Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Fin du secret pour l’administration américaine ?

Fin du secret pour l’administration américaine ?

itdashboard.1248851822.png Obama semble décidé à utiliser les technologies de l’information pour étrangler le culte millénaire du secret bureaucratique. C’est du moins ce que plusieurs de ses membres de son administration ont expliqué pendant le Personal Democracy Forum auquel j’ai assisté à New York les 29 et 30 juin. Ça fait partie des billets que je regrette de ne pas avoir pu mettre en ligne au cours des dernières semaines. Celui-ci et le suivant m’ont servi pour une chronique que j’ai écrite pour Ciberp@ís, le supplément technologie d’El País.

Présenté par Vivek Kundra , Chief Information Officer de l’administration, le premier effort est tout entier consacré à la transparence. Il consiste à publier un nombre croissant d’informations qui sont entre les mains du gouvernement fédéral et à donner des outils permettant à chacun de s’en servir au mieux.

Ainsi le “Tableau de contrôle des dépenses en matière de TIC” (IT Dashboard) , lancé officiellement par Kundra au PDF, permet-il grâce à des graphiques relativement simples de trouver les projets dans lesquels l’argent investi se traduit par des résultats positifs et les autres. Chacun est accompagné d’une photo du responsable et d’informations permettant de le/la contacter.

“Un des plus grands défis du moment consiste à s’assurer que les inversions en matière de TIC donnent vraiment les résultats escomptés” a expliqué Kundra. Il estime que sur un budget TIC de 70 milliards de dollars par an, près de 30 milliards sont gaspillés.

Mais le plus intéressant tient moins à l’outil lui-même qu’à l’exemple qu’il donne. Du jour au lendemain les multiples services ont commencé à mieux présenter des données déjà publiques ou, entraînés par l’exemple de la Maison Blanche, à en mettre en ligne d’autres jusqu’alors gardées secrètes.

Kundra et son équipe sont convaincus qu’une telle transparence et de tels outils permettront à des individus, groupes, entreprises et ONG d’en tirer partie pour améliorer le gouvernement.

Sa présentation a été ovationnée. Je suis sûr que l’Europe gagnerait à s’inspirer de telles pratiques mais très sceptique sur le fait qu’elle soit prête à le faire.

Qu’en pensez-vous ? Comment faire pour les y pousser ?


Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Patapom Patapom 30 juillet 2009 11:43

    Comment faire pour les y pousser ?

    Hé bien pour commencer, se retrouver en crise tellement grâve qu’on n’ait plus d’autre choix que de balancer tous ces politocards poussiéreux à la poubelle !
    Faire table rase et voter — Voter réellement, à la proportionnelle et on comptera les votes blancs ! — pour des Hommes et des Femmes qui :

    _ se préoccuperont davantage des grands problèmes du monde et de leurs concitoyens que de leur bien être personnel,
    _ qui arrêteront de faire des compromis avec des régimes dictatoriaux,
    _ qui arrêteront d’envoyer des troupes à l’étranger pour maintenir un esprit colonialiste dépassé,
    _ qui n’auront pas d’ambition personnelle,
    _ qui ne voueront pas un culte au pouvoir ni à l’argent,
    _ qui se moqueront du qu’en dira-t-on,
    _ qui dépenseront plus de budget pour la recherche d’énergies alternatives et le développement durable que pour l’armement,
    _ qui auront un cerveau qu’ils utiliseront pour trouver des solutions plutôt que se perdre en querelles de clocher ridicules dont tout le monde se fout,

    Bref, des Hommes et des Femmes avec une majuscule !

    Pour l’instant, on n’a juste que des « humains », avec un petit « h » et une toute petite bite...

    Désolé de paraître utopiste mais les solutions sont là, on les connaît, on est juste tellement engoncés dans ce vieux système pourri qu’on est incapables de se remettre en question. Ca marche « bien » comme ça, alors pourquoi s’embêter ? Bref, c’est pas près de changer !


    • morice morice 30 juillet 2009 11:53

      vous rigolez j’espère....« 

      Fin du secret pour l’administration américaine » ah ah ah....

      • viking 30 juillet 2009 15:11

        Ah ! Oui t’as raison Morice, il appartient à la communauté des naïfs à qui l’on ferait avaler n’importe quoi. 

        Transparence qu’il dit ! Pisani serait plutôt l’imbécile au service de la connerie américaine en voici une preuve. En effet, il a écrit : « Obama semble décidé à utiliser les technologies de l’information pour étrangler le culte millénaire du secret bureaucratique. » Le culte millénaire du secret bureaucratique… n’importe quoi, les USA n’existent que depuis la guerre d’indépendance alors comment cet inculte peut-il affirmer que les USA ont une tradition millénaire.

        <<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<

        Encore une connerie : 

        « … consiste à publier un nombre croissant d’informations qui sont entre les mains du gouvernement fédéral et à donner des outils permettant à chacun de s’en servir au mieux »

        Si j’ai bien compris le gouvernement donnera des infos qu’il maîtrise avec l’outil permettant à chacun de les interpréter… mais à la convenance de qui ? Et ce con de Pizzany appelle ça de la transparence.

        <<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<

        Encore une autre connerie : « … permet-il grâce à des graphiques relativement simples de trouver les projets dans lesquels l’argent investi se traduit par des résultats positifs et les autres…. » Langue de bois il parle pour ne rien dire. D’abord le budget de l’Etat ne peut pas être comparé à une gestion d’entreprise privée. On ne peut pas parler de résultats positifs ni de son contraire ( négatif ) parce que l’Etat n’est pas une entreprise. L’état a un budget à dépenser un point c’est tout. Le débat sur l’utilisation de l’argent ne peut être que politique et seulement politique. Si l’argent est mal dépensé, aux USA c’est au congrès d’en débattre et chez nous c’est à l’assemblée nationale… J’aime bien cette langue de bois où l’auteur a écrit « résultats positifs et les autres »…. les autres, c’est quoi ? 

        <<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<

        Où est donc la transparence là dedans ? 

        Nul par car on n’y parle pas de ce qui est essentiel. A savoir : 
        __ des lois liberticides, 
        __de la guerre en Irak, 
        __ des enrichissements honteux, 
        __ de la faillite de milliers de gens trompés par des taux usuriers planqués sous le vocale : « taux variables ». Bande de naïfs. 
        __ de la torture, 
        __ de la privatisation de l’armée… etc. 

        Avec Obama tout continue comme avant… Il faut savoir que le mot transparent veut dire aussi invisible car les vitres de vos fenêtres les plus parfaites sont celles que l’on ne voit pas d’où la nécessité de les nettoyer… Obama fait la même chose, il nettoie pour que ça ne se voie plus.



      • plancherDesVaches 30 juillet 2009 20:04

        Vous m’étonnez, là... Moi qui croyais que les US sauvaient la planète au nom de Freedom. On nous aurait presque trompés... ????

        http://www.educweb.org/AlterFocus/Opinions/Guerre/


      • John Lloyds John Lloyds 30 juillet 2009 12:15

        De l’Obama tout craché. Il fait le pèlerin de la paix avec son bâton de berger à travers le monde, le gentil Obama, maintenant il met un peu plus de transparence sur les milliers de milliards de dollars qu’il escroque aux contribuables, qui auront maintenant la chance de voir à quelle sauce ont été engraissés les bourreaux qui les plongent toujours plus dans une république bananière.

        Dommage que l’auteur se soit laissé enfumer par cet artifice de communication. Les futurs dizaines de millions de sdf, chômeurs, expropriés, précaires auront le priviliège de mieux comprendre comment se répartit précisemment le budget de l’état, cad qu’ils pourront bien tâter la matière du fouet qui les fait filer vers le précipice.

        L’auteur sait-il que le régulateur boursier vient d’autoriser les institutions à ne pas communiquer la nature des contrats négociés en bourse, ce qui aura pour effet de rendre encore plus opaques les manipulations boursières déjà opérées par exemple par Goldman Sachs ?

        Obama met donc de la transparence là où il n’y a rien à voir, et de l’opacité sur les informations de grande sensibilité. Article nul, illustrant bien l’adage « Ils filtrent les moustiques mais avalent les chameaux ».

        ______________________

        Alerte Info


        • morice morice 30 juillet 2009 12:43

          Dommage que l’auteur se soit laissé enfumer par cet artifice de communication


          ce n’est pas la première fois, il s’était fait entuber grave avec les e-books, dont celui d’Amazon.... à en faire plusieurs publi-reportages éhontés.... selon lui, même le Kindle1 était bon, c’est dire... et pour le 2 c’est le même tissu de mensonges 
           :

          exemples :
          « Le truc vraiment génial est la possibilité de sélectionner un passage. C’est un peu plus long qu’avec un crayon sur le papier, mais on s’y fait assez vite ».

          le gag quoi : c’est plus LONG, mais c’est MIEUX : ridicule !


          « La lecture sur Kindle m’est devenue aussi naturelle que sur papier ».
          ah oauis, va falloir qu’il m« explique comment il feuillette et si c’est plus rapide.... surtout !! ah a ha !!

           »La seule chose à retenir c’est qu’on peut lire des livres, c’est à dire des textes, des histoires, sur un appareil électronique et que cela peut même présenter des avantages sur le format papier."

          d’où l’intérêt ?? Aucun. Un bon PDA fait la même chose, les focntions PDA en plus.. avec le tablet Apple, il va rester le suicide comme option pour Pisani...

          10 reasons not to buy a Kindle 2
           1.It’s bad for research
          2.It’s horrible for reference.
          3. The Kindle is flimsy. You’ll go through your day thinking you will break your Kindle..
          4. It’s not ready for students
          5. The net connection doesn’t work international (ne marche pas ici)
          6. No SD slot. 
          7. Flight attendants will tell you to turn it off on take off and landing. You can’t explain that it’s epaper and uses no current. You just can’t. It’s like explaining heaven to bears.
          8. It contains a battery. Remember, Reader, the Kindle is mortal. It will die on you when you don’t have your charger.
          9. It’s bottom heavy. The internal battery makes the device want to plop face down on your chest
          10. There’s just something about a dead tree book, isn’t there ? It’s nice to pop into the airport news stand and pick up a novel. It just is. I’m sorry.

          • plancherDesVaches 30 juillet 2009 13:21

            http://www.agoravox.tv/article.php3?id_article=23092

            Uais.... lorsqu’ils auront retrouvé les 9700 milliards perdus dans leurs comptes, on en rediscutera.....


            • plancherDesVaches 31 juillet 2009 11:12

              Et.....tiens, en parlant d’égarer....

              Quelqu’un a-t’il des informations sur la « valise magique » à 150 milliards de dollars trouvée entre la frontière suisse et italienne... ???

              A mon avis, là aussi, on doit nager en « pleine transparence ».


            • ZEN ZEN 31 juillet 2009 11:00

              Rigolez pas !
              Demain, opération « porte ouverte » au Pentagone et consultations des archives des dix dernières années..
              Réservez, il n’y aura pas de place pour tout le monde...


              • dom y loulou dom 31 juillet 2009 13:44

                le fait que votre texte soit aussi court sur un sujet aussi important montre bien l’étendue de la supercherie. Si en vous déplaçant jusqu’à New York vous ne pouvez recevoir de plus amples informations c’est tout dire.

                Et l’administration Oblabla peut bien jouer sur du velours quand c’est aujourd’hui la FED qui dirige tout et dilapide l’argent des contribuables en imprimant de l’argent qui n’existe même pas.

                Vous n’avez pas entendu que la FED refuse obstinément un audit du gouvernement ?
                 
                Aussi obstinément qu’Obama refuse de montrer son véritable acte de naissance.

                Un refus complètement illégal !! Comme toutes les lois liberticides que la FED oblige le gouvernement americain de signer les yeux fermés sous menace de loi martiale, détruisant de fait la constitution ameicaine ?

                quand les journaistes eux-mêmes vont-ils aller inspecter derrière les belles paroles des hypnotistes en chef ?

                Savez-vous que le gvt americain a aussi officiellement annoncé que les gens qui outrepasseraient des check points militaires seront simplement abattus !!!

                Tandis que personne ne sait pourquoi tous ces check points militaires se sont multipliés.

                Alors toutes les belles promesses... pourquoi vous faites-vous aussi docilement le relais de ces supercheries ?

                Tout est au contraire complètement opaque dans cette administration et elle a su quadrupler la dette americaine en quelques mois tandis que tout le monde veut croire au « grand changement Oblabla » ...

                changement il resprésente oui... mais pas dans le sens que les citoyens americains l’attendaient.

                D’ici peu ils auront une seule envie : pendre ce monsieur haut et court avec ces millions de promesses que la politique réelle de la FED contredit en permanence dans les faits.

                Autant sur le plan national qu’international.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès