Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Génocide anticommuniste en Indonésie : suivez en direct les débats du (...)

Génocide anticommuniste en Indonésie : suivez en direct les débats du Tribunal Populaire

 Du 10 au 13 novembre se tient à la Haye un premier procès par le Tribunal Populaire International pour les crimes contre l'Humanité en 1965 en Indonésie. www.initiative-communiste.fr ne pouvait que se faire le relai médiatique de ces débats, diffusé en direct via Internet. Alors que le mur de la censure concernant ce génocide anticommuniste débuté en 1965 et les persécutions qui se poursuivent depuis des décennies est toujours aussi épais - y a-t-il un seul journaliste d'une des chaines de télévision nationale qui se soit déplacé à la Haye ? - c'est à chacun d'entre nous, au nom de la défense de l'Humanité de contribuer à briser cet effroyable silence.

Nursyahbani : “ il est temps de briser le cercle vicieux du dénis”

10/11/2015

 
Le Tribunal Populaire International 1965 (IPT) a été ouvert mardi matin à La Haye (Pays Bas) par le coordinateur de l'IPRT1965 Nursyahbani Katjasungkana. Parlant des massacres de 1965 qui ont débuté le 1er octobre 1965, Nursyahbani a souligné que 50 ans se sont écoulés depuis, et que ce Tribunal est un effort pour enfin rendre la justice. "Il est temps de briser le cercle vicieux du dénis" L'IPT est une initiative internationale, a début avec la déclaration du greffier , Szilvia Csevar, qui a invité le panel de juge à entrer dans la cour, et à ouvrir l'audience. Après la déclaration d'ouverture de Nursyahbani, Helen Jarvis - une des juges venant d'Australie - a souhaité en Indonésien la bienvenue à la court et remercié les victimes qui sont présentes pour témoigner durant ce Tribunal. Jarvis, qui a été l'une des juges de Tribunal des Nations Unies pour le Cambodge a exprimer à travers une brève allocution sa reconnaissance pour les efforts et la volonté des victimes pour témoigner. Ensuite, le sud africain Zak Jacoob, qui préside le jury de juge, a indiquait qu'il reconnais la situation tumultueuses en Indonésie qui a suivi les massacres de 1965, et toutes ses conséquences. Il a souligné qu'il ferait "un effort pour considérer sérieusement" l'ensemble des considérants et témoignages qui seront mis en évidence. Le procureur en chef Todung Mulya Lubis, dans une déclaration pleine d'émotion, a débuté par la question suivante "Pourquoi sommes nous tous ici ?" à laquelle il a répondu en soulignant avec force que la continuité avec les atrocités de 1965 ne peut pas se poursuivre plus longtemps. " Nous voulons trouver la vérité, la Nation veut trouver la vérité". Près de 250 personnes étaient présentes dans la salle d'audience, dont une présence considérable de médias indonésien et internationaux.

traduction www.initiative-communiste.fr

Jour 2 : Emprisonnement, torture et violences sexuelles

http://youtu.be/RERn36cqtwU

Jour 3 : Tribunal 2015 – Persécution et exile, disparition, crimes de la propagande de haine

http://youtu.be/RERn36cqtwU

source : http://1965tribunal.org/


Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • Robert Lavigue Robert Lavigue 13 novembre 2015 15:56

    D’abord vous devriez inventer un néologisme pour définir vos fariboles....
    Cococide, ça sonne assez bien !

    Et puis votre truc n’a pas l’air très sérieux.
    Un tribunal Russell sans un Sartre pour baver sur les micros, ça ne peut pas attirer la presse sérieuse !


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 13 novembre 2015 15:58

      Les régimes communistes ont été antérieurs et aussi criminogènes que le régime nazi.
      Démocraties « populaires » sans aucun respect pour les droits des êtres humains.
      Donc, ne pas s’étonner que les communistes aient été combattus avec la plus grande vigueur durant la Guerre Froide.


      • PRCF PRCF 13 novembre 2015 16:10

        @Jean-Pierre Llabrés

        Justifier le génocide de millions de personnes ressemble furieusement à un délit.

        Rien ne peut justifier un génocide qui est un crime contre l’humanité. Et ce que vous redites est abjecte et signe ce que vous êtes

        par ailleurs, les communistes n’ont jamais attaqués personnes. Ce n’est pas le cas des impérialismes capitalistes, qui des armées blanches attaquant l’URSS, à l’allemagne nazie, de la guerre du Vietnam au génocide indonésie ont effectivement fait la preuve qu’ils n’ont rien à faire des droits des êtres humains, que le profit justifie leurs génocides.


      • Robert Lavigue Robert Lavigue 13 novembre 2015 16:16

        @PRCF

        Vous faites bien de rappeler la loi sur la presse de 1881 dans sa version amendée par le coco Gayssot !

        Vous risquez très gros !
        Parce que le communisme, dans ses différentes versions, c’est quand même un sacré crime contre l’humanité...


      • PRCF PRCF 13 novembre 2015 16:21

        @Robert Lavigue
        On sait bien que vous avez toujours en travers que les communistes aient stoppé la folie exterminatrices capitalistes des nazis et libéré une bonne partie de la planète du colonisalisme.

        les génocides de l’Indonésie au IIIe reich, de l’afrique centrale au cambdoge, des Indiens d’amériques à l’arménie, c’est la signature des capitalistes et de leur régime.

        mais votre apologie, ici et maintenant, du massacre en 1965 de 3 millions d’hommes et de femmes en Indonésie parcequ’il était communiste est abjecte. Il signe devant la communauté d’agoravox ce que vous êtes, vous et votre comparse Labres.


      • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 13 novembre 2015 16:22

        @PRCF
        « les communistes n’ont jamais attaquéS personneS »

        C’est vrai, l’URSS s’est contentée de libérer tous les pays de l’est-européen puis s’est gentiment retirée...



      • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 13 novembre 2015 16:27

        @PRCF
        « les communistes aient stoppé la folie exterminatrices capitalistes des nazis »


        Bien sûr, ils ont fait cela tous seuls.
        Et ils ont remplacé la folie nazie par la folie communiste qui était antérieure à la folie nazie.


      • PRCF PRCF 13 novembre 2015 16:30

        @Jean-Pierre Llabrés
        comme l’armée américaine. Qui elle est toujours présente en masse.

        https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_bases_militaires_des_%C3%89tats-Unis_dans_le_monde

        De fait la principale armée en Allemagne, par exemple, est l’armée américaine



      • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 13 novembre 2015 16:35

        @PRCF

        L’armée américaine ne serait-elle pas restée en Allemagne pour empêcher le déferlement de l’URSS sur l’Europe de l’Ouest ?
        En 1948, le Blocus de Berlin était sans doute un geste amical de l’URSS...


      • Robert Lavigue Robert Lavigue 13 novembre 2015 16:53

        @PRCF

        Ouais..
        Finalement, vous pourriez remplacer Sartre à la tribune pour la conférence de presse confusionniste de votre procès en cococidologie...

        Le génocide cambodgien comme signature des capitalistes, celle-là je ne la connaissais pas !
        Pol Pot comme bras armé de l’impérialisme, même Simone de Beauvoir n’aurait pas osé...


      • sls0 sls0 13 novembre 2015 17:16

        Après avoir vu les échanges ci-dessus et les indonésiens dans tout ça ?

        N’ayant qu’une vision partielle et partiale*, je m’autorise à ne pas avoir d’avis.

        * Mon père comme ancien résistant avait des amis un peu atypiques. Parmi ces personnes il y avait Raymond, il venait parfois chez nous et j’adorais sa maison assez exotique à Amsterdam qui faisait rêver l’enfant que j’étais.
        Raymond était amoureux de l’Indonésie, il avait un très grand respect et amour pour les indonésiens, j’adorais ses histoires.
        A priori sans être témoin direct, le témoignage de Raymond via ses histoires devrait m’autoriser à l’ouvrir. Sauf que le nom de famille de Raymond était Westerling, il était partie prenante dans l’affaire. Pour l’Indonésie, c’est le plus fort qui aura historiquement raison qu’il soit de gauche ou de droite.

        Et les indonésiens dans tout cela ?
        Pour avoir essayé de comprendre ils peuvent en vouloir :
        A eux même.
        Leurs dirigeants.
        Aux hollandais.
        Aux japonais.
        Aux américains.
        Aux chinois.
        Aux russes.
        Au pétrole.
        A la finance.
        A ect.

        J’ai essayé de comprendre et je n’ai pas d’avis.

        Les avis il faut laisser cela aux imbéciles, ça leur permet de croire qu’ils existent.


        • tf1Groupie 13 novembre 2015 17:52

          Un génocide c’est l’extermination d’un peuple ou d’une ethnie.

          L’auteur croit-il que le communiste est une espèce qui se perpétue par la reproduction ?
          Que pour être communiste il faut être né de parents communistes ?

          Quand a l’affirmation que « les communistes n’attaquent jamais personne » ça montre la pauvreté de la connaissance de l’auteur concernant son « ethnie ».

          Mais c’est vrai que les communistes sont tellement occupés à la destruction de leurs propres concitoyens qu’ils ont rarement le temps d’agresser les autres pays...


          • taktak 13 novembre 2015 20:11

            @tf1Groupie

            Et pof ; Sampiero t’as ridiculisé...
            Pour mémoire l’essentiel du modèle social de notre pays, de ses services publics, le vote et droit des femmes, les conventions collectives, la sécu, les comités d’entreprises ont les doits exclusivement aux communistes. A la droite et au PS, les guerres coloniales, les délocalisations et la saignée fiscale pour enrichir les patrons....

            Sinon, la définition du génocide est très claire dans la loi française (et sa négation ou son apologie est un délit, maintenant vous êtes prévenus !)

            La loi française prévoit la répression de la négation du génocide juif. La Loi sur la liberté de la presse du 29 juillet 1881 dispose ainsi que 1 :

            • art. 24 : "Ceux qui auront provoqué à la discrimination, à la haine ou à la violence à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée, seront punis d’un an d’emprisonnement et de 45000 euros d’amende ou de l’une de ces deux peines seulement«  ;
            • art. 24 bis »Seront punis des peines prévues par ... l’article 24 ceux qui auront contesté ... l’existence d’un ou plusieurs crimes contre l’humanité tels qu’ils sont définis par l’article 6 du statut du tribunal militaire international annexé à l’accord de Londres du 8 août 1945 et qui ont été commis soit par les membres d’une organisation déclarée criminelle en application de l’article 9 dudit statut, soit par une personne reconnue coupable de tels crimes par une juridiction française ou internationale".

            et pour la définition du génocide

            Ce crime est défini comme le fait, en exécution d’un plan concerté tendant à la destruction totale ou partielle d’un groupe national, ethnique, racial ou religieux, ou d’un groupe déterminé à partir de tout critère arbitraire, de commettre ou de faire commettre, à l’encontre de membres de ce groupe, l’un des actes suivants :

            • atteinte volontaire à la vie ;
            • atteinte grave à l’intégrité physique ou psychique ;
            • soumission à des conditions d’existence de nature à entraîner la destruction totale ou partielle du groupe ;
            • mesures visant à entraver les naissances ;
            • transfert forcé d’enfants.
            Le massacre systématique des communistes en Indonésie constitue donc bien un génocide

          • Robert Lavigue Robert Lavigue 13 novembre 2015 21:00

            @taktak

            Jusqu’à preuve du contraire, les communistes ne sont ni un groupe national, ni un groupe ethnique, ni un groupe racial, ni un groupe religieux (quoi que sur ce dernier point, le doute est permis).

            Donc vos références aux articles 211 à 213 du code pénal, vous pouvez en faire un cocotte.

            Pour ce qui est de la loi sur la liberté de la presse du 29 juillet 1881 dans sa version modifiée par le coco Gayssot en 1990, vous devriez savoir qu’elle ne s’applique qu’aux seuls crimes imputés aux nazis (d’où la référence aux accord de Londres qui organisaient les procès de Nuremberg).
            Un génocide comme celui des Arméniens n’entre pas dans son champ d’application.

            En conséquence, le cococide n’est pas un génocide...


          • taktak 13 novembre 2015 21:38

            @Robert Lavigue
            A l’intention des malcomprenant (car illettré ne s’applique pas à votre cas puisque vous savez écrire« .
            La loi française précise : » ou d’un groupe déterminé à partir de tout critère arbitraire".
            Le massacre systématique des communistes, le placement de leurs enfants, leurs déportation dans des camps de concentration constitue donc bel et bien un génocide.


          • tf1Groupie 13 novembre 2015 21:50

            @taktak

            Tout-à-fait : un prélèvement de sperme est un génocide.


          • tf1Groupie 13 novembre 2015 22:08

            @sampiero

            Sors de ta grotte : je parle des communistes réels, ceux qui servent un système communiste.

            Pas nos communistes français : eux exercent dans un pays non totalitaire, s’adaptent à merveille au fonctionnement de ce système non totalitaire et même profitent abondamment de ce système non totalitaire, mais passent leur temps à critiquer ce système non totalitaire.

            Et pourtant ils ne sont pas envoyés en camp de rééducation  smiley


          • franc 14 novembre 2015 10:12

            @Robert Lavigue

            -

            Certes les communistes ne sont ni un e ethnie ni une race ni une religion mais constitue quand m^me un groupe national, et tuer des millions de communistes peut ne pas être appelé un génocide au sens strict et etymologique de ce terme ,mais peut très bien s’apparenter ou équivaloir à un génocide au sens large de ce terme d’autant plus que l’on emploie ce terme pour le massacre de groupes religieux qui ne constituent pas un groupe racial ou ethnique .

            -

            En tous cas le massacre de plusieurs millions de communistes du simple fait qu’ils sont communistes est assurément un crime contre l’humanité ,il n’ y a pas de doute là dessus.

            -

            Et merci à l’auteur de rappeler cet effroyable évènement historique ,et qu’ un tribunal international s e penche e t se réunit pour juger ce crime contre l’humanité est tout à fait naturel et nécessaire

            -

            Et bien sûr nos médias bien-pensants à la botte du capitalisme mondialiste prédateur et génocideur  n’ont rien dit de cet aniversaire et de la réunion historique pour juger cette affaire de crime contre l’humanité qui est un détail insignifiant pour eux ,ils préfèrent parler des mains aux fesses dans le métro ,des mains balladeuses qui sont génocideuses en masse comme tout le monde le sait et doit le craindre ..

            Il ya des baffes qui se perdent ,c’est un euphémisme ,j’aurais du dire ,il ya des balles qui s e perdent.


          • juluch juluch 13 novembre 2015 20:55

            Entre la peste Rouge et la Brune.....kif ! kif ! 


            • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter 13 novembre 2015 22:46

              Chez nous pas besoin de cococide comme dirait Lavigue

              Les cocos disparaissent doucement mais sûrement, de vieillesse ...

              Dommage que leur sénilité s’accompagne de démence logorrhéique ...


              • agent ananas agent ananas 14 novembre 2015 00:59

                Lors du festival des écrivains et lecteurs (UWRF) organisé à Bali la semaine dernière, plusieurs débats sur le sujet des massacres de 1965 on été annulés, notamment la diffusion du film Joshua Oppenheimer « The Look of Silence ».
                Même après le retour de la démocratie à la fin des années 90 après plusieurs décennies de dictature, l’Indonésie a du mal à confronter son passé. Et pour cause, la bourgeoisie indonésienne ainsi que l’armée sont les héritiers de l’ère Suharto.


                • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 14 novembre 2015 08:24

                  Il y a eu le procès de Nüremberg contre les chefs nazis.

                  Pourquoi n’y a-t-il pas eu de procès d’Oulianovsk (1) contre les chefs cocos soviétiques ?

                  (1)
                  En 1924, après la mort de Vladimir Ilitch Oulianov, dit Lénine, qui y était né, la ville de Simbirsk fut rebaptisée « Oulianovsk ».



                  • antyreac 14 novembre 2015 14:55

                    On connaissait à l’époque les méfaits du communisme donc oui on peut comprendre et approuver les autorités indonésiennes de cette époque 

                    C’était un geste d’auto défense...

                    • JP94 14 novembre 2015 15:36

                      Il est sidérant de lire les propos de certaines personnes ci-dessus , qui font l’apologie de crimes contre l’Humanité , à savoir le crime de 1 000 000 de communistes Indonésiens ,perpétré dans le cadre d’un coup d’Etat organisé par les USA pour contrer le développement démocratique d’un pays où les communistes étaient puissants et élus , alliés du gvt progressiste de Sokarno .


                      On a prétendu qu’ils voulaient faire un coup d’Etat contre leur allié Sokarno puis le vrai coup d’Etat contre Sokarno est arrivé et le crime avec . Et la mise en place de la dictature de Soharto allié des USA . Et il y en a qui justifient cela .

                      Je pense que ce délit mériterait de retirer de tels messages ou de signaler leurs auteurs .

                      En France , il est interdit de faire l’apologie du crime . 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès