Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Haïti : les secours engagés dans une course contre la montre pour (...)

Haïti : les secours engagés dans une course contre la montre pour l’eau

Plus d’une semaine près le terrible séisme qui a secoué Haïti, l’aide internationale est arrivée progressivement dans la capitale de Port-au-Prince. Alors qu’il est encore difficile de faire un bilan de cette catastrophe, de nombreuses organisations ont exprimé le même souci de déployer des efforts concertés. Plusieurs organisations officielles ou non ont exprimé leurs préoccupations sur le problème d’accès à l’eau.
 
Une véritable course contre la montre est désormais engagée en Haïti. L’eau est absolument vitale pour tous : pour ceux qui étaient coincés sous les décombres, car les secours sur place le rappellent, on meurt de soif en trois jours - et de faim en une semaine mais aussi pour les survivants de Port-au-Prince. Avant le séisme, il n’y avait déjà pas assez de points d’eau pour tout le monde...
 
Ainsi, dans les heures qui ont suivi le séisme, le Directeur d’Action contre la Faim (ACF) déclarait "Compte-tenu de l’urbanisation anarchique de Port-au-Prince, de la pauvreté endémique et de la manière dont fonctionne l’approvisionnement en eau dans la ville, il faut s’attendre à de grandes difficultés pour accéder à l’eau potable", rappelant qu’après le passage des violents cyclones qui avaient affecté Haïti fin 2008, ce problème avait rapidement posé "une question de vie ou de mort" pour les populations. L’ONG, qui a fait partir une équipe d’urgence de six personnes dans l’avion affrété par le Quai d’Orsay, a organisé un nouveau départ cette semaine, qui a permis d’acheminer mini-usines de filtration et produits chimiques de purification de l’eau. Dans le même temps la Sécurité civile Française a emporté dans ses lourds bagages deux unités de production d’eau potable - de quoi purifier une eau contaminée. De son côté, la Croix Rouge en partenariat avec les équipes de Veolia Force (structure d’urgence de Veolia) a affrété aujourd’hui depuis l’aéroport de Vatry (Marne) un avion cargo à destination de Haïti, contenant notamment du matériel de production d’eau. Trois jours après le séisme, ce sont plus de 20 tonnes de matériels destinés à l’approvisionnement en eau qui ont été préparées pour le départ vers Haïti. En parallèle, une équipe d’experts de l’eau de l’entreprise a embarqué pour aller installer les unités mais également pour former les équipes sur place à leur fonctionnement. Ces professionnels de l’eau ont également vocation à apporter une aide aux services des eaux locaux.
 
Le responsable de cette structure d’intervention d’urgence, qui connait Haïti pour y être intervenu l’année dernière lorsque l’ile à été frappé par plusieurs cyclones dévastateurs déclarait sur BFM hier soir que le gros risque résidait surtout dans les épidémies d’origine hydrique qui risquaient de se déclarer si on n’apportait pas très rapidement une solution aux sinistrés. En effet, est-il utile de rappeler que si l’on peut survivre plusieurs jours sans manger on ne peut pas se passer de boire très longtemps ? Par conséquent, lorsque l’eau potable n’est plus disponible le réflexe est de consommer l’eau qui est à proximité dans les marigots, les cours d’eau… Cependant, vu l’ampleur du désastre il est à craindre que les points d’eau qui restent en état soient contaminés par les cadavres des victimes. Ce serait alors une catastrophe sanitaire majeure risque de s’ajouter à celle que les habitants de Port au Prince vivent déjà.
 
C’est d’ailleurs pour cette raison que Acted, une autre ONG qui travaille à l’accès à l’eau et à la promotion de l’hygiène sur Haïti depuis 2004 a immédiatement décidé de regrouper toutes ses effectifs sur Port au Prince afin notamment de distribuer le plus grand nombre de pastilles de désinfection possible pour éviter les épidémies.
 
J. Briens pour Infos Eau : http://infos-eau.blogspot.com/ 
 

Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • sissy972 27 janvier 2010 13:29

    Bonjour, Cela faisait deux semaines hier qu’Haïti a subi le premier des séismes puisqu’il y en a eu plusieurs autres depuis. Permettez-moi une question, que sont devenus les tonnes de vivres et d’eau envoyées dans cette île immédiatement après le séisme ? Nous regardons les informations régulièrement et toujours nous voyons des hommes et des femmes attendant cette aide qui pourtant est là chez eux ? Ils se débrouillent pour la plupart par eux-mêmes
    que font les militaires américains envoyés en si grand nombre ?
    Lorsque je vois les avions américains voler à basse altitude envoyer des colis d’eau par dessus bord je me dis que les 3/4 explosent au sol.
    Sissy972


    • Shaytan666 Shaytan666 28 janvier 2010 12:09

      Vous devriez demander un visa pour Haïti et aller coordonner l’aide sur place, vu que vous avez l’air de vous y connaître en aide humanitaire. Je suis persuadé que vous ferez 100X mieux que ces impéralistes américains.


    • sissy972 28 janvier 2010 14:01

      Je ne parle pas aux femmes voilées
      Sissy


      • Shaytan666 Shaytan666 28 janvier 2010 12:13

        Bien sûr si le réseau voltaire le dit, c’est forcément vrais, et pour avoir une deuxiéme source fiable allez sur alterinfo, tous nos amis y sont.
        Bon ! j’ai pas lu l’article vu que le lien ne s’ouvre pas !


      • Laminak 27 janvier 2010 16:39

        Haiti, une question : pourquoi Agoravox a supprimer de la lecture l’article (extremement interessant) ’Haïti regorge de ressources en matieres premieres’ ?
        Curieux, non ?
        Lami.


        • Shaytan666 Shaytan666 28 janvier 2010 12:07

          Il n’y a rien de mystérieux à cela, l’article n’était qu’un vil plagiat que « l’auteur » avait été pompé sur un autre site, il n’y avait pas un mot de sa plume ou plutôt de son clavier.
          Agoravox ne sert pas à bêtement recopier des articles mais à les écrire soi même.
          Si vous voulez le lire, Mr Google va vous aider.


        • fonzibrain fonzibrain 28 janvier 2010 14:09

          les solutions existent, que ce soit les éolienne à eau


          Si le fait d’avoir l’air de fumer une pipe à eau high-tech ne vous dérange pas outre mesure, alors vous pouvez arpenter le globe sans bouteille d’eau dans votre sac à dos.

          Car la paille iStraw peut filtrer toutes les effrayantes bestioles qui pullulent dans les milieux liquides.

          Cette paille magique peut filtrer les plus petits microbes, y compris le virulent cryptosporidium unicellulaire. D’après le fabricant, ce tube filtrant élimine “jusqu’à 99,99999% de toutes les bactéries en milieu aqueux”. Mais quid du millionième de pourcent restant ?

          L’iStraw est capable de filtrer jusqu’à 500 litres d’eau avec une seule cartouche filtrante. Et son faible encombrement en fera un discret mais précieux compagnon de randonnée.



          les solutions existent et elles sont simples


          http://fonzibrain.wordpress.com/

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès