Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Guerre d’Irak : La mère de tous les désaveux

Guerre d’Irak : La mère de tous les désaveux

On l’annonçait apocalyptique, le sort du Moyen-Orient à cause de la guerre contre Saddam Hussein. De par son obstination, George W. Bush allait mettre le feu à toute la région. Non content d’avoir déjà embarqué le monde entier ou presque dans une guerre en Afghanistan, le voilà parti, cette fois sans même l’aval explicite des Nations unies, dans une aventure en Irak qui allait, on en était certain, produire un « clash des civilisations ». Les peuples du Moyen-Orient se détourneraient à jamais du système politique que l’Amérique de Bush prétendait promouvoir : la démocratie représentative. L’Irak, ajoutait-on, allait devenir un nouveau Vietnam. On prévenait en outre que, n’ayant plus Saddam Hussein à ses portes, l’Iran deviendrait le maître du jeu dans la région moyen-orientale. La guerre d’Irak serait donc un gâchis absolu.

 Les événements récents semblent cependant assener un quadruple désaveu à cette argumentation.

1 - Le « clash des civilisations » n’a pas eu lieu au Moyen-Orient. Bien au contraire. Jamais la démocratie représentative – système de gouvernement conçu dans, et promu par, l’Occident – n’a-t-elle éveillé au Moyen-Orient autant de confiance et d’espoir qu’elle ne le fait aujourd’hui.

En effet, depuis les élections iraniennes de juin dernier, des centaines de milliers de manifestants investissent quand ils le peuvent les rues de Téhéran pour dénoncer, non pas le Grand Satan (c’est-à-dire l’Amérique), mais l’appareil répressif des ayatollahs. Ces manifestants ont de surcroît lancé des appels au nouveau président américain pour qu’il soutienne leur lutte au lieu de tendre la main au régime qui les opprime.

Idem au Liban. Lors des élections de l’an passé, le Hezbollah y vit sa base électorale s’effriter, au bénéfice de partis modérés hostiles, non pas à l’Occident en général ou aux Etats-Unis en particulier, mais à la mainmise syrienne sur leur pays.

 L’an passé aussi, au Koweït, des femmes ont pour la première fois gagné des sièges au parlement – un pas non négligeable envers un objectif, l’égalité des sexes, qui trouve son socle culturel et politique dans la société occidentale contemporaine.

 2 – L’Irak n’est pas devenu un nouveau Vietnam. A n’en pas douter, le début de l’après-Saddam fut une période chaotique, fruit de l’époustouflante impréparation de l’administration Bush en matière de nation building, c’est-à-dire de reconstruction politique et institutionnelle d’un pays dévasté par une guerre ou autre phénomène comparable. Mais la violence sectaire et l’anarchie, consécutives à la chute du régime de Saddam Hussein, se trouvent en flagrant recul depuis la mise en place de la stratégie de la « contre-insurgence » (le « Surge ») du général américain David Petraeus. Rien à voir avec le cas du Vietnam.

 3 – La démocratie est en train de se frayer un chemin en Irak. En dépit des menaces et des attentats terroristes, visant à dissuader la population irakienne de se rendre aux urnes pour élire un nouveau parlement, le taux de participation élevé des Irakiens aux élections de février dernier constitue un signe fort des progrès de la démocratie dans ce pays – ainsi que de la détermination des Irakiens à la préserver et à la consolider. Qui plus est, les formations islamistes sont en recul depuis les élections provinciales de février 2009.

 4 – Le renversement de Saddam Hussein n’a pas conduit à un renforcement du poids géopolitique de l’Iran. En histoire, bien sûr, les relations causales sont toujours difficiles à établir. Mais, tout de même, il convient de soulever une question : la lutte ouverte que l’on observe à présent à la tête du pouvoir iranien, lutte qui affaiblit le régime théocratique de ce pays, se serait-elle produite si à côté, en Iraq, Saddam Hussein avait encore été au poste de commande ? Les ayatollahs iraniens se seraient-ils livrés ouvertement à des luttes intestines s’ils avaient eu en face un ennemi commun, Saddam Hussein, prêt à tirer profit de leurs rivalités ? Quoi qu’il en soit, aujourd’hui, dans un Moyen-Orient sans Saddam Hussein, ce que l’on remarque, c’est une fragilisation sans précédent du régime de Téhéran.

Face à la nouvelle donne, les avis s’ajustent. Trois exemples. Un : Thomas E. Ricks, le journaliste du Washington Post qui en 2006 avait publié Fiasco, livre dénonçant la guerre d’Irak comme un échec absolu, sort trois années plus tard un nouveau livre, The Gamble  (« Le Pari »), pour montrer et expliquer toute son admiration envers les succès enregistrés par le Surge. Deux : dans un discours prononcé en février 2009 sur l’Irak, le président Obama – qui en tant que sénateur avait voté contre le Surge – déclare que les forces américaines en Irak ont "réussi au-delà de toute attente", renouvelant ces éloges lors de sa visite surprise en Irak en avril 2009. Trois : en février de cette année, l’actuel vice-président américain, Joe Biden, voulant s’approprier les progrès enregistrés en Irak, déclare sur CNN que l’Irak pourrait bien être « l’une des grandes réussites de cette administration [celle d’Obama] ».

 En tout état de cause, Obama se trouve aujourd’hui contraint d’assurer le succès de l’expérience irakienne, sans pourtant pouvoir encaisser un quelconque dividende politique sur cette affaire. Si le succès se confirme, le crédit ne manquera pas de revenir à son prédécesseur à la Maison Blanche. Par contre, un échec serait attribué au président Obama pour avoir décidé une sortie – jugée dans ce cas « précipitée » – des troupes américaines stationnées en Irak. Pile tu gagnes, face je perds.

Le jugement que l’Histoire réserve aux grands événements géopolitiques s’avère souvent différent de celui que l’on porte à chaud sur eux. Dans les années 80, les pacifistes – qui en Europe s’opposaient à l’installation des missiles Pershing – se sont vus finalement désavoués par la chute du Mur de Berlin. De la même façon, dans le cas de la guerre d’Irak, il n’est plus certain que l’Histoire rendra un verdict élogieux sur les « guerriers de la paix », à la tête desquels gigotait un certain Jacques Chirac.


· Ecrivain et ancien fonctionnaire international. Son dernier ouvrage, Ternes Eclats – Dans les coulisses de la Genève internationale (L’Harmattan), présente une critique de la diplomatie multilatérale.


Moyenne des avis sur cet article :  1.68/5   (53 votes)




Réagissez à l'article

64 réactions à cet article    


  • caramico 2 avril 2010 14:19

    Avez vous le cadre qui va avec la photo ?

    vous avez raté le premier avril.


    • jako jako 2 avril 2010 14:31

      « L’Irak, ajoutait-on, allait devenir un nouveau Vietnam », effectivement c’est faux, la végétation ne necessite pas d’agent orange smiley


      • Alpo47 Alpo47 2 avril 2010 14:35

        Economiste et « fonctionnaire international » ... et bien ... a lire toutes les « informations » contenues dan ce texte, on comprend mieux pourquoi le monde va mal....

        Ou encore , « le monde vu par un neo-con ».


        • COVADONGA722 COVADONGA722 2 avril 2010 15:02

          mr Fialo, lucilio , lexington tout ça le meme mois « uncle sam »a sortit
          la planche a billet ?
          sinon j allais me lancer , parler d’ une plus que probable deuxieme republique islamique , lui demander si la charia etait inclue dans ses progrés democratique , lui parler de l irrédentisme kurde possédant desormais une base géographique et de la possible destabilisation en turquie et syrie ect , puis je me suis rappelé que les grandes institutions internationnales devaient surement avoir un ratio de lobystes, parce que sinon ça releverait de l autisme un texte pareil non ?


          • fonzibrain fonzibrain 2 avril 2010 15:08

            Incroyable article ; l’auteur est atroce .



            plus d’un million de mort ,3 millions de déplacé, un pays ravagé, un pays irradié à tout jamais, et vous osez la ramener, c’est affligeant.

            et pour qui vous vous prennez pour dire que c’est une bonne chose que les laic l’emporte, il faut respecter les urnes, comme le haams qui a gagné en palestine ou le fis en algérie.

            bref, un article très malsain, j’ai honte pour l’auteur.



            Irak : la destruction de l’Etat comme objectif de guerremars 29, 2010

            A l’approche de l’anniversaire du déclenchement de la guerre en Irak, je pense à ce que j’écrivais il y a sept ans. Cette guerre n’avait rien à voir avec la lutte contre le terrorisme mais avait été planifiée longtemps à l’avance non pas en vue d’une démocratisation de l’Irak mais plutôt de sa destruction. J’avais été ouvertement raillé pour avoir défendu ce point de vue et ma colère était considérée au mieux comme naïve ou pathétique aux yeux de l’opinion mais pas à ceux du monde politique.

            En vue de la préparation d’une soirée commémorative de ce septième anniversaire du 20 mars, je suis en train de lire : Nettoyage culturel en Irak. Pourquoi les musées furent pillés, les bibliothèques brûlées et les universitaires assassinés ? (1) L’hypothèse de base, que vous le croyiez ou pas, était que cette guerre avait dès le départ comme unique objectif la destruction de l’Etat irakien. Mais il y a plus : l’épuration culturelle, le pillage des musées, l’incendie des bibliothèques et l’assassinat des universitaires faisaient partie intégrante de la stratégie de guerre, affirment les auteurs.
            L’élimination d’un Etat deviendra certainement un concept au même niveau que le génocide et ses dérivés tels que l’urbicide – destruction de villes-, le sociocide – destruction de sociétés -, le mnémocide – destruction de la mémoire collective -. Nous l’espérons d’autant plus que ces nouveaux concepts et leurs intrications ne s’appliquent pas seulement à l’Irak.

            La presse a largement couvert les pillages de musées. Mais les articles sur ce sujet n’ont pas pointé la responsabilité des pouvoirs occupants contrairement à ce que stipulent les règles internationales du droit de la guerre. La presse n’a pas non plus stigmatisé comme telle cette stratégie de mnémocide. Par contre, au fil de toutes ces années, un silence assourdissant a occulté le meurtre programmé de centaines de cadres et universitaires victimes d’assassinats ciblés en Irak. Etrange, d’autant qu’au cours des trois premiers mois de l’occupation, 250 universitaires ont été tués. Le BRussels Tribunal dispose maintenant d’une liste de 437 victimes qui sert de référence mondiale. Parce que les professeurs qui ont documenté ces meurtres et disparitions ont aujourd’hui été assassinés ou contraints à l’exil, il est de plus en plus difficile de tenir cette liste à jour. Selon le Christian Science Monitor, en juin 2006 déjà, 2500 universitaires avaient été tués, enlevés ou expulsés du pays. Nul ne sait combien ont été assassinés à ce jour. On sait que des milliers ont été menacés, souvent par des enveloppes contenant des balles, et qu’ils se sont enfuis. Tout comme les universitaires, les journalistes, les médecins, les ingénieurs et les leaders spirituels ont fait l’objet d’intimidations, d’enlèvements et de meurtres. Il faut savoir que dans ces cas, il ne s’agit pas d’éliminations à caractère partisan car les statistiques ne le démontrent pas. Ce sont des autorités intellectuelles qui ont été ciblées, pas juste des Baasistes.

            Il n’y a jamais eu la moindre enquête sur ces meurtres, les coupables n’ont donc jamais été identifiés, et encore moins jugés. Pourquoi ? Sans doute parce que les occupants et les nouveaux dirigeants estiment que cela est sans importance. Ou peut-être parce que les bataillons de la mort font partie de leur stratégie, comme auparavant au Salvador. C’est ce qu’affirme ce livre : l’assassinat des universitaires fait et continue à faire partie de « l’option Salvador ».

            Conclusion des auteurs ? L’objectif était d’éliminer la classe intellectuelle qui aurait pu devenir le fondement naturel d’un nouvel état démocratique. C’est sinistre. A ce point sinistre qu’il est malaisé d’y croire. Et pourtant c’est vrai : l’élimination des universitaires et autres professionnels de la classe moyenne a servi le premier et plus important objectif de la guerre : la destruction de l’Etat Irakien. « Destruction d’Etat » plutôt que « reconstruction d’Etat » Selon les auteurs de l’ouvrage, ce choix d’objectif de guerre s’est fait sur base du consensus de trois parties : les néo-conservateurs qui voulaient des bases permanentes en des lieux géographiquement stratégiques de domination militaire ; Israël qui ne voulait plus d’un état puissant dans son arrière cour ; et l’industrie pétrolière qui voulait mettre la main sur les plus grands gisements au monde. Cela aussi, je l’avais écrit sept ans plus tôt.

            Aujourd’hui, tout est là, noir sur blanc, avec beaucoup de notes de bas de page, bien documenté, dans un livre publié par un éditeur internationalement reconnu ( Pluto Press ). Le monde va peut-être enfin commencer à prendre conscience de la vérité. Des protestations universelles des milieux académiques seraient une bonne chose. Mais une minute de silence pour leurs collègues assassinés ne suffira pas. Parce que, et cela saute aux yeux, il ne s’agit que de la pointe émergée de l’iceberg : les enfants nés avec des malformations imputables à l’usage du phosphore blanc et de l’uranium appauvri, le manque d’eau potable, d’électricité et de soins de santé, la destruction du système d’enseignement qui a produit une génération perdue, un million et demi de morts et cinq millions de réfugiés, toutes ces choses mises ensemble font de la guerre en Irak le plus grand crime de guerre et la plus grande catastrophe humanitaire des dernières décennies. Et cela continue. Il n’y a guère d’espoir d’amélioration, surtout après les dernières élections. Ajoutons à cela les bombardements incessants et l’éclatement religieux du pays nous obtenons une image de l’enfer. Et nous, nous détournons de plus en plus la tête. Parce que nous sommes malades et fatigués de l’Irak après ces sept années ?

            Cela me laisse un goût amer de réaliser combien j’avais raison avec mes thèses à propos de la destruction de l’Irak que beaucoup jugeaient absurdes. Même Bush a eu raison avec son fameux show sur le pont de l’USS Lincoln le premier mai 2003 : « mission accomplie ». Effectivement, l’Irak est détruit.

            Bon anniversaire, Mister President ! Yes, tu quoque Obama.

            Lieven De Cauter,
            Philosophe, président du BRussells Tribunal.
            Traduit de l’anglais par Oscar Grosjean pour Investig’action.

            Source originale : Brussels Tribunal 
            http://www.michelcollon.info/

            Super papier, rien à dire, nous pouvons sans problème dire que l’administration US est aussi folle et criminelle que les nazis ou les soviétiques, un pays ravagé, les élites massacrées, les populations empoisonnées…
            Ne collaborez pas de manière idéologique avec ces malades d’élites occidentales travaillant main dans la main avec israél, soyez lucide sur ce que nos dirigeants font en notre nom aux musulmans du monde entier, ne l’acceptez pas, restez indignés,
            L’islamophobie ambiante va très mal se terminer, soyez du coté des êtres humains, pas de celui des laches.

            http://fonzibrain.wordpress.com/category/massacre-irak/


            • Ronald Thatcher rienafoutiste 3 avril 2010 12:49

              « nous pouvons sans problème dire que l’administration US est aussi folle et criminelle que les nazis ou les soviétiques »
              Entierement d`accord, Bush doit etre traduit devant le TPI ainsi que certains faucons de son gourvernement. Obama ce grand benet a recolte la patate chaude qui va lui exploser a la gueule...
              Quand a l`article de ce propagandiste d`auteur... pouah.


            • Philou017 Philou017 2 avril 2010 15:42

              Incroyable. L’auteur s’appuie sur les déclarations de Biden et d’Obama pour dire que tout va bien ainsi que sur un obscur journaliste.
              La démocratie est en train de s’installer .... Pourtant personne n’envisage sérieusement le retrait des troupes américaines, qui loin d’avoir pacifié le pays, vivent recluses dans leurs bunkers.
              Quand aux chiffres de la participation ma foi, quelle signification leur accorder ?

              Un démocratie sous occupation militaire Américaine, m. Fiallo, c’est de la poudre aux yeux pour les croyants de la prescience occidentale, dont vous faites partie. Excusez-moi de ne pas participer à votre sanctification qui ne me semble reposer que sur un exercice intellectuel tout à fait vain.


              • anty 3 avril 2010 12:54

                Le meilleur moyen de vérifier que l’Irak est sur la voix de démocratisation

                c’est la participation massive de la population qui a bravé les interdits des islamistes d’ai quaîda
                et malgré les morts parmi les civils que cette organisation criminelle a provoqué.

                Il ne faut pas oublier que les E-U ont ramené l’ex Allemagne hitlerienne sur la voie de la démocratisation les fashos d’Av ont qq chose à redire sur ce fait.


              • curieux curieux 3 avril 2010 14:30

                A Anty :
                Comme vous me l’aviez préconisé hier, avez vous été demander l’avis de toutes les victimes de la guerre en Irak ? Ou alors faudrait demander à Opinion Way ?


              • anty 3 avril 2010 16:09

                Tu n’es pas bien curieux sinon tu l’aurais fait toi même monsieur obtu...


              • katalizeur 2 avril 2010 15:56

                @ l’ Hauteur

                vous en tenez une bonne couche.....vous avez gagnez votre place dans l’escadrille....bon vole..


                • fonzibrain fonzibrain 2 avril 2010 16:25

                  l’auteur est en fait un fervent supporteur d’israél, regardez ce qu’il a osé écrire 

                  Fabio Rafael Fiallo, écrivain, juge que l’institution de l’ONU est tombée dès sa création dans la plus grande partialité en prenant systématiquement Israël pour cible

                  Le Conseil des droits de l’homme de l’ONU fut créé en juin 2006 dans le but de remplacer la commission qui, s’occupant du même sujet, avait sombré dans le discrédit pour s’être convertie en caisse de résonance des pires dictatures et pour avoir choisi Israël comme cible principale de ses attaques.

                  Après trois années d’existence, force est de constater que le Conseil n’a rien à envier à son prédécesseur en termes de parti pris anti-israélien.

                  http://www.letemps.ch/Facet/print/Uuid/f6bfc910-a882-11de-a734-ed2bfe7ad966/Le_Conseil_des_droits_de_lhomme_se_discrédite_par_ses_partis_pris



                  c’est vraiment un bon ce gars, pour lui l’irak est une mission réussi, le pays est anéanti, il est heureux comme tout le fabio.


                  c’est obscène de laisser la parole à ce genre de presonne, personnellement se réjouir de la guerre d’irak revient à se réjouir de la seconde guerre mondiale et la shoah, en disant qu’au final, ça c’est bien passé, jesuis vraiment choqué par cet article.


                  la guerre d’irak a été un désatre total et dire le contraire revient à nier l’humanité des victimes


                  http://fonzibrain.wordpress.com/


                  • anty 3 avril 2010 13:01

                    La conquête arabe et islamisation des civilisations nettement plus brillantes a été en effet une tragédie sans pareille pour peuples de ces contrées et dont le monde entier paiera encore longtemps le prix.


                  • COVADONGA722 COVADONGA722 2 avril 2010 20:13

                    d accord mais puis je vous suggerer de vous occuper de vos propres
                    religieux « integriste » dont l emprise sur la societé israelienne vas grandissante , puis
                    je vous suggerer de vous occuper de l emprise grandissante des religieux sur tsahal
                    ainsi que du messianisme tout aussi irrationnel que celui d en face dont font preuve
                    quelques colons en provenance us qui sont loin d etre en phase avec la vision societale de la majeure partie des israeliens gauche /droite confondue


                  • Totor le fort Totor le fort 2 avril 2010 23:20

                    Très bonne analyse ?!! 
                    Il faut vraiment être shooté à la merde pour dire un truc comme ça... Ce papier est juste un exercice de propagande infect digne de la pire déjection néoconservatrice imaginable... Il faut vraiment avoir un sacré fond coprophage pour se délecter d’un tel immondice.

                    En ce qui me concerne, j’ai vomi.


                  • USA 613 2 avril 2010 19:05

                    @ l’auteur Fabio Rafael Fiallo 

                    Avant tout je tiens déjà vous présenter mes excuses

                    En effet j’interviens depuis les USA donc mon soutien vous défavorisera par essence

                    Désolée

                     Il y a des lustres de cela j’intervenais sur Agoravox

                    J’ai cessé de le faire

                    Oui, j’ai fini par me lasser étant le niveau de certains des intervenants mais plus que l’esprit des intervenants il y a celui de ceux qui laissent des commentaires et comment certains de ces commentaires sont plébiscités

                    Un constat : leur nombre sur ce site n’est pas négligeable.

                    C’est un fait Agoravox est la place ou se retrouve le peuple

                    Mais quelle partie du peuple ?

                    Agoravox représente-t-il la voix DU peuple ?

                    Je NE crois PAS

                    Reste que ces commentateurs sur ce site sont en surnombre

                    Il ont pour eux la loi du nombre

                    On n’y échappe pas

                    Ils le savent

                    Comme l’a dit un certain Zemmour, certains fuient les cités … pour l’avoir dit on le poursuit en justice

                    A une certaine époque France 2 a passe un reportage dans l’émission ENVOYE SPECIALE

                    Le reportage se passait à Trappes

                    Ou se trouve Trappes ? Dans le 9-3

                    Qu’apprenait-on dans ce reportage ?

                    Que la ville s’islamisait et que la loi en vigueur était celle de la Charia

                    On apprenait aussi que les NON Musulmans fuyaient Trappes du fait de ses dérives

                    A une époque le reportage était visible sur Dailymotion, peut-être est-ce encore possible ?

                    Ce qui se passe a Trappes, en France, vous le subissez

                    Vous en faites à les frais étant les réactions a votre article

                     Vous devez le savoir, étant votre passé d’ancien fonctionnaire international, Agoravox reproduit ce que l’on vit dans les instances internationales (tout particulièrement à l’ONU), les masses fascisantes fanatiques et antidémocratiques l’emportent lors les votes par leur surnombre. Vous avez droit a un déferlement de  voix qui vous sont hostiles, non qu’elles représentent la masse et soit la majorité mais elles le sont sur ce site.

                    Ce qui se passe dans le monde est fort inquiétant car certains en France mais ailleurs dans le monde au nom de LEUR croyance INTOLERANTE envers les Autres et même les LEURS, NON pratiquants, eux n’hésitent pas à recourir à la violence.

                    Les libertés de l’Autre un concept INTOLERABLE pour bon nombre d’entre eux et HORS de LEURS croyances ou convictions il N’y a PAS de place pour l’Autre.

                    Il est symptomatique de voir comment est noté le commentaire de NEOSTAR

                    Alors bravo pour votre courage 

                    Good Luck to you


                    • Cléa 2 avril 2010 23:28

                      USA 613

                      Vous avez un train de retard. Mélanger un problème franco-français avec l’Irak relève de la propagande basique qui ne fonctionne plus.

                      Israêl et les USA en sont à embaucher des intellectuels déclassés pour vendre sa soupe.

                      Je crains pour l’auteur que sa tentative de pisser dans un violon réussisse.


                    • curieux curieux 3 avril 2010 14:07

                       "Il y a des lustres de cela j’intervenais sur Agoravox.J’ai cessé de le faire« 

                      Je me demande pourquoi vous êtes revenu ?

                       »Les libertés de l’Autre un concept INTOLERABLE pour bon nombre d’entre eux et HORS de LEURS croyances ou convictions il N’y a PAS de place pour l’Autre."

                      Cela s’applique parfaitement aux Américains, les prédateurs de la planète


                    • Ali 2 avril 2010 19:07

                      salam

                      n’oublions pas les bons mots d’Einstein : Les Etats Unis d’Amérique forment un pays qui est passé directement de la barbarie à la décadence sans jamais avoir connu la civilisation

                      donc les barbares sont près de chez nous

                      à part çà totalement d’accord avec fonzibrain


                      • furio furio 2 avril 2010 19:08

                        @ l’auteur
                        Pour écrire de telles saloperies il faut être payé combien ? Par qui..le MOSSAD ? ou les sionistes ?


                        • verdan 3 avril 2010 13:42

                          @ Furio
                          Bonjour

                          Mais non, ce n’est pas le mossad qui paie . Ils se paient directement sur la bête....

                          déjà qui sortent les balles , vous ne voulez quand même pas qu’ils sortent de l’argent en plus...cependant ...

                          Cordialement


                        • yvesduc 2 avril 2010 19:56

                          Propagande épaisse. Réveillez-vous, vos « guerriers de la paix » sont déjà responsables de 1,3 millions de morts ! Et cela pour déboulonner le dictateur que vos vaillants guerriers ont à une époque soutenu et armé, notamment pendant la guerre contre l’Iran !


                          • non666 non666 2 avril 2010 20:08

                            John Hopkins ?
                            L’autre pépinière de la CIA ?
                            C’est pluitot les psy-ops qu’on forme la bas non ?

                            1) Le choc des civilisations ?
                            C’est une doctrine US , annoncée et voulu par les memes qui ont voulu la guerre en Irak.
                            « On » ne s’est pas trompé la dessus, nous autres, civilisés europeens puisque c’est une theorie US , mise en scene par des theoriciens US et des ideologues israekliens pour justifier l’allegeance du monde civilisé (nous !) derriere les etats unis
                            Si cela ne s’est pas realisé , c’est effectivement une erreur d’analyse initiale des yankees , pas des europeens

                            2) Le nouveau Viietnam ?
                            Il faut beaucoup d’optimisme pour voir dans cette invasion une reussite.
                            La guerre de Liberation est une guerre d’occupation, un eguerre coloniale, une guerre de confiscation des ressources.
                            Vous avez reussit a faire regretter Saddam Hussein dans toutes les communautés : si ça ce n’est pas une reussite !
                            Quand à la debandabe , elle arrive.
                            Obama qui avait promis juré qu’il organiserait le depart , qui a reçu un prix nobel pour cela a été obligé de renforcer les effectif pour le pas fuir , comme a Saigon.
                            Mais plus personne ne veut vous assister , l’effondrement est patent et vous n’avez reussit qu’a ruiner ce pays (mais c’etait peut etre cela l’objsectif des israeliens et des pétroliers texans , non ?)

                            3) La democratie progresse en Irak ?
                            Wouah.
                            Le communautarisme progresse, les troupes turques progressent, les forages reprennent..mais la democratie ?

                            Et en afghanistan ?
                            Avec Karzai, l’homme qui travaillait avec Bush dans le pétrole ?
                            L’homme qui a signé les abandons de souveraineté nationale irakienne pour le passsage de l’oleoduc ?
                            L’homme qui ne règne QUE sur son palais ?
                            Un vice roi des indes qui reoit ses ordres directement de Washington serait une preuve de l’effience et

                            4) Il faut BEAUCOUP, Beaucoup d’optimisme pour ne pas voir le renforcement geopolitique de l’Iran dans la region.
                            Il faut Croire encore les medias « occidentaux » (en fait anglo-saxons et leurs complices chez nous) pour accpter d’envisager la remise en cause du pouvoir iranien par la rue.
                            Vous faites a Ahmadinejab le coup de mai 1968 ?
                            Vous remplacer les sionistes par des intelectuels, des mercenaires, des infiltrés ?
                            Bien joué !
                            Le probleme c’est que nous avons vu que les traductions des discours d’ahmadinejab dans les medias etaient erronés.
                            Nous avons vu le leader du CRFJ organiser le depart des representants europeens pendant ses discours
                            Et maintenant que nous avons vu les ficelles , qui vous croira ?

                            Bon monsieur l’agent d’influence plusieurs choses .

                            D’abord Bravo pour votre prestation et votre optimisme.
                            Maintenant que Sarkozy s’effondre dans les sondages, il est evident que la communication US et israelienne ne doit plus passer par lui : nous ferions tous une lecture inverse.
                            Malheureusement, voir les agents des psy-ops tenter de nous adresser directement la version officiele US est presque aussi negatif que si vous etiez passé par sarkozy, le betar ou Lellouche...

                            Merci quand meme d’etre venu.


                            Plus que 14 mois à me retenir.




                            • frédéric lyon 2 avril 2010 20:24

                              Excellent article.


                              Les Américains sont en train de gagner leur pari en Irak, il est vrai qu’ils ont toujours eu les moyens de leurs politiques et qu’il est toujours dangereux de parier contre eux.

                              Ne pas oublier que les terroristes islamistes qui ont ensanglanté l’Irak étaient rejetés par la majorité de la population chiite et kurde.

                              Même situation en Afghanistan, où les Talibans ne représentent qu’un clan minoritaire du peuple Pashtoun qui est lui même minoritaire au sein de la population Afghane.

                              Reste à régler le problème Iranien.

                              • katalizeur 2 avril 2010 20:31

                                @ de lyon

                                «  »

                                Les hauts gradés US libèrent la critique à l’encontre d’Israël
                                 Partager <script src="http://static.ak.fbcdn.net/connect.php/js/FB.Share" type="text/javascript"></script>
                                <script type="text/javascript" src="http://tweetmeme.com/i/scripts/button.js"></script>

                                vendredi 2 avril 2010

                                Pendant que les politiques se complaisent dans une omerta unilatérale, les grands esprits du haut du panier militaire, américain et français, pulvérisent la chape de plomb pesant sur l’épineux dossier israélien, dans une complainte aux accords harmonieux qui désigne un seul et même artisan du désastre : le gouvernement israélien.

                                Scoop explosif du Canard Enchaîné, si les caciques de l’état-major US n’y vont pas par quatre chemins, en dénonçant, dans un huis-clos qui a filtré, l’inconséquence de l’acharnement israélien, à l’image du général David Petraeus, leader respecté des troupes engagées au Proche et au Moyen-Orient ainsi qu’en Asie Centrale, les forces vives de l’armée française s’affranchissent à leur tour de leur devoir de réserve, mais dans l’ombre.«  »

                                source : oumma ;com

                                la debacle a commencée et rien ne pourra l’arreter..les deux seules questions pertinantes sont quand commercera la debandade ? et ou va t elle debuter en afghanistan ou en irak.., ?



                              • katalizeur 2 avril 2010 21:02

                                @ de lyon

                                «  »" BERLIN - Trois soldats allemands ont été tués et cinq grièvement blessés vendredi dans des combats avec des talibans dans le nord de l’Afghanistan, a-t-on appris auprès du commandement militaire allemand.
                                Les accrochages ont eu lieu près de Chahar Dara, au sud-ouest de Kunduz, a précisé le lieutenant-colonel Jörg Langer, porte-parole du commandement militaire à Postdam, près de Berlin.
                                Ceci porte à au moins 39 le nombre de soldats allemands morts en Afghanistan depuis le début de l’intervention allemande en 2002, selon un bilan établi par l’AFP.
                                La chancelière Angela Merkel a fait part de sa « consternation », qualifiant l’attaque des talibans « d’exécrable » et de « sournoise ».«  »

                                 Attaque execrable et sournoise pour angela merdel.......les talibans n’ont pas le droit de se defendre.....lol...l’oxydant s’enfonce dans sa connerie....


                              • katalizeur 2 avril 2010 21:09

                                @ de lyon

                                dans la foulée apres je te laisse mediter.....l’effondrement ....

                                «  »"la Géorgie, la Croatie, la Pologne, la Lituanie et l’Estonie. Le Canada et les Pays-Bas, membres de l’OTAN, ont, déjà, annoncé le retrait, d’ici 2011, de leurs militaires d’Afghanistan. Il est vrai que l’augmentation du nombre des pertes en vie humaine, chez les forces étrangères, et l’échec de la stratégie militaire américaine, en Afghanistan, ont fait déferler une vague de critiques et de protestations, dans les pays, qui y ont envoyé des forces militaires.«  »«  »

                                j’espere que l’oxydant aura la bonne idée d’aller s’empaller sur le rostre iranien....salam


                              • COVADONGA722 COVADONGA722 2 avril 2010 23:19

                                Reste à régler le problème Iranien.
                                foutaise si israel ne supporte pas de partager le bac a sable qu il la fasse sa guerre !
                                quand a l afstan allez monsieur lyon partez devant je vous suis perso j ai déja donné moi
                                dans ce genre de conneriesx , yep on envoie des troupes en afstan et des pans entiers , les
                                du territoire français sont hors controle le president dont vous lechez les bottes n est qu un mercantis un boutiquier mui et sa bande de pirate avcat d affaire ont une vision comptable de l etat et du pays , il vas vendre un renfort de troupe en echange d une photo dans les appartement d obama ! nous sous louons des avions russes pour rapatrier nos bléssés ,
                                quand la mondre raclure ministeriel vas en falcon privé survolé haiti , quand nous tirerons la chasse d’eau sur le quinquenat present il est a siuhaite que vous ne flottiez pas trop dans l eau


                              • katalizeur 2 avril 2010 21:58

                                @big pig

                                ormis la propagande ,avez- vous autre chose a vendre ?

                                vous devirez vous informer mon cher ami, je crois que les russes commencent a hausser le ton vis avis de l’otan et de us au sujet du pavot.....

                                le pas vers la stabilité comme vous dites sera apres la fin de l’entité sioniste criminelle et spoliatrice......DIEU merci c’est pour bientot...la matraque du Hezbollah veille..lol....


                              • anty 3 avril 2010 16:26

                                A propos du pig

                                peux tu me renseigner sur le cours du jambon en arabie saoudite ou en iran

                                je vais désormais les acheter dans ces pays plutôt qu’en Israël par sympathie pour le peuple gazaïs injustement traiter par les israeliens qui le prive de nourriture .

                                Je leur enverrais ce jambon avec une bouteille de vin de la meque...


                              • katalizeur 2 avril 2010 22:36

                                lol...LOL

                                le hamas a le droit de faire ce qu’il veut puisque les petards atterissent en palestine...

                                chacun a le droit de faire ce qu’il veut chez lui...le hamas aussi...si cela ne plait pas aux colons...personne ne les retient ils peuvent rentrer chez eux en europe de l’est ou aux usa...

                                question : pourquoi l’armée de t’sale n’attaque pas l’iran ? ou ils n’ont que le courage de s’attaquer aux femmes et aux enfants desarmés... car des qu’il y a des hommes armés en face c’est la kata... pour memoire lors du dernier accrochage....deux sionistes sur le carreau juste avec des lance -pierres.....

                                tres fort les sionistes face aux ecoliers.....faible face aux resistants, meme les pampers debordent...


                              • Bertrand Desmoison Anne-Marie Salsifi 3 avril 2010 13:40

                                vous avez raison kataliseur l’armée francaise a le droit de bombarder le 93 , puisqu’elle est chez elle.

                                De nombreux militaires français sont du 93.


                              • Cléa 2 avril 2010 22:44

                                L’Iran impliquée dans les attentats de Moscou en ferait rire plus d’un, même les télés pour beaufs n’auraient osé.

                                Le hezbollah est livré en armes russes via l’Iran, puis par La Syrie.

                                La propagande israélienne est en panne d’imagination en ce moment.


                                • Cléa 2 avril 2010 22:47

                                  Nous n’avons pas à nous mêler des affaires des autres simplement pour le bon plaisir d’Israël dont beaucoup de français s’en foutent comme moi la première.


                                  • Cléa 2 avril 2010 22:52

                                    PIG

                                    Beaucoup de français aimeraient que le problème palestinien soit résolu.

                                    La France n’a pas être une base arrière pour la propagande d’Israël.


                                    • Cléa 2 avril 2010 23:08

                                      Fialo

                                      Guerriers de la Paix.Très bien. vous me donnerez l’adresse de votre école de formatage en propagande basique.

                                      Il était facile soit disant d’y apporter la paix lorsque l’on sait que l’Irak était désarmée.

                                      Peu de gens en Occident ont cru à la thèse des armes chimiques ainsi qu’à l’implication de l’Irak dans l’attentat des 2 tours.


                                      • Cléa 2 avril 2010 23:33

                                        l’iran joue un double jeu contre la Russie, avec la Turquie et le Caucase ... la Russie qui commence à comprendre.

                                        On vient de vous le dire : vous inventez une stratégie que personne ne croit.

                                        L’Iran, la Turquie et le Caucase contre la Russie et pourquoi faire et quel en est l’objectif ?


                                      • Cléa 2 avril 2010 23:38

                                        PIG l’Israëlien

                                        L’Irak était désarmée à la venue des américains. Ne mélangez pas tout.

                                        Les gens sont informés, vous me prendrez pas pour une conne avec vos mensonges.


                                      • COVADONGA722 COVADONGA722 2 avril 2010 23:27

                                        la Russie qui commence à comprendre.


                                        la russie et la chine s en cogne croyez vous que les russes pleurent de voir les yankee en
                                        baver comme ils en ont baver
                                        la moindre remontrance de la chine et de la russie a l iran couteras a mr obama la peau des fesses déja il a du renoncer aux missiles en europe pour obtenir un froncement de sourcil de medvedev, et je le repette israel ne devrait pas se sentir « d aileurs ils le savent déja » a l abri us pour l eternité mon cher si le nouvel hadrien decide de raccourcir les limes pour se tourner ver le pacifique
                                         vous devrez lacher du terrain l agitation et la fuite en avant des plus extremistes en israrel
                                        n a pas d autre explication, ne comptez pas sur l europe elle est trop faible trop frileuse pour se facher avec le petrole elle n a pas voulue mourir pour dantzig elle ne mourra pas
                                        pour les quartiers est de Jerusalem .


                                        • Cléa 3 avril 2010 00:00

                                          Pig l’Israëlien

                                          Le site desinfos est bien connu pour pratiquer la propagande.

                                          Voila que l’Israëlien s’inquiète pour les pays arabes contre l’Iran.

                                          c’est vrai, la Russie et la Chine ne dorment plus, les pauvres.

                                          Vous prenez vos caprices pour des réalités.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès