Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Haïti, à l’épreuve du choc

Haïti, à l’épreuve du choc

Ce que vient de subir Haïti, un des pays les plus pauvres de la planète, est un désastre considérable qui constitue également un choc psychologique d’une extrême violence pour les Haïtiens.

Au-delà d’une gourmandise malsaine de nos médias et d’un concours des images les plus pénibles, il est essentiel d’aller plus en avant sur la situation concrète que vit et va désormais vivre ce peuple antillais, le premier à s’être émancipé des colons blancs le 1er janvier 1804.

La destruction tant matérielle qu’organisationnelle et structurelle de cet État de 10 millions d’habitants amène à cette réflexion sur l’avenir alors que les puissances occidentales organisent l’aide internationale d’une manière qui n’est pas toujours idéalement transparente.

Disons-le clairement : il y a un risque de « privatisation », de dérégulation et de néo-colonialisme accru que pourrait subir Haïti en plus du désastre naturel dont l’île a été victime et, surtout, à cause de ce désastre.

La mise à profit par certains gouvernements et groupes privés occidentaux d’une catastrophe naturelle n’est pas nouvelle. Certains économistes l’ont relevé à plusieurs reprises, la journaliste Naomi Klein l’a théorisé avec son ouvrage La Stratégie du choc.

Après tout choc national, les citoyens deviennent plus enclin à suivre n’importe quel leader qui prétend les protéger. Ces désastres placent les populations dans un tel état d’hébétude qu’ils deviennent des « opportunités » pour quiconque souhaite favoriser des réformes économiques extrêmement rigoureuses qui n’auraient pas été admises en temps normal. Elles sont généralement imposées très rapidement avant que les citoyens ne puissent se ressaisir.

Milton Friedman, souvent considéré comme un partisan de ces « traitements de choc », déclarait lui-même : « Seule une crise réelle ou imaginaire peut engendrer un changement profond » (Capitalisme et liberté, 1971).

Nous savons par exemple que le tsunami de 2004 a permis des expropriations massives de populations vivant sur les côtes d’Asie du Sud-est, des libéralisations et dérégulations commerciales (en échanges d’aides occidentales), des constructions de complexes hôteliers occidentaux, etc. À l’époque nous nous étions émus de la destruction par la nature de leurs villages de pêcheurs, mais nous avons détourné les yeux quand à la place furent construits des hôtels après que les populations aient été déplacées.

Nous savons que l’ouragan Katrina qui frappa la Nouvelle Orléans en 2005 a permis là encore des expropriations massives, des privatisations de services publics et de l’éducation et des reconstructions privées orientées, etc.

Quelques heures après le séisme à Haïti, The Heritage Foundation (un des principaux think-tanks américains, néo-conservateur et influent sur le Congrès actuel) écrivait sur son site Internet :

« Au-delà de l’assistance humanitaire immédiate à apporter, les réponses américaines au terrible séisme de Haïti offrent d’importantes opportunités de reprise en main du long dysfonctionnement gouvernemental et économique haïtien, tout en améliorant l’image américaine dans la région ».

De son côté, Nicolas Sarkozy proposait une conférence à Bruxelles sur la reconstruction du pays, sans même en parler en amont avec les responsables politiques haïtiens qui ont survécu au séisme.

Les propos de The Heritage Foundation peuvent sembler modérés mais laissent bien entendre le souhait de réformer l’économie du pays antillais dans le sens des seuls intérêts privés occidentaux.

Rappelons que si les causes de la pauvreté haïtienne sont multiples, les responsabilités occidentales sont loin d’être nulles, notamment sur le surpeuplement de Port-au-Prince, et que la corruption généralisée et les « aides financières » du Nord (sous conditions drastiques) ont réduit à néant toute agriculture vivrière sur l’île.

En octobre dernier, Camille Chalmers, directeur exécutif de la PAPDA (Plateforme haïtienne de plaidoyer pour un développement alternatif), dénonçait (comme d’autres associations haïtiennes) la politique du gouvernement haïtien consistant à se plier aux injonctions des organisations internationales et à favoriser les entrepreneurs étrangers et les importateurs de produits alimentaires :
« Depuis les années 80 les stratégies néolibérales adoptées par les gouvernements ont détruit l’agriculture du pays. On est aujourd’hui le troisième importateur du riz américain avec plus de 400.000 tonnes métriques par an. Pourtant, chaque année 75.000 personnes laissent les zones rurales — absentes des débats de la classe politique — pour rejoindre la capitale. De la sorte, la dépendance alimentaire du pays ne fait que s’agrandir. Les politiques macro-économiques soutenues par Washington, l’ONU, le FMI et la Banque Mondiale ne se soucient nullement de la nécessité du développement et de la protection du marché national. Les seules préoccupations de ces politiques est de produire pour l’exportation vers le marché mondial ».

Aujourd’hui, les paysans manquent de terres cultivables, d’outils, d’encadrement dans la commercialisation des produits. Comme le rappelle le CADTM (Comité pour l’annulation de la dette du tiers-monde), dans la fertile région du Nord-Est, le béton a remplacé les cultures, notamment avec la construction d’une zone franche pour la fabrication de produits textiles destinés au marché des États-Unis. Le paradoxe est que, non loin, existe des terres moins fertiles où ces industries auraient pu s’installer sans porter préjudice aux plaines agricoles fertiles.

Aujourd’hui, d’un point de vue cynique, la situation est donc particulièrement propice pour diriger politiquement et économiquement cette République dans le sens des seuls intérêts américains, français et de quelques grandes entreprises du Nord.

Il est d’ailleurs étonnant de constater, comme le fait Daniel Schneidermann sur le site Arrêt sur images, avec quelle rapidité l’image de Haïti se dégrade dans certains médias. Après la compassion avec les victimes, ce sont les « pillages » ou « vols de marchandises » qui sont souvent mis en avant dans la presse internationale. Cela pourrait être assez utile à ceux qui déclareront plus tard : "ils sont incapables et irresponsables".

Comme le rappelle le journal La Croix, plusieurs responsables associatifs ont été choqués par les déclarations de dirigeants sur la nécessité de mettre « l’île sous tutelle internationale », au nom de la « reconstruction ». D’autant qu’il existe des ingénieurs, médecins et universitaires compétents à Haïti, la plupart formés à l’étranger d’ailleurs.

L’ancien président de Caritas France déclarait récemment que « le pays ne [devait] pas être placé sous protectorat ».

De son côté, le directeur des opérations de Médecins sans frontières (MSF) affirmait avec raison que « les églises, les associations, les comités de quartier form[aient] le tissu social permanent d’une nation » que « dans la rue, l’efficacité des secours [était] d’abord haïtienne » et enfin que « la France et les États-Unis [devaient] remettre les institutions haïtiennes en route (...) sans parler de mise sous tutelle » ni « porter atteinte à la souveraineté de l’État » car « c’est une source de tensions entre les habitants et la communauté internationale. »

D’autres dispositions que celles actuellement en cours auraient pu être prises.

Il est d’ailleurs étonnant de constater un tel déploiement militaire (déjà dénoncé par certains organisations dominicaines et qui ne se fait pas en simple soutien humanitaire) sur l’île Il n’est pas certain que les services publics haïtiens soient re-créés ou tout simplement créés à cette occasion, au contraire, ils pourraient être tout à fait privatisés. Il faut rapidement s’assurer de la transparence totale des transferts d’argent vers Haïti et les ONG œuvrant sur place.

Surtout, il faut confier aux Haïtiens eux-mêmes la reconstruction de leur pays, en garantissant leur souveraineté, en leur donnant les moyens de créer leurs propres structures sur place et leurs propres emplois (et non en faisant venir uniquement des entreprises extérieures avec des employés étrangers).

Jean-Louis Bianco et Nicolas Cadène


Moyenne des avis sur cet article :  4.64/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • balthasar1er 22 janvier 2010 10:45

    Excellent article,vous avez mis le doigt là ou il fallait,mis en lumière les aspects peu glorieux de ce « folklore humanitaire et médiatique » qui cache comme toujours des enjeux moins louables,ceux de la prise de contrôle d’économies et de pays à la dérive, par les prédateurs de toujours.
    Crise, guerre, catastrophe naturelle toute opportunité est à saisir pour imposer le libéralisme sauvage,les déréglementations,les privatisations.....
    Les organismes internationaux,la banque mondiale et le fmi, simples instruments de domination aux mains de l’oligarchie mondiale, par l’intermédiaire de la dette viendront ainsi réduire à néant tout espoir d’émancipation de ses peuples,que les utopistes en tout genre se tournent un peu vers le passé récent ,l’aide est toujours subordonnée à des calculs d’un cynisme outrancier .Haïti deviendra un simple appendice de la métropole,l’installation d’une base militaire US permanente n’est point à exclure .
     L’aide humanitaire couplée au folklore médiatique « des sauveurs de l’occident », pour finir le stationnement des militaires sur les zones de tension du monde , le triptyque d’un feuilleton désormais bien célèbre.


    • dawei dawei 22 janvier 2010 11:20

      Bravo pour cet article très bien documenté.
      Il prouve également qu’encore une fois, les néoconservateurs sont au pouvoir et que l’image « démocrate » d’Obama n’est qu’une façade, mais on est bien encore avec les mêmes dirigeants et idéologues que sous les années Bush.
      Rien de nouveau sous le soleil disait le psalmiste.
      Rappelons qu’en plus des intérêts financiers et colonialistes, il y a la géostratégie : Haiti est placée entre les pays de Chavez et Castro. 
      Quelques articles du réseau voltaire traitant de l’histoire d’Haiti et de sa dette, et d’une prison secrète US flottant au large d’Haiti .
      La Navy a installé une de ses prisons secrètes au large d’Haïti
      Haïti : au-delà des effets d’annonce
      jetez un coup d’œil sur mon article qui va dans le même sens , en moins bien écrit et documenté ( c’est mon premier ! )  smiley
      Haïti, nouveau prétexte de n’importe quoi politique et médiatique

      Merci encore pour ton article.


       


        • balthasar1er 22 janvier 2010 11:59

          Bonjour MR Bianco

          Il est bien dommage que la sociale démocratie, en abandonnant sa matrice intellectuelle pour se convertir à l’orée des années 80 au néolibéralisme ne tire pas les leçons de ses échecs cuisants.
          En pratiquant la politique du suivisme en matière économique et sociale.En abandonnant vos référents, vous avez trahi ceux qui faisaient votre force électorale le monde ouvrier,les petits,les sans- grades,le Ps n’est plus qu’un parti de grand bourgeois totalement coupé de sa base,il faudrait sérieusement réfléchir à vos futures orientations et même en matière de politique internationale ou il me semble que vous glissez dangereusement vers des positions atlantistes.
          Les conclusions que vous tirez de cette triste affaire semblent cohérentes alors pourquoi diable vous enfoncez vers une voie sans issue,l’échec du modèle néolibéral à démontrer son entière capacité de nuisance sur les hommes et les structures,vous êtes devenus de simples instrument au service de la domination, c’est la conclusion que de nombreux individus tirent désormais de ce fossile qu’est devenu le PS.
          Cordialement.


        • sheeldon 22 janvier 2010 13:09

          bonjour monsieur bianco

          un ministre socialiste de mitterrand venant mettre du chavez et du morales je trouve cela cocasse smiley

          heu vous êtes bien au parti socialiste celui de DSK ou de pascal lamy ? 

          bienvenu sur agoravox ;o)

          cordialement


        • sheeldon 22 janvier 2010 13:10

          bon article j’avais oublié


        • 3°oeil 22 janvier 2010 15:39

          Le leader vénézuélien Hugo Chavez a de nouveau accusé les États-Unis de Dieu jouant. Mais cette fois c’est le tremblement de terre désastreux de la Haïti qu’il pense que les Etats-Unis étaient derrière. L’ABC espagnol de presse cite Chavez avec l’annonce que la marine américaine a lancé une arme capable d’inciter un tremblement de terre puissant du rivage de la Haïti. Il ajoute que cette fois c’était seulement un foret(exercice) et la cible(l’objectif) finale est … l’Iran détruisant et reprenant.
          http://www.youtube.com/watch?v=Q9QtZkT8OBQ&feature=player_embedded


        • Jean-Louis Bianco Jean-Louis Bianco 22 janvier 2010 15:45

          @ Balthasar1er et @ Sheeldon :
          Il est vrai que la gauche au pouvoir ne s’est pas suffisamment opposée au libéralisme porté par la pensée unique et s’est parfois trop éloignée des préoccupations quotidiennes de nos concitoyens.
          Cependant, la droite et la gauche (qui n’a par ailleurs jamais eu tous les pouvoirs -ex. du Sénat qui est toujours resté à droite), ce n’est pas la même chose. 

          Mais il est clair que nous devons en effet regagner la confiance des Français en proposant des réponses innovantes et pertinentes aux problématiques sociétales d’aujourd’hui.
          Soyez certains que je m’inscris dans ce combat !
          Bien cordialement

        • paoum 22 janvier 2010 16:46

          bonjour et bienvenue m.Bianco,

          la question de savoir quel PS vous avez l’intention de représenter me semble importante, voire incontournable.
          Un président du FMI peut-il être admis dans un parti censé représenter plus de justice sociale et d’esprit républicain ?
          Quel est le rôle de M.Strauss-Kahn dans la crise actuelle à haïti, dans le golpe au honduras ?
          Le FMI a du sang sur les mains depuis toujours, il représente une menace permanente pour la paix et pour l’esprit socialiste qui ressort dans ce trés bon article ( qui n’en parle pas d’ailleurs), quelles conséquences le PS tire-t-il de cet état de fait ?ou vous-même, tout simplement.
          Peut-on passer à côté de ce problème gênant lorsqu’on parle d’haïti ?


        • sheeldon 23 janvier 2010 09:32

          il est sur que nos sociaux démocrates ne se sont pas opposés au libéralisme , on peut même dire qu’ils l’ont mis en place en europe ! de delors a blair en passant par fabius (et oui ) etc ......

          et ceci a été un suicide , la gauche est explosé dans toute l’europe , en allemagne le spd n’existe plus et quand il existait il préférait la droite a la gauche !

          en italie superbe prodi !

          blair miam vivement que ce voyou de gordon brown prenne sa fessée électorale !

          retournons en france pascal lamy les cabinets verts , vous trouvez cela comment pour un SOCIALISTE ?

          DSK au fmi président d’un groupement de banques privées ( son prédécesseur montre que le poste est fait pour un socialo huhu ) ? ça ne vous gène pas ?

          bon alors moi je veux bien mais c’est quoi être socialiste de nos jours ? être pour le mariage gay ? ????

          plus aucun respect pour ce parti de jaunes et je pèse mes mots .

          sarko ou ségo rien a faire c’est les mêmes bourgeois ( financés tout deux par des milliardaires ) qui mettrons en place les mêmes directives européennes ( donc les accords a l’omc ) de la même manière .

          quand je pense que j’ai été dix ans au ps , que l’on m’a menti tout ce temps sur nombres de sujets , de maastrich ( belle opposition au libéralisme mdr ) a la prmière guerre du golfe qui a signé ma défection de ce partis en passant par les privatisations de jospin , la coupe est pleine en ce qui me concerne !

          http://segoleneroyal2012.over-blog.fr/article-14035983.html

          vous devriez faire lire vos contributions a vos amis .


        • sheeldon 23 janvier 2010 17:27

          je suis anarchiste camarade pas FN

          pascal lamy il est bien socialiste ?????????

          a l’omc il mène bien une politique ????????, ??

          vous la trouvée ( cette politique ) même une once socialiste ( mdr si vous dites oui ) ???????????????????????????????????????????????

          dsk est bien socialiste ?

          au fmi c’est quoi sa politique ????????????????

          quand a sarkozy ou segolene ou qui vous voulez d’ailleurs , il n’a plus le pouvoir !!!!

          sarkozy n’est qu’une marionnette comme obama , des gens qui l’ont mis là !

          un politique n’est que la pute de son financier dans notre monde moderne ( certains historiens pensent que c’est pas nouveau ;o) ) .

          pour le ps chavez est un dictateur ! alors voir un socialo me mettre du chavez mais mdr ( vous voulez que je vous sorte les propos des membres du ps sur chavez depuis dix an ? ? je vous promet qu’il y a de quoi rire )

          ségo elle allait pas au vénézuela ou en bolivie mais au chili avec cette jaune de bachelet qui c’est pris son coup de pied au cul après avoir trahi son électorat , voilà vos partis sociaux démocrates ! c’est les mêmes partout de blair a bachelet la boucle est bouclée !


        • JL JL 22 janvier 2010 12:31

          Une fausse bonne idée selon des haïtiens eux-mêmes serait celle de Régis Debray lequel propose que Haïti soit déclaré pupille de l’humanité.

          Outre que dans pupille il y a tutelle, cela serait un pas de plus vers l’institution d’un gouvernement mondial : gouvernance, disent-ils ! Si les raisons d’aller vers ce type d’institution ne manquent pas, je crois que les raisons de freiner des quatre fers sont encore plus nombreuses, parmi lesquelles je vois la volonté de lutter contre l’objectif poursuivi par des instances disposant pour certaines, d’une capacité de nuisance considérable, de détruire les Etats nations.

          Sur ce sujet de gouvernement mondial, on ne redira jamais assez ce mot de Jaurès : " La nation, c’est le seul bien des pauvres”


          • Traroth Traroth 22 janvier 2010 17:54

            La gouvernance mondiale est le seul moyen de lutter contre la mondialisation économique. Mais là où je suis d’accord avec vous, c’est qu’il faut d’abord mettre en place un gouvernement démocratique mondial, avant de commencer à placer des territoires et des gens sous son autorité. Si on faisait ça de nos jours sous l’autorité du « machin » (l’ONU, dixit de Gaulle), ça serait une pure catastrophe !


          • JL JL 22 janvier 2010 19:49

            traroth, vous devriez savoir qu’il ne peut y avoir de démocratie que là où il y a un intérêt commun, une communauté de destin. La nation est cette communauté !


          • Traroth Traroth 26 janvier 2010 02:57

            Non, l’humanité est cette communauté.


          • Bélial Bélial 22 janvier 2010 12:47

            @ l’auteur Nicolas Cadène : Vous avez raison de démasquer la stratégie du choc, on ne le fera jamais assez, et les précédents sont marquants, je me permets de mettre en valeur ce passage de votre article :

            "Nous savons par exemple que le tsunami de 2004 a permis des expropriations massives de populations vivant sur les côtes d’Asie du Sud-est, des libéralisations et dérégulations commerciales (en échanges d’aides occidentales), des constructions de complexes hôteliers occidentaux, etc. À l’époque nous nous étions émus de la destruction par la nature de leurs villages de pêcheurs, mais nous avons détourné les yeux quand à la place furent construits des hôtels après que les populations aient été déplacées.

            Nous savons que l’ouragan Katrina qui frappa la Nouvelle Orléans en 2005 a permis là encore des expropriations massives, des privatisations de services publics et de l’éducation et des reconstructions privées orientées, etc."

            @ JL : N’importe qui de censé devrait trouver l’idée d’un gouvernement mondial juste débile, et n’importe qui un minimum lucide sur l’état de la démocratie et voyant qui veut établir ce gouvernement mondial


            • Bélial Bélial 22 janvier 2010 12:49

              ...y est opposé, on ferait mieux d’ instaurer la démocratie localement. (dsl pr la coupure, bug)


              • Png persona-nongrata 22 janvier 2010 14:21

                Trés bon article , merci .

                Tout ceci sent trés mauvais , pourquoi la république dominicaine n’a pas été touché vu l’ampleur de ce seisme ?

                HAARP vous connaissez ???

                Chavez accuse les US d’avoir utilisé leur arme sismique :


                • 3°oeil 22 janvier 2010 16:17

                  le lundi la vielle du tremblement de terre,le directeur technique de la DISA se trouvait au quartier général du commandement sud des usa à miami,pour la préparation d’un scénario impliquant la fourniture de secours à Haiti suite à un ouragan...pré-connaissance ? http://www.nextgov.com/nextgov/ng_20100115_9940.php ?oref=topstory


                • Png persona-nongrata 22 janvier 2010 14:25

                  Mais pourquoi donc n’ont il pas réagit aussi vite face à l’ouragan Katerina alors que c’était chez eux ???

                  Haiti regorge de richesses naturelles dont les réserves les plus importantes d’hydrocarbures de la région .

                  • Le Prince des Lentilles Le Prince des Lentilles 22 janvier 2010 14:28

                    Naomi Klein met en garde contre l’application d’un “capitalisme du désastre” à Haïti


                    http://news.blog.lemonde.fr/2010/01/21/naomi-klein-met-en-garde-contre-lapplication-dun-capitalisme-du-desastre-a-haiti/


                    Sur son site et lors d’une intervention dans le programme télévisé Democracy Now !, d’Amy Goodman, Naomi Klein redoute que ce qu’elle nomme le “capitalisme du désastre” ne vienne s’appliquer en Haïti (voir la vidéo). Elle dénonce par exemple la posture de la Heritage Foundation qui, parmi les “opportunités” présentées par la crise haïtienne, avance “l’amélioration de l’image des Etats-Unis dans la région” et présente comme une nécessité de renforcer les capacités des gardes-côtes pour empêcher les Haïtiens de prendre la mer en direction des Etats-Unis.

                    Dans le même ordre d’idée, l’International Peace Operations Association (un groupement d’entreprises privées spécialisées dans l’aide en cas de catastrophe) propose d’ores et déjà ses services pour reconstruire Haïti. Services déjà à l’œuvre en Irak et en Afghanistan, dont ceux de l’entreprise Triple Canopy, organe de sécurité privé, successeur de Blackwater en Irak.


                    • dawei dawei 22 janvier 2010 16:24

                      Une suspicion de plus : le séisme provoqué.
                      Je n’adhère pas forcément à cette théorie, mais je sais que techniquement elle est possible :
                      Selon les armées russes, les Etats Unis ont provoqué le tremblement de terre à Haiti
                      La géo-ingénierie est une science de mieux en mieux maitrisée.

                      Mais elle ouvre aussi la porte à beaucoup de théories du complot (chemtrails, projet haarp...) car secrète .

                      Je pense que ce sont les théories les plus difficilement vérifiables.

                      Il faut constater à quel point on prépare les masses avec tous les films qui sortent sur le thème de l’apocalypse depuis ces dernières années. Actuellement : « le livre d’Eli »

                      Donc quand on connait la tendance messianique des néoconservateurs illuminés , je pense qi’il auraent été capables de le provoques, et qu’ils nous préparent d’autres grands évènement ... on n’est pas au bout de nos peines.

                      Et je suis convaincu que les fameuses plaies de l’apocalypse (dont les séismes et les tempêtes) vont être provoquées selon un agenda et ne seront pas naturelles (ou divine).

                      Dawei


                      • balthasar1er 22 janvier 2010 17:41

                        @Arthur
                        Vous nous prenez pour des imbéciles ou pour des enfants ? ces gangsters de l’empire sont sans aucun scrupule,ils ont dévasté l’Irak (plus d’un million de victimes) ils détruisent l’Afghanistan pour s’emparer des ressources énergétiques du monde,ils n’auront aucun scrupule à utiliser les armes électromagnétiques et climatiques qu’ils détiennent,penser le contraire relève soit de la naïveté soit de la complaisance pour des politiques criminels.
                        Votre boulot d’aide de camp de l’impérialisme est il bien rémunéré ?
                        http://questionscritiques.free.fr/3eme_guerre_mondiale/programme_haarp.pdf


                      • balthasar1er 22 janvier 2010 18:07
                        Mis à Jour le : 15 septembre 2007 14:13

                        *H
                        —>
                        Un million de morts en Irak ?
                        15 septembre 2007

                        L’institut de sondage britannique ORB estime à plus d’un million le nombre d’irakiens victimes de la guerre. Sur les quatre millions de familles irakiennes, près d’un quart a perdu au moins l’un de ses membres. 9% des tués auraient été victimes des bombardements aériens américains.

                        http://contreinfo.info/article.php3?id_article=1238

                        En 2007 ça fait trois années de cadavres en plus !


                      • François51 François51 22 janvier 2010 16:47

                        quelle catastrophe pour ces gens, qui hélas n’ont pas attendu ce séisme pour vivre dans une pauvreté extrême..
                        les médias, les ONG lancent un appel aux dons. pourquoi alors ne pas demander aussi aux banques US, mondiale, et Française, qui ont réussi a faire des profits pharaonique en 2009. ?
                        des milliards de dollars ou d’Euros de benéfices, grace, ne l’oublions pas avec l’argent des contribuables qui a permis de renflouer tout ces banksters spéculateurs. on parle de 500000 dollars de bonus pour chaque traders de banque comme Lemman Brothers ou City Bank par exemple.
                        pourquoi ce silence ? et encore une fois faire appel a la génerosité des gens lambda ? comme pour le tsunami de 2004 ?
                        certes, il faut aider ce peuple, qui souffre, et ce bien avant ce seisme d’ailleurs. mais alors il serait bien que la solidarité soit partagé par tous. et surtout que cet argent profite surtout au peuple Haïtien pour reconstruire ce pays, et non pas a quelques politiciens local corrompu.. ....


                        • Nho 22 janvier 2010 17:56

                          Article très intéressant.

                          Et quand je lis les commentaires, je suis choqué de voir que le racisme primaire n’a aucune retenue : Marc Gelone & Kronfi.


                          • Annie 22 janvier 2010 18:10

                            Je n’ai pas trop suivi la presse française ces derniers temps, mais la presse anglaise est absolument féroce avec les ONG qui travaillent à Haïti, les accusant d’incompétence, de lenteur, de bureaucratie. Et cela est vrai pour beaucoup d’entre elles. Même le Lancet s’en est mêlé. Je rappellerai qu’en 1994, une grande ONG britannique avait réussi à approvisionner en eau potable en l’espace de trois semaines les 800.000 réfugiés qui avaient traversé la frontière en 3 jours. Selon UNHCR, elle avait fait mieux que l’armée américaine. Cette même ONG est aujourd’hui à Haïti et elle est parvenue à installer quatre réservoirs d’eau en un weekend, dont deux sont inopérationnels.
                            C’est ce qui explique que l’on recourt de plus en plus au secteur privé pour les interventions humanitaires, un créneau lucratif pour des entreprises qui au bout du compte sont aujourd’hui bien plus efficaces que les ONG ou encore au bras armé de certaines nations qui se sont engouffrés dans le vide créé par l’inefficacité et l’incompétence des ONG . Je le regrette, mais je regrette encore plus que les ONG, surtout Britanniques mais aussi françaises fassent passer des préoccupations de gouvernance, de durabilité économique, des considérations nationales etc. avant les premiers secours aux victimes. Il n’en a pas toujours été ainsi, et ceci est la vraie dérive de l’humanitaire. D’abord parce que les ONG ne remplissent plus leur rôle, mais aussi parce que ce rôle est maintenant assumé par des intervenants qui voient dans un désastre une opportunité économique ou politique. 
                            Le titre de l’article du lancet est : « Growth of aid and the decline of humanitarism » ce qui pour ceux qui ne connaissent pas l’anglais peut se traduire ainsi : L’augmentation de l’aide mais le déclin de l’humanitarisme.
                            http://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(10)60110-9/fulltext 

                            Et comme je ne voudrai pas peindre toutes les ONG « avec le même pinceau » comme l’on dit chez moi, je précise que MSF est encore l’une des rares ONG à défendre cet humanitarisme, mais elle est bien seule aujourd’hui. 


                            • Le vénérable du sommet Le vénérable du sommet 22 janvier 2010 18:32

                              La machine sismique pouvant provoquer un séisme est le PAMIR (voir ici pour un petit extrait vidéo).
                              Je ne dis pas que les USA ont provoqués ce séisme mais si beaucoup de gens (et certains bien informés) sont suspicieux, c’est entièrement de la faute des américains.

                              "le lundi la vielle du tremblement de terre,le directeur technique de la DISA se trouvait au quartier général du commandement sud des usa à miami,pour la préparation d’un scénario impliquant la fourniture de secours à Haiti suite à un ouragan...pré-connaissance ?« 
                              Tiens !! je ne connaissais pas la DISA mais elle semble être comme la FEMA le jour du 11/09, elle arrive avant la catastrophe, à moins que ...

                               »Après la compassion avec les victimes, ce sont les « pillages » ou « vols de marchandises » qui sont souvent mis en avant dans la presse internationale."
                              Oui effectivement, j’ai remarqué aussi. Je ne sais pas pour la presse étrangère, mais je constate une nouvelle fois que les journalistes français (en tout cas, ceux que l’on met en avant) sont vraiment en dessous de tout, affligeant !!!


                              • Bélial Bélial 22 janvier 2010 20:26

                                @ Le vénérable du sommet :

                                « le lundi la vielle du tremblement de terre,le directeur technique de la DISA se trouvait au quartier général du commandement sud des usa à miami,pour la préparation d’un scénario impliquant la fourniture de secours à Haiti suite à un ouragan...pré-connaissance ? »

                                C’est sérieux ? Où avez-vous eu l’info ?


                              • Le vénérable du sommet Le vénérable du sommet 23 janvier 2010 00:07

                                C’est 3°oeil qui donne l’info plus haut dans le fil. Je ne sais si c’est vrai, mais par contre le fait que la FEMA était déjà sur place au moment du 11/09 est maintenant très connu. Trouvé cette info sur le net ne sera pas difficile.

                                N.B : Désolé pour le texte en gras, je n’arrive pas à l’enlever.


                              • Inca Inca 23 janvier 2010 00:15

                                Je ne trouve plus les termes pour exprimer la situation... après avoir lu un article qui vient d’apparaitre sur reopen911 news :
                                Cynthia McKinney : Haïti est convoitée depuis longtemps

                                Les US ne s’attaquent plus à des faibles mais à des mourants.
                                Quelle inhumanité et quelle lâcheté.


                                • ELCHETORIX 23 janvier 2010 00:52

                                  Bon article ,
                                  je n’ai rien à ajouter aux commentaires pertinents de persona grata et abdel et d’autres , sauf que les desseins malsains du NOM s’accélèrent et nous inquiètent.
                                  J’espère que l’ IRAN ne sera pas la prochaine cible de l’EMPIRE .
                                  Je pense de tout coeur au peuple d’HAÏTI , dans l’épreuve .
                                  Merci l’aureur , cordialement .
                                  RA .


                                    • frédéric lyon 23 janvier 2010 08:11

                                      Pourquoi Obama intervient-il massivement en Haïti ? Que veulent les Américains ?


                                      Ils cherchent tout simplement à enrayer une nouvelle vague d’immigration.

                                      Après le refus d’autonomie exprimé, on ne peut plus nettement, à près de 60%, par les populations des Caraïbes françaises, la disparition corps et biens du plus vieil Etat « décolonisé » de la planète sonne la fin de l’ère de la « décolonisation » et de la « libération » des peuples, qui fuient leurs indépendances pour courir se réfugier chez leurs anciens colonisateurs.

                                      Haïti, où tout est a construire ou à reconstruire, sera placé sous l’aile protectrice et tutélaire de l’Occident et plus particulièrement de l’Amérique puisqu’elle est dans son arrière-cour, et demain ce sont les populations d’Afrique, du Maghreb et du Moyen-Orient qu’il faudra prendre en charge, afin de les maintenir sur place, d’enrayer leur fuite, de les prendre en main et de leur ouvrir les voies du développement.

                                      A défaut, ce sera un sauve-qui-peut général des populations qui fuiront devant la famine et la misère qui régnera dans tous ces pays, y compris ceux qui bénéficient pour encore quelque temps de la rente pétrolière et dont on verra les habitants errer, sans ressource, au milieu de gratte-ciels de 400 mètres de haut qui ne serviront plus à rien.

                                      Monsieur Jean-Louis Bianco sera enfin muet.

                                      • Le péripate Le péripate 23 janvier 2010 08:40

                                        Première partie : exposé des motifs, privatisation d’Haïti, stratégie du choc...
                                        Deuxième partie : énumération hypercritique de « faits » allant tous dans le même sens.
                                        Troisième partie : renforcement du soupçon, et vague profession de foi pour la forme.

                                        Quatrième partie, franchie par des commentateurs, le Leader Rondissimo et la galaxie paranoïaque : une arme sismique a été employé contre Haïti.

                                        Qu’est-ce qu’on se marre !

                                         smiley


                                        • Le péripate Le péripate 23 janvier 2010 10:09

                                          J’y pense : avez vous remarquer que l’hiver les dépenses de chauffage augmentent ?

                                          À qui profite le crime..... smiley


                                        • balthasar1er 23 janvier 2010 11:36

                                          @Chanteclerc
                                          salut
                                          Papy t’es plus dans le coup !


                                        • boris boris 23 janvier 2010 11:08

                                          Etonnant cette propension du péripate et de chanteclerc à bien resté dans le moule dictatorial.

                                          Les armes sismiques pour eux n’existent pas ? haarp un gentil projet météo ? L’envoi d’une troupe de plus de 15.000 hommes en Haïti est en soi tout à fait normal ? 

                                          Risibles. 


                                          • Le péripate Le péripate 23 janvier 2010 17:18

                                            C’est que je suis un Cyborg néo-libéral, un modèle déjà ancien, un Mont Pelerin, et je n’ai pas eu les dernières mises à jour.

                                            La troupe, elle est partie avant ou après le séisme ? Parce que si c’est après, c’est 1001001001001....clic....clic....clic....

                                            pour aider.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès