Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Gaza sous les bombes, Brzezinski explique la gamique

Gaza sous les bombes, Brzezinski explique la gamique

Pour comprendre une problématique politique, il faut écouter et considérer le point de vue de ses alliés mais aussi celui de ses ennemis jurés. Ainsi, comment comprendre les attaques meurtrières de l’entité sioniste (Israël) contre l’enclave emmurée de Gaza où se terrent 1,5 million de prisonniers palestiniens parmi les décombres des décombres si on n’écoute pas les ténors de l’impérialisme étatsunien ?

En 2011, nous écrivions que les factions nationalistes palestiniennes (OLP-Fatah-Hamas-Jihad Islamique) parasitaient la lutte de résistance du peuple palestinien afin de se partager le bantoustan que l’État sioniste condescendrait - tôt ou tard - (le plus tard possible nous en convenons avec vous) à céder en protectorat exclusif à la gouvernance de certaines factions nationalistes palestiniennes réconciliées. (1)

Poursuivons l’analyse de cette lutte de « libération nationaliste » palestinienne soumise au joug impérialiste israélien.

Pour comprendre une problématique politique, il faut écouter et considérer le point de vue de ses alliés mais aussi celui de ses ennemis jurés. Ainsi, comment comprendre les attaques meurtrières de l’entité sioniste (Israël) contre l’enclave emmurée de Gaza où se terrent 1,5 million de prisonniers palestiniens parmi les décombres des décombres si on n’écoute pas les ténors de l’impérialisme étatsunien ?

Qu’est-ce que les unités de l’armée sioniste poursuivent comme objectif quand elles tuent ainsi des centaines d’emmurés civils et quand elles blessent des milliers de résidants désarmés de ce camp de concentration encerclé et verrouillé ? Nulle prière pour implorer la miséricorde des assassins israéliens ne pourra mettre fin à ce carnage. Il faut plutôt comprendre le fin mot de cette affaire et les intérêts des parties impliquées dans le partage de la dépouille palestinienne.

Personne ne croit un instant que l’agression génocidaire vise à faire cesser le lancement des roquettes inefficaces puisque juste avant les attaques répétées et musclées de Tsahal, aucune roquette ne violait le ciel d’Israël. Il aura fallu à l’armée sioniste des dizaines de meurtres de civils innocents, des centaines de bombes au phosphore blanc, de bombes à fragmentation et d’autres armements, contre le peuple de Gaza, pour que la situation de « paix » colonisatrice soit brisée par le Hamas, contraint de riposter pour ne pas perdre la face devant les familles endeuillées.

Encore aujourd’hui, il serait facile pour l’armée israélienne de faire cesser les tirs de roquettes… Il lui suffirait de cesser de bombarder et d’assassiner des centaines de Palestiniens civils sans défense. Crime de guerre et assassinats qui contraignent le Hamas, qui ne veut pas être en reste (face au Jihad Islamique), de riposter afin de sauver son titre de prétendant au trône des bantoustans palestiniens à administrer pour le geôlier.

Pour ce qui concerne l’OLP-Fatah, de l’Autorité sans autorité, elle a déjà déposé les armes depuis fort longtemps et attend les secours de son adjudant, le maréchal Sissi l’Égyptien, qui a fermé la frontière de Rafah, isolant les Palestiniens dans leur réduit mortel. Sissi par son statut de remplaçant de Moubarak a été promu négociant en chef des ententes de capitulation à répétition au nom de l’Autorité des troufions.

C’est le grand criminel de guerre, et ex-secrétaire d’État étatsunien, muté conseiller de la Présidence américaine, qui a révélé la vérité sur cette dernière échauffourée. Zbigniew Brzezinski déclarait récemment sur les ondes de la télévision américaine (CNN) que : « Les États-Unis ne soutenaient pas et condamnait cette attaque israélienne qui met en danger, disait-il, la survie d’Israël, l’isole de la « communauté internationale » et Brzezinski est allé jusqu’à menacer Israël d’appuyer les prétentions de l’Autorité palestinienne d’être reconnu à l’ONU » (2). Vous comprenez maintenant ce boycott de l’aviation civile étatsunienne et canadienne et européenne en provenance et à destination de l’aéroport de Tel-Aviv.

Brzezinski ajoutait même que le motif de l’agression israélienne contre Gaza n’avait rien à voir avec la tuerie de trois jeunes Israéliens en Cisjordanie en juin dernier –. Le Hamas n’aurait pas commandé ces meurtres dit Brzezinski (Comment sait-il cela l’ex-secrétaire d’État ?). Le véritable motif des tueries de l’armée israélienne dans Gaza emmuré est l’accord de direction conjointe qui associe désormais le Hamas à l’OLP-Fatah-Autorité afin d’en arriver à un compromis avec Israël pour le partage d’un bantoustan palestinien sur le reste des 15% des terres palestiniennes, pas encore colonisées, et où sont parqués 4,5millions de Palestiniens n’ayant pas encore réussi à fuir où à migrer.

En clair, Zbigniew Brzezinski dévoile le visage sinistre de la politique sioniste et des groupuscules nationalistes palestiniens en train de brader le droit d’ainesse du peuple palestinien pour un bantoustan de lentilles, bantoustan qui sera probablement formé de 7 villes et de leur faubourg, soit Gaza, Ramallah, Bethléem, Jéricho, Naplouse, Jénine et Hébron. Oubliez Jérusalem, la cité de David et de Salomon promise par Dieu lui-même au peuple hébreu (sic).

Le premier ministre sioniste Netanyahu, plus rusé et meilleur connaisseur de la situation sur le terrain que ce malandrin de Brzezinski, sait très bien que ni le Hamas, ni l’OLP-Fatah discrédité ne pourront livrer la marchandise sans un sérieux coup de pouce meurtrier. Ces organisations palestiniennes (OLP-Fatah, Hamas) auront beaucoup de mal à faire accepter ces nouveaux sacrifices aux 4,5 millions de Palestiniens emprisonnés en Cisjordanie et à Gaza l’emmurée et encore davantage aux millions et demi de réfugiés palestiniens parqués depuis la Nakba (1948) dans des camps de fortune en pays arabes filoutés (Liban, Syrie, Égypte, Jordanie).

Israël, OLP-Fatah, Hamas, conviennent donc tacitement qu’il faut beaucoup de morts de civils à Gaza pour demander ensuite aux gazaouïs (les derniers irréductibles) et aux Cisjordaniens (oubliez les réfugiés des camps palestiniens de la diaspora qui ne seront jamais consultés) s’ils acceptent de finir leur vie dans leur bantoustan respectif. Leur faire croire que la « Libération de la Palestine » c’est de vivre emmuré dans sept villes reliées par des tunnels et requérant des permis de circulation pour visiter sa parenté de l’autre côté du mur de séparation (sic). Le tout géré par 4 ou 5 services de « sécurité » palestiniens tous plus corrompus les uns que les autres et tous assujettis à l’Autorité… israélienne. Arafat a déjà tenté le coup et ça n’avait pas fonctionné.

La difficulté cependant et pour l’armée israélienne, et pour Netanyahu (Israël), et pour Mahmoud Abbas (OLP) et pour Khaled Mechaal (Hamas), et pour tous ces négociants de la paix d’occupation avec le colonisateur c’est qu’une nouvelle organisation est apparue dans le paysage politique palestinien. Et depuis quelques années, cette organisation est solidement financée par l’Iran des mollahs milliardaires, trop heureuse de porter la pagaille jusqu’en Palestine aux portes de l’impérialisme israélien. Un juste de retour des choses quand on sait qu’Israël de son côté soutient les kurdes irakiens-syriens-iraniens aux portes de l’Iran (sans compter le califat sunnite tout récent soutenu par Israël en sous main).

C’est le Jihad islamique qui vient brouiller les cartes de la magouille israélo-OLP-Hamas pour le bantoustan à partager. Le Jihad est la véritable organisation visée par les raids israéliens et les résistants qui sont assassinés par l’aviation israélienne et par les tanks sionistes ce sont d’abord ceux du jihad islamique en train de supplanter le Hamas à Gaza l’irréductible. Évidemment, l’armée israélienne doit bien sacrifier quelques militants du Hamas si Tsahal désire faire croire aux Palestiniens que cette organisation dirige la résistance.

Voilà la raison pour laquelle tant de milliers de Palestiniens doivent périr par le feu et par les bombes pour que les factions palestiniennes puissent « négocier » avec leur geôlier sioniste et se partager la dépouille de la Palestine occupée et étranglée.

Les ouvriers palestiniens et les travailleurs israéliens n’ont rien à gagner dans ces jeux meurtriers et ils devraient poursuivre leur lutte gréviste contre l’occupation, contre les restrictions, contre le chômage, contre la vie chère, d’un côté comme de l’autre de ces frontières artificielles et de ces murs biens réels.

SOURCE : http://www.les7duquebec.com/actuali...

(1) http://www.les7duquebec.com/non-cla... et aussi http://www.les7duquebec.com/actuali... (2) https://www.youtube.com/watch?v=MI-... 20 Juillet 2014 et aussi le « spectacle du massacre des Palestiniens vu du côté sioniste » http://www.dailymotion.com/video/xv...


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • claude-michel claude-michel 28 juillet 2014 10:39

    gamique... Plan peu réaliste ou douteux, combine, astuce....wikipedia


  • claude-michel claude-michel 28 juillet 2014 10:41

    Bel article sur cette stupide situation meurtrière à Gaza...

    Le premier ministre Turc Erdogan n’avait peut être pas tort dans sa remarque sur Israël.. ?

    • Robert Bibeau Robert Bibeau 28 juillet 2014 15:12

      La définition trouvé par Claude Michel est parfaite = Gamique est du vieux français je crois que nous pratiquons encore au Québec ( smiley

      Il y a d’autres termes comme celui-là que nous avons conservé dans notre vocabulaire courant et que vous avez oublié parfois.


      • Robert Bibeau Robert Bibeau 28 juillet 2014 15:25

        Si j’étais vous Claude-Michel, je ne ferais aucune confiance à ERDOGAN dont l’armée s’entraine et collabore avec l’armée israélienne et avec les armées de l’OTAN l’organisation militaire impérialiste derrière toute ces misères que subit la classe ouvrière du monde entier.

         


        • Massada Massada 28 juillet 2014 20:27
          La construction des tunnels à Gaza a provoqué la mort d’au moins 160 enfants palestiniens, rapporte l’Institut d’Etudes Palestiniennes dans une étude publiée en 2012.

          Des enfants ont été exploités PAR le Hamas pour construire ces tunnels car ils sont très prisés pour leur agilité explique l’auteur du rapport, Nicolas Pelham.


          • Robert Bibeau Robert Bibeau 29 juillet 2014 03:01

            Il faut être particulièrement pervers - salaud - fasciste et écoeurant pour - au moment ou Israël le génocidaire tue et massacre des milliers d’habitants et d’enfants - de venir ici publiquement accusé le Hamas d’être ne train de tuer des enfants

            La Hamas ne dispose d’aucune bombe nucléaire, aucun navire de guerre, aucune avion de chasse, aucun tank, aucune bombe au phosphore et aucune bombe à fragmentation, aucun radar et satellite d’espionnage etc. J’affirme que Tsahal possède tout cela et s’en sert en ce moment pour exterminer un peuple prisonnier dans un réduit encerclé -cadenassé - fermé par le geôlier israélien criminel de guerre et assassin. Ce sont à eux de cesser les exactions et d’ouvrir la prison de Gaza après nous discuterons de vos allégations à propos des colons sionistes et de la colonisation en terre palestinienne chien couchant.


            • Croa Croa 29 juillet 2014 08:39

              La réponse est dans les enseignements de l’Histoire ; La manière dont les États Unis ont réduit les derniers territoires amérindiens par exemple.

              Sinon il y a du gaz au large de Gaza, une richesse de trop... ! smiley


              • Massada Massada 29 juillet 2014 08:46

                Le Hamas tue les enfants palestiniens


                A 17 heures 30 hier après-midi, les miliciens islamistes tirent une roquette de type Fajr-5 en direction de Tel-Aviv. C’est le plus gros projectile à leur disposition avec une charge utile de 50 kilos, de quoi réduire un bâtiment entier à l’état de ruine.
                 
                Les miliciens installent la rampe de lancement dans un jardin d’enfant très animé, à proximité immédiate de l’hôpital Shifa à Gaza-city.
                 
                Mais la bombe volante peine à prendre son envol et se désintègre sitôt après avoir quitté le sol ; sa partie principale explose sur place, tuant et blessant des dizaines de Gazaouis, devant les objectifs des media qui se repaissent des corps ensanglantés, persuadés qu’ils sont d’assister à une frappe de Tsahal.
                 
                Une autre partie du Fajr atterrit et explose dans le camp de réfugiés de Shati non loin de là, causant également des pertes et des dégâts.
                 
                Voilà, pour information, le titre donné à cet incident par l’AFP : « Gaza : 7 enfants palestiniens tués par une frappe israélienne sur un camp de réfugiés » (sic).
                 
                Ce n’est pourtant pas le premier incident de ce genre : 200 roquettes tirées par les miliciens islamistes depuis le début du conflit ont atterri à Gaza, tuant et blessant des dizaines de personnes ; mais cela, vous ne l’apprendrez pas en consultant les media de la bien-pensance occidentale.


                • JL JL 29 juillet 2014 09:08

                  On se demande pourquoi l’armée la plus puissante de la région n’a pas réussi après des années d’exploits aussi impressionnants, à venir à bout d’une équipe de minables armés de lance pierres et roquettes qui leur explosent dans la figure !

                  Franchement, Massada, vous arrivez encore à vous croire humain ?

                  Est-ce que ce n’est pas vous qui aviez insinué ici que le jeune Palestinien brulé vif par les colons israélien en représailles aurait en fait été tué dans une rixe avec ses propres compatriotes ?

                  Je crois que je ne vous apprendrai rien si je vous dis que les trois Israéliens dont les corps trouvés par Israël auraient déclenché les bombardements, étaient de fait, eux, réellement des victimes d’un crime crapuleux n’ayant rien à voir avec le Hamas ?

                  Massada, vous accusez une population de vos propres crimes : j’appelle ça un crime au carré. Même un criminel demeure humain, pas celui qui commet un crime au carré, par définition, ma définition.

                  Israël fabrique la haine et se sert de cette haine pour exterminer les Palestiniens.


                • Robert Bibeau Robert Bibeau 29 juillet 2014 12:41

                  @ MESADA LE SIONISTE

                  Facile Les sionistes reprennent armes et bagages et retournent chez eux dans les pays d’Europe au Canada et aux États-Unis et en Russie d’où ils sont venus et plus jamais de roquettes palestiniennes dans le ciel de Gaza et surtout plus de bombardiers sionistes dans le ciel de la Palestine et on en parle plus.

                  Chacun vague à ses activités et la paix est revenu dans ce pays en devenir la Palestine libre


                • Massada Massada 29 juillet 2014 08:56
                  La défense du Hamas contre Tsahal !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès