Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > G20 de Brisbane. L’apparence et la réalité

G20 de Brisbane. L’apparence et la réalité

Sans tomber dans l'emphase, disions cependant que l'axe du monde est en train de changer. L'europe, y compris évidemment la France, sera du mauvais côté

Les médias occidentaux retiennent surtout de ce sommet que l'offensive américaine destinée à isoler Vladimir Poutine aurait atteint son but. Celui-ci, face aux accusations complètement délirantes de Obama (« une menace pour le monde ») reprise en choeur par le trio des anglo-saxons fanatiquement anti-russes, Grande Bretagne, Australie et Canada, se serait borné à opposer un visage fermé, comme s'il reconnaissait sa faute et préférait se taire.
 
 François Hollande a été moins véhément, mais à notre grande honte, manifestement il n'a rien fait pour se démarquer de la meute. Il en sera quitte pour perdre sur les deux tableaux, à propos de la livraison du Mistral remise à ce jour sine die : se brouiller avec la Russie et supporter de très lourdes pénalités.

Les autres membres du G20, notamment le club des pays asiatiques, en particulier les deux très grands, Chine et Inde, par ailleurs membres du Brics avec la Russie, semblent n'avoir rien dit pour contrer les accusations des occidentaux contre Vladimir Poutine. Ils auraient pu rappeler que la crise en Ukraine a été dès les origines suscitée par l'Amérique et les pays de l'est-européen pour mettre Poutine dans une situation intenable, soit riposter soit laisser faire, deux réactions qui auraient sans doute signé sa mort politique. Sur un autre plan, ils auraient pu rappeler que le monde affronte de plus en plus de difficultés, doit résoudre de plus en plus de problèmes, et que si le G20 n'aborde pas de front ces difficultés et problèmes, il se révèle n'être qu'une coquille vide.

Une riposte de grande ampleur

Mais on peut trouver une autre raison au silence de Poutine et de ses partenaires du Brics et de l'Organisation de Coopération de Shanghai (OCS). C'est qu'ils sont en train de mettre en place ce qui apparaîtra peut-être comme une puissante machine de guerre susceptible de diminuer sensiblement la puissance de l'Amérique et de ses alliés de la zone dollar. Nous y avons plusieurs fois fait allusion. Il s'agit d'abord des projets de dédollarisation qui se précisent, avec la création progressive d'une monnaie commune, d'un Fonds monétaire et d'une banque mondiale utilisant cette monnaie. Il s'agit ensuite des très nombreux contrats que la Chine est en train de négocier avec ses partenaires, en premier lieu la Russie, dans ce qui a été nommé la Nouvelle route de la soie.

Il s'agit, last but not least, d'un projet d'accord pour la création d'une zone de libre échange pour l'Asie-Pacifique (FTAAP) entre les pays de l'APEC ((Asia-Pacific Economic Cooperation) dont le principe semble avoir a été acquis à la fin de la réunion de cette organisation le 12 novembre à Pékin. Cette zone excluerait explicitement les Etats-Unis dont le propre projet de TransAtlantic Trade and Investment Partnership (TTIP) se réduirait ainsi considérablement.

Tout ceci, en cas très probable de mise en oeuvre rapide, sera à juste titre ressenti par Washington et Wall Street comme une menace de première grandeur, non pour le monde, mais pour leur propre domination sur le monde. L'Europe qui pour le moment s'exclut des projets du Brics et de l'OCS, comprendra mais trop tard qu'elle a joué, en suivant aveuglement l'Amérique, la pire des cartes géostratégiques. On peut comprendre dans ces conditions qu'à Brisbane Vladimir Poutine ait choisi de se taire et laisser dire.

Sur ces sujets, voir

*Pablo Escobar : La Chine file une route soyeuse pour la gloire 15/11/2014 http://www.vineyardsaker.fr/2014/11/15/loeil-itinerant-chine-file-route-soyeuse-gloire/#more-7435

* Marin Katusa : Poutine signe un plan secret pour écraser l'Otan 15/11/2014 http://www.vineyardsaker.fr/2014/11/14/poutine-signe-plan-secret-ecraser-lotan/

* Yves Smith : La Russie lance un nouveau système de paiement pour contourner le réseau Swift 14/11/2014 http://www.vineyardsaker.fr/2014/11/14/russie-lance-nouveau-systeme-paiement-contourner-reseau-swift/

* ainsi que précédemment notre propre article : Obama tente le forcing à l'Apec 12/11/2014 http://www.vineyardsaker.fr/2014/11/12/pivot-vers-lasie-pekin-en-pleine-reunion-lapec-obama-tente-forcing-imposer-tpp


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • lsga lsga 17 novembre 2014 13:29

    Mais bon sang : LES USA ET LA RUSSIE ROULENT ENSEMBLE POUR DIVISER L’EUROPE !

     
    ça fait 70 ans que ça dure... Pour rappel, c’était la France et TOTAL qui souhaitait récupérer les ressources de Crimée, et les USA qui veulent vendre le Gaz de Schistes en Europe, et la Russie qui veut contrôler ce gaz.
     
    Comme à chaque fois, cette pseudo guerre entre les USA et la Russie leur permet de protéger leurs intérêts et d’affaiblir l’Europe.

    • doctorix doctorix 17 novembre 2014 17:09

      Pseudo guerre qui pourrait bien finir avec des missiles balistiques.

      Et la prochaine se fera avec des pierres et des bâtons...

    • lsga lsga 17 novembre 2014 17:17

      pseudo guerre oui. Les USA et la Russie ne se sont JA-MAIS bombardé. Par contre, qu’est-ce qu’ils ont pu bombarder le reste de la planète derrière l’excuse de la guerre froide.

       

    • doctorix doctorix 17 novembre 2014 22:26
      Les USA certainement.
      L’URSS sans doute.
      La Russie jamais.

    • colere48 colere48 17 novembre 2014 13:53

      Comme à chaque fois, cette pseudo guerre entre les USA et la Russie leur permet de protéger leurs intérêts et d’affaiblir l’Europe.

      Pour la Russie je ne sais pas, pour les USA c’est certain !!!


      • Piotrek Piotrek 17 novembre 2014 15:05

        Ha bin suffit de regarder la crise Ukrainienne, les Européens perdent sur tous les tableaux :

        - Les instances UE qui ont déclenché la crise comme des cons avec une raison purement administrative
        - Les amérloques ont attisé la crise par tous les moyens possibles et en poussant l’UE par tous les moyens possibles vers la surenchère.
        - La Russie a gagné la Crimée gratos (alors qu’elle payait des loyers pour ses bases militaires), et a judicieusement choisi de faire le blocus des produits européens largement sur-produit (et donc n’a rien perdu)
        - Hollande bombant son torse comme un con a refusé de livrer les Mistrals (donc perte sèche pour nous)
        - Les pays de l’Europe de l’Est qui cherchent à se rendre indépendants du gaz russe tombent droit dans les doigts crochus de JP Morgan
        - Alors que JP Morgan décide de commercer avec Gazprom On risque de payer une com’ à un américain pour acheter du gaz russe smiley

        Et l’Europe, avec ses choix stratégiques se trouve être le dindon de la farce avec les USA et aussi la Russie qui en profitent à mort. Pour comprendre pourquoi, c’est simple : suffit d’oublier la géo-politique un instant et penser banco-politique, seulement alors tout prend un sens, tout devient limpide.

        Après je peux prendre l’exemple de Northstream, de plein d’autres qui ne font que la russie ne fait que diviser l’Europe avec les américains en Allemagne (E.ON) pour gagner plus. Idem pour la démarche de réflexion : comptez les sous d’abord.


      • lsga lsga 17 novembre 2014 15:09

        heureusement, sur Agoravox, il y a des gens lucides comme Piotrek.


      • Piotrek Piotrek 17 novembre 2014 15:11

        Seulement après avoir visualisé ces flux d’argent vous pouvez déduire géopolitiquement que :
        - C’est dans l’intérêt des USA que l’Europe reste divisée et n’émerge pas, car ils veulent garder leur hégémonie déclinante.
        - C’est dans l’intérêt des BRICS que l’Europe reste divisée et n’émerge pas, car ils veulent s’assurer leur hégémonie à venir.

        Simple !


      • Piotrek Piotrek 17 novembre 2014 15:16

        Isga je vous plusse tout le temps, même si quand vous êtes à -14 ça ne se voit pas vraiment !

         smiley smiley

        Que moi, ancien sous-fifre de l’oligarchie et vous gardien des manuscrits sacrés de Marx, soyons perpétuellement d’accord, ça devrait en interpeller pas mal non ?


      • lsga lsga 17 novembre 2014 15:22

        non rien d’étonnant. Peu importe les délires théoriques, on vit dans une seule et même réalité matérielle. Toutes les personnes analysant rationnellement cette même réalité arriveront logiquement aux mêmes conclusions. Peu importe leur point de départ idéologique. 

         
        C’est comme cela que le pauvre Schumpeter a du admettre que Marx avait raison...
         
        Enfin, vous voulez dire quoi par « ancien sous-fifre de l’oligarchie » ?

      • Piotrek Piotrek 17 novembre 2014 16:07

        Ha mais je suis un ancien gobelin ayant bourlingué dans les mines de données des citadelles de l’argent.. C’est là que j’ai pu réaliser très tôt le décalage entre ce monde et le monde de la rue, de la télé.

        C’est en côtoyant les puissants que j’ai pu apprendre tous les coups bas, tous les montages fiscaux, tout l’art de la manipulation et du bluff (j’y ai systématiquement laissé des plumes moi aussi, j’ai toujours été viré de tous mes postes) J’ai pu sentir les différents paliers d’ambition de mes illustres employeurs et les seuls moyens possible pour qu’ils montent la marche suivante.

        Puis je me suis intéressé au genre humain (comportement, psychologie, neurologie...) , puis par hasard à la politique. Et avec mon petit vécu ce fut enfantin d’appliquer l’optique de l’argent face au politique. Après de nombreuses années, de fil en aiguille, je suis devenu marxiste sans le savoir (et j’ai toujours du mal à l’admettre !)

        Oui peu importe le point de départ, Marx a dû déceler une constante de la nature humaine. J’ose pas le lire, comme vous dites : je cherche à réinventer la roue. Mais désormais sans emploi, avec ma mère Alzheimer et son chat borgne à charge : j’ai tout mon temps pour le faire d’une autre manière !


      • lsga lsga 17 novembre 2014 17:33

        Bref vous étiez un prolo, comme 99% de la population.

         
        Ne dites pas que vous étiez un serviteur de la bourgeoisie, dites que vous étiez « aliéné ». les représentations mentales sont naturellement le produit de ce que l’on fait au quotidien. Le travail produit l’aliénation. C’est la lutte des classes qui produit la conscience de classe. 
         
        Vous vous êtes fait viré de tous vos boulots ? voilà ce qu’a été pour vous la pratique de la lutte des classes, ce qui vous a amené à la conscience de classe.
         
        Maintenant, avant de vous revendiquer de Marx, encore faut-il soutenir l’abolition de la propriété privée des moyens de production (ce qui est strictement synonyme à l’instauration d’une démocratie directe).
         


      • Piotrek Piotrek 17 novembre 2014 18:07

        Vous vous êtes fait viré de tous vos boulots ? voilà ce qu’a été pour vous la pratique de la lutte des classes, ce qui vous a amené à la conscience de classe.

        Ha, avec l’évolution de la conjoncture actuelle, on va en avoir plein des transfuges. Plein de types qui connaissent les rouages du système, avec de l’expérience (en trop), sans espoir de s’aliéner ailleurs, faudra pas compter sur eux pour faire dans le registre redistributif larmoyant, non. Le système va éjecter de plus en plus de mecs pas gentils comme moi, leur laissant plein de temps de cerveau disponible pour prendre conscience. Pas besoin de demander la lutte pour les classes, c’est déjà en cours

        Maintenant, avant de vous revendiquer de Marx, encore faut-il soutenir l’abolition de la propriété privée des moyens de production (ce qui est strictement synonyme à l’instauration d’une démocratie directe).

        Tout à fait. Attendons de voir les richesses se concentrer encore plus, mécaniquement par l’effet des banques. Elles pompent tellement fort qu’elles réussissent à transformer un QE (que toutes les théories économiques qualifiaient les yeux fermés de démarche inflationniste) en déflation. Elles sont tellement fortes qu’elles ont réussi à transformer leur mort en crises budgétaires nationales. Elles sont tellement fortes que les gens pensent que le problème numéro 1 c’est l’Europe.
        Moi je fais confiance au pouvoir des banques, le capitalisme a atteint un tel appétit qu’il en arrive à manger ses entrailles... Je vais pas demander l’abolition de la propriété, c’est inutile, c’est irrésistible quoi qu’on fasse, même un nouveau Bretton Woods n’aura pas le temps de sauver le truc smiley

        Effectivement, la démocratie directe c’est le seul truc qui peut faire réfléchir les gens et changer les choses. Le capitalisme et la démocratie ont une analyse très différente entre la signification de 99% et 1%. Si le 1% possède tout, le vote démocratique ne va pas chipoter.


      • Zeb_66 17 novembre 2014 15:06

        Eh oui, ça avance, ça avance !
        Et le spectre de la guerre totale recule... smiley
        Mais pour nous pauvre Européens, l’avenir s’annonce des plus sombres.
        Il ne fait aucun doute que les ricains vont nous monter dessus pour
        ne pas sombrer, même si la bouée Europe est en piteux état, ça ne
        changera pas beaucoup la trajectoire mais ça peut aider à sauver la face.
        La Russie premier producteur mondial d’énergie tous secteurs confondus :
        Charbon - Gaz - pétrole, avec des réserves, probables et prouvées
        gigantesques et en train de réorienter massivement, ses flux vers l’Asie.
        Au moment même ou en Europe les gisements de gaz et de pétrole sont
        en déclin rapide.
        Pour nous il est clair qu’il faudra faire face à une augmentation importante
        des coûts de l’énergie et d’une perte de compétitivité induite.
        Heureusement, pour la France qui ne consomme que très peu de gaz
        Russe et dont la majorité de l’électricité provient du nucléaire, les
        prochaines années risquent d’être un peu moins dures que pour nos voisins.
        Un point positif qui malheureusement, ne contrebalance pas le
        démantèlement du tissu industriel.
        Mme Merkel ne s’y est pas trompée, qui après avoir réclamé depuis des
        mois une aggravation des sanctions, cherche maintenant à renouer le
        dialogue avec Poutine.
        Pas vraiment étonnant quand on sait que l’Allemagne est le plus gros
        consommateur du gaz russe et que les sanctions commencent à impacter
        sérieusement l’industrie allemande.


        • doctorix doctorix 17 novembre 2014 15:40
          Militarisation : Si la France ne livre pas le porte-hélicoptère Mistral, elle perd 20 milliards d’eurosObéir à Obama, ça coûte un max. 
          On va perdre le marché des 126 Rafale en Inde. 
          On a l’impression que cet avion, qui nous a coûté la peau des fesses, on fait tout pour ne pas le vendre.
          Il reste 60 à 70% de la commande indienne d’Airbus à livrer, mais ce contrat peut être interrompu à tout moment.

          • lsga lsga 17 novembre 2014 15:41

            donc, toi, tu penses que dans une période qui pue la guerre mondiale à plein nez, c’est une bonne idée de fabriquer et de vendre des armes à des puissances impérialistes ?

             
            crétin. 

          • doctorix doctorix 17 novembre 2014 17:00
            Crétin, c’est votre signature ?
            Une puissance impérialiste, c’est un pays qui veut élargir ses frontières.
            L’Amérique répond à cette définition, mais pas la Russie, qui ne fait que protéger les siennes contre les velléités US et Otaniennes. 
            Elle n’est coupable d’aucune agression extérieure depuis qu’elle est re-née, et se bat très bien et avec dignité et une grande modération au milieu de tous les pièges tendus. Tout autre que Poutine aurait pété les plombs et nous aurait plongés dans le chaos. C’est un partenaire d’avenir pour la France.
            Maintenant, je suis d’accord pour dire que toute fabrication d’armes devrait être proscrite. Mais alors partout.


          • lsga lsga 17 novembre 2014 17:10

            mais n’importe quoi..

             
            Une puissance impérialiste est une puissance qui a des banques et qui fait du crédit, qui a des multinationales qui font du néo-colonialisme. 
             
             
            La France est de le 2ème plus gros vendeur d’armes au monde après les USA : ÇA SUFFIT !

          • Ouallonsnous ? 17 novembre 2014 17:28

            Doctorix ; « On va perdre le marché des 126 Rafale en Inde. »

            L’a t’on jamais obtenu ?

            Je doutes que quelque pays que ce soit achète un avion dont les USA ont la main sur les logiciels, sauf des « valets » des amerloques avec leur permission ....


          • Zeb_66 17 novembre 2014 15:42

             @lsga
            L’industrie pétrolière européenne ne fait pas le poids face aux sociétés
            russes et américaines.
            En dehors des apparences, il faut voir qui fait partie du tour de table
            de ces sociétés... vraiment indépendantes des US ou pas ?
            D’ailleurs, les sociétés russes et américaines possèdent d’importantes
            ressources sur leur propre sol, alors qu’en Europe ces ressources sont
            limitées et en déclin rapide.
            Quand à total, la quasi-majorité de ses ressources sont basées sur des
            contrats à l’étranger, sa position purement commerciale la fragilise
            en regard d’options politiques et stratégiques étrangères ;
            ce qui n’en fait pas vraiment un adversaire de poids pour les majors
            américaines.
            Par contre, les contrats obtenus par Total en particulier avec la
            Russie ont une haute portée politique et stratégique vis-à-vis de
            ces majors, c’est un combat de nature très différente.


            • lsga lsga 17 novembre 2014 15:43

              TOTAL est en concurrence avec les autres société pétrolière.

               
              La France possèdent 90% des banques d’Afrique de l’OUest.
               
              Un nombre incalculable d’emplois sont créé en France dans la transformation du pétrole.
               
              Je continue ?

            • Zeb_66 17 novembre 2014 16:10

              Non, pas la peine !
              J’ai passé 35 ans dans l’industrie pétrolière, pas comme pompiste hein ;
              recherche et forage et j’y ai encore quelques anciens collègues.
              Il vaut mieux rester dans les archives car pour des infos de terrain, bof...
              Je n’ai pas dit que Total était une société mineure, loin de là, c’est une
              société aux implications économiques très importantes mais qui au
              contraire des majors Américaines et surtout des Russes, n’opère pas
              sur le sol français et ceci la fragilise d’autant plus qu’aujourd’hui toutes
              les décisions touchant au pétrole et au gaz sont des décisions d’ordre
              géopolitiques.
              Et malheureusement la France n’a plus la main dans ce domaine.


            • lsga lsga 17 novembre 2014 19:14

              n’importe quoi, mais vraiment : n’importe quoi. http://en.wikipedia.org/wiki/Bank_of_Africa

               
              Hey : la guerre en côte d’Ivoire et en Sierra Leone, financées par l’impérialisme Français, ça vous parle ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès