Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Hashim Thaci : Un chef mafieux à la tête du Kosovo

Hashim Thaci : Un chef mafieux à la tête du Kosovo

Il n’est jamais trop tard, même s’il s’agissait là, pour ceux qui s’intéressent d’un peu plus près à la guerre en ex-Yougoslavie, d’un secret de polichinelle. Hashim Thaci, ex-commandant en chef de l’ancienne Armée de Libération du Kosovo (UCK) et actuel Premier Ministre, fraîchement réélu, de ce même pays, vient d’être très officiellement accusé, dans un rapport rédigé par le sénateur suisse Dick Marty pour le compte du très respectable Conseil de l’Europe, d’être le « parrain », certes caché mais d’autant plus redoutable, d’un réseau impliqué depuis 1999, date à laquelle s’intensifia l’offensive serbe dans cette région meurtrie des Balkans et en réponse à quoi l’OTAN mena alors sa campagne de bombardements, dans les pires trafics : d’ignobles et sanglants trafics d’armes, de drogue (héroïne et cocaïne) et d’organes, eux-mêmes prélevés, ignominie d’entre les ignominies, sur des prisonniers, civils pour la plupart, serbes. Ne manque plus en cette macabre et terrible liste, mais probablement est-ce là un oubli de la part du rédacteur de cet accablant rapport, que le trafic, peut-être plus abominable encore, d’êtres humains, dont on sait que la prostitution, y compris aux dépens de filles mineures, représente, pour la mafia albanaise, l’un des commerces les plus honteusement lucratifs.

Ces informations, Carla Del Ponte, ex-procureure du Tribunal Pénal International pour l’ex-Yougoslavie (TPIY), les avaient certes déjà révélées en 2008. Mais avec les conséquences, extrêmement néfastes pour elle, que l’on sait : très sévèrement critiquée pour sa liberté de parole, elle fut aussitôt rappelée à l’ordre, sinon carrément réprimandée, par sa hiérarchie politico administrative (le département helvétique des affaires étrangères) et son livre, publié dans une maison d’édition italienne, ne trouva guère d’écho auprès des grands éditeurs européens. Censure !

Pis : ce fut l’inénarrable docteur Bernard Kouchner en personne, alors responsable du Quai d’Orsay avant que d’y avoir fait lamentablement naufrage, qui, soucieux de préserver son ancienne image d’administrateur du Kosovo (où il fut, de juillet 1999 à janvier 2001, le Haut Représentant de l’ONU, baptisée en la circonstance « MINUK »), fit l’impossible pour démentir à tout prix, n’hésitant pas pour cela à manipuler l’opinion publique tout autant que les sphères médiatiques, les propos, pourtant déjà corroborés par d’indéniables preuves, de celle (Carla Del Ponte, précisément) dont, son désormais légendaire opportunisme ne lui faisant craindre ni la contradiction ni la vergogne, il avait cependant vanté les mérites, quelques années auparavant, lorsqu’elle fit arrêter, puis incarcérer dans la prison de La Haye, les criminels de guerre serbes (Milosevic et autre Karadzic).

Davantage (et oserais-je le dire maintenant qu’il vient, il y a quelques jours à peine, de trépasser ?) : il n’est pas jusqu’à Richard Holbrooke, le fameux artisan des très bancaux mais néanmoins bienvenus Accords de Dayton (ceux-là mêmes qui mirent fin, en 1995, à la guerre de Bosnie) et célèbre diplomate américain dont Barack Obama s’est empressé de faire tout récemment l’éloge funèbre, qui, désireux lui aussi de ne pas entacher son œuvre au Kosovo (c’est en grande partie à lui, alors envoyé spécial de Bill Clinton dans les Balkans, que l’on doit les bombardements de l’OTAN contre la Serbie), ne se démenât comme un beau diable pour faire museler l’ex-procureure du TPIY, l’empêchant ainsi de s’adonner à toute ultérieure et embarrassante fuite quant aux turpitudes de ce Hashim Thaci au sein d’un Kosovo à l’indépendance alors naissante mais constituant surtout, pour une Amérique dont le pragmatisme politique n’a trop souvent que faire des valeurs morales, une importante place géostratégique dans cette partie de l’Europe.

Car telle est bien, hélas pour notre sens éthique comme pour notre volonté démocratique, la vérité, aussi simple à avouer que difficile à admettre : c’est avec cet argent, particulièrement sale, que l’UCK a financé sa guérilla contre les Serbes. Pis : ce sont ces innommables crimes, les pires que l’(in)humanité puisse connaître - trafics d’armes, de drogue et d’organes, auxquels il conviendrait donc d’ajouter l’encore plus abjecte traite d’êtres humains, forme moderne d’esclavage - que bon nombre de gouvernements occidentaux se sont échinés à taire, sinon occulter, pendant plus de dix ans, avec la complicité de certaines chancelleries ou personnalités corrompues, pour mettre en œuvre leur efficace mais basse stratégie géopolitique.

Du reste, ces accusations portées à l’encontre de Hashim Thaci ne sont, comme je l’ai suggéré plus haut, pas neuves. En l’an 2003 déjà, après que Belgrade eut lancé contre lui un mandat d’arrêt international, via Interpol, pour trafic de drogue justement, il fut brièvement arrêté à l’aéroport de Budapest, en Hongrie, avant que le Ministère français des Affaires Etrangères, encore lui, ne le fasse libérer sur le champ, contrevenant lui-même ainsi, pour corser l’affaire, aux lois de la justice internationale. Puis il y eut 2005, année où il fut enfin ouvertement soupçonné, par le TPIY cette fois, de crimes de guerre. Et ce parallèlement à l’arrestation, par cette même institution, de trois de ses principaux lieutenants lorsqu’il était à la tête de la milice kosovare (la tristement célèbre UCK, donc). Mais ce fut alors Madeleine Albright, ancienne Secrétaire d’Etat sous Bill Clinton, qui, l’ayant toujours protégé depuis qu’elle l’imposa lors des négociations, au château de Rambouillet, sur une éventuelle partition du Kosovo entre Serbes et Albanais, empêcha que ledit dossier d’inculpation suive, normalement, son cours politico-judiciaire.

C’est dire, en effet, si la diplomatie occidentale, dont le sens de l’honneur lui fait parfois cruellement défaut, est au courant, depuis bien longtemps, des crimes et autres malversations, gravissimes s’il en est, de ce personnage, particulièrement peu recommandable et hautement infréquentable, qu’est
Hashim Thaci.

Mais il est vrai, malheureusement pour la vérité historique elle-même, qu’il n’y avait pas encore, à l’époque, WikiLeaks, ni un quelconque Julian Assange, pour oser dévoiler au grand jour, et se risquer à mettre ainsi en pleine quoique sombre lumière, les inqualifiables iniquités des puissants de ce monde !

DANIEL SALVATORE SCHIFFER*

* Philosophe, écrivain, auteur de « Requiem pour l’Europe - Zagreb, Belgrade, Sarajevo » (Ed. L’Âge d’Homme, 1993, où l’auteur relate notamment sa libération du camp de Manjaca, en Bosnie, où étaient retenus prisonniers, par les Serbes, près de 3.000 Bosno-Musulmans et quelques centaines de croates), « Les Intellos ou la dérive d’une caste - de Dreyfus à Sarajevo » (Ed. L’Âge d’Homme, 1995), « Les Ruines de l’intelligence - Les intellectuels et la guerre en ex-Yougoslavie » (Ed. Wern, 1997), « Les Déshérités ou le testament du Kosovo » (inédit, à paraître).


Moyenne des avis sur cet article :  4.36/5   (50 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • Daniel Roux Daniel Roux 16 décembre 2010 12:02

    Cet article révèle la face cachée de la diplomatie occidentale, américaine principalement et de ses trop nombreux relais européens.

    Une fois de plus, la désinvolture, le cynisme, l’absence totale de considération pour les peuples victimes et les procédés illégaux apparaissent comme l’ordinaire de cette diplomatie guerrière. Une fois de plus, hélas, aucune sanction ne sera prise contre ceux qui ont participé à ces horreurs, prouvant s’il en état besoin, l’acceptation si ce n’est la complicité des dirigeants.

    La séparation de la Serbie et du Kosovo était peut-être légitime après les crimes serbes et l’éclatement de la Yougoslavie, mais devait elle se faire à travers la promotion des mafias et de leurs chefs ?

    Si l’on compare avec ce qui se passe en Afghanistan où il apparaît que les trafics de l’opium et des ses dérivés, relancés après l’éviction des talibans, servent à financer la corruption des dirigeants eux aussi mafieux et les missions secrète de la CIA. Rien a changé depuis le Vietnam ou le Nicaragua, malgré quelques procès médiatisés.

    Nous devons admettre que les dirigeants américains et leurs complices européens ne respectent aucune des valeurs qu’ils prétendent défendre et qui sont censées fonder nos sociétés occidentales. Le mensonge, la cupidité et les crimes forment plus souvent la trame de ce qui est révélé des pratiques de nos dirigeants que le droit, la justice et la démocratie.


    • voxagora voxagora 16 décembre 2010 12:14

      .

      Plus ça va, plus ce que vous appelez la séparation de la Serbie et du Kosovo, en ajoutant
      qu« elle était peut-être légitime », apparaît comme une amputation à la hache de la Serbie.
      On a créé un non-Etat historique, un artifice, conséquemment à l’accroissement
      de la population albanaise dans la région.
      Une telle négation de l’Histoire ne peut produire que des désastres et des horreurs.
       

    • Daniel Roux Daniel Roux 16 décembre 2010 14:58

      @ Voxagora

      Mon commentaire concerne l’article.

      Si vous avez des arguments démontrant que l’indépendance du Kosovo est une « erreur historique », écrivez donc un article sur la question.

      En ce qui me concerne, je ne soutiendrai pas les nationalistes serbes responsables par leur intransigeance de la partition de la Yougoslavie (voir et revoir « Suicide d’une nation »), de nombreux massacres de civils et du siège atroce de Sarajevo. J’estime que lorsque 2 peuples ne peuvent pas vivre ensemble, il vaut mieux qu’ils se sépare comme l’on fait la Tchéquie et la Slovaquie, sans que le sang coule.


    • Massaliote 16 décembre 2010 17:41

      Voxagora, vous avez raison : il n’y a eu séparation d’avec la Serbie mais spoliation aux dépens de la Serbie. Et création d’un dangereux précédent au coeur de l’Europe.


    • Carl 17 décembre 2010 10:46

      Vous devriez plutôt dire la bananière étoilée.


    • LE CHAT LE CHAT 16 décembre 2010 14:06

      le démantelement de la yougoslavie a fourni deux bases pour le crime organisé , le Kossovo et le Monténégro .


      • ZEN ZEN 16 décembre 2010 15:07

        Les USA ont établi là leur plus grande base en Europe : Bondsteel
        Il seront à même de surveiller le projet d’oléoduc qui doit passer par là..
        Mais pas ce qui se passe autour...
        Carla del Ponte a été priée de se taire...


        • mandrier 16 décembre 2010 15:18

          Des bruits courraient dans les troupes francaises en mission là-bas : on nous a trompé d’ennemis....

          On nous a fait combattre contre nos amis de toujours au profit du diable...

          Ah ! merçi Kouchner : t’es un beau dég...


            • asterix asterix 16 décembre 2010 16:59

              Ce sont les Américains qui ont imposé le Kosovo.
              Par désir de paix ? Pensez-vous !
              Pour affaiblir l’Union, ça oui !
              Des criminels, il y en avait des deux côtés. Seuls les perdants ont comparu ou devraient comparaître devant le TPI.


              • Massaliote 16 décembre 2010 17:42

                Kosovo, cheval de Troie US.


              • Georges Yang 16 décembre 2010 18:14

                Le Kosovo est un état mafieux, ses dirigeants ont du sang sur les mains et sont impliqués dans de nombreux trafics, c’est certain
                Mais concernant le trafic d’organe, il faut être très prudent, on n’enlève pas un rein facilement, surtout si l’on veut le transplanter
                 Ce n’est possible que si l’on dispose d’un établissement chirurgical équipé et avec un personnel compétant, une greffe ne se fait pas sur un coin de table, et il y a un suivi anti-rejet, donc il faut être très prudent vis à vis de ces allégations

                Cela dit Hachim Tachi est un sinistre personnage qui devrait être en cellule avec Karadjic


                • ali8 16 décembre 2010 18:40

                  tous ces braves gens sont de petits délinquants

                  les GRANDS délinquants réfugiés dans un pays ou règne la liberté sont oubliés, le nombre de morts est tellement important que le dossier serait lourd et encombrant

                  on désigne coupables des généraux Kényans et on averti les Ivoiriens

                  çà, c’est de la vraie justice


                  • COVADONGA722 COVADONGA722 16 décembre 2010 19:11

                    Par ASINUS (xxx.xxx.xxx.34) 5 décembre 2008 15:05

                    Nous avons lamentablement laché le seul etat qui c est tenu indeflectiblement au coté de la france lors des deux derniers conflits. Pour complaire aux usa par le truchement de l otan « je vous rappelle que le porte paroles britanique a admit avoir tronqué les information diffusé sur le kossovo ». Nous avons laissé seule la Serbie face a ces vieux démons alors que l allemagne soutenais la si angelique croatie . Poussons le resonnement us jusqu au bout qu attendent ils ? pour rendre la californie les latinos y sont desormais majoritaire . J’ habite marseille ,dés l’age de 15 ans on sait de quoi le kosovo et l albanie sont les fournisseurs. La seule raison d exister du kossovo c est d etre un porte avion terrestre pour les force de projections us . Nos veules dirigeants ont cedés sur toute la lignes au velléités us qui si elles sont legitime pour cet etat imperial n ont pas les memes consequences pour nous européens voisin de maitre ursus.
                     Cette boite de pandore ouverte est un abcés purulents dont les consequences vont perdurer


                    • mandrier 16 décembre 2010 19:37

                      Oui, le porte parole « Jamie shea » (un nom bidon) qui manipulait les journalistes d’une manière éhontée au point où cela nous faisait rire jaune tellement c’était gros.... Vous souvenez vous de sa prestation quand il a expliqué que la destruction d’un car rempli d’enfants serbes aavit été nécessaire ? J’espère que ce salaud ne dort plus...

                      Ces types qui nous ont poussé là dedans sont des salauds.

                      Pour l’auteur de ce texte, il faut continuer à déballer cette saloperie des politiques car cette trahison vis à vis de Serbes, notre allié de toujours, ca ça ne passe pas !...

                      Je suis un descendant d’un ancien combattant de l« autre guerre » qui avait été personnellemnt décoré par le roi Pierre...


                    • zelectron zelectron 17 décembre 2010 08:46

                      Le coupable initial fut Kohl qui après avoir réunifié l’Allemagne (ce qui était une excellente chose), s’est cru autorisé à reconnaitre unilatéralement (sans consulter les autres européens) l’indépendance de la Croatie pour des raisons que chacun connait et qui vouait une haine sans bornes à la Serbie .


                    • ZEN ZEN 16 décembre 2010 19:19

                      . La seule raison d exister du kossovo c est d etre un porte avion terrestre pour les force de projections us .

                      Tout à fait, asinus-ne- varietur !
                      Bondsteel et le pétrole+ le contôle du MO


                      • Maldoror Maldoror 16 décembre 2010 21:24

                        Ah le fameux Hashim, grand ami de Kouchner !


                        • Hieronymus Hieronymus 16 décembre 2010 23:24

                          ce n’est pas le seul « grand ami » de l’inenarrable french doctor
                          il y a aussi Paul Kagame, responsable du genocide rwandais
                          sur le drame des Serbes du Kosovo, Kouchner a ete ignoble !
                          voir plus haut la video de Vladivostok


                        • Raphaël B. 16 décembre 2010 22:07

                          Décidemment ce Dr Kouchner dépasse toutes les limites du cynisme et de l’abjecte...

                          Surtout lorsque l’ont ce remémore ça réaction, lors d’une question d’un journaliste sur ce sujet il y quelques mois : http://www.dailymotion.com/video/xcki5m_kouchner-traffic-d-organes-des-serb_news

                          J’attends avec impatience que Mr. Kouchner nous sorte ça défense préférée :
                          Ce sont des accusations antisémite !!!

                          Ce qui nous rapellera part là-même, les nombreuses accusation de prélevement d’organe sur des palestiniens... Par l’armée la plus « aimable aux monde ».



                          • Agoravix 16 décembre 2010 22:45

                            Alors la ! chapeau bas Salvator !

                            Je n’aurai pas imagine que notre BHL bis puisse sortir un article si juste anti americain en definitive.
                            Il est donc tres rejouissant pour moi de voir sortir cette verite a propos de ces mafieux turco-albanais. La diffusion du poison islamique il y a quelques siecles dans la region n’a fait que repandre le malheur en Europe.
                            Ce qui est arrive au Kosovo, berceau de la nation serbe, amie de toujours de la France, n’est que le resultat d’une immigration rampante et d’un aveuglement de la generosite chretienne en Europe.
                            Alors merci kouchner d’avoir cree une poudriere qui nous petera dans la figure un jour ou l’autre.
                            Merci a kouchner d’avoir permis le droit « d’asile politique » aux turco-albanais chez nous , en France. Ces derniers, pour nous remercier, n’ont pas oublie de ramener kalashnikovs et explosifs dans leur bagages, a l’usage des voyous de banlieues et arrondir les fins de mois.
                            http://fr.wikipedia.org/wiki/Mafia_albanaise
                            http://www.drmcc.org/IMG/pdf/4069f96a66504.pdf


                            • Hieronymus Hieronymus 16 décembre 2010 23:37

                              «  alors Madeleine Albright, ancienne Secrétaire d’Etat sous Bill Clinton, qui, l’ayant toujours protégé depuis qu’elle l’imposa lors des négociations, au château de Rambouillet, »

                              les guerres de Yougoslavie sont une des principales operations d’intox depuis la fin de la II guerre mondiale, l’administration Clinton a ete absolument degueulasse, Albright s’est rendue en France a seule fin de faire capoter les accords de Rambouillet (en provoquant une surenchere permanente et absolument inacceptable pour un Etat souverain) et declencher ainsi les bombardements contre la Serbie !
                              le « chaos constructeur » ne date pas de Bush, Clinton etait un plus grand maitre ..


                              • Gérard Luçon Gerard Lucon 17 décembre 2010 04:51

                                Je vivais en Roumanie quand l’OTAN a agressé ce qui est devenu la Serbie, tout le monde dans ce pays savait ce que faisait la Mafia albanaise en liens directs avec l’Italie

                                Pour permettre aux USA de disposer d’une base dans cette région nos « démocraties » ont couvert l’indéfendable, l’innommable, l’abject

                                et après nous allons demander aux chinois de respecter les droits de l’homme et menacer Laurent Gbagbo de sanctions

                                mettons de l’ordre en Europe, que le TPI se saisisse et poursuive l’OTAN, les dirigeants européens qui ont couvert cette agression militaire, et ces ordures de dirigeants albanais et kosovards qui méritent le traitement subi par Saddam Hussein

                                Quand a kouchner ce n’est pas d’hier qu’on ne peut attendre de ce sinistre individu autre choses que couvrir toute exaction américaine ou de l’OTAN, y compris quand ce sont des chrétiens qui sont les victimes de ce trafic d’organes

                                Au fait en 2009 en Roumanie est ressorti dans la presse un trafic d’organes vers Israel, l’occident n’en a pas du tout parlé


                                • Michel Koutouzis Michel Koutouzis 17 décembre 2010 06:27

                                  J’avais, il y a bien longtemps (14 ans !) et à plusieurs reprises indiqué que sur le site de la DEA « recherche trafiquants désespérément », ce monsieur et son organisation figuraient en première page... La page a disparu 15 jours avant le début de l’insurrection albanaise. J’avais indiqué aussi, qu’une fois l’indépendance déclarée, il serait trop tard, et qu’il faudrait désormais fréquenter au plus haut niveau l’aristocratie du crime organisé balkanique, comme si rien n’était. Chaque jour qui passe, cela devient pire. 


                                  • Michel Koutouzis Michel Koutouzis 17 décembre 2010 08:01

                                    The KLA’s Links to the International Heroin Trade

                                    In Kosovo, Hashim Thaci’s KLA served as the militarized vanguard for the Albanian mafia whose « 15 Families » control virtually every facet of the Balkan heroin trade. Kosovar traffickers ship heroin originating exclusively from Asia’s Golden Crescent. At one end lies Afghanistan where poppy is harvested for transshipment through Iran and Turkey ; as morphine base it is then refined into « product » for worldwide consumption. From there it passes into the hands of the Albanian syndicates who control the Balkan Route.

                                    As the San Francisco Chronicle reported,

                                    Until the war intervened, Kosovars were the acknowledged masters of the trade, credited with shoving aside the Turkish gangs that had long dominated narcotics trafficking along the Balkan Route, and effectively directing the ethnic Albanian network.

                                    Kosovar bosses « orchestrated the traffic, regulated the rate and set the prices, » according to journalist Leonardo Coen, who covers racketeering and organized crime in the Balkans for the Italian daily La Repubblica.

                                    « The Kosovars had a 10-year head start on their cousins across the border, simply because their Yugoslav passports allowed them to travel earlier and much more widely than someone from communist Albania, » said Michel Koutouzis, a senior researcher at Geopolitical Drug Watch who is regarded as Europe’s leading expert on the Balkan Route.

                                    « That allowed them to establish very efficient overseas networks through the worldwide Albanian diaspora — and in the process, to forge ties with other underworld groups involved in the heroin trade, such as Chinese triads in Vancouver and Vietnamese in Australia, » Koutouzis toldThe Chronicle. (Frank Viviano, « KLA Linked to Enormous Heroin Trade, » Wednesday, May 5, 1999, Page A-1)


                                    It is hardly an accident that the meteoric rise of the Kosovar families to the top of the narcotrafficking hierarchy coincided with the KLA’s sudden appearance in the area in 1997.

                                    • Georges Yang 17 décembre 2010 09:50

                                      Encore une fois, Kouchner a toujours soutenu les canailles comme Tudjman Izbezegovic et Tachi
                                      Son hystérie anti serbe est connue, cependant, il n’est pas du tout évident que des Albanais aient prélevé des organes sur des prisonniers de guerre encore vivants (c’est possible avec une très bon organisation et logistique) mais c’est fort peu probable
                                      L’UCK a par contre commis de nombreuses exactions et le régime kosovar et albanais collabore avec les mafias


                                      • Gérard Luçon Gerard Lucon 18 décembre 2010 14:53

                                        et maintenant kouchner denonce « les salauds » qui croient aux ventes d’organes ....

                                        si c’est vrai alors permettez moi, monsieur kouchener, de vous dire que vous etes une merde infame, que vous faites partie de ces gens dont la vie ne vau pas d’etre vecue !

                                        quand vous paradiez entre les ambassades (apres l’epoque de ce terrible sac de riz rempli de ouate pour ne pas fragiliser votre faineantise chronique) j’etais (et pas le seul) sur le terrain, je sais aussi bien que vous ce qui s’est passe, alors pourquoi mentez-vous et pourquoi insultez-vous les gens qui ont vu et vecu la realite des populations serbes martyrisees par ces criminels de guerre ? Combien vous a-t-on donne pour couvrir ces exactions ? Combien valez-vous en monnaie albanaise monsieur kouchner ?


                                        • cmoy patou 19 décembre 2010 11:33
                                          Concernant le french doctor,- L’histoire des peuples est l’histoire de la trahison de l’unité.
                                            [Antonin Artaud] 
                                          Mulhouse / Saisie de 3,6 kg d’héroïne
                                          Enquête sur le milieu albanais
                                            L’équivalent de 3,6 kg d’héroïne, destinés à alimenter le Sundgau, a été saisi il y a deux semaines à Mulhouse par les gendarmes de la brigade de recherche d’Altkirch.

                                          Ce n’est pas d’hier que les Albanais sont gouvernés par des politiciens maffieux, la maffia a gangrené tous les rouages de l’Etat avec la complicité passive ?,- des Atlantistes

                                          • Talcq 22 janvier 2011 10:26

                                            Il ne faut pas mélanger tous les conflits c’est trop facile et falacieux. Le tord des Serbes c’est d’être nombreux dans pratiquement toutes les régions de l’Ex-yougoslavie (à part en Slovénie et Macédoine). Je ne reviendrai pas sur l’histoire qui a fait que les victimes Serbes lors des différents conflits du 20ème siècle ont été les plus nombreuses. Pas moins de 600 000 Serbes brulés vifs dans le camp Croate de Jasenovac sans aucun jugement international des responsables. Et, même une béatification par le bon pape cénile Jean Paul II avant sa mort,de l’ Archevêque de Zagreb qui a cautionné au nom de l’ Eglise ces crimes.
                                            Pour être majoritaires à 95 %au Kosovo , non seulement les albanais se sont servis de la démographie mais également ils se sont servis d’un nettoyage ethnique latent soutenu pas les Sbires de Tito. N’oublions pas les massacres des milices albanaises aidées par les nazis et italiens contre les Serbes pendant la seconde guerre mondiale. Sous Tito, la volonté de ce dictateur ne pouvait être remise en cause. Sans compter que Tito avait accepté sur ce territoire, des populations albanaises qui fuyaient la très féroce dictature d’ Enver Roxha. Légèrement majoritaires en 1939, la population Serbe au Kosovo a subi une irrémédiable baisse jusqu’à être devenue inféreieure à 5%. Toute a une justifcation. Trop facile d’obtenir une province en se servant de l’argument démographique.
                                            Ce pseudo état n’est pas viable. Plus de 10 milliards d« euros de déficit commercial en 10 ans (entre 1999 et 2009) alors qu’il n’exporte rien. Mes sources : le Journal albansi Koha Ditore. Un jour, tous les »bienfaiteurs" Américains et UE en tête cesseront de payer pour ce trou noir mafieux en plein Europe. C’est une fuite en avant dénuée de tout sens. Cette indépendance n’a aucune légitimité juridique, juste la volonté démagogue des Américians qui espéraient à l’époque faire passer un pipe line sous le Kosovo pour vider l’Irak de son pétrole après l’avoir envahi. Mais rien n’a fonctionné comme prévu pour les USA. Pour terminer je ferai un parralèle avecl es accords de Munich où l’on avait obligé les Tchèques de céder les Sudètes pour calmer certains jusqu’auboutistes extrémistes. Pourquoi sdans ce cas l’Iran cèderaient sur le dossier Iranien puisque des terroristes mafieux comme Thaci ont obtenu un pseudo état.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès