Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > G20 : La France va jouer à Sim City ?

G20 : La France va jouer à Sim City ?

A moins de jouer en god mode dans ce MMORPG géant qu’est le monde réel, on ne voit pas comment on va maitriser la météo et donc une des sources de la volatilité du cours des matières premières.

oups, tornade, c'est mort pour les récoltes !

A l'occasion d'une conférence de presse qui s'est tenue au Palais de l'Elysées ce lundi 24 Janvier 2011, le Chef de l'Etat a rappelé quels seraient les objectifs de la France en tant que présidente du sommet du G20. 

Ils seront au nombre de 3

- réforme du système monétaire international

- lutte contre la volatilité des cours des matières premières 

- financement du développement.

Améliorer le fonctionnement des marchés des matières premières constitue une priorité pour la présidence française du G20, a souligné la ministre de l'Economie, des Finances et de l'Industrie Christine Lagarde, qui a ajouté que cette question figure en haut de la liste des priorités de la France et représente sa première préoccupation. 

Pourquoi les matières premières fluctuent-elles ?

L'agriculture, la pèche et l'extraction minière constituent le lien entre ce qu'offre la nature et ce que demandent les hommes. Les biens agricoles font partie des biens les plus vitaux, ils sont bien plus universellement importants que les écrans plats ou les sacs Vuitton. 

Pourtant, un litre d'eau se vend un euro à la bouteille en supermarché à Paris, alors qu'un litre de Numero 5 de Chanel se vend 1035 euros le litre. Pourquoi ? 

Parce que bien que l'eau soit vitale, elle est relativement plus abondante ou en tout cas aisément disponible, en supermarché à Paris, que du Chanel. 

Mais si d'aventure les conditions naturelles font que l'eau devient très rare, que ce soit de manière ponctuelle (ouragan Kathrina) ou permanente (désertification du Sahel, une zone autrefois humide), alors le prix de l'eau, tant en valeur absolue que de manière relative au parfum, s'élève.

Ainsi, les matières premières fluctuent car

- leur offre est instable : elle bouge en fonction de facteurs climatiques, miniers, biologiques ou autre

- leur demande est instable  : le riz n'a pas toujours été un aliment universel, et le pétrole ne sert que si l'automobile se développe

On veut lutter contre la volatilité des cours des matières premières ? Cela ressemble à une mission impossible et ce pour les raisons suivantes

- il faudrait préciser de quel type de matières premieres on parle, agricoles ou minières. Elles ne répondent pas aux mêmes déterminants. 

- pour réguler les matières premières agricoles, il faut en réalité maitriser la météo. Comment la France va-t-elle lutter contre les incendies en Russie et les fluctuations météo en Argentine pour stabiliser le blé ? 

A moins de jouer en god mode dans ce MMORPG géant qu'est le monde réel, on ne voit pas comment on va maitriser la météo.

La volonté de la France de lutter avec succès contre la volatilité des cours des matières premières s'appuie sur le précédent de la Politique Agricole Commune (PAC). Le revenu proposé aux agriculteurs ne dépénd pas de celui du marché. Mais pour arriver à ce résultat, l'Europe 

- consacre des moyens financiers colossaux

- ne peut éviter la volatilité des quantités disponibles (cf les stockages de beurre des années 80 et la mise en jachère de terres des années 90)

Rappelons simplement que l'industrie financière a inventé les outils utiles pour lutter contre la volatilité des cours des matières premières au niveau de l'agriculteur. Ca s'appelle les produits dérivés (forwards, calls, puts) et ca a été crée au XIXème siècle à l'initiative des agriculteurs eux-mêmes, sur le Chicago Mercantile Exchange. 

Il semble plus logique de trouver un spéculateur à mettre en face d'un agriculteur soucieux de garantir son revenu plutot qu'un contribuable déjà surtaxé, mais ceci ne semble pas évident, manifestement.

Vouloir lutter contre la volatilité des cours des matières premières ne nous prémunira pas contre l'inflation qu'implique la croissance démographique et l'enrichissement généralisé des classes moyennes des pays émergeants. Il va juste falloir apprendre à partager.

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.8/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • FRIDA FRIDA 25 janvier 2011 10:56

    Cette conférence fut une mascarade de plus, mettant en vedette un clown.
    Pauvre France et non plus douce France.


    • LE CHAT LE CHAT 25 janvier 2011 11:41

      les G8 G 20 et cie , que du blablabla !


      • Alpo47 Alpo47 25 janvier 2011 11:56

        Voilà bien un texte qui rassemble les « lieux communs » pour défendre le libéralisme.

        Apparemment, rien dans les changements de ces dernières années, n’a pu ébranler les « certitudes » de l’auteur : « le marché doit se réguler tout seul » ?
        L’auteur défend l’hypothèse que si les prix des matières premières fluctuent, c’est à cause de l’offre et de la demande... Déconnecté de la réalité ce jeune homme. Encore un qui sort de l’école de commerce et qui pense avoir tout compris ?
        Une belle démonstration donc du processus qui consiste à partir d’une hypothèse de départ, fut elle « bidon », et à construire ensuite des arguments pour l’étayer.

        Et bien, non, si les prix des matières premières fluctuent, c’est en grande partie parce que les spéculateurs sont venus y « jouer ». On a vu ainsi, en 2008, les cours du riz et du blé atteindre des sommets ... sans qu’aucune pénurie ne le justifie. Idem pour le pétrole à 150€ le barril.
        N’oublions pas qu’on a dit à l’époque qu’un milliard d’humains ne pouvaient plus se nourrir et qu’à Haiti, certaines enfants mangeaient des galette ... de terre. Grande victoire donc du libéralisme et de la loi de l’offre et de la demande. Le libéralisme et les traders amateurs de porsche remercient l’auteur et ses semblables.

        L’offre et la demande, c’est le champ libre aux spéculateurs qui font monter ou descendre au gré de leurs paris et c’est ... l’asservissement et la paupérisation de tous les autres.

        Puis je suggérer à l’auteur d’enlever ses « œillères » et de de regarder la réalité ?


        • non666 non666 25 janvier 2011 12:38

          Sarkozy joue sa dernière carte.
          Hiers sur toutes les radios, toutes les chaines de télévisions, on louait le « grand homme » et ses ambitions pour les g20 , g8 , g-peur-de-me- prendre-une-gamelle...

          Apres l’echec des vrais faux attentats aux galeries lafayettes et chez les petits gars d’AZF
          Apres l’echec de l’operation je suis un super chef militaire en Afrique...
          Apres l’echec de « je vais reformer le capitalisme »
          Sarkozy nous joue : je suis le plus grand, je donne des consignes aux autres pour gerer la mondilisation....
          Toute la presse collabore, comme elle a collaboré a vendre le TCE, a camoufler le putsch contre le peuple français en validant le traité de bruxelles et la reforme de la constituion, comme elle a collaboré en vendant la VO du 11 septembre...

          Toujours les memes vendeurs de soupe, vendant toujours le meme produit.

          Les chaines publiques nous vendent une lecture de la crise Sarko et DSK compatible, avec Arditi en vedette de Cherbourg....(donc israelienne... ?)
          Ils en mettent des moyens pour sauver le soldat Sarko...
          DSK a l’air d’hésiter vraiment tant il sait les sondages bricolés...

          2 Sionistes adeptes du Nouvel ordre mondial, cela risque de se voir, non ?

          Allez soyez cool dans les mois qui viennent dites aux instituts qui vous sondent que vous etes pour sarko et DSK, suivant que vous etes « de droite » ou « de gauche ».

          Faites un beau pull pour les amener dans ma ligne de tir.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès