Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Guerre et fantasmes : Tentative d’équation…

Guerre et fantasmes : Tentative d’équation…

Cela fait des années déjà que la chansonnette d’une guerre contre l’Iran fait son chemin dans bien des chaumières. Le schéma de base est en gros le suivant : Oui petit, on a bien des problèmes, mais tu sais… y’a un loup dans le jardin !

Ce que l’on appelle « loup » est une sorte d’axe en cours de constitution, qui pourrait facilement relier le Pacifique à la Méditerranée, c’est-à-dire inaugurer le Shangaï-Beyrouth, un transsibérien d’un genre nouveau : Le Hezbollah règne sur le gouvernement libanais, Bachar le pro-Téhéran tient encore la route tant bien que mal, et l’Irak sans les ricains ne pourra pas grand-chose contre l’influence de son voisin chiite qui se fait de plus en plus ouvertement.

On chantonne donc à tue-tête que l’Etat Hébreu, avec ou sans l’aide US (et, si accessoirement, l’appui occidental) pourrait initier des frappes contre l’Iran. On finit par se dire qu’il faut reposer clairement les données de l’équation, pour savoir au juste ce qu’il en est, et venir à bout de ce qui se présente là comme un canular qui n’en finit plus….

D’abord, il est clair, que la question de l’arme atomique est un vieil épouvantail qui ne tient pas la route : Un bon commentateur de ce site a déjà bien démontré à quel point techniquement et militairement c’est totalement obsolète (on m’excusera de ne pas retrouver ce commentaire, le moteur de recherche local ayant ses limites) ; il faut encore savoir que même si l’Iran cherche à se doter de cette arme, que pourrait une seule bombe contre les centaines à recevoir en réponse ? Rien. Et même en cas de stupide démarche suicidaire de destruction atomique de l’Etat d’Israël, les sous-marins ou les copains ne manqueraient pas de donner immédiatement une réponse cinglante - et plutôt définitive.

Ensuite (et surtout), il faut juste se déshabiller un instant de la propagande et se poser une toute petite question : Il y a eu « révolution française » et tous les théoriciens de l’affaire (jusqu’à l’obscur Saint-Just) sont traduits dans bien des langues européennes ; puis il y a eu « révolution russe » et Marx, Lénine, jusqu’à Bakounine et Trotski sont dans toutes les librairies ; idem pour Cuba, Maspero offrait déjà une très valable traduction des écrits militaires du Che et bien d’autres textes. Mais attendez… Pourquoi Khomeiny n’a jamais été traduit ? Sinon de la manière la plus partielle, partiale et caricaturale ? Voilà la plus grande erreur de l’Occident : S’ils avaient assumé de traduire Khomeiny, l’Iran actuel serait déjà un souvenir, la bataille idéologique aurait été gagnée.

Cette traduction aurait d’abord, au passage, permis de comprendre que l’attaque amplifiée des populations civiles est exclue par les principes mêmes de la révolution iranienne, mais surtout elle aurait permis de découvrir que ce que la pensée occidentale considère comme son dernier grand pas de taille, advenu au XXe siècle, et qui s’intitule « Heidegger », existait déjà en Iran au tout début du XIXe avec un certain Mollah Sadra Shirazî – Un siècle et demi d’avance… qui ont permis aux iraniens de pousser leur théologie jusqu’au quasi-statut de « science exacte » ; on pourrait dire que c’est inimaginable, presque incongru, mais comment voulez-vous qu’en cette absence des textes fondateurs l’on puisse en juger sérieusement ?

Bref donc, l’arme atomique ne les intéresse pas, par contre assurer une alimentation énergétique digne du 21ème est devenu leur cheval de bataille.

Mais une guerre ce n’est sûrement pas que l’atome… Revenons donc vers cet axe évoqué plus haut : Israël se doute bien qu’en cas d’attaque sur l’Iran, si Bachar est plus ou moins coincé pour l’heure, le Hezbollah par contre a plutôt les coudées franches, et il est pile à quelques mètres de la Galilée…

Avant d’envisager en quoi consisterait au juste la réaction hezbiste en cas d’agression, revenons vers un bilan rapide de la dernière confrontation entre Tsibi et les copains d’un côté, et Hassan Nasrallah de l’autre, et voyons donc ce que le fiasco de 2006 nous a enseigné :

1/ Israël dispose d’une puissance de feu inouïe : Aviation (certes plus vraiment à la page, mais très suffisante), Marine plutôt coriace (pas la nôtre…) ; Artillerie de qualité ; Blindés en grand nombre… Et le Hezbollah n’a rien de tout cela, si ce n’est quelques canons, et surtout ses dizaines de milliers de missiles. Mais ce ne sont pas, on le verra, ces quelques missiles qui ont assuré une véritable résistance.

2/ Israël (merci de ne pas huer) ne dispose plus de soldats - c’est un secret de polichinelle : à part quelques troupes d’élite, le reste est désormais risible. On a bien vu, dans les images de 2006, ces petits soldats accompagnés au front par leurs mamans, avec leurs brosses à dents... Je vous passe les fous rires des gens du Hezb sur ces images. L’équation est simple : Une armée ne vaut que ce que valent ses soldats, et la grande différence entre un soldat de Tsahal et un soldat du Hezb, c’est que si le premier veut d’abord essayer de ne pas mourir, le second cherche surtout à « bien mourir ». De plus, au vu de ces différences en matériel, les entraînements sont différents : Alors que Tsahal cherche encore classiquement à fabriquer des mini-rambos-modèle-eighties, l’entraînement hezbiste en est l’envers exact : pas de muscles, mais souplesse, grande résistance, et dissimulation surtout.

3/ Avant même la fin des accrochages en Août 2006, le quotidien Ma’ariv avait titré : « we lost the war » - Pourquoi et comment ? D’abord il faut savoir que Nasrallah a lui-même volontairement initié cette guerre par un enlèvement de soldats, coincé qu’il était par la situation post-attentats de Beyrouth et la résolution 1559 qui exigeait son désarmement, ensuite il faut constater que dès le tout début, la réaction israélienne (qui d’habitude est tranquille et confiante) s’est alors déroulée de manière plutôt hystérique : Bombes de 23 tommes sur la banlieue sud de Beyrouth, rasages systématique de quartiers chiites entiers, etc. – Le seul ennui, c’est qu’ils étaient vides ces quartiers, tous les habitants de la banlieue sud de Beyrouth s’étant réfugiés entre la vallée de la Bekaa, à l’Est du pays, et les montagnes chrétiennes, pour ceux qui avaient des copains. Ensuite, il faut relever qu’à part bombarder pendant des jours, les troupes au sol ne suivaient pas… Grande frousse justifiée : Au moment où, finalement, ils décident d’engager les combats au sol, au niveau infanterie c’est un fiasco inénarrable et, lorsqu’ils décident enfin d’engager plus fortement leurs merkavas, ils découvrent que les hezbistes disposent de roquettes dernier cri qui font un ravage (le mot est léger).

4/ Israël perd deux fois la guerre médiatique : D’abord malgré écroulement de l’immeuble des locaux de la télé Al-Manar, ces satanés barbus continuent d’émettre allègrement tout au long du conflit ! Ensuite et surtout : Avant, pendant et après la guerre, à tous les sondages demandant à la population israélienne « A quel dirigeant politique faites-vous le plus confiance ? Qui estimez-vous, lorsqu’il vous dit quelque chose, qu’il n’est pas en train de vous mentir ? », la réponse quasi-unanime était… Hassan Nasrallah – on est mal.

5/ L’un des jeux préférés de Nasrallah dans ses discours, c’est le coup des surprises : D’abord pendant la guerre, la surprise de dire « on va envoyer des missiles au-delà de Haïfa », puis il invente l’expression « attention à l’au-delà de l’au-delà de Haïfa », autrement dit : Gens de Tel-Aviv, préparez vos abris. L’équation à l’époque était : Si vous frappez la capitale on frappera la capitale… Depuis, ce schéma a évolué : Désormais Nasrallah précise qu’il se fout de Beyrouth, et que le bombardement de Tel Aviv répondrait au seul bombardement de la Banlieue-de-Beyrouth, ensuite il ajoute que ses capacités en missiles s’étant nettement améliorées, l’équation devient : Toute frappe d’aéroport, d’installation portuaire, d’usine électrique, ou autre, trouvera son immédiat et exact équivalent, sur l’heure, autrement dit : C’est tout l’état hébreu qui est à ma portée, et je peux terroriser le Néguev même à partir de l’extrême Nord du Liban.

6/ Or l’aviation comme la marine israélienne n’ont pas réussi à venir à bout de ces rampes de lancement en 2006 ; seule une opération au sol, et qui consisterait à traverser les 200km du Sud au Nord du Liban pourrait en venir à bout. Or c’est exactement ce qu’attendent et souhaitent (en prière) les hezbistes : Venez sur le vrai ring les enfants, on n’attend que ça !…

7/ A part concocter des coups médiatiques assez drôles, comme cette nuit de fin juillet 06 où Nasrallah apparaît en direct à la télé et appelle tous les Beyrouthins à sortir sur leurs terrasses et balcons pour regarder du côté de la mer et voir à la seconde même (!) un missile toucher de plein fouet un navire israélien, à part cela donc (et en surplus des drones déjà partie de son arsenal mais pas tellement utiles), Nasrallah vient dernièrement de déclarer qu’il dispose désormais d’une toute nouvelle surprise qui attendrait Tsahal en cas d’agression… De quoi s’agit-il ? Il n’est pas difficile de deviner que la seule chose qui lui manque ce ne sont pas des chars, ça ne l’intéresse pas (trop lourd, trop fragile et exposé), non : C’est tout bonnement la couverture anti-aérienne nécessaire. Voilà donc un Tsahal à envisager désormais sans son aviation, c’est-à-dire ? Un zéro pointé, à gauche…

8/ Tout cela l’état major israélien le sait, ça n’empêche pas monsieur muscle de faire son show… que pourrait-il faire d’autre ? Mais il reste encore un dernier point, le plus inquiétant pour les hébreux, c’est que dernièrement aussi, Nasrallah a précisé que non seulement donc il avait des surprises, mais qu’en cas d’agression, cette fois les choses ne se passeraient plus comme avant ; conscient d’une supériorité possible au sol, il menace : Sur ce coup, sachez que nous entamerons au sol une Opération de Libération de la Galilée (dans un premier temps), et que tous vos avions n’y pourront rien, puisque nous agissons (vous le savez) par centaines de groupuscules sur le terrain, et que surtout, depuis des années, nos troupes sont surtout entraînées en vue de cet objectif.

Au terme de ce parcours, il semble clair que disposant encore de sérieuses capacités défensives non négligeables, Israël est, depuis 2006, essentiellement une chose qui fait du bruit. Cela permet que les malheurs du « sperme athénien » soit moins audibles et que les pertes de triple A deviennent moins visibles, sans plus.

Dormons tranquilles, le spectacle, bien qu’usé jusqu’à la corde, ne manquera pas de se poursuivre, mais il est clair que le temps héroïque indéniable des sublimes combattants du grand Autel Israël est révolu. Restent les chatouillis médiatiques, il suffit de zapper, n’importe quel télé-réalité est plus proche du réel…

Documents joints à cet article

Guerre et fantasmes : Tentative d'équation…

Moyenne des avis sur cet article :  3.13/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • chapoutier 13 mars 2012 12:00

    désolé d’être brutal, mais vous avez oublié l’essentiel dans cette partie d’échec  : le principal joueur : les USA


    • justice99 justice88 13 mars 2012 16:18

      Au vue de la situation américaine au Moyen-Orient ( Afghanistan, Irak, Pakistan ), du printemps arabe et de l’image des USA de plus en plus désastreuse dans la région ( incinération de Coran, soldats américains urinant sur des Afghans, folie meurtrière de soldat américain), je pense que les USA essaieront de rester plus ou moins à l’écart et sur le long terme de se concentrer ( comme le souhaitent les hauts fonctionnaires américains ) sur la région Pacifique.


    • Susanoo ! Susanoo 13 mars 2012 22:04

      Vous trouvez que le Hezbollah a gagné la guerre de 2006 ??
      Allez.
      Ils ont tiré des roquettes dans tous les sens tout en restant planqué puis ils ont dis « On a gagné ».
      Allez quoi.

      Le Liban a été rasé, Tsahal a pris position en territoire Libanais.
      Et surtout le Hezbollah a montré toutes ses stratégies et on a pu tout observer grâce à nos divers moyens d’observations.
      Si ça c’est gagné une guerre...

      Comme en Irak où on a pu observer la stratégie des Pasdarans pendant des années.
      Leurs stratégies ne va pas évoluer des masses alors qu’il est clair que la notre évolue sans cesse.
      Ca me semble évident que c’est l’occident qui a l’avantage. On a toujours plusieurs coups d’avance sur eux.
      Et pas seulement que sur eux.

      Quand ils l’auront compris, ça sera Game Over pour eux.
      C’est déjà Game Over en faite.


    • Susanoo ! Susanoo 13 mars 2012 22:11

      Puis notre stratégie n’a jamais été conçu pour une victoire rapide, c’est impossible.
      C’est une guerre de très longue durée, ça a été décidé comme ça dès le départ.
      Ce n’est que le début et on va rester dans le coin 1000ans.


    • volt volt 13 mars 2012 23:40

      Je m’en tiens aux faits :
      - en 1982, plus de cent kilomètres en moins d’une semaine ;
      - en 2006, moins de dix kilomètres en un mois et demi...
      c’est tout.

      Mais si vous tenez absolument à « rester dans le coin » comme vous dites, à observer,
      et pendant 1000 ans,
      alors je vous y souhaite bien du bonheur,
      dans le coin...

      Et de la patience surtout.

      (Vous y trouverez amplement le temps de relire la Torah,
      histoire de redécouvrir que la « Terre Promise »...
      c’était certainement plus qu’un coin smiley )


    • volt volt 13 mars 2012 12:08

      Non, puisque je ne considère pas l’Etat Hébreu à envisager autrement que comme partie « exposée » des USA, et je ne pense pas que le Hezbollah, en cas d’attaque golfée contre l’Iran, resterait les bras croisés face à ce 51ème Etat, si proche et vulnérable - malgré les tentatives, semble-t-il encore infructueuses, de constitution d’une couverture anti-missiles fiable.

      Une chose est presque sûre : Dès le déclenchement éventuel des hostilités, le hezbollah oubliera vite l’Etat Libanais et ses faiblesses, pour retrouver rapidement son statut de bras armé iranien aux avant-postes...


      • volt volt 13 mars 2012 13:23

        Certes il y a des dizaines de bases US disséminées dans la région, mais pourquoi j’évoque ces histoires de (non-)traduction ?...

        A observer les Iraniens de loin comme font les Occidentaux, on a l’impression que ce sont des gens sensés, calculateurs, réfléchis, manœuvriers, etc., de vrais joueurs d’échecs à l’aveugle. Mais à force de se représenter leur « barbu premier » toujours avec kalachnikov sur l’affiche, on oublie qu’il a pondu une cinquantaine d’ouvrages, et qu’une fois rentré au bled au début des années 80, il a fallu bien des mollahs pour le faire taire, et mettre rapidement un terme à son commentaire improvisé du Coran à la télé...

        Parmi ces ouvrages : une bonne majorité d’œuvres pédagogiques sans intérêt, mais surtout quelques autres qui constituent un noyau dur de la doctrine. Ainsi sa « République Islamique » vaut le détour, côté argumentaire ; mais surtout ce qu’on appelle le « misbâh », une œuvre théologique de pointe, cent pages dont même un Ibn Arabi prendrait de l’ombre... Ces quelques opuscules constituent désormais le véritable ciment de la société iranienne - que la révolution tombe ou pas...

        L’Occident ne se doute pas un instant de leur vision du monde, une véritable weltanschauung où il ne fait pour eux aucun doute que la Révolution de l’Imam Husseïn, petit-fils du Prophète, a vocation... Universelle, c’est cela qu’ils fêtent à Achoura : Une décision de combattre même lorsque l’on est qu’une centaine de soldats face à des dizaines de milliers, avec surtout la Joie du Sacrifice à venir. Ce fond(s) quasi-psychotique est vraiment prégnant, et l’Ouest ne mesure aucunement son ampleur... Car attention : Selon eux, ils ne se battent pas « pour le chiisme », mais pour « tous les opprimés du monde ».
        Libre à eux, et bonne chance surtout...

        Pour l’instant, les Iraniens ne touchent pas aux USA autrement qu’au niveau du seul discours ; Ils se contentent de se battre avec l’Etat hébreu, dont l’agression est claire - Mais il suffit que les Américains s’engagent directement, pour que le mode d’intervention Iranien change radicalement, et cela est sans doute préparé de longue date... Ce sont là des facteurs à ne pas négliger.


        • volt volt 13 mars 2012 14:08

          Dan Halots fut indiscutablement une catastrophe inégalée pour Israël, et l’on suppose que depuis, Ashkenazi oblige, ils ont dû refondre les choses de fond en comble, mais Gaza 2008 a-t-il apporté du nouveau ?


        • volt volt 13 mars 2012 15:22

          Je suppose que lorsque vous parlez de « frappes ciblées » vous n’avez pas le culot d’évoquer les arrosages phosphorescents de 2008... Pour le reste, je ne dispose hélas pas des infos nécessaires pour pouvoir vous répondre.


        • justice99 justice88 13 mars 2012 16:26

          1° l’arrogance d’une armée souffrant d’un complexe de supériorité mais en fait mal préparée


          C’est sur que les histoires de peuple élu et de peuple parmi les peuples c’est sur le papier que ça fait rêver les soldats de tsahal, mais sur le terrain c’est autre chose.

          3° la gestion de la crise par l’échelon politique fut désastreuse. 


          Le likoud étant toujours au commande, il ne faudra pas s’attendre a des miracles lors du prochain conflit ( s’il y a conflit ).



        • volt volt 13 mars 2012 16:31

          Sans oublier que la grande majorité des guerres d’Israël furent menées par les Travaillistes...


        • jaja jaja 13 mars 2012 16:11
          Communiqué du NPA. Massacre à Gaza : renforcer la solidarité avec la résistance palestinienne.

          mardi 13 mars 2012

          Le gouvernement israélien commet une fois de plus un massacre à Gaza . Plus de 20 Palestiniens, dont 3 enfants, ont été tués ces 3 derniers jours, de nombreux autres blessés.

          Cette opération fait suite à l’assassinat « ciblé » du responsable des Comités de Résistance Populaire, Zuhair Al Qassi. Israël utilise depuis la réaction palestinienne pour tenter de justifier ces massacres.

          Ces bombardements interviennent alors que la situation économique ne cesse de se dégrader à Gaza en raison du siège qui perdure depuis 5 ans : l’’électricité se fait rare le fuel nécessaire au fonctionnement des groupes électrogènes, y compris dans les hopitaux arrive au compte goute.

          Pour que cesse cette impunité, le NPA s’engage à soutenir la résistance palestinienne, à renforcer la campagne Boycott Désinvestissement Sanctions et à manifester partout en France pour exiger l’arrêt immédiat des bombardements.

          Le 13 mars 2012.


        • justice99 justice88 13 mars 2012 16:07

          Merci pour cet article détaillé volt, d’un point de vue politique, ce qui est dommage est que le hezbollah ne joue pas le jeux de la démocratie, il ne respect malheureusement pas les lois étatique du Liban, c’est plus ou moins la loi du plus fort qui l’emporte sur la loi du plus faible.


          Pensez-vous qu’un apaisement politique est possible ? Une intégration de l’armée du hezbollah au sein d’une défense nationale libanaise ? Malheuresement l’un va avec l’autre, la guerre de 2006 était une guerre israel/Hezbollah et non israelo-Libanaise.

          Merci d’avance.

          • volt volt 13 mars 2012 16:21

            oui et non, Justice88...
            Oui, pour le fait que l’on doit reconnaître que le Hezbollah joue le jeu politique libanais interne assez correctement, à l’exception de la bévue patente de 2007.
            Non, pas d’illusions... Jamais une intégration du Hezbollah avec l’Armée Libanaise ne sera possible, pour la simple raison que se retrouvant sous commandement de la politique libanaise tellement tributaire, depuis le XIXe, du jeu des ambassadeurs, il perdrait toute liberté de mouvement, et par conséquent toute raison d’être.
            L’histoire nous apprend cette étrangeté que le Liban a toujours vécu avec une sorte d’« enfant sauvage » internalisé tant bien que mal, dans les seventies ce fut l’OLP, maintenant c’est le Hezbollah, on verra la suite...


          • Montagnais Montagnais 13 mars 2012 16:21
            Bonjour Bardamu,

            « On chantonne donc à tue-tête... » qu’est écrit.

            C’est plutôt l’Intéressé lui-même qui chantonne directement..

            Netanyahu : Iran already has ten Fordows. « We can’t wait much longer » to stop Iran acquiring a nuclear tool of terror.

            C’est pas l’envie qui manque.

            • volt volt 13 mars 2012 16:27

              Je ne suis pas certain que le seul domaine de la « démangeaison » soit de bon conseil en la matière.


            • Al West 13 mars 2012 23:41

              A Montagnais :

              Bibi est quasiment le seul à vouloir y aller, du moins pour l’instant. Les USA ne le suivront pas, il a dû dégager plusieurs membres de son équipe parce qu’ils refusaient de le soutenir et les anciens du Mossad lui disent de se calmer. D’ailleurs les Israéliens sont en majorité opposés à la guerre. Il a juste une très grande gueule et on entend que lui mais pour l’instant sa folie est contenue (ouf !). Reste à savoir combien de temps ça va durer...

              Désolé pour les affirmations sans références, tout est sur Haaretz essentiellement.


            • justice99 justice88 14 mars 2012 09:59

              Parole de colon juif athé !


            • Al West 14 mars 2012 15:24

              A Al Manar :

              Le monde ne se résume pas non plus à les grands méchants ensemble unis contre les peuples. Il y a des intérêts régionaux, familiaux, etc. C’est comme quand je lis qu’Ahmadinejad serait de mèche avec les USA pour anéantir sa population, ça a tendance à me faire rire. Khadafi au moins, on sait maintenant qu’il était pas dans le coup !


            • SamAgora95 SamAgora95 14 mars 2012 09:18
              Je ne vois pas ce que les soldats Israéliens viennent faire dans cette histoire !

              Israël mène une guerre de lâches grâce à ses drones développés avec l’argent détourné des peuples occidentaux (Américains et Européens).



              • volt volt 14 mars 2012 09:28

                Non les drones c’est plutôt US côté Pakistan et banlieues, et sur ce point précisément Israël est en train de revoir sa leçon : car le Hezbollah a réussi il n’y a pas si longtemps à décoder ce que filmaient les drones israéliens au-dessus du Liban, dressé des embuscades en conséquence, et fait bien des victimes (cf. la conférence de Nasrallah d’il y a moins d’un an destinée au « Tribunal Spécial sur le Liban », avec les images prises par ces drones à l’appui).


              • volt volt 14 mars 2012 10:47

                J’aime bien « ambulances suréquipées » smiley
                Vous avez de la chance que nul ici ne sache au juste de quoi il s’agit concernant « Al Syassa »...


              • volt volt 14 mars 2012 10:51

                Personne non plus pour se douter que les gens qui écrivent dans « Al Syassa » se promènent dans leur capitale sur un grand boulevard qui porte le doux nom de « George W. Bush Avenue »... smiley


              • SamAgora95 SamAgora95 14 mars 2012 10:56

                @Al Manar 


                Vous êtes entrain de me dire que la fin justifie les moyens, dois-je comprendre que vous soutenez le terrorisme ?

              • justice99 justice88 14 mars 2012 14:27

                Vous débitez un volume de connerie vraiment impressionnant par message.

                Comme si les colons ashkénazes et séfarades sont d’innocent petit anges.

                Vous citez des médias usraélien, mais je peux aussi vous donner la version d’Al Manar ou d’un média Iranien, qui croire ?

                En parlant des victimes civiles, n’oubliez pas que vos amis colons utilises du phosphore blanc à tout va, des bombes à base d’uranium appauvri ( Cf. les photos de corps d’enfants en fumée http://www.uruknet.info/?p=24922 ).

                Donc lorsque botul nous parle de l’armée la plus humaine du monde, cela n’engage que lui, cad un lévite dont les parents ont fait fortune grâce a la vente de bois Africain.


              • justice99 justice88 14 mars 2012 17:18
                Le Hamas utilise aussi des obus de mortier contenant du phosphore blanc contre les population civils israéliennes. 

                Vous avez des sources concernant le phosphore blanc dans les obus ? 
                Pas jSSnews ni de journaux sioniste svp, sinon c’est inutile, autant cité le talmud.

                Donc si israel est pas le seule, c’est pas grave, ils peuvent tuer femmes et enfants avec de l’uranium apauvri et du phosphore blanc.

              • justice99 justice88 19 mars 2012 14:25

                Voici un article paru ce jour qui confirme vos hypothèses sur les surprises du Hezbollah :




                Je me demande comment israel va pouvoir faire face à cette armée, car sur terre le combat est perdu d’avance ( Cf la guerre de 2006 ), et dans l’air ça sent le moisi.

                Les usraélien ont commis une erreur en refusant d’armer l’armée régulière Libanaise par peur que ces armes se retournent vers les israéliens. Ils payent le prix de leur politique sioniste.

                La donne est en train de changer, ce qui est assez marrant, c’est que depuis bientôt plus d’un an, les excursions aériennes israélienne se sont stoppées net au dessus du Liban, plus rien, nadda, comme si les israéliens commencent à respecter le pouvoir militaire des Libanais.
                Ils agressent beaucoup mois qu’avant.

                Pensez vous que la chute du régime syrien changera la donne ?
                Comment les frères musulmans se comporteront face au hezbollah ? L’ennemie de mon ennemi est mon ami ?
                Je ne crois pas l’actuelle position de l’opposition syrienne, il suffit de se rappeler les discours farfelue de l’opposition Tunisienne ou Libyenne avant la chute de leurs acien régimes respectifs.

                Merci d’avance.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

volt

volt
Voir ses articles







Palmarès