Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Guerre-éclair de Poutine en Syrie

Guerre-éclair de Poutine en Syrie

Axe Russie-Iran-Hezbollah et vassalisation toujours plus humiliante pour la France
par Mike Whitney, 2 octobre 2015

Traduction : Salah Lamrani (Sayed Hasan) : http://sayed7asan.blogspot.fr/

 

[Cet article exagère l'impact des frappes aériennes sur le développement du conflit : ce n'est pas tant l'aviation russe que les forces au sol conjointes de l'Armée Arabe Syrienne, des Gardiens de la Révolution Islamique et du Hezbollahqui feront le gros-oeuvre, et il est peu probable qu'elles soient rejointes par l'infanterie russe, même si Ramzan Kadyrov a exprimé le souhait d'envoyer des forces tchétchènes contre l'Etat Islamique  ; la Russie a bel et bien joué un rôle décisif dans la préservation de la Syrie par son soutien militaire et diplomatique, et c'est indubitablement une victoire pour Vladimir Poutine, qui enterre définitivement les rêves de conquête des Etats-Unis et de leurs vassaux et fait la preuve de l'imposture de leur guerre contre le terrorisme.]

 

Mardi [29 septembre], Barack Obama a [essayé de] planter un couteau dans le dos de Poutine. VoyezReuters :

« Dans les prochains jours, la France discutera avec ses partenaires une proposition de la Turquie et de membres de l’opposition syrienne pour une zone d’exclusion aérienne dans le nord de la Syrie, a déclaré le Président français François Hollande lundi [28 septembre]. (...)

Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius « examinera dans les prochains jours ce qu’en pourrait être la ligne de démarcation, comment cette zone pourrait être sécurisée et ce qu’en pensent nos partenaires », a déclaré Hollande aux journalistes en marge de l’Assemblée générale annuelle des Nations Unies. (...)

Hollande a soutenu qu’une telle proposition pourrait éventuellement être entérinée par une résolution du Conseil de sécurité de l’ONU qui ‘donnerait une légitimité internationale à ce qui se passe dans cette zone.’ »

Hollande est un menteur et une marionnette. Il sait bien que le Conseil de sécurité n’approuvera jamais une zone d’exclusion aérienne. La Russie et la Chine l’ont déjà affirmé. Et ils ont également expliqué pourquoi ils y étaient opposés : c’est parce qu’ils ne veulent pas d’un autre État en déliquescence comme la Libye sur les bras, ce qui s’est produit la dernière fois que les États-Unis et l’OTAN ont imposé une zone d’exclusion aérienne.

Mais là n’est pas la question. La véritable raison pour laquelle la question de la zone d’exclusion aérienne a refait surface est qu’elle était l’une des concessions faites par Obama au Président turc Recep Tayyip Erdogan pour l’utilisation de la base aérienne d’Incirlik. Washington a maintenu les termes de cet accord secrets, mais Hollande a vendu la mèche.

Un français appliquant à la lettre les préceptes « socialistes et républicains  » de notre médiocratie apatride et terroriste

 

Qui a donc poussé la marionnette premier prix Hollande à évoquer ces absurdités de zone d’exclusion aérienne ?

Eh bien, l’administration Obama, bien sûr. Qui peut croire sérieusement que Hollande mène sa propre politique indépendante en Syrie ? Bien sûr que non. Hollande fait tout simplement ce qu’on lui ordonne de faire, comme il l’a fait quand il a sabordé l’accord de vente des Mistral qui a coûté à la France la somme faramineuse de 1,2 milliard de dollars. Washington et l’OTAN n’ont pas apprécié l’idée que la France vende des porte-hélicoptères dernier cri à leur ennemi juré Poutine, et ils ont donc ordonné à Hollande de foutre l’affaire en l’air. Ce qu’il a fait, parce que c’est ce que font les marionnettes : elles obéissent à leur maître au doigt et à l’oeil. Hollande fournit maintenant une couverture à Obama afin que les vrais détails de l’accord d’Incirlik restent cachés au public. Voilà pourquoi nous disons qu’Obama a [essayé de] planter un couteau dans le dos de Poutine, parce qu’en fin de compte, une zone d’exclusion aérienne nuirait aux intérêts de la Russie en Syrie. […]

 

 

Depuis plus d’un an, les États-Unis jouent à tape-mains avec une armée de maniaques homicides qui se désignent comme « l’Etat Islamique ». Lundi [29 septembre], le Président russe Vladimir Poutine a annoncé qu’il en avait assez des pas de danse de Washington et avait l’intention d’apporter un peu de justice russe aux milices terroristes qui ont tué 225.000 Syriens et dépecé le pays, le réduisant en lambeaux. Dans un langage qui ne pouvait pas être plus explicite, Poutine a déclaré à l’Assemblée Générale [de l’ONU] : « Nous ne pouvons plus tolérer l’état actuel des choses dans le monde. » Moins de 48 heures plus tard, les bombardiers russes déversaient des munitions à guidage de précision sur les bastions terroristes à travers la Syrie occidentale, acculant la vermine djihadiste à se terrer comme les rats qu’ils sont.

Voilà comment on combat le terrorisme quand on veut le faire sérieusement. Bravo, M. Poutine.

Le blitz de Poutine a pris l’ensemble de la classe politique occidentale au dépourvu. Même maintenant, après trois jours de cette campagne aérienne, ni l’administration ni les mordus de politique des nombreux groupes de réflexion d’extrême-droite à Washington n’ont pu se mettre d’accord ne serait-ce que sur une approche, encore moins une stratégie, quant aux développements sur le terrain. Ce qui est clair, c’est que l’action de Poutine a surpris tout le monde, y compris les médias, qui n’ont pas même pu se mettre d’accord sur les grandes lignes de leur couverture des événements à ce jour.

Ceci est extraordinaire. Demandez-vous ceci, cher lecteur : Comment nos dirigeants politiques et militaires peuvent-ils voir Moscou déployer ses troupes, ses avions de combat et son matériel militaire dans un théâtre où les Etats-Unis mènent des opérations majeures et n’ont absolument aucun plan pour faire face aux forces terroristes lorsqu’ils se retrouvent face à elles ?

 

De quel côté sommes-nous ? Je n’en sais rien ! (Armée US)

 

Si vous êtes convaincu, comme je le suis, que nous sommes gouvernés par des minables, vous en trouverez certainement la confirmation dans les événements récents.

Mais tandis que l’administration Obama est désespérément à la recherche d’une stratégie, les escadrons aériens de Poutine déversent un saint déluge de feu sur les sociopathes, coupeurs de tête et autres vipères du même acabit qui composent l’État Islamique. Et M. Poutine reçoit également un important soutien, en particulier de la part des troupes d’élite des forces iraniennes d’Al-Quds (Jérusalem) et de l’indomptable milice qui a mis l’armée israélienne en déroute dans deux conflits distincts, le Hezbollah ou Parti de Dieu. Lisez donc ce reportage de Reuters :

« Des centaines de soldats iraniens sont arrivés en Syrie au cours des 10 derniers jours et vont bientôt rejoindre les forces gouvernementales et leurs alliés du Hezbollah libanais dans une offensive terrestre majeure soutenue par les frappes aériennes russes, ont déclaré deux sources libanaises à Reuters. (...)

‘Dans un futur proche, ces frappes aériennes seront accompagnés par des avancées au sol de l’armée syrienne et de ses alliés’, a déclaré l’une de ces sources bien au fait des développements politiques et militaires de ce conflit. (...)

‘L’avant-garde des forces terrestres iraniennes, constituée de soldats et d’officiers spécialement choisis pour participer à cette bataille, a commencé à arriver en Syrie. Ce ne sont pas des conseillers. (...) Il s’agit de centaines de soldats armés et équipés de pied en cap et parés au combat. D’autres contingents suivront. Des Irakiens prendront également part à l’opération’, a déclaré la deuxième source. »

Une alliance militaire entre Moscou, Téhéran et le Hezbollah ?

Exactement ! Et vous pouvez remercier Barack Obama et son plan dément de changement de régime pour ce développement considérable.

 

Pas touche à la Syrie !

 

Beaucoup de critiques de l’action de Poutine ont prétendu : « Il ne sait pas ce qu’il fait », « Il va s’enliser », ou encore « Ce sera un nouveau Vietnam. »

Faux. Le fait est que Poutine est un plus fervent adepte de la doctrine Powell que n’importe lequel des abrutis au Pentagone. Et il est particulièrement conscient de la règle numéro 5 qui stipule : « Y a-t-il une stratégie de sortie viable afin d’éviter un enlisement sans fin ? »

Poutine a-t-il pensé à cela ou a-t-il simplement foncé de manière stupide et impulsive, comme les dirigeants américains sont si enclins à faire ? Voici ce qu’il a déclaré le 30 septembre :

« Bien sûr, nous n’avons pas l’intention de nous enliser profondément dans ce conflit. Nous allons agir en stricte conformité avec notre mission. Premièrement, nous n’allons soutenir l’armée syrienne que dans sa lutte légitime contre les groupes terroristes. Deuxièmement, notre soutien sera limité à des frappes aériennes et n’impliquera pas des opérations au sol. Troisièmement, notre soutien aura un temps limité et ne durera que tant que l’armée syrienne mènera son offensive anti-terroriste. »

Bingo. En d’autres termes, Poutine va bombarder ces parasites jusqu’à éradication et laisser les brigades d’Al-Quds et le Hezbollah nettoyer la scène. Il n’y aura pas de présence de l’infanterie russe sur le terrain. L’armée de l’air russe obtiendra des renseignements précis sur les emplacements de l’Etat Islamique grâce aux agents syriens présents sur le champ de bataille, ce qui permettra de minimiser les pertes civiles et de limiter les dommages contre les infrastructures essentielles. Elle transformera également en viande hachée tout destinataire de ces bombardements. Croit-on sérieusement que l’Etat Islamique et la vermine disparate de coupeurs de gorge « modérés » qui reçoivent des fonds de la CIA vont être capables de résister à cet assaut imminent ?

En aucune façon. Poutine va ravager ces masses terroristes comme une tornade dans un parc de mobile-homes. Oui, l’Etat Islamique a obtenu certains succès contre les armées irakiennes et syriennes durement éprouvées. Mais maintenant, ils vont faire face aux champions, contre lesquels ils n’ont clairement pas le niveau. Repousser ces égorgeurs va prendre beaucoup moins de temps qu’on se l’était imaginé.

Les bombardiers russes sont déjà en train de détruire les stocks de munitions, les dépôts de carburant, le matériel militaire lourd, les postes de commandement et tout ce qui augmente la capacité de l’Etat Islamique à faire la guerre. La nouvelle coalition anti-terroriste va couper les lignes d’approvisionnement et assécher les djihadistes. Et toute l’opération va être emballée avant même que l’Oncle Sam ait fait ses lacets. 

 

 En 3 jours, les frappes russes ridiculisent plus d'un an de pseudo-frappes de la coalition US regroupant plus de 60 pays

 

Voyez ce communiqué de la chaîne iranienne Press TV :

« Un membre éminent du parlement russe a déclaré que la campagne aérienne menée par Moscou contre les militants opérant en Syrie va s’intensifier. Alexei Pouchkov, le président du Comité des affaires internationales de la Douma (parlement russe), a déclaré vendredi que Moscou va intensifier ses attaques contre les militants en Syrie tout en étudiant les risques qu’entraînerait une vaste opération.

‘Il y a toujours un risque d’enlisement, mais à Moscou, on parle d’une opération de trois à quatre mois’, a déclaré Alexei Pouchkov selon Reuters.

Mercredi (30 septembre), la Russie a commencé à lancer des frappes aériennes coordonnées contre les positions des militants en Syrie. Ce développement s’est produit peu de temps après que les membres de la chambre haute du parlement russe, le Conseil de la Fédération, aient [unanimement] autorisé les opérations militaires en Syrie. »

Il n’y aura pas de tergiversations. Poutine va frapper directement la jugulaire et se diriger vers la sortie.
 

 

Pensez-vous qu’ils ont enfin compris cela à la Maison Blanche ? Pensez-vous qu’ils comprennent que les troupes iraniennes et le Hezbollah ne vont pas faire la distinction entre les terroristes « modérés » et les terroristes « extrémistes » ; qu’ils vont tout simplement « Tous les tuer, et Dieu reconnaîtra les Siens » ? Pensez-vous qu’ils se rendent compte que la politique de Washington au Moyen-Orient vient de s’effondrer et que le financement des djihadistes et les rêves de changement de régime viennent de se terminer pour de bon ? Pensez-vous qu’ils comprennent que le rôle de Washington en tant que garant de la sécurité mondiale vient d’être transféré à Vladimir Poutine, qui a mis sa personne et son pays en péril pour défendre les principes fondamentaux du droit international, la souveraineté nationale et l’autodétermination ? Voici Poutine à nouveau :

« Nous soutenons le gouvernement de la Syrie dans sa lutte contre une agression terroriste. Nous lui apportons et nous continuerons à lui apporter l’aide militaire et technologique nécessaire. Nous devons poursuivre le dialogue afin de parvenir à un consensus. Mais il est impossible de parvenir à un véritable succès tant que l’effusion de sang se poursuit et que les gens ne se sentent pas en sécurité. Nous ne parviendrons pas à quoi que ce soit tant que le terrorisme ne sera pas vaincu en Syrie.  »

Poutine est à la tête d’une coalition qui lutte contre le terrorisme. Nous devrions tous lui être reconnaissants pour cela.

 

Obama, Poutine & le nouvel ordre mondial

 

MIKE WHITNEY vit dans l’État de Washington. Il a contribué à l’ouvrage Sans espoir : Barack Obama et les politiques de l’illusion (AK Press). Il peut être contacté à cette adresse :fergiewhitney@msn.com.

 

Voir la dernière publication de Salah Lamrani (Sayed Hasan) : Clientélisme et enfants-rois : les marchands de soupe de la Mafia laïque française

 

 Mission laïque française : propagande et réalité

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.4/5   (45 votes)




Réagissez à l'article

87 réactions à cet article    


  • leypanou 4 octobre 2015 17:44

    (images un peu dures)
    Bon article dont la lecture peut être complété par celle-ci : qu’est ce qu’ils ont fait vos rebelles modérés durant ces 4 dernières années ?
    Apparemment, 600 rebelles ont déjà plié bagage et risquent de se faufiler en Europe parmi les réfugiés dont des non-réfugiés : çà sent le roussi pour les « révolutionnaires ».

    Il y a une différence entre un an de frappes aériennes et plus de 6000 sorties de la Coalition et les 3 jours et 20 sorties des Russes .

    Cet article drôle peut aussi être lu : que faire des combattants IS faits prisonniers ?


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 octobre 2015 09:03

      Merci à l’auteur pour son texte, mais aussi pour le choix des dessins...


    • zygzornifle zygzornifle 5 octobre 2015 13:56

      @leypanou

       les services secrets Hongrois ont déjà estimés a 4000 le nombres d’hommes de Daesh rentrés en Europe rien que par chez eux alors ailleurs ......


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 5 octobre 2015 23:42

      @leypanouà


      Rebelles modérés... révolutions tranquilles.... je ne crois plus un mot de ce que disent les médias ; même les meilleurs articles peuvent faire réfléchir, et sont intéressants, mais ne peuvent pas nous renseigner, puisqu’ils saute aux yeux que ce sont des variations sur des thèmes de propagande proposés par les parties belligérantes et leurs commanditaires respectifs.

      Il y avait des mécontent en Syrie avant l’intervention des « Coalisés », soit, mais rien pour faire tomber le gouvernement Assas. Pour obtenir la crise actuelle,il a fallu fomenter le chaos en Syrie pour toutes les raisons qu’on peut imaginer et on l’a fait, mais si on ne veut pas se faire enfumer, il faut se concentrer sur les résultats tangibles. Il y en a (3)

      1. Création au Moyen-orient d’un pôle de radicalité sunnite (E.I ) capable de rivaliser militairement et IDEOLOGIQUEMENT avec l’lran Chitte. On aura ainsi pour des générations un Islam divisé et donc neutralisé. Rassurant pour l’Occident

      2. Lancement vers l’Europe d’un exode qui se déroulera par vagues et ne cessera plus, de populations culturellement inassimilables qui créeront au sein de Union Européenne une croissante zizanie qui empêchera sa lente fusion. Une fusion qui aurait pu, à terme, un faire une force capable de rivaliser avec les USA. Rassurant pour les USA

      3. Les USA et le Russie auront testé qu’ils sont certes des rivaux et parfois des adversaires, mais pas des ennemis... Entre Chrétiens on peut s’entendre... Rassurant pour tout le monde.

      PJCA


    • Passante Passante 4 octobre 2015 18:06

      ça devient compliqué tout ça bonne mère,

      j’ai vraiment du mal en ce moment...
      donc si j’ai bien compris, poutine est entré dans l’otan, c’est ça ?
      je me demande ce qu’est devenu michel, ce rat.
      certains soleils finissent en trous noirs,
      barrès a écrit des choses sur le soleil de syrie, et d’autres,
      barrès, le terroriste.

      • Passante Passante 4 octobre 2015 18:17

        trêve de plaisanterie, ce genre d’article pleinement militant en situation de guerre, tout suintant sa haine et sa pensée binaire stricte, ce genre d’article qui ne permet de rien comprendre sinon que les bons & les méchants, franchement c’est pas l’heure, on croirait lire du colin powell : 

        « les terroristes » d’un côté (et grand le sac du monsieur...) 
        puis les saints de l’autre, 
        avec frappes chirurgicales il dit, je te jure c’est CNN version pasdaran, 
        bonjour les fous rires, ils ne se doutèrent pas comment par le credo médiatique ils furent vaincus, comme un sommeil,
        puis se réveillèrent de l’autre côté, ils étaient devenus flics de l’empire, 
        ça te nettoyait les chiottes en deux temps trois mouvements, tu pisses, ils débarquent au garde-à-vous, merci les amis, vous êtes quelques centaines, d’étrangers, avec vos navions, 
        et face à vous il y a les dizaines de millions de syriens, 
        que la caricature les ait soudain réduits à daësh, ne change rien à l’équation de base : 
        le régime baassiste est un héritage stalinien qui a fait son temps, terminus, 
        le reste est feux d’artifice.

        • alinea alinea 4 octobre 2015 20:08

          @Passante
          Moi qui n’y connais rien,j’ai ressenti cela aussi.
          Vous êtes sibyllin, c’est pénible ; vous dîtes quoi : feux d’artifice, point d’alternative ?


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 octobre 2015 21:24

          @Passante
          Si cela ne vous dérange pas, c’est aux Syriens d’en décider.
          Cela s’appelle la liberté des peuples à décider de leur avenir.


        • Passante Passante 4 octobre 2015 22:32

          @Fifi Brind_acier

          comment ça dérangerait, Fifi, lorsque c’est précisément ces millions que tout le monde oublie que je cite ?
          maintenant vous voulez peut-être que je vous détaille par quel miracle un réfugié qui fuit bachar finit par voter pour bachar ? je peux : les chantages, les services de renseignements syriens au liban, les rumeurs, les peurs diffusées, une spécialité, pas d’hier, donc par millions les pauvres, traînés à l’ambassade pour aller bêler oui à polpot local, sinon tu sais, t’as de la famille là-bas, t’es inscrit, même ici on sait où tu habites, l’état libanais c’est notre pute, on tient tout ici aussi, et ton job, il est si fragile, etc.

          alinea, faut pas m’écouter, je ne sais rien de la syrie, que je suis, depuis des décennies, faut laisser place aux jeunes, juste un peu de p’tit lait puis ça fonctionne un jeune, tu lui montres l’étendard il fait le job, c’est si pratique, sauf que les peuples qui ne connaissent pas la critique finissent hors de l’histoire.
          alinea, si la France avait subi un bachar, le jour de son soulèvement entier, ne pensez-vous pas qu’il y aurait eu bien des troupes et des milices françaises radicales chrétiennes ? aucun doute.
          rien d’autre ne s’est passé en syrie, 
          n syrie, la majorité s’appelle nosra, on a adopté le label al-qaëda parce que ça signifie anti-us sans plus, des enfants, puis la greffe irakienne daësh gonflée médiatiquement, sur des riens.
          bref, y ajouter, désolé, que j’ai vraiment nette impression qu’il manque la fiole de colin powell, parce que tout le reste de l’intégrale du mensonge et de la méthodologie, du vocabulaire... tout y est, je me fous de bachar, mais regrettable est la bushisation tardive de poutine

        • Passante Passante 4 octobre 2015 22:38

          Fifi,


          ensuite, si cela ne vous dérange pas, ce qui s’appelle
          « la liberté des peuples à décider de leur avenir »,
          c’est exactement ce qui se déroulait en syrie en 2011,
          dans les milliers de regroupements et manifestations spontanées
          avant que le régime, pardon l’axe, paniqué,
          ne décide d’en venir aux armes, ne voyant plus aucun autre moyen d’arrêter : la liberté.
          on a tiré sur une foule, et en conséquence, il est possible de considérer que 
          toutez chirurgicales qu’elles soient, les frappes de poutine sont la poursuite de cette agression.

          partout c’est comme si le monde tenait désormais pour automatiquement irrecevable toute émergence d’un peuple à partir de la terre et de sa culture propre, même et surtout islamique.
          j’ai vingt millions de sunnites sur la table, et pas mal d’idiots qui m’expliquent que non, en fait faut qu’il se comportent comme des bouddhistes, sinon c’est des terroristes...

        • alinea alinea 4 octobre 2015 23:00

          @Passante
          Donc la liberté que veulent les Syriens, c’est la chariia ?
          Vu de chez moi, celle-ci me paraît pire que Bachar..mais c’est vrai que je ne suis pas syrienne !


        • Passante Passante 4 octobre 2015 23:31

          @alinea


          vous me lisez depuis des lustres, moi aussi,
          si je vous disais que je m’engage dans daësh, vous croirez pas...

          mais, attention, si on me dit : ton seul horizon c’est bachar,
          alors comme y’a plus rien, je suis hors monde, je veux tout casser, tout,
          tout, il devient très facile d’être daësh.
          ça c’est côté caricature.

          maintenant côté charia, faut décontextualiser pour comprendre :
          quelle est la révolution ou révolte armée qui serait venue sans ses composantes
          extrémistes voire lyriques ? ça n’existe pas.
          la charia est bonne aux heures du combat, après, tout redevient possible.

          la situation exacte :
          pour le régime : tous les alaouites, les chiites, les chrétiens, presque.
          un million de sunnites, surtout bourgeoisie alépine, et toute la racaille baassiste ayant profité du régime, est pour bachar.
          en face, 
          il reste 80% du peuple syrien qui aime pas beaucoup la charia, ou s’en fout,
          mais qui veut tout, tout sauf le béchu, c’est tout.
          voilà pourquoi poutine va dans le mur,
          on peut pas tenir 20 millions avec des avions, on sacrifie pas l’avenir d’un peuple à une base militaire, ça a jamais marché ces foutaises.
          une des photos proposées par l’auteur dit tout : l’iranien et le russe.
          à moins que poutine ne soit devenu le technicien de surface de l’angela, allez savoir... 

        • alinea alinea 4 octobre 2015 23:42

          @Passante
          Y a-t-il un endroit où je pourrais en savoir plus ?
          Je me suis fait une idée à partir de tout ce que j’ai lu, ou, entendu, sur la Syrie. Il se peut que j’aie été bernée, mais où ? À parti de quand ?
          Je n’ai aucune confiance en ce que veut et fait l’empire ; c’est un euphémisme. Je n’avais pas compris que la Syrie abritait une majorité de sunnites qui voulaient vivre leur islamisme radical, et, l’imposer aux minorités. Plutôt se débarrasser des minorités.
          J’ai été moulée sur le respect des minorités dans un lieu donné et la liberté pour moi est bien que chacun puisse vivre comme il l’entend. Sauf évidemment dans des lieux ou des périodes tellement troublées où la paix ne revêt pas les atours espérés.Je projette que je préfère les restrictions aux atrocités et j’attribuais à Bachar el Assad les restrictions, et aux islamistes les atrocités.
          À la relecture, je pense que ces deux paragraphes tracent à peu près correctement « ma » vérité.
          Mais si je pouvais m’aventurer davantage... à moins que je ne décroche et me schizophrène en vase clos.


        • alinea alinea 4 octobre 2015 23:51

          @Passante
          Là je comprends, mais l’empire occident là dedans ; tout sauf Bachar ? Même le même sort que la Libye ? Même la servitude aux néo-cons ?
          « Hors monde » ? Dommage ! parce que Bachar, il y avait peut-être des moyens plus paisibles de s’en défaire, non ?
          Les 80% en question, ils mesurent l’horreur de l’ouest ? déjà à l’ouest, c’est pas triste, mais soumis à lui, à l’est, quel enfer !
          Donnez moi à lire l’enfer Bachar ; aucun roman ? je veux dire autre chose que de la propagande quoi !


        • Passante Passante 4 octobre 2015 23:52

          @alinea


          je suis mal placé pour vous répondre, moi je connais le syrien par le syrien lui-même, et y’a de tout, mais côté presse justement c’est pauvre, sinon en arabe, mon conseil c’est de choisir deux extrêmes : un de chaque bord, répartir les medias, puis calculer une médiane, c’est ce que je fais.

          bon, et une preuve ici du travail énorme fait pas les medias occidentaux, c’est votre phrase disant que la syrie abriterait « une majorité de sunnites voulant vivre leur islamisme radical », je ris quand même, même ou surtout parce que c’est vous...
          comment soudain, 20 millions de daëshiens insoupçonnés se révèlent au grand jour ?
          ça tient pas.
          par contre, si vous voulez radicaliser (en n’importe quelle couleur) n’importe qui, ben tirez sur la foule, régulièrement, prenez ensuite les éléments les plus sauvages, filmer, distribuer, condolizzer, lavroviser bien à fond, et c’est fait.

        • Passante Passante 5 octobre 2015 00:01

          @alinea


          là encore, pourquoi aurais-je lu ce que j’ai traversé ?
          prenez l’exemple de n’importe quelle dictature behind rideau de fer avant,
          roumanie bon exemple.

          durant la guerre froide, tout le rideau était froid sauf la pointe sud du rideau qui a flambé pendant 15 ans, cette pointe s’appelait liban ; dès que la pointe sud est éteinte, le rideau tombe : migrants, berlin etc.

          là de nouveau, un reste de lambeau du rideau de fer est tombé, sur des régimes semblables à ex-bulgarie ex-roumanie toute cette crasse, et à nouveau migrants, à nouveau tensions est-ouest...
          voilà pourquoi je refuse de lire en fonction de révolutions arabes et conneries, l’asie n’est pas l’afrique, l’islam n’y changera rien.

          oubliez de regarder l’horreur bachar, vous voulez une photo ?
          pompidou apparaît avec assad, il aurait régné d’une main de fer, 40 ans,
          au début des années 2000, joie ! le p’tit pompidou continue.
          mélenchon ? empalé
          sarco ? dépiauté
          morano ? écoutée
          marine ? réduite en bouillie
          etc. 
          la liste comporte quelques centaines de milliers de noms.

        • alinea alinea 5 octobre 2015 00:05

          @Passante
          Oui, j’ai compris ; pas facile de « penser » et écrire en temps réel. Je ne vais pas condenser ce que j’ai compris, mais j’ai compris ; bien sûr !
          Mais ceci ne m’empêche pas de penser, qu’à un niveau politique internationale, et locale évidemment, le maintient de Assad est la seule garantie d’éviter un chaos à la libyenne ; vu de chez moi, ce qui s’est passé en Libye est l’horreur absolue.
          Et ça ne m’empêche pas de penser que l’occident n’a rien à foutre là, sauf à envenimer, compliquer, corrompre avec tout l’art et l’expérience qu’il possède en la matière.


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 octobre 2015 08:05

          @Passante
          Si vous confondez les révolutions avec les révolutions colorées, on ne peut plus rien pour vous...
          « Comment la CIA prépare les révolutions colorées ».


          Vous pouvez aussi vous renseigner sur la manière dont les USA recrutaient des mercenaires pendant la guerre froide : Gladio et les réseaux Stay Behin, mis à jour par des juges italiens et confirmé par des Chefs d’ Etats.

        • Passante Passante 5 octobre 2015 08:54

          @Fifi Brind_acier

          là où on ne peut rien pour vous c’est, sur ce cas, deux facteurs :


          vous êtes bien renseignée et savez combien la pénétration de la société syrienne par des « agents » ou des ONG était quasi impossible, quand à la déferlante armée externe après, c’est le classique d’une autre histoire
          deux : à poser continuellement l’équation bachar ou daësh, vous qui êtes pour l’autrodétermination des peuples, vous sombrez dans le binaire médiatique en évacuant le peuple syrien, car daesh et bachar additionnés ne représentent même pas 10%.
          pas d’illusions : l’arrivée de poutine avec al-nosra à 40km de ses bases méditerranées est le signe de la fin de bachar, c’est lorsque le hezbollah a atteint ses limites, lorsque l’armée syrienne touche à sa fin que les intérêts russes et iraniens etc.

          alinea essayez ça...


        • leypanou 5 octobre 2015 09:03

          @alinea
          Si cette information peut être utile en ce qui concerne l’évolution du point de vue militaire ainsi que de la lutte contre Daesh par le BAO (terminologie Dedefensa).
          Cela aussi n’est pas mal : cela évolue vite.


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 octobre 2015 09:07

          @Passante
          « Poutine & Al Nostra », vous fumez quoi ? Al Nostra a fait allégeance à Al Qaïda depuis avril 2012, il est classé sur la liste noire des terroristes par le Conseil de sécurité de l’ ONU, depuis mai 2012.


        • Passante Passante 5 octobre 2015 10:06

          @Fifi Brind_acier


          il me semble que vous m’avez peut-être mal compris.
          pour le reste c’est du bon libanais, du nord-est.
          maintenant pour vous expliquer pourquoi je jette l’éponge, 
          je vais vous donner une image-exemple :
          je me trouve dans une situation, en tant que français, 
          où des tas de gens dans le monde télévisé, s’approchent, furax, 
          pour me demander : "Alors toi, t’es duflot ou dupont-aignan ?!!
          j’essaie d’expliquer calmement et sans rire que la France c’est plus compliqué,
          on me taxe de dupontiste avancé.
          bon, alors je m’assieds gentiment,
          c’est un nouveau monde.
           smiley

        • Jelena 5 octobre 2015 11:34

          @Passante Les russes ou al-Nosra, c’est du pareil au même ? Toi qui aimes bien pianoter sur ton clavier, tu est favorable à la charia ? Laisse moi rire.
           
          D’autre part, si 80% des syriens seraient anti-Assad comme tu le prétends, cette guerre n’aurait pas duré pas 3 mois.
           
          Et enfin... La Syrie d’avant guerre c’était l’enfer ? Va vivre en Libye, grâce à l’intervention des « humanistes » de l’Otan, c’est devenu un pays *merveilleux*.


        • Passante Passante 5 octobre 2015 11:55

          @Jelena
          bon d’accord, la charia smiley


        • alinea alinea 5 octobre 2015 13:01

          Merci Passante, je vais me procurer ça.


        • alinea alinea 5 octobre 2015 13:04

          @leypanou
          Merci... je vais prendre du temps pour « retrouver » mon anglais.
          Le vidéo est indisponible pour le moment, je réessaierai plus tard, comme on m’y invite !


        • Jacques_M 5 octobre 2015 15:07

          @Passante
          Vous devriez écouter l’interview de Majed Nehme, un syrien,ancien opposant.



        • Lucide bdpif@laposte.net 5 octobre 2015 20:53

          @Fifi Brind_acier


          « Si cela ne vous dérange pas, c’est aux Syriens d’en décider.
          Cela s’appelle la liberté des peuples à décider de leur avenir. »

          Il aurait fallu le dire à Poutine qui n"a eu de cesse d armer Assad pendant ces 4 ans en vain. Et au moment ou Assad est sur le point de tomber, la Russie interviennent directement pour le protéger.
          Poutine et Assad ne gagneront jamais cette guerre. Il sont déjà massacrés plus de 80 000 civils. Tant qu’il y aura un souffle de vie, l’opposition syrienne se batra contre le régime et contre les djiadistes par le regime. Ces gens là ne se battent plus pour vivre, mais pour le prix de la vie, et pour venger leur familles assacinés par le regime Russo Assadien. l’armée d’assad devait en finir très vite avec l’opposition, 4 ans , plus tard, elle a perdu, les russes arrivent en renfort, mais à moin sd’éliminer toute la population restante, comme ils ont fait en afganistan, causant plus d’un millions de morts civils, tuant pele mele femmes et enfants, ils se casseront les dents sur la resistance syrienne, Hittler, Assad, Poutine, Staline, Franco, mussolini se sont tous cassés les dents face à la resistance. En syrie ce sera pareil. Resistance antifachiste et amitiés pour la resistance Syrienne qui se bat contre POutine et Assad. 


        • Osis Oxi gene. 11 octobre 2015 13:12

          @bdpif@laposte.net

          Vous devriez pensez à vous informer ailleurs que sur TF1 , paris match, ou nous trois...
          Ensuite un rien de réflexion vous évitera de proférer des énormités...


        • Doume65 4 octobre 2015 18:18

          « Elle transformera également en viande hachée tout destinataire de ces bombardements. »

          On est ici dans la déification de Poutine.
          Il faudrait savoir raison garder.


          • leypanou 5 octobre 2015 08:23

            @Doume65
            Personne n’a dit que Poutine est un saint (sauf peut-être ses partisans zélés). Par contre, Poutine n’a jamais voulu à ma connaissance exporter la « sagesse » russe ou la démocratie, quitte à coups de canon, partout dans le monde.


          • Doume65 5 octobre 2015 13:04

            @Fifi Brind_acier

            J’ai déjà vu, merci. Mais présenter Poutine comme plus fort que Chuck Norris tel qu’il est décrit dans les blagues les plus exagérées, il y a un pas qu’il ne faudrait pas franchir. Entre la Pouninophobie ordinaire et la Poutino-béatutude, je pense qu’une voie raisonnable peut trouver sa place. C’est pas parce que les Zuniens (du moins es dirigeants) sont pourris et en plus nuls qu’on se doit d’idolâtrer Poutine.


          • jalin 4 octobre 2015 18:22

            Poutine tout seul n’a aucune chance d’éradiquer l’EI, même les US, GB et France... se sont cassés les dents en Afghanistan et en Irak.

            Vlad va s’enliser lamentablement comme l’URSS en Afghanistan :

            http://aboudjaffar.blog.lemonde.fr/2015/10/04/vlad-lempaleur/

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès