Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Actualités > International > François Hollande le guerrier : l’intervention impérialiste française (...)

François Hollande le guerrier : l’intervention impérialiste française au Mali

Alors que le chômage et la précarité font ravage en France, François Hollande et son gouvernement, pour mieux masquer la faillite de leur politique économique et sociale, envoient leurs troupes au Mali ! « Nos forces armées ont apporté cet après-midi leur soutien aux unités maliennes pour lutter contre ces éléments terroristes » déclarait solennellement le président français vendredi 11 janvier 2013 (1). La droite et l'extrême droite approuvent et applaudissent. Le plan Vigipirate passe du « rouge » au « rouge renforcé ». Il deviendra probablement « rouge écarlate » comme le sang qui va couler au Mali et dans la région ! Les médias bourgeois, sans relâche, propagent leur chauvinisme et distillent comme du venin leur propagande guerrière justifiant l'intervention militaire. Journalistes, hommes et femmes politiques, consultants, militaires et experts en tout genre déferlent sur les plateaux de télévision pour asséner leur « vérité », détournant ainsi l'attention des classes populaires des véritables problèmes qui les rongent au quotidien pour mieux servir les intérêts de la classe dominante.

Cette intervention a été décidée au moment même où la bourgeoisie française vient d'obtenir, grâce à François Hollande, tout ce qu'elle voulait en matière de licenciements, de flexibilité de l'emploi et des baisses des rémunérations des salariés (2). Pour les sociaux-démocrates au pouvoir, l’ennemi à combattre n'est pas la bourgeoisie qui fait payer aux peuples ici et en Afrique les terribles conséquences de son système de production, mais « le terrorisme ». Il faut donc, vaille que vaille, battre les tambours de la guerre et mobiliser toute la nation derrière son chef, François Hollande. Peu importe le coût de cette énième guerre des sociaux-démocrates. Les politiques d'austérité, de contraintes budgétaires et des réductions des dépenses publiques sont réservées aux classes populaires. Quand on mène une guerre au service des grands groupes français, on ne compte évidemment pas .Tout le discours sur la lutte contre les déficits publics répété bêtement et inlassablement par les représentants de la classe dominante s'évapore comme par enchantement ! On trouve facilement et rapidement les fonds nécessaires pour financer cette opération qui, selon le chef de l’État, « durera le temps nécessaire ».

La guerre est ainsi déclarée, non pas contre le despotisme des marchés financiers, contre le chômage, contre la misère, contre les injustices sociales mais contre « le terrorisme » au... Mali ! C'est vraiment la préoccupation première des ouvriers, des chômeurs, des précaires, des travailleurs pauvres, des sans abris, bref de tous les laissés- pour-compte broyés par la machine capitaliste.

De plus en plus de citoyens rejettent la politique du gouvernement Hollande et se rendent compte qu'elle n'est, en fait, que le prolongement de celle menée par Sarkozy : une politique exclusivement au service de la classe dominante. La guerre apparaît alors comme un puissant moyen pour « fabriquer » tout du moins à court terme, un consensus permettant de perpétuer la même politique de classe. Il faut donc inventer des ennemis extérieurs pour mieux servir les intérêts des puissants à l'intérieur : « Dans ces circonstances, le rassemblement des Français est une force supplémentaire pour la réussite de notre action », disait François Hollande.

Sur le plan international, l'instrumentalisation de l'occupation du nord-Mali sert d'abord les intérêts des bourgeoisies des pays impérialistes (France, Grande Bretagne et bien sûr les États-Unis notamment). Rappelons que l'occupation d'une partie importante du territoire malien est la conséquence directe de l'intervention impérialiste en Libye. Sans l'intervention de l'OTAN dans ce pays, le Nord-Mali n'aurait probablement jamais été occupé par le Mouvement National de Libération de l’Azawad (MNLA) et ses alliés islamistes (AQMI, Ansar Dine, Mujao, BokoHaram, etc.). Cette occupation est « rendue possible grâce à la complicité des États-Unis, de la France et de leurs serviteurs locaux regroupés dans la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) » (3). Précisons que ces États de l'Afrique de l'Ouest sont dirigés par des despotes entièrement au service de la bourgeoisie occidentale notamment française à l'image d'Alassane Ouattara, président actuel de l'organisation, ou de Macky Sall, président du Sénégal. Ils ont soutenu l'intervention impérialiste en Libye et en Syrie comme ils participent aujourd'hui à cette nouvelle « expédition néocoloniale française ». Ce sont les dirigeants de la CEDEAO qui ont imposé au Mali l'intervention française.

Il y a trop d'intérêts dans cette région du monde ! L’Afrique est aujourd'hui l'objet de grandes convoitises. Paradoxalement, la population du Mali est classée parmi les plus pauvres de la planète par les Nations-Unies (son IDH la classe au175è rang sur 187 pays), alors que son sous-sol est l'un des plus riches du continent africain. Si l'or reste la première richesse du pays, les autres ressources, notamment pétrolières, sont aussi nombreuses que sous-exploitées. Le Niger, dont la population vit dans l'extrême pauvreté, est l'un des plus grands producteurs mondiaux de l'uranium exploité par le groupe nucléaire français Areva depuis une quarantaine d'années. En 2008, le groupe Areva s'est emparé du « droit » d'exploiter la mine géante(5000 tonnes par an) d’Imouraren dont le démarrage est prévu pour 2014. On va taire par pudeur les conditions de travail misérables dans les mines les plus dangereuses du monde contrôlées par Areva. Les révoltes ouvrières contre leurs conditions d'esclaves sont systématiquement réprimées sans jamais trouver le moindre écho dans les médias bourgeois.

Après la Côte d'Ivoire, la Libye, c'est le tour du Mali et peut-être demain l'Algérie qui risque d'être victime des rapaces impérialistes qui menacent en permanence la paix du monde au profit de leurs bourgeoisies respectives. Le Qatar, lui, joue le rôle du sous traitant des impérialiste. Hier en Libye, aujourd'hui au Mali et en Syrie, le Qatar continue à financer des groupes armés au bénéfices de ses maîtres impérialistes.

Les « terroristes » que l'on prétend combattre aujourd'hui sont le produit du capitalisme mondialisé. Les bourgeoisies occidentales, notamment américaine ont contribué largement à l'affaiblissement dans le monde arabe et musulman de toute pensée laïque et progressiste. Nombreux sont les ouvriers, paysans, intellectuels, artistes chanteurs ou de simples militants progressistes tombés sous les balles des fanatiques religieux armés et financés par des régimes réactionnaires et corrompus soutenus par les États-Unis. Rappelons pour mémoire, que les Talibans d'aujourd'hui, on les appelait hier, lorsqu'ils combattaient l'armée Soviétique en Afghanistan, les Moujahidines de la liberté (combattants de la liberté). Les politiques libérales d'ajustement structurel imposées par le FMI et la Banque mondiale, bras financier de l'impérialisme, le soutien indéfectible de ces bourgeoisies à l’État sioniste d'Israël, la guerre en Irak et ses ravages (4) pour ne citer que ces exemples, ont jeté une partie de la population arabe et musulmane dans les bras de l'islam politique. L'élan et la vitalité du soulèvement populaire dans le monde arabe ont été brisés par l'impérialisme. En Tunisie comme en Égypte, les bourgeoisies occidentales ont favorisé l'accès au pouvoir des mouvements obscurantistes et réactionnaires. A Bahreïn, l'impérialisme américain a envoyé les chars de l'Arabie Saoudite pour mater et réprimer dans le sang l'une des plus belles et des plus pacifiques révolte du monde arabe (5).

La social-démocratie européenne, main dans la main avec l'impérialisme, a toujours mené des guerres, « tantôt ouvertes, tantôt dissimulées » contre les peuples de la planète pour servir les intérêts exclusifs de la bourgeoisie. Entre autres exemples, ils ont déclenché l'une des plus meurtrières guerre de l’histoire en 1914. Ce sont eux qui ont assassiné Rosa Luxemburg et Karl Liebknecht, figures emblématiques de la classe ouvrière allemande en 1919. « Les armes vont parler » disait François Mitterrand pour annoncer la première guerre du Golfe en 1991. Ce sont encore eux qui ont brisé l'unité des peuples de la Yougoslavie. « Le président de la République, en accord avec le gouvernement, a décidé la participation des forces françaises aux actions militaires, devenues inévitables, qui vont être engagées dans le cadre de l’Alliance atlantique » disait un communiqué conjoint du président J.Chirac et du premier ministre L. Jospin. Le 25 septembre 2012 aux Nations Unies, F. Hollande déclarait devant l'Assemblée générale « La première des urgences s’appelle la Syrie », l'autre urgence « qui doit nous mobiliser cette semaine, est le Sahel(...) Oui, il faut que le Mali retrouve l’intégrité de son territoire et que le terrorisme soit écarté de cette zone du Sahel » (6). Le 11 janvier 2013, le même François Hollande envoie, au nom de la France, l'armée au Mali. Pour servir l'intérêt des puissants, les sociaux-démocrates ne reculent devant aucun moyen, y compris le plus abject, la guerre. A l'intérieur comme à l'extérieur, ils sont les ennemis des travailleurs. A ces guerres impérialistes au service des classes dominantes, les ouvriers et l'ensemble des classes populaires du monde entier doivent opposer la guerre civile contre leur propre bourgeoisie et leurs alliés sociaux-démocrates.

Mohamed Belaali

http://www.belaali.com/

----------------------

(1) http://www.elysee.fr/declarations/article/declaration-du-president-de-la-republique-sur-la-situation-au-mali-4/

(2) http://www.humanite.fr/sites/default/files/pdf/2013/securisation_de_lemploi_10-01-2013_v_definitif_bis.pdf

(3) http://www.belaali.com/article-la-libye-apres-l-intervention-imperialiste-108002868.html

(4) http://www.belaali.com/article-les-ravages-de-la-guerre-imperialiste-en-irak-48981793.html

(5) http://www.belaali.com/article-l-intervention-saoudienne-a-bahrein-et-le-silence-complice-des-bourgeoisies-occidentales-69874090.html

(6) http://www.belaali.com/article-les-premieres-urgences-de-fran-ois-hollande-111993802.html



Sur le même thème

Hypocrisie bourgeoise
Impérialisme ou la main de l'étranger !
Pourquoi la France est réactionnaire ? Une analyse matérialiste
Toute victoire d’un pays sur l’impérialisme est une victoire pour les opprimés
Irak guerre civile et menace de partition : les fruits amers des interventions impérialistes


Réactions à cet article

  • Par TOUSENSEMBLE retraité FRONT DE GAUCHE sante social (---.---.---.62) 26 janvier 2013 11:29
    TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE

    je ne comprends la haine de l’état francais que propagent des étrangers que la France a su accueillir

    vous voulez soutenir les djihadistes...allez donc vous battre a leurs cotés avec« vos imans issus de l’enfer et precheurs de haine » (texte de femmes algériennes chantant avec idir...)

    • Par zany (---.---.---.81) 26 janvier 2013 11:47

      Il faut se rendre compte que bien des ennemis de la France et même parmi ses « amis » sont d’une certaine manière jaloux et envieux.


      Ont aura les contrats au Mali au dépend des autres pays, et cela les fait flipper et use de néo impérialisme et colonialisme pour nous faire nous repentir etc...

      En ce moment même nous comptons nos allié fidèle, et nous somme seul sur le terrain face à l’obscurantisme et la bêtise de nos concitoyens, ne tombons pas dans leur jeux.
    • Par Avic (---.---.---.230) 26 janvier 2013 15:50
      Avic

      Il faut savoir. La France se bat pour les contrats ou contre l’obscurantisme ?

    • Par zany (---.---.---.81) 26 janvier 2013 16:48

      Les deux !

  • Par philouie (---.---.---.60) 26 janvier 2013 13:08

    Il faut stopper ceux que nos gouvernants ont soutenus.

    en soutenant l’action de nos gouvernants qui les ont soutenus.

    vous ne vous rendez pas compte du ridicule de cette position  ?

    • Par Avic (---.---.---.230) 26 janvier 2013 23:19
      Avic

      En clair, ça veut dire qu’il y a des gens qui manipulent leurs hommes de main (les extrémistes) pour m’obliger à faire ce qu’ils attendent. Et moi je fonce comme un c..., mais en leur montrant que je ne suis pas dupe et que je suis intelligent. C... mais intelligent, c’est ça ?
      Ce ne serait pas plus simple de dire aux manipulateurs : « arrêtez vos conneries » ?

  • Par RBEYEUR (---.---.---.128) 26 janvier 2013 13:59

    Intéressant d’observer les tenants de l’islam sur cette affaire d’intervention au Mali.

    Une propension à un agitprop islamique est cocasse dès lors que l’exercice islamique de cette pratique se situe qualitativement aux abysses de cette même technique appliquée par le marxisme avec le succès que l’on connait bien.

    Mais au-delà, le fait pour les tenants de l’islam d’incriminer l’intervention au Mali est vraiment risible puisque cette intervention est le fait de la gouvernance planétaire qui coiffe l’islam.

    De la même façon que c’est cette gouvernance planétaire qui alimente les djihadistes avec les moindres kalachnikovs, les moindres cartouches de kalachnikovs, les moindres guimbardes tous terrains, les moindres canons anti-aériens rouillés, etc. c’est cette même gouvernance planétaire qui siffle la fin de la récréation lorsque les djihadistes vont au-delà de ce qui leur est permis….

    D’où l’intervention au Mali….     

  • Par BA (---.---.---.142) 26 janvier 2013 14:01
    Mali : Le Drian confirme la prise de l’aéroport de Gao.

    Après avoir repris trois localités dans le centre et l’ouest du Mali, les militaires français et maliens se sont lancés depuis vendredi dans la reconquête du Nord, occupé par les groupes islamistes depuis plus de neuf mois, se dirigeant vers les métropoles de Gao et Tombouctou.

    « Les forces maliennes et françaises sécurisent l’aéroport de Gao et le pont Wabary de Gao. Ces deux endroits stratégiques sont sous contrôle des forces malienne et française », a déclaré une source de sécurité malienne à l’AFP.

    Ces informations ont été confirmées par le ministère français de la Défense.

    L’aéroport de Gao se situe à environ 6 km à l’est de la ville. Le pont sur le Niger est lui placé à l’entrée sud de Gao, une des trois principales villes du Nord du Mali, située à 1.200 km au nord-est de Bamako.

    La source de sécurité n’a pas fait état de combat et n’a pas précisé si Gao proprement dite restait contrôlée par des groupes armés. D’autres sources ont indiqué que la plus grande partie des combattants islamistes avaient évacué la ville ces derniers jours, remontant vers l’extrême-nord-est du Mali pour échapper aux frappes aériennes françaises.

    Les positions des islamistes à Gao ont été pilonnées par l’aviation française, notamment par des avions de combat Rafale, qui visaient « des camps d’entraînement, des infrastructures et des dépôts logistiques constituant les bases arrière des groupes terroristes », selon Paris.

    Gao est un bastion des islamistes du Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao). Ce groupe a annoncé samedi matin à l’AFP qu’il était prêt à « négocier la libération » de l’otage français qu’il détient depuis deux mois.

    « Le Mujao est prêt à négocier la libération de l’otage Gilberto », a déclaré Walid Abu Sarhaoui, porte-parole du Mujao, en référence au Français Gilberto Rodriguez Leal, enlevé en novembre 2012 dans l’ouest du Mali.

    Interrogé pour savoir si cette volonté affichée de négociation était liée à l’intervention militaire française, le porte-parole a simplement répondu : « Nous voulons négocier. Pour la guerre, entre musulmans, nous pouvons nous comprendre », sans autre précision.

    Une déclaration qui peut être interprétée comme une ouverture pour des négociations avec Bamako et qui survient deux jours après l’annonce d’une scission au sein d’Ansar Dine (Défenseurs de l’islam), un autre des groupes islamistes du Nord du Mali.

    La France s’est engagée depuis le 11 janvier, au côté de ce qui reste de l’armée malienne, contre les islamistes armés, pilonnant leurs colonnes de pick-ups et leurs bases arrière, afin d’empêcher leur progression vers le Sud et la capitale Bamako.

    Les villes de Diabali (ouest), Konna et Douentza (centre) ont été reprises par les soldats français et maliens, qui ont également, pour la première fois, repris vendredi le contrôle d’une localité du Nord, Hombori, à 920 km au nord-est de Bamako et à quelques 200 km de Gao.

    Une autre colonne progresse vers Léré, plus à l’ouest, avec pour objectif la ville-phare de l’islam en Afrique, Tombouctou.

    Les islamistes ont riposté en dynamitant vendredi un pont stratégique près de la frontière nigérienne, paralysant une des deux routes que pourraient emprunter des soldats tchadiens et nigériens venus du Niger

    Samedi, des sources concordantes ont fait état, au moment même de l’annonce de la prise de contrôle de l’aéroport de Gao par les soldats français et maliens, du mouvement en direction du Mali d’un important convoi de militaires tchadiens stationnés au Niger.

    « Ils étaient très nombreux, ils avaient des chars, des 4x4 surmontés de mitrailleuses », a indiqué une source de sécurité nigérienne.

    Quelque 500 soldats tchadiens ont été récemment convoyés au Niger, sur les 2.000 promis par N’Djamena. Le contingent nigérien basé à Ouallam compte 500 militaires.

    L’accélération de la progression des forces françaises et maliennes survient alors que des témoignages font état d’une situation humanitaire de plus en plus difficile dans les grandes villes du Nord. A Gao, la situation humanitaire se dégrade, selon l’ONG Action contre la faim (ACF), qui évoque « des cas de malnutrition aiguë ».


  • Par philouie (---.---.---.60) 26 janvier 2013 14:05

    c’est cette même gouvernance planétaire qui siffle la fin de la récréation lorsque les djihadistes vont au-delà de ce qui leur est permis….

    D’où l’intervention au Mali….    

    mais quelle naîveté !

    vous aussi vous croyez que nos gouvernants soutiennent les islamistes le matin et les combattent le soir.

    on vous prend pour des cruches mais vous avez l’air d’aimer ça.

    nos gouvernants soutiennent les islamistes pour avoir des prétextes à leur visées impérialistes.

    le reste c’est de l’enfumage et vous ne le voyez pas.

  • Par Mohammed MADJOUR (---.---.---.221) 26 janvier 2013 15:31
    Mohammed MADJOUR

    La France a aujourd’hui un président au bord de la folie : Regardez-le bien, regardez à travers ses lunettes et vous verrez un individu dangereusement fou !

  • Par RBEYEUR (---.---.---.128) 26 janvier 2013 16:10

    De philouie le 26 janvier à 14h15 :   

    « ….mais quelle naîveté ! vous aussi vous croyez que nos gouvernants soutiennent les islamistes le matin et les combattent le soir. on vous prend pour des cruches mais vous avez l’air d’aimer ça. nos gouvernants soutiennent les islamistes pour avoir des prétextes à leur visées impérialistes. le reste c’est de l’enfumage et vous ne le voyez pas…. ».

    Il n’est pas du tout impossible que je sois une cruche, que j’aie l’air d’aimer cela et que je me fasse enfumer sans le voir.

    Toutefois, dommage que la chose soit exposée dans le crachat verdâtre repris ci-dessus !

    En effet, comment puis-je donc tirer profit de ces observations dès lors qu’elles sont incontestablement émises in situ par un crétin intégral, un âne bâté,  un analphabète culturel profond, le tout réunis dans une sérieuse dégénérescence mentale ?

  • Par philouie (---.---.---.60) 26 janvier 2013 16:24

    oh, mais il est vexé le bougre .

    le vous auquel je m’adresse est ici un vous générique à ceux qui croient naivement que la France va combattre les islamistes alors que ce n’est pas son objectif et qu’elle en a sans doute encore besoin.

    vous croyez qu’on va les arrêter ?

    reparlons en dans un an.

    aujourd’hui ils remontent au nord. l’objectif est l’algérie.

    la stratégie de la france est celle des Usa : foutre la merde.

    • Par zany (---.---.---.81) 26 janvier 2013 16:54

      « aujourd’hui ils remontent au nord. l’objectif est l’algérie. »


      Pourquoi pas ? (ironie)


      Le monde ne tourne pas autour de l’Algérie, qu’ils ferme plutôt leur frontière sud qu’ont écrase ceux qui sont responsable des 200 000 victimes algérienne et de l’attentat d’Amenas au lieu de nous critiquer sans relâche !
    • Par philouie (---.---.---.60) 26 janvier 2013 17:11

      Mais enfin, la France ne va certainement pas « détruire » des gens dont elle a encore besoin.

    • Par zany (---.---.---.81) 26 janvier 2013 17:16

      Les djihadiste sa sert à rien qu’ils crève 


      tenez ce qu’il se dis en haut lieu :

       Dans l’entourage du ministre de la Défense, on ne s’embarrasse plus de précautions de langage :
      « Nous sommes en guerre et on va casser le plus possible de ces connards ».

    • Par philouie (---.---.---.60) 26 janvier 2013 17:34

      Pourquoi vous dites que ça sert à rien puisqu’on les utilise en Libye ou en Syrie ?

      peuvent encore servir.

      la France en a besoin.

    • Par zany (---.---.---.81) 26 janvier 2013 19:02

      les utilise en Libye ou en Syrie ?


      Utilisais en Libye et utilise en Syrie (contre MON avais d’ailleurs)


      peuvent encore servir.


      NON, mieux vaut être seul que mal accompagné


      la France en a besoin.


      Non ont en as pas besoin car cette france là n’a pas l’honneur d’avoir une majuscule...

    • Par philouie (---.---.---.60) 26 janvier 2013 19:09

      Tient donc.

      J’avais cru comprendre que vous défendiez la France qui décroche les contrats.

      et qui se sert des jihadistes pour y parvenir ?

    • Par zany (---.---.---.81) 26 janvier 2013 19:20

      Sa vous fait pas trop mal j’espère ^^


      c’est de la désinformation ennemi ça, sortez vous cela du crane

      oui aux contrats, morts aux djihadiste et partage des richesses et je suis absolument contre tous soutien de manière directe comme indirect aux islamistes coupeur de mains (comme ce fut le cas en Libye et c’est le cas en Syrie)

      je pensais avoir été assez claire dans mon argumentation pourtant...
    • Par philouie (---.---.---.60) 26 janvier 2013 19:27

      Il y a ce que vous croyez et la réalité.

      contrats et partage des richesses : ça n’existe pas : c’est contrats et spoliation.
      contrats et combats contre les jihadistes, ça n’existe pas : c’est contrats et utilisation des jihadistes afin de déstabiliser les pays convoités.

      En soutenant la France des contrats, vous soutenez la France qui spolie, vous soutenez la France qui fomente le jihadisme.

      c’est ça la réalité.

      Vous avez choisi le camp de la France qui veut la guerre. c’est votre choix. mais c’est un choix qui tue.

    • Par zany (---.---.---.81) 26 janvier 2013 19:38

      « Vous avez choisi le camp de la France qui veut la guerre. c’est votre choix. mais c’est un choix qui tue. »


      Seulement les ennemis de la France, ils vivrons pas vieux, d’ailleurs ils détalle comme des lapins en ce moment même...

       
  • Par RBEYEUR (---.---.---.128) 26 janvier 2013 17:17

    De philouie, le 26 janvier à 16h11 :   

    « …Et le pire, c’est qu’on a cultivé au fil des années votre islamophobie naturelle de sorte qu’à la guerre vous applaudissez ! mais vous êtes devenus des monstres… ».

    Drogué ?
    Psychopathe ?
    Ayatollah ?  

    J’incline pour l’ayatollah.

  • Par RBEYEUR (---.---.---.128) 26 janvier 2013 17:18

    De Mohammed MADJOUR, le 26 janvier à 15h31 :

    « …La France a aujourd’hui un président au bord de la folie : Regardez-le bien, regardez à travers ses lunettes et vous verrez un individu dangereusement fou !... ».

    Pas terrible l’agitprop islamique !

  • Par Antenor (---.---.---.79) 26 janvier 2013 17:28
    Antenor

    Wahou, il reste encore au moins un communiste arabe ! C’est Mélenchon qui va ête content.

    • Par Antenor (---.---.---.79) 26 janvier 2013 17:31
      Antenor

      Ouvrez les yeux, AQMI ce sont les nouveaux Franquistes

    • Par philouie (---.---.---.60) 26 janvier 2013 18:11

      Sauf que le problème ce n’est pas AQMI.

      le problème c’est la France, qui colonise, qui exploite, qui paupérise.

      le vrai danger est là. des gens qui sont pr^ts à détruire le monde au nom de leur intérêt économique.

      AQMI est un chiffon rouge qu’on agite sous vos yeux pour que vous fonciez tête la première.

      et ça marche !

    • Par zany (---.---.---.81) 26 janvier 2013 19:09

      le problème c’est la France, qui colonise, qui exploite, qui paupérise.


      Qui mange des enfants, viole les mamies, fait pipi dans le lavabo, ne tire pas la chasse d’eau, qu’il pleut qu’il neige ou qu’il vante

      la France c’est l’bon dieu !


      VIVE LA FRANCE ET MORT AUX CONS !!!
    • Par philouie (---.---.---.60) 26 janvier 2013 19:11

      Ne faites pas l’enfant.

      En Afrique la France exploite.

      Elle maintient sous sa coupe des régions entières au profit de ses multinationales.

      Vous ne saviez pas ?

    • Par zany (---.---.---.81) 26 janvier 2013 19:28

      Et la Chine ? et les USA ? et la Russie ? et l’inde ?


      la chine elle colonise pour de vrai avec ses travailleur importé (agricole notamment)

      les africain ne peuvent pas exploiter leurs ressources eux même, ont les aides moyennant finance, moi je suis pour un partage 50/50 des richesses

      bref c’est chacun pour sois dans ce monde, dire « c’est la faute de » c’est refuser de se regarder dans un miroir, allez sur les forum africain et lisez les commentaires tenez l’article d’allain jules et lisez les réaction des maliens

      après vous pourrez nous insulter !



  • Par Magnon (---.---.---.186) 26 janvier 2013 21:34

    @L’auteur
    Impérialisme, impérialisme, mais lequel ?
    La France est tenue par des accords de défense, elle n’aura aucun bénéfice, et quand elle sera parti, le business local continuera « as usual » sans se préoccuper de la France !

    Par contre, que dire d’un gang de contrebandiers, qui, profitant de la faiblesse de l’état malien, par un habile rezzou, se sont emparés d’un territoire, sans que les habitants ne leur aient donné le moindre mandat, qui se comportent en envahisseurs, détruisent le patrimoine ancestral du peuple conquis, l’asservissent par la force et pratiquent toutes sortes d’exactions et de brimades pour maintenir cet asservissement !

  • Par CARAMELOS (---.---.---.123) 26 janvier 2013 22:16
    CARAMELOS

    Il manque un personnage sur la photographie qui est sensée illustrer le propos ! Sinon le fond est correctement défendu. On peut une fois de plus regretter le défaut d’arguments pour ce qui concerne les intérêts maliens et français de cette affaire. Du côté français il est évident que cette intervention peut servir l’exécutif qui semble bien mal en point dans les sondages. Mais c’est bien connu les sondages ne font pas la politique d’un pays. Il serait intéressant de développer les causes et effets de ce conflit sur la future politique de la France en Afrique, si tenté qu’elle puisse en avoir encore les moyens ! Il faut également noter l’extrême retenue, si ce n’est l’extrême prudence des pays occidentaux sur l’engagement Français !! Peut-on y voir une forme de désintérêt ?

  • Par popov (---.---.---.141) 27 janvier 2013 09:06
    @l’auteur

    C’est qui le couple avec des têtes de cochon sous le titre de l’article ?

    Mahomet et l’une de ses nombreuses concubines ?

    Sûrement pas. On peut représenter n’importe quel politicien contemporain avec une tête de cochon, mais on ne peut pas faire la même chose avec le politicien coupable de la plus grande imposture de tous les temps : ce trou du cul de Mahomet.
  • Par Demosthène (---.---.---.25) 29 janvier 2013 04:15

    Désolé de vous le dire mais cet article est très ennuyeux entrecoupé de clichés et d’idées reçues dans la mouvance habituelle mélanchoniste et naguère Laguiller. Pas d’argumentation véritable ou d’élément de réflexion, bref il n’apporte rien au débat sinon des phrases prévisibles dont vous pourriez faire des copier-coller pour réagir à tout évènement.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Mohamed Belaali


Voir ses articles

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès