Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Genèse du conflit israélo-palestinien

Genèse du conflit israélo-palestinien

Si certains adultes sont blasés par la durée de ce conflit qui n'en finit pas ou qui sont indifférents du genre «  qu'ils s’entre-tuent  » qu'ils évacuent de leur compréhension du monde, beaucoup de jeunes, autour de moi par exemple, en ignorent la genèse.

Le sionisme

Pour les politiques et penseurs juifs de la fin du 19 ème siècle, il s'agissait de donner une terre aux israélites citoyens des pays de l'Est européen, Russie, Pologne et Allemagne, persécutés par les différents régimes en place et les populations fondamentalement antisémites qui se livrèrent des pogroms. C'est Catherine II de Russie qui mit le feu aux poudres en permettant l'extradition de ses juifs, lesquels émigreront en Angleterre et aux Etats Unis, terres d'immigration. Au Royaume-Uni les syndicats s'élèveront contre cet apport de main d’œuvre qui selon les lois du marché libre du travail, acceptait des rémunérations moins élevées créant ainsi un abaissement général des salaires. C'est une, parmi d'autres raisons, de la politique anglaise qui tendit une oreille bienveillante aux aspirations des premiers sionistes. (Sion étant un colline de Jérusalem)

Depuis déjà longtemps des juifs européens pour des raisons religieuses, prônaient un retour vers l'Israël biblique, un territoire sur les deux rives du Jourdain, qui partait du Sinaï jusqu'à la Syrie et le Liban. C'est aussi pour des raisons politiques évoquées plus haut, que le principal promoteur du Sionisme Herltz a œuvré toute sa vie pour ce projet. Devant le problème que posait cette nouvelle doctrine et la situation de la diaspora (dispersion) juive en Europe de l'Ouest, plusieurs solutions lui seront proposées, dont un Etat autonome en Ouganda par exemple, offre qui fut sérieusement étudiée par les organisations juives, puis rejetée sous la pression des religieux.

Les Britanniques avaient reçu des alliés à la fin de la première guerre mondiale un mandat de la SDN (mère de l'ONU) pour la Palestine, la France dans ce partage obtenait la mainmise sur le Liban. Ces deux pays colonisateurs se partageant ainsi le Proche et le Moyen Orient, tout en étant désireux de s'entendre avec le reste du monde Arabe.

Sous diverses pressions juives, Lord Balfour, Ministre des Affaires Etrangères, adressa en 1917 à Lord Rotshild (à la tête de la plus grande organisation israélite en Angleterre) une lettre dans laquelle il indiquait que l'Angleterre était prête à favoriser l'implantation en Palestine d'un « foyer juif ».[1] Pour les nouveaux colons en terre sainte, c'était l'aboutissement de leurs vœux, à tel point que, peu à peu ils iront bien plus loin que la teneur du texte de la Lettre, allant jusqu'à bâtir une administration propre, prémisse d'un futur Etat en terre d'Islam sous mandat, ce qui fit réagir vivement Londres quelques temps plus tard.

Le rejet

Dès lors le conflit était ouvert entre ces colons européens, de la diaspora méditerranéenne et le monde arabe. Ces nouveaux venus pour la plupart askénases retrouvaient leurs coreligionnaires séfarades qui vivaient en bonne harmonie avec les autochtones palestiniens. Colons en hostilité, également avec « les occupants anglais », car pour les sionistes il s'agissait d'une terre biblique qu'ils entendaient reconquérir en rejetant le mandat et réclamant leur indépendance. Commence alors des émeutes arabes de rejet dès les années 30, puis de chaque côté, une longue liste d'attaques, d'attentats et tueries. Horreurs qui s’amplifièrent dès la création d'Israël.

Analyse

Pour bien appréhender ce problème soulevé par ce conflit, il faut étudier ses origines avec le maximum de neutralité, ce qui est loin d'être facile. Ceci étant posé, par simple sentiment de justice et d'équité, devant une situation qui met en péril par une guerre toujours à craindre dans cette région du monde qui perturberait l'équilibre mondial, il faut rechercher qui est l'agresseur et qui est l'agressé, une question à laquelle beaucoup d'observateurs et intellectuels, y compris juifs, ont répondu.

Parmi les lectures qui m'ont permis de comprendre, il m'a fallu me pencher sur deux sortes d'ouvrages. Les premiers juifs et sionistes, à juste titre parlent des conditions historiques des leurs notamment en Europe de l'Est, de la tentative hitlérienne d'éradication, (il n'y a pas d'autre mot), des juifs européens, des premiers kibboutz, d'inspiration socialiste, de l'hostilité immédiate des autochtones, de l'Exodus, de la création de l'Etat juif d'Israël et de ses combats qui s'ensuivirent.

Les seconds, arabes et palestiniens parleront de la dépossession de leurs terres, leurs maisons dont ils conservent encore les clés et de leurs champs, de la Nakba et des réfugiés qui s'entassent toujours dans des camps où ils estiment que leur condition de vie est considérée comme l'une des pires des populations déplacées. Ils dénoncent également les résolutions de l'ONU non respectées par Israël et des excès meurtriers militaires. Ils dénoncent également les conditions dans lesquelles une communauté religieuse n'ayant aucune culture et langue commune, sans autre lien que le judaïsme, s'est installée en terre d'Islam. Ils rappellent les tueries et massacres perpétrés par les forces juives avant d'être israéliennes et même les actes de terrorismes des milices juives contre l'Angleterre pour enraciner un pays qu'ils vont quelques temps plus tard, auto-proclamer.

Ce texte est forcément polémique, mes lectures ne sont pas sans parti-pris, mais toutes les références en ma possession aboutissent à ceci : le sionisme fut une erreur historique qui a coûté et coûtent trop de morts dans les deux camps (Je ne fais pas ici de décomptes morbides et le ratio des victimes des deux parties) qui plonge ses concitoyens dans un état réactif de défense perpétuelle qui se manifeste par une colonisation inévitable et continuelle, mais illégale de territoires dévolus à l'Autorité palestinienne. Sans oublier le sort des réfugiés au Liban ou ailleurs où ils sont souvent traités comme des parias, sinon exterminés comme à Beyrouth et en Jordanie. Alors que Netanyahou réclame des négociations bilatérales avant et après le dépôt d'admission à l'ONU dans ses rangs de la Palestine, ne trouve mieux à faire que de refuser un simple gel des implantions, la première doléance minimale de M.Abbas. La preuve manifeste qu'outre l'outrecuidance de son premier ministre, l'Etat hébreu est prisonnier de son sionisme.

Solution ?

A mon avis, il faudrait réparer cette erreur un jour ou l'autre et bâtir une entité commune, un Etat binational. Un postulat que ne peut pas accepter, comme nous venons de le voir, Tel Aviv, ne serait-ce que le par le différentiel des taux de natalités entre les deux peuples, une donnée que n'avaient pas pris en compte les sionistes historiques.

Pour survivre selon le précepte sioniste que l'on pourrait qualifier d’ethnique, il faut donc pour Israël entériner cette erreur et la pérenniser au détriment des Palestiniens. Lesquels vont, il faut le constater, jusqu'à demander à la communauté internationale la reconnaissance formelle d'un Etat dans les frontières sont sans communes mesures avec celles du mandat, ni même celles offertes par l'ONU en 1947. Ce qui était déjà pour certains arabes une capitulation, lesquels font remarquer aujourd'hui qu'ici la force prime sur le droit.

« Un peuple libre qui en opprime un autre ne peut pas être libre ». Karl Marx.

[1] Devant la critique internationale, les sionistes ergoteront sur la traduction d'un mot de la Lettre Balfour arguant que c'était non pas un « foyer » dont il était question mais d'un « futur Etat » Texte original « establishment favorably in Palestine of a Jewish National home


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (72 votes)




Réagissez à l'article

109 réactions à cet article    


  • Albar Albar 29 septembre 2011 10:23

    Bel article Teddy, net et précis, comme quoi un bien mal acquis ne profite jamais, quelle qu’elle soit la force des sionistes, la Palestine vivra !



    • oncle archibald 29 septembre 2011 10:38

      @ teddy bear : vous rappelez que les palestiniens « vont jusqu’à demander à la communauté internationale la reconnaissance formelle d’un Etat dans des frontières sans communes mesures avec celles du mandat, ni même celles offertes par l’ONU en 1947 » ...

      Ainsi en 2011, après 64 ans passés à refuser le partage du territoire de la palestine sous protectorat Anglais, les palestiniens arabes le réclament aujourd’hui.
      Il semble donc qu’en faisant cette démarche ils acceptent la présence d’un état israélien à coté du leur. Cette démarche ne devrait elle pas s’accompagner d’une reconnaissance formelle de l’état d’Israel qui semble refusée par au moins une partie des palestiniens, notamment le hammas ? Dans le cas contraire pensez vous que la création d’un état palestinien fera avancer vers une paix durable dans cette région ? La paix passe-telle par la suppression de l’état d’Israel ? Sa création fut sans doute une erreur, mais c’est un fait aujourd’hui. Il parait difficile d’envisager de revenir en arrière sans une guerre qui serait probablement mondiale ...

      • ZEN ZEN 29 septembre 2011 10:46

        C’est l’« Etat juif » contre les juifs qui est en question et la possibilité d’un avenir possible dans la région.
        Sans changement radical de la politique interne du pays, la glaciation se poursuivra
        La solution est à Washington
        Il faut attendre la montée des nouvelles générations, comme disait un ami :
        "L’alliance entre les ultra-libéraux, les faucons et les théocrates ne cédera jamais d’un pouce, c’est dans la nature de chacune de ces tendances de l’ultra droite sioniste, l’espoir ne peut venir que d’un renversement du pouvoir et d’une implication grandissante de la population jeune qui commence à prendre conscience de l’impasse entretenue pour diverses raisons obscures qui les dépassent. Entretenir le conflit même artificiellement c’est entretenir les subventions américaines sans lesquelles le Likoud s’effondrerait..."


        • veroguijo 29 septembre 2011 11:01

          Mythe palestiniens et mensonges par Jean Vercors

           

          Face à l’hypocrisie mondiale ambiante et à la falsification de l’histoire par les médias et les pouvoirs en place, il temps d’éclaircir quelques points qui permettront de comprendre le mythe « palestinien » et de dévoiler les mensonges qui ne font qu’alimenter la haine et l’incompréhension.

           

           

          Mensonge 1 – Les Juifs n’ont aucun lien historique avec Israël

          Israël est devenu une nation en 1312 avant J.C, soit 2000 ans avant même la naissance de l’Islam.

          Depuis la conquête juive de 1272 avant J.C, les juifs ont établi leur nation sur cette terre et la nation juive y a prospéré pendant 1000 ans, avec Jérusalem comme capitale.

          La présence juive sur la terre d’Israël a été constante et ininterrompue pendant 3300 ans.

          Les Juifs ont été forcés à l’exil de Judée et Samarie (Cisjordanie) par les Romains.

          A la fin du 19è siècle, la population Juive de Jérusalem était majoritaire

           

          Mensonge 2 – Le Coran décrit Jérusalem, ville sainte de l’islam

          Jérusalem est mentionnée plus de 700 fois dans la bible

          Jérusalem n’est pas mentionnée une seule fois dans le Coran

          Jérusalem fut fondée par le Roi David

          Jamais Mahomet n’a jamais visité Jérusalem

          Les juifs du monde entier prient en se tournant vers Jérusalem

          Les musulmans pour prier tournent le dos à Jérusalem

           

          Mensonge 3 – Le temple de Salomon n’est pas Juif

          Les palestiniens veulent réécrire l’histoire pour effacer toute présence Juive au proche Orient.

          Depuis 1994, ils ont lancé une campagne de mensonges et de délégitimation d’Israël.

          Lors des conquêtes de l’islam, les arabes ont construit la mosquée El Aqsa sur ce qui restait du temple du roi Salomon ou mur des lamentations pour mieux humilier les Juifs et les forcer à la conversion.

          Les Islamistes aux Usa veulent aussi leur mosquée à Ground zero ( attentats du 11/9/01 ), c’est dans la tradition Djihadiste.

           

          Mensonge 4 – Israël occupe la Palestine Arabe

          Les groupes pro palestiniens accusent Israël d’occuper la Palestine Arabe, ce qui équivaut à nier l’existence d’Israël sur sa terre ancestrale.

          Jamais aucune entité géographique et politique indépendante, aucun pays, ne s’est intitulée Palestine au cours de l’histoire.

          Par extension aucun peuple ne s’est jamais appelé Palestinien.

          Les Arabes de la région du Moyen Orient dénommée Palestinien n’ont commencé à s’identifier comme faisant partie d’un peuple palestinien que dans les années 60.

          La Jordanie représente les 70% de la Palestine sous mandat Britannique.

          Les 22 pays Arabes hostiles ont une superficie 650 fois plus grande que celle d’Israël

           

          Mensonge 5 – Israël est un état d’Apartheid

          Des deux côtés de l’Atlantique, des groupes pro palestiniens comme BDS mènent des campagnes foncièrement antisémites diabolisant l’état Juif en le comparant au régime de l’Apartheid qui prévalait en Afrique du sud.

          La vérité est qu’à la différence de l’apartheid en Afrique du Sud, Israël est un état démocratique.

          Sa minorité arabe de 20 % a plus de droits que n’importe quelle population résidant dans un pays arabe.

          les libertés de citoyenneté, y compris l’élection des membres de leur choix à la Knesset (le Parlement) sont garanties.

          Les Arabes israéliens et les Palestiniens ont position devant la Cour suprême d’Israël.

          Par contre, aucun Juif ne peut posséder un titre de propriété en Jordanie, aucun Chrétien ou Juif n’est autorisé à visiter les sites les plus saints de l’Islam en Arabie Saoudite

          Les vrais états d’Apartheid sont les dictatures islamiques ou sont persécutés les chrétiens, les coptes, les kabyles, les bahais…

           

          Mensonge 6 – Les Arabes veulent la paix et un état en Cisjordanie

          En 1948, Les Arabes ont refusé la paix offerte par l’ONU.

          Ils l’ont à nouveau refusé en 2000 de Clinton et Barak.

          En 1949, la Cisjordanie et la bande de Gaza désignés par les nations unies comme le foyer national des arabes ont été respectivement annexés par la Jordanie et l’Egypte.

          L’OLP (organisation de la libération de la Palestine) formée en 1964 n’a jamais demandé la libération de la Cisjordanie ou Gaza aux Jordaniens et Egyptiens.

          Aujourd’hui, les dirigeants Palestiniens affirment que leur but final est de jeter tous les Juifs à la mer.

          La guerre au proche orient n’est rien d’autre que le désir des arabes et musulmans de détruire Israël.

          Construire un état Palestinien ne les intéresse pas

           

          Mensonge 7 – L’holocauste est le problème de l’Europe, les Palestiniens n’y ont joué aucun rôle 

          Les arabes en général et les Palestiniens ont soutenu Hitler dans les années 1930.

          Le père du nationalisme Palestinien Haj Amin Al-Husseini rencontra à Berlin durant la guerre, en 1941, les plus hauts responsables nazis, dont Hitler lui-même et Joseph Goebbels pour mettre en place des camps d’extermination au proche orient.

          En 1943, al-Husseini est chargé de mission en Yougoslavie où il organisa la 13° division des Waffen-SS, composée de musulmans entraînés en Allemagne par les nazis et encadrée par des Allemands. Elle accomplit la plupart des massacres contre les Juifs bosniaques et détruisit de nombreux villages serbes et églises .

          Les Frères musulmans et le Mufti partagent une même haine des juifs, ils traduisent Mein Kampf en Arabe dans les années 30 et appellent à la destruction de l’état Juif à sa naissance.

          Aujourd’hui, les leaders Arabes appellent à la destruction d’Israël et nient de façon routinière l’existence de l’Holocauste avec lequel ils ont en réalité collaboré.

           

          Mensonge 8 – La clôture de sécurité d’Israël est un mur d’Apartheid 

          Un mensonge 2 dans 1 : La clôture représente 97%, le 3% restant étant en béton

          La clôture de sécurité serait inutile si le terrorisme ne frappait pas des Israéliens innocents.

          La clôture n’est pas une frontière. La frontière sera déterminée par des négociations.

          Les Palestiniens ne seront pas coupés de leurs champs, ni de leurs centres commerciaux et urbains. Les terroristes causent délibérément la mort de leurs victimes. La mort est irréversible. Les désagréments causés par la clôture sont réversibles.

          Le droit de vivre dans un monde exempt de terrorisme doit passer avant toute autre considération.

          Mesure de sécurité temporaire et légitime, la clôture contribuera à mettre fin au terrorisme et à rétablir le calme des mesures indispensables pour relancer le processus de paix.

          Pas de terrorisme, pas de clôture.

          D’autres murs existent : Grèce, Chypre, Maroc, Corée, Ceuta (Espagne ), Irak Koweït, Etats unis/Mexique, Inde/Pakistan…

           

          Mensonge 9 – Israël est la cause du problème des réfugiés

          Les Palestiniens avancent le nombre de 1 million de réfugiés, un pur mensonge. 450.000 Arabes sont réputés avoir ainsi fui Israël en 1948.

          Une guerre déclenchée par l’Egypte et 5 autres armées arabes contre le jeune état d’Israël.

          Subséquemment, 1 million de juifs ont été contraints de fuir les pays arabes, à la suite de brutalités, de persécutions, d’exactions et de pogromes, faits largement occultés par les bonnes âmes si promptes à prendre fait et cause pour les réfugiés arabes.

          Parler exclusivement du problème des Réfugiés palestiniens est une distorsion intentionnelle et pernicieuse de l’histoire destinée à masquer le problème des Réfugiés au sens large, qui doit inclure les Réfugiés juifs et le problème des compensations faramineuses qu’ils sont en droit de réclamer

          Les réfugiés arabes ont été intentionnellement parqués dans des camps par leurs frères arabes afin de s’en servir comme arme politique contre Israël.

          Ils n’ont jamais été intégrés dans leurs pays d’accueil malgré l’immensité des territoires des 22 états arabes.

          Sur les 100.000.000 réfugiés dans le monde depuis la 2e guerre mondiale, le groupe des réfugiés dit Palestinien est le seul qui n’ait jamais été absorbé par les siens.

          Peu après la naissance du jeune état, près de 1 million de juifs ont du fuir les persécutions des pays arabes pour trouver refuge en Israël. ils se sont intégrés en participant au développement de leur nouvelle nation.

           

          Mensonge 10 – Israël commet des crimes de guerre en tuant des civils

          Et voici l’énorme mensonge, venant comme il se doit des Palestiniens qui ont fait des attaques terroristes sur des civils une arme de choix et qui en plus fabriquent des martyrs et des héros à partir de bombes (in)humaines.

          La bande de Gaza a été une base d’attaques de plus de 8000 roquettes lancées sur des écoles et villes d’Israël.

          Durant l’opération plomb durci, un civil sur 30 terroristes est mort.

          Une étude de 2001 publiée par la croix rouge démontre que le ratio de morts civils et militaires en temps de guerre depuis le milieu du 20è siècle a été de 10 contre 1. Soit 10 civils morts pour 1 militaire mort.

          En d’autres termes, les Israéliens protègent les civils avec un ratio 300 plus grand que n’importe qu’elle autre armée au monde.

          Comme le remarque le Professeur Alan Dershowitz de la Harvard Law school, «  aucune armée dans l’histoire n’a obtenu un meilleur ratio de combattants/civils tués dans une telle configuration.

          Il serait donc peut-être temps d’arrêter toute cette mascarade et rétablir la vérité, ouvrir les yeux et être objectif avec l’histoire au lieu d’inventer et de la nier pour la réécrire.

          On finira par avoir la même doctrine qu’Hitler : le problème de la palestine, c’est le peuple juif. 

          C’est tout simplement scandaleux et malsains. Merci à M. Jean Vercors de rappeler certains faits historiques car Israël est bien sur sa terre et sa légimité ne saurait être remise en cause par les inepties, les manipulations, les fabulations et autres mensonges nauséabonds. 


          • BABAYAYA BABAYAYA 29 septembre 2011 11:43

            « Les musulmans pour prier tournent le dos à Jérusalem »....


            Euuuhhh il me semblait qu’ils se tournaient vers la mecque....
            bin en ce cas un musulman en france/grande bretagne, voire europe, s’il tourne le dos à jérusalem, il se tourne vers le pole nord ou l’islande ??????

            désolé mais c’était plus fort que moi...
            Vous n’avez strictement rien compris du sens de cet article, et réagissez à l’exact inverse de celui proposé par l’auteur... 
            cet article se veut le plus neutre possible, que vous le vouliez ou non.
            et vous par votre commentaire ne faite que renforcer l’avis de beaucoup quant à la non-volonté absolue de discussions et de débat quant à ce fait...dommage.

            bonne journée à tous.

          • BABAYAYA BABAYAYA 29 septembre 2011 11:45

            ah et d’ailleurs, veroguijo, bravo vous marquez un point godwinn !


          • Alef Alef 29 septembre 2011 13:23

            100% d’accord, il est plus que temps de rétablir la vérité.
            Merci de l’avoir fait.
            AM ISRAEL HAI


          • orage mécanique orage mécanique 29 septembre 2011 14:05

            Les Islamistes aux Usa veulent aussi leur mosquée à Ground zero ( attentats du 11/9/01 ), c’est dans la tradition Djihadiste.

            je me suis arrêté de lire là c’est bien cela m’a évité de perdre un temps précieux.
            on ne trouvera jamais de solution à cette situation tant qu’il y aura des gens comme vous prêt à colporter tous les mensonges.


          • orage mécanique orage mécanique 29 septembre 2011 14:15

            et en complément devant votre mauvaise foi
            un lien vers l’article du monde diplo de Shlomo sand

            Comment fut inventé le peuple juif

            Les Juifs forment-ils un peuple ? A cette question ancienne, un historien israélien apporte une réponse nouvelle. Contrairement à l’idée reçue, la diaspora ne naquit pas de l’expulsion des Hébreux de Palestine, mais de conversions successives en Afrique du Nord, en Europe du Sud et au Proche-Orient. Voilà qui ébranle un des fondements de la pensée sioniste, celui qui voudrait que les Juifs soient les descendants du royaume de David et non — à Dieu ne plaise ! — les héritiers de guerriers berbères ou de cavaliers khazars.

            Par Shlomo Sandhttp://www.monde-diplomatique.fr/2008/08/SAND/16205

          • Ptetmai 29 septembre 2011 14:26

             Vous répondez à des affirmations globalement fondées mais mal nuancées que vous appelez mensonges par de vrais mensonges sionistes ultra- éculés volontairement mal nuancés pour présenter les choses fallacieusement à l’avantage de l’anomalie étatique sioniste
             
            Essayez donc plutôt de réfuter honnêtement, si ça vous est possible, le Juif né en Palestine en 1930 Claude Brzozowski dans « Du foyer national juif à l’état d’Israël. Analyse d’une spoliation », ou encore « le Juif non juif » (comme il dit de lui-même) et historien luxemburgo-usaméricain Arno Mayer dans « De leurs socs ils ont forgé des glaives. Histoire critique d’Israël ».


          • veroguijo 29 septembre 2011 17:10

            J’aime bien les commentaires de certains... Bref, cela montre à quel point vous êtes manipulés. Vous faites partie de ceux qui veulent réécrire l’histoire...


            À propos, puisque certains sont si malins, Dites moi une chose. Jérusalem a été la capitale de quel pays arabe durant toute l’histoire de l’humanité ?

            Je laisse un instant pour prendre le temps de consulter votre mémoire grise polluer par l’ignorance.

            Tout simplement aucun !

            Allez continuer votre désinformation et votre mensonge. C’est étonnant, même les occidentaux maintenant défendent l’indéfendable.

            ON va bientôt dire que les juifs sont des nazis. C’est marrant ou plutôt une haine sans nom et un antisémitisme et antisionisme pathétique. Je l’ai déjà vu quelque part. Encore une fois des personnes au service de la propagande haineuse. Mais c’est ainsi depuis que Israël a été choisit d’entre les nations par YHWH Elohim.

            Le problème pour la plupart de ceux qui sont contre le sionisme est qu’il ne pourront rien faire à l’issu final de cette situation. Un jour, vous comprendrez votre stupidité et votre acharnement vain. Un jour, alors que vous penserez le plus dur être fait ce qui consiste à essayer de finir le travail de Hitler, vous pleurerez de voir que YHWH Elohim aura le dernier mot et qu’il détruira les ennemis d’Israel comme les centaines de chars Syriens qui ont fuit à Kipour devant les dix chars sans munitions Israëliens.

            Ce jour, je me réjouirais et vous vous lamenterez et vous n’aurez pas d’autres choix que d’obéir et de vous prosterner devant le Mashiah.

            Bon vent à tous, et à bientôt. Dieu vous pardonne votre trou de mémoire volontaire ou non.

          • zany 29 septembre 2011 17:48

            veroguijo

            dailleur D. il dis quoi à ce sujet ?

            http://www.youtube.com/watch?v=t-oh9vKTSBE

            Si ont est pas d’accord avec les assassins ont hitlérien mangeur d’enfant.
            Sincèrement je vous plaint.


          • DSKprésident 29 septembre 2011 17:54

            Pour se détendre, une petite chanson :

            http://www.youtube.com/watch?v=lyA3pfrgdpk&feature=related

            ET pour comprendre, une petite liste :

            http://forum.actudz.com/topic1805.html


          • Cubigaz Cubigaz 29 septembre 2011 19:02

            Je finis la liste des mensonges proposés par « veroguijo » :

            Mensonge 11 : Les 10 premiers sont des mensonges.


          • joelim joelim 29 septembre 2011 22:32

            Mais c’est ainsi depuis que Israël a été choisit d’entre les nations par YHWH Elohim.

            CA Y EST, C’EST ENCORE LA CONNERIE DU PEUPLE ELU - « C’EST NOUS QUI SONT LES MEILLEURS ». 

            C’est vous qui êtes les barbares, à promouvoir au travers du sionisme une société purement religieuse (et même ethnique à votre sens, ce qui est évidemment faux). Vous n’avez pas encore rejoint les nazis dans l’abjection mais vous vous en rapprochez. Vous avez dépassé — largement — les turpitudes de l’apartheid d’Afrique du Sud. Mais vous vous en foutez, vous êtes le peuple élu, et les autres sont des chiens. Puisque Dieu vous a choisi. D’entre les nations, comme vous dites dans votre folie furieuse.

          • Quidam 30 septembre 2011 08:05


            Ici, Georges Adda montre comment la religion juive s’est propagée par prosélytisme, et non par filiation.
            Quid des nombreux juifs....japonais, sinon ?

          • BABAYAYA BABAYAYA 30 septembre 2011 12:29

            comment dire..........


            vera truc vos commentaire sont malheureusement tellement « monosynaptiques » qu’iles en mettent la nausée, vous dénoncez un islamisme radical, rampant, etc...

            le probleme c’est que vous etes au moins autant voire plus borné que ces gens !

            comment pouvez vous croire un seul instant que « elohim » ou « dieu » ou « allah » ou n’importe quel nom que vous lui donniez, soit un seul instant plus préocupé de vous que de l’univers et de son équilibre, qui soit dit en passant ne se maintient surtout pas grace à l’homme quand on voit ce qu’il (vous aussi d’ailleurs) fait à la terre, minuscule grain de sable au sein de cet univers....

            arrétez de vous regarder le nombril vous et les votres, et pourtant je vous assure, je fréquente et apprécie beaucoup (pas assez de doigts sur mes membres pour les compter) des votres, la différence c’est qu’ils ne sont pas aussi abruti que vous...

            c’est dit

          • veroguijo 30 septembre 2011 14:25

            Dite-moi vous qui tes si intelligent avec vos propos belliqueux et qui préférer descendre des singes et autres stupidités sans nom, quand est-ce que vous avez décider de naitre ?


            A moins que votre vie s’arrete sur le seul aspect de votre corps et que vous etes sans ames ? Personnellement, je suis plus qu’un corps mais le matériel ne peut créer le spirituel.

            Alors certes, vous préférez vivre comme une autruche plutot que d’affronter pourtant cettte situation inéluctable, vous mourrez tous comme moi.

            Seulement, le problème c’est que je sais où je vais après amis pas vous car sans YHWH Elohim vous etes ce que le Tenack dévoile : un trou de mémoire.

            Pardonnez-moi, mais ce n’est pas YHWH qui tire sur les gens, qui vole dans les magasins, qui envoie des bombes, etc... C’est l’homme qui préfère vivre en ignorant YHWH. 

            Alors, les singes, je préfère croire en ce que le Tenack affirme qui est un livre de foi plutot que dans les sciences humaines et autres qui n’apportent aucunes réponses sérieuse à l’existence parce que celui qui s’appelle : Existant permanent, vous préférez lui tourner le dos.

            Aujourd’hui, oui, nous voyons ce qu’est un monde sans Dieu. Et vous me direz, c’est tellement mieux ainsi.

            Dois-je vous rappelez que Dieu n’a jamais inventé une religion ? 

            Vous etes comme ceux qui regarde une chaise en vous disant. Parce que j’en avais besoin pour m’assoir, elle s’est faite toute seule. Comme c’est formidable Harry Potter. Allez les doux penseurs qui à leurs yeux sont si sages mais aux yeux de Dieu sont fous.

            Dite-moi, votre sagesse si extraordinaire, pourrait-elle créer une ame ? 

          • fida_defor fida_defor 30 septembre 2011 21:16

            je connaissais les fous de dieu, mais voilà les fous de YHWH. il faut revenir des cieux pour affonter les découvertes historiques et scientifiques. en fait 2 entités théocratiques Hamas et judaïque s’affrontent. (très très très schématiquement).


          • Dzan 2 octobre 2011 12:34

            @ Vero....
            Que diriez vous, si un jour, vos voisins viennent arracher vos arbres fruitiers, construisent un mur entre vos parents, et vous traitent come des sous-hommes ????
            Et ceux qui font ça, sont les decendants des rescapés de la Shoah !

            Procurez vous les 3DVD « The Promise » et après vous pourrez débiter vos contre vérités.

            J’ai une sainte horreur des « peuples élus » !


          • Analis 7 octobre 2011 17:11

            1 - Il n’y avait pas de juifs en 1272 av. JC. On ne sait pas quand le judaïsme est apparu exactement, mais il est certain que c’est après le 7ème siècle. Sans doute en Mésopotamie.

            2- Le roi David n’était qu’un roitelet, Jérusalem n’était qu’une petite bourgade à cette époque.

            3- Voir 1- : pas de judaïsme à l’époque de Salomon, donc pas de caractère juif au temple de Salomon.

            4- Tarte à la crème de la propagande sioniste. Qu’il n’y ait jamais eu d’entité politique indépendante nommée Palestine est sans importance. Ce qui compte, c’est que les palestiniens étaient les habitants autochtones de la Palestine, et ne voulaient pas d’Israël.

            6- L’ONU proposait à une grande partie des autochtones de Palestine d’être dépossédés de leurs terres. De toute façon, l’autorité juive elle-même n’a jamais accepté le texte de la résolution, la considérant juste comme une étape provisoire afin de gagner du temps et de préparer la spoliation des indigènes et l’établissement des frontières selon sa volonté.

            7- D’abord, la plupart des dirigeants arabes ne nient pas routinièrement l’Holocauste. Ensuite, les palestiniens et les arabes en général n’ont ni participé à l’Holocauste ni collaboré avec les nazis. La campagne des Allemands afin de gagner l’alliance des Arabes a été un échec, la majorité d’entre eux (y compris les Palestiniens) choisissant de combattre avec les Britanniques en échange d’une promesse d’indépendance.

            Citer le cas très minoritaire du mufti Al-Husseini ne sert à rien, sinon à ressasser une propagande mensongère et grotesque. Et à cacher que des groupes sionistes très influents ont cherché l’alliance avec l’Allemagne nazie et l’Italie fasciste, allant jusqu’à attaquer les lignes de ravitaillement britanniques afin de favoriser la progression de l’Afrika Korps. Deux de leurs membres sont même devenus premiers ministres israéliens plus tard : Yitzhak Shamir et Menahem Begin.

             

            http://en.wikipedia.org/wiki/Lehi_(group)#Contact_with_Nazi_Germany

            http://www.counterpunch.org/brenner1223.html

            http://www.palestineremembered.com/Acre/Palestine-Remembered/Story420.html

            9- La guerre de 1948 a été causée là encore par les israéliens. Les expulsions d’autochtones n’ont ni commencé ni pris fin avec elle. Les israéliens se sont simplement servi des hostilités pour couvrir leurs forfaits.

            Quant à l’exode des juifs des pays arabes, il est fort regrettable. Mais ce sont là encore les sionistes qui en portent la responsabilité, car leur politique a causé la montée de l’hostilité contre les juifs arabes. Et sauf quelques cas isolés comme en Irak, il n’était pas le fait des gouvernements. Et contrairement aux autochtones palestiniens, les exilés juifs bénéficient du droit au retour dans leurs ancien pays sans contrepartie. Seule une minorité d’entre eux a choisi Israël comme lieu de destination.


          • Gabriel Gabriel 29 septembre 2011 11:16

            Voilà un bel article sur un conflit insoluble dont les états occidentaux se délectent depuis des années. La colonisation des terres par Israël est un acte criminel envers les Palestiniens. La position des USA sur ce sujet est d’une parfaite hypocrisie. Il serait temps que les Palestiniens aient enfin la terre que chaque jour l’état juif leur vole. C’est à croire que ceux ci n’ont rien appris de l’histoire et pourtant !....


            • Ptetmai 29 septembre 2011 15:01

               Désolé Teddy et autres

              Je n’ai pas la science, infuse, mais votre texte de bonne volonté, est aussi classiquement maladroit que le fait qu’on l’admire est classiquement inquiétant.

              Déjà votre carte trop répandue contient une erreur révélatrice d’une insuffisante connaissance du sujet partagé parfois , si ça vous console, par des universitaires chevronnés  : Le texte insensé de l’ONU, qui n’est absolument pas la fille de la SDN , avec, entre autres, son découpage territorial en dentelles, attribuait, en dernier ressort, Bershéba et Jaffa à la partie « palestinienne » pour réduire le nombre d’ « Arabes » dans la partie juive, à moins qu’il faille dire plus justement la « partie juivo-khazar », ce qui n’est pas du tout la même chose

              Herzl, à qui vous ajouté un « t » (ce qui est interrogeant) , a considéré un moment une partie de l’Ouganda( qui était en fait dans le Kenya) comme un « asile de nuit « (en allemand) , un hébergement provisoire donc, et il n’a pas été suivi pas seulement pour des raisons religieuses.

               Parmi les lectures qui m’ont permis de comprendre » il devait manquer, ou alors lues trop rapidement , y compris pour ce qui est de l’orthographe, le Juif né en Palestine en 1930 Claude Brzozowski dans « Du foyer national juif à l’état d’Israël. Analyse d’une spoliation », ou encore « le Juif non juif » (comme il dit de lui-même) et historien luxemburgo-usaméricain Arno Mayer dans « De leurs socs ils ont forgé des glaives. Histoire critique d’Israël ».

              Il arrive trop rarement que les Palestiniens, même universitaires, aient lu le porte-parole palestinien et avocat de culture internationale Henry Cattan qui, entre autres, démontrait que le texte de la recommandation 181 (II) ne pouvait pas être soumis au vote parce qu’il ne respectait pas l’article 12 de la charte de l’ONU. Ayant enfin pris conscience de la chose des juristes sionistes désormais s’appuient sur le Conférence de San Rémo du 25 avril 1920 à la villa Devachan pour argumenter fallacieusement – évidemment  : on est sioniste fanatique ou on ne l’est pas ! - en s’appuyant aussi sur la lettre de l’antisémite Lord Balfour qui comme d’autres politiciens anglais était content de se débarrasser des Juifs et autres Khazars tout en faisant plaisir au principal propriétaire de la Banque d’Angleterre lord ROTHSCHILD (avec un H) propriétaire de nombreuses terres palestiniennes.

              Toujours modestement et sans être infaillible, je continue ?


            • RogerTroutman RogerTroutman 29 septembre 2011 11:32

              Un bel article, quoique hors Convention de Genève, qui va attirer les partisans et les esclaves du seul lobby-qui-n’existe-pas, celui du Peuple Elu : je les entend déjà vous traiter d’antisémite, vous dire que le ventre de la bête immonde est fécond, et vous rappeler que le Crime de Lumière ne doit jamais être oublié car il est le plus grave de l’Histoire. 


              En attendant on sait depuis longtemps pour qui roulent nos élites : http://www.youtube.com/watch?v=U3XKn4cqrLA&list=PLB63C9219D169953E&index=7


              • Lisa SION 2 Lisa SION 2 29 septembre 2011 11:33

                Bonjour, TB,

                les juifs se sont séparés il y a mille ans quand les croisades déferlaient sur Jérusalem, les achkénases partis au sud par la côte africaine, les séfarades par le nord. Ils sont donc eux même déjà divisés et différents, tristes et modestes pour les premiers et arrogants pour les seconds ( voire Bénichou ). La solution d’avoir divisé les palestiniens n’a pas suffi, il faut s’unifier les uns les autres et pardonner. 


                • Maurice Maurice 29 septembre 2011 11:49

                  La religion est le premier facteur de morts et de guerres dans le monde. Et ce depuis plusieurs siècles. Vivement que la science progresse, que nous découvrions des habitants sur d’autres planètes, pour que nous comprenions enfin que nous sommes les habitants d’une même terre, et que nous nous faisons la guerre depuis des millénaires à cause de soi-disant prophètes, apôtres etc... qui était ni plus ni moins les VRP des temps anciens !


                  • oncle archibald 29 septembre 2011 12:18

                    Et en plus, si nous découvrions des possibiltés de vie sur une autre planète nous pourrions sans remords y envoyer tous les juifs .. Ce serait super non ?


                  • Mammon 29 septembre 2011 14:08

                    Plus de juifs, plus de problèmes, hein tonton ?
                    Quel gros naze, cet Hitler... même pas foutu de finir le boulot dans les délais...


                  • oncle archibald 29 septembre 2011 16:10

                    et d’autres qui ne sont même pas foutus de discerner ce que l’on a coutume d’appeler « le second degré » ..pffff... Pauv-mec il lui faut voir des racistes partout sinon il est en manque ..


                  • Bilou32 Bibi32 30 septembre 2011 08:24

                    A mon avis, y envoyer les cons serait plus judicieux, et çà laisserait beaucoup de place sur Terre ! Par contre, je devrais sans doute préparer mes valises...


                  • zany 29 septembre 2011 12:01

                    « A mon avis, il faudrait réparer cette erreur un jour ou l’autre et bâtir une entité commune, »

                    Bah oui mais il y a eu tellement de mort qu’ils s’entre tuerais pareillement...

                    veroguijo

                     J’ai bien regarder la propagande de chaque côter, les deux mentent et les deux ont « raison »

                    http://www.dailymotion.com/video/x86gou_bombe-phosphore-blanc-gaza_news

                    Bombarder à l’artillerie, qui plus est avec cette saloperie de phosphore blanc sur une ville densément peuplé, est humain ???

                    Remarquer le lancement de roquette sur israël n’est pas saint non plus, mais la disproportion est très, mais très élever.

                    Les deux partie sont responsable, les méthodes employer de chaque côté sont barbare.

                    Mais au nombre de mort c’est Israël qui gagne, les situations serais inversé ce serais la même chose, cet état colonise une région en expulsant ses habitants, laissant le monde devant le fait accomplis, un état palestinien ? trop tard .

                    "Lord Balfour, Ministre des Affaires Etrangères, adressa en 1917 à Lord Rotshild (à la tête de la plus grande organisation israélite en Angleterre) une lettre dans laquelle il indiquait que l’Angleterre était prête à favoriser l’implantation en Palestine d’un « foyer juif »."

                    J’ai regarder pourquoi les pays colonisateur ont accepter ça (qui est illogique)

                    l’été 1916 est très révélateur au niveau diplomatique...

                    Mais bon, si Israël est incapable d’entretenir de bonne relation avec ses voisins...Je vois pas ce que l’europe as à y faire hein ?

                    Car en cas de conflit ouvert, les us, l’otan y irons flinguer du palestinien...

                    Israël ayant la bombe (bien que l’onu ne le sais pas officiellement), bah logique que les pays arabe utilise le terrorisme pour se dédouaner...

                    Ni pour l’un ni pour l’autre, quand je vois ce genre de soldat

                    http://www.dailymotion.com/video/x4t0hl_soldat-israelien-raciste-islamophob_news
                    http://www.dailymotion.com/video/xbromq_les-soldats-israeliens-avoue-les-me_news#rel-page-2

                    principe de base, déshumaniser l’ennemi pour avoir moins de scrupule pour le tuer !

                    Alors les leçons de morale vous vous les gardez !

                    Sa fait quoi d’utiliser les mêmes méthodes les ancien tortionnaires des juifs ?

                    Les arabes ont le bras tendue, mais les méthodes nazie sont bien du coter israélien.

                    http://israelpalestine.blog.lemonde.fr/2009/03/23/ce-que-disent-les-tee-shirts-de-certains-soldats-israeliens/

                    Oui appitoyer l’européen sur l’esclavage etc.... ont n’a pas de leçon à recevoir d’Israël !


                    • Mammon 29 septembre 2011 12:04

                      Bonjour Teddy

                      Il est effectivement difficile de parler du conflit israélo-palestinien avec une parfaite neutralité, tant les passions qu’il déchaîne sont grandes.
                      Le besoin fondamental du peuple Juif, tel qu’il est exprimé dans le sionisme, est le suivant : une terre où les juifs seraient majoritaires, de préférence incluant leurs lieux saints (dont Jérusalem), et où ils ne pourront compter sur personne d’autre qu’eux-mêmes pour se défendre. Les juifs d’Israël ne transigeront pas dessus, faut pas rêver.
                      Pourquoi ? Tout simplement parce que l’histoire leur a appris qu’à chaque fois qu’ils étaient en minorité quelque part (c’est à dire pratiquement toujours), ils étaient à la merci de la population dominante et que ça ne s’est pas toujours très bien terminé. Ca peut très bien se passer un temps (ex. l’Allemagne sous Bismarck) pour très mal finir après (on connaît la suite). Et il en a été de même avec les Egyptiens, les Perses, les Romains etc.
                      Et depuis la Shoah, où personne n’est venu à leur secours, du moins directement, ils se sont dits qu’ils allaient eux-mêmes prendre les choses en main, d’où la militarisation à outrance de la société israélienne.
                      Côté palestinien, c’est évidemment la dépossession de leurs terres, l’humiliation au quotidien de ceux qui sont restés et le sort des réfugiés des pays alentours, abandonnés ou instrumentalisés par ces derniers, qui les rongent. Ils veulent retrouver leur vie d’avant, ou à défaut, qu’on leur donne de quoi reconstruire leur vie ailleurs.
                      C’est pourquoi je ne crois pas à un état binational : ce n’est qu’une tactique de certains propalestiniens pour éradiquer l’état juif. Quand on voit le sort des fermiers blancs au Zimbabwe ou des Tutsi au Rwanda, on se dit que les juifs ne tomberont pas dans le panneau...
                      Le point de blocage est le suivant : les juifs israéliens n’ont AUCUNE confiance en leurs interlocuteurs palestiniens, car une part non négligeable de ces derniers veulent leur destruction pure et simple. Ils ont la supériorité militaire en ce moment, et le temps joue pour eux. Seule l’abandon total de la violence en tant que stratégie de résistance pourrait, à mon sens, faire changer les choses en faveurs des palestiniens mais ils n’y sont pas prêts (déjà qu’ils ne sont pas d’accord entre eux). après tout, ni les Indiens (Gandhi) ni les noirs sud-africains n’auraient pu recouvrer leur dignité en provoquant un carnage dans les rangs d’en face, mais c’est un autre débat...


                      • zany 29 septembre 2011 12:22

                        La constitution israélienne est la thora, et ce livre est expliquer par le talmud.

                        Lisez donc le talmud et vous comprendrez pourquoi les juif furent persécuter par tous le monde, toutes les cultures.

                        N’essayer même pas de comprendre avant de l’avoir lu.


                      • BABAYAYA BABAYAYA 29 septembre 2011 14:17

                        c’est vrai qu’en 5 mn on peut lire facilement le talmud..........


                        et votre explication sur ce point est lumineuse...

                      • non667 29 septembre 2011 14:54

                        à babayaya
                        « c’est vrai qu’en 5 mn on peut lire facilement le talmud........ »

                        oui ! 2 pages de la bible seulement :ch XVII genèse  ! tout y est dit  ! (l’hitoire de l’occident , la shoa , le 9/11 ,le printemps arabe ..... )
                        résumé synthèse de 5000 ans d’histoire du judaïsme = talmud 

                        qui veut la paix ? 

                        qui veut la guerre ?

                        le terme antisémitisme est une embrouille /mystification crée par les juifs .

                        il est nécessaire de démêler l’embrouille religieuse pour savoir de quoi on parle .
                        sémite = descendant de sem : personnage mythique de la religions juive
                         obs ; hitler n’était pas antisémite mais anti juifs et pas religieusement ( il croyait seulement à la providence ) mais politiquement parce qu’il jugeait que ceux -ci avait fait main basse politiquement et économiquement sur l’Allemagne

                        bible chapitre XVII de la genèse : création/naissance du judaïsme (+ de 1000 ans avant moïse ) ----> (alliance MILITAIRE dieu les fait/fera gagner ou les fait perdre quand il est en colère, contre eux toute leur bible le raconte -peuple élu )= complot= division du monde en 2 = DÉCLARATION DE GUERRE AU RESTE DU MONDE ;
                        1°les juifs = descendants de l’hébreu sémite Abraham et de son épouse hébreu Sarah(>80ans) par leur fils Isaac
                        2° les autres ,goyim exclus de l’alliance (d’ou christianisme ,d’ou islam ), même la descendance de l’hébreu sémite Abraham et de la servante de son épouse , agar (parce que égyptienne non hébreu ) mère d’ismaël ---->sémites non juifs,
                         donc les non- élus doivent devenir les esclaves des 1°
                        pour réaliser cette promesse divine avec le principe aide toi et le ciel t’aidera 2 tactiques :
                        1°- à 1 contre 1000000 pas question de partir à la conquête du monde sabre au clair il faut s’introduire parmi les goïm y vivre comme des coucous par la ruse et l’intelligence (complot ) à leur crochets
                        2°- la tactique sioniste : la tactique franche ,avec des gros sabots, par la force veulent conquérir seulement « la terre promise  » en peuple arrogant sur de lui et dominateur (dixit de Gaulle ) ignorant que celle ci leur a été donnée (unique dans l’histoire mondiale !) par les grandes puissances 1947 ignorant que leur victoire de 1967 et leurs survies sont du a l’aide/soutiens militaire et financière des usa et de leur diaspora . sans cela ils auraient été bombatomisés depuis longtemps 

                        la tactique sioniste par ses outrances risque de démasquer le complot mondial de la diaspora en faisant amalgamer à juste titre judaïsme et sionisme .
                        c’est ce que pense hessel et d’autres qui par leur déclarations antisionistes a minima essai de noyer le poisson

                        faire la paix c’est renoncer à leur singularité accepter de rompre avec l’alliance originelle raciale et éternelle (mariage mixte )

                        pour entrer dans la nouvelle alliance universelle et éternelle proposé par le christ !

                        il y a 2000 ans le grand sanhédrin avait dit non ! (d’où crucifixion )

                        aujourd’hui c’est hors sujet ! comme la paix en palestine


                      • Ptetmai 29 septembre 2011 15:04


                        Ben Gourion n’a pas voulu venir au secours des « Juifs-savonnnettes », une insulte inventée par les sionistes fanatiques sur la base d’un faux-bruit.

                        « Si j’avais à choisir entre sauver 100 000 enfants juifs ..... »


                      • James James 29 septembre 2011 12:32

                        Cet interminable conflit, est le produit du découpage arbitraire, par les colonialistes anglo Français de la région du moyen orient, suite à leur victoire sur les empires centraux pendant la première guerre mondiale .
                        La grande Syrie Panarabe, représentait l’ensemble constitué des territoires de Syrie, Palestine, Liban, Jordanie, certaines parties Irakiennes et la totalité du Sinaï. (Bilad El-Cham)
                        Le 2 novembre 1917, la criminelle déclaration Balfour promettait l’instauration d’un foyer national juif en Palestine, faisant fi des aspirations des arabes à l’indépendance et trahissant les promesses d’auto détermination, pour l’engagement de ces derniers aux côtés des états de la triple alliance .
                        Les plus farouches opposant au projet de colonisation sioniste, furent les juifs religieux qui voyaient dans l’émergence d’un nationalisme juif une complète contradiction d’avec les enseignements de la Thora, voir une opération blasphématoire.
                        Les sionistes ont d’abord commencer par acheter les terres, ils lorgnaient déjà à cette époque sur une partie du Liban, des terres nécessaires à la consolidation de leur futur état, d’où les nombreuses tentatives d’alliance avec les chrétiens maronites et les expéditions sanglantes que connut ce pays depuis son indépendance en 1943.
                        Les sionistes ont pu édifier leur état, par un recours systématique au terrorisme ,contre les populations arabes de Palestine et contre la puissance mandataire Anglaise,cette dernière jugée trop fébrile quant aux velléités expansionnistes des nouveaux arrivants.
                        Ne restait plus que la solution inique de la partition, accordant la plus grande partie de ce territoire à des étrangers sans aucun lien avec la région, l’entrée en guerre des états arabes mal préparés, la disproportion en matériel et en force allait très vite faire pencher la balance en faveur des colons sionistes.
                        Les seuls buts poursuivis depuis lors sont l’hégémonie régionale et l’expansionnisme sans fin, n’oublions pas qu’Israël a toujours refusé de délimiter ses frontières .
                        Guerre d’agression en 1956 Franco,,anglo israélienne pour faire chuter le « nouvel Hitler » (Nasser ), guerre préventive en 1967 qui allait voir la surface de l’état juif quadruplée, demie victoire des arabes 1973, occupation d’une capitale arabe à Beyrouth en 1982, seconde guerre du Liban en 2006, carnage de Gaza fin 2008 (opération plomb durci ), l’histoire de l’implantation du colonialisme sioniste en Palestine, n’est qu’une longue Litanie de crimes et de violence .
                        La poursuite de simulacres de négociation visant à déposséder le maximum de terres de la partie occupée, seule consolation, l’émergence au Liban depuis 1982 d’une organisation islamo nationaliste et d’un chef Charismatique Hassan Nasrallah qui non seulement expulsa les occupants et leur milice (Als armée du Sud Liban en 2000 ) mais tenue tête pendant 33 jours à une armée réputée invincible lors du conflit de 2006, ce qui désormais change significativement les rapports de force régionaux.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès