Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Guerre globale, chaos et imbroglio au Moyen Orient

Guerre globale, chaos et imbroglio au Moyen Orient

Le concept de guerre mondiale ne convient pas pour définir ce qui se passe actuellement au Moyen Orient et que la plupart des gens doués de bon sens considèrent comme inquiétant. La guerre mondiale a eu lieu deux fois, en 1914 et en 1939. Ensuite ce fut le temps de la guerre froide. Deux blocs stables administrant la paix au sein de leur territoire tout en intervenant dans des zones périphériques pour conduire des guerres locales. Les deux plus intenses et célèbres étant celles du Viet-Nam dans la décennie 1960 et de l’Afghanistan au début des années 80. Deux décennies plus tard, une guerre indéfinissable, floue, non localisée, est apparue avec le fait géopolitique de ce qu’on peine à nommer. Islamisme, fachislamisme, islamisme radical, expansionnisme islamique, islam régressif ? Bref, on ne sait pas nommer ce phénomène mais on sait nommer ceux qui y participent ; combattants, djihadistes, terroristes, kamikazes… A l’ère de la globalisation, il n’y a pas que les entreprises qui délocalisent. La guerre aussi est délocalisée pour devenir globale.

Observons la configuration sur le terrain en 2015. Personne ne comprend vraiment ce qui se passe, qui est allié avec qui, quels sont les stratégies et les enjeux, où sont les activistes, les chefs, les financiers. Bien évidemment, nous avons tous une petite idée mais cela ne résout pas la question première de la compréhension du phénomène historique qui se déroule à quelque milliers de kilomètres de nos frontières. A l’époque de la guerre froide, les experts en relations internationales parlaient de billard à trois bandes pour qualifier des stratégies pas toujours nettes. En 2015, le billard à trois bandes est bien trop simple pour qualifier la situation actuelle qui relève de l’imbroglio total. Alors l’opinion devient inquiète car elle ne comprend pas où mène ce round historique. Mais ne pas comprendre, c’est aussi laisser la place à une sorte d’indifférence laissant espérer que ça va bien se terminer un jour. Cette attitude n’est pas forcément bénéfique. En 1933 ou alors 1936, les gens voyaient bien qu’il se tramait des choses mais l’attentisme était de mise alors les gens se disaient que ça pouvait mal se passer mais sans anticiper la colossale déflagration, les tragédies des peuples et les dizaines de millions de victimes.

Est-on sûr de ne rien comprendre ? En vérité, certains aspects importants sont accessibles. En creusant cette étrange affaire qui on l’espère ne sera pas une étrange défaite, on comprend que la situation est plus inquiétante qu’il n’y paraît parce que les acteurs ne jouent pas un jeu cohérent permettant une solution acceptables mais semblent jouer la partie qui les arrange quitte à laisser pourrir la situation et permettre au totalitarisme islamiste de s’étendre.

Dans cette guerre globale, un ennemi évident saute aux yeux des médias car il est aussi désigné par les dirigeants occidentaux, Poutine inclus. C’est l’Etat islamique, Daesh pour nous français. Conformément à la doctrine de Carl Schmitt qui prévaut dans ce genre de configuration, il faut pour chaque nation définir qui est ami et qui est ennemi. Et c’est là que ça se complique. Avec un noyau central, le kernel du conflit, qui n’est autre que la Syrie légale avec ce qui reste d’Etat et de territoire, sa capitale Damas et son chef, Bachar al Assad. Et c’est le premier point qu’il faut régler. On mesure l’incohérence de la situation en notant que la Turquie est dans l’Otan et donc, devrait être contre Daesh en principe mais elle combat les Kurdes qui sont les premiers combattants sur le front de Daesh. La Turquie veut aussi la tête d’Assad mais la Syrie est le point de départ d’un front appuyé par les Russes qui pilonnent un peu partout, y compris le front al-Nosra. Or, ce pilonnage ne plaît pas aux Américains. Pourtant, les activistes d’al-Nosra se réclament d’al-Qaïda, organisation censée être le commanditaire des attentats du 11 septembre.

L’incohérence s’accroît si l’on complète la scène du conflit avec les monarchies du Golfe et notamment l’Arabie Saoudite, puis son ennemi de date récente, la Perse, sans oublier le conflit au Yémen et dans un contexte tout autre, une possibilité de voir surgir des combattants alliés à Daesh dans le Caucase pour « taquiner » les Russes. Erdogan n’est pas très clair avec un régime autocrate qui défend son jeu « démoniaque » bien plus que les intérêts planétaires. Pendant ce temps, notre Garcimore de la diplomatie à l’Elysée ne sait plus quel discours employer et se concentre sur quelques histoires de gaz carbonique alors que se joue le destin tragique de millions d’âmes au Moyen Orient. J’ai oublié dans ce tableau la position d’Israël, pays qui n’agit qu’en fonction de son propre intérêt, se croyant dans son bon droit face au droit international. Quant à l’Etat islamique, on peut mesurer sa capacité de développement en remarquant qu’il contrôle des zones pétrolifères et que son bizness de l’or noir pèse autant que celui du Venezuela ou du Nigeria. C’est un point inquiétant mais tout dépend du cadrage de la situation.

Si les occidentaux libres veulent en finir avec ce totalitarisme islamique, il faut qu’ils jouent collectif, en incluant la Russie et l’Iran, en laissant de côté leurs obsessions contre Assad, en se souvenant que Churchill et Roosevelt s’étaient alliés contre Staline. Il faut aussi de bons stratèges militaires, pas comme les généraux français de l’étrange défaite en 40. Des médias honnêtes sont aussi nécessaires afin que l’opinion publique puisse inciter les dirigeants à aller dans le bon sens. Ou appuyer des dirigeants plaidant pour une alternative. Des gens sérieux évidemment, pas les clowns que sont Mélenchon, Dupont-Aignant ou Mme Le Pen.

Une analyse philosophique n’est pas de trop. Mais le problème de l’Histoire c’est comme la voyance, le plus difficile à voir, c’est l’avenir et même le présent. Alors je conjecture une cohérence historique en sachant que je n’ai pas tous les éléments et que la marchandise et l’égoïsme des masses est un moteur puissant, autant sinon plus que le religieux qu’il faut bien situer dans l’ordre des ressorts socio-historiques. L’Islam arabe a quitté l’Histoire médiévale vers le 14ème siècle, laissant la place à un autre Islam, celui des Ottomans. L’Europe est entrée dans l’Histoire à peu près au même moment, mais c’est une Histoire moderne puis contemporaine puis plus rien car l’Europe est sortie de l’Histoire en 1945 et se trouve désemparée depuis la chute des Soviétiques en 1992. Fukuyama annonçait la fin de l’Histoire, Huntington, le choc des civilisations. C’est un autre scénario qui se dessine avec le retour d’un certain Islam dans l’Histoire, amorcé on ne sait quand pendant le 20ème siècle mais maintenant avéré et actualisé dans cette guerre globale.

Avec un acteur majeur mais assez opaque, l’Arabie Saoudite. Mais aussi la Turquie. Allez savoir ce qui se passe dans la tête d’Erdogan. Se prendrait-il pour Soliman le magnifique ? Après tout, le ridicule ne tue pas. Sarkozy s’est bien pris pour Napoléon. Mais au fait, savez-vous ce qu’est réellement l’Arabie Saoudite ? Si vous le saviez, vous seriez sans doute choqué par les contrats récents passés avec la France.

Tout cet ensemble est vraiment un imbroglio inquiétant. C’était plus simple en 1942. Il y avait les Alliés et l’Axe. En 2015, il y a Daesch, les wahhabites, les salafistes, l’islam modéré, l’islam radical, l’islam chi’îte, l’islam sunnite, l’islam perse, l’islam alaouite, l’opposition modérée en Syrie, l’opposition moins modérée, l’opposition radicale, l’armée syrienne libre, le Qatar, le Yémen, les Kurdes, la Turquie, le pétrole, les migrants, les Russes, l’Iran, la France, la GB, les Etats-Unis, M’dame Merkel, l’Ukraine, l’Europe et François Hollande…il ne manque plus que l’avis éclairé de BHL, quel merdier !

Mais en gros, disons que l’Europe voulait en finir avec l’Histoire et d’ailleurs se croyait sortie de l’Histoire qui au bout du compte n’a été qu’un long calvaire pour les nations européennes, mais au moment où l’Europe ne veut plus de l’Histoire et souhaite en sortir définitivement, un certain Islam veut revenir dans l’Histoire et ça, eh bien ça emmerde sacrément l’Europe ! Un peu moins les Etats-Unis qui se veulent une nation historique et ont des prétentions à faire de l’Histoire, surtout loin de chez eux, sans en subir les conséquences les plus tragiques. Quant à Poutine, il cherche près de Damas des plages de Normandie pour débarquer et sauver l’Occident de la menace totalitaire que représente l’Etat islamique. Quant à l’Iran, il veut perser.

Si ça continue, je vais aller habiter un château en Espagne et regarder sur mon canapé un DVD de Pierre Desproges. Cet imbroglio dépasse mes compétences d’autant plus que les acteurs de cette partie tragique ne dévoilent pas leurs intensions et que nous n’avons pas toutes les informations sur l’état du terrain. L’expansionnisme wahhabiste se heurtera nécessairement au réel, comme ce fut le cas du soviétisme. Il y aura des morts. Quant aux manœuvres de la Russie, je pense que les poutinophobes sont irresponsables. C’est assez malsain de souhaiter l’enlisement et la débâcle des forces russes et syriennes alors qu’ils font le boulot que nous refusons de faire contre Daesh, un job pour réparer ce qui a été causé par la faute des dirigeants américains et européens dans le dossier syrien depuis 2012.


Moyenne des avis sur cet article :  2.73/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

80 réactions à cet article    


  • Robert GIL Robert GIL 15 octobre 2015 09:58

    La principale responsabilité de la destruction de la société syrienne et la transformation du pays en brûlot pour une éventuelle guerre nucléaire incombe à l’impérialisme américain. Après le renversement et l’assassinat du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi à la suite d’une guerre aérienne menée par les Etats-Unis, menée en tandem avec des forces djihadistes, dans de nombreux cas liées à Al-Qaïda, les Etats-Unis ont attisé une guerre civile sectaire en Syrie visant à renverser le régime d’Assad. Comme en Libye, en Afghanistan et en Irak, le but de l’intervention en Syrie était d’installer un régime fantoche américain pour faciliter l’établissement de l’hégémonie américaine sur le Moyen-Orient et la domination des vastes ressources énergétiques de la région.
    .
    voir : Tout est en place pour un affrontement de plus grande ampleur !


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 15 octobre 2015 13:30

      @Robert GIL

      Cher Robert, votre obsession anti-américaine vous empêche de voir les réalités. Votre esprit se focalise uniquement sur l’oncle Sam. Rappelez-vous, en 2013 Hollande voulait frapper Assad. Le parlement britannique a dit Niet et les deux Chambres américaines allaient faire de même. Puis la Russie est intervenue. Récemment, les Etats-Unis se rapprochent de l’Iran et la Russie alors que la France pactise avec l’Arabie saoudite. Si vous étudiez les faits, vous verriez que depuis deux ou trois ans, les States empêchent notre président et son staff de brêles de faire des conneries

      Mais vous avez raison de ne pas me croire. Votre anti-américanisme est indispensable à votre équilibre mental, alors restez vous-même.


    • alinea alinea 15 octobre 2015 13:47

      @Bernard Dugué
      Vous ne pensez pas que nos politiques sont assez cons pour essayer de se faire bien voir en devançant les désirs de tonton sam , avec une messe de retard forcément !?
      Comme le bon élève qui en fait trop pour se faire bien voir ; car ils ne servent pas les intérêts de la France ces guignols, ils ne font preuve de ce vous voyez comme une autonomie que dans le sens outré des lignes politiques US.
      Ce n’est plus Chirac disant non pour l’Irak ; aujourd’hui on dirait oui quand les US reculeraient !!!
      pas de quoi ranger son antiaméricanisme au placard !!


    • goc goc 15 octobre 2015 13:55

      @Bernard Dugué

      bonjour

      Robert GIL a 100% raison, c’est bien l’impérialisme US (avec le fanatisme sioniste) qui est le vrai responsable de ce chaos. Déjà lors de la guerre en Afghanistan, ce sont bien les USA qui ont fabriqué AlQuaida pour « embêter » les russes, Puis ce sont bien les américains qui ont fait croire à Saddam hussein qu’il pouvait envahir le Koweït (et je ne parle pas des milliers de tonnes de pétrole entreposé, comme par hasard, juste avant l’invasion du Koweït). Et que dire du 11/09/2001...
      quand au prétendu rôle de modérateur envers Hollande, c’est bien plutôt la frousse de prendre une raclée qui les a fait reculer, ainsi que la faiblesse des prétendues preuves accusant Hassad du gazage (associé au fait que les ricains ont oublié de prévenir notre mou_de_service)
      Et puis vous sous-estimez le bordel actuel au sein même des politiciens américains : entre Obama l’indécis et les néo-cons abrutis, la politique extérieure américaine n’est plus sous contrôle de personne et se fait au jour le jour.


    • howahkan howahkan Hotah 15 octobre 2015 15:26

      @goc

      oui cela semble plus que raisonnable......donc probablement factuel...

       smiley


    • Lucide bdpif@laposte.net 15 octobre 2015 16:25

      @ Robert Gil


      N’importe quoi ...
      Bon alors, la guerre, elle arive ? Ca và faire 6 Mois qu’on nous l"a’ predis sur Gogoravox, Cà tarde ! ....

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 octobre 2015 18:54

      @Bernard Dugué
       «  Le projet d’un Nouveau Moyen Orient entièrement redécoupé a été présenté au monde en Juin 2006 à Tel Aviv par Condoleezza Rice. Cette annonce confirmait une feuille de route militaire anglo- israélo - étatsunienne.

       » Les cartes du Moyen Orient redécoupé ont été publiées dans le New York Times en 2013.


      Les Américains (le peuple américain) ne veulent plus d’interventions au sol.
      Hillary Clinton confirme que ce sont les USA qui ont créé Al Qaïda.
      John Mac Cain reconnaît que les terroristes sont entraînés par la CIA.
      L’OTAN (dont la France) a constitué une Coalition censée combattre qui, déjà ?

      A part cela, les USA ne sont pour rien du tout avec le chaos au Moyen Orient...

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 octobre 2015 18:56

      @Bernard Dugué
      Ils ont reculé en 2013, à causes des armes défensives des Russes :
      « Echec et Obamat en Syrie ».


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 16 octobre 2015 05:26

      @Bernard Dugué


      J’incline à penser comme Gil, surtout avec les précédents des USA en Irak et en Libye. Je ne crois pas que la France ait ici les moyens - ni mème la prétention- d,une politique indépendante de celle des USA

      Je pense, d’ailleurs, pour les raisons que j’explique dans le lien ci-dessous, que la guerre traditionnelle n’a plus d’avenir ; on ne peut mener une guerre dans le chaos. On cherche maintenant à y substituer une autre horreur,r au moins aussi profitable. J’ai ma petite idée la dessus...mais c’est une autre histoire.


      PJCA



    • julius 1ER 16 octobre 2015 09:52
       La civilisation occidentale ne séduira plus. Maintenant on nous déteste un peu plus tous les jours. Le monstre qu’on a créé a atteint sa taille adulte et il est à nous dévorer.

      @Pierre JC Allard

      très bons vos articles Mr Allard, surtout les passages sur les pays arabes des années 50/60 qui permettent de bien saisir la mutation de l’Islamisme .....

      l’Islamisme made in USA est le pire, et il est un faux colosse avec .....de vrais pieds d’argile !!

      je partage votre point de vue sur les USA qui ont besoin d’ennemis pour maintenir leur cohésion c’est dire la fragilité de leur société....... le vrai problème aujourdhui c’est que l’Europe s’est mise à l’heure américaine et c’est bien pour cela que l’on est en pleine stagnation.....
       
      merci de votre apport pour Ago .

    • Abou Antoun Abou Antoun 17 octobre 2015 12:03

      @goc
      entre Obama l’indécis et les néo-cons abrutis, la politique extérieure américaine n’est plus sous contrôle de personne et se fait au jour le jour.
      C’est bien l’impression qu’on a. Le danger va venir de la surenchère en période électorale. Hollande qui n’est pas réputé pour sa vivacité d’esprit a du mal à suivre et a souvent un train de retard. Fort heureusement il se fait régulièrement ’recadrer’. On lui laisse quand même lâcher quelques bombinettes pour satisfaire son ego.


    • chantecler chantecler 17 octobre 2015 16:46

      @Abou Antoun
      « Obama l’indécis »
      C’est un peu simplifié : en démocratie les chefs d’état ne sont pas des dictateurs cumulant tous les pouvoirs .
      Ils sont ligotés par des rapports de force internes aux partis et extérieurs (les lobbies).
      Ainsi Obama a une très fiable majorité , talonné en permanence par le congrès aux mains des Républicains sans parler des tea parties .
      Ca explique la difficulté qu’il a eu pour introduire un système de santé en partie pris en charge par l’état que les Républicains ont rejeté massivement , comme d’ailleurs le contrôle de la vente des armes .
      Le pire je pense c’est qu’il ne s’agit que de prétextes politiciens : si X souhaite une politique a , Y qui représente l’alternance , défend systématiquement le contraire .
      Ca se passe aux USA mais dans notre pays c’est pareil : impossible d’avancer .
      Du coup on en arrive à ce que X prenne de vitesse Y pour faire sa politique .
      Maladie démocratique ou peste politicienne .


    • zygzornifle zygzornifle 15 octobre 2015 10:34

      non seulement l’Europe fout la merde chez elle mais en plus au moyen orient, a croire qu’il y a des socialistes partout ....


      • howahkan howahkan Hotah 15 octobre 2015 11:32

        Que peut il arriver d’autre avec comme base l’intention de ne jamais vivre ensemble mais les uns contre les autres,soit seul, soit en groupe forcés...

        seul contre 7 milliards que puis je faire ? déjà commencer par la fermer me dis je à moi meme pour moi même...

        vais je continuer à vouloir modeler l’univers entier car on est rendu à ce point de démence pour qu’il corresponde à ce que « moi je » veux.... ?

        ce qui dès le début implique rien de moins que la mise au pas totale de tout ce qui existe ....

        il y a un petit mais...seul je n’existe pas ou plus et ceci très rapidement, je dois alors composer avec les autres ,comme eux le doivent avec moi aussi...le collectif de fabrication est impératif,vital...on fait ensemble donc on distribue égalitairement dit L’Intelligence qui est uniquement collective, Universelle, si elle est présente elle v aussi avoir une remarquable influence sur la pensée humaine aussi, qui alors est ce qu’elle n’a jamais cessée d’être : un outil pour survivre...comme les autres animaux en plus étendu niveau capacités innées...

        OK et la guerre ? simple elle est juste une forme ultime de ce que l’on est devenu, la pensée analytique a pris le contrôle du cerveau, elle est vitale dans son domaine et un compte a rebours si elle en sort...la fin programmée d’une espèce est contenu dans la pensée..par un suicide lent ou rapide...« on » ne le sait pas, elle empêche nos autres capacités non analytiques et qui donc ne créent pas de centre donc de« moi je », d’exister mais « on » ne le sait pas...de par son fonctionnement elle divise tout en deux , ou on trouve un centre qui sait qui analyse ce qui n’est pas lui même....

        et alors ? alors moi je n’a aucune autre référence que lui même, il est le maître, l’esclave, le juge, le bourreau , le coupable , le non coupable,...il joue tous les rôles et pourtant rien de cela ne touche à la réalité profonde des « choses » ,tout se passe dans le cerveau, dans le corps et rien n’est réel...

        ceci appliqué en tant que machine conceptuelle pour se mouvoir dans l’environnement et trouver des moyens de survivre , est son SEUL domaine ....

        entre autre cela permets de marcher...le centre d’analyse ,analyse l’environnement pour que le corps se déplace. étant en dehors de la vie, en dehors du présent qui ne peut que se renouveler en permanence étant sans début et sans fin ,sert aussi bien sur a survivre pratiquement...sinon nous serions des rochers ou  ????

        La nature profonde de la pensée est le connu,l’analyse du connu...quand elle regarde l’état de la planète elle ne sait strictement rien de profond à propos de cela ,rien du tout...la pensée na pas d’intelligence,elle suit juste sa programmation c’est un outil mécanique qui fait des outils ..

        A l’enfance cela ne déconne pas encore de trop..mais arrive le moment ou la pensée dont le champs d’expansion de ses concepts est le futur , il arrive le moment ou elle va rencontrer la mort, qui le croit elle est un problème ultime..comme cela est contraire a son programme qui ne peut que analyser le connu et qui ne contient pas la notion de fin mais celle de continuité pour simplement faire des chose durables...ce programme rejette la fin , la mort.....FAUTE MAJEURE...une vérité absolue ne se refuse pas ,elle se vit....

        A partir de ce moment précis, on a mis le premier pied sur le mauvais chemin et ce sera jusqu’à la mort du corps...que la pensée ne peut même pas vivre car elle analyse l’enregistrement passif de la superficialité du passé , elle ne pourra pas analyser sa propre fin qu’elle ne connaîtra donc jamais...tout en refusant ce fait absolu de la vie..

        comme la peur de la mort n’est pas L’Origine et que derriere il y a encore une cause qui fait que j’ai soi disant peu de la mort,le mot peur qui ne veut strictement rien dire , je ne vais alors jamais découvrir ce qu’il y a derrière....

        A partir de ce moment notre cerveau a un bug magistral qui ne va plus le quitter jusqu’à sa fin..sauf rarissimes exceptions

        il devient schizophrène c’est a dire divisé du réel profond donc de la vie...

        Là encore on est toujours dans le superficiel.......qui n’est déjà pas perçu....

        La pensée n’ a accès que à elle même.....et rien d’autre....

        nous n’avons même plus en nous la raison de notre existence....

        et ça non plus n’est pas perçu comme tant d’autres aspects..

        sujet d’une vie,donc plus pour nous qui ne sommes plus vivants..

        la guerre n’étant qu’une péripétie de tout cela ...du bug...nous sommes coincés entre suicide et guerre....ce qui est la même énergie à l’œuvre, celle de la pensée analytique qui sera le tombeau précoce des humains si nous n’allons pas en nous meme....

        quoi moi je serais responsable de ce merdier ????

        OUI, bien sur...parce que je fuis le non-sens et la souffrance que je me suis moi meme créée..

        etc...y’ en a pour des années a creuser...dans cette direction ou est le présent donc la vie il n’y a pas de limites contrairement a celles de la pensée comme de la science, c’est la meme chose


        • igorencore igorencore 15 octobre 2015 12:24

          @howahkan Hotah
          Quel fatras qui s’écoute...
          même l’auteur est plus clair !


        • @Nustrale uu Porcu
           smiley
          .
          La France doit intégrer ce type dans ses équipes de cryptographie. Ne riez pas ! Les américains l’ont fait avec succès lors de la 2e guerre mondiale avec les amérindiens navajos :
          .
          Leur langue est si particulière qu’elle fut utilisée pendant la Seconde Guerre mondiale dans la guerre du Pacifique : les services secrets américains employèrent des auxiliaires navajos qui traduisirent dans leur langue les messages les plus confidentiels avant qu’ils ne soient chiffrés. Cette technique empêcha les services secrets japonais de casser le code américain5. De ce fait historique a été tiré le film Windtalkers (2002) de John Woo


          Navajos


        • @Nustrale uu Porcu

          .
          C’est de la poésie ! Je crois détecter de la poésie avec des

          Rimes embrassées. Enfin, je vais poursuivre mes recherches....encore quelques semaines.

        • leypanou 15 octobre 2015 12:30

          " Personne ne comprend vraiment ce qui se passe, qui est allié avec qui, quels sont les stratégies et les enjeux, où sont les activistes, les chefs, les financiers. «  : ceux qui écoutent FranceCulture, regardent TF1 ou FranceTélévision ou BFM-TV ou i-télé, lisent Le Monde ou Libération ou l’Express, etc, etc, peut-être.

          Mais ceux qui lisent The Vineyard of the Saker, FortRuss, Russia Insider, SouthFront, Globalresearch, New Eastern Outlook, 4th media entre autres savent très bien ce qui se passe, quelles sont les stratégies et les enjeux, etc, etc.

          Ce n’est pas parce que les Médias Mainstream matraquent la propagande atlantisto-sioniste que tout le monde est matraqué, loin de là.

          Les »Bachar al-Assad tire sur son propre peuple" ont de l’effet sur les esprits simples et tous les veaux qui ne cherchent pas à se cultiver. Tous les prétendus experts invités régulièrement dans C dans l’Air, 28minutes, çà vous regarde, on ne va pas se mentir ou autres émissions bidons sur les chaînes de télévision ne tiendront pas 30 secondes contre de vraies informés qui ne sont pas invités eux.


          • alinea alinea 15 octobre 2015 12:56

            La cause : Obama, avatar du pouvoir US pour l’instant, veut, partout, mais en Syrie pour l’heure, un gouvernement croupion, docile et coopérant !
            La folie, c’est que tout leur est permis ; immoraux, amoraux, insensibles, impertinents, si ce chaos embrase l’UE, c’est bonne pioche ; quand les peuples se haïssent et qu’à l’intérieur de chacun d’entre eux les gens se battent , les puissants peuvent dormir tranquilles. C’est la manière néolibérale de diriger des États comme ils dirigent les entreprises. Question pognon, on sait que les guerres c’est tout bénéf pour certains.
            Dans toute cette histoire, je ne vois qu’un pouvoir jamais contredit, qui ira jusqu’au bout de sa folie avant de s’écrouler ; cela est une loi immuable.
            Bon, l’épine dans le pied, ce sont les trois larrons, unis, Russie, Iran, Syrie. Ça coince malgré les efforts insensés des US de faire en grand ce qu’ils ont fait « en petit » en Afghanistan.
            Mais il y a cinquante ans le Vietnam !! On sait de quoi ils sont capables. La coupable, c’est la corruption, tout de suite après la lâcheté, chez nous par exemple, elle est bien nette.
            Si la Russie et ses alliés réussissait à remettre un peu d’ordre au M.O et à empêcher le financement des armes aux « terroristes », le terrorisme se réduirait à peau de chagrin.
            Mais vu tout ce qui a été détruit là-bas, et chez nous, de manière plus « virtuelle », dans la destruction de la culture populaire - avec l’assentiment enthousiaste du peuple- et partout, de la biodiversité et de la santé du vivant, je ne vois pas, non, comment on pourra s’en sortir !
            Il n’est qu’à voir comment le moindre petit parti reste sur son quant-à-soi, assis sur ses convictions vieillottes et comment les bisounours s’indignent, complétement à côté de la plaque, comment l’opinion s’aveugle pour ne pas mourir de peur à la vue d’un panoramique indicible, comment le « tout est permis » et ce qu’on peut peut-être appeler « politesse » laissent tout passer, des mensonges aux agressions, des violences aux « deux poids deux mesures »,... on s’inquiète !

            Et puis, pour finir plus léger, si l’on peut dire : le ridicule tue, pas celui qui l’est, mais des milliers d’innocents, pas ridicules du tout !!


            • hans-de-lunéville 16 octobre 2015 12:22

              @alinea
              ne pas oublier le petit texte constitutionnel qui reporte les elections s’il y a un conflit majeur... et les states sont en campagne .


            • elpepe elpepe 15 octobre 2015 13:20

              pour faire simple
              - affrontement OTAN BRICS visant soit a maintenir ou faire tomber Bassar
              - Affrontement Khurdes, Turquie
              - Affrontement Chiites(Allouites) Sunnites a travers les pays du Golf (conflit etendu au Yemen)
              - affrontement Israel avec Hezbollah et donc Bassar
              - affrontement Daesh Irak, car l’Irak, comme la Syrie veulent retablir leur souverainete et frontieres

              Les interets geopolitiques des uns et des autres sont tres faciles a comprendre

              ONU ne sert a rien, mais si l OTAN s etait mis d accord des le depart avec la Russie pour maintenir la souverainete de la Syrie donc Bachar, comme il aurait du le faire en Ukraine et Lybie , on aurait evite plusieurs millions de morts,
              Ils ont biensur fait tout le contraire, car OTAN et USA etaient a l origine de la destabilisation de l Ukraine, de la Lybie et de la Syrie, voir tous les printemps arabes, les Balkans et la pseudo revolution Roumaine qui heureusement s est bien passe.
              En gros partout ou le bloc OTAN perd la partie en matiere d ingerence d’un pays sous cap, il met le chaos pour changer la donne et tenter sa chance.
              Cela ne veut pas dire que la Russie ou BRICS sont des gentils et ne placent pas leurs pions, comme certains sur ce site voudrait simplifier.
              Cela veut dire que la 3iem guerre mondiale pointe son nez car les tensions, interets et enjeux depassent la raison et tous les parties.
              Votre article sonne juste, en effet sans une conscience citoyenne de tous les pays pour exiger de tous les blocs qu ils arretent net toute ingerence a l etranger ... bla bla bla ... cela n arrive jamais ...
              Alea iacta est ...


              • titi 15 octobre 2015 14:11

                Ce qui se passe au « Moyen Orient » ?

                C’est très simple !

                Dans le Berry, le Folklore c’est la Danse à Barthonio

                Au Moyen Orient, le Folklore c’est égorger son voisin.

                Et c’est très simplement et très bien expliqué dans l’Odyssée d’Astérix.

                Que certaines puissances étrangères viennent dans la danse c’est un fait.
                Mais il ne faut pas confondre causes et conséquences.


                • Lisa SION 2 Lisa SION 2 15 octobre 2015 15:08

                  Bonjour Bernard,
                  «  il faut pour chaque nation définir qui est ami et qui est ennemi. » c’est ce qui arrive dans un monde unipolaire où la poutre cache la foret de pailles...et où la diplomatie laisse place à une vulgaire complomatie dans laquelle se complet Al Nostra Fabius...


                  • OMAR 15 octobre 2015 15:45

                    Omar9

                    @Bernard :« Observons la configuration sur le terrain en 2015. »

                    Dans votre observation, j’ai noté que le principal élément et responsable de ce chaos au Moyen-Orient est éludé : Israël  !!!

                    Oh, je sais qu’en tant que bougnoules, nous avons toujours tendance à diaboliser et culpabiliser Israël, les USA et, par fois, l’Occident.

                    Alors, pendant que les drones américains continuent de bombarder des hôpitaux en Afghanistan, et les enfants au Pakistan, que Poutine cherche près de Damas des plages de Normandie pour débarquer , que son armée associée à celles de la France, des USA, de la Turquie et de cette Daesh de merde massacrent des syriens, que l’Arabie-Saloprie brule le Yémen, que l’Iran perse, que vous chercher à habiter un château en Espagne, que A2 s’inquiète pour les citoyens français qui portent la kippa et que TV5 repasse un doc sur la Shoah, etc... Israél continue, en toute impunité et discrétion et telle une souris, à grignoter ce qui reste de la Palestine.

                    Et pour chaque coup de canif porté contre un sioniste, deux gosses palestiniens sont invité à bouffer les pissenlits par la racine.

                    http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2015/10/09/un-semaine-d-affrontements-et-d-agressions-isolees-entre-israeliens-et-palestiniens_4786402_3218.html#

                    Bernard, ce qui se passe au Moyen-Orient n’est que des métastases de ce cancer appelé Israël..


                    • chantecler chantecler 17 octobre 2015 16:51

                      @OMAR
                      Euh....Je pense que les Syriens arrivent aussi très bien à se massacrer entre eux .
                      Se méfier du manichéisme .


                    • Compte tenu de mes aptitudes intellectuelles plutôt réduites , j’archive dans deux catégories seulement les informations et désinformations qui entrent dans mon cerveau :
                      .
                      Informations de type A : c’est une guerre déclarée par un pays donc les membres de cette armée ont droit aux protections des conventions de Genève. Il faut faire des prisonniers.
                      .
                      Informations de type B : Ce sont des groupes de terroristes-armés qui agissent offensivement et TOUS n’ont pas droit aux protections des conventions de Genève. Il faut les exécuter. 
                      .
                      C’est vraiment l’effort maximum que je puis me permettre.
                      ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
                      .
                      Pendant ce temps-la , l’excellent analyste militaire Valentin Vasilescu nous informe que le gouvernement de Russie va envoyer des chars d’assaut très mais très très perfectionnés au gouvernement de la République de Syrie pour tuer  smiley les terroristes agissant sur le territoire syrien.

                      Je vous réfère directement a l’excellent article ( il y a de superbes photos ) :  les Russes testent « Terminator » en Syrie | Réseau International

                       


                      • Lucide bdpif@laposte.net 15 octobre 2015 16:30

                        @https://www.youtube.com/watch?v=6Rf2nCW8SUE

                        Cà sert à rien de donner le nom d’ un film américain à un char Russe pour le rendre plus impréssionant. Déjà s’il arrive à rouler celui là, ce sera pas mal. 

                        Face aux forces de l’ Otan, evidement, le char est petit, je suppose, mais largement suffisant pour abattre les vendeur de légume, femmes, enfants dans les marchés de Syrie. :) Ceci dis, les barils d’explosifs suffisent, hein, pas besoin de chars exagérés face à des gens sans defenses (je parle des civils) 


                      • Face aux forces de l’ Armée israélienne, évidement, le petit palestinien avec une pierre n’a aucune chance.. L’ Armée israélienne, je suppose, est largement équipé pour abattre les vendeurs de légume, femmes, enfants dans les marchés de Palestine. Ceci dis, les armes automatiques suffisent, hein, pas besoin de 289 charges nucléaires exagérées face à des gens sans défenses (je parle des civils) .


                      • alberto alberto 15 octobre 2015 16:43

                        Salut Dugué,

                        D’abord si tu voulais bien rectifier : " Si les occidentaux libres veulent en finir avec ce totalitarisme islamique, il faut qu’ils jouent collectif, en incluant la Russie et l’Iran, en laissant de côté leurs obsessions contre Assad, en se souvenant que Churchill et Roosevelt s’étaient alliés contre Staline.« 

                        Car là, tu as écrit une connerie, même si le raisonnement est bon, la conclusion erronée ! Je rectifie : 
                         »En se souvenant que Churchill et Roosevelt s’étaient alliés avec Staline contre Hitler"

                        Deuzio, si tu veux te mêler d’interpréter la conjoncture au Moyen Orient oublie de conjecturer...

                        Un petit retour en arrière pour trouver un précédent bordel du genre ne serait pas inutile pour avoir une idée de savoir comment ça s’est passé et du temps que ça peut durer :ça  par exemple !

                        Mais l’Histoire, ce n’est pas ton truc à toi, non ?

                        A+


                        • Bernard Dugué Bernard Dugué 15 octobre 2015 21:11

                          @alberto

                          Salut et fraternité Je suis effrayé de constater que tu es le seul à avoir lu mon billet avec quelques connaissances historiques. Effectivement, c’est un lapsus impardonnable. Bien évidemment que Churchill était avec Staline contre Hitler. Sinon, l’Histoire ne me fait pas peur, je sais m’y retrouver. Peut-être que la rédaction d’Avox pourrait corriger ce lapsus


                        • alberto alberto 15 octobre 2015 22:16

                          @Bernard Dugué

                          Bien à toi  smiley


                        • alinea alinea 16 octobre 2015 00:33

                          @Bernard Dugué
                          Oups !!
                          Alberto est le seul à l’avoir dit !! Vous ne doutez de rien, hein !! nous avons été quelques-uns à prendre ça pour un ripé du doigt, une mauvaise manipe de correction ou autres !
                          Au fond Alberto est le seul à avoir cru que vous aviez passé toute votre vie en ignorant l’alliance de Staline avec les alliés !!
                          hein Alberto ? smiley


                        • alberto alberto 16 octobre 2015 10:51

                          @alinea : Bah ! avec Dugué, faut s’attendre à tout !
                          Surtout spécialiste du Bison de Hugh, il a tendance à s’emmêler les pinceaux quand il s’éloigne de ses dadas smiley)


                        • bakerstreet bakerstreet 16 octobre 2015 19:40

                          @alinea

                          Alliés, pas vraiment au début
                          Bon, faut pas oublier le pacte germano soviétique de non agression tout de même. 
                          La pologne coupée en deux par les deux camps, un détail de l’histoire comme dirait l’autre
                          Si les nazis n’avaient pas été assez nazes pour partir à la conquètes des steppes soviétiques, l’histoire n’aurait peut être pas été tout à fait semblable. 

                          Le camarade Staline n’était pas tout à fait un enfant de choeur ! 
                          Rien qu’une savante partie d’échecs. A la fin Hitler à tenté de renverser le jeu et à pris un coup de poing dans la gueule d’un coté, et un coup de pied au cul dans l’autre sens. 

                        • bakerstreet bakerstreet 16 octobre 2015 21:19

                          @Bernard Dugué
                          Pas très pratique, pourquoi ne pas corriger plutot les livres d’histoire ?


                        • chantecler chantecler 17 octobre 2015 17:03

                          @bakerstreet
                          Et c’est reparti mon kiki avec le pacte germano soviétique qui a poussé Adolf à entamer ses guerres à l’ouest , histoire de refaire à sa façon le traité de Versailles .
                          Nous nous souvenons de la réactivité des démocraties occidentales quand le même Adolf a annexé l’Autriche et dépecé la Tchécoslovaquie ( merci Munich).
                          Bref avec des si comme dit l’autre on coupe du bois .


                        • sls0 sls0 15 octobre 2015 17:06

                          De la lecture pour l’auteur.


                          • Pendant ce temps, le gouvernement de la république d’Iran enverra des troupes au sol exécuter  smiley les terroristes-armés...si le gouvernement de la Syrie en fait la demande  : 
                            .
                            .De sources libanaises :
                            .
                            .

                            Syrie:l’Iran prêt à envoyer des combattants.

                            L’équipe du site

                            L’Iran pourrait envisager d’envoyer des combattants en Syrie si le pouvoir syrien lui en fait la demande, a indiqué jeudi un haut responsable iranien en visite à Damas. Au moment où l’armée syrienne a lancé une offensive vers les régions pas encore nettoyées de la province de Homs, tout en poursuivant ses batailles sur les autres fronts.
                              
                            "Si la Syrie fait une demande (pour l’envoi de combattants iraniens), nous l’étudierons et prendrons une décision", a dit Alaeddine Boroujerdi, le chef de la commission parlementaire de la sécurité nationale et de la politique étrangère, lors d’une conférence de presse.
                              
                            "L’Iran est sérieux dans sa lutte contre le terrorisme. Nous avons fourni des aides en armes et envoyé des conseillers en Syrie et en Irak", a ajouté M. Boroujerdi qui a rencontré M. Assad et le chef des services de sécurité syriens Ali Mamlouk.
                              
                              
                            Apportant son soutien à la campagne aérienne, lancée le 30 septembre par la Russie, allié indéfectible de la Syrie, le responsable iranien a affirmé que "les opérations militaires« en cours »surviennent en appui à une solution politique et à la paix en Syrie".
                              
                            Au dernier jour de sa visite en Syrie, M. Boroujerdi a affirmé que son séjour visait à "exprimer une nouvelle fois le soutien du gouvernement iranien au gouvernement syrien".
                              
                            Il a de nouveau dénoncé la coalition internationale anti Daesh menée par les Etats-Unis. "La coalition américaine a échoué en dépit des milliards de dollars (dépensés)".


                            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 octobre 2015 19:29

                              Asselineau explique l’ influence américaine sur les Institutions Internationales, conférence en 4 parties :


                              - Partie 1 - sur la construction européenne
                              - Partie 2- les relais d’influence US dans la Commission européenne.
                              - Partie 3 - sur le FMI, sur la banque mondiale, sur l’ ONU, la Cour pénale internationales et les opinions publiques occidentales.
                              - Partie 4 - sur le prix Nobel de la Paix.

                              • alinea alinea 15 octobre 2015 19:31

                                Vous devriez lire cet article...qui en remet une couche inédite :

                                http://stanechy.over-blog.com/2015/10/syrie-panique-chez-les-egorgeurs-de-l-otan.html

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès