• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Futur ambassadeur probable des Etats-Unis en Catalogne

Futur ambassadeur probable des Etats-Unis en Catalogne

Les pays qui comptent feindre la surprise à l’automne ne se laisseront pas tous prendre au dépourvu. En nommant hier leur nouvel ambassadeur en Espagne et Andorre, les Etats-Unis d’Amérique ont damé le pion au pays auquel ils ont la prétention de ravir la place de première puissance diplomatique mondiale.

Les ambitions de Richard « Duke » Buchan, en récompense de ses bons et loyaux financements électoraux, étaient plutôt un poste d’ambassadeur en Argentine ou en Uruguay. Sans expérience diplomatique, et relativement jeune même en comparaison des diplomates de carrière des pays qui ont un corps de fonctionnaires dédié aux relations internationales, cet homme d’affaires et spéculateur financier est assez lucide pour ne pas avoir rêvé d’une ambassade en Europe, dans un pays membre de l’OTAN et où les Etats-Unis ont une présence militaire : c’est plutôt la place d’un diplomate expérimenté. Quant à des opportunités économiques et d’investissement états-unien en Espagne, Buchan n’est pas homme à s’en laisser conter.

Mais les fonctions d’une ambassade ne sont pas seulement officielles et protocolaires, elles comportent aussi une part de renseignement (voire d’influence) par la constitution et l’entretien d’un réseau d’écoute immergée. Un ambassadeur en Espagne et Andorre, en poste en Espagne et non-résident pour Andorre, a aujourd’hui toutes les justifications pour s’absenter souvent de Madrid et pour traverser la Catalogne. Cet ancien étudiant d’une université valencienne dispose aussi d’un réseau d’anciens condisciples et professeurs dans une autre province où l’activisme catalaniste assure un conflit, au moins institutionnel, dès la restauration de la souveraineté de la principauté de Catalogne, dont le pays valencien a fait partie pendant sept à dix siècles selon comment l’on compte.

Entre parenthèses et pour illustrer brièvement l’activisme catalaniste dans la communauté autonome valencienne, on ne citera que les deux décisions de 2017 les plus décriées par les hispanistes, celle de la justice confirmant la légalité de la préférence d’usage du catalan (au détriment de l’espagnol) par les administrations valenciennes, et celle du ministère de l’éducation valencien obligeant les élèves qui choisissent l’espagnol en première langue à prendre le catalan en deuxième, alors que les élèves qui choisissent le catalan en première langue peuvent choisir une autre langue que l’espagnol (anglais par exemple) en deuxième, ce qui assure un conflit à la rentrée, et accessoirement une fuite des inscriptions scolaires vers les régions voisines.

Après la sécession de la Catalogne, et les Etats-Unis savent (sans le dire) qu’elle est imminente, un ambassadeur pour Andorre basé dans un pays non frontalier de celle-ci, et ennemi du pays à traverser, aurait des difficultés à exercer sa mission. Au contraire le futur ambassadeur en Catalogne servira nécessairement Andorre, enclavée entre celle-là et la France et sans contact avec l’Espagne, plus proche sur tous les plans de la Catalogne que de l’Espagne, et de surcroît catalanophone... comme, justement, M. Buchan.

Il aurait été (et il sera) facile de trouver un ambassadeur plus adéquat pour servir en Espagne, mais il serait difficile de trouver un états-unien plus idoine que Duke Buchan pour servir comme ambassadeur en Catalogne. Que l’évolution de la situation, et de la posture officielle des Etats-Unis, permette de le muter directement de Madrid à Barcelone, ou qu’il doive d’abord se replier temporairement sur son ambassade (actuellement non-résidente) à Andorre en attente de l’ouverture officielle des relations interétatiques, son profil d’entrepreneur et d’investisseur plutôt que de superviseur de relations militaires en fait l’homme idéal pour une ambassade en Catalogne, et son cursus personnel, au-delà de sa maîtrise du catalan, en fait l’homme idéal (pour un Etats-Unien) pour développer dès maintenant des relations dans les pays catalans.

Si le gouvernement français, en charge du premier voisin et premier pays concerné par l’indépendance de la Catalogne, ignore volontairement les messages d’alerte qui lui sont adressés et omet de préparer une mission diplomatique, la France sera doublée à sa porte par les Etats-Unis d’Amérique.

La nomination de Richard Buchan confirme la pertinence de la Neuvième Frontière (www.lulu.com/fr/shop/stratediplo/la-neuvième-frontière/paperback/product-23271364.html), le rapport sur l’imminence de la sécession de la Catalogne.


Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Jean nemare Jean nemare 7 août 18:32

    la Catalogne devrait s’abstenir de toute provocation inutile, car ils doivent savoir que jamais Madrid n’acceptera qu’elle fasse sécession du pays, et que l’armée espagnole et la guardia civil seront envoyés pour mater toute tentative de rébellion. 

    Ca se terminera très mal pour la Catalogne s’ils s’entêtent à vouloir mener à terme leur projet d’indépendance. 

    • baldis30 8 août 12:58

      @Jean nemare

      bonjour,

      totalement d’accord ... certains n’ont pas compris la manipulation générale de l’Europe

      On a commencé par diviser l’ex-Yougoslavie ...pour le profit de quel Etat ?

      Ensuite on a réformé les régions françaises ...pour le profit de quel Etat ?

      Et qui a fait réaliser par UNE UNIVERSITE MILITAIRE ALLEMANDE UN CATALOGUE DES MESURES QUE DEVAIT PRENDRE LA FRANCE ..... ...pour le profit de quel Etat ? 

      La chose est apparue clairement et n’a jamais été démentie dans le quotidien romain La Repubblica il y a cinq ou six ans mais aucun de nos VEULES représentants n’en a fait état !

      C’est la préfiguration absolue d’une troisième guerre européenne ( en fait même la quatrième car celle de 1870 vit les bataillons garibaldiens s’engager aux côtés de français - notamment dans la région de Dijon) ...... ...pour le profit de quel Etat ?

      Alors l’affaire de Catalogne fera encore des morts d’abord dans la péninsule ibérique , remettant en selle toutes les composantes terroristes ...

      BELLE MANIPULATION !


    • symbiosis symbiosis 8 août 08:32

      Les projets d’indépendance des régions européennes ont certes un parfum romantique et plaisant, mais ne servent-elles pas en réalité à la ploutocratie globalitaire à affaiblir les pays pour les fragmenter en petites entités etno linguistiques ou confessionnelles tel que cela se passe sous nos yeux au moyen orient et s’est produit en Yougoslavie afin de les soumettre à la violence de la globalisation ?
      L’escroquerie du réchauffement climatique suit le même agenda afin de créer un impôt carbone mondialisé qui permettra à la ploutocratie de financer son gouvernement mondial privé et autocratique pour asservir les continents ainsi atomisés en petites régions vulnérables et impuissantes.


      • baldis30 8 août 13:00

        @symbiosis
        bonjour,

         « romantique et plaisant, »

        en attendant...... sanglant et pacifié dans la paix des tombeaux ... si on arrive à enterrer les morts !


      • Olivier 8 août 14:33

        S’il est très probable que le référendum aura bien lieu (les Catalans sont décidés et Madrid ne fait pas grand’chose pour s’y opposer), il est à mon avis tout aussi probable que le résultat soit négatif. 


        Il ne faut pas oublier que la Catalogne traîne une dette énorme, ses bons sont considérés comme « junk-bonds » et elle serait aussitôt en faillite si elle devenait un état souverain ! 

        En attendant pas mal d’entreprises s’installent dans le reste de l’Espagne, l’idée d’un pays en ruine gouverné par des politiciens ultra-progressistes style Mélenchon ne les séduit pas plus que ça apparemment...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès