Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Garder à “longue” vue ?

Garder à “longue” vue ?

Deux fillettes, Stacy et Nathalie, ont disparu en Belgique dans la nuit du 9 au 10 juin. Un suspect se trouve derrière les barreaux, presque depuis le début.

Un nouveau drame familial a fait la manchette de tous les médias quand deux fillettes ont disparu. Child Focus et toutes les gendarmeries du pays se sont mis à leur recherche, sans succès jusqu’ici. Exploration des décharges, battues successives dans tous les endroits possibles, fouilles dans la Meuse n’ont pas manqué. De faux appels pour apporter une aide à la gendarmerie ont donné pas mal d’espoirs déçus.

L’affaire Dutroux, par son caractère de ressemblance, a réveillé des esprits fort touchés par les événements de l’époque. Le désarroi des parents n’en est que plus grand, au fur et à mesure que les heures passent, toujours vides de nouvelles informations. Les premières heures qui entourent l’événement sont bien sûr cruciales. Très vite, les soupçons se sont concentrés sur un suspect, Abdallah Ait Oud, au passé judiciaire chargé pour faits de mœurs, suspect qui se trouvait apparemment sur les lieux. Mandat a été lancé pour le retrouver, car il avait quitté son domicile. Trois jours après, il s’est présenté aux autorités judiciaires et les interrogatoires ont commencé immédiatement. Incarcéré et inculpé de séquestration et d’enlèvement depuis le 14 juin, il nie les faits.

Le 19 juin, confirmation de son mandat d’arrêt au vu de, soi-disant, suffisamment d’indices de culpabilité. Son passé judiciaire ne l’a évidemment pas aidé. Les présomptions ont été appuyées par sa volonté de changer d’aspect en se rasant le crâne, et naturellement par sa présence sur les lieux de la disparition. Le 27 juin, nouvelle requête du maintien de sa détention pour une durée d’un mois. Apparemment, toujours pas d’aveux, toujours pas de nouvelles pistes ni de nouveaux suspects. Les avocats de la défense ont plaidé sans succès pour sa remise en liberté. Aucun lien dans le dossier entre les éléments retenus contre leur client et la disparition des enfants n’est avancé pour appuyer leur thèse. L’accusé ne cesse de crier son innocence et tient tête. Les avocats ne sont pas loin de crier à l’erreur judiciaire.

Alors, quoi ? Sommes-nous encore en ligne avec les règles d’une garde à vue ? Ne dépasse-t-on pas un délai imparti à un tel examen ? Je sais qu’on parle plutôt de détention préventive et qu’on est sorti de la « garde à vue ». Mais le résultat pratique est le même. Toute personne reste présumée innocente, même avec des antécédents dont elle doit avoir déjà purgé la peine. De nouvelles auditions sont planifiées et pourraient être encore longues. Des éclaircissements dans son emploi du temps sont toujours nécessaires compte tenu de certaines incohérences par rapport à ses déclarations du début. Néanmoins, ne sommes-nous pas en train de dépasser nos droits de justice dans cette détention qui se prolonge ? N’existe-t-il pas des moyens modernes pour garder un œil sur un suspect sans devoir l’incarcérer ? Les bracelets électroniques utilisés pour les détenus en cours de peine pourraient être de la partie, dans un cas comme celui-ci. Sinon, pourquoi garder à vue prolongée tout un quartier dont les occupants auraient eu la malchance de se trouver à proximité ? Le Parquet a évidemment peur de réitérer des erreurs du passé devant l’opinion publique, avec des relaxations mal appropriées.

On n’est jamais assez prudent. Mais il s’agit de justice, qu’il faut préserver d’excès, quels qu’ils soient. Dans le cas contraire, le Parquet a, par respect, devoir de clarifier les raisons exactes de sa prise de décision de passer d’une garde à vue normale à une bien plus longue. Le délit de « sale gueule » n’est pas encore reconnu. Je crois que sinon, les dégâts ne manqueront pas un jour à l’appel et, de plus, une erreur judiciaire n’aide jamais les victimes, en aucune manière.


Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    


  • parkway (---.---.18.161) 28 juin 2006 10:37

    bonjour, enfoiré

    j’ai déjà pu aprécier votre bons sens et votre humanité latente.

    Votre article devrait être pris comme un cri d’alarme !

    le respect de la personne est bafoué, la loi est bafouée ! des gens faibles d’esprit n’osent pas prendre de décisions, n’ose pas trancher !

    il n’y a rien contre ce type, ce n’est pas le principe de précaution, c’est la peur qui les qui les conseille.

    la misère intellectuelle est partout !


    • Bulgroz (---.---.23.83) 28 juin 2006 10:59

      Avec son passé lourdement chargé, que le dénommé Abdallah Ait Oud fasse plus ou moins 1 mois de garde à vue ou même 6 mois, ne pose aucun problème à la Société.

      Abdallah ne rentre pas dans la catégorie normale des autres citoyens, à savoir ceux qui n’ont jamais été condamnés.

      Il ne fait pas s’étonner de cette garde à vue qui est salutaire pour la Société.


      • L'enfoiré L’enfoiré 28 juin 2006 11:28

        Bonjour, Voilà une bonne entrée en matière. La question est là. La justice doit-elle défendre la Société ou l’Individu qui en fait partie. Vaste sujet. Je n’ai pas fait le droit. Je serais intéressé de savoir ce qui se dit dans les cours d’avocats. Chacun a ses travers, la Société aussi. Ping-pong intéressant. Continuer vous m’intéressez. Dans mon article, je voulais surtout établir le risque d’oublier des grands principes. On s’en fout très (trop) souvent des autres qui sont accusés à tort ou non, jusqu’au moment où cela nous retombe sur la patate. Bon début. A+


      • Guil (---.---.170.165) 28 juin 2006 11:30

        Tout a fait daccord avec vous !

        mais d’un autre coté, cette détention provisoire sauve peut-être la vie de Abdallah Ait Oud, qui risquerait fort de se faire lyncher s’il revenait chez lui maintenant... Celà dit, ce n’est pas la raison invoquée par la justice pour justifier son maintien en détention.


        • tom (---.---.138.128) 28 juin 2006 11:44

          Soyons prudent avant d’invoquer les grands principes ! Nous ignorons tout du dossier et des pièces d’enquête. De plus nous ignorons aussi la qualité des « faits de mœurs » reprochés à ce quidam dont la présence sur les lieux et le comportement qui a suivi peut paraître bien sur plus que suspect. Trois jours pour cacher les corps peut être.. ? De là à dire que « On s’en fout très (trop) souvent des autres qui sont accusés à tort ou non, jusqu’au moment où cela nous retombe sur la patate. » !! C’est peut être un raccourci historique !))..


          • L'enfoiré L’enfoiré 28 juin 2006 11:58

            D’accord pour être prudent. Nous ne sommes pas là pour juger. Nous manquons diablement de pièces du dossier. Mon message demandait justement (encore un mot adapté) un peu d’éclaircissements pour comprendre sa mise à l’ombre prolongée. Le bracelet de repérage dont je parlais n’a jamais été proposé dans cette destination pour un tel pré-cas. Quant à mon « racourci », mon commentaire était destiné plus à Brugos. Quant à la remarque d’une protection de linchage, c’est bien vrai que nous avons plus de juges que d’étudiant en droit disponibles.


          • L'enfoiré L’enfoiré 28 juin 2006 13:27

            Je ne sais si vous êtes au courant, mais les événements se précipitent et pas de manière espérée. Le corps de la petite Stacy vient d’être découvert ce matin. J’exprimerai donc, d’abord mes condoléances aux parents.

            Le dénouement est proche et j’ose encore espérer que Natalie viendra tenter de consoler ses parents. Une vérité vrai va devoir en sortir très vite. Coupable ou non ce « présumé innocent » ? On verra. Pas beaucoup de réconfort à la clé, malheureusement, pour les victimes du drame. Tenter de comprendre, certains y arrivent. Etre touché par le sort et la manière de réagir est affaire privé. Monsieur Dennis Lejeune aura certes sont mot à dire. Merci, pour prendre ce difficile rôle.


          • Dfret (---.---.242.130) 28 juin 2006 12:27

            Oui, mais que faire en pratique ?

            Dans tous les cas la Justice se fera taper dessus, qu’lle le garde alors qu’il est innocent ou qu’elle le relâche alors u’il est coupable. Imaginez le tollé si elle le relâche et que dans un an il commette un crime cette fois prouvé.

            Que faire ?


            • L'enfoiré L’enfoiré 28 juin 2006 13:33

              Je ne sais si vous êtes au courant, mais les événements se précipitent et pas de manière espérée. Le corps de la petite Stacy vient d’être découvert ce matin. J’exprimerai donc, d’abord mes condoléances aux parents.

              Le dénouement est proche et j’ose encore espérer que Natalie viendra tenter de consoler ses parents. Une vérité vrai va devoir en sortir très vite. Coupable ou non ce « présumé innocent » ? On verra. Pas beaucoup de réconfort à la clé, malheureusement, pour les victimes du drame. Tenter de comprendre, certains y arrivent. Etre touché par le sort et la manière de réagir est affaire privé. Monsieur Dennis Lejeune aura certes sont mot à dire. Merci, pour prendre ce difficile rôle.


              • CLAUDE DAWAGNE (---.---.241.32) 28 juin 2006 14:00

                Il y a vraiment des trous du cul. Celui qui s’intitule lui-même « l’enfoiré » en est un digne modèle. Non seulement on vient enfin de découvrir le corps d’une des fillettes (peut-être aussi de la seconde)- et là, de nouveau, la police s’est montrée à la hauteur de sa réputation, mettant 20 jours pour retrouver un cadavre laisser à l’air libre (alors, cependant, qu’il a fait particulièrement chaud, si on voit ce que ça veut dire) - mais on est, malgré tout, parvenu à mettre immédiatement la main sur un pédophile multirécidiviste qui se trouvait, comme par hasard, à l’endroit de la disparition des enfants au moment de cette disparition, mais qui lui-même a pris le maquis pendant trois jours immédiatement après (sa compagne a démenti formellement qu’il ignorait être recherché et affirmé qu’il s’est effectivement caché). Et, il faudrait le laisser en liberté sous le prétexte de cette énorme baliverne de « présomption d’innocence » et de de « délai raisonnable » ? Julie et Mélissa ont bénéficié également d’un délai raisonnable (l’éternité, en fait), Stacy, maintenant, et combien d’autres encore ? Faudra-t-il donc continuer à accepter sans protester le sacrifice de gosses innocents au nom des droits de la défense des criminels ? Si l’auteur de cet article imbécile a lui-même un enfant, je souhaite ardemment qu’un amateur de chair fraîche lui fasse subir le même sort, mais en plus lent.


                • Guil (---.---.170.165) 28 juin 2006 14:10

                  Il faudrait savoir : la police est-elle incompétente parcequ’elle n’a pas été capable de retrouver un corps humain en 20 jours, ou compétente parceque’elle a découvert le coupable immédiatement et à coup sûr ?


                • L'enfoiré L’enfoiré 28 juin 2006 14:17

                  Mon cher Claude,

                  T’as rien compris dans mon message. Nous ne sommes plus à l’époque des linchages, pour simplement faire partie de l’écho de son environnement immédiat. Nous sommes à l’époque de l’électronique avec des possibilités de faire des choses de manière plus ciblées que de prendre le bistouri et de couper la jambe parce que celle-ci semble souffrir.

                  « Faudra-t-il donc continuer à accepter sans protester le sacrifice de gosses innocents au nom des droits de la défense des criminels ? »

                  >>> C’est la réaction typique à chaud. « Non » est ma réponse. Faut-il tapper « agaille » en ne s’inquiétant pas des conséquences ? « Non », aussi.

                  « Si l’auteur de cet article imbécile a lui-même un enfant, je souhaite ardemment qu’un amateur de chair fraîche lui fasse subir le même sort, mais en plus lent. »

                  >>> Merci, pour le tableau. Mais, nous sommes ici pour discuter par pour lancer des injures gratuites. L’article essaie de faire réfléchir. Je ne parle pas de l’acte, mais d’une manière de prendre du recul. Entre nous, j’ai réagi avec violence, comme vous. Mais... A+


                • Antoine Diederick (---.---.196.13) 28 juin 2006 19:40

                  Je ne serais pas aussi optimiste que vous concernant les lynchages...souvenez-vous de l’énervement des gens suite à l’affaire Dutroux, les esprits étaient chauffés à blanc.


                • Cordialement (---.---.160.98) 28 juin 2006 15:01

                  Bonjour,

                  Les derniers développements sont bouleversants et balaient d’un coup le maigre espoir de retrouver les deux fillettes en vie. Toutes mes condoléances aux parents.

                  Pour réagir à votre article monsieur l’Enfoiré, je dirais que le sujet vaut la peine d’être débattu mais que le contexte très sensible. C’est en effet avec les histoires d’enlèvement, de viol et de meurtre d’enfants qu’on parle de rétablissement de la peine de mort (ou de tortures, sans aucune gêne, comme vous avez déjà pu le constater). Vous avez parfaitement raison de souligner l’incohérence du comportement de la justice. Je vous répondrai par une question : que faisait cet homme en liberté ?

                  Cette question ne s’oppose pas du tout à votre analyse, mais vient plutôt la compléter. En effet, si cet homme représentait un danger pour la société, il n’aurait pas fallu attendre l’enlèvement de deux gamines pour l’enfermer à nouveau. D’autre part, s’il avait « payé sa dette à la société », il ne devrait pas être enfermé indéfiniement sur la base des éléments que nous connaissons et la découverte du corps de Stacy n’y changerait rien, à moins de trouver quelque lien entre le suspect et le crime.

                  En d’autres termes, on assiste certainement à une tentative de rectifier le tir de la part de la justice, l’incohérence d’aujourd’hui n’étant là que pour contrebalancer celle d’hier.

                  Je concluerai en constatant que vous posez de bonnes questions, mais leur contexte et le media font qu’on vous répondra souvent à côté de la plaque, même si vous preniez la précaution des « je ne dis pas que... ».

                  Cordialement


                  • L'enfoiré L’enfoiré 28 juin 2006 15:10

                    Merci, Pour votre réponse parfaitement dans la note. Nous avons un réel problème aujourd’hui, et très probablement demain. Si on arrivera très certainement à détecter la vérité dans la tête des gens, comment détecter si un homme est capable de continuer et de récédiver un acte répréhensible et dangereux pour son entourage ? La justice après avoir purgé une peine, je dirais même la religion chrétienne, après un « avé et un pater » (multiplié peut-être), acceptent de laisser sa chance au repenti. Retour à la case départ avec casier ou avec une tache. Cela ne le protège pas de la tentation. C’est ce qui a été trouvé jusqu’ici. Alors en attendant, que faire ? Tout à fait d’accord avec vous.


                  • Marcheur blanc (---.---.228.253) 28 juin 2006 15:25

                    Pour moi, il y a tellement de coïncidences malheureuses dans son emploi du temps que le terme « coïncidences » devient obsolète. Je suis pour le respect des droits de l’homme et de la défense, mais dans le cas de multirécidivistes sexuels, il est prouvé qu’il est inutile de vouloir les soigner, ils sont et resteront des pervers sexuels. Pour cette catégorie de délinquants, une vraie peine de prison à perpétuité sans libération possible.


                    • L'enfoiré L’enfoiré 28 juin 2006 15:35

                      D’accord avec Faxtronix et pariellement avec Marcheur Blanc si s’agit de « multirécidivistes sexuels ». Je ne connais pas les antécédents, je le répette. Je savais par avance qu’un tel article allait à contre courant. J’ai voulu prévenir de dérives dans l’absolu (pas nécessairement pour un cas « sexuel »)

                      Je viens d’apprendre que Nathalie n’aura pas eu plus de chance. Soyez certains que je suis ému.


                    • faxtronic (---.---.127.82) 28 juin 2006 18:15

                      Pas de compromission avec les droits de l’homme, qu’il soit violeur d’enfant, enculeur de maman ou meme communiste. Touche pas a cela, on ne joue pas avec les droits de l’homme, comme on ne joue pas avec la democratie. Garde tes emotions pour toi, garde pour toi tes peurs, ne te laisse gouverner par cela, sinon un jour tu le paieras cher, je te l’assure.


                    • faxtronic (---.---.127.82) 28 juin 2006 15:28

                      Que faire ? C’est hyper simple. Appliquer la loi, toute la loi, rien que la loi. Y’a pas debat.


                      • Antoine Diederick (---.---.249.170) 28 juin 2006 18:28

                        Il va y avoir débat...sans préjuger des suites de l’enquête, il faut savoir que le système des remises de peines est contesté aujourd’hui en Belgique et donc à suivre....A mon avis i l va avoir des changements.


                      • faxtronic (---.---.183.158) 28 juin 2006 20:02

                        C’est votre droit de changer la loi


                      • joel (---.---.108.123) 28 juin 2006 18:15

                        quels sont les antecedents de cet homme ? on nous parle de « multirecidiviste », de « pervers sexuel », mais a aucun moment nous n’avons eu de precisions concernant son passé judiciaire ... je n’aime pas les reactions a chaud, elles sont souvent irraisonnées, pleines d’emotions, jamais elles ne font avancer le debat. Le sujet est extremement delicat et les cas de pedophilie nous prennent souvent au tripes, mais je reste confiant dans un systeme judiciaire HUMAIN qui comme tout HUMAIN a ses defauts et ses imperfections ... Quoi qu’il en soit, je remercie des personnes comme « enfoiré » qui ont le merite de passer outre l’emotion et les tabous, pour poser des questions qui certes dérangent mais font avancer le debat democratique et cela, quels que soient les sujets, aussi sensibles soient ils ...


                        • Antoine Diederick (---.---.249.170) 28 juin 2006 18:42

                          Et nous replongeons dans l’horreur.... !!!

                          Chouette semaine....

                          Au menu :

                          1)l’affaire de Swift qui provoquera surement une interpellation parlementaire tout en sachant sans illusions que les services de sécurité belges ne font pas le poids vis à vis de la CIA. Se pose donc la question de la protection de la vie privée dont on voit qu’elle n’est pas garantie. (après les prisons secrètes en europe....)

                          2) Le meurtre des deux petites filles à Liège....qui trouve un large écho ici.

                          3) Enfin à l’international l’offensive militaire israelienne.

                          On s’ennuie pas, suis-je en train de penser cyniquement.

                          Bonne soirée....a quand une bonne nouvelle ?


                          • L'enfoiré L’enfoiré 28 juin 2006 19:17

                            En effet. Est-ce tous les dix ans que l’on va se « payer » des drames aussi affreux. Merci, à ceux qui m’ont soutenu dans cette discussion à bâton rompu. J’aurais eu les bravos du jury si j’avais présenté mon article dans la note officelle en cassant du sucre sur celui qui a été présenté comme « présumé inncocent », en prison, depuis le quasi début de l’affaire, qui pourrait bien être le coupable, ou peut-être pas. Mais, je ne voyais pas là la question. Des « Vergès » doivent exister aussi.

                            Encore, une fois, je suis choqué par la fin qui je suis sûr va encore changer certaines dispositions, certaines règles. Les pompiers auraient moins de travail si toutes les bonnes initiatives avaient été prises dès le début du processus. Mais cela, c’est une autre histoire et nous sommes ici, pour essayer de la construire avec les moyens du bord. A+


                          • Bulgroz (---.---.17.75) 28 juin 2006 20:01

                            @ L’enfoiré,

                            Merci absolument de vous être intéressé à gardé à vue Abdallah Ait Oud le jour même où on a retrouvé les 2 petites mortes assasinées.

                            Comme indiqué dans le Monde (vous avez passé sous silence sa biographie) :

                            L’inculpé a déjà été condamné, la dernière fois après un enlèvement en voiture suivi de viol, qui s’était déroulé de manière extrêmement violente puisqu’il avait frappé sa victime de 14 ans avec une pierre pour arriver à ses fins. Présenté par la police de Liège comme « un psychopathe qui n’a pas le sens du bien et du mal », l’homme, qui a été libéré début 2006, ne faisait pas l’objet d’un suivi judiciaire.

                            C’est effectivement un pédigrée qui méritait votre tendre attention. Bravo, et n’oubliez pas, vos lecteurs sont tous des cons, vous seul méritez les louanges !!!


                            • L'enfoiré L’enfoiré 28 juin 2006 20:24

                              @Bulgros

                              Merci, pour la bibilographie. Comme je le disais, je n’étais pas au courant des antécédents. Le pédigré aurait peut-être nécessité plus d’attention la fois précédente. Nous nous serions pas là.

                              Vous me faites un procès d’intention de vous prendre pour des « cons ». Je ne sais où est la « connerie ». Je n’ai pas la vérité en poche. Vous vous l’arrogez de fait. Mes félicitations.


                            • Marsupilami (---.---.51.80) 28 juin 2006 20:25

                              Ouaf !

                              Ce genre de sinistre personnage ne mérite tout simplement pas de vivre. Les délinquants sexuels multirécidivistes sont irrécupérables.

                              Houba houba grrr...


                            • tom (---.---.67.11) 28 juin 2006 20:09

                              Bulgroz tu es un peu dur !! Mais.....


                              • DANDUB (---.---.15.214) 29 juin 2006 10:17

                                Je pense qu’il est inutile de parler de droits de l’homme pour certaines catégories de personne qui ne les respectent pas eux-même. Les pédophiles en font partie et dès le premier passage à l’acte ne doivent plus jamais être considérés comme présumés innocent. Il est temps que le système change et ne laisse plus aucune chance à ce genre d’individus. On parle de coût pour la société si on les mets en prison, notre main d’oeuvre n’est plus concurrentielle dans le monde alors que nous avons une manne de gens qui ne méritent que de travailler 15 heures par jour gratuitement pour la société qu’ils haissent. Cela permettrait d’inverser la tendance, actuellement ils ne font que nous coûter et nous faire du mal, ils sont tous au chômage ou en prison. Peut-être une piste à explorer. Ce qui est sur c’est que, dès le premier dérappage, il ne faut plus jamais les considérer comme ayant payé leur dette. Ce sera le cas avec leur mort.


                                • kesed (---.---.167.134) 1er juillet 2006 14:30

                                  Demat,

                                  L’auteur de l’article porte bien son pseudonyme... Vous oubliez cher humaniste que le saint qui est en garde à vue est un violeur de petites filles, charmant garçon... Ah oui, j’oubliais, il est musulman donc à prendre avec des pincettes,pauvre musulman qu’on humilie... Les musulmans humanistes d’arabie-séoudite coupent la main des voleurs,ils ont sûrement une solution pour les violeurs et tueurs de gamines. Vive l’Islam,vive la chari’a.

                                  Kenavezo

                                  A galon.


                                  • Indigène Français (---.---.168.43) 1er juillet 2006 14:36

                                    Si l’on devait faire l’inventaire des crimes de tes amis racistes sionistes, il faudrait en éditer des bottins !


                                  • Indigène Français (---.---.168.43) 1er juillet 2006 14:43

                                    A ce qu’on dit, t’es un « Breton » du Sinaï, amateur de danse des kangourous ! Alors lache-nous un peu le biniou !


                                  • L'enfoiré L’enfoiré 1er juillet 2006 14:53

                                    Bonjour, Depuis Coluche, le mot « enfoiré » a pris une autre tournure bien moins péjorative. Pour moi, le but d’utiliser un tel pseudo est simple : « Regarder autrement qu’avec les yeux de tout un chacun, à froid et sans contrainte idiote de plaire à tout pris ». Maintenant, si vous aviez pris la peine de lire mes interventions à la suite des attaques vous auriez compris le message bien plus fondamental de justice pur et indépendamment du type de personne inculpée. Cette fois il doit probablement y être pour quelque chose, tout comme vous le pensez. Le problème est bien différent. Lisez plus haut. Si quelqu’un a voulu le libérer alors qu’il subsistait un risque flagrant doit être plus mal loti encore dans ses nuits de cauchemars. Pas de suivi non plus après la libération sans condition. Alors, s’il en ressort coupable (ce qui reste toujours à prouver, mais un dénouement est proche), je vous dirais que sans changer un mot de mon article, j’en suis heureux car il n’aura pas été en prison pour rien comme d’autres. Il faut parfois s’abstraire de beaucoup d’échos quand on veut être objectif. Alors si en plus vous y ajouté une couleur, je lache les ponts.


                                  • kesed (---.---.167.134) 1er juillet 2006 14:50

                                    Demat, Texte édifiant, bisous à tout le monde.

                                    (73) Nous insistons bien sur le fait que cette accusation de pédophilie à l’encontre de Mahomet n’a rien de gratuite mais est tout au contraire parfaitement fondée. Les faits sont historiques et ce sont les musulmans eux-mêmes qui les rapportent :

                                    hadith, Sahih Bukhari 5:58:235 « Le prophète (Mahomet) lui dit (à Aisha), tu m’as été montré deux fois dans mon rêve. Je t’ai vu représenté sur un morceau de soie et quelqu’un m’a dit : C’est ton épouse. Quand j’ai découvert l’image, j’ai vu qu’elle était à toi. J’ai dit, si c’est de la part d’Allah, ce sera fait »

                                    hadith, Sahih Bukhari 7:62:64 « Le prophète (Mahomet) l’a épousé (Aisha) quand elle avait six ans et il a consommé son mariage quand elle avait neuf ans, et alors elle est resté avec lui pendant neuf années (c’est à-dire, jusqu’à sa mort). »

                                    hadith, Sahih Bukhari 1:4:229 « Aisha a relaté : J’avais l’habitude de laver les traces de Janaba (sperme) des vêtements du prophète (Mahomet) et il avait l’habitude d’aller à la prière avec de l’eau encore dessus. (les traces d’eau étaient encore visibles). »

                                    hadith : Volume 8, livre 73, N° 151 « Aisha a relaté : J’avais l’habitude de jouer à la poupée en présence du prophète (Mahomet), et mes amies (des petites filles de l’âge d’Aisha) avaient l’habitude également de jouer avec moi. Quand l’apôtre d’Allah entrait, elles avaient l’habitude de se cacher, mais le prophète les appelais à le rejoindre et jouer avec moi »

                                    hadith : Volume 7, livre 62, N° 17 "Jabir bin ’Abdullah a relaté : Quand je me suis marié , l’apôtre d’Allah (Mahomet) m’a dit : A quel type de dame t’es tu marié ? J’ai répondu : J’ai épousé une matrone.. Il a dit : Pourquoi, tu n’as pas de penchant pour les jeunes vierges et pour les caresser ? Jabir a également indiqué : L’apôtre d’Allah a dit : Pourquoi tu n’as pas épousé une jeune fille de sorte que tu pourrais jouer avec elle et elle avec toi ?

                                    Apparemment, « Allah » lui-même est un « amateur de petites filles » pour avoir autorisé un tel comportement de la part de son « prophète ».

                                    On notera, par ailleurs, que la jeune Aïecha fut accusée d’adultère et que, pour étouffer le scandale, « Allah » lui-même, selon son habitude, dicta des « révélations divines » à Mahomet, « révélations divines » qui, comme par hasard, innocentaient Aïecha. Ainsi, le « dieu suprême » n’avait rien d’autre de mieux à faire que de s’occuper des histoires de cul de Mahomet ?.

                                    Le fait d’avoir des rapports sexuels avec un enfant pré-pubère est un acte caractérisé de pédophilie. Or, une enfant de neuf ans ne peut pas être pubère, pas plus en Arabie qu’ailleurs, pas plus au VIIème siècle que de nos jours. Mahomet, non content d’avoir été un gigolo, était donc aussi un pédophile. Drôle de « prophète » en vérité... qui pour les musulmans est officiellement le « Beau Modèle » !

                                    Il ne faut donc pas s’étonner que l’ayatollah Rulollah Khomeyni, digne représentant de l’islam « pacifique et tolérant » qui est à la base de la législation de la « pacifique et tolérante » république islamique d’Iran, ait pu écrire : L’homme peut avoir le plaisir sexuel d’un enfant aussi jeune qu’un bébé. Cependant il ne doit pas pénétrer, mais sodomiser l’enfant. Si l’homme pénètre et cause des dégâts à l’enfant alors il devrait être responsable pour l’existence de cette fille pour toute sa vie. Cette fille, cependant ne compte pas comme une de ses quatre femmes permanentes. Cet homme ne peut pas épouser la sœur de cette fille. (Livre de Khomeyni, « Tahrirolvasyleh », quatrième volume, Darol Orm, Gom, Iran, 1990) Il est préférable pour une fille d’être mariée dans un tel temps quand elle commence sa première menstruation dans la maison de son mari plutôt que la maison de son père. Un tel père qui donne en mariage une fille si jeune aura une place permanente au Paradis. (Livre de Khomeyni, « Tahrirolvasyleh », quatrième volume, 1990)

                                    Notons que certaines sectes islamiques ont eu la décence de ne pas appliquer la loi coranique à la lettre. Ce fut le cas pour les Hanifites qui exigeaient, en cas de mariage avec une très jeune fille, que le mariage ne soit pas consommé avant la puberté. Ce ne sont là, hélas, que des exceptions qui confirment la rêgle : les musulmans se contentent, dans leur immense majorité, de ne simplement jamais parler des penchants pédophiles de Mahomet. Les rares qui s’y risquent ne le font que pour tenter de ramener les actes pédophiles du « prophète » à des proportions acceptables aux yeux des non-musulmans.

                                    Honte aux musulmans qui approuvent par leur silence complice ! Honte à l’islam qui n’a jamais dénoncé cette ignominie !


                                    • MAHMOUD (---.---.244.136) 31 juillet 2006 12:15

                                      comment osez-vous ecrire des telles insultes à l’encontre du créateur de l’univers et de sa meilleure créature mouhammed le sceau des prophètes, le digne de confiance.

                                      Vous avez quoi comme science pour juger celui qui vous a crée à partir d’un liquide, qui vous a donné l’âme, la vue, la conscience, s’il avait voulu vous seriez un animal et même maintenant s’il veut il vous transforme comme bon lui semble mais vous êtes un ingrat, un inconscient.

                                      le seul conseil que je vous donne et qui est la meilleure pour vous est d’adopter l’islam, de demander pardon au créateur et de pratiquer les bonnes actions jusqu’à la fin de votre vie qui arrivera tôt ou tard et là les voiles vont se lever et vous verrez la vérité mais ce sera trop tard et ce sera la perte eternelle dans l’enfer et les croyants auront le bonheur éternel dans le paradis...alors à vous de reflechir sur la vie éternelle que vous voulez avoir...


                                    • Bulgroz (---.---.245.242) 31 juillet 2006 12:29

                                      Eh Kesed, y a Mahmoud qui te demande d’épouser l’Islam pour que tu puisses découvrir le paradis car seuls les non musulmans vont en enfer, c’est bien connu !!

                                      Moi, à Mahmoud, le diplomé de l’école coranique, je le dis de 2 manières :

                                      - Mahomais poil au nez
                                      - Mahomette poil au pet


                                    • Le Panda Le Panda 2 juillet 2006 13:57

                                      Salut l’enfoiré,

                                      votre article remet un certain nombre de questions en cause. J’ai attendu la fin « des obsèques » de ces 2 fillettes, pour vous, et exprimer mon « sentiment ».

                                      En ce qui me concerne et j’interdis j’écris bien j’interdis à toute personne ayant touché « un enfant » simplement de me parler. Oui je suis pére de famille, j’appliquerais pour « ces gens là » la même « sanction » qu’ils ont « apportés » à leurs « victimes » innocentes, et pleines de vie pour assouvir « des pulsions » ? Non du « vice ». Les familles atteintes meurent plusieurs fois, car tout remuer ainsi en sachant ce que représente le fait de donner la « vie »...C’est cela qui est inadmissible ! Oui je le crie ! oui je l’écris : « Pour moi toute personnes touchant un enfant sexuellement par actes puis dans la majorité des cas sont suivi de meutres comme pour effacer leur horreur ne doit plus exister » Ces gens là sont des multi rédicistes et je ne leur accorde « aucune circonstance aténuante » Lorsque l’on est sur des faits et que les « tests ADN le démontrent. Je persiste et si nous nous trouvons dans la situation dans laquelle nous sommes, le solde reste que l’on tente de tout »vouloir expliquer« même »L’INTOLERABLE« Je suis disposé à en débattre avec quiconque ! La liberté à un prix, le malheur veut pour »ceux« qui sont atteints que certaines lois soient plus »scélérates que productives". Oui dans ces cas bien précis, je suis pour LA SANCTION SUPPREMME !!!

                                      Un pére humaniste !!

                                      Le Panda.


                                      • L'enfoiré L’enfoiré 2 juillet 2006 14:57

                                        Bonjour Panda, Vous ne pouvez pas savoir à quel point je vous suis dans votre raisonnement. Vous ne pouvez pas savoir que je n’ai pas eu d’enfant. Et cela m’attriste très fort ainsi qu’à mon épouse. La vie a de ces points obscurs indépendants de notre volonté intimes ou avouées. Alors ne faites pas dire ce que je n’ai pas dit. Relisez TOUTES mes interventions. Je suis de tout coeur avec tout parent dans cette épreuve. Comme je l’ai écrit plus haut et, j’espère que vous comprendrez enfin le but etentiel d’un message qui correspondait à une situation ultime dans la souffrance des victimes, et voir s’il était encore possible de réfléchir sereinement entre des faits extrèmes et des suppositions (des présomptions, diraient les juristes). Est-ce un retour au Far West que l’on veut ? On pendait alors pas simple esprit de précaution. Oui, il a un pédigré, ce Monsieur et oui, on l’a dédouanné de ses méfaits. A qui jeter la pierre quand on ne prévoit même pas de suivi dans les lois ces cas problématiques. C’est très probablement lui. Pas d’énorme surprise qu’il en soit ainsi. Je trouve qu’assouvir ses pulsions sur des enfants plus faibles, me répugne autant qu’à vous. Je n’irai pas, comme vous à un retour à une peine que vous laissez entrevoire. Mais cela c’est une autre histoire. Je ne vais pas lancer un débat qui chauffe déjà sans cela. Voilà, j’espère que j’ai été assez clair. Sinon, j’essaierai de préciser si je ne l’ai pas encore écrit.


                                      • kesed (---.---.227.179) 2 juillet 2006 14:22

                                        Demat,

                                        Cher Panda, vos propos sonnent justes, à force de magnanimité envers les détraqués de toutes sortes, nous sommes devenus nous-mêmes cruels(proverbe hébraïque).

                                        Kenavo

                                        A galon


                                        • Le Panda Le Panda 2 juillet 2006 20:41

                                          Bonsoir, l’enfoiré et Kesed....

                                          Désolé, de ce « vide » autant pour vous que pour votre épouse de ne pas avoir eu d’enfant. Ce qui indiscutablement représente « un plus de solitude » mais je suis persuadé d’avantage pour « une femme que pour un homme » Sans les femmes nous ne serions « rien » et bien souvent « elles » sont ramenées à un « stade de seconde »zone«  ; dont y compris les publicitaitaires ne se privent point pour vendre tels ou tels produits. Je partage tout à fait votre »tritesse« et ce vide dans votre vie. Mais je ne peux tout pleinement le »partager« . J’ai publié un ouvrage en 1984 et mon introduction »stipulait« On ne peut parler de quelque chose que lorsque l’on a vécu cela dans son coeur, sa chair et »ses amours« . Oui je puis affirmer sans aucune honte que tout ce que je sais ce sont »les femmes« les vraies qui me l’ont apprit !! J’ai voté Oui pour votre article, mais je ne dis NON !!Sur le fond, il est regrettable de rendre »l’humain à un stade de machine« si tel est le cas que faites vous lorsque vous passez au travers »le moteur de votre voiture« Deux solutions ou vous changez vite de voiture ou vous mettez un moteur neuf sur un ensemble »vieux« . Je suis aussi un rédacteur d’agoravox et je trouve cette »tribune humaine« . Nous ne pouvons toujours êtres en accord avec tout, mais pour clore ce »chapitre« J’écris que nous aurions si nous avions »le courage« de prendre exemple » sur les « animaux » que nous ne comprennons pas toujours mais qui restent dans les millénaires passées le fruit de nos « cultures ».J’aime beaucoup la réflexion de ce proverbe hébraïque que nous signale Kesed, je conclurais mon commentaire « réaction » en n’ayant aucune « pudeur » à écrire que j’ai ramené à 17 ans une médaille de bronze en natation à la France . Je n’en tire aucune fierté, sinon que celle de me dire que j’ai marché à l’âge de 14 ans frappé d’un polio qui me paralysa jusqu’à cet âge là. Je suis « qu’un homme » avec ses défauts et ses qualités. Quoi qu’il en soit NON vos explications ne sont pas suffissament explicites, mais vous avez « le courage » de reconnaitre un « vide » qui n’est pas le mien !! Mais à aucun moment, je ne puis permettre que l’on touche « un enfant » pour se satisfaire. Je l’écris à « nouveau » et pour savoir que « les souffrances d’un enfant » peuvent le poursuivre toute sa vie j’applique LA SANCTION SUPPREMME !! Ou alors mettons ces gens dans des zoos à « pulsions » Désolé dans la mesure ou je vous choque, mais je reste dans « le vrai » « l’homme et la femme sont complémentaires, par des textes de trop de séxisme ont l’est rend antagoniste, pauvre sociéte que laissons nous à nos enfants »

                                          Cordialement ; avec beaucoup de tendresse à toutes « les victimes » de tels « actes » et celles et ceux qui en portent des séquelles, pardon au nom d’une sociéte qui devient de plus en plus permissive.Ma seule « punition » je l’admets reste de vouloir encore croire en « l’humain » tant dans le femme que dans l’homme. Les textes de lois actuels trop libéraux je pose « mes fesses » dessus.

                                          Un simple papa !!

                                          Le Panda.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès