• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Gaza : Israël fait le jeu des extrémistes

Gaza : Israël fait le jeu des extrémistes

Une force de la propagande militaire israélienne est de faire croire que depuis le retrait unilatéral d’Israël de la bande de Gaza, ce territoire serait une entité autonome ; entité contrôlée d’une main de fer par le Hamas depuis sa prise de pouvoir du territoire en 2007. Il n’en est rien.

La bande de Gaza est une portion assiégée des terres d’un peuple en majeure partie sous occupation militaire. Ainsi, 60% du territoire palestinien (Gaza + Cisjordanie) est sous administration militaire Israélienne (Zone C), 82% du territoire est sous la juridiction de la police militaire israélienne (Zone C + Zone B). Si on s’en tient à Gaza, la totalité de l’espace aérien et la majeure partie de l’espace maritime sont sous contrôle militaire israélien. Quant à l’espace terrestre, l’armée Israélienne y a établit un « no man’s land » de plusieurs centaines de mètres de profondeur en territoire palestinien (et non israélien) où toute construction est rasée, tout arbre abattu, où il est interdit aux civils d’approcher ou de cultiver leurs champs.

Dans ces conditions, on voit bien que l’exercice de la violence par Israël dans la bande de Gaza est permanent et que vouloir établir une chronologie et une responsabilité de quand et par qui ont commencé les violences ayant mené à l’opération « Piller de Défense » est illusoire. Ainsi, si le gouvernement Israélien impute à l’attaque par le Jihad Islamique d’une patrouille militaire, il oublie de mentionner que son armée avait abattu un civil palestinien la veille.

Par ailleurs, le Hamas n’exerce pas un contrôle absolu sur la bande de Gaza. Certes, il y exerce le pouvoir civil, mais il existe d’autres mouvements armés tel que le Jihad Islamique ou le FPLP sur lequel le Hamas n’a pas d’autorité militaire. Ces mouvements sont même plutôt rivaux ou concurrents du Hamas pour apparaître le plus en pointe dans la lutte contre l’occupant.

Dans ce contexte, l’opération militaire « pilier de défense » a clairement fait le jeu des extrémistes à Gaza, qu’ils soient du Hamas ou du Jihad Islamique.

Avant l’opération « Pilier de Défense », existait un relativement « bas » niveau de violence.

 (à l’échelle du conflit Israélo – Palestinien). Le Hamas, en exerçant le pouvoir de fait à Gaza se retrouve également responsable de l’application de la trêve, ou du moins du respect du bas niveau d’intensité de la violence vis-à-vis de Gaza. Ceci amène le Hamas à devoir imposer la trêve aux autres groupes armés, en courant le risque de se voir considérer comme le « supplétif d’Israël » aux yeux des organisations rivales.

A cet égard, il est intéressant de rappeler que le garant des accords de cessez-le-feu avec Israël, qui avait également négocié la libération du soldat Shalit s’appelait Ahmed Al Jabari. Il était également engagé dans des négociations secrètes avec Israël pour une trêve plus pérenne.

L’attaque sur une patrouille israélienne le 6 novembre, prétexte à la guerre selon Israël, a été le fait du Jihad Islamique, de même que le tunnel piégé le 10 novembre. Le Jihad Islamique a ainsi voulu marquer des points dans l’opinion palestinienne en montrant qu’il était un meilleur garant de la lutte armée contre l’occupant que le Hamas. Pendant les premiers jours de l’opération « Pilier de Défense », et jusqu’au 14 novembre, le Jihad Islamique et le FPLP sont en pointes des tirs de roquettes sur Israël, le Hamas restant en retrait.

http://en.rian.ru/images/17747/04/177470421.jpgLa réponse d’Israël fut d’assassiner … Ahmed Al Jabari, chef militaire du Hamas dont le rôle était justement de faire appliquer la trêve au Hamas et aux autres groupes armées. Le chef militaire du Hamas donnant l’ordre à ses soldats de rester l’arme au pied supprimé, les artilleurs du Hamas entrent dans la danse avec deux conséquences.

Le Hamas fait la démonstration de sa force de frappe en lançant pour la première fois des roquettes longues portées (de fabrication iranienne) sur Tel-Aviv et Jerusalem,

Le Hamas renoue avec la pratique des attentats terroristes en faisant exploser un bus en plein Tel-Aviv, pratique à laquelle il avait officieusement renoncé depuis 2005.

La trêve signée le 21 novembre parachève la victoire idéologique des plus extrémistes, au Hamas comme au Jihad Islamique.

D’une part, le Hamas ayant joué un rôle de premier plan dans les opérations militaires palestiniennes voit son blason redoré comme principale composante armée de la résistance palestinienne et efface les accusations de « supplétif d’Israël » dont il était l’objet de la part des autres groupes armés.

D’autre part, l’ensemble des factions reposant sur la lutte armée peuvent se prévaloir d’un succès : l’ouverture de négociation quant à un allègement du blocus sur Gaza.

De plus, Tsahal a dû reconnaître qu’une opération militaire terrestre ne pouvait aboutir à un succès, sauf à réoccuper durablement Gaza et avec des pertes militaires importantes. Ce qui, de fait, est une reconnaissance de la capacité militaire croissante des groupes armés palestiniens.

Enfin, alors que l’OLP et le Fatah auraient dû occuper le devant de la scène médiatique avec le prochain vote à l’ONU de la reconnaissance d’un état palestinien, ils ont été totalement absent, incapable de peser sur le cours des événements, juste contraint de faire un nouveau geste de rapprochement avec le Hamas en Cisjordanie…

http://actualite.portail.free.fr/monde/15-11-2012/trois-israeliens-tues-par-une-roquette-tiree-depuis-gaza/1790742_3_e1e8_tir-d-une-roquette-depuis-gaza-le-15-novembre_7593531fe2c58a89d7e49b3af7d321db.jpgAu final de cette séquence, a été démontré une nouvelle fois que la stratégie non-violente menée par l’ OLP est un échec total, avec l’absence totale de négociation, la poursuite de la colonisation ... Elle a démontré également que l’option armée pouvait apporter des victoires certes mineures (allègement du blocus) et que Tsahal n’était pas en capacité militaire de renverser le Hamas sans craindre un enlisement comparable à celui de l’opération « raison de la colère » au Liban, unanimement considéré comme un échec militaire.

Bref, si le but du gouvernement Israélien en lançant « Pilier de Défense » était d’apporter la sécurité à laquelle peuvent légitimement aspirer les habitants du sud d’Israël, c’est un échec complet.

Si le but était de montrer l’affaiblissement de l’OLP et de Mahmoud Abbas pour prouver qu’il n’y a « pas de partenaire pour la paix », c’est au contraire très finement joué.

Article initialement paru sur le blog "pensées politiques et communistes"


Moyenne des avis sur cet article :  4.23/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

44 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 30 novembre 2012 08:58

    Quand est-ce que la communauté internationale aura la volonté de mettre fin à la destruction de Gaza ? Quand est-ce que la communauté internationale mettra fin à l’impunité d’Israël ? Quand est-ce que la communauté internationale empêchera Israël de bombarder par air, mer et terre, de jour comme de nuit, et d’assassiner des dizaines de Gazaouis jeunes, vieux, femmes et enfants ? Est-ce que la communauté internationale pense trouver une sorte d’absolution en échange de la persécution des habitants de Gaza ? Est-ce que personne n’entend la souffrance du peuple palestinien depuis plus de soixante ans ? Laissera-t-on faire, pour ensuite dire « on ne savait pas » ? Cet immense camp à l’air libre est une honte pour les nations civilisées .......

    voir : GAZA FAIT-IL ENCORE PARTIE DU MONDE ?


    • Deneb Deneb 30 novembre 2012 09:40

      "Si le but était de montrer l’affaiblissement de l’OLP et de Mahmoud Abbas pour prouver qu’il n’y a « pas de partenaire pour la paix », c’est au contraire très finement joué."

      C’est clair. Je fais remarquer au passage que c’est l’Hamas, le laquai des gentils mollahs iraniens, qui lui fournissent les roquettes, qui veut la destruction d’Israël, tandis qu’Israël ne nie aucunement le droit aux palestiniens d’avoir leur Etat.


      • Flo-rian Flo-rian 30 novembre 2012 10:56

        Ha bon !! Donc selon vous la Knesset est favorable à la création d’un état palestinien... ? Permettez moi de rire !
        La seule figure politique Israeliene ayant cette opinion est Ehoud Olmert, mais ce dernier n’est pas au pouvoir.
        http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2012/11/29/palestine-a-l-onu-cette-presse-israelienne-qui-dit-oui_1797880_3218.html


      • Valas Valas 30 novembre 2012 14:54

        « Tandis qu’Israël ne nie aucunement le droit aux palestiniens d’avoir leur Etat. »

        C’est pas beau de mentir Deneb


      • Deneb Deneb 30 novembre 2012 15:30

        valas : c’est pas honnête d’avoir plusieurs pseudos


      • Deneb Deneb 30 novembre 2012 15:36

        Quand je dis un Etat, je veux dire un état normal, pas une base d’extrémistes télécommandée par l’Iran, où les nazislamistes amassent la population civile pour pouvoir s’y cacher et tirer leur missiles.


      • Romain Desbois 1er décembre 2012 00:31

        Le syndrome de Frankeinstein Deneb, le syndrome de Frankeinstein ....


      • mic0741 mic0741 30 novembre 2012 11:16

        La pensée unique veut nous persuader que l’agression est imputable aux Palestiniens. Or, non seulement l’ONU a eu tort d’attribuer un territoire arbitrairement à une frange de la population du monde, mais l’expansionnisme de ce « peuple », qui n’a en fait en commun que de croire au même « Livre », est inadmissible. 

        Tant qu’on aura pas admis l’ineptie de l’attribution d’un territoire sur la seule justification d’un écrit religieux, dont on tente de nous faire croire à l’immanence, la gestion de ce territoire sera pour les palestiniens une dictature.
        Que certains juifs ait le désir de vivre sur cette terre est parfaitement compréhensible, mais que cette terre leur revienne de droit est une absurdité.
        Personnellement j’assimile l’action des palestiniens à la Résistance française, quelle que soit l’idéologie qui les anime. 

        • Deneb Deneb 30 novembre 2012 14:56

          Quelle pensée unique ? En France, c’est plutôt l’unanimité : les vilains juifs (à nez crochu) contre les pauvres gentils musulmans. Au moins un truc où la France bienpensante est unanimement d’accord avec la politique de son gouvernement, qu’il soit de gauche ou de droite. Alors, la pensée unique ... A moins qu vous parler de la pensée unique en Israël, et encore, les députés arabes à la Knesset ne sont pas forcément d’accord.
          Quant à la terre qui leur revient de droit, s’il l’ont acheté, pourquoi ils ne pourraient pas y vivre ? Les autres l’ont bien vendu, non ? Rien à voir avec les revendications historiques.
          Et puis franchement, Israël, si l’on enlève la Cisjordanie et Gaza, il y en a en tout et pour tout pour un département français. Même ça, ils n’ont pas droit ?


        • mic0741 mic0741 30 novembre 2012 17:02

          Vous n’avez manifestement pas compris le sens de mon commentaire. Je n’ai rien contre les juifs, je pourrais en l’être un, après tout (c’est vous qui parlez des « vilains juifs à nez crochu ») !
          Que des juifs vivent en Palestine comme c’était les cas avant 1948, sous mandat britannique, à l’instar des juifs qui vivent dans d’autres pays, en France en particulier, m’est indifférent.
          C’est l’Etat d’Israel qui pose problème, celui des sionistes et qui leur a été attribué arbitrairement par les occidentaux sans avis de la population locale.
          De plus cette attribution à des adeptes d’une religion participe pour un bonne part à la montée des extrémismes religieux qui sont la caractéristique de notre époque. 

        • Romain Desbois 1er décembre 2012 00:33

          « 

          Mais vous refusez aux juifs le droit d’avoir un état, c’est du racisme pur et simple.
           »

          UN ETAT N’A PAS DE RACE !!! Seuls les racistes le pensent smiley


        • antyreac 30 novembre 2012 11:45

          C’est les extrémistes palestiniens de Gaza qui font jeu des israéliens..


          • antyreac 30 novembre 2012 12:48

            Ce sont....


          • volt volt 30 novembre 2012 13:14

            La scène était plus ou moins terrible, selon le point de vue. Ces gens-là avaient été dépossédés de tout ! Ils avaient pourtant, il n’y a si longtemps, gagné le temps d’une révolution, ce qu’on appelait l’Individu – Mais il ne fallait plus désormais prononcer le mot qu’avec distance, en y ajoutant un « isme » de réprobation. Très vite la Terreur, avant d’endosser l’habit flamboyant de l’Empire, allait ramener le Dieu du groupe et de la horde à ses justes dimensions – la sauce y était.

            Sauf qu’il faisait très froid dans ce mensonge, une fois l’île d’Elbe les cent jours et Waterloo passés ; alors bien sûr les poilus ont rallumé le poële, puis on a remis ça encore une fois, avant de trouver enfin la solution quant à ckill en était du feu central dans cette grotte bien humide – comment vivre sans foyer ? Alors on a exporté le problème, fixé la greffe en terre ceinte, et surtout soufflé régulièrement dessus, sur des décennies… hystoire que ça s’éteigne jamais.

            Bien sûr dans les campagnes (car il n’y avait plus que ça, un seule alinea y suffirait) on grelottait de froid ; les hommes avaient retrouvé une sorte d’étape préhistorique, si tant est que jamais ils fussent réellement entrés en histoire - un très grand Poète nommé guy debord avait même émis l’hypothèse que jamais… Mais bref, dépossédés de tout ils étaient, et d’abord de la terre. Mobilisation totale, avait titré le bosch…

            Il  faisait donc grand froid, et les lumières bleues, clignotant partout sur cette pauvre planète très ensommeillée, distribuaient leur vingt heures éternel. En général, précisément là-dessus, ils mangeaient ! Oh sans grognements ni grands slurps peut-être, mais avec des exigences d’abord… Il fallait que le sang coule, qu’il témoignât que là-bas, cyprès d’ici n’est-ce pas, ce feu restait bien allumé...

            D’abord il nous épargnait d’avoir à flamboyer ici – et quelle misère ; ensuite, ça réchauffait un peu sur des heures de mensonge ces quelques vérités vieilles comme le monde : crânes d’enfants explosés, seins déchirés, haines délivrées, qui étaient bien toutes les nôtres – et de raison ! – mais comme c’était derrière l’écran, on pouvait encore découper son steak tranquille.

            Surtout pas que ça s’arrête !

            Surtout pas.

            Et dans ce vaste cirque quelle différence entre poujadas, la chabot et ariel sharon ou moshe dayan au fond ? Soyons sérieux : à moins d’être un garagiste de talent, il est bien difficile de distinguer entre deux pièces moteur, quelles que soient les couleurs, sous cette lampe de poche.

            En résumé, cet antre, cette grotte… et eux tous dedans, grelottant depuis tant. Parfois quelques gémissements de fond, des accouplements en série, mais jamais au grand jamais ! Loana au plus chaud de sa piscine ne mettrait un terme, ou le moindre entracte à la vaste fornication voulue là, jamais !

            Pas d’illusions... on n’éteint pas le grand feu de la misère comme ça.

            Il sert d’abord à pas se rallumer ailleurs...

            Ces derniers temps cependant, il avait des ratés ce feu, ce feu d’ici mais de là-bas : Il suffisait de mater quelques videos de notre dame d’hellande – l’huile avait coulé jusque là-bas – pour se rendre compte que loin d’être une question d’avions, c’est tout le bled qui était radiographié là, qu’un émétique devenait une urgence, qu’il n’allait pas tarder, que c’est sans doute toute la baraque qui allait flamber.

            L’image faisait penser à un gros bonhomme très content de sa cheminée, mais qui avait trop vite oublié que le gaz était ouvert, à fond, dans le grenier ; quelques minutes et tout allait sauter.

            Le mazerolles finirait attaché sous un arbre, et nos héros trouveraient bien vite leurs sangliers.


            • antyreac 30 novembre 2012 14:09

              Dans ce cas c’est l’un fait le jeu de l’autre 

              L’auteur se trompe en acusant une partie seulement.

            • Deneb Deneb 30 novembre 2012 14:45

              C’est la foire aux clones ici, ma parole !


              • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 30 novembre 2012 14:59

                « Pingouin094, militant communiste... »

                OK, pas besoin de lire l’article, what else ?


                • JJ il muratore JJ il muratore 30 novembre 2012 15:40

                  Le mouvement du Hamas s’est fait élire à Gaza sur un programme et un seul : éliminer l’Etat d’Israël et éliminer tous les Juifs de la terre d’Islam. Pour cela le Hamas se veut l’allié, le frère de tous les jihadistes.

                  Il faudrait que le benêt qui nous a proposé son texte débile lise la Charte du Hammas.


                  • Deneb Deneb 30 novembre 2012 15:49

                    Eliminer tous les Juifs... Tiens c’est vrai que le grand mufti et Adolf étaient cul et chemise. Des valeurs communes, ça rapproche.


                  • baska 30 novembre 2012 19:00

                    Deneb le khazar, quand on lit vos conneries (obsession monomaniaque du nazisme) on ne peut que donner raison à Jack Bernstein, un juif ashkénaze, qui a noté la particularité du mot « nazi » et a suggéré qu’il serait dérivé du mot « ashkenazi » (ashke-nazi).


                  • antyreac 30 novembre 2012 19:30

                    bas du front

                    tu a dû transpirer pour trouver cette anecdote... 

                  • antyreac 30 novembre 2012 20:55

                    Il s’agit de baska bien sûr


                  • teddy-bear teddy-bear 30 novembre 2012 16:18

                    A tous* Voilà un pays quasiment artificiel pour des raisons géo-politiques, sous perfusion économique et militaire des Etats Unis, un pays à la légitimité aléatoire, crée d’une décision unilatérale. Un pays qui est né dans des frontières inexistantes qui n’a perduré que par la force, le terrorisme,les massacres et aujourd’hui la colonisation et des raids meurtriers à répétition sur Gaza. Le fait d’une armée qui transforme les succès militaires en défaites politiques et qui génère ainsi de nouveaux ennemis. Une armée qui envoie ses pilotes tirer sur des objectifs militaires des missiles, certes sophistiqués, mais dont on sait par avance que les dégats collatéraux feront des victimes civiles ; morts et blessés par centaines et qui accuse de terrorisme un poseur de bombe dans un autobus israélien. !

                    Et il se trouve encore sur les forums comme ici sur d’autres articles, une poignée de gugus qui voudraient contrarier ceux qui dénonce cette situation, nous ressortant toutes les vieilles lunes, mythes et même les références à une Bible qu’ils considèrent comme un plan cadastral. Et à travers chacune de leurs phrases nous parlent que du Hamas, de sa fameuse Charte, ce chiffon de papier et tract électoral désuet et caduc que la terre entière condamne, jusqu’ici sur Agoravox. Ces auteurs ont beau étaler les dates, les lieux les exactions, les résolutions de l’ONU toutes ignorées, l’acharnement de la politique expansionniste israélienne qui ne peut plus échapper à une ségrégation, rien n’y fait. Mauvaise foi, mensonges, trouilles ou plutôt auto-persuasion, que sais-je encore.

                    En parlant de l’ONU que celle-ci admette par un vasistas la Palestine comme membre observateur en son seing « entité » qui siégera au côté du Vatican - quel symbole- fait hurler Nétanayou et son tuteur à l’unilatéralisme, alors que son propre pays en bafouant la Résolution 181 est né comme çà, (1) est d’une vergogne incroyable. Fustigeant les pays qui ont voté pour cette reconnaissance, alors qu’en 1948 il se félicite que cette même assemblée à reconnu son pays, dans de troubles circonstances il est vrai.

                    Il existe pour moi une solution, c’est de revenir au plan de partage de 1947 et avant que l’Etat juif d’Israël ne s’autoproclame en l’acceptant, seul, une résolution 181 bis. Tel Aviv ne pourrait se désavouer, quoique, et la Palestine acculée à se contenter aujourd’hui d’un territoire rabougri et clairsemé y gagnerait, renonçant à son désir légitime, lui, de reconstituer son territoire historique contemporain.

                    Pour ma part je souhaite laisser les pro et sionistes de tous poils devant entêtement et leur illogisme et contradiction leur accusation de trucages de photos d’enfants morts palestiniens prises par un téléphone portable..On les mettrait la tête dans leurs cercueils qu’ils diraient encore que c’est du pipeau. Enfin pour terminer, on sait maintenant que tous les pays du monde qui ne sont pas d’anciens ou actuels colonisateurs, lesquels ne sont que 9 .

                    HAMAS

                    Selon Khaled Machaal, le dirigeant du Hamas, en arabe, il est écrit : « Pour mettre un terme à l’occupation israélienne de la Palestine. Nous ne voulons pas nous débarrasser de l’autre, nous souhaitons seulement obtenir nos droits  » Fin décembre 2008, quelques jours avant le raid meurtrier sur Gaza, il affirmait « Nous avons une position de réserve par rapport à la reconnaissance d’Israël....malgré cela, la direction israélienne refuse l’initiative de paix arabe, elle la découpe en parties [...] elle multiplie les manœuvres.  » Début 2006, le Hamas confirmait étudier une charte réformée et proposait une « trêve de très longue durée » (non définie), en échange d’un retrait des territoires palestiniens occupés après 1967 ». (Il n’était même plus question de la Palestine sous mandat). Dans le journal russe Nezavisimaya Gazeta du 13 février 2006, le même Machaal dit que « si Israël reconnaît nos droits et s’engage à se retirer de tous les territoires occupés, le Hamas, et avec lui l’ensemble du peuple palestinien, décideront de mettre un terme à la résistance armée  ».

                    Ce qui ne nous empêche de se méfier de ces déclarations, mais pourquoi pas y croire, autant que les bonnes intentions affichées par Israël. Et de dénoncer cette idéologie islamiste radicale, la Palestine mérite autre chose, cette organisation pour qui le terrorisme et le meurtre de civils est une arme, ce qui est innommable.

                    P.S On trouve ici aussi de belles âneries sionistes, les marroniers du WEB !


                    • teddy-bear teddy-bear 30 novembre 2012 16:32

                      J’oubliais, au lendemain de l’accession de la Palestine au statut d’Etat observateur à l’ONU.Israël va autoriser la construction de 3 000 nouveaux logements dans des quartiers de colonisation à Jérusalem-Est occupée et annexée et en Cisjordanie. En réponse à la démarche palestinienne à l’ONU Ben voyons et ce projet est né dans la nuit ! Après l’abandon de la vie politique de Barak atteint de remords après la dernière tuerie de Gaza, (on peut rêver) Israél en affichant sa vergogne, se discrédite encore un peu plus. En effet ce projet déjà en cours coupe pratiquement en deux la Cisjordanie, compromettant la viabilité d’un Etat viable.

                      En novembre 2011, après l’accession de la Palestine au statut de membre à part entière de l’Unesco, Israël avait également accéléré la construction dans les colonies de Cisjordanie occupée. Et personne n’avait rien dit.


                      • ung do 30 novembre 2012 17:06
                        Les Palestiniens n’ont aucune chance de vaincre militairement les Israéliens , leur seule chance c’est de décourager l’adversaire et de lui faire payer de plus en plus cher financièrement les coûts de l’occupation , c’est ce qui semble se profiler . Avec l’apparition des nouveaux missiles de portée de 50 à 100 km qui sont mobiles, pas chères à fabriquer par rapport au Dôme de Fer ,Israël en tant que colonie de peuplement n’est plus viable économiquement . De tels missiles même envoyés par intermittence perturbent gravement l’activité économique , financière ainsi que la vie ordinaire . Israël va ne devenir qu’un avant poste militaire sans profondeur stratégique . Avec la supériorité technologique énorme , il n’y a aucun risque d’un Dunkerque mais à quoi bon rester juste pour rester ?

                        • antyreac 30 novembre 2012 18:28

                          Patience et longueur de temps font plus que force et rage 

                          il viendra un moment que le dôme d’acier sera à l’avenir bien plus efficace et bien moins cher que maintenant
                          il restera aux palestoches que des pleures et le désespoir.

                        • baska 30 novembre 2012 18:45

                          L’entité sioniste ne fait pas le jeu des extrémistes, elle est extrémiste tout court. Sinon, comment nomme-t-on une entité qui colonise, s’approprie des terres qui ne lui appartiennent pas, martyrise toute une population sans défense, impose un blocus implacable à un peuple embastillé dans une immense prison à ciel ouvert tout en le bombardant de temps en temps au phosphore blanc, génocide à petit feu les pauvres palestiniens, détient dans ses sinistres geôles des enfants ou des femmes innocentes, etc. C’est une entité hors-la loi, criminelle et colonialiste qui doit être mise au ban de la communauté internationale. Ses dirigeants doivent être poursuivis par la justice internationale pour les nombreux crimes de guerre et crimes contre l’humanité qu’ils ont perpétré. 


                          • antyreac 30 novembre 2012 18:57

                            On devrait faire le procès des extrémistes palestoches qui envoyaient les jeunes fou se faire sautait avec la ceinture d’explosives et également ceux qui envoyaient les fusées sur les civils israéliens


                          • Louisiane 30 novembre 2012 18:59

                            Extrait d’un article de Rudy Barnet :

                            A peine des hommes, je vous dis !

                            Quand, en 1982, Menahem Begin prononça ces fortes paroles à la Knesset, ses collègues députés applaudirent chaleureusement la clairvoyance de son jugement.
                            Il n’était pas, loin de là, le premier à afficher ainsi son mépris pour les êtres humains originaires du pays conquis.
                            Il y avait déjà une bonne cinquantaine d’années que les leaders sionistes considéraient les Palestiniens comme des sous-hommes :
                            Chaim Weizmann premier président d’Israël, n’avait pas hésité, par exemple, à déclarer « Les Britanniques nous ont dit qu’il y a là quelques centaines de milliers de nègres et qu’ils n’ont aucune valeur »
                             
                            Yizhak Shamir, premier ministre, proclamait également sa haute considération de l’être humain : « Les Palestiniens seront écrasés comme des sauterelles… leurs têtes éclatées contre les rochers et les murs. »
                             
                            De son côté, Ehud Barak prévenait déjà, il y a plus de dix ans, la population israélienne que « Les Palestiniens sont comme les crocodiles, plus vous leur donnez de viande, plus ils en veulent »(Jerusalem Post du 30/8/2000)
                             
                            Le grand rabbin Yossef Ovadia y va aussi de son exhortation (12/4/2001) : « Puisse le Nom Divin répandre le châtiment sur les têtes arabes, et faire égarer leur semence et les annihiler !Il est interdit d’avoir pitié d’eux !
                            Nous devons leur lancer des missiles avec joie et les exterminer. Ils sont malfaisants et damnés ! »
                             
                            Un autre rabbin, Yitzhak Ginsburg, affirme que « Le sang juif et le sang des goys (non-juifs) ne sont pas les mêmes, » et que « tuer n’est pas un crime si les victimes ne sont pas juives. »
                             
                            ... Sans oublier Avigdor Lieberman, ministre des Affaires étrangères, qui proposait, en 2009, d’appliquer à Gaza « Ce que les Etats-Unis ont fait au Japon à la fin de la seconde guerre mondiale. »... Autrement dit, d’y envoyer une bombe atomique.
                            Quant à Eli Yishai, ministre de l’intérieur du gouvernement actuel, qui mène une véritable chasse aux émigrés africains, il déclare en juin 2012 : « J’utiliserai tous les moyens pour expulser les étrangers car Israël appartient à l’homme blanc !  »
                             
                            Ce discours sur la pureté de la race ne vous rappelle rien ?
                             
                            Personnellement, ça me fait penser à certains discours très en vogues dans les années 30.

                            • antyreac 30 novembre 2012 19:06

                              Et alors !

                              les arabes n’ont-ils pas fait de même ?
                              C’est l’histoire de la poutre et de la paille
                              Des conneries qu’on devrait même pas prendre en compte tellement c’est ridicule

                            • antyreac 30 novembre 2012 20:47

                              Evidemment j’aurais dû me méfier 

                              le vocabulaire est un peu particulier digne des islamo-facsistes....

                            • ung do 30 novembre 2012 21:07

                              La reconnaissance de l’autorité palestinienne comme « état » même observateur non membre signifie que toutes les conquêtes israéliennes pour ne pas devenir nulles et non avenues devront être acceptées par les Palestiniens ; avant on pouvait espérer qu’en contournant les Palestiniens on pourrait inciter l’ONU à les légaliser . Maintenant ça dépend uniquement des Palestiniens , toutes les dépenses , tous les efforts israéliens depuis 1967 risquent d’être faits pour rien . 

                              _ autre problème ( à long terme ) , la démographie arabe en général et palestinienne en particulier ; de l’autre côté , à cause de la menace même incertaine et intermittente des nouveaux missiles , l’immigration israélienne venant de l’extérieur risque de se tarir , et même les gens sur place risquent d’émigrer .
                              _ les artilleurs du Hamas ont testé le Dôme de fer , il semble qu’il ne peut pas arrêter tous les missiles et surtout les tirs en salve et rapprochés ; pour arriver à arrêter ce genre de tir , il faudra attendre quelques années et de toute façon , il sera beaucoup trop cher . 
                              _ la Jordanie est en effervescence ; si le roi Abdallah tombe , un autre front risque de s’ouvrir . 
                              _ à court terme , les Palestiniens de Cisjordanie enhardis par leurs succès à Gaza et à l’ONU risquent d’être moins soumis et de déclencher de petites intifadas . De même ,ceux de l’extérieur risquent de déclencher des marches vertes non violentes ( tentatives de franchissement de frontières ) comme il y a 2 ou 3 ans . pour les réprimer , si le gouvernement israélien utilise la force ,le Hamas devra intervenir et cela redéclenchera une guerre , très mauvaise pour l’économie ; l’AP devra de son côté porter plainte devant la CPI 
                              _ les palestiniens vont attirer l’attention de l’ONU sur leurs prisonniers , la plupart enfermés sans jugement depuis des années et porter plainte devant la CPI .
                              Vu tous les problèmes , les coûts de l’occupation vont devenir prohibitifs ; en plus si tous les acquis ne seront jamais reconnus à quoi ça va servir de la continuer ?

                              • antyreac 30 novembre 2012 21:34

                                Rien de tel se produira sur le terrain car les Israéliens veillent au grain.

                                Il faut bien comprendre que les israéliens sont aussi un peuple et qu’ils ne se laisseront pas faire par les bouseux de Gaza
                                Il faut s’attendre à quelques bonnes raclées administrées par israéliens aux bouseux et la paix sera gagnée petit à petit comme avec les egyptiens

                              • bert bert 30 novembre 2012 22:16

                                le truc lamentable c’est qu’il y a beaucoup de planteurs de barbelés au pouvoir......



                                • antyreac 30 novembre 2012 22:35

                                  Oui, c’est plutôt des murs et c’est pour arrêter des mecs ceinturés plein d’explosives ,mon enfant


                                • Romain Desbois 30 novembre 2012 22:57

                                  il n’étaient pas obligés de le construire sur les terres palestiniennes et en profiter pour prendre des morceaux supplémentaires.


                                • Gandalf Claude Simon 1er décembre 2012 05:10

                                  Le titre de l’article est révélateur d’une tentative de manipulation de l’opinion, puis qu’il est conspirationniste dans le sens que l’agressé a incité l’agresseur.


                                  Or, jamais Israël n’a agressé ses voisins le premier, sous forme de conflit s’entend. Il en est de même des gazaouis, il est donc légitime de la part d’Israël d’imposer un couloir de sécurité près du mur anti-bombes humaines.

                                  On peut également souvent lire des remarques niant la légitimité d’Israël. Mais la légitimité d’une nation vient d’un seul fait : le monopole de la violence qu’exerce l’état. La preuve, la reconnaissance de l’état palestinien à l’Onu sous la forme d’observateur permanent fait suite à la démonstration de force des gazaouis 

                                  • Gandalf Claude Simon 1er décembre 2012 05:25

                                    Au demeurant, chacun des intervenants tente de légitimer l’un ou l’autre des deux camps. En tant que français refusant la torture, l’emprisonnement illégitime, le terrorisme, ou l’assassinat de diplomates, la collusion entre états appelant à raser un autre état (certains barbus devraient d’ailleurs en prendre acte pour leurs propres barbes), l’oppression, excusez-moi, mais aucune des deux forces en présence n’est stricto-sensu défendable.


                                    • Romain Desbois 1er décembre 2012 07:38

                                      Mais perso je ne défends pas un camp plus que l’autre, mais on peut quand même pas faire comme si il n’ya avait pas un pays qui ne respecte pas les accords de l’ONU (je rappelle que pour l’IRAK on n’a pas fait autant que blabla).

                                      Et vous savez que c’est toujours le plus fort qui doit faire le plus d’avancée.

                                      C’est comme deux frères qui se chamaillent, on donnera toujours plus la leçon à l’ainé.


                                    • Gandalf Claude Simon 2 décembre 2012 11:32

                                      @Romain : le sort des palestiniens est semblable à ceux d’Ismaël et de sa mère, Agar. Je suis au regret de vous informer qu’Israël continue la colonisation : http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4314175,00.html

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès