Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Fin du nucléaire en Allemagne

Fin du nucléaire en Allemagne

L'Allemagne abandonnera totalement la production d'énergie nucléaire d'ici 2022.

Référence économique sur la scène européenne, l'Allemagne s'est toujours montrée sensible aux dossiers environnementaux. Le ministre de l'environnement allemand Norbert Röttgen a affirmé que la grande majorité des 17 réacteurs seront arrétés d'ici din 2021 et que les 3 derniers, les plus récents fonctionneront jusque 2022.

Cet abandon de production d'énergie nucléaire se pose en conséquence directe de la catastrophe de l'usine de Fukushima en mars dernier. La décision formelle du gouvernement allemand devrait aboutir le 6 juin lors du conseil des ministres.

Cette décision aura bien entendu des répercutions sur l'économie allemande. La présidente du groupe nucléaire Areva, Anne Lauvergeon, est sceptique sur cette annonce qu'elle juge "totalement politique". Sur BFM Radio, elle met en garde contre un éventuel retournement de situation : "d'ici 2022, il peut se passer beaucoup de choses".

Laurence Parisot, présiende du Medef avance un "problème de compétitivité" pour l'Union Européenne. Les Etats-Unis n'ont pas l'intention de réduire leur production d'énergie nucléaire et la Chine la développe actuellement. "Est-ce que l'Allemagne fait ce choix tout en sachant qu'elle va continuer à importer du nucléaire de France ? C'est ce qu'on appelle la théorie du passager clandestin. Est-ce qu'il y a au contraire derrière cela un plan gigantesque d'innovation technologique ? ».

Au-delà de ces considérations économiques, la sortie du nucléaire est un enjeu environnemental majeur. On assiste aux balbutiments timides des énergies renouvelables. L'Allemagne va vraisemblablement se positionner comme un acteur majeur de recherche et développement de ces nouvelles énergies.

Une lueur d'espoir pour la planète et les générations futures ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.13/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • devphil30 devphil30 31 mai 2011 15:32

    Bonjour,

    « l’Allemagne s’est toujours montrée sensible aux dossiers environnementaux..... »

    Par quoi va être remplacé le nucléaire ???? Gaz et charbon .....

    Je ne suis pas pro nucléaire mais il s’agit d’une décision politique suite aux incidents au Japon.

    Pour information si on a le même problème en europe ( France , Allemagne ) , maintenant nous avons une certitude les nuages radioactifs passent bien les frontières ......

    Le choix est soit on augmente les gaz à effets de serre par la charbon et le gaz soit on risque d’être irradié , soit les deux ......

    A quand une décision politique pour les energies renouvelables ????
    Peut-être que cela va diminuer les marges de l’industrie du nucléaire ( Areva ) ou des petroliers comme Total mais quel bénéfice pourront ils faire quand la planète aura explosé ????
    Tout ça pour les bénéfices d’actionnaires et les parachutes dorés des dirigeants et les donations du premier cercle au mouvement plotique actuellement au pouvoir...

    Philippe







    • BisonHeureux BisonHeureux 1er juin 2011 13:52

      Eva Joly se positionne clairement comme la candidate de la sortie du nucléaire !
      Elle a lancé un appel plein de bon sens à ce sujet :

      http://evajoly.fr/2011/05/22/tribune-deva-joly-je-serai-la-candidate-de-la-sortie-du-nucleaire/

      Les primaires d’Europeecologielesverts débutent bientôt,le premier débat aura lieu le 6 juin à 19heures et sera diffusé en direct sur le site primairedelecologie.fr

      à nous de la soutenir afin de sortir du marasme collectif dans lequel la droite nous a plongés,6 millions de personnes en dépression en France.....
      Hasta la libertad
      Salut et fraternité


    • Spip Spip 31 mai 2011 15:37

      Il est plaisant (?) de voir défiler les commentaires de nos « responsables »à propos de cette décision. Outre les objections techniques, il est aussi reproché à Madame Merkel de draguer les voix des Verts. Et alors ? En démocratie, ça s’appelle tenir compte de l’avis des gens, tout simplement (restera aux dits Verts à faire attention de ne pas se faire enfler, bien sûr...)

      Mais bon, examinons leurs objections.

      - « d’ici 2022, il peut se passer beaucoup de choses ». Formulation à double tranchant Madame Lauvergeon, d’ici 2012 il peut aussi y avoir une autre centrale qui pète...
      - « problème de compétitivité ». Qui, actuellement, est le plus compétitif en Europe avec beaucoup moins de nucléaire de nous, Madame Parisot ?
      - "passager clandestin ou plan gigantesque d’innovation technologique ? ». Solution 2 évidemment et depuis un moment déjà. Si, dans l’immédiat, on avait besoin d’un plan éoliennes clé en mains par exemple, à qui devrait-on s’adresser ? A l’industrie allemande en priorité... Et quand la France se réveillera, elle paiera les brevets allemands !

      Mais peut-être que Madame Parisot fait de la projection, à savoir attribuer à l’autre ce qu’on choisirait soi-même...


      • Laratapinhata 1er juin 2011 12:29

        Et toc.
        L’Allemagne avec de plus en plus de maisons autonomes (ex : ma belle -soeur en Bavière,et sa maison de 600 mètres carrés) ne prend pas cette décision à la légère...
        Les citoyens se sont lancés dans les énergies renouvelables et la multiplicité des sources, depuis trente ans , et le gouvernement suit... Des PME et des PMI ont essaimé partout, le moindre petit village a sa petite entreprise... mais ce type de développement basé sur l’initiative citoyenne et individuelle c’est trop pour nos technocrates du public comme du privé...


      • Strawman Strawman 31 mai 2011 15:46

        Désolé de me montrer pessimiste, mais pour travailler dans la recherche énergétique, je peux vous affirmer que nous n’en sommes pas aux « balbutiements timides » des énergies renouvelables, mais au contraire en fin de course dans des domaines comme l’éolien. Quand bien même une éolienne récupèrerait 100% de l’énergie reçue, le coût de fabrication et l’empreinte carbone mettent des années à être rentabilisées - la moitié de la durée de vie - et il n’existe aucune piste pour contourner cet écueil. Plus tôt nous laisserons tomber ce domaine, plus nous aurons de ressources à consacrer à des technologies plus prometteuses.
        Il y a un peu plus d’espoir du côté du solaire (j’ai collaboré récemment avec un laboratoire travaillant sur des cellules de 3ème génération avec un rendement de 30%, et les cheminées solaires sont également assez prometteuses), mais le temps de concevoir des infrastructures capables de concurrencer une centrale nucléaire, il s’écoulera des décennies.

        Bref, rien de révolutionnaire d’ici 2022. Alors que va faire l’Allemagne ? Imposer des restrictions drastiques sur l’énergie ? Politiquement suicidaire. Reste donc trois solutions :
        1. Importer de l’énergie issue du nucléaire (sans oublier de dire que ce n’est pas bien en fronçant les sourcils)
        2. Construire des centrales à charbon et à fuel, qui vont accélérer encore plus le dégagement de gaz à effet de serre et l’épuisement des ressources fossiles.
        3. La plus probable : se dégonfler et déprogrammer en catimini la fermeture des réacteurs (fraulein Merkel est une experte en la matière, elle qui parlait il y a quelques mois de prolonger de 10 ans la durée de vie des centrales nucléaires...)


        • sto sto 1er juin 2011 13:29

          Bof, je ne suis pas d’accord !!

          >> 1. Importer de l’énergie issue du nucléaire
          Pour le moment l’allemage etait exportatrice, et le manque des centrales fermees est du meme ordre de grandeur. Pour le moment la balance m’a l’air neutre. Et l’allemagne a toujours la capacite de pointe pour alimenter la France en hiver.

          >> 3. La plus probable : se dégonfler et déprogrammer en catimini la fermeture des réacteurs
          Vu que le prochain gouvernement incluera les verts, je pense qu’on s’oriente plustot vers une interdiction constitutionnellle. Qui vadrait eventuellement pour l’import...

          - L’allemagne compte remplacer une partie des eoliennes (en augmentant la hauteur max permise). Bilan : 2MW par moulin => 20MW par moulin. La duree d’amortissement baisse drastiquement, AHMA.

          - le solaire thermique a accumulation peut, avec un reseau de distribution HVDC, alimenter l’humanite entiere, une fois que le charbon/petrole ne seront plus utilisables.

          - les solaires et cogeneration a petite echelle se developpent une vitesse faramineuse ne allemagne, autant que l’isolation des habitations qui double ou triple.


        • manusan 31 mai 2011 17:07

          Je vois un projet de construction de 10 EPR minimum rien qu’en Alsace pour alimenter la Rhénanie.

          C’est pas des éoliennes qu’ils vont construire, mais des ventilo géants pour repousser les nuages radioactifs alsaciens.


          • Bulgroz 31 mai 2011 17:17

            Les rejets annuels de CO2 par habitant sont de 10 tonnes en Allemagne et de 6 tonnes en France.

            L’Allemagne a donc des leçons à nous donner dans le domaine de l’énergie.


            • Spip Spip 31 mai 2011 23:22

              Pour quels niveaux d’ activités industrielles (et autres), que l’on puisse comparer ce qui est comparable ?


            • sto sto 1er juin 2011 13:32

              Rappelons que la France se prend des dechets nucleaires dus a la consommation allemande , mais reciproquement, l’Allemagne rejette du carbone correspondant a la consommation Francaise (pointes)


            • Bulgroz 31 mai 2011 17:31

              Dépendance de l’Allemagne aux énergies fossiles (Charbon, pétrole, gaz) : 83%

              Dépendance de la France : 53%

              Italie : 91%
              Espagne : 84%
              UK : 89%
              Denmark : 80%
              Hollande : 93%
              Belgique : 74%
              Autriche : 72%
              etc....


              • Gnagnagna 31 mai 2011 18:23

                L’Allemagne va devoir faire un gros effort pour compenser en énergies renouvelables. Cela va lui demander un gros travail tant dans la recherche que dans l’optimisation des bâtiments et l’équipement et des sacrifices sans doute pour le prix de l’électricité (dans un premier temps parce qu’après son prix va vite diminuer).

                Mais cet effort lui rapportera beaucoup plus tard, d’abord pour elle-même et ensuite pour son exportation. Car cet effort se traduira par des brevets qu’elle fera payer aux autres et une avance technologique considérable par rapport à des pays dirigés par des mafieux comme la France qui arrête tout sur le renouvelable pour qu’un petit nombre de pétroleux et de nucléeux s’enrichissent le plus longtemps possible.

                L’Allemagne a fait le BON CHOIX, d’abord parce que le risque nucléaire est INACCEPTABLE et qu’il est intelligent et sage de le supprimer au plus vite, ensuite parce qu’elle engrangera vite les bénéfices de son effort tant sur le plan économique que sur le plan stratégique. Son courage et son intelligence lui vaudront une notoriété mondiale.


                • Strawman Strawman 31 mai 2011 18:51

                  « L’Allemagne a fait le BON CHOIX, d’abord parce que le risque nucléaire est INACCEPTABLE »

                  Manipulation basée sur 2 faits extrêmes : Tchernobyl (corruption, travaux bâclés, je-m’en-foutisme des responsables de sécurité...) et Fukushima (séisme historique, raz-de-marée). Avec des équipes sécurité compétentes et une centrale hors zone sismique, le risque nucléaire est insignifiant. On ne peut pas en dire autant des centrales thermiques à pétrole et charbon, dont l’impact désastreux sur la santé et l’environnement n’est plus à démontrer...


                • chuppa 31 mai 2011 18:57

                  non seulement le risque nuclaires mais aussi et surtout les innombrables polutions liées aux déchets sans parler des risques liés au transport, et j’en passe.
                  Il faut voir l’ensemble de la filière et non seulement le risque d’explosion.


                • anomail 31 mai 2011 20:44

                  « Avec des équipes sécurité compétentes et une centrale hors zone sismique, le risque nucléaire est insignifiant. »

                  Peut-être, mais pas avec des sous-traitants mal formés comme cela semble se faire actuellement.


                • chuppa 31 mai 2011 18:41

                  Combien de milliers de morts et de malades faut il pour changer les politiques énergétiques ? Place à la recherche et à la décroissance. Rien que la géothermie pourrait faire fonctionner des milliers de turbines durant des décénnies. Imagination au pouvoir !


                  • Bulgroz 31 mai 2011 18:59

                    L’ Allemagne fait le choix de sortir du nucléaire.

                    Nous, on a été en avance, on a choisi de faire les 35 heures.

                    Chaque pays a ses propres malfaisants. L’ Allemagne, c’est les verts, chez nous, on a eu les socialistes.


                    • anomail 31 mai 2011 20:47

                      Ah oui, c’est vrai qu’on nait sur terre pour passer notre vie à bosser.
                      Excusez-moi j’avais oublié.

                      Mais depuis quelques temps j’ai l’impression de pédaler plus pour avancer moins, y’a que moi ?


                    • Laratapinhata 1er juin 2011 12:40

                      Vous rigolez ? L’Allemagne avait un temps de travail inférieur au 35 h... en moyenne.. quand nous sommes passé aux 35 h, 28h pour les ouvriers de l’Industrie automobile, par exemple...

                      Depuis, avec les crises successives , branche par branche les, horaires hebdomadaires ont été renégociés... souvent à la hausse, quelquefois à la baisse pour éviter des licenciements... la vie n’est pas forcément plus rose pour les travailleurs allemands , mais ils ont des capacités d’adaptation, et surtout ils ne sont jamais exclus des décisions...Et l’économie allemande continue de produire des richesses, de les exporter....


                    • Kessonfait ? 31 mai 2011 19:35

                      Avec quoi sont fabriqués les éoliennes et les panneaux solaires ? Ou se situe ces matières premières ? Pour combien d’années d’exploitation en avons nous ? Que faire aprés ?
                      La géothermie je ne connais pas trés bien mais quel est son potentiel d’accueil d’être humain sur Terre ?
                      Comment allons nous faire voler des avions ?


                      • chuppa 31 mai 2011 19:55

                        heu !!! on ne fait pas voler les avions avec des centrales :) .


                      • Kessonfait ? 31 mai 2011 20:17

                        Non effectivement les centrales ne servent pas à faire voler des avions. Si l’économie sort comme le souhaite l’Allemagne du carbone et nucléaire (rapport du WGBU) et qu’elle adopte les énergies renouvelables, comment la lufthansa fera voler ses avions ?

                        La Russie, la Chine et l’Inde se tourne vers l’espace et la lune pour l’Hélium 3 présent en grande quantité qui dans des réacteurs à fusion ne produirait aucun déchêts radioactifs et ce pour une énergie plus dense que la fission. L’étape suivante est Mars et pour y aller des moteurs à fusion permettrai de le faire. Alors non le nucléaire ne fait pas voler des avions mais fera voler des engins spatiaux.


                      • zadig 31 mai 2011 20:03

                        Bonjour,

                        Allez prenons les paris :

                        Cette sortie sera suivie d’un retour dans moins de 10 ans.

                        La vérité : sans découverte majeure nous avons encore besoin du nucléaire.

                        Salutations


                        • sto sto 1er juin 2011 13:39

                          Faux
                          La part du nucleaire est limitee a 6%, mondialement, et decroit irremediablement.
                          D’ailleurs l’uranium s’epuise tout comme le petrole.

                          http://www.youtube.com/watch?v=j_EbrOjIGkQ

                          >> La vérité : sans découverte majeure nous avons encore besoin du nucléaire.
                           Nous n’en avons jamais eu la necessite incontournable. Sauf pour fabriquer des bombes.


                        • Calvin Calvin 31 mai 2011 20:57

                          Bien qu’il s’agisse vraisemblablement d’une stratégie visant à séduire un électorat Groën, cette décision révèle une prise de conscience politique du problème environnemental.

                          Certains prévoient un essoufflement, d’autres estiment à juste titre que l’Allemagne remplacera la production d’énergie nucléaire par des énergies plus polluantes (charbon, centrales thermiques, fuel, ...).
                          Par réaction au message posté par Strawman, je réitère ce qui est écrit dans l’article : « On assiste aux balbutiments timides des énergies renouvelables ». L’énergie éolienne, en dépit du fort symbole écolo, wild-care qu’on a tendance à lui attribuer est boudée par les géants de l’énergie. D’accord mais cela représente une part infime des possibilités offertes par notre planète.

                          L’exploitation exclusive de l’énergie cynégétique naturelle de notre planète est un défi qui semble inatteignable pour l’instant mais on a tout de même quelques pistes en dehors de l’éolien : solaire, courants marins, géothermie,... et d’autres à venir.

                          Les lobbies pétroliers et nucléaires ont encore quelques jours devant eux, en témoignent les réactions tranchées de la majorité politique contre l’arrêt nucléaire en France. Certes, la structure énergétique diffère et les enjeux économiques sont considérables. Cela dit, on devrait réfléchir à deux fois avant de prendre les écolos pour des marginaux illuminés. On aura l’air malin avec nos taux de croissance, nos PIB bien portants et notre consommation de masse si une tornade / séisme / incendie / éboulement / averse / missile / Boeing 747 conduisait à une catastrophe nucléaire sonnant le glas de la vie sur Terre.



                          • Kessonfait ? 31 mai 2011 22:00

                            Le lobby pétrolier a lui aussi l’intention de se recycler dans le « green business » !


                          • Spip Spip 31 mai 2011 23:34

                            @ Kessonfait

                            Exact. Il va falloir perdre l’habitude de les appeler pétroliers. Ce sont des vendeurs d’énergie qui, pour le moment, nous vendent du pétrole tant qu’il y en a.

                            Après, ils nous vendront de l’alternatif. Ils ont déjà commencé à y investir assez discrètement (Total, par exemple)


                          • anomail 31 mai 2011 21:12

                            « Laurence Parisot, présidente du Medef avance un »problème de compétitivité« pour l’Union Européenne. »

                            Madame Parisot fait partie de l’élite terrienne qui bénéficie de l’effet marémoteur de la concurrence entre les peuples qui nous est imposée par la mondialisation à grand coups de pompes dans le derrière.

                            Au fait, ça devient quoi la compétitivité quand on a un trou radioactif de 100km de diamètre dans le territoire ?

                            Madame Merkel n’est sûrement pas un ange mais elle a pris une décision logique.

                            Et ceux qui sont à la recherche de solutions pour maintenir la production d’énergie à son niveau actuel se trompent d’équation.

                            Il va falloir apprendre à vivre en utilisant moitié moins d’énergie, c’est aussi simple que cela.


                            • anomail 31 mai 2011 21:24

                              Ah j’oubliais, ça donne quoi quand un pays équipé de centrales nucléaires entre dans un conflit armé ?

                              Les chances que cela arrive un jour ne me paraissent pas « insignifiantes », et vous ?


                            • le poulpe entartré 1er juin 2011 01:24

                              C’est tout à fait exact. Non seulement ils ont toujours été en avance dans le domaine automobile mais maintenant c’est celui de l’énergie qui est en passe de le devenir. Si vous avez la chance de rouler à travers la campagne de la république fédérale ; vous pouvez observer que sur les toits de bon nombre de maisons individuelles, sont intégrées des cellules solaires. L’implantation d’ éoliennes individuelles augmente et soulage la facture du propriétaire tout en laissant disponible des kw sur le réseau. Par ailleurs Siemens continue de développer des chaines de fabrication de cellules monocristallines à haut rendement et ses départements de recherches intensifient leurs actions pour améliorer les rendements. Avec les budgets dotés, il est raisonnable de penser qu’ils ont de bonnes chances d’aboutir.

                              En France, la nébuleuse nucléaire freine des quatre fers ; trop d’argent en question. Les pétroliers également veulent conserver la rente avec le groupe Total par exemple qui ne verse pratiquement pas d’impôt sur les sociétés. Des présidents de région et certains maires , également qui veulent surtout conserver la manne financière de l’ancienne taxe professionnelle et ce quelle que soit la couleur politique (même pcf).

                              Résultats ? Encore à la traine, encore à la remorque à cause de plusieurs bandes qui tiennent à conserver leurs situations de rentiers, quand bien même seraient elles mise à jour, à la vue de tous.

                              Le changement pourrait venir des Français eux mêmes. On peut dorénavant se procurer des cellules solaires sur ebay ou mieux sur madeinchina.com. Inutile de se faire « estourbir » par les revendeurs-installateurs« tricolore. Repenser l’équipement électrique des logements est une voie à explorer en se posant la question : »est ce que ce truc est vraiment indispensable ?" Une fois le mouvement amorcé, la baisse de la demande constante, le mouvement devrait s’accélérer. Il faut rester optimiste.


                            • Kessonfait ? 31 mai 2011 21:28

                              Au congrés des géosciences de Vienne qui s’est déroulé du 3 au 8 avril 2011, une approche pour la prévision sismique a été dévoilé contre ceux qui prêchent une incapacité pour les êtres humains de le prévoir.

                              Si tel est le cas, Fukushima aurait pu être évité en arrêtant les centrales plusieurs jours avant empêchant l’emballement des coeurs.

                              Quel est l’opinion des écolos concernant la mise en place d’un réseau de satellites pour la prévisions des catastrophes naturelles ?


                              • joletaxi 31 mai 2011 22:12

                                Il y a plusieurs façons de lire les propositions de Mme Merkel.


                                soit on se dit comme certains que les filières renouvelables vont connaître un net progrès,une percèe technologique,et que dans quelques années, ils auront résolu tous les problèmes.
                                On se demande d’ailleurs pourquoi, les mêmes refusent d’envisager des sauts technologiques dans les autres filières ?
                                Soit,on y voit un catalogue de bonnes intentions, qui cachent mal l’aveu que l’on a pas de solution, hormis les bonnes vieilles centrales à flamme.
                                Une petite phrase me fait pencher vers cette interprétation/

                                ... des progrès à faire dans les stockage d’énergie, où il faut pousser la recherche...

                                bref,on ne sait pas faire,ce que l’on savait déjà.
                                et encore :
                                .. 10 % d’économie... je n’ai jamais vu aucun pays au monde diminuer sa production électrique,sinon en temps de guerre.


                                Les polonais se frottent déjà les mains, en pensant aux $$$$$ des gaz de schiste qu’ils vont eux extraire et vendre à leur voisin pour leurs centrales au gaz.

                                Mais le peuple allemand est un peuple romantique,et il est toujours prêt pour des aventures.
                                Et il a d’énormes capacités.Imaginez le monde radieux s’il avait pu se doter de l’énergie nucléaire avant les USA.
                                J’ai confiance,on attend de grandes choses de la société allemande qui prend un virage politique important.Rien qu’à voir les intentions des nouvelles têtes pensantes,j’ai envie de connaître cette nouvelle société

                                Pas à dire, ça a de la gueule !



                                • le poulpe entartré 1er juin 2011 02:22

                                  Encore un qui fait l’étalage de ses connaissances lacunaires. L’ Allemagne est loin devant la France dans le domaine des énergies renouvelables (ainsi que l’électronique, la machine outils, l’automobile, la robotique, la marine, etc). C’est une volonté des citoyens et elle est traduite maintenant par une volonté politique. Les grandes entreprises comme Siemens, ont d’ailleurs investi plusieurs secteurs pour atteindre ces buts. Le développement de cellules solaires dotées d’un rendement nettement supérieur et d’un coût de production en baisse constante est une des directions des départements de recherches et de développement de cette entreprise. Eh oui, il y en a plusieurs, pas comme en France. On peut donc raisonnablement estimer qu’ils vont atteindre avant l’échéance, les buts fixés par l’actuel gouvernement.

                                  Les allemands sont avant tout pragmatiques, efficaces et travailleurs. Les français sont .....avant tout français. C’est à dire ......mieux vaut rien dire, plutôt en rire.

                                   Donc les amis « teutons » vont baisser leurs consommations d’énergie en développant (pas dans dix ans) et favorisant les constructions à énergie positive de maison d’habitation neuve. C’est déjà le cas en Autriche depuis 2007. Là bas, on a dépassé la norme de BBC (batiment basse consommation) qui en France entrera en vigueur le 28/10/2011 seulement.

                                  Ici, il existe des aides diverses et variées pour la basse consommation, BBC ...Ces aides sont refusées pour la très basse consommation (Passivhaus). Formidable non ? Il faut bien ménager les potes incompétents qui financent votre parti politique surtout s’il est dans le bâtiment. Encore en retard, encore dépassé à trainer ces parasites.

                                  La nébuleuse du nucléaire qui freine des quatre fers, quoi d’étonnant à cela ? Les sommes en question étant hors du commun, cela attire tout une faune de prévaricateurs, de magouilleurs bien propres sur eux, dont le seul but est de conservé une situation de rente aussi juteuse. Les valises de billet doivent circuler dans ces milieux comme les bagages dans un aéroport. Autrement dit, il n’y a rien à attendre de ces types ; seul l’argent les préoccupent. L’intérêt général, il s’en foutent comme les dirigeants polonais. Autoriser l’exploitation des gaz de schiste par recours à la fracture hydraulique, il fallait vraiment être con ou alors bourré à la vodka. Un nouveau marché s’ouvre pour Vittel, Evian, Quezac, lorsque la Pologne devra acheter l’eau plus chère que l’essence à la pompe et toutes les nappes phréatiques polluées. Ils n’ont pas fini d’être dans la mouise.


                                • joletaxi 1er juin 2011 09:37

                                  Répéter les mêmes antiennes ne les rend pas plus vraies pour autant.
                                  Concernant les énergies renouvelables, il suffit de consulter les chiffres,cela ne fait pas bouger d’un iota la dépendance aux fossiles,c’est vrai pour l’Allemagne, c’est vrai pour le Danemark, les 2 champions dans le domaine.
                                  Ne parlons même pas du prix, si vous envisagez sans regret de multiplier votre facture par 2 ou 3,libre à vous.
                                  Quant à l’habitat,il faudra 100 ans, et des dépenses énormes pour le renouveler.Dans un pays comme la France, ou quelques millions de gens vivent dans des clapiers indignes, quand ils ont la chance d’avoir un toit,cela me paraît irréaliste.
                                  Vous donnez en exemple l’Autriche.Ce serait rigolo, si ce n’était tragique.On sait que les « liquidateurs » à Tchernobyl, avaient pour mission de débarrasser le toit des centrales pour remettre en route au plus vite les autres tranches,car les autrichiens,qui importaient massivement du « bon courant nucléaire » n’avaient pas l’intention de jouer les bons samaritains et exigeaient le strict respect des contrats.Autrichiens qui importent toujours massivement du courant nucléaire ou autre de leurs voisins.
                                  Et tout en amusant les gogos avec des propos lénifiants,les allemands continuent à construire des centrales charbon, et ont en projet de nombreuses centrales gaz.

                                  Sur un autre sujet, je ne vois pas que les sociétés que vous mentionnez exportent des bateaux entiers de bonne eau française, préservée de la prédation des horribles financiers,vers les USA, et je n’entends pas de problème particulier sur ce sujet, dans un pays qui a des réglementations, et une administration très puissantes en matière environnementale
                                  Et cela fore à tout va !Et contrairement aux rumeurs, c’est très surveillé.

                                  Mais bien entendu, dès que le mot profit est prononcé, il ne peut s’agir qu’un d’un horrible complot, destiné avant tout à nuire au plus grand nombre,les entrepreneurs ,c’est bien connu ,sont tous des handicapés mentaux qui n’ont de cesse que d’exterminer leurs semblables.
                                  Pas étonnant qu’avec une telle mentalité, la France ne devienne avant longtemps un pays« naturel »


                                • le poulpe entartré 1er juin 2011 11:24

                                  Qu’est ce que je disais ! Encore des propos de comptoir d’un spécialiste en rien, qui ne connait rien, rien de rien, des réalités de l’Allemagne et de l’Autriche. Merci d’avoir confirmé. Dans le privé, on appelle ça un moulin à vent ; dans le public un bosseur qui pond des rapports qui ont moins de valeur que celui du papier sur lequel il est imprimé.


                                • sto sto 1er juin 2011 13:44

                                  Sauf qu’un moulin a vent, en Allemagne, ca produit des MW. En france ca fait discuter au comptoir ;)


                                • LE CARDINAL 1er juin 2011 08:11

                                  Un monde écologique : aujourd’hui c’est possible

                                  Énergie : En 2006, un rapport du MIT sur l’énergie géothermique trouva que 13000 ZetaJoules d’énergie sont actuellement disponibles sur Terre avec la possibilité de ponctionner 2000 ZJ facilement avec une technologie améliorée. La consommation

                                  CENTPAPIERS


                                  • pmxr pmxr 1er juin 2011 09:56

                                    Fameux coup politique .... pour importer l’électricité nucléaire d’autres pays !


                                    • apopi apopi 1er juin 2011 11:04

                                       C’est sûrement très bien le nucléaire, la preuve dans notre beau pays on trouve des déchets de cette formidable industrie partout, dans les matériaux de construction, dans les bitumes de nos routes et autoroutes, et dans la (mal ?) bouffe aussi paraît-il. Dans le pastis pas encore aux dernières nouvelles, faut pas faire peur aux braves touristes juste avant l’été.

                                       Pour les générations futures un avenir radieux peut-être, un avenir irradié c’est beaucoup plus sûr.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès