Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Fantômes de 1914 : guerre mondiale : peut-on l’arrêter

Fantômes de 1914 : guerre mondiale : peut-on l’arrêter

Que peut faire l'électeur français pour arrêter la guerre en marche. L'article ne cache pas son pessimisme. L'empire a adressé un ultimatum à l'Iran. L'Iran peut-il faire autre chose que le rejeter ? L'empire en décomposition économique peut-il faire autre chose que de d'attaquer ? La France "intégrée" à l'OTAN a t-elle des marges de manoeuvre ? La réponse est oui mais les marges se rétrécissent dangereusement. L'élection d'un candidat demandant la sortie de l'OTAN serait le grain de sable qui enrayerait les plans de l'empire et empècherait la guerre des civilisations. Il serait temps de se réveiller.

Voici presque deux semaines que Vladimir Poutine a été élu et déjà les effets se font sentir ! En Syrie, renforcé par les livraisons d'armes russes, le régime Assad sort renforcé et plus solide que jamais. Le sommet des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) qui se tiendra le 29 mars à New-Delhi devrait entériner le principe du recours à d'autres monnaies que le dollar ou l'euro et créer les bases d'un mécanisme de clearing entre ces pays.
J'ai tâché de montrer la semaine dernière que les élections russes sont une des premières dates charnières du siècle avec 2001 évidemment. La Russie a pour 6 ans un homme fort fermement décidé à tenir tête à l'empire anglo-americano-européen. Il en a les moyens. Comment va réagir l'empire ?
Les élections donnent six ans de plus à Poutine pour mener à bien son programme pour la Russie . Diplomatique, militaire, économique, financier, institutionnel, médiatique, scientifique. On a enterré un peu trop vite la Russie sous la rouille de ses vieux arsenaux de l'ère Gorbatchev. La Russie qui a considérablement souffert de Eltsine et du FMI a résisté. Les forces de dissolution et de chaos n'ont pas eu raison de la Russie. Ni l'alcool frelaté, ni l'héroïne importée massivement d'Afghanistan. Ce qui avait mis la Chine a genoux au XIX ème n'a pas marché en Russie. Comme je l'ai écrit la semaine dernière, la contre-attaque est lancée à la mode russe, comme en 1812 ou en 1943.
Pendant ce temps et corrélativement, l'empire qui se heurte à cette résistance traverse une série de crises très dures. Le risque est grand de résoudre au moins temporairement les crises en provoquant des guerres à la libyenne (or + pétrole). A l'âge atomique, la guerre sera la fin de l'espèce, rendant insignifiantes toutes les autres promesses de campagne. Or, un ultimatum des Etats-Unis a déjà été remis à l'Iran par l'intermédiaire de la Russie : vous vous soumettez ou c'est la guerre ( source Kommersant, RT). Quand les Etats-Unis donnent un ultimatum, ils l'appliquent. Cette guerre peut être évitée par la mobilisation de toutes les énergies.
Les mots m'étant comptés, je suis salutairement contraint de faire court. Voici quelques pistes dont il faut comprendre qu'elles sont toutes enchevêtrées.
  1. Les pays composant l'empire (sauf l'Allemagne) se désindustrialisent. Certains parlent de niveau trop élevé de la monnaie. Ca joue certainement mais probablement moins que le style d'économie. Les Etats-Unis et l'UE ont adopté le modèle de libre échange monétariste et spéculatif britannique ; L'économie d'artifices et d'intelligence qui faisait enrager Napoléon s'est étendue aux Etats-Unis et à l'Europe pour devenir l'économie casino dans laquelle tout se vend et s'achète mais de moins en moins de choses sont produites. Virtualisation-fragilisation de l'économie. On achète avec ce qu'on aura vendu ou gagné, on achète ce qui n'est pas encore produit, on paie avec ce qu'on remboursera. Comme le système de Law au XVIII ème siècle, vient un moment où un grain de sable fait dérailler cette montagne de virtualités et d'anticipation. C'est le krach des subprimes qui est colmaté à coups de trillions comme de l'eau sur une réacteur atomique en fusion. Rien n'est réglé structurellement et ne fait qu'empirer.
  2. Les pays composant l'empire se paupérisent par robotisation et concentration de la richesse. On a pensé un temps que la société de services, puis de parcs d'attractions allait remplacer la société de production mais les centres d'appels délocalisés sont remplacés par des robots prospecteurs téléphoniques. Il n'y avait de richesse que d'homme il y a deux siècles. L'homme est devenu le fardeau de la société technique-informatique qui ne sait plus vraiment à quoi l'employer. Etudiants sur voie de garage, chômeurs, invalides, retraités, malades, sdf, personnes en addictions diverses. La proportion d'actifs utiles au système économique ne cesse de diminuer. Reste la guerre mais même elle se robotise. Que faire de cette masse d'hommes sans intérêt pour un système non humaniste ? La Russie, la Chine et le Brésil ont eux leurs immenses terrains à coloniser et à mettre en valeur.
  3. Les pays composant l'empire sauf exception allemande-centre-européenne et d'Europe du nord qui ont d'excellents réseaux modernes n'ont pas assez de moyens pour faire leur transition énergétique. Les énergies renouvelables, parfaitement rentables et cohérentes, demandent des investissements colossaux en une génération sans délaisser les anciennes infrastructures. Où trouver le trillon d'euros ou plus nécessaires au soutien d'une industrie naissante quand tous les pays sont perclus de dettes, USA en premier. Rénover les infrastructures d'eau, d'électricité, routes, ponts n'est déjà plus possible. Les hôpitaux et l'école sont à leur limite de thrombose ; Quand il faut 3 mois pour avoir un rendez-vous et que l'hôpital vous dit « faites attendre la maladie », l'économie n'est plus aux services des besoins. Elle est aussi malade que le patient. Le « trop peu toujours trop » tard atteint ses limites. Il faut craindre l'effet élastique : un début de développement suivi d'une brusque régression par paupérisation des ménages, collectivités locales ou états (le cas de la supression des aides au photovoltaïque en France est un bon exemple. C'était bien parti mais il n'y a plus d'argent dans ce système monétariste.
  4. Les pays composant l'empire ne parviennent pas à empêcher les pauvres que leur système crée à l'extérieur de venir chez eux. Les Etats-Unis ne peuvent pas rendre étanche la frontière avec le Mexique pas plus que l'Union Européenne (la forteresse Europe) ne parvient à empècher les vagues migratoires. Pis, quand un pays comme la Libye réussit et devient un pays d'immigration, on le destructure en créant les réfugiés économiques de demain.
  5. En mélangeant politique et économie, l'empire se tire régulièrement des balles dans le pied. L'embargo, mesure utilisée pour faire changer des gouvernements récalcitrants a beau avoir montré son inefficacité (sauf dans sa forme militaire qui est le blocus), on continue. L'embargo contre l'Iran est un bel exemple. Les Etats-Unis décrètent un embargo sur le pétrole et forcent l'UE à faire de même. Non seulement l'Iran trouve de nouveau acheteurs (Chine, Inde) mais renonce à l'Euro comme contrepoids face au dollar. Les échanges se font en yuans ou en or. UE - 2 Iran 1. Si l'Inde persiste à acheter le pétrole dont elle a besoin, elle pourait être également sous embargo ! Logique hallucinante de pays ruinés qui par aveuglement de puissance se ruinent encore plus en s'interdisant à eux-mêmes de commercer. Ce n'est plus la mondialisation mais la démondialisation. Si l'Inde commerce avec le Brésil il faudra aussi rayer le Brésil de la liste des pays autorisés à commercer. ? On quitte le domaine de la rationalité.
  6. L'armée américaine est encore très puissante mais n'est plus ce qu'elle était. Comme l'armée soviétique avant elle, elle est atteinte par la loi des rendements décroissants. Première pollueuse de la planète, elle doit maintenir des lignes de communications démesurées s'appuyant sur une pléthore de bases dans le monde entier. On peut parler de puissance mais quelle fragilité ! La guerre d'afghanistan ressemble à la guerre d'Espagne de Napoléon. Les soldats craquent psychiquement et retournent à la barbarie en tuant femmes et enfants. Savent-ils encore pourquoi ils se battent. L'armée américaine est en situation délicate en Irak et le problème de la coupure du détroit d'Ormuz en cas de guerre avec l'Iran semble insoluble ; Au Pakistan les relations avec les militaires et la population sont excécrables alors que le ravitaillement des corps expéditionnaires en afghanistan dépend d'une seule route au Pakistan et d'une au nord (contrôlée par Poutine). C'est un Dien Bien Phu en puissance mais en pire et en plus grand. Si on ajoute les manoeuvres de la flotte américaine en mer de Chine (plus un sous-marin atomique anglais au large des Malouines), l'empire semble échapper à toute logique et multiplier les provocations gratuites. Ce n'est pas un signe de puissance mais de désarroi. S'ajoute à ceci la constatation angoissante (pour l'empire) que l'efficacité des guerres diminue avec le temps malgré une inflation de moyens. La première guerre d'Irak ou la guerre du Kossovo ont montré l'écrasante supériorité militaire des Etats-Unis principalement. La seconde guerre d'Irak a été beaucoup plus longue et précaire avec trois millions de morts. L'Afghanistan est le bourbier intégral. La guerre de Libye a montré des capacités offensives bien plus faibles que celle du Kossovo. Les bombes ont vite manqué à tel point que les Etats-Unis ont du intervenir. Pourtant le coût des guerres ne fait qu'augmenter ! C'est pourquoi la tentation sera de plus en plus grande d'utiliser l'arme atomique tactique pour rétablir à moindre coût une suprématie écrasante. Enfin, comme chaque empire digne de ce nom, l'empire arme et forme des indigènes en pensant qu'ils seront la docile infanterie des futures guerres impériales. Pari risqué ! La difficulté de se débarasser des pirates en Somalie montre qu'il suffit de 3 ou 4 Somalies pour saturer les capacités de contrôle de l'empire. Après avoir crée le mythe du terroriste, l'empire donne vie à son monstre en déversant des armes sophistiquées un peu partout.
  7. L'alliance USA-Israël se fissure. Si le groupe de pression favorable à la défense inconditionnelle des intérêts de l'Etat d'Israël est encore très puissant au congrès américain et en Europe, des lézardes apparaissent. Les militaires du Pentagone se rebiffent à l'idée d'une nouvelle guerre, la CIA diffuse préventivement une sorte d'avis de non responsabilité disant qu'il n'y a pas de programme atomique militaire iranien. Les Etats-Unis ont fomenté des révolutions facebook / twitter pour se débarasser d'un coup de Ben Ali, Khadafi, Moubarak et Assad en faisant alliance avec les islamistes décrétés modérés. Pas de chance l'assemblée élue déclare en Egypte, Israël ennemi n°1 de de la nation arabe, demande au gouvernement de chasser l'ambassadeur d'Israël et refuse l'aide américaine. Du jamais vu : un événement historique par semaine ! En Lybie les islamistes « modérés » font manger le drapeau vert à des noirs africains. Pas très bon pour BHL et la gauche caviard. Reste l'incontestable butin de l'or et du pétrole libyen. De quoi tenir encore un peu. On peine à trouver une réelle logique dans cette pax americana. Le Proche Orient et le caucase du sud ne risquent-t-il pas de devenir les balkans d'où surgira une autre guerre mondiale ? Personne en 1914 n'imaginait le cataclysme que ça allait être. Si les milieux bellicistes aux Etats-Unis pensent avoir une guerre courte et limitée à l'Iran, il est probable qu'ils prennent leurs désirs pour des réalités.
  8. L'empire est confronté à une crise financière et économique qu'il ne parvient pour l'instant à enrayer qu'en appauvrissant sa population et en imprimant du papier. Les classes moyennes disparaissent. Cette crise rebondit de trimestre en trimestre et s'aggrave. Les populations, inquiètes ne savent pas comment réagir à cette agression d'un type nouveau. Des chefs de gouvernements sont expulsés et remplacés par les membres d'une grande banque américaine tandis qu'un des plus hauts dirigeants de cette même banque démissionne avec fracas prédisant un nouveau crash. On spécule sur la hausse tout en s'assurant sur la baisse. Les candidats à la présidentielle s'empressent de faire allégeance à la City de Londres de peur qu'une saute d'humeur d'une agence de notation double en quelques mois le service de la dette. Des pays sombrent dans la guerre civile. Aux Etats-Unis, des milices se forment, des états votent préventivement la récupération de leur souveraineté en cas de faillite de l'Etat Fédéral. On parle de seconde guerre de sécession. 30 000 drones sont autorisés à surveiller les américains tandis que la police locale est militarisée. Des camps d'internement sont préventivement mis en service au cap où. Une situation pré-révolutionnaire s'installe aux Etats-Unis tandis que les forces américaines sont éparpillées dans le monde entier. Le système semble être en état d'instabilité. La tentation est forte de tenter de régler par la guerre les révoltes internes et la faiblesse statégique externe.
  9. La personnalité du président Obama ne finit pas de faire couler de l'encre. Pour certain il est pire que Bush père et fils, pour d'autres il fait ce qu'il peut ; On parle d'un président sous chantage à la divulgation d'un faux acte de naissance ou sous chantage du groupe de pression sionniste (attaque de l'Iran contre réélection). Certains pensent qu'il est atteint du syndrome de Néron. D'autre que ce serait un candidat préfabriqué depuis longtemps par le système financier anglo-américain. D'autres qu'il attendrait son second mandat pour régler ses comptes à Wall Street ? Ce que l'on peut dire est qu'on ne sait pas mais que le candidat qui a fait campagne sur le thème de la paix en est à sa cinquième guerre. Pourquoi pas une sixième ? Les opposants républicains sont encore plus bellicistes que lui.
  10. Enfin les opinions publiques occidentales sont loin d'avoir la volonté pacifique qui existait avant 1914. Les medias sont presque entièrement vérouillés par la presse / tv, souvent propriété de marchands de canons. On sait quen 1914 ce pacifisme n'a pas résisté aux plans préparés et à la propagande. « les femmes se coucheront sur les rails pour empêcher la mobilisation ». « Les travailleurs de tous les pays ne voteront pas les crédits militaires ». On sait ce que ces beaux slogans sont devenus. Le pouvoir des opinions publiques pour arrêter les guerres est faible et invite au pessimisme. Il semble qu'on se dirige vers une stratégie de création de chaos par destructuration d'états (en gardant le pétrole) et en le maintenant éternellement par des drones téléguidés avec à la clef des millions de morts. In fine, le choc entre un empirequi semble décidé à jouer le tout pour le tout et un groupe de pays puissants et nuclaires décidés autour de la Russie à résister semble assez inévitable … sauf miracle comme une candidature indépendante de Ron Paul (adversaire notoire à la guerre) aux Etats-Unis ou un soulèvement aux Etats-Unis qui obligerait la puissance impériale à rapatrier en urgence ses troupes. La réintégration de la france dans le commandement intégré de l'OTAN force la France à être spectatrice ou supplétive au lieu de jouer le rôle qui pouraît être le sien. Si dans 6 mois des bombes atomiques et contaminent toute la planète dans un brouillard léthal et invisible, il faudra se rappeler qui a réintégré la France dans l'OTAN.
  11. Puisqu'une élection doit avoir lieu en France, il faut se demander : quelle marge de manœuvre reste-il à l'électeur ? Si la France met son véto à la guerre, l'empire se retrouve dans la situation de 2002 avec l'Irak : Anglos-saxons contre l'axe Paris-Moscou-Pékin (et en filigranne Berlin). La France se retrouve dans la situation de de Gaulle avec le Vietnam. Le choc des civilisation et l'importation de la guerre en métropole est évitée. Puisque Villepin et Asselineau ont été laminés par le système des 500 signatures, les candidats restants qui proposent de sortir de l'OTAN sont : Front de Gauche (Mélenchon), FN (Marine Le Pen), Debout la République (Nicolas Dupont-Aignan), très probablement Jacques Cheminade, Nathalie Arthaud et Philippe Poutou. Par contre ni Nicolas Sarkozy, ni François Hollande, ni François Bayrou n'envisagent la sortie de l'OTAN. Voter pour un de ces trois candidats c'est se trouver dans l'engrenage de l'article 5 du traité de l'Atlantique-Nord. L'électeur du protectorat français euro-américain n'a plus beaucoup de pouvoir sur sa destinée mais il n'est pas encore tout-à-fait nul. Deux pays en Europe ont inscrit dans leur constitution qu'ils ne feraient plus jamais la guerre à d'autres peuples (la France et l'Italie). Qu'ils le fassent. Compte tenu du fait que l'Autriche, la Suisse, la Suède, la Finlande, Malte, l'Irlande sont neutres en Europe, on verrait se dessiner une autre Europe : un bloc continental de pays qui renoncent à la guerre. L'empire anglo-américain serait limité à la Grande-Bretagne et à l'ex-europe de l'Est du groupe des ânes de Troie des Etats-Unis car les premiers détruits en cas de conflit. Non seulement il serait possible de sortir de cette UE qui ne marche pas, mais par une prise de judo audacieuse, tirer le tapis sous les forces de la guerre du chaos tout en réglant une fois pour toutes les vieilles querelles européennes non cicatrisée. On peut être utopique mais n'est-il pas urgent de l'être ?

Moyenne des avis sur cet article :  4.89/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • JahRaph JahRaph 23 mars 2012 15:02

    Bonjour à l’auteur.

    Merci pour cet article !
    Voici une interview très courte sur le sujet, mais d’une personne très intéressante : Yakov M. Rabkin.

    Si vous êtes intéressé pour rejoindre le Cercle des Volontaires en tant que rédacteur, n’hésitez pas !

    Cordialement,


    • xray 23 mars 2012 16:07


      SARKOZY sert le capital de la Dette publique. 
      Il est l’instrument de l’axe CIA-VATICAN. 
      Il n’a pas de compte à rendre aux Français. 

      Sarkozy sera réélu. Les US ont besoin de lui pour porter la guerre en Syrie et en Iran. 

      Le Grand Guignol politique (L’Europe des curés) 
      http://n-importelequelqu-onenfinisse.hautetfort.com/ 

      Le capital de la Dette publique 


        • SALOMON2345 23 mars 2012 19:14

          Qu’est-ce qui est le mieux : le cigüe, la défenestration ou le fusil de chasse ?
          Avez-vous une piste pour changer ce redoutable et angoissant destin si bien décrit ?
          Merci...et cela sans humour : ça urge !
          Salutations


          • Wendigo Wendigo 23 mars 2012 21:01

            de la prière, de la prière et un cierge !


          • Aldous Aldous 24 mars 2012 17:04

            La prière oui, mais gaffe au prêtre et à son cierge !


          • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 23 mars 2012 19:25

            Cher Monsieur,


            Billet intéressant. Analyse bien fondée. 
            L’article d’un autre contributeur de cette tribune mérite aussi votre attention :

            Bien à vous,

            Renaud Bouchard

            • Aldous Aldous 24 mars 2012 17:02

              Vous parlez de l’assassinat du prince Ferdinand ? 


              Mais c’est un conte de fée pour endormir les enfants !

              Non pas que l’assassinat n’ait pas eu lieu. Il a bien eu lieu mais un tel événement seul n’a aucune raison de declancher une guerre mondiale.

              Bref, il est temps de cesser de gober les versions officielles simplettes pour les gogos et les naïfs de l’époque.


              Presque 100 ans après il est ridicule de constater que les histoires de princes ont encore des adeptes.





            • Mefrange Christian Tallon 24 mars 2012 13:05

              Bonjour

              La France a réaffirmé en 1946 son caractère pacifique (c’est toujours valable aujourd’hui) (elle) "se conforme aux règles du droit public international et n’entreprendra aucune guerre dans des vues de conquête et n’emploiera jamais ses forces contre la liberté d’aucun peuple." Lien

              L’Italie aussi dans l’article 11 de la constitution de 1947 : L’Italie répudie la guerre en tant qu’instrument d’atteinte à la liberté des autres peuples et comme mode de solution des conflits internationaux« 

              L’OTAN dans sa version non pervertie n’est en soi pas incompatible avec la légitime défense en cas d’attaque. Dans sa version pervertie, pour éviter l’anti constitutionalité, des armées de juristes sont payées pour tordre le droit (droit d’ingérence, la R2P (responsabilité de protéger) ou alors des média sous contrôle ou des intellectuels »engagés« sont chargés de fabriquer des informations qui après coup s’avèreront complètement fausses mais qui auront rempli leur rôle le temps qu’il fallait. Après on passera à une autre info.

              Un cas d’utilisation perverse de l’article 5 de l’Otan est celle des attentats du 11 septembre aux États-Unis contre un État (l’Afghanistan.accusé d’ »héberger des terroristes") ; L’utilisation manifestement agressive et disproportionnée d’une alliance défensive rend celle-ci plus dangereuse encore.

              Le rôle des citoyens est d’apprendre à s’immuniser contre cette forme nouvelle de viol de l’intelligence. Je crois qu’Agora Vox y participe. 


            • thepouet 24 mars 2012 03:53

              Excellent article, j’ai particulièrement apprécié votre sens global de la situation.

               

              Rester conscient des choses, sans verser dans je ne sais quelle exagération ( conspi ou autre),ni non plus minimiser ou dénier ce qui est désormais évident ( état du système financier, réalité des intentions et pratiques de l’empire ...)


               Votre lecture de la crise au moyen orient va entièrement dans le sens de l’analyse faite par Lyndon Larouche. ( à moins qu’elle n’en soit inspirée ? )

              A ce titre la vidéo « guerre et dépopulation » mis en ligne en novembre 2011 sur le site de solidarité et progrès, explique les intentions de l’empire et ses « ressorts »

              Certaines sphères poussent le monde à la direction décrite et dénoncée dans la vidéo.

               

              Qu’il me soit ici permis de rappeler qu’un seul candidat aux présidentielles nous a alerté sur le contexte d’une balkanisation du Moyen Orient, comme il y a un siècle à Sarajevo, menant tout droit à un conflit sans précédent.

               Jacques Cheminade

              C’est le sens de sa candidature :

               

              Il s’agit d’abord de nous rendre conscient de la situation, si ce n’est déjà fait

              ( Fascisme financier menaçant si ce n’est omniprésent, situation explosive au Moyen Orient ...)

               

              Et surtout de nous expliquer qu’il est possible, - et comment le faire - de rompre avec ce joug, avec ce TINA, qu’ il est possible de dédier la politique, l’économie et la structure entière de la société au développement de l’être humain, d’en faire le centre et la priorité, à condition de le vouloir, de le décider ensemble, avant que les petits cochons ne nous mangeassent.

              Techniquement cela suppose de couper, et vite, ce morceau de viande morte qui menace une gangrène intégrale, et au nom duquel on imposera une austérité létale.

              ( càd Couper les banques en deux. )

               

              J’arrête ici par respect pour ceux qui le hors-sujet horripile.

               

              En souhaitant cependant que ceux-ci restent conscients que les forces sombres poussant à allumer une mèche au Moyen Orient sont les mêmes et aussi sombres, qui refusent ( et en sont effrayés ), les solutions économiques et financières développées par Jacques Cheminade.

              Il est, jusqu’à preuve du contraire, le seul candidat apte, par ses idées et non par son score, à ébranler le système, car tapant trop juste, et là où ça fait mal.

              Si vous percevez que quelque chose se joue là, c’est maintenant, et pas dans un mois, qu’il faut faire connaître le bonhomme, le vrai, pas le diable que les média en font !  smiley

               

              PS1 : 30 000 drones ? Je l’apprends ici, 30 000 ??? … C’est tout simplement hallucinant ! smiley

              PS2 : Quoi ? Avox  ose publier un article qui ne traite pas DU sujet, le vachement plus mega important des sujets : la pièce de théâtre jouée à Toulouse cette semaine ?  smiley

               

              Bonne journée !


              • diverna diverna 24 mars 2012 07:28
                Je ne vois qu’un concert de louanges. Je suis plus septique. La guerre en Irak a débouché sur un scandale de manipulation avérée des médias et les américains ne me semble pas prêts à avaler une autre couleuvre. La guerre en Iran était déjà imminente il y a 3 ans... Enfin, s’attaquer à l’Iran alors que la Syrie a pris le devant de la scène ? 
                Paradoxalement, il se pourrait que le semi-soutient de Poutine à la Syrie maintienne l’Iran loin des projecteurs et d’un conflit.

                • Aldous Aldous 24 mars 2012 16:56

                  La machine à faire avaler les couleuvre fonctionne déjà. À plein régime malheureusement.




                • easy easy 24 mars 2012 12:05


                  Vous n’aimez pas la guerre, moi non plus.

                  Vous avez cité cependant un ancien guerrier en référence
                  «  »«  » L’économie d’artifices et d’intelligence qui faisait enrager Napoléon s’est étendue aux Etats-Unis et à l’Europe pour devenir l’économie casino dans laquelle tout se vend et s’achète mais de moins en moins de choses sont produites«  »«  »

                  C’est à vil prix que N1er avait vendu la Virginie aux premiers états américains et c’était pour financer son invasion de l’Angleterre.




                  Pour faire la guerre façon Libye, il faut un accès à la mer. Un accès non refermable. Il faut des sous-marins et des porte-avions.

                  Les pays qui ne disposent pas de tels accès certains aux océans (c’est le cas de la Suisse, de l’Autriche mais aussi de la Suède et de la Finlande. Et encore de bien d’autres pays, même en Europe) devraient s’organiser, de manière rampante, pour saper le bellicisme avoué des autres pays. Peut-être le font-ils mais de manière si rampante que personne ne les voit agir.

                  Toujours est-il que si la France, qui en a les moyens technologiques, financiers et donc maritimes, renonçait, elle aussi à ces plateformes guerrières, ça serait un signal pacifiste extrêmement fort.

                  Pour autant, est-ce que ce pacifisme gênera aux entournures les pays qui en ont les moyens et qui poursuivraient leurs dotations en plateformes guerrières ?




                  En fait, ne serait-ce que pour faire la Police civile, il faut des frégates armées et finalement de plus en plus armées contre des bandits de plus en plus armés.
                  Quand on possède des littoraux, c’est inévitable, on possède des plateformes armées. Et partant de là, un peu armée, beaucoup armées, il n’y a plus de barrière éthique ou idéologique.


                  La France aura donc toujours des plateformes armées sur les mers. Et partant de là, elle aura toujours des avions armés et finalement une armée. Le cercle vicieux du surarmement des part et d’autre est de toute logique humaine et il n’est donc pas nouveau.

                  Ca fait que le pacifisme, s’il doit constamment être dit, juré, promis, ne doit pas aller jusqu’à concevoir Zéro armée.

                  Le pacifisme ne peut qu’être énoncé à un niveau certes national déjà mais aussi, bien entendu, international « Nous ne serons jamais les agresseurs »

                  Ce n’est que sur ce point ou de cette manière et en appliquant cette retenue, que nous pourrions prouver notre pacifisme.

                  Là, avec la Libye, nous ne l’avons pas prouvé cette retenue idéologique. Alors que nous l’avions prouvé dans l’épisode Villepin-ONU.

                  Tant pis, le parjure a été fait sur le coup de la Libye ainsi que sur le coup de l’Afghanistan.
                  Mais c’est de toute logique humaine. Comme le pacifisme ne peut être, pour la France, que déclaratif, une fièvre, un coup de sang ou d’humeur et hop, cette belle déclaration part à la poubelle.


                  Il ne faut pas rêver à autre chose de notre part qu’une succession de déclarations pacifistes de temps en temps déniées ou contournées pour passer à des déclarations bellicistes.

                  C’est ça l’humain.

                  Ca ne veut pas dire qu’un paciofiste doit rester inactif ou fataliste. Pas du tout. Il doit constamment dire et de mille manières que la paix vaut mieux que la guerre. Dans le cas de la Libye, les Français pacifistes auraient dû se faire entendre bien plus fort mais sans doute n’étaient-ils pas bien nombreux.

                  La Libye était un des cas où il aurait été le plus facile de s’abstenir d’intervenir et c’est pile sur ce coup que nous avons pris l’initiative. Quel dommage !
                  Le coup de la Libye, où l’on aura vu tellement de Français lever les bras au ciel parce que Kadhafi était un méchant et qu’il fallait donc l’éliminer nous a prouvé que nous sommes une majorité à fantasmer faire la Police même au-delà de chez nous. De dire ce qui est Bien, ce qui est Mal au-delà de chez nous ; de manière universelle.

                  « République bananière » étant une expression formulée par des millions de Français, elle prouve notre arrogance.

                  On ne peut pas être vraiment pacifiste quand on ne limite pas le champ de ses jugements à son jardin.

                  Dès qu’on se permet de porter un jugement sur le jardin du voisin, on démontre son bellicisme.

                  « Il arrose trop, il gaspille de l’eau »
                  « Il n’arrose pas assez, il ne respecte pas les plantes »



                  A part ça, votre exposé est trop thèse
                  Il manque l’antithèse alors qu’elle existe en permanence. Sans elle, sans les courants pacifistes, nous serions constamment à feu et à sang.


                  • Aldous Aldous 24 mars 2012 16:55

                    L’antithèse c’est que nous sommes contèrent à feu et à sang mais que l’endoctrinnement médiatique nous fait croire que nous sommes en temps de paix.


                  • mortelune mortelune 24 mars 2012 15:06

                    Les USA est peuplé de cowboys, des malades fachos manipulables à souhait. Mais bon, il semble que les camps FEMA ne servent pas à y mettre des poulets et la nouvelle arme anti émeute ne soit pas pour les lapins. Ils vont ramasser les ricains qui vont pas aller dans le sens de la marche...


                  • Aldous Aldous 24 mars 2012 16:52

                    Le talon d’Achille des empires est le coût deleur infrastructure.


                    L’empire rom’ain s’est lentement effondré de l’interieur car il ne parvenait pas à maintenir les immenses troupes nécessaires à la sécurité d’un territoire devenu trop vaste pour ses ressources.

                    Il a agonise 300 ans durant.voire 1500 ans si on parle des provinces orientales ( Byzance)

                    Les premiers signes de l’effondrement intérieur des USA sont visibles depuis 1970.

                    Sa stratégie actuelle est de devenir global avant que ses sources s’épuisent afin de ne pas laisser l’opportunité à des concurrents de prévaloir à l’occasion de sa chute.

                    Ça ne marchera pas mais nous auront droit, comme lors de la décadence romaine à un flambée du nombre de batailles et d’assassinats politiques, d’empereurset de généraux à l’époque, Kadafi et autres Ben Ali aujourd’hui.

                  • Mefrange Christian Tallon 24 mars 2012 18:05

                    Oui c’est aussi mon opinion. 50 % de la population des États-Unis est déjà sous le seuil de pauvreté américain . Il y a donc bien paupérisation pour maintenir des lignes de communication, bases et troupes démesurées. A l’âge nucléaire les convulsions d’un empire blessé inquiètent même si l’exemple Russe est heureusement là pour montrer que le pire n’est pas toujours certain. L’Ukraine et la Khazakstan ont accepté de redonner leurs fusées et aucune fusée n’est partie. Comme avec Tchernobyl on a eu chaud


                  • Aldous Aldous 24 mars 2012 15:14

                    Bel article avec une description intelligente et percutante de la situation.


                    Il manque juste uelques mots que la politique de globalisation de l’empire par la voie des armes, voir la Nouvelle Carte du Pentagone.

                    http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/nouvel-ordre-mondial-la-carte-du-92889

                    Je reste juste un peu circonspect sur la fin, concernant les moyens démocratiques de peser sur le cours des événement.

                    Nous vivons dans une illusion démocratique complète.

                    L’illusion démocratique ne peut évidemment pas déboucher sur des chanchements de cap !

                    • Luxum Luxum 26 mars 2012 21:58

                      Votre vision de l’avenir ici semble bien différente de celle exposée dans votre article « Le monde qui vient ». Comment expliquez vous cela ?


                    • Mefrange Christian Tallon 24 mars 2012 15:52

                      Merci pour ces remarques. Le but de mon article n’a pas pour but d’arrêter la guerre mais veut alerter sur les menaces d’utilisation d’armes atomiques. L’uranium appauvri a déjà été assez employé et les champs de bataille « humanitaires » du Kosovo, Irak, Libye, Afghanistan. Il est toxique en tant que métal lourd et comme élément radioactif. Les sources d’information sont nombreuses et concordantes (ici par exemple). Une particule d’uranium respirée restera dans les poumons et au fil des désintégrations tuera l’occidental qui a eu la gentillesse de libérer la population opprimée de son dictateur sanguinaire. Les photos de bébés malformés sont tellement terribles qu’elles en sont insoutenables.

                      On apprend ensuite que pour détruire des réacteurs iraniens il faudrait des bombes atomiques tactiques, que « la bombe atomique »« de l’ordre de quelques Hiroshima »« a sa place sur le champ de bataille.

                      La célèbre formule de Shakespeare »des aveugles gouvernés par des fous" a peut-être toujours été vraie mais nous sommes déjà dans un brouillard de fond radioactif. La baisse d’efficacité du système immunitaire et le nombre de cancer ne va que s’accélérer. On n’y échappera plus que par un système de santé encore plus performant et préventif. On a cru que l’arme atomique était une arme destinée à ne pas être utilisée. On s’aperçoit que c’est faux.

                       Il est donc urgent de bannir la guerre et de transformer cet énorme potentiel militaire en industrie civile. Ce n’est plus du tout une position pacifiste mais de survie de l’espèce. On peut par contre garder les capacités logistiques et d’organisation de l’armée. Le chaos c’est pour les riches qui peuvent se payer des gardes du corps et se barricader dans leur villa sur une île. Candidats, rapatriez le contingent d’Afghanistan avant l’été. Comme août 1914 et septembre 39 il faut s’attendre à un été chaud. On espère évidemment toujours se tromper.


                      • Aldous Aldous 24 mars 2012 16:41

                        Entièrement d’accord avec vous.


                        Cependant, les prises de consciences ne précédent jamais les catastrophes.

                        De plus, l’humain à une tendance nocive à ignorer les causes indirectes pour se focaliser sur l’immédiat et les apparences.

                        Le nucléaire étant invisible, indétectable, insensible et ne tuant pas immédiatement, personne ou presque ne se mobilisera. De même l’épidémie de cancers ne se voit pas,chacun mourant a petit feu dans son coin sans qu’onpuisse incriminer telle ou telle source.


                        De plus nous vivons dans un monde de comm’ aseptisée ou les réalités de la guerre ne passent plus jusqu’à l’opinion comme à l’époque du Vietnam. La leçon à été retenue etlepentagonne fait la guerre sur le terrain médiatique aussi.

                        Enfin, le grand public ne connaît de l’arsenal de guerre qu’une partie infime de ce qui est réellement utilisé, et l’Uranium appauvri est le plus connu !

                        La guerre ne se fait plus uniquement sur les terrains d’opérations et en période de guerre. Il y a une guerre de basse intensité permanente et universelle sur tout le globe et toute la population sest visée.

                        Une guerre psychologique (stratégie du choc, Naomi Klein) Guerre technetronique (between two ages Zbiegniew Brzezinski) qui a des implications sociales, climatiques, sismiques, écologiques...

                        Le travail de pédagogie sera très long, mais il commence à progresser grace notemment à des lieux comme agoravox et des auteurs de qualité comme vous.

                        Merci donc.








                      • Mefrange Christian Tallon 27 mars 2012 17:36

                        Tout à fait d’accord avec vous ! Les masses se réveillent peu à peu mais c’est lent ! Si les prévisions du GEAB n°63 sont justes, le rythme de la crise ira beaucoup plus vite que la prise de conscience efficace du corps social.
                        Par contre une fois la crise vraiment déclenchée, il faut s’attendre à ce qu’Agora Vox et ses contributeurs ne soient plus pris pour des guignols et qu’on les lise un peu.
                        Donc continuer à informer, alerter, réveiller comme vous le faites si bien depuis 2006
                        Je lis sur le MAP5 de mars 2012 que : « Le recensement US révèle que la moitié  de la population américaine a désormais basculé dans la pauvreté ». (cette information mérite tout un article). Information à vérifier mais le GEAB est fiable. Heureusement un bloc dont ne fait pas partie la France semble avoir la volonté de lutter. Malheureusement la France n’en fait pas partie et malheureusement le président sortant peut être réélu.
                        Quoi qu’il arrive, continuons à informer notamment sur le prochain sommet des BRICS dans 2 jours.


                      • Christoff_M Christoff_M 25 mars 2012 03:37

                        Les mondialistes sont prêt à tout pour garder leur influence sur le monde actuel et surtout sur des zones stratégiques de production... on nous bassinait avec le pétrole, se pointe à grands pas une guerre de l’eau et des denrées de base qui va vite dégénérer...

                        Une certaine guerre froide avec des zones de front est en train de se remettre en place depuis la réélection de Poutine et la Syrie est une zone de test entre les anciennes et les nouvelles puissances ( Chine, Russie, Brésil, Iran et autres...) qui commencent à en avoir ras le bol des discours de morale à l’ONU style Hilary Clinton alors que ces mêmes occidentaux ont un double langage avec le soutien de l’armée israélienne meurtrière et fasciste...

                        Les Russes ont besoin de stabilité pour leurs nouveaux gazoduc et pipeline vers l’Iran ou l’Asie, la Turquie suite aux attaques de Sarkozy penche de plus en plus à l’Est !!

                        Certains vont vite rappeler aux occidentaux, aux américains et à leurs valets européens de l’Ouest et Israël, qu’ils sont minus et qu’ils n’ont plus les cartes en main...d’ailleurs les militaires américains ont vu le vent tourner en Irak et en Afghanistan, le Vietnam ter est la !!
                        Seul les politiques style Obama et les anciens colons européens paradent encore dans les discours, mais la Syrie et l’Afghanistan prouvent que leur grandeur est derrière eux !!

                        des conflits civils et des incidents fissurent l’Europe qui est restée sur des références d’un autre monde alors qu’elle n’a plus la main sur le plan énergétique et des armes face à la Russie et la Chine associés à l’Iran, la Syrie, l’Algérie et le Venezuela de Chavez...
                        Nos prix n’ont pas fini de flamber alors que les russes disposent de réserves immenses et les distribuent à leurs « amis » ou partenaires stratégiques...

                        Inutiles de dire que nous avec un fanatique des states d’antan et de Bush avec le personnage de Sarkozy nous sommes mal vus, mal barrés et mal servis dans l’énergie, car Poutine et de nombreux pays arabes ne peuvent plus encadrer la France, il a même réussi à nous brouiller avec la Turquie tout ça à cause de son système mafieux de cadeaux à certaines communautés, indigne d’un homme d’état en France !!


                        • Christoff_M Christoff_M 25 mars 2012 03:55

                          Certains vont tomber de haut avec la puissance occidentale, de nombreux hauts gradés militaires mêmes américains, freinent des deux pieds après l’Afghanistan et l’Irak qui sont devenus des bourbiers ingérables...

                          Des puits de forage rouvrent en banlieue parisienne, vous n’avez pas fini d’être ennuyés et pollués finis les mirages de l’écologie à deux balles vantés et vendus par les verts incompétents choisis par les mondialistes ou des cryptos écolos comme NKM qui sont des vendues au système du commerce et de l’argent...

                          Si on voulait intervenir en Syrie ou en Iran on l’aurait fait depuis longtemps, mais en dehors du fait que derrière les armes viennent de Chine, de Russie et de Venezuela, d’Algérie ou des émirats...
                          est que les occidentaux surtout les états unis, ne commencent pas à avoir du mal à justifier leurs budgets colossaux de dépenses en période de crise !!

                          Ce qui est sur c’est que nous rentrons à nouveau dans une grande période de guerre froide entre deux grands axes et que les crises et les attentats vont fleurir partout, on invoqueras les terroristes, les jihadistes ou autres alors que depuis plus d’un siècle il s’agit de règlements de comptes entre les deux grands axes qui n’ont jamais changé, malgré tous les moyens mis en oeuvre par les states et la CIA pour corrompre et convertir en vache à lait pour les banques occidentales, certaines grandes puissances étrangères... quitte à faire sauter des bombes chez les civils innocents ou abattre des innocents dans la rue, pour créer un effet de choc, comme avec le chomage entretenu, pour faire plier certains pays ou il reste des résidus de gauche (la vraie) et supposés etre contre le système du NOM...

                          Le cas de la Grèce traitée comme tapis de sol et paillasse des financiers mondiaux est évocateur de la puissance néfaste des mondialistes... les journalistes sont trop en Syrie, on créée un conflit ou un attentat à l’autre bout de la planète pour qu’ils aillent voir ailleurs !!
                          Qui se soucie encore du Darfour chez nous, des acteurs style Clooney ou Gere font plus de boulot sur le terrain que nos politiques qui courent mettre une calotte en Israël pour montrer leur ame vendue au système americano sioniste !!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès