Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Hamas : de l’indécision à la radicalité

Hamas : de l’indécision à la radicalité

On ne peut, sans contradiction, tout à la fois appeler les peuples à définir, démocratiquement, leur destin, et dénoncer le résultat des urnes lorsque celui-ci nous déplait. Sur ce point, l’attitude d’Israël et des Etats-Unis manque de cohérence, mais peut-être pas de logique.

Comme son voisin hébreu d’ailleurs, l’Autorité palestinienne a un besoin vital des subsides internationaux pour assurer son fonctionnement, ne serait-ce que pour payer ses fonctionnaires.

En menaçant le Hamas de restreindre, voire de cesser, toute aide s’il ne désarme pas, Georges W. Bush montre que, décidément, il n’entend rien à la question du Proche-Orient. En apparence du moins.

Selon Khaled Mechaal, son chef politique basé à Damas, le Hamas serait prêt à négocier avec les autres factions palestiniennes afin d’arriver à un accord de gouvernement. En effet, une cohabitation avec le Fatah serait le seul scénario permettant de sauvegarder quelque espérance d’un dialogue renoué, à terme, avec les Israéliens. « Nous continuons de tendre la main à chacun et avons besoin de tous », a-t-il déclaré, tout en confirmant sa détermination à fusionner plusieurs branches militaires pour constituer, sous sa bannière, une armée destinée à assurer « la sécurité du peuple palestinien. » Façon de répondre à l’ultimatum de désarmement.

Il est évident que toute recherche d’un compromis, au sein de l’Autorité palestinienne, n’aura aucune chance de succès si la coalition, sortie des consultations que mène Mahmoud Abbas, est perçue, par son peuple, comme une conséquence des pressions de l’Occident.

Dans l’entourage d’Ismaïl Haniyeh, qui a conduit la liste du parti extrémiste aux élections, on envisagerait, même, de soutenir, au poste de Premier ministre, un candidat issu d’aucune des forces en présence. Le nom revenant le plus souvent est celui de l’ancien ministre des Finances Salam Fayad, un ancien du Fonds monétaire international (FMI), gage de sérieux pour la communauté internationale. Le refus du Fatah de collaborer pourrait contraindre les islamiques à inclure des technocrates dans le nouveau cabinet.

C’est dire que rien n’est joué ; tout incite à la prudence. Washington et Angela Merkel, en visite au Proche-Orient, ne peuvent ignorer qu’une rupture des subventions accordées aux Palestiniens aurait comme conséquence directe de les précipiter vers d’autres bailleurs de fonds, particulièrement l’Iran. Inutile de préciser combien le régime de Mohammad Khatami s’empresserait de voler au secours de ses frères musulmans.

Ce serait le pire des scénarios catastrophes, auquel les Etats-Unis, et les capitales européennes, ne pourraient rester indifférents. Il imposerait, à terme, une intervention militaire dans la région. Le genre de stratégie qui ressemble, comme deux gouttes d’eau, à celles affectionnées par les éminences grises de la Maison Blanche.

Aussi la victoire du Hamas fait-elle partie des évènements de l’Histoire qui contribuent à changer le cours du monde. Plus que jamais, l’axe du mal prend ici tout son sens, encore faut-il déterminer d’où souffle le vent du bien. Machiavel fera toujours des émules.

Photo : AFP


Moyenne des avis sur cet article :  1.89/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • ericfrel (---.---.189.235) 31 janvier 2006 16:58

    Excellent ! (je suis justement en re-lecture du Prince) Je pense depuis longtemps déjà que toutes les lois qui régissent l’univers recherchent l’éliquilibre face au mouvement, et que cela n’échappe pas à mon avis à la politique. Comme une balancoire qui chercherait à se stabiliser après une forte poussée en avant, elle ne peut empécher un fort mouvement en arrière, puis d’autres aller-retour d’amplitude dégressive ; mais si une autre poussée intervient, une contre-poussée interviendra naturellement un jour ou l’autre (l’empécher coute trop d’énergie). Je suis donc très pessimiste quand à l’avenir dans cette région. A mon avis, sans etre anti-sémite ou pro-arabe, le fort déséquilibre trouve son origine lors de la création d’Israel, et le problème serait vraisemblablement ailleurs s’il avait était dans une autre région du monde (exemple : chez Bush au Texas), mais peut-etre beaucoup moins fort... Comment peut-on imaginer qu’une spoliation de cette ampleur puisse déboucher un jour sur la paix ? Comme disait Machiavel : « mais surtout, (le prince doit) s’abstenir du bien d’autrui : car les hommes oublient plus vite la mort de leur père que la perte de leur patrimoine ». Et meme si une paix était établie demain, l’équilibre serait-il revenu, ou est-ce le mouvement de la balancoire qui serait stoppé « en l’air » avec une énergie si forte qu’elle finira par céder (exemple de l’ex-yougouslavie) ? L’avenir donnera encore surement raison à Machiavel.


    • Khatami fini... (---.---.20.123) 31 janvier 2006 18:07

      « le régime de Mohammad Khatami » : c’est un peu dépassé non ? A moins que ce ne soit juste pour placer un lien ??


      • lola bouko-levy (---.---.163.5) 31 janvier 2006 18:11

        . « A mon avis, sans etre anti-sémite (sic) ou pro-arabe, le fort déséquilibre trouve son origine lors de la création d’Israel, et le problème serait vraisemblablement ailleurs s’il avait était(sic) dans une autre région du monde (exemple : chez Bush au Texas), mais peut-etre beaucoup moins fort... » ..ou en Europe. On pourrait réessayer. Spolier le bien d’autrui, c’est se l’approprier. Israêl ne s’approprie pas « les biens des Palestiniens »,pas plus que vous ne « spolieriez » l’arme de quelqu’un qui veut vous tuer si vous en aviez le choix. Israêl utilise le pouvoir qu’elle possède pour empêcher qu’une organisation terroriste qui veut la détruire n’en ait les moyens financiers. A moins que vous ne préfereriez qu’elle tende l’autre joue... Vos spéculations, vos élucubrations, me semblent trés faciles. Vous ne savez pas de quoi vous parlez. Vous donnez des leçons de paix, et vous n’avez aucune conscience de la réalité vécue par les gens de cette région. Si les Corses faisaient des attentats-suicides sur votre ligne de bus, ou celle de vos enfants, voisins, amis,et que vous aviez le moyen de l’empêcher, vous le feriez. A moins que le confort de votre vie d’occidental consommateur n’ait déjà endormi vos instincts de survie.


        • magnum (---.---.73.136) 31 janvier 2006 18:51

          A mon avis, le Hamas, qui ne s’attendait pas à une victoire d’une telle ampleur, cherche à gagner du temps. Tel l’équilibriste, sur la corde raide, il va temporiser pour amadouer la communauté internationale et l’UE en particulier. Il a d’autres soutiens financiers très actifs dont on ne parle pas : l’Iran, l’Arabie Saoudite, la Syrie et la Lybie. Sans compter l’internationale terroriste et tout le lobby islamiste disséminé aux 4 coins de la planète. Bien sûr, les fonds de l’UE et des Etats unis sont importants surtout qu’ils permettent de donner une certaine respectabilité à « la cause ». Mais voila, la voie des urnes, le processus démocratique ne fonctionnent pas comme une blanchisserie. On est terroriste et intégriste avant, en le proclamant haut et fort, on le reste après...en le rappelant toujours haut et fort. Il n’y a pas de miracle. « Les chats ne font pas des chiens » A mon avis, le clash sera bientôt inévitable entre d’une part, l’Autorité palestinienne et le Fatah et Israel d’autre part. Le Hamas aura bien du mal à contrôler les factions armées nombreuses et disséminées. Comment va t-il faire pour désarmer toutes les milices, qui sont nombreuses et qui ne lui obéïront pas ? Mahmoud Abbas n’a pas su ou pas voulu le faire. A présent, le « monstre incontrôlable » se retrouve entre les mains du Hamas et ce n’est pas sûr qu’il remporte cette bataille.


          • (---.---.172.244) 31 janvier 2006 20:37

            Qu’attendre de positif d’un gouvernement dont la majorite des membres reclamerat la destruction d’Israel. Le processus de paix a t-il un avenir quand un des partenaires veut la mort de l’autre. Negocier ainsi serait suicidaire pour Israel, qu’attendre d’un adversaire qui ne jure que sur la mort de son voisin et sur la haine des juifs...


            • cosmofish (---.---.3.77) 1er février 2006 12:57

              Enfin, des articles intelligents, pas de cet infâme novlangue extraite des communiqués des agences de presse. Bravo Agora Vox, je vous rejoins dès que j’ai le temps.


              • gaiaol (---.---.215.93) 3 février 2006 00:12

                Je savoure l’article. Il faut aujourd’hui bien du courage pour ne pas hurler avec les loups et pour voir ce qui crève les yeux.

                La victoire du Hamas est le fruit inévitable de la politique dévastatrice Israelienne. Israel n’a rien voulu donner à Arafat ou Abbas. Ni négociations, ni feuille de route, encore moins la justice ou la paix. Les Palestiniens ont enfin ouvert les yeux, que ce soit sur l’« axe du bien » ou sur la « fermeté des occidentaux » pas versatiles pour un sou, et qui se courbent toujours du même côté : celui du plus fort. Le Hamas est au pouvoir. Il ne faut pas écarter leur aptitude à être réaliste. Et c’est peutêtre seulement avec eux que se dessinera un espoir de dignité et de fin de guerre... Si bien sûr le diable qui tient la queue de l’« axe du bien » a la moindre décence et le souci du respect du droit international


                • (---.---.123.107) 9 février 2006 17:33

                  Si Israel a fait bien des choses : autonomie palestinienne, désengagement de gaza, israel ne vise pas les civils mais les terroristes. Les roquettes palestiniennes visent les militaires israelines ? Non elles visent des civils des maisons avec des enfants. L’arméee israelienne ne tire pas au hasard sur gaza !!!!


                  • aziz alia (---.---.24.136) 16 février 2006 11:29

                    Magnum,vos arguments ne me semblent pas solides pour les raisons suivantes

                    1.vous changez le bourreau en victime et la victime en bourreau.Le vrai terroriste est celui qui s’accapare des terres des autres par la force et les massacres .On ne peut quand meme pas effacer l’histoire,surtout si elle récente d’un coup de gomme.Les Israeliens, avec l’aide de l’occident « civilisé » ont non seulement pris les meilleurs terres des palestiniens par la force ,pour y batir en 1948 leur etat(le problème étant dépassé par la reconnaissance des nations unies) mais ,ils continuent à les massacrer et leur prendre ce qui reste avec l’appui inconditionnel des USA et le silence complice de l’union européenne. pire que cela ce meme occident taxe les mouvements de libération palestiniens de terroristes et menace d « affamer »tout un peuple ,tout en fermant les yeux sur les crimes odieux perpétrés par les sionistes d’Israel(quotidiennement) sur ce vaillant peuple qui lutte depuis 58 ans sans fléchir pour vivre librement sur sa terre.

                    2. A propos de l’affaire des caricatures ,les pays occidentaux disent qu’il n’ya pas de lois chez eux qui interdisent la publication de caricatures ,c’est vrai mais il n’y a pas non plus de lois qui obligent un etat ou un mouvement à reconnaitre un autre état,ou des lois qui nient la lutte armée des mouvements de libérations.Alors pourquoi on exige de Hamas à reconnaitre Israel et de désarmer sans éxiger d’Israel de reconnaitre Hamas et de liberer les territoires palestiniens conquis par la force en 1967,comme le stipule les nombreuses résolutions des natios unies (dont la 242)

                    C’est cette politique injuste de 2 poids et 2 mesures qui écoeure non seulement les palestiniens,mais les Arabes ,les musulmans et toutes les bonnes conciences de ce monde.

                    3.Le courage et la foi des palestiniens envers leur cause (le droit international étant de leur coté)leur donne une force et une résistance incroyable à toutes épreuves ,et ce n’est pas le chantage de l’occident (les paroles de Xavier de Solana) qui va faire peur aux palestiniens.Ce n’est ni la peur d’etre « affamé » par l’occident ni la mort meme,qui va effrayer ce vaillant peuple.Il l’a démontrée pendant plus d’un demi siècle.La seule et l’unique solution au problème : Rendez au peuple palestinien tous ses droits


                    • aziz alia (---.---.24.136) 16 février 2006 11:50

                      Ah bon ,et le massacre de Deryassine ,Sabra et Chattilla, Jénine ,Cana en plus des assassinats quotidiens,vous allez me dire que c’est de la légitime défense !!! le meme pretexte pour prendre des terres ,colonniser,batir le mur de la honte.

                      Vous parlez de l’évacuation de Gaza,comme si c’était une aumone faite par Israel aux palestinien.Non monsieur,Israel a quitté Gaza pour 2 raisons

                      1:L’occupation de la bande lui a couté très chère

                      2 ;En focalisant l’attention du monde sur cet évenement ,il a continué à s’accaparer d’autres terres de la Cisjordanie à agrandir les colonies,et à construire le mur de l’apparteid.


                      • aziz alia (---.---.24.136) 16 février 2006 12:02

                        Israel avant de demander quoi que ce soit à Hamas doit se plier d’abord aux multiples résolutions des nations unis(donc de la communauté internationale)sur le conflit du proche orient.Par contre il n’y a pas de résolutions qui obligent Hamas ou les pays Arabes à reconnaitre Israel.


                        • kritik (---.---.40.130) 23 février 2006 16:58

                          Pourquoi, ENFIN, ne seraient ce pas les pays « pétroliers » qui détiennent une des deux ou trois plus grandes richesses en « cash » et investie du monde, qui financeraient le « Problème » créé par eux-mêmes en 1947 ???? Pourquoi devrions nous, Européens,(chrétiens ?), préférer entretenir les Palestiniens,( plutôt que plein de chrétiens ailleurs, ou là-bas justement) quelle que soit la validité de leurs prétentions sur ce « territoire »,qui,comme la Turquie, a été énvahi RECEMMENT (8 siècles)et OCCUPE par les Ottomans et les Arabes en détruisant l’Empire chrétien de Bysance, avec la complicité de type « septembre 1939 » : « Attendre ».... que ces « chers frères chrétiens d’orient » soient laminés... pour la plus grande gloire de Dieu, LE Vrai !Celui de Rome. « Se faire avoir » par les mensonges (inévitables et évidents) du Hamas ou l’ obliger à se « positionner » sur l’échiquier mondial de l’éthique politique ? quelle est la plus sotte solution à votre avis ? Vous avez peur de la guerre, en bon Français ? Rassurez vous, les Américains re-débarqueront...


                          • Djiheldé (---.---.199.186) 23 février 2006 17:27

                            Au bout de combien de temps les droits d’un peuple à retrouver sa terre sont ils prescrits ? Le peuple israelien a été chassé de son pays au 1er siecle de notre ere. Il n’a jamais cessé de la revendiquer (« l’an prochain à Jérusalem ... »).


                            • Aziz alia (---.---.108.38) 26 février 2006 17:31

                              Les USA et Israel savent que tot ou tard les peuples arabes,finiront par avoir le dessus sur les dictateurs qui les gouvernent,et c’est pour cela qu’ils encouragent une certaine forme de démocratie (à l’irakienne)qui irait dans le sens de leur visée hégémonique et dominante du monde.Cependant lorsque cette démocratie émane de ces peuples eux meme (Palestine et Iran)elle est aussitot combatue en utilisant tous les moyens légaux(nations unies, conseil de sécurité,unions régionales ) ou illégaux (chantage ,assassinats,embargots etc).Et c’est le cas de l’IRAN et de Hamas en palestine.Les propos de Hamas sur« la destruction » d’Israel sont d’ordre politique(d’ailleurs il faut etre trop naif pour croire que des gens qui ne possèdent pour se défendre que leur propre corps et quelques mini missiles artisanals,puissent anéantir une puissance nucléaire classée par plusieurs experts militaires comme la 3°armée du monde).Mais les vrais raisons de cette campagne contre Hamas c’est que c’est un mouvement qui ne cédera pas un pouce sur les droits légitimes des palestiniens ,reconnus par les résolutions des nations unies(surtout la 242 et la 194).La grande foi en leurs droits légitimes ,et leur courage sans pareil ,leur donne une capacité de résistance à toute épreuve.Et c’est cela qui gène la politique d’Israel et des USA.

                              Ceux qui traitent Hamas de « terrorisme » doivent,s’ils sont sincères envers eux meme et envers l’humanité entiére, faire des pressions sur Israel pour liberer les territoires qu’il a conquis par le sang (des palestiniens ) et les armes ,démanteler les colonies baties sur les terres des autres , démolir le mur « de l’Appartheid » ,et cesser les assassinats systhématiques et quotidiens.A ce moment là , et pas avant le monde arabo musulman et les pays épris de paix,cesseront de douter des intentions de l’occident ,et cesseront de parler de la politique de 2 poids et 2 mesures.

                              Ci dessous un petit rappel des résolutions des nations unies sur le conflit.

                              Les résolutions des Nations Unies sur la Palestine ne servent-elles donc à rien ?

                              Bert De Belder 5 avril 2002 Solidarité Internationale

                              Les Palestiniens exigent que soient appliquées les résolutions des Nations Unies qui ont été ratifiées. Chose apparemment très difficile à mettre en pratique... Voici un aperçu des plus importantes résolutions de l’ONU concernant la Palestine.

                              Les Nations Unies ont, depuis la fondation de l’Etat d’Israël en mai 1948, voté des dizaines de résolutions en faveur des Palestiniens. Elles sont toutes restées lettre morte. Israël refuse de les appliquer, et cela en toute impunité. Quelle différence avec des pays comme l’Irak ou la Yougoslavie, qui sont soumis à des sanctions et des bombardements quand ils ne suivent pas les résolutions des Nations Unies immédiatement, complètement et selon l’interprétation des Etats-Unis ?

                              La résolution 181 de l’Assemblée générale des Nations Unies, votée le 29 novembre 1947, recommande le partage de la Palestine en un Etat juif, un Etat arabe et une zone qui comprend les Lieux saints, Jérusalem et Bethléem « sous régime international particulier ». 14.000 km2, avec 558.000 Juifs et 405.000 Arabes pour l’Etat juif ; 11.500 km2, avec 804.000 Arabes et 10.000 Juifs pour l’Etat arabe ; 106.000 Arabes et 100.000 Juifs pour la zone internationale. Une union économique, monétaire et douanière devait s’installer entre les deux Etats.

                              Considérée comme trop injuste, cette résolution a été refusée par les Arabes. Elle est aussi critiquée par les sionistes, qui veulent davantage de terres. La résolution ne sera jamais appliquée. Après cinq mois de guerre judéo-palestinienne, dans laquelle les sionistes arrachent encore des terres aux Palestiniens, les sionistes proclament de manière unilatérale l’Etat d’Israël, le 15 mai 1948. C’est le début de la première guerre israélo-arabe.

                              Le droit au retour des réfugiés

                              La résolution 194 est adoptée le 11 décembre 1948 par l’Assemblée générale des Nations Unies. Elle décide, à la suite du départ forcé de centaines de milliers de Palestiniens, chassés par les sionistes : « qu’il y a lieu de permettre aux réfugiés qui le désirent, de rentrer dans leurs foyers le plus tôt possible et de vivre en paix avec leurs voisins, et que des indemnités doivent être payées à titre de compensation pour les biens de ceux qui décident de ne pas rentrer dans leurs foyers et pour tout bien perdu ou endommagé lorsque, en vertu des principes du droit international ou en équité, cette perte ou ce dommage doit être réparé par les gouvernements ou autorités responsables. »

                              Après la guerre de six jours en juin 1967, Israël occupe la rive occidentale du Jourdain et la bande de Gaza. Adoptée par le Conseil de sécurité, le 22 novembre 1967, la résolution 242 « exige l’instauration d’une paix juste et durable au Moyen-Orient », qui passe par « le retrait des forces armées israéliennes des territoires occupés pendant le récent conflit » et le « respect et la reconnaissance de la souveraineté, de l’intégrité territoriale et de l’indépendance politique de chaque Etat de la région, et leur droit de vivre en paix à l’intérieur de frontières sûres et reconnues, à l’abri de menaces et d’actes de force. » La version anglaise est plus ambiguë parlant de retrait « from territories » ce que certains ont traduit par « de territoires », formule plus vague que « des territoires ».

                              Cette résolution, reprise dans toutes les négociations ultérieures, jette les bases de la paix au Proche-Orient : l’évacuation par Israël des territoires occupés et la reconnaissance par les Etats arabes du droit d’Israël à la paix dans des frontières sûres. Une formule de « deux peuples, deux Etats », qui fut acceptée dans le cadre du processus de paix par Yasser Arafat.

                              Mais des organisations palestiniennes radicales insistent sur le fait que la perspective à long terme demeure : un Etat laïc démocratique sur l’ensemble du territoire historique de Palestine, où tous les peuples et religions - Arabes, Juifs, musulmans et chrétiens - cohabitent sur un pied d’égalité.

                              Condamnation de la colonisation

                              Adoptée par le Conseil de sécurité le 22 octobre 1973, durant la guerre du Ramadan (ou Yom Kippour) entre Israël et ses voisins arabes, la résolution 338 réaffirme la validité de la résolution 242 et appelle au cessez-le-feu et à des négociations en vue « d’instaurer une paix juste et durable au Moyen-Orient ».

                              La résolution 3236 de l’Assemblée générale des Nations Unies, du 22 novembre 1974, réaffirme le « droit inaliénable des Palestiniens de retourner dans leurs foyers et vers leurs biens, d’où ils ont été déplacés et déracinés » et demande le droit à l’autodétermination du peuple palestinien.

                              Le premier mars 1980, le Conseil de sécurité adopte la résolution 465, qui condamne la politique de colonisation d’Israël : « Toutes les mesures prises par Israël pour changer le caractère physique, la composition, la structure institutionnelle ou le statut des territoires palestiniens et autres territoires arabes occupés depuis 1967, Jérusalem y compris, n’ont pas de base légale. La pratique et la politique d’Israël d’établir une partie de sa population et de nouveaux immigrés dans ces territoires constitue une violation flagrante de la Quatrième Convention de Genève, et un obstacle sérieux pour obtenir une paix juste, complète et durable au Moyen-Orient ».

                              Le 7 octobre 2000, alors qu’une nouvelle semaine de l’intifada palestinienne contre l’occupation et la répression israéliennes a débuté, le Conseil de sécurité des Nations Unies adopte la résolution 1322, qui condamne « le recours excessif à la force contre les Palestiniens ».

                              Les Nations Unies ont sur leur site web une page dûment documentée Question of Palestine. Surfez vers : www.un.org/partners/civil society/m-qpales.htm.


                              • Aziz alia (---.---.108.38) 26 février 2006 17:41

                                De quel processus de paix parlez vous PXXX, il n’y a eu jamais un réel processus de paix,Israel a accepté « Oslo », « Madrid » et la « feuille de route » seulement pour gagner du temps,l’annexion des terres palestiniennes et les assassinats n’ont pas cessé depuis Oslo.A moins que vous voulez parler de la « paix israelienne »,qui veut dire :paix et terres des autres(le beurre et l’argent du beurre)


                                • Aziz alia (---.---.108.38) 26 février 2006 17:51

                                  Mr Djihel,les palestiniens ne sont pas tombés du ciel ,ils sont là depuis plus de 4 milles ans ,ils se sont accrochés à leur terre malgré toutes les invasions ,y comprise celle des juifs, et ils y sont toujours.


                                  • (---.---.164.51) 26 février 2006 18:30

                                    Tiens, et qui était en Palestine avant les Arabes ????


                                  • Joel (---.---.218.199) 26 février 2006 18:37

                                    Je suis juif et je trouve légitime la politique du hamas, meme si je n’aimerais pas etre à la place des civils israeliens tués ou blessés.

                                    Israel a des colonies en cijordanie, au nom d’une interprétation biblique de LEUR religion. Qu’Israel démentèle ses colonies en premier lieu, sans demander l’arret de quoi que ce soit. Il n’y a pas de contrepartie à demander avant de rendre ses territoires à une nation souveraine.

                                    Israel doit aussi reculer son mur pour respecter les frontières établies plus tôt. La thorah ne peut pas servir de loi, au meme titre que le coran ne doit pas servir de loi.

                                    Qu’israel se retire, qu’israel laisse le peuple palestinien voter pour qui il veut, qu’israel laisse rentrer qui le veut en palestine, réfugiés ou autres. Les palestiniens choisissent la politique d’immigration qu’ils veulent, du moment qu’ils assument. Autrement c’est de l’ingérence.

                                    Si tout celà était fait. Et si ensuite le terrorisme palestinien continuait, au non d’un racisme antijuif sans raison valable, la risposte israelienne devrait être sans pitié et une guerre totale devrait être engagée.

                                    Mais ne préjugeons de rien...

                                    Quand aux intérêts américains, ils portent bien leur nom. Ce sont les intérêts américains, et ils se foutent du sort des israeliens, ainsi que du sort des palestiniens.

                                    Du moins, n’est ce que mon avis.


                                    • aziz alia (---.---.29.50) 28 février 2006 22:55

                                      A l’heure ou le sujet « Hamas » occupe les massmédias et les tables rondes ,Israel ,profitant de cet événement continue à spolier des terres palestiniennes,à agrandir les colonies,à lancer des assauts sur les villages et villes de la cisjordanie pour traquer et tuer ce qu’elle nomme des« terroristes ».Et comme si le mur de la honte en terre ferme ne lui suffit pas ,il est entrain de construire une barrière en pleine mer pour isoler totalement les palestiniens .75 pour cent de la population vivent au dessous du seuil de pauvreté à cause de l’embargot israelien,et maintenant qu’ils vont etre privés de la peche le taux s’élèvera à90 pour cent .

                                      Mr Olmert dans une de ses déclarations ,après les élections palestiniennes,déclarait que« Hamas doit reconnaitre Israel ,renoncer au terrorisme et respecter les accords internationaux ». Mr Olmert respecte t il ces accords ? pas une seule résolution des nations unies sur le conflit,et pas un seul accord de paix n’ont été respectés par Israel qui se comporte en état hors la loi sous la couverture du véto des USA et qui veut imposer sa propre vision de la paix à un peuple dont le seul tort est d’avoir résisté avec un courage et un sacrifice rares à l’occupation .

                                      L’occident qui assume l’entière responsabilité du conflit doit agir fermement et faire pression sur Israel pour qu’il réponde aux résolutions de la communauté internationale,car qu’on veuille le coire ou non ,la pérénité du conflit du moyen orient, non seulement pourvoie les rangs des mouvements terroristes en « Hommes bombes » mais menace la paix mondiale.


                                      • (---.---.164.51) 28 février 2006 23:21

                                        Franchement, pour être honnête, je suis comme 99% des Français, le Hamas et les Palestiniens, je m’en fous....


                                        • aziz alia (---.---.21.84) 12 mars 2006 15:51

                                          à Gil

                                          Le terrorisme que vous appelez islamique est la conséquence directe de la politique des USA et d’Israel dans le monde Arabe et surtout en Palestine .Il se sert de cette injustice pour « renflouer sa caisse en homme bombes ». Et le monde arabo islamique qui le condamne sans équivoque et qui en est la premiere victime (L’Algérie ,Casablanca ,Jeddah ;Amman,Damas ,Taba etc..que vous avez voulu ignorer) ne cesse de vouloir faire comprendre à l’occident que la solution à ce problème est beaucoup plus politique que militaire.Les USA peuvent user de tous les moyens militaires qu’ils possèdent ils ne tueront que des innocents,et ne feront qu’augmenter le nombre d’adeptes de ces groupes(Afghanistan ,Irak...) Il faut absolument qu’il yait une solution juste du conflit du moyen Orient,basé sur les résolutions des nations unies,et dire à Israel « il en a marre »,et que l’occident et le monde entier ne peuvent plus accepter ses caprices et son irrespect pour la communauté internationale.Si on enlève tous prétextes à ces assassins ,ils seront découverts et on les coincera facilement,s’ils ne disparaissent pas d’eux meme. Voilà ce que nous pensons nous autres Arabes et Musulmans(gouvernements et peuples ).S’il fallait donner des poucentages je dirais que 80 pour cent de la solution de ce problème sont entre les mains de l’occident et 20 pourcent entre les mains de certains pays Arabo musulmans


                                          • Abdallah (---.---.182.172) 12 mars 2006 16:07

                                            Exactement. Bien dit.

                                            Les sionistes et les américains sont responsables du schisme entre sunnites et chiites qui divise notre grande religion de paix, d’amour et de tolérance qui ne demande qu’à régner paisiblement des rives du Jourdain aux bords de la Méditerranée, sur des terres qui sont musulmanes depuis toute éternité, la seule qui ait définitivement donné à la femme sa juste place, l’unique qui a le plus Saint Prophète (psl) de tous les temps.

                                            Il est temps que les musulmans d’Europe pèsent de tout leur poids pour nous libérer du sionisme.

                                            Quant aux héroïques martyrs de la résistance palestinienne, il est criminel et injuste de les assimiler à des terroristes.

                                            Paix et salutations.


                                          • (---.---.43.89) 12 mars 2006 16:07

                                            Gil se trouve peut etre ou ?


                                          • Gil (---.---.93.79) 12 mars 2006 17:28

                                            Bonjour aziz alia,

                                            C’est gentil de me répondre sur le thème « Hamas : de l’indécision à la radicalité », mais je ne suis pas intervenu ici, et pour cause, sur ce qui se passe en Palestine et sur la politique du Hamas, je n’y connais rien. Et quand je ne connais pas un thème, je me garde bien d’en parler. Vous comprenez bien pourquoi.

                                            Vous avez peut-être raison, ou peut-être tort, mais ce n’est pas à moi de vous le dire...

                                            Cordialement.


                                          • Abdallah (---.---.164.46) 12 mars 2006 18:23

                                            Salam Gil,

                                            Pour un vrai croyant, il n’est pas nécessaire de connaître les tenants et aboutissants de quelque sujet que ce soit pour intervenir : il suffit de connaître par cœur le Saint Coran (psl) et tout s’éclaire dans tous les domaines, puisque le Prophète Muhammad (psl) avait TOUT prévu. Lire sur ce sujet les commentaires sur la sourate 9,14 du grand Docteur de la Foi Ibn Warraq (psl).

                                            Paix et Salutations.


                                          • Nostra (---.---.164.51) 12 mars 2006 16:05

                                            Curieux que maintenant les Arabes demandent que les décisions de l’ONU soient respectées, alors qu’en 1948, ils les ont dénoncées... Que les Arabes commencent par respecter les décisions de 1948 et le reste suivra....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès