Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Guerre d’Iran : le suspens continue

Guerre d’Iran : le suspens continue

Les articles parus ces trois derniers jours reposent la question d’une guerre contre l’Iran.

Guerre d’Iran : le suspens continue

Abd Al-Bari Atwan, directeur du quotidien arabe Al-Qouds Al-Arabi, énumère des indices tendant à démontrer qu’une guerre contre l’Iran va avoir lieu au cours des six prochains mois. C’est sans doute une bonne occasion de revenir sur le sujet.

En résumé, Abd Al-Bari Atwan affirme que George Bush utilise les termes d’holocauste nucléaire, avertissant ainsi l’Iran de ne pas aller plus avant dans son programme d’enrichissement d’uranium ; que Bush veut ainsi accentuer la menace et préparer l’opinion publique à l’éventualité d’un usage d’armes américaines contre l’Iran. Que le président Sarkozy a abandonné la ligne chiraquienne. Qu’à son retour de vacances, Sarkozy a déclaré que l’acquisition de l’arme nucléaire était la ligne rouge à ne pas franchir et que l’Iran s’exposerait à des bombardements s’il ne renonçait pas à ses ambitions.

Que le journaliste américain Seymour Hersh a affirmé devant des confrères français rencontrés il y a peu à Paris que la décision de frappes contre l’Iran avait déjà été prise. Qu’un des vice-secrétaires d’Etat américains, Nicholas Burns, a expliqué à Roger Cohen, du New York Times, que la plupart des pays sunnites de la région considèrent l’Iran comme un trublion soutenant le terrorisme et comme une menace pour la stabilité régionale. Que Burns a ajouté que ces pays, et notamment les pétromonarchies du Golfe, ont compris que l’Iran représentait une menace plus sérieuse qu’Israël.

Que les Etats-Unis ont fait inscrire les gardiens de la révolution iraniens sur la liste internationale des organisations terroristes. Que les Américains ont également durci le ton en accusant à nouveau Téhéran de soutenir la résistance irakienne avec des livraisons d’armes sophistiquées. Que l’Arabie saoudite a semble-t-il signé un contrat de 5 milliards de dollars avec une société américaine pour entraîner et équiper quelque 35 000 hommes chargés de protéger ses installations pétrolières. Que l’Iran aurait les moyens d’attaquer les installations pétrolières saoudiennes avec un avion suicide ou avec ses missiles Shihab. Que pour cette raison les Américains maintiennent leurs batteries de missiles et antimissiles Patriot dans la région.

Que Washington prépare une conférence internationale de paix, prévue cet automne et que Washington presse Mahmoud Abbas et Ehoud Olmert de se rencontrer pour annoncer un accord de principe. Qu’un succès dans ce domaine faciliterait un recours à l’option militaire contre l’Iran, dans la mesure où cela satisferait les sunnites de la région. Qu’il y a revirement de George Bush au sujet du Premier ministre irakien Nouri Al-Maliki. Qu’après avoir laissé entendre qu’il souhaitait sa démission, Bush lui a ensuite délivré un satisfecit. Que l’explication la plus plausible de ce changement est que les plans concernant l’Iran ont été accélérés et que l’administration américaine n’a plus assez de temps pour provoquer un changement gouvernemental en Irak.

Que le retrait des troupes britanniques de Bassorah signifie que la Grande-Bretagne souhaite soustraire ses troupes au risque de représailles iraniennes en cas de frappes aériennes américaines. Les soldats britanniques stationnés à Bassorah, à quelques encablures de la frontière iranienne, seraient en effet une cible idéale pour les Iraniens. Voilà, de façon très synthétique, les investigations de Abd Al-Bari Atwan. A vrai dire, Abd Al-Bari Atwan n’apporte que peu d’éléments nouveaux au dossier nucléaire iranien. Cela dit, plusieurs événements de ces trois dernières semaines et plusieurs articles de ces trois derniers jours ont de quoi soulever des questions.

L’énigme la plus marquante reste, bien entendu, la mystérieuse opération aérienne récemment menée par Israël en Syrie, opération qui concerne, nous dit-on, aussi, l’Iran et, même, la Corée du Nord. Autrement dit, tout serait lié et chaque élément nous aiderait à dessiner l’ensemble. Fort bien. Voyons cela. Dans le sillage de sa toute récente tournée chez les Israéliens et les Palestiniens, le ministre français des Affaires étrangères Bernard Kouchner, a déclaré, dimanche 16 septembre, sur LCI et RTL, que le monde doit se préparer au pire, y compris la possibilité de la guerre, à la lumière de la crise nucléaire iranienne.

Mais c’est surtout concernant le fameux raid israélien en Syrie que le week-end des 15 et 16 septembre fut riche en spéculations médiatiques. Yossi Melman, du journal israélien Haaretz, édition du 16 septembre, ainsi que Glenn Kessler, du Washington Post, édition du 15 septembre, nous apprennent qu’un navire suspect battant pavillon nord-coréen est arrivé en Syrie trois jours avant le raid israélien. Toujours en ce dimanche 16 septembre, les mêmes informations sont mentionnées par Peter Beaumont dans le journal britannique The Observer. Deux jours auparavant, soit le vendredi 14 septembre, dans un entretien avec Jeffrey Bartholet de l’hebdomadaire américain Newsweek, un diplomate syrien, Imad Moustapha, avait essayé, non sans difficultés, de minimiser l’affaire du navire nord-coréen.

Pour tout arranger, Ronen Bergman, du journal israélien Yediot Aharonot, écrit que, incapable d’affronter l’armée israélienne dans une guerre classique, la Syrie s’est lancée il y a une dizaine d’années dans la constitution d’une force de frappe fondée sur des missiles à charges chimiques. Et dans le Sunday Times du 16 septembre, le journaliste britannique Michael Sheridan et ses correspondants aux Etats-Unis et au Moyen-Orient mentionnent (à propos du navire nord-coréen et du raid israélien) une cache d’armes nucléaires d’origine nord-coréenne en Syrie. Ce sont là, en gros, les derniers rebondissements, de ces trois derniers jours. Si la guerre tout court n’a pas commencé, la guerre des mots, elle, bat son plein.


Moyenne des avis sur cet article :  3.38/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

88 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 18 septembre 2007 09:58

    Il faudra pas s’étonner si la France récolte quelques sanglants attentats d’ici la fin de l’année , gouvernée comme elle l’est par des vat’en guerre léchant les bottes yankees !


    • Leonid Bronstein 18 septembre 2007 12:05

      Ce sera l’occasion de s’occuper efficacement de la cinquième colonne, des traitres et de leurs affidés.....


    • dperez dperez 18 septembre 2007 12:32

      On l’a voulu le caniche de Bush, on l’a. Maintenant si des petits Français en pleine forme et dans la fleur de l’age se font tuer en Iran, on va quand même pas venir se plaindre. Ça nous apprendre a voter pour n’importe qui. La prochaîne fois on votera pour le Front National farouchement opposé à la guerre en Iran smiley


    • dperez dperez 18 septembre 2007 15:01

      Non mais vous avez entendu ce bruit-là ? C’était quoi ? C’est Miguel Garroté smiley


    • NPM 18 septembre 2007 15:05

      « Il faudra pas s’étonner si la France récolte quelques sanglants attentats d’ici la fin de l’année »

      Le masque de l’immigration tombera.

      « On l’a voulu le caniche de Bush, on l’a. Maintenant si des petits Français en pleine forme et dans la fleur de l’age se font tuer en Iran, on va quand même pas venir se plaindre. »

      Personne ne se plain : un vrai citoyen est fiére de mourrir pour son pays.


    • NPM 18 septembre 2007 15:12

      « Il faudra pas s’étonner si la France récolte quelques sanglants attentats d’ici la fin de l’année »

      Le masque de l’immigration tombera.

      « On l’a voulu le caniche de Bush, on l’a. Maintenant si des petits Français en pleine forme et dans la fleur de l’age se font tuer en Iran, on va quand même pas venir se plaindre. »

      Personne ne se plain : un vrai citoyen est fiére de mourrir pour son pays.


    • goc goc 18 septembre 2007 16:57

      @npm

      tu es encore un de ces individu qui poussent les autres a se battre a leur place, trop lache pour y aller soi-meme et trop occupé a faire du stock en prevision du futur marché noir dont il se fera un des champions toute categorie

      bref tu es a gerber !!!


    • jpeg 18 septembre 2007 17:53

      le front national tant decrie n’est pas un partis de vat’en guerre comme le partis du nabot si il y a guerre et que l’armee française y participe nous auront des attentats une essence tres chere et nous entreront dans un etat policier ou le seul droit qui nous resteras sera celui de se taire


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 19 septembre 2007 04:01

      @ NPM. J’espère que tous les Français sains d’esprit se déclareront au plus vite objecteurs de conscience. Laissant toute la place sur tous les fronts à ceux qui se diront fiers d’aller mourir pour les infamies des USA. C’est de ce genre de faune qu’émergent ceux qui assassinent les gens comme Jaures.

      http://nouvellesociete.org/5142.html

      Pierre JC Allard


    • forum123 19 septembre 2007 08:03

      Au vu du volte-face de la politique étrangère de Sarko/Kouchner et de leur confession, on peut se demander si ils n’ont pas fait leurs classes dans une madrassa sioniste !

      M kouchner, M Elie Weisel(liban 2 aussi), M Enrico Macias ont utilisé leurs images d’hommes de paix pour prêché en faveur de la guerre Irak2 dans les médias Francais. Pourquoi faut il toujours que les sionistes légitiment toujours les guerres contre les pays musulmans ?


    • forum123 19 septembre 2007 08:14

      A lire « LE LOBBY PRO-ISRAELIEN ET LA POLITIQUE ETRANGERE AMERICAINE » de John Mearsheimer, encore un antisémite ^^


    • forum123 19 septembre 2007 13:50

      Quand certains va-t-en-guerre nous ressortent les sempiternelles grands ayatollahs « antisionisme » et « antisémistime » pour faire taire leurs détracteurs, voyons plutôt les faits concernant Kouchner avec cette vidéo :

      Kouchner compte les noirs

      http://fr.youtube.com/watch?v=7iGfYvuC4VA


    • ZEN ZEN 18 septembre 2007 10:26

      « Que le président Sarkozy a abandonné la ligne chiraquienne. Qu’à son retour de vacances, Sarkozy a déclaré que l’acquisition de l’arme nucléaire était la ligne rouge à ne pas franchir et que l’Iran s’exposerait à des bombardements s’il ne renonçait pas à ses ambitions. »

      On avait compris les motivations du choix de son lieu de vacances. Autour du barbecue à la Maison Blanche, on n’a pas seulement parlé de la qualité de l’agneau et du rosé de Provence...


      • tvargentine.com lerma 18 septembre 2007 10:31

        Nous pouvons constater que les dictateurs cherchent à consolider leur pouvoir personnel par l’arme atomique alors que des démocraties cherchent plutot à apporter la liberté et le bonheur individuel à sa population.

        Un Iran démocratique ne chercherait pas à disposer d’un arsenal atomique mais investirait dans la modernisation de son pays et du bien etre de sa population.

        Le dirigeant extrèmiste qui gouverne ce régime d’obscurantistes fascistes doivent savoir que les grandes puissances démocratiques ne pourront pas déstabiliser l’activité du monde démocratique et si nous devons faire la guerre,alors il faudra la faire et chasser du pouvoir ses dirigeants qui gouvernent d’une main de fer la Syrie,l’Iran...


        • thirqual 18 septembre 2007 10:38

          « à apporter la liberté et le bonheur individuel à sa population »

          En surveillant, en fichant, en humiliant...


        • Totor 18 septembre 2007 10:39

          Les occidentaux ne tolèrent pas qu’un pays qui n’est pas aux ordres mette au point une filière nucléaire civile sans leur autorisation. Vu les problèmes énergétiques qui arrivent à grand pas il est intolérable pour les US que des pays du sud aient à termes la possibilité d’acheter des centrales nucléaires à l’Iran. De plus une bonne guerre va permettre de ’cacher’ voir atténuer l’effondrement de l’économie US et justifier l’augmentation du prix du baril... Idem en France ... une rupture sans pareils !


        • Alouette 18 septembre 2007 10:52

          j’ignorais que les USA etaient une nation démocratique...


        • samy31500 18 septembre 2007 11:33

          Je l’ignorais aussi ...

          Me semblais que les pays ou le chef et le fils du chef précédent c’etait aussi une dictature.

          mais on le dit pas assez cela


        • Dominique Larchey-Wendling 18 septembre 2007 11:35

          « Nous pouvons constater que les dictateurs cherchent à consolider leur pouvoir personnel par l’arme atomique alors que des démocraties cherchent plutot à apporter la liberté et le bonheur individuel à sa population. »

          Ah bon, qui possède le plus grand arsenal nucléaire et quel est le seul pays à s’en être déjà servi ?

          Vous racontez n’importe quoi !


        • samy31500 18 septembre 2007 11:35

          @lerma Allez nicolas bas les masque on sait que c’est toi maintenant ton pseudo c’est lerma !!


        • Gazi BORAT 18 septembre 2007 11:46

          @ lerma

          « ...mais investirait dans la modernisation de son pays et du bien etre de sa population. »

          Mais bien sûr...

          On a d’ailleurs vu l’ampleur de la préoccupation de Mr Bush pour le bien être de sa population, et notamment des plus démunis lors de la catastrophe de Louisiane..

          gAZi bORAt


        • NPM 18 septembre 2007 15:12

          « j’ignorais que les USA etaient une nation démocratique... »

          C’est la plus vieille démoratie du monde aprés l’Angleterre, c’est pour cela qu’il n’y a pas de socialistes ni de faciste chez eux.

          Evidement, on a le droit d’être opposer à Bush, car il n’est pas assez à droite/gauche, mais de la à dire que les USA ne sont pas démocratique, ce n’est pas sérieux. Ils élisent même leurs fonctionnaires, c’est dire !


        • samy31500 18 septembre 2007 11:40

          PS : L’armée française est au liban. Si jamais on s’accroche avec les iraniens on peut déjà creuzé 2000 tombes ... Peut être plus si on arrive pas retrouver quel morceau est à qui ...


        • Leonid Bronstein 18 septembre 2007 12:07

          Tu es dans quel camp ? Contre l’Armée francaise ou avec les pasdarans.... Aller, vite faut te décider.


        • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 19 septembre 2007 04:13

          Bronstein : Ni la France, ni l’armée française n’ont de querelle avec l’Iran. Cela étant établi, vous restez avec nous ou vous choisissez un autre camp ?

          http://nouvellesociete.org/5167.html

          Pierre JC Allard


        • fafou0 20 septembre 2007 13:42

          - « PS : que l’armée française est au Liban »...

          N’oubliez pas que c’est ce bon Chirac qui l’a envoyée avec les risques énormes que cela pouvait comporter d’être à cet endroit là, à ce moment précis !


        • koton 18 septembre 2007 12:48

          c’est flippant que la france aprés 100jours de sarkozirie,envisage(dans la presse)le fait de partir en guerre contre l’iran...et la diplomatie dans tous ça ?

          la france est’elle devenue une sucursale des états désunis d’amérique contre son gré ?


        • seigneur_canard seigneur_canard 18 septembre 2007 12:59

          Admettons que demain, pouf, ça soit la guerre. Le France elle y va comment ? A pied ? Avec notre beau porte avion en cale sèche pour plus d’un an, ça tombe mal. On va baser les troupes françaises ou ? en Irak ? (Comme ça, les iraniens n’auront même pas à franchir la frontière pour dessouder nos soldats...) En Arabie Saoudite ? Pas sur que les Saoud aient envie de s’impliquer trop clairement dans cette affaire. (Même si voir l’Iran se prendre quelques missiles de croisière sur la tronche ne doit pas être pour leur déplaire). La logistique, elle passe par ou ? Sans groupe aéronavale puissant, comment controler le détroit qui commande l’entrée du golf ? On serait hyper dépendant de la marine US. J’aimerai bien voir la gueule des plans d’état major cité par « Sac de riz ». Ça doit être folklo... Et ne parlons pas des risques d’attentat sur notre sol. L’Iran nous a déjà fait le coup pour moins que ça dans les années 1980... Je reste vraiment dubitatif devant les déclarations de kouchner et je me demande vraiment ou il veut en venir et ce que ça cache. Nos amis persans auraient-ils été plus rapide que prévu, non pas dans le domaine purement nucléaire, mais dans celui des missiles de croisière ? Veulent ils casser les reins du pays avant que les Shahab aient une porté suffisante pour taper Marseille, Toulon ou Lyon ? Bizarre tout ça...


          • Totor 18 septembre 2007 13:32

            l’Iran risque de mettre sur le marché du nucléaire civil de l’uranium de meilleur qualité que celui d’Aréva... c’est ca le problème des néo -con francais !


          • goc goc 18 septembre 2007 17:06

            @maitre coin_coin

            sans oublier un autre point que notre geni du « je fait_tout_moi_meme » a oublié, c’est : avec quel argent on va faire la guerre ?

            deja on est avec un déficit abyssale, notre budget militaire est a peine suffisant pour faire de la maintenance

            quand a l’idée de ne pas y aller mais de soutenir, je rappel que les pays qui ont pratiqué cette méthode ont tous du cracher au bassinet

            maintenant puisqu’on parle économie, il est tout aussi clair que les amis du nabot ne rêvent que d’une seule chose : faire la guerre pour vendre leurs armes


          • masuyer masuyer 18 septembre 2007 13:52

            Une guerre contre l’Iran maintenant ?

            Si telle est bien la volonté de l’administration Bush, je vois deux cas de figure : soit cette administration est composée d’idiots congénitaux qui n’ont pas remarqué qu’ils avaient déjà créé un beau merdier avec leur guerre en Irak, soit c’est une administration machiavélique qui souhaite multiplier les foyers d’instabilité pour mieux assoir sa suprématie sur son territoire et sur le reste du monde.

            A moins que l’Iran ne fournisse du pétrole à la Chine et qu’il s’agisse en fait d’un nouvel épisode d’une « guerre froide » opposant ces deux concurrents à la suprématie mondiale ?


            • Gazi BORAT 18 septembre 2007 15:01

              @ masuyer

              Toute la logique de cet affrontement est contenue dans la dernière partie de votre commentaire.

              Rendre plus difficile l’accès de la Chine aux ressources pétrolières pour tenter de freiner son économie.

              gAZi bORAt


            • goc goc 18 septembre 2007 17:14

              mais meme cette guerre-là les usa l’ont perdu, vu que si demain la chine remet sur le marché ses bons du trésor et ses dollars, je ne parierais pas un kopek sur une croissance de l’économie américaine.

              actuellement les deux géants se tiennent par la barbichette, mais a ce jeux-là ce sont bien les usa qui ont le plus a perdre, car apres tout, la chine n’est devenue « libérale » que depuis peu, elle est parfaitement capable de revenir en arrière (surtout pour pouvoir mieux repartir). n’oubliez pas que les dirigeants chinois sont d’abord des vieux communistes, donc capable a tout moment, de repartir vers la ligne dure


            • NPM 18 septembre 2007 17:16

              « n’oubliez pas que les dirigeants chinois sont d’abord des vieux communistes, donc capable a tout moment, de repartir vers la ligne dure »

              Et de ruiner leur pays ?

              Nan, sont pas aussi bête. Les Chinois veulent dominer le monde, c’est leur but, et ils savent bien que le socialisme n’est pas un moyen performant pour cela.


            • goc goc 19 septembre 2007 00:15

              @NPM

              "Et de ruiner leur pays ?

              Nan, sont pas aussi bête."

              soit vous n’avez pas de memoire, soit vous ne connaissez rien a l’histoire/geo

              en tout cas, vous n’avez jamais entendu parlé de la revolution culturelle du temps de Mao

              si vous aviez un minimum de culture, vous auriez su que la Chine est parfaitement capable de ruiner le pays


            • Vilain petit canard Vilain petit canard 18 septembre 2007 13:58

              Je suis d’accord avec tout le monde pour dire que parler de guerre, c’est très grave. Mais si c’était juste un entrechat pour détourner notre attention du problème des retraites, censé « faire sauter cinq ou six gouvernements » selon Saint Rocard en l’An de Grâce 1991, et que notre Bien-Aimé Président évoque aujourd’hui justement ? En ce cas, ça ne marcherait pas si mal, on dirait...


              • Adama Adama 18 septembre 2007 14:09

                Masuyer,

                Il est bien facile d’être contre une intervention en Iran lorque l’on habite la france, où pour le moment il n’y a que des intifadas de banlieues(cette révolte ethnique ira en s’acroissant par ailleurs ).

                Imaginons l’irak du potentat Hussein, le bourreau des Kurdes avec la bombe atomique, si il n’y avait pas eu la fameuse frappe israélienne contre cette centrale construite par qui....

                les bon français pacifistes !

                En ce qui concerne le vol des F-16 au dessus du territoire Syrien et le bombardement du « cadeau » nord- coréen nous pourrions dire : kol ha kavod lestsahal.

                Petite info, il y avait également des unités terrestres de l’armée Israélienne en plein territoire Syrien pour coordonner les tirs de l’aviation.

                Je suis fier d’habiter en terre promise et de participer de temps à autre a ce genre d’opération.

                Adama

                Bon jeûne de Kippour.


                • Gazi BORAT 18 septembre 2007 14:57

                  @ adama

                  « Intifada de banlieue »

                  Vous entrez ici dans une logique qui est celle de l’importation en France des conflits du Proche Orient.

                  Ce que, par ailleurs, des opinions proches de la vôtre dénonçaient chez les « jeunes-de-banlieue ».

                  De plus, votre lecture de problèmes sociaux en « conflits ethniques » vous rapprochent singulièrement de Jean Marie Le Pen.

                  Personnage pour lequel, rappelons-le, Mr Cuckierman avait appelé à voter lors des élections présidentielles de 2002.

                  gAZi bORAt


                • Adama Adama 18 septembre 2007 15:04

                  Révoltes en périphérie des grandes citées latines de jeunes en profonde détresse morale, c’est politically correct maintenant ? smiley


                • Gazi BORAT 18 septembre 2007 15:09

                  @ adama

                  C’est mieux.. mais « morale » gagnerait à être remplacé par « économique ».

                  On gagne toujours à rester « korrekt » car, à encourager à appeler un chat, un chat, certains glissent vite vers les « bonnes » vieilles épithêtes racistes..

                  gAZi bORAt

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès