPEG - 12.1 ko

Ali le Chimique, durant son procès, n’a exprimé aucun regret, bien au contraire : « C’est moi qui ai donné les ordres à l’armée de détruire des villages et de reloger les villageois. Je ne me défends pas. Je ne m’en excuse pas. Je n’ai pas commis d’erreur. ».

 
Le Premier Ministre irakien Nouri al-Maliki a estimé que cette exécution tournait « une autre page noire de l’oppression, des génocides et des crimes contre l’humanité commis par Saddam et ses agents pendant 35 ans du régime abominable du parti Baas ».
 
Il est clair que cette personne n’a pas eu beaucoup de considération pour la vie humaine et fait partie de la pire catégorie des êtres humains, celle qui n’hésite pas à massacrer, à torturer, à tuer pour des raisons politiques et ethniques.
 
Par conséquent, je ne me soucie pas beaucoup du sort de cet homme dont la mort ne peut pas m’émouvoir pour ces raisons.
 
Et pourtant. Si je me pose la question : "Fallait-il exécuter Ali le Chimique ?", c’est parce que je crois que c’est l’un des exemples les plus extrêmes pour rappeler que la peine de mort est un acte barbare et monstrueux.
 
Si le condamné à mort avait été douteux, si sa culpabilité n’était pas ressortie de manière évidente dans le procès, s’il avait regretté une folie passagère, si son innocence avait été proclamée, il serait sûr que son exécution aurait été beaucoup plus facilement contestable.
 
D’ailleurs, depuis quelques années, aux États-Unis, grâce aux nouvelles technologies des analyses ADN, une grande prudence a lieu à propos des condamnations à mort : la possibilité qu’un condamné à mort puisse être innocent (et l’ADN a pu parfois le prouver) a même inquiété quelques gouverneurs (principalement républicains) qui ont préféré suspendre les exécutions.
 
Mais il ne faut pas s’y tromper : cette prudence renforce au contraire le principe de la peine de mort, car si la culpabilité est prouvée, la peine de mort demeure largement approuvée par les Américains et les autorités américaines, y compris Barack Obama qui ne s’est jamais opposé au principe des exécutions capitales.
 
Le maintien en vie d’Ali le Chimique, tout comme celui de son cousin Saddam Hussein, n’aurait constitué aucun danger politique pour l’évolution de l’Irak. Leur exécution, bien entendu, pouvait à la fois permettre de faire taire tout rappel sur la position américaine (et plus généralement "occidentale") lors de la guerre Iran-Irak et satisfaire les populations qui ont été victimes de ce régime sanguinaire : « C’est un jour historique pour le peuple kurde et irakien : La justice irakienne a fait son travail (...) et si Dieu veut, les autres connaîtront le même sort. » a déclaré Majid Hamed Amin, Ministre kurde des Martyrs et des Déplacés.
 
Beaucoup de Kurdes ont dit leur joie à Souleimaniyeh. Kamel Abdelkader, 24 ans, dont les sept frères et sœurs et les parents ont été massacrés à Halabja, est, lui aussi, content : « Je suis très heureux de l’annonce de cette exécution et j’espère qu’ils vont continuer à exécuter tous les autres impliqués dans des crimes contre les Kurdes. » tandis que les chiites auraient préféré accélérer le processus comme l’a suggéré Latif al-Hamidi, porte-parole à Najaf du Conseil suprême islamique en Irak : « Nous sommes désolés que cette exécution ait pris tant de temps. C’est une victoire pour tous les martyrs. ».
 
L’exécution d’Ali le Chimique ne peut se comprendre que sur le plan d’une vengeance symbolique. Elle n’a pas fait revivre ses centaines de milliers de victimes. Elle n’empêchera pas, dans le futur, l’arrivée au pouvoir, en Irak ou ailleurs dans le monde, d’autres dictateurs, d’autres sanguinaires. Elle n’a ni un effet dissuasif, ni un effet politique, ni même un effet rédempteur (effet décrit par Albert Camus qui estimait que la peine de mort n’était pas concevable dans un État laïque puisque aucune considération ne devait avoir cours après la mort).
 
Je regrette donc cette exécution. La loi du talion n’a jamais été la marque d’une grande intelligence et d’une grande civilité. La reconnaissance des crimes contre l’humanité d’Ali le Chimique était bien suffisante pour l’aspect moral et historique de ses procès. Sa réclusion à perpétuité n’aurait pas bouleversé le chaos en Irak. Elle aurait permis de montrer que la conscience humaine, le « devoir envers l’être humain comme tel » (selon les mots de Simone Weil), l’aspiration à redonner sens à l’humanité malgré la barbarie pouvaient l’emporter.
 
Le principe de la peine de mort ne saurait être justifié par l’existence de bourreaux.
 
« La passion criminelle n’est pas plus arrêtée par la peur de la mort que d’autres passions. (…) Partout, dans le monde, et sans aucune exception, où triomphent la dictature et le mépris des droits de l’Homme, partout vous y trouverez inscrite, en caractères sanglants, la peine de mort. (…) La vraie signification politique de la peine de mort, c’est bien qu’elle procède de l’idée que l’État a le droit de disposer du citoyen jusqu’à lui retirer la vie. C’est par là que la peine de mort s’inscrit dans les systèmes totalitaires. » disait Robert Badinter, alors Ministre de la Justice, le 17 septembre 1981 devant les députés lors du débat sur l’abolition de la peine de mort.
 
La pendaison d’Ali le Chimique n’a résolu aucun problème.
Et avec elle, c’est un peu comme si ses crimes contre l’humanité avaient continué.
 
 
 
Sylvain Rakotoarison (26 janvier 2010)
 
 
Pour aller plus loin :
 
 
 
 
 
 
 

Moyenne des avis sur cet article :  2.9/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

81 réactions à cet article    


  • morice morice 26 janvier 2010 13:12

    La question ne se pose même pas : ceux qui ont décidé de l’éxécuter ne l’ont fait que dans le même but que pour Saddam Hussein : les Kurdes ont été gazés avec des avions suisses (des Pilatus) rachetés aux français et équipés de gaz allemands. Vous comprenez j’espère qu’il ne faut pas trop le clamer, comme il ne faut pas trop ressortir la vidéo de Donald Rumsfeld allant serrer la paluche à Saddam...



    • Atavus Atavus 26 janvier 2010 13:42

      Où est le problème, ce n’est ni la France ni la Suisse ou l’Allemagne qui ont commandités c’est crimes que je sache.

      Il faut bien la faire fonctionner notre industrie d’armement.

      Mais non selon morice, ceux sont les occidentaux et non pas Sadam et ses sbires qui sont les fautifs des malheurs du peuple Irakien à l’époque..



    • COLRE COLRE 26 janvier 2010 14:45

      L’analyse politique de morice ou abdel c’est hyper-simple : pile, les américains et les démocrates sont des salauds ; face, les tyrans arabes sont des victimes…


    • balthasar1er 26 janvier 2010 14:54

      @Colre
      Non ma pauvre colre,toujours aussi simpliste,t’as encore une fois laissé la moitié de ton cerveau à l’école de la ripoublique,quand on veut être honnête et impartial on met toutes les responsabilités sur la table,il ne suffit pas de tirer à boulet rouge sur les méchants dictateurs qui ne sont que des objets de puissances criminelles occidentales.Pour toi l’axe du bien,la vertu c’est l’occident et la belle démocrasouille,c’est un plus complexe que ça,comment peut on être aussi idiote, faut il disposer d’un brevet international de la connerie affichée ?


    • COLRE COLRE 26 janvier 2010 15:07

      « tirer à boulet rouge sur les méchants dictateurs » ? mon dieu non, tu n’es pas capable de faire une chose aussi contraire à tes principes et à tes intérêts ! 

      Les gentils dictateurs-massacreurs-gazeurs sont tes amis, voyons, tout le monde le sait ici...


    • balthasar1er 26 janvier 2010 15:14

      @Chlore aux formes de l’axe du bien.
      fais un effort d’intelligence au lieu de te laisser guider par la bêtise et la médiocrité qui te caractérisent.


    • COLRE COLRE 26 janvier 2010 15:35

      Abdel-la-pleureuse est contre les armes, bouuuh, sauf celles que fabriquent ses amis comme Ahmadinejad qui elles, sont des gentilles armes islamistes, qui tuent que les méchants…


    • Antoine Diederick 26 janvier 2010 15:35

      fô comprendre, tandis que Fox News, il y a quelques années, ne se privait pas de montrer Chirac en voyageur de commerce en Irak, tout cela, pour saquer la France.....

      en fonction des attachements des uns et des autres, toutes les vérités ne sont que parcellaires...


    • balthasar1er 26 janvier 2010 15:50

      @Colre
      Tu désires encore prendre une salve de kalach,toi ton domaine c’est gala et voici, ne viens pas polluer de ton immonde présence les fils ou tu n’as rien à faire en considération de ton faible contenu intellectuel,va donc voir s’il n’y a pas un article sur Ségolène du Poitou pour entretenir le vide qui t’habite en permanence.


    • COLRE COLRE 26 janvier 2010 16:36

      Ah ! c’est que les islamistes, ça sait parler aux femmes ! un coup de kalach et un renvoi immédiat aux futilités féminines… 

      J’ai de la chance encore de n’être pas menacée d’être brûlée vive selon les belles coutumes de tes amis à l’égard de leurs soeurs, ou lapidée ou même décapitée avec un couteau comme dans ce film que tu dois adorer et te repasser en boucle avant de t’endormir…

      Continue à te montrer tel que tu es et tel que tu serais si on donnait une once de pouvoir à des individus comme toi.


    • samir 26 janvier 2010 18:05

      non COLRE je suis moi aussi de la meme obedience que Abdel

      et il semblerait que toi par contre tu souffres du meme syndrome que MCM, Frere voiture : une espece de construction mentale visant a poser des grandes idées simples pour expliquer le monde et un refus caracteristique meme symptomatique de la nuance de la complexité, aboutissant a une complaisance intellectuelle dans des schemas simplistes du monde
      ex : gentils contre méchants, européens contre musulmans
      le choc des civilisations est une théoerie qui rentre dans ce cadre : une fumisterie intellectuelle destinée a des gens comme toi...mais avec le consentement de gens comme toi les gouvernements occidentaux peuvent la mettre en pratique...

      le syndrome de ceux qui ne voient pas le gris

      Abdel fustige non seulement les pantins-dictateurs des pays d’afrique et du moyen orient mais il fustige aussi l’ethique-girouette des pays occidentaux qui panipulent a souhait des populations abrutis

      tu n’a qu’a lire Noam Chomsky et tu verras qu’Abdel ne dis pas que des conneries...


    • COLRE COLRE 26 janvier 2010 18:58

      Ignoble diffamation d’abdel, encore une !! sa logorrhée habituelle, ses injures, ses mensonges, son intox, sont de plus en plus inacceptables. 

      Ce harcèlement correspond bien au personnage et à l’idéologie qu’il défend et répand, à l’image de ce pict terroriste de gangster, il n’y a pas de quoi s’étonner de sa part, mais il y a de quoi exprimer son rejet profond.

      Est-ce que la DIRECTION D’AGORAVOX considère que ces comportements permanents d’Abdel correspondent aux demandes de civilité de votre dernier article ?



    • COLRE COLRE 26 janvier 2010 19:17

      samir,

      Je n’ai aucun « syndrome », et n’ai pas non plus la même histoire que MCM, mais nos idées se rejoignent sur un point : l’islamisme, lui dirait peut-être même : l’Islam.

      Je n’ai absolument rien contre les musulmans, j’en ai contre LA religion quand elle se permet d’intervenir dans les affaires de la cité. Chacun chez soi, les religieux dans leurs lieux de culte, et la religion dans l’espace privé : POINT.

      Dès qu’on laisse les bigots de n’importe quelle religion s’insinuer un tant soit peu dans la vie politique, ils apportent l’intégrisme, la haine, la violence, l’intolérance, la misogynie et tout ce qui va avec… Je dis : NON.

      L’islam, quand il se déclare politique (« islamisme ») et qu’il veut mettre le nez là où il ne doit pas, alors, je dis : NON. 

      Nous sommes en France, mon pays, pays laÏque, et depuis 1905, c’est comme ÇA.


    • balthasar1er 26 janvier 2010 19:27

      @Chlore aux formes
      l’association des compagnons de la pleurniche sort l’artillerie lourde,fait encore la démonstration de ses manœuvres frauduleuses ,la censure,la dénonciation l’acte des lâches et des faibles,on a été à bonne école n’est ce pas ? professeur BHL et Finkel ne sont pas des amateurs en la matière hahaha.
      anti ses mythes hahaha


    • balthasar1er 26 janvier 2010 19:37

      Colre
      t’as jamais tapé sur les calotins, les membres de ta famille,arrête tes pitoyables manoeuvres on sait pour qui tu roules.


    • COLRE COLRE 26 janvier 2010 19:55

      la pleurniche, c’est toi, t’arrête pas de pleurer comme un gosse apeuré, de te plaindre, d’en appeler à la démocratie quand ça arrange tes petits intérêts, à cracher sur la « démocrassouille » le reste du temps : tu es un pauvre type, qui bande avec son arme en papier, qui insulte les femmes, qui se met à plat ventre devant les gros machos, qui voudrait bien avoir l’air, mais qu’a pas l’air du tout 

      Faible avec les forts, fort avec ce qu’il croit être les faibles dans son idéologie pourrie… berk. Tu vaux pas cher.
      Et arrête de me coller aux basques ! du vent !

    • chat noir chat noir 26 janvier 2010 23:09

      Bien vu Morice.
      60.000 iraniens ont été gazés par le régime de Saddam et 200.000 autres en souffrent encore. (A coté les victimes de roquettes du hamas, c’est du pipi de Chat.... noir). Qui a fourni ses armes à Saddam, et qui a laissé faire ce régime alors que pour protéger les champs de pétrole de Koweït (et les bébés arrachés à leurs couveuses...) et le régime corrompu des Wahabite El Saoud, on a su mobiliser une coalition de 1 million de soldats et mettre une raclée à la « 4ème armée du monde » en 1 mois. 8 ans que les iraniens se sont fait gazer sans qu’on ne bouge le petit doigt.

      Je le épète, cette partie de l’histoire sombre de l’Iran, explique en GRANDE partie leur méfiance vis à vis de nos « mains tendue ».....


    • Ouallonsnous ? 27 janvier 2010 00:08

      Avec Morice je pense qu’ils ont préféré l’exécuter car comme Saddam, il aurait pu parler !


    • ChatquiChouine ChatquiChouine 27 janvier 2010 00:12

      Désolé Morice mais, autant les allemands ne peuvent pas se réfugier derrière une quelconque excuse pour leur vente de gaz aux Irakiens (du style, on leur a vendu des pesticides..), autant pour les Pilatus, il était tout de même difficilement envisageable l’usage qu’en a fait « Ali le chimique ».
       Ceci étant, il y a eu des ventes d’armes autrement plus claires entre la France et l’ Irak dans les années 80, et elles étaient connues de tous (http://www.ina.fr/economie-et-societe/vie-economique/video/CAB85103141/ventes-d-armes-irak.fr.html)
      Je ne vois donc pas quels secrets plus compromettants que cela pour la France pouvait dévoiler « Ali le chimique ».


    • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 26 janvier 2010 13:16

      Il faut dire que dans un pays comme l’Irak, il faudra encore beaucoup de temps avant que la majorité de la population soit d’accord de renoncer à la peine de mort.

      Et en plus, le coran n’arrange rien car il INCITE à la pratiquer !


      • tvargentine.com lerma 26 janvier 2010 13:23

        Ce type est une ordure,qui doit etre pendu en place public,comme d’ailleurs la famille DUVALLIER pour Haiti pour crimes humanitaires et détournement de fond public

        http://www.tvargentine.com


        • balthasar1er 26 janvier 2010 13:41

          @« Lerma » qui veut dire en arabe l’aveugle, tu portes bien ton nom !
          Qui a fourni les armes chimiques à Saddam Hussein, du temps ou il était un allié incontournable de l’occident dans la région pour combattre l’islam Chiite révolutionnaire,le pape peut être ?
          Toutes les crapules occidentales ont fourni des armes chimiques au régime Baathiste,ont sciemment fermé les yeux sur les gazages de Kurdes, parce qu’alors Bagdad était un protégé avec qui on faisait de juteuses affaires.
          Ce sont les criminels occidentaux qui devraient finir au bout d’une corde,ces génocideurs à plein temps,à quoi sert la CPI (la cour d’exception occidentale,ou aucun blanc anglo saxon ou sioniste ne sera jamais jugé)à traduire les misérables dictateurs du tiers monde.
          Vous n’êtes que le produit du travestissement démocratique,un pitre, relais servile de vos maitres capitalistes,un rouage de ce système hypocrite qui fabrique et désigne les coupables et les neutralise quand ils ne sont plus d’utilité.


        • Antoine Diederick 26 janvier 2010 15:26

          fô se calmer.....le sang n’appelle que le sang...


        • Antoine Diederick 26 janvier 2010 15:27

          ya toujours un roi mage, qui veut être plus excessif que l’excessif....« carpe diem » !


        • ladhraa ladhraa 26 janvier 2010 16:32

          @ Ierma 
           Je suis d’accord que ces sanguinaires soient exécutés mais que dirait-on des sanguinaires civilisés qui commettent des massacres de populations innocentes en Palestine,Iraq,Afganistanet Pakistan (entendons nous bien les Bush, Rumsfeld, Nytha, Blair et Sharon) que la conscience et le droit internationaux ont désigné comme tels .


        • morice morice 27 janvier 2010 10:24

          pendez, pendez, ça n’empêchera en rien de recommencer... avec un autre.


        • morice morice 27 janvier 2010 10:27

          « je suis d’accord que ces sanguinaires soient exécutés  »


          vous deviendrez un être humain plus tard alors... vous n’avez encore rien compris à la justice.

        • balthasar1er 26 janvier 2010 13:45


          http://www.avoixautre.be/spip.php?article1082

          "Un allié des États-Unis jusqu’en 1989


          Les raisons de l’exécution précipitée de Saddam Hussein

          Il faut savoir que, jusqu’en 1989, Saddam Hussein était un allié des États-Unis et des grandes puissances occidentales. Et lors de la guerre irako-iranienne, quand Washington et ses partenaires occidentaux eurent constaté que l’offensive irakienne tournait au désastre, ils entreprirent d’aider massivement le régime de Saddam, considéré comme laïque et pro-occidental, contre l’Iran de Khomeiny, perçu comme la principale menace contre les intérêts du « monde libre ». En 1982, William Casey, chef de la CIA, débarque à Bagdad, suivi une année plus tard par l’envoyé spécial de George Bush père, Donald Rumsfeld. But de ces visites : rassurer et soutenir Saddam contre Khomeiny. Les firmes, notamment françaises, arrachent des contrats faramineux. Outre les armes militaires classiques - hélicoptères, avions, missiles, armes lourdes... -, un document du Sénat américain révèle que 61 livraisons de cultures biologiques ont été expédiées en Irak par un laboratoire sous contrôle de l’armée américaine.

          Des gaz de combat fournis par des sociétés occidentales

          Bechtel, filiale de Halliburton, a réalisé une usine de fabrication de gaz de combat. Une autre entreprise franco-allemande, basée en Alsace, a quant à elle construit une usine de gaz de combat à Samara. Ce sont donc des armes chimiques fabriquées grâce aux aides américaine et occidentale qui ont été employées par l’armée de Saddam contre l’armée iranienne et les civils kurdes de Halabja. Ce sont des hélicoptères Bell, de fabrication américaine, qui ont déversé le gaz moutarde sur les civils kurdes. Ce sont des Mirage équipés de missiles Exocet fournis par la France qui ont permis de bombarder et d’écraser les insurrections kurdes et chiites. Et pendant que l’armée de Saddam, noyée d’armes occidentales de toutes sortes, bombardait et massacrait sans désemparer, Washington s’employait à bloquer au Conseil de sécurité toute résolution condamnant les crimes de guerre irakiens, allant jusqu’à accuser l’Iran d’avoir utilisé en premier des bombes chimiques. Exécuté, Saddam a emporté dans sa tombe des secrets gênants pour Washington et pour tous ceux qui avaient intérêt à le faire taire."


          • Laury 26 janvier 2010 16:48

            Tout a fait d votre avis et le deuxième a eu le même sort pour qu’il ne puisse publier ses mémoires
            A la gloire du Satan US ce peuple tellement hégémonique !!!Regarder ce qui reste de l’Europe
            après le passage US et Sioniste ?????


          • ZEN ZEN 26 janvier 2010 13:54

            Balthasar
            Toujours bon à rappeler...
            Je trouve que Sylvain ne creuse pas assez son sujet smiley


            • balthasar1er 26 janvier 2010 14:03

              @Zen
              Salut camarade
              Ici c’est une constante,on identifie jamais les vrais responsables,les véritables coupables seulement les seconds couteaux,c’est toujours les méchants arabes,les méchants musulmans les mauvais « nègres » dictateurs et les vertueux occidentaux,c’est d’un ridicule !!!
              On m’a refusé un article, à mon avis je suis trop peu consensuel à leur goût,ils n’ont même pas la décence de me signaler leur refus,ce monde est incroyablement hypocrite,on atteint désormais les abimes de l’incohérence et de la manipulation.


            • Antoine Diederick 26 janvier 2010 15:31

              Roi Mage, avant de trouver des coupables, tu ferait mieux d’oeuvrer pour la paix car qui pourrait dire qu’il ne serait pas, au nom de ses convictions ou de son intérêt , capable parfois de faire couler le sang....


            • Antoine Diederick 26 janvier 2010 17:44

              hey, Balthasar Premier des Gaules,

              t’as vu ton avatar, genre mec cagoulé avec la kalach à la main, style genre de « mec que jamais il épouse ma fille »....et tu t’étonnes


            • balthasar1er 26 janvier 2010 17:50

              @Antoine
              On ne part pas à la guerre sans son fusil hahaha.


            • Antoine Diederick 26 janvier 2010 18:18

              oui mais t’es pas à l’armée.....et tout d’abord sais - tu démonter ton fusil et le graisser ? Et surtout le remonter bandeau sur les yeux ?

              Cool, mec.....take it easy... smiley


            • Sylvain Rakotoarison Sylvain Rakotoarison 27 janvier 2010 08:46

              A Zen 13h54,

              Je me permets de vous rappeler que le sujet portait sur le principe de la peine de mort.

              Cordialement.


            • lerenard lerenard 26 janvier 2010 14:21

              condamné 4 fois à mort et n’être exécuté qu’une fois il a de la chance tout de même 


              • King Al Batar Albatar 27 janvier 2010 11:37

                Tu m’etonnne, il a eu une reduction de 75%, meme dnas le tissu il y a pas de reductions comme ça..... Plus fort que le sentier !

                Ils sont fort ces Irakiens !


              • jaicruvoir 26 janvier 2010 14:32

                Fallait-il exécuter Ali le Chimique ?
                La réponse de Ghandi
                « œil pour oeil et le monde finira aveugle »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès