Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Fin de règne où pourquoi l’Empire s’allie avec des (...)

Fin de règne où pourquoi l’Empire s’allie avec des terroristes

Depuis la seconde guerre mondiale, l'Empire a toujours utilisé les terroristes pour servir ses propres desseins. La guerre d'Afghanistan de 1979/89 est un très bon exemple d'utilisation des terroristes, ils ont servi de tampon pendant toute la durée de la guerre froide.

Après l'effondrement du bloc soviétique en 1989, l'Empire promettait à ceux qui rejoindraient leur camp 1000 ans de paix et de prospérité, plus rien ne pouvait s'opposer au règne éternel des défenseurs de la liberté de la pensée unique. C'était sans compter sur ces trublions de terroristes qui mordirent la main du maître et voulurent une plus grosse part du gateau, c'est à ce moment que l'impérialisme déclara la guerre au terrorisme international.

Mais cette guerre n'a pas d'issue possible et ne peut être gagnée par aucun des deux camps même si pendant un temps (après 2001), les organisations terroristes ont été considérablement affaiblies.

Depuis la crise de 2008, la donne a complètement changé et l'impérialisme cherche par tous les moyens à conserver son leadership mondial. Afin de conserver son hégémonie, l'Empire a bien compris qu'il ne pouvait pas guerroyer sur tous les fronts d'autant plus que la guerre économique et le contrôle des ressources fait rage avec les puissances montantes.

C'est très clair depuis les élections égyptiennes, on voit bien maintenant la redistribution des cartes et les accords qui ont été passés entre les organisations terroristes appelées "combattants pour la liberté" et l'Empire. En 2001, les USA n'auraient jamais accepté de voir s'installer en Egypte un gouvernement dirigé par les frères musulmans qui est théoriquement de par son idéologie une menace pour Israël et le monde laïc.

Ces deux idéologies apparemment incompatibles ont quand même trouvé un terrain d'entente si l'on suit l'actualité par l'intermédiaire de l'Arabie Saoudite. L'impérialisme s'est toujours accomodé du wahhabisme qui sévit actuellement au Mali. Vous comprenez pourquoi nous n'avons rien fait pour éviter la destruction des mausolés musulmans à Tombouctou. Pourtant, ce n'est pas les bases militaires impériales qui manquent en Afrique, il aurait été facile d'intervenir pour sauver le Mali (ancien allié de Kadafi) de l'invasion des djihadistes.

Le rôle d'intermédiaire joué par l'Arabie Saoudite entre les terroristes et l'Empire est difficile à appréhender. Certes, cela permet au wahhabisme de s'étendre sur le continent africain mais le redécoupage de l'Afrique entre l'Empire et ses alliés semble être l'objectif principal.

L'actualité du moment c'est la Syrie avec son cortège de désinformation de tous les côtés. Toutes les guerres s'accompagnent d'une guerre à l'information mais la situation est aujourd'hui très différente grâce à internet. Les gouvernements ne peuvent plus mentir à leur population commme ils ont pu le faire auparavant, ce qui pouvait être caché ou minimisé n'est plus possible grâce au web.

Même avec internet, il est très difficile de démêler le vrai du faux pour le citoyen lambda que je suis. La seule chose dont je peux être sûr c'est que ce pays est actuellement envahi par des groupes terroristes financés par l'Empire et ses alliés.

L'impérialisme a donc trouvé dans les organisations terroristes l'aide dont elle avait besoin pour conserver à tout prix son statut d'hyper puissance. Heureusement pour la paix dans le monde, les puissances montantes ne sont pas aussi belliqueuses, pour combien de temps encore vont elles supporter la domination impériale ?

Cette guerre contre le terrorisme international a été perdu en 2008 quand l'Empire s'est effondré avec la crise des subprimes et sa montagne de dette. Pour conserver sa suprématie, l'Empire n'a rien trouvé de mieux que de s'allier avec ses ennemis d'hier sans en mesurer les conséquences sur le long terme.

L'impérialisme a sacrifié sur l'autel de Mammom les valeurs humanistes qu'elle prétend représenter en échange d'une aide terroriste pour contenir sa perte d'influence sur la scène internationale.

Conséquence de cette alliance contre nature, une guerre que l'on croyait gagnée depuis longtemps réapparait, celle des libertés contre les gouvernements qui s'accomodent si bien de la finance et de la régression des libertés individuelles.

Autre conséquence de cette alliance contre nature, le terrorisme international a encore de beau jour devant lui ...


Moyenne des avis sur cet article :  4.23/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • Gonzague Gonzague 8 août 2012 09:22

    Un gros bémol à cet article : avant d’utiliser un terme, « l’Empire » en l’occurrence, donnez une définition précise de celui-ci ou, à défaut, votre propre définition de la chose. 


    • jako jako 8 août 2012 09:52

      Empire n’est pas un mot à expliquer ici, tout l monde comprend de quoi il s’agit, surtout depuis que GB a déclaré : « vous êtes avec nous ou alors vous êtes notre ennemi », dans sa pharse empire est remplacé par « nous », il s’agit donc des states et de tout ceux qui les suivent ou parfois même les précède. 


    • Gonzague Gonzague 8 août 2012 09:54

      Et un second gros bémol : les terroristes, c’est quoi ? C’est qui ? C’est une ethnie ? Ils sont terroristes comme d’autres sont Noirs ? N’y a-t-il aucune autre raison à leurs actions violentes que leur instinct, lui-même guidé par leur atavisme terroriste ? 


    • Jean-Fred 8 août 2012 09:57

      Bonjour Gonzague,

      J’ai volontairement usé (et abusé) de la métaphore, je ne pense pas qu’il soit si difficile que ça de reconnaître les acteurs représentant l’Empire.

      Par Empire, j’entends les pays qui sont sous commandement militaire de l’OTAN et leurs alliés.


    • Gonzague Gonzague 8 août 2012 10:04

      Le problème de cette définition est que la France ne faisait donc partie ni de l’empire ni du mystérieux et sibyllin ensemble compris par le terme « les terroristes » jusqu’en 2007. Ni le Japon, ni la Chine, ni la Russie, ni l’Iran. Y aurait-il d’autres pôles et sphères d’influence non assujettis à ces deux visions du monde et dont le poids ne serait pas négligeable ?


    • Jean-Fred 8 août 2012 10:15

      La France a fait partie de l’OTAN jusqu’en 1966 puis à réintégrer le commandement en 2009.
      Même si la France ne faisait plus partie du commandement militaire de l’OTAN durant cette période, elle est restée son allié et elle participait à se titre aux exercices militaires.


    • Jean-Fred 8 août 2012 10:28

      Concernant la définition des terroristes, elle change suivant les époques et les alliances en cours.

      Les terroristes d’hier sont aujourd’hui appelés « combattants pour la liberté » dans nos médias sauf pour l’Afghanistan mais c’est en train de changer.

      Par terroriste, j’entends donc tous les groupes armés que l’Empire a combattu entre 2001 et 2010 avant de changer progressivement de position.


    • Ronald Thatcher rienafoutiste 8 août 2012 10:47

      L’Empire peut être aussi les malfaisants apatrides de la City de Londres et de Wall Street.
      les britanniques, ancienne puissance coloniale et premier dans le blanchiment de l’argent de la drogue avec leurs sattelites off-shore et leurs banques pourries, étant un des principaux acteurs de la destabilisation actuelle.


    • Gonzague Gonzague 8 août 2012 11:58

      Concernant la présence de la France dans l’OTAN, effectivement, celle-ci a contribué aux guerres du Kosovo et de l’Afghanistan (avec notamment l’octroi aux Etats-Unis de matériel totalement inutile) . Ce qui n’en fait pas pour autant un membre de « l’Empire », sachant qu’elle n’a par exemple pas volontairement participé à la guerre du Golfe, mais qu’elle a réagi à une prise d’otages de ressortissants français. Elle n’a pas aidé les USA dans leurs bombardements incessants de l’Irak, du Soudan, de la Somalie dans les années 90, ni aidé les contras dans les années 80. 

      Qu’on s’entende bien, c’est surtout votre vocable et la légèreté binaire de votre « démonstration » qui me gêne. Et que faites-vous, comme précisé plus haut par mes soins, de la Chine, de la Russie, de l’Iran, du Japon ? C’est la raison pour laquelle je vous demandais de préciser vos propos et de définir correctement les termes que vous utilisez, attendu que l’on pourrait croire, en lisant votre article, que vous découpez le monde en deux, votre « empire » et les « terroristes », qui selon mon avis se défendent et n’attaquent jamais les premiers, qui de fait ne sont pas des acteurs mais des réacteurs. (ahaha)

    • SEPH 8 août 2012 12:52

      L’Empire désigne les Etat-Unis dont les alliés les plus proches sont  : Israël, l’Europe occidentale , les monarchies du Golf ( Qatar, Arabie Saoudite, ..),....Notons que ces alliés sont des « colonnies » États-uniennes.

      L’EMPIRE a pour stratégie la domination du monde et l’appropriation des richesses pour une minorité de personnes très riches
      qui sont les véritables maître de l’appareil d’Etat de l’Empire et de ses alliés.( cf  : le groupe Bilderberg  : http://www.syti.net/Organisations/Bilderberg.html&nbsp ; )


    • Jean-Fred 8 août 2012 14:58

      @Gonzague que je cite « Et que faites-vous, comme précisé plus haut par mes soins, de la Chine, de la Russie, de l’Iran, du Japon ? ».

      Ce sont les puissances montantes, lire "Heureusement pour la paix dans le monde, les puissances montantes ne sont pas aussi belliqueuses, pour combien de temps encore vont elles supporter la domination impériale ?« 

      Le Japon est un cas à part puisque ce sont les USA qui assurent encore leur sécurité et avec la catastrophe de Fukushima, ils ne sont pas prêt de se relever.

      Le monde que je décris n’est pas »coupé en deux", je constate seulement que l’Empire a conclu un accord avec le terrorisme international pour garder son statut d’hyper puissance qu’elle ne veut pas partager avec les puissances montantes en dépit du bon sens.


    • edzez edzez 8 août 2012 09:51

      Pour moi l’empire , c’est l’otan et la coalition.


      http://fr.wikipedia.org/wiki/Gladio  l’utilisation des terroristes ( armés secrètes de l’otan) existe depuis la fin de la deuxieme guerre, cf l’affaire glavio .

      • Jean-Fred 8 août 2012 10:07

        Bonjour et merci pour votre commentaire.

        Pour ceux qui s’intéressent de près à cette affaire, je conseille vivement de lire « Les armées secrètes de l’OTAN » découpé en 11 parties de Daniel Ganser enseignant à l’université de Bâle (Suisse).

        Le réseau Gladio a été dévoilé par le juge Felice Casson (magistrat italien).

        Très enrichissant pour ceux qui ont quelques heures de lecture devant eux !


      • Soi même Soi même 8 août 2012 10:19

        Ce que vous relaté sous le vocable de terroriste, dans l’histoire, cela s’appelait mercenaire, rien de nouveaux en réalité. Juste la méthodologie qui a changer, officiellement personne nome grattas sur les territoires que l’on contrôle, bien venue sur les territoires où le leadership n’est pas assuré ! 

        L’intégrale du discours d’Alain Chouet au Sénat

        http://www.dailymotion.com/video/xc6jyy_l-integrale-du-discours-d-alain-cho_news

        LE POUVOIR DES CAUCHEMARS (11 septembre 2001 / terrorisme)

        http://www.dailymotion.com/video/xcn73w_le-pouvoir-des-cauchemars-11-septem_news?start=0


        • Furax Furax 8 août 2012 10:24

          Au moins les choses sont claires.
          Tout le monde sait maintenant qu’ AL Quaîda n’est qu’une émanation de la CIA.
          Qui va encore nous traiter de « complotistes » ?
          http://www.alterinfo.net/notes/Plusieurs-milliers-de-mercenaires-recrutes-par-la-CIA-terrorisent-la-Syrie_b4575903.html

          Maintenant Hollande, attention :
          http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2726


          • Gabriel Gabriel 8 août 2012 10:40

            Pourquoi les pays occidentaux à politiques purement capitalistes font ils subitement chuter les tyrans qu’ils ont mis au pouvoir dans les pays sous développés afin d’en piller les richesses ? Pourquoi financent t-ils en sous mains ces révoltes sachant pertinemment que le pouvoir sera pris par les islamistes ? J’ai une petite idée mais, c’est léger… Sachant que nous ne pourrons jamais nous entendre avec des extrémistes religieux à visée expansionniste, car c’est bien de cela qu’il s’agit à terme. Ces gouvernements religieux qui auront les pleins pouvoirs appliqueront leurs modèles de société avec toutes les restrictions libertaires que cela suppose donc, nous aurons face à nous des dictatures du style taliban. Je me demande si cela n’est pas prétexte à préparer un conflit de civilisation planétaire qui dans leurs petites têtes de désaxés (je parle de nos dirigeants) règlerai le problème d’une crise financière insoluble et redonnerai un coup de fouet à leur petit commerce (d’armes entre autre …) 


            • joletaxi 8 août 2012 14:03

              Belle démonstration.
              D’ailleurs l’empire est responsable de tout, un peu comme le réchauffement climatique.
              Je me demande même si la carie qui commence dans une de mes molaires...

              Maintenant expliquez-moi en quoi l’empire(lisez les USA) auraient intérêt à détrôner ce bon Ben en Tunisie ?
              De même ce brave Moubarrak, qui était plutôt accommodant avec Israël ?

              Pour la Lybie, admettons que l’empire avait des vues sur le pétrole.Mais si le peuple lybien était aussi unanimement heureux de son tyran, je ne vois comment 500 ou 1000 barbouzes auraient pu faire descendre les gens dans la rue.
              L’intervention de l’empire, pour meurtrière qu’elle a peut-être été( on cite des chiffres sortis du chapeau) n’a-t-elle pas empêché un scénario tel que l’on peut voir tous les jours en Syrie ?

              Une chose est sûre, votre théorie ne laisse aucune place au désir de ces peuples de sortir d’un schéma politique suranné.Vous considérez donc que ces peuples sont trop « cons » que pour prendre leur destin en main,et qu’ils sont de bêtes moutons asservis à la propagande de l’empire.

              Si l’on se réfère à la période post révolutionnaire française,moi je trouve qu’ils font des progrès rapides,même si l’orientation que cela prend n’est pas vraiment ce que l’on aurait pu imaginer dans les sombres complots de l’empire.

              Et la Syrie tombera, car on ne maintient pas dans la rue des milliers de gens manifestants leur désir de changement pendant 2 ans, au prix de milliers de morts.
              Votre théorie du complot est à nouveau un moyen d’accabler les USA de tous les maux, une ligne éditoriale bien ancrée sur Avox, on l’ encore lu hier avec des articles sur Hiroshima.


              • Jean-Fred 8 août 2012 14:46

                Bonjour,

                Les USA n’avaient aucun intérêt à renverser Ben Ali en Tunisie, mais tout l’art politique consiste à reprendre à son compte puis à orienter une révolution dans le sens que l’on veut puis proposer un nouvel allié.

                En Lybie, l’avion de l’OTAN a fait presque tout le travail en détruisant les installations et le matériel militaire de l’armée régulière.

                Je ne suis pas contre une révolution, mais l’ingérence dans un pays souverain n’est pas normale.
                Que se passerait-il si un jour la France était envahie par des terroristes armés venus de l’étranger ?

                Il est peu probable que la Syrie tombe, les puissances montantes ont bien compris que la prochaine cible était l’Iran. Ils ne feront pas la même erreur qu’en Lybie, c’est évident.


              • Ollisters Ollisters 8 août 2012 14:48

                Et la Syrie tombera, car on ne maintient pas dans la rue des milliers de gens manifestants leur désir de changement pendant 2 ans, au prix de milliers de morts.

                vous avez des sources sérieuses, avec des images récentes et mises a jours régulièrement et authentifiées et datées pour étayer ce que vous dites ?

                Car je regarde pourtant tous les jours la propagande de BFM tv et tous ce que je vois ce sont des images de poignées de mercenaires armée jusqu’aux dents, dont il parait même qu’ils menace la population pour les faire sortir dans les rue manifester, sans grand succès, car j’ai pas souvenir d’image de manifestation massives, en revanche ce dont je suis certains c’est que des puissance étrangère sont a l’œuvre en Syrie et armes des bandits pour déstabiliser le pays.

                si vous avez des sources fiable je suis preneur, en attendant voici une petite interview sur RMC de monsieur Bourdin qui n’en n’avait visiblement pas prévu la tournure.


              • joletaxi 8 août 2012 17:23

                vous n’êtes pas contre une révolution ?

                mais encore faudrait-il que cela respecte les standards que vous avez fixés ?

                vous seriez bien incapable d’expliquer en quoi l’empire, selon vos critères,aurait eu le moindre avantage à retirer de la chute de Ben ,et de Moubarrack ?
                Vous refusez de voir qu’il y a bien un printemps arabe,certes avec plus que de la sympathie du clan occidental,et c’est bien le moins.
                Et je gage que si, par bonheur, ces populations arrivaient à installer une gouvernance sinon démocratique, au moins ouverte et coopérante, les occidentaux mettraient la main au portefeuille pour les aider à enfin vivre selon des normes décentes.

                quand les vietcongs menaient une juste révolution contre l’empire, je n’ai pas entendu de voix s’élever pour protester devant l’ingérence massive de puissances amies. ?
                Et on ne parlait pas de fournitures d’armes légères hein !

                les insurgés sont armés jusqu’aux dents ?
                ce sont des colonnes de chars qui déferlent en Syrie, des avions, un porte avion, des B52, tout ça contre une pauvre armée syrienne qui fait tout son possible pour épargner la population..est-il de bon goût d’en rire ?


              • Soi même Soi même 8 août 2012 19:10

                Pourquoi répondre à ce tarer de la négative, il est connue comme le loup blanc pour prendre systématique le contre pied de tous ce qui est dit, je l’ais javais vue fait preuve modestement d’un accord ! A ce demander si derrière son pseudonyme si ce n’est pas une intelligence artificielle qui répond ? 


              • Mr Mimose Mr Mimose 8 août 2012 19:25

                joe le taxi


                Tu peux me donner l’adresse de ton fournisseur ? Ca à l’air d’être de la bonne !!

              • joletaxi 8 août 2012 19:48

                @soi meme

                en tout cas, quand on lit ta prose, du moins quand on se risque à décrypter ce sabir on a aucun doute sur la nature de ton intelligence

                Il est plus facile de jeter le discrédit sur un interlocuteur que de lui répondre sur une question qui devrait être facile pour les lumières(notez que je n’ai pas écrit illuminés) de Avox

                quel pourrait être l’intérêt pour l’empire(lisez les USA) de déstabiliser des régimes amis, Tunisie,conciliants,Egypte ?
                Et pour quelle raison, profitant d’une vague de mécontentement née de ces événements, l’empire(lisez USA) ne tenterait pas d’éliminer des dirigeants qui ont démontré durant des décennies leurs capacités de nuisance.

                Concernant l’Afganistan,je n’ai pas connaissance d’une période contemporaine où ce pays(mais une nation afgane a-t-elle un sens ?) ne serait pas en proie à des guerres de tous ordres.
                Mais si un match de foot avec des têtes de suppliciés ne vous gêne pas,alors les talibans sont des gens respectables, et nous n’avons rien à faire là,y compris nos programmes d’aide à la population et nos largesses pour doter ce territoire d’infrastructures.


              • Traroth Traroth 8 août 2012 18:12

                Au-delà de l’aspect révoltant de la duplicité étasunienne, l’avenir fait peur. Il n’est pas sûr du tout que le monstre islamiste retourne facilement dans sa boite, parce que ce qui se dessine tout doucement, c’est un véritable empire islamiste (dans le sens « islamisme sunnite », pour les mal-comprenants) s’étendant du Mali à l’Irak ! S’ils font basculer les monarchies du Golfe, le fric sera de leur côté, et là, ça sera la fin des haricots !


                • Mr Mimose Mr Mimose 8 août 2012 19:09

                  Un terroriste peut aussi bien etre un résistant, tout dépend du juge. Sous vichy, les français dans le maquis étaient estampillés terroristes par le gouvernement en place.

                  Aujourd’hui ce sont les américains qui sont juge et qui délivrent les points de bonne conduite.
                  Iran, pas bien, terroristes, Syrie (pays laic), pas bien, Assad mange des n’enfants (des petits bébés)
                  Arabie séoudite (pays sous la charia, dynastie régnant sans partage, pas droit de syndicats ni manifestation, lapidation, etc...), amis, sympa, cool, reçu à washington.

                  Je me souviens que dans les années ou est sorti le film Rambo, on y voyait des musulmans afghans se battant contre les russes, des afghans à cheval contre les chars des méchants russes.
                  A l’époque les afghans n’étaient pas des talibans, ni terroriste, mais des valeureux combattants de la liberté qui se battaient contre l’invasion russe.
                  Je me demande pourquoi aujourd’hui ils sont méchants et talibans ? Ces pas les memes afghans qu’avant ? Que s’est-il passé ?

                  • Mr Mimose Mr Mimose 8 août 2012 21:25

                    Evidemment les US sont un empire sur le déclin mais qui dispose d’une capacité de nuisance inégalée.

                    Il faut les pousser vers la sortie en douceur, ce qu’essaye de faire en ce moment meme russes et chinois.
                    La syrie sera le tombeau des états-unis et le début d’une nouvelle ère multi-polaire si tout se passe bien, sinon nous sommes dans la mouise.

                  • Jean-Paul Foscarvel Jean-Paul Foscarvel 8 août 2012 22:29

                    En ce moment, les puissance de la région qui montent sont l’Arabie Saoudite et le Qatar.

                    Grâce aux USA, et à la France (Lybie).

                    Ce sont des pays riches, capitalistes de conviction (ils investissent dans les entreprises occidentales sans problème (le Qatar finance le PSG)), intégrés à la finance mondiale, et qui ont d’importantes ressources de pétrole.

                    Par ailleurs, ils ont une doctrine sévère de formatage des peuples. Ils exigent une discipline stricte, avec des sanctions sauvages pour tout ce qui dévie.

                    Pour l’Empire, c’est un cadeau trop beau pour ne pas être savouré.

                    Quant aux peuples anesthésiés par cette doctrine archaïque, ce sont autant de révoltés en moins.

                    L’Empire ne cherche pas la démocratie, y compris pour son propre peuple. Ce n’est qu’une vitrine commerciale, un atout concurrentiel. Alors s’il faut passer outtre, peu importe.

                    Il préfère des républiques islamistes intégristes liées à l’AS à des dictateurs à la doctrine capitaliste incertaine, ou qui voudraient contrôler leurs exportations, ou les entreprises oeuvrant sur leur sol.

                    Une chose est sûre : le sort des peuples est indifférent à l’Empire, et lorsqu’il feint de s’en soucier, c’est qu’il a des intérêts à défendre.

                    La démocratie est une facette du système. Quand les choes vont mal pour lui, il peut changer de facette, par celle de l’imposition institutionnelle (comme en Europe actuellement), ou de la dictature pure et simple (les exemplesne manquent pas).

                    Ce qui peut paraître bizarre, c’est que des ennemis officiels puissent rapidement devenir des alliés . Ce sont ce qu’on appelle des alliés objectifs.

                    Ce qui signe quelque peu la fin de l’Empire, c’est l’analogie avec Rome qui intégrait des hodres sauvages de Goths dans ses mercenaires, peu avant sa chute.

                    Car en utilisant des terroristes comme porteurs de liberté, il met à jour l’absence de valeur qui le caractérise réellement : le mythe des USA portés par les idéaux de liberté s’effondre.



                    • Jean-Paul Foscarvel Jean-Paul Foscarvel 8 août 2012 22:38

                      J’ajouterais que bien entendu, les peuples de Tunisie, Egypte, Lybie, et autres, ont eu soif de démocratie, et que la chute des dictateurs a été pour eux une fête.

                      Mais elle s’est rapidement dissipée par l’écartement des démocrates à l’origine des révolutions (surtout Tunisie et Egypte, en Lybie, le vers était déjá dans le fruit au départ).

                      Là est aussi le vrai drame : des peuples floués avec une révolution confisquée par des tenants d’un autre âge.

                      Ils devront recommencer.


                    • Zobi Aldo Rifort 8 août 2012 23:23

                      Tout pouvoir a besoin d’un ennemi, d’un bouc-émissaire (fictif ou réel) pour inscrire sa légitimité (sécurité, confort, etc...). M. Orwell l’a très bien démontré, ce n’est pas le seul d’ailleurs. L’erreur est de croire que tout ceci est nouveau. L’empire chinois, par exemple, n’a pas attendu le XIXe ou XXe siècle pour appliquer toutes les manipulations psy sur son propre peuple pour le dominer. Ce qui est nouveau aujourd’hui, c’est que tout le monde le voit et en prend conscience. La bête est démasquée. C’est la fin du pouvoir tel qu’il a été connu qui s’annonce. Et le début de notre libération !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès