Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Gabon - Qui veut tuer André Mba Obame ?

Gabon - Qui veut tuer André Mba Obame ?

Automne 2010. Alors que, discrètement et avec humilité, se célébrait le premier anniversaire de l’avènement du fils d’Omar Bongo Ondimba, Ali Bongo dit le Mollah’Son, on a pu observer une succession de dysfonctionnements, de rumeurs, de fuites, de malveillances, de divulgations d’informations nuisant à la réputation, voire à la sécurité, du Gabon…

Le Mollah’Son Ali Bongo
 
Des révélations sur son collaborateur Oyiba, avant l’été, on s’en souvient, dans l’impayable mais très achetable Jeune Afrique… puis apparurent les indiscrétions de la Lettre du continent, sur le plus fidèle, le plus loyal et le plus désintéressé des collaborateurs du président, Maixent Accrombessi - dit "le Béninois" (comme on disait "le Stéphanois" dans les films policiers d’antan)… laissant clairement entendre qu’un couple, un autre couple que le couple "élu", tenait le pays sous sa coupe et son influence…
 
 
 
 
 On crut toucher le fonds lorsque, au mépris de toutes les règles de la maçonnerie et du journalisme, à l’aide d’images volées, on offrit, aux Gabonais et au monde entier (qui n’en avaient besoin ni l’un ni l’autre) le spectacle d’un président de la République prêtant serment devant une autorité manifestement supérieure à celle qu’il représente… relayée par quelques "secourables" bouches et oreilles, cette "intronisation" à la Grande Loge compta les "vues" sur "la toile" par dizaines de milliers… secret de polichinelle, répliquèrent les cyniques… (on menaça quand même, ici ou là, moins en représailles que par précaution… comme si on savait que le robinet des vérités froides ne faisait que commencer de couler sur l’émergent Gabon du finalement hyper-gênant nouveau président…) Sans parler des rebondissants biens mal acquis (même si là, pour le coup, il n’y avait rien à craindre), jamais favorables à une bonne image…
 

Avant-dernière en date, découverte au hasard de la bande-annonce du documentaire La Françafrique diffusé les 9 et 16 décembre prochains en France : on y voit le Conseiller pour les Affaires Africaines de Jacques Chirac du temps où il était Président de la République Française déclarer clairement que c’est André Mba Obame qui a emporté l’élection présidentielle du 30 août 2009 au Gabon…
 
 
André Mba Obame dit AMO

La dernière : figurez-vous que, "de source proche du clan" et foi de facebook, "on" aurait décidé "d’en finir" avec AMO… qu’à cet effet un homme de main aurait pris l’avion le samedi 27 novembre 2010, afin de se rendre à Paris, où séjournait le leader de l’opposition gabonaise… d’autres "mercenaires" étaient supposés le rejoindre, afin de suivre, à plusieurs donc, les faits et gestes d’AMO "puis de le neutraliser pour qu’il ne revienne pas au Gabon." On donnait même le nom du sieur…  Mais là, contrairement au reste des dysfonctionnements, rumeurs, fuites, malveillances et divulgations qui précèdent, malheureusement vérifiables aussi rapidement qu’aisément, celle-ci était bidon. L’homme de main n’ayant pas décollé de Libreville ! On était pourtant presque sur le point d’y croire un peu, de douter, d’avoir peur que le pouvoir gabonais n’en fût capable... En assassinats d’opposants, comme ailleurs, ne prêterait-on qu’aux riches ?

 

Photos - dr Texte - J.O.

www.legrigriinternational.com


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (4 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès