Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Guerre Saudo-US au Yémen : Ansarullah résiste victorieusement

Guerre Saudo-US au Yémen : Ansarullah résiste victorieusement

Par Vanessa Beeley – Le 14 septembre 2015

Source : The Wall will fall

Traduit par Ludovic, relu par jj et Diane pour le Saker Francophone

 

« Quand donc le monde sera-t-il solidaire du peuple du Yémen ? Comment les gens peuvent-ils dormir la conscience tranquille… sachant que des femmes et des enfants sont massacrés dans leur sommeil, enterrés sont les décombres de leurs maisons ? C’est à Sanaa… Ces victimes sont des enfants… Des enfants comme ceux que vous aimez et sur lesquels vous veillez. Nous vous en supplions, mettez fin au silence du monde sur le génocide des civils yéménites innocents, dont le seul crime est de chercher une vie meilleure. »

 

« Nous sommes maudits parce que nous avons du pétrole et du gaz. Chaque pays qui a des ressources naturelles est maudit et devient la cible d’une intervention impérialiste.  »

Le matin du 4 septembre 2015, les combattants d’Ansarullah ont tiré une salve de missiles balistiques OTR-21 Tochka sur les forces de la Coalition arabe, dans la ville de Maarib. Ces puissants missiles ont causé de terribles dégâts à leurs cibles, la majorité des morts appartenant aux forces des Émirats Arabes Unis. Les médias saoudiens et occidentaux, aux ordres, ont fortement minoré le nombre de morts et de blessés. Au Yémen, on dit qu’Ansarullah aurait dépassé toutes ses prévisions avec cette attaque.

 

Les Emiratis ont subi de lourdes pertes

 

On dit aussi que Mansour Hadi et le Général Alkathiri, respectivement chef d’état-major et commandant des troupes des Émirats, ont été blessés. On compte plus de 300 morts et plus de 1 000 blessés. Les troupes saoudiennes, composées de combattants originaires des pays de la coalition et d’al-Qaïda, sont maintenant renforcées par 800 soldats égyptiens. Le Soudan pourrait aussi avoir envoyé des troupes, mais les nombres annoncés varient tellement que ce pourrait être une rumeur.

 

 

Selon Ansarullah, cette attaque a sonné les troupes saoudiennes. Elle a révélé leur faiblesse sur le terrain et les amenés à craindre une infiltration de leurs collaborateurs yéménites par Ansarullah, qui expliquerait la précision millimétrique des frappes qui ont décimé leur centre de commandement à Maarib.

Leur croyance en l’invincibilité des troupes émiraties a du plomb dans l’aile, c’est pour cela qu’ils ont appelé à élargir la coalition.

Comme le rapporte Moon of Alabama aujourd’hui [le 14 septembre, NdT], voici la composition actuelle des forces de la coalition au Yémen :

· 3 000 hommes envoyés par les Émirats arabes unis

· 1 000 hommes envoyés par le Qatar

· 1 000 hommes envoyés par l’Arabie saoudite

· 6 000 expatriés yéménites (peu fiables) payés et entraînés par l’Arabie saoudite

· 600 à 800 hommes envoyés par l’Égypte

· De petits contingents du Bahreïn, du Koweït et de Jordanie. 

 

Conséquence de cette attaque réussie : les forces aériennes saoudiennes se sont remises à bombarder intensément Sanaa, la capitale du Yémen. On signale des explosions de l’ordre de la mégatonne et l’utilisation de bombes et de missiles inhabituels. Un hôpital accueillant des prématurés a été bombardé, causant on ne sait combien de dégâts, ni combien de morts et de blessés, et obligeant à évacuer des nourrissons particulièrement faibles et fragiles, qui ne peuvent survivre sans incubateurs ni soins 24 heures sur 24.

D’énormes boules de feu ont été filmées et des rapports parlent de chocs post-traumatiques qui pourraient corroborer les preuves que les Saoudiens utilisent des MOABs (bombes de destruction massive) sur Sanaa.

Ces bombardements n’ont pas constitué une action de représailles contre les forces de la Résistance mais une vengeance vicieuse sur des civils sans défense. On peut comparer cette attaque au massacre de civils gazaouis en 2014, soi-disant pour cibler des positions du Hamas, une affirmation ridiculisée par le nombre énorme de civils tués ou blessés.

Atan, province de Sanaa, le 7 septembre. Nous avons la preuve qu’une MOAB a été larguée sur Sanaa, d’après des rapports sur le terrain. Le Prof. Michel Chossudovsky a aussi examiné ces témoignages et a publié un rapport intitulé Possible Tactical Nuclear Strike (Neutron Bomb) in Yemen ? A Note on the Mother of All Bombs (MOAB) and Tactical Nuclear Weapons.

 

Vidéo : https://www.facebook.com/vanessa.beeley/videos/10154428829733868/

 

La preuve suivante est le témoignage, posté sur sa page Facebook, d’un citoyen yéménite obligé de fuir son pays avant le blocus. Un blocus qui aujourd’hui condamne des gens affamés, privés d’eau et terrifiés à n’avoir même pas la possibilité de s’enfuir quelque part ou de se mettre à l’abri sous la pluie de destructions et de mort qui leur tombe dessus, depuis un ciel infesté d’avions saoudiens.

« Les images horribles en provenance du Yémen ont choqué le monde entier, et pourtant l’Arabie saoudite et ses alliés avaient seulement intensifié leurs raids aériens. Maintenant ils ciblent les civils dans leurs maisons, en plein centre de Sanaa, une ville où vivent plus de 3 millions de Yéménites. Quand donc le monde sera-t-il solidaire du peuple du Yémen ? Comment les gens peuvent-ils dormir la conscience tranquille… sachant que des femmes et des enfants sont massacrés dans leur sommeil, enterrés sont les décombres de leurs maisons ? C’est à Sanaa… Ces victimes sont des enfants… Des enfants comme ceux que vous aimez et sur lesquels vous veillez. Nous vous en supplions, mettez fin au silence du monde sur le génocide des civils yéménites innocents, dont le seul crime est de chercher une vie meilleure. »

Bombardements indiscriminés sur le Yémen

 

Citons l’article de Moon of Alabama : « Le blocus continue d’étrangler le Yémen. Hier un bateau de pêche indien qui faisait un peu de contrebande de carburant près du port de Hudaydah a été attaqué par les Saoudiens et leurs alliés. Vingt Indiens sont morts. Onze camions apportant de la nourriture, déjà inspectés, ont été bombardés et détruits sur la route entre Aden libérée et Mocha. Ces derniers mois, le Yémen a reçu seulement 10% du carburant dont il a besoin pour les générateurs de secours, les ambulances et les stations de pompage d’eau. Dans plusieurs régions, la malnutrition touche maintenant plus de 30% des enfants. Sur les 26 millions de Yéménites, la moitié risquent la famine. Le patrimoine culturel et religieux du Yémen a été quasiment détruit. »

La cible est bien sûr la capitale, Sanaa, mais plus prioritaire encore la province d’Al-Jawf. Extrait de mon interview de Hanan al-Harazi en juillet 2015 :

« On dit qu’il y a du pétrole et, plus important encore, des réserves de gaz dans la province d’Al-Jawf, frontalière avec l’Arabie saoudite, réserves sur lesquelles les Saoudiens veillent depuis des années. En 2011, quand le peuple est descendu dans la rue pour réclamer une vie meilleure, le président Saleh a été forcé de reconnaître son existence publiquement pour la première fois. Et donc nous sommes maudits, nous sommes maudits parce que nous avons du pétrole et du gaz. Chaque pays qui a des ressources naturelles est maudit et devient la cible d’une intervention impérialiste. »

 

Carte localisant la province d’Al-Jawf

 

Ansarullah a déclaré que les attaques de Tochka sont « une vengeance pour les crimes et la guerre d’extermination menée par l’agresseur saoudien et ses mercenaires ». La réponse de la coalition a été de pousser plus avant ses forces et ses blindés. Les États-Unis, tandis qu’ils maintiennent leur rhétorique habituelle sur la réduction des dommages collatéraux et la protection de la vie des civils, continuent à entraîner, armer et soutenir ouvertement leur banquier et allié dans la région, participant ainsi au nettoyage ethnique de toute une nation.

La résistance yéménite ne va pas plier et elle ne va pas céder. Elle a vécu trop d’horreurs et s’est battue avec trop d’acharnement pour renoncer à la dernière liberté du Yémen sous l’oppression saoudienne. Tout l’arsenal de l’Arabie saoudite, aussi bien ses armes que sa religion, ne suffira pas pour battre le courage et l’inébranlable esprit de résistance du peuple du Yémen.

 

Sanaa : «  Je ne peux pas entendre ta voix mais je peux te voir dans mon esprit. Ton nom a été effacé mais je peux encore t’appeler et prier pour toi. Mon seul espoir est que tu sois maintenant au Paradis.  »

 

Vanessa Beeley est une activiste impliquée pour Gaza et le Yémen. Elle est la fille de Harold Beeley, conseiller diplomatique britannique pour le Moyen-Orient.

 

 

Voir également :

 

 

Voir la dernière publication de Sayed Hasan : Les marchands de soupe de la Mafia laïque française

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • colere48 colere48 23 septembre 2015 14:57

    On a toujours pensé que le facteur déclenchant d’une 3e guerre mondiale serait le conflit israélo-palestinien. On a tout faux, car il sert d’écran de fumée pour occulter la véritable source de danger qui menace l’humanité, la guerre larvée entre les sunnites et les chiites déclarée en 661 avec l’assassinat du 3e Calife de l’islam, l’imam Ali, gendre et cousin de Mahomet, et jamais éteinte depuis.

    Il n’est pas exagéré de dire, au regard de l’histoire ensanglantée du schisme musulman, que l’hostilité des sunnites pour les chiites est bien plus forte que pour les juifs et les chrétiens – contrairement aux idées reçues.

    Le monde risque fort cette fois-ci de se trouver pris dans les mailles du filet d’une guerre de religion entre musulmans qui dure depuis 14 siècles, et qui est en train d’atteindre un point de non-retour.


    • Phalanx Phalanx 23 septembre 2015 16:59

      @colere48

      Certes, mais les sunnites (et ses vraitions) représentent à peu prés 85% des musulmans, et ils sont plus « hard core » que les chiites. 

      Donc, si il y’a un jour conflit total entre les deux, ca sera vite vu.

    • wesson wesson 24 septembre 2015 00:31

      @colere48
      Ne vous fatiguez pas avec les chiites et les sunnites. ça fait des siècles qu’ils se détestent et se tapent sur la gueule tout en ayant le bon goût de rester entre eux.


      Regardez plutôt ce qui est en train de se passer en Europe, qui est quand même le lieu ou absolument toutes les guerres importantes se sont déroulées. Je pense que des vieilles plaies sont en train de se rouvrir, et franchement ça ne va pas être très beau à voir.

      Et, au cas ou quelques lecteurs n’auraient pas compris mon propos, ce n’est pas des migrants qui arrivent dont il s’agit qui ne posent en réalité aucun problème sérieux de sécurité. C’est des sentiments nationalistes qui sont en train de se réveiller en Europe, des sécessionnismes qui risquent bel et bien de devenir réels, et de faire péter un plomb aux pays concernés. 

      Exemple : l’Angleterre avec l’écosse, et dont un général a clairement menacé d’un coup d’état si Corbyn arrivait au pouvoir. 

      autre exemple : la Catalogne, dont les élections ce week-end ont une très bonne chance de donner une majorité absolue à un parti qui propose une sortie de l’Espagne en 18 mois. Et pour bien donner la mesure du sérieux de la situation, vous avez là les photos du déménagement de l’or détenu par la banque centrale d’Espagne en catalogne. Vont-ils repartir en guerre civile ?

      On revient vers des troubles Européens majeurs, et c’est pas l’Islam qui en sera la cause, mais le pourrissement de cette fausse Gauche que l’on appelle « la social démocratie ».



    • Sozenz 23 septembre 2015 18:12

      les guerres de religions ou des croyances ont toujours été les couvertures des guerres de profit.
      ils ne peuvent annoncer que cela, se battre pour des idées , car s’ils annonçaient que c est pour obtenir des profits ils verraient moins de monde à leur porte pour se battre de leur coté. ou sinon ils seraient obligés de partager avec leur peuple , et maintenant seraient aussi poursuivi pour génocide .
      alors on dit que l on fait la guerre pour la tranquillité ,la paix, le bien des peuples , les grandes idées , se battre contre le terrorisme.
      des « sauveurs » assassins !!


      • magneticpole magneticpole 23 septembre 2015 21:05

        C’est bizarre mais la fin du monde dans l’eschatologie islamique parle de feux au Yemen et du Messie a Damas, ce sont ces deux pays pour lequel des forces multinationales se mêlent. C’est troublant.


        Pour les bombes vu la couleur du nuage ce sont des armes thermobariques ( Avec du fuel)
        Les petits points blancs sont révélateurs de présence l’aluminium qui sert dans la fabrication.
         Elles sont devenues très optimisées et celle-ci ont probablement été tirées par missile tactique. 

        Une arme nucléaire meme a neutron fait un tel flash lumineux que le capteur du caméraman devrait être aveuglé, saturé de blanc, et à ce jour serait déjà mort d’irradiation. 

        • MAIBORODA MAIBORODA 24 septembre 2015 09:29

          Résistance victorieuse hélas bien compromise depuis quelques jours devant le rouleau compresseur de la « coalition » .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès