Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Hillary Clinton, Présidente des Etats-Unis en 2016 ?

Hillary Clinton, Présidente des Etats-Unis en 2016 ?

2016 n’est pas un horizon si lointain que cela et deux ans et demi pour préparer sa candidature ne sera pas de trop. On l’a compris, à plusieurs occasions, Hillary Clinton sera candidate en 2016. Il faudra bien sûr que le camp démocrate l’adoube et que le peuple américain en fasse de même. Quelle belle allure ce serait pour la démocratie américaine d’avoir choisir successivement un président noir et une femme, une leçon au monde entier !

Les symboles ne sont pas innocents et surtout ils portent loin. La candidature d’Hillary Clinton est aussi un espoir pour une bonne partie du peuple américain. Première dame, elle avait tenté, en vain, de faire avancer un programme de protection sociale. Barack Obama a pris le relais, mais en Amérique toute idée sociale se heurte au mur des conservateurs de tout poil, y compris dans le camp démocrate. Mais Hillary a de la suite dans les idées, cette femme progressiste ne lâchera rien… elle n’a pas vu venir la menace Obama dans son camp. Mais elle a su, une fois battue, peser très lourd dans le camp démocrate. A la surprise générale le Président élu l’a choisie pour diriger le département d’Etat, fonction la plus élevée et la plus enviée.

Retour en arrière sur un parcours exceptionnel. Hilary Diane Rodham Clinton est née le 26 octobre 1947 à Chicago dans l’Illinois. Elle aura donc 69 ans en 2016 si elle brigue la Présidence des Etats unis d’Amérique.

Son père était républicain et sa mère démocrate, de quoi donner du goût au débat politique. Ses parents sont des fans de Sir Edmund Hillary, l’alpiniste néo-zélandais qui va vaincre le mont Everest. Quelle bonne idée de lui donner comme prénom Hillary… cela lui donnera de la motivation à avancer… elle le fera, brillante élève elle sera élue au conseil de sa classe. Méthodiste assidue, elle fera campagne avec le mouvement des droits civiques. Elle assiste au meeting de Martin Luther King à Chicago… cela lui laisse une marque indélébile : le goût des autres…

C’est à 17 ans qu’elle commence son premier combat politique avec la campagne du sénateur républicain Barry Goldwater. Elle est donc républicaine et à l’université féminine de Wellesley elle préside le mouvement des Jeunes républicains. Mais elle rallie aussi les manifestations opposées à la guerre du Viêt Nam. Elle va rompre avec les républicains lorsque ceux-ci désigne Richard Nixon comme candidat à la présidentielle.

Elle intègre la prestigieuse Yale Law School où elle fera la rencontre de Bill Clinton… ils feront ensemble la campagne de George McGovern en 72, battu par Nixon.

Elle devient avocate, brillante et déterminée. Elle épouse Bill Clinton en 1975, avec qui elle aura sa fille Chelsea. Cette fois, c’est à la cause de son mari qu’elle se rallie, tout en faisant valoir ses opinions. Bill devient gouverneur de l’Arkansas, elle la première femme avocate associée dans le célèbre cabinet juridique « Rose ».

Elle sera la première dame des Etats-Unis d’Amérique aux côtés de Bill Clinton de 1993 à 2001. Elle donnera à sa fonction une orientation nouvelle, en pesant sur la politique du gouvernement. Le président la nommera dans son équipe de conseillers à la Maison Blanche, plus particulièrement chargée du système de santé. Son projet de réforme échouera devant les instances législatives.

Elle sera au centre de tous les scandales qui agiteront les deux présidences Clinton : Whitewater (enrichissement personnel..) et Lewinsky où elle soutiendra sans faille sans mari, même après ses aveux d’infidélité.

Cette période contribuera largement à façonner sa personnalité et son image dans l’opinion américaine. Pour les républicains très à droite elle est une « libérale » au sens américain, à savoir une socialiste, une gauchiste. Ils n’ont pas supporté la manière dont elle a fait évoluer le rôle de la Première dame. Sa manière de s’immiscer systématiquement dans les affaires politiques de la Maison Blanche en ont fait un véritable bouc émissaire de la droite américaine.

Par contre, pour les américains modérés, démocrates, voire de gauche elle est une icône vivante de leurs combats : pour les droits civiques, l’égalité homme-femme, la mise en place d’un programme d’assurance santé, la défense des droits des femmes dans le monde, la prise en charge des enfants les plus démunis… Bref elle est en bonne position théoriquement pour succéder à son mari. Ce qui aurait été une première. En attendant elle se fait élire Sénatrice démocrate de l’Etat de New York de 2001 à 2009.

2008, elle pense que son heure a sonné et elle se jette dans la bataille des primaires du parti démocrate. Donnée gagnante, elle se voie concurrencé par un jeune outsider Barak Obama ; celui-ci monte peu à peu en puissance jusqu’à la battre après une campagne violente et éprouvante. Il a réussi à incarner face à elle une image plus jeune, plus novatrice, celui qui pouvait vaincre et « faire »…

Toutefois elle sera secrétaire d’Etat des Etats unis dans l’administration Obama jusqu’en 2013, où elle laisse la place à John Kerry. Coup de fatigue, elle a fait une commotion cérébrale, ou bien juste le moment de prendre le recul pour partir une fois de plus à l’assaut de la Maison Blanche ?

Cette femme aura été choisie cinq fois par le célèbre journal Time pour figurer dans la liste des cent personnes les plus influentes au monde. Et 2011 et 2012, ce sera cette fois Forbes qui la place en deuxième position de la fameuse liste des femmes les plus puissantes au monde !

Sa trajectoire exceptionnelle fait d’elle une des femmes politiques les plus brillantes de toute l’histoire des Etats Unis. Elle occupe le devant de la scène politique depuis plus de 25 ans. Cette médiatisation est à double tranchant car les conservateurs en ont fait une cible prioritaire pour dénoncer « l’Amérique laxiste, l’Amérique socialiste ». Elle est nettement notée à gauche de l’hémicyclique du Sénat, malgré ses efforts pour essayer de recentrer son image.

Récemment elle a dit combien elle souhaitait à l’Amérique une femme présidente : « Je voudrais dire, de façon hypothétique, que j'espère vraiment que nous aurons de mon vivant une femme présidente. » ; cela augure d’une belle bataille à venir. Pour les républicains c’est déjà fait, ils se sont mis en ordre de bataille face à elle, ne laissant rien passer. Alors que CNN et NBC viennent d’annoncer la production d’une minisérie et d’un documentaire sur Hillary Clinton, les républicains tirent à boulets rouges sur les deux chaines dénonçant un « favoritisme politique inadmissible ».

La bataille a commencé…


Moyenne des avis sur cet article :  1.8/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • Roosevelt_vs_Keynes 8 août 2013 09:57

    Les Etats-Unis ont Glass-Steagall à remettre en route. Sans ça, il n’y aura peut-être même pas de 2016.


    • Indépendance des Chercheurs Indépendance des Chercheurs 8 août 2013 14:29

      Le « système US » paraît bien mal en point si le fondateur d’une multinationale comme Amazon, 19ème fortune mondiale de surcroît, peut mettre la main sur le Washington Post. En même temps, Amazon semble devoir devenir un prestataire de services de la CIA, d’ailleurs.

      Que ce soit Clinton ou un autre candidat qui l’emporte aux prochaines présidentielles, qu’est-ce que cela changera vraiment ?

      Voir notre article d’hier :

      http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2013/08/07/amazon-independance-de-la-presse-fiscalite-cia-49100.html

      Amazon, indépendance de la presse, fiscalité, CIA...

      Le 7 août 2013, Les Echos commente « La presse américaine en effervescence », à propos de l’achat du Washington Post par le fondateur et principal dirigeant (CEO, proche de PDG) d’Amazon Jeff Bezos juste après l’acquisition du Boston Globe par John Henry. L’article souligne notamment la fragilité actuelle des quotidiens US liée en principe à des raisons commerciales. Le Nouvel Observateur écrit à son tour « Amazon : Jeff Bezos ou la « destruction créative » », et Le Figaro : « La vente du Washington Post à une star du Net crée un électrochoc ». Les Echos ajoute « Le rachat du « Washington Post » par Jeff Bezos intrigue », et rappelle que les multinationales du virtuel et de l’électronique se trouvent « de plus en plus sous surveillance outre-Atlantique, notamment pour des raisons fiscales  ». Dans le cas d’Amazon, la question de l’optimisation fiscale a été récemment évoquée à l’occasion de la réunion des ministres des Finances du G20. Dans sa rubrique sur la Bourse, Les Echos a annoncé à ce sujet « AMAZON.COM : Le G20 devrait approuver une réforme de la fiscalité des entreprises ». L’affaire avait déjà été traitée l’automne dernier par le Parlement britannique, comme exposé dans l’article de 01.net du 29 novembre «  Amazon dévoile son montage d’optimisation fiscale » qui fait référence à deux notes d’Amazon mises en ligne sur le site parlementaire avec les titres « Written evidence from Amazon EU Sarl. » et « Supplementary written evidence from Amazon EU SarL ». L’article du Nouvel Observateur «  Pourquoi le PDG d’Amazon a-t-il racheté le Washington Post ? » évoque aussi, entre autres, des critiques adressées à Amazon à propos de sa participation « au programme de stockage de données de la CIA ». L’attribution par la CIA d’un contrat sur un service de nuage informatique semble faire actuellement l’objet d’un différend entre Amazon et IBM. Clubic Pro rapporte « Cloud : Amazon et IBM bataillent pour un contrat avec la CIA », alors que ICT Journal met en ligne un article intitulé « Cloud privé. Un gros mandat de la CIA pour Amazon ? ». FAIR analyse « Amazon, WikiLeaks, the Washington Post and the CIA » et CIO : « What the CIA Private Cloud Really Says About Amazon Web Services ». Mais dans ce cas, quelles pourront être les perspectives d’indépendance de la presse écrite ? Et concrètement, quelles précautions juridiques et pratiques protègent les données personnelles des clients lors des achats sur la Toile ? Le 7 août également, France Info signale « G20 : Obama annule sa rencontre avec Poutine », avec le sous-titre « Snowden a refroidi les relations entre les deux pays ». Il y a une semaine, le même média soulignait « Obama parle de la crise de la presse lors d’une interview ... à Amazon », à propos d’un entretien diffusé gratuitement par Amazon en tant que Kindle. Une forme de publicité pour ce type de produit ?

      [la suite, sur le lien http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2013/08/07/amazon-independance-de-la-presse-fiscalite-cia-49100.html ]


      Cordialement

      Le Collectif Indépendance des Chercheurs

      http://science21.blogs.courrierinternational.com/

      http://www.mediapart.fr/club/blog/Scientia


    • L'enfoiré L’enfoiré 8 août 2013 19:16

      « Le « système US » paraît bien mal en point si le fondateur d’une multinationale comme Amazon, 19ème fortune mondiale de surcroît, peut mettre la main sur le Washington Post. »


      250 millions d’euros, ce n’est pas beaucoup ; d’accord.
      A partir de quel montant, un journal papier français se ferait acheter ?
      La presse écrite est en déficit chronique dans nos pays occidentaux.

    • Gabriel Gabriel 8 août 2013 10:04

      Dynastie des Bush, dynastie des Clinton, décidément c’est partout pareil, toujours les mêmes. Comme disait le prince de Lampedusa : « Il faut que tout change pour que rien ne change… »


      • berry 8 août 2013 10:04

        La belle affaire que ce soit une femme, c’est surtout une sioniste complètement hystérique.

        Hillary Clinton rigole à la mort de Kadhafi, la vidéo :
        http://www.voltairenet.org/article171743.html
        Vu le chaos qui règne aujourd’hui encore dans le pays, les libyens ne doivent pas rigoler beaucoup.

        Il lui arrive aussi d’être émue aux larmes si le sujet est grave : quand elle perd les primaires en 2008, la vidéo :
        http://www.wat.tv/video/hillary-clinton-en-pleurs-gwp7_2f1g1_.html

        http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/05/05/01011-20080505FILWWW00277-obama-critique-clinton-sur-l-iran.php
        Elle est prête à « effacer l’Iran de la carte du monde » pour défendre israël.

        http://www.voltairenet.org/article177019.html
        Hillary Clinton n’oublie pas la Syrie et a poussé à la guerre avec fanatisme, jusqu’à son remplacement par John Kerry.

        Elle a échoué aussi à fermer Guantanamo, sans doute les prisonniers n’étaient-ils pas assez présentables, après des années de torture, pour que l’on puisse les libérer ou les présenter décemment devant un tribunal civil.
        Avec un tel parcours, on peut être sûrs qu’elle aura un large soutien dans les médias et la classe politique américaine, si elle veut se présenter en 2016.


        • curieux curieux 8 août 2013 12:47

          Bravo pour votre message. Moi, je me suis fais censurer par l’auteur parce que je dis la vérité.


        • Pelletier Jean Pelletier Jean 8 août 2013 12:53

          Curieux,

           

          tu n’as qu’à éviter d’écrire des « grossiertés » qui n’apporte rien au débat...


        • curieux curieux 8 août 2013 20:31

          Quelle grossierete ?


        • paul 8 août 2013 10:20

          Après un président noir, une femme présidente, c’est très vendeur ça pour l’électorat démocrate .
          L’Aipac et les faucons du Pentagone vont lui tracer le chemin jusqu’en 2016 où elle n’aura « que » 69 ans ...


          • Gabriel Gabriel 8 août 2013 10:22

            « ...ce serait pour la démocratie américaine d’avoir choisir successivement un président noir et une femme, une leçon au monde entier ! »

            Le gage de qualité et de probité n’est pas fonction d’une race, d’une couleur ou d’un sexe. J’en veux pour exemple le royaume uni. La dernière fois qu’une femme a été au pouvoir (Miss Maguy) on voit encore aujourd’hui les résultats désastreux de sa politique ultra libérale.


            • L'enfoiré L’enfoiré 8 août 2013 14:22

              Oui, Gabriel, je vois très bien où vous vouloir voir la femme.... smiley

              Le libéral, là, ce n’est pas le même tabac. Ca fume en dessous de la ceinture. smiley

            • Gabriel Gabriel 8 août 2013 15:12

              Et bien et bien l’enfoiré, voilà là des propos sexistes auxquels vous ne nous aviez pas habitué !...


            • L'enfoiré L’enfoiré 8 août 2013 18:55

              Cher Gabriel,

               Je vous prie de m’excuser. Vous m’avez mené vers un peu plus d’humour.
               « La probité qui n’est pas une fonction de race, de couleur, de sexe.... »
               Il faut avouer que la gente féminine a des atouts que nous n’avons pas. smiley 
               

            • L'enfoiré L’enfoiré 8 août 2013 12:11

              Je n’ai plus retrouvé le sketch dans lequel on voyait Bill courir pour rattraper Hillary parce qu’elle avait oublié son casse-croûte

              Oui, elle a beaucoup de chances lors des prochaines élections.


              • LE CHAT LE CHAT 8 août 2013 12:28

                que ce soit untel ou untel , il appliquera la même doctrine au service du complexe militaro-industriel et des milieux financiers , donc le changement c’est encore moins pour demain qu’en France ......


                • L'enfoiré L’enfoiré 8 août 2013 12:43

                  Tout à fait.

                  On ne change pas ce qui semble gagner.
                  Je dis bien « semble »
                   smiley

                • L'enfoiré L’enfoiré 8 août 2013 12:48

                  mais cela peut-être aussi une réédition de ce qu’on croyait avec Ségolène Royal comme je l’écrivais


                • Jacques_M 8 août 2013 13:13

                  @LE CHAT

                  100% d’accord.


                • L'enfoiré L’enfoiré 8 août 2013 13:59

                  Aladeen,

                   Oui, Hillary était l’éminence grise de Bill.
                   Est-ce que c’est pour cela que Bill s’est payé des galipettes, des fellations dans le bureau ovale avec Monika qui n’était pas... disons un top modèle ?

                • L'enfoiré L’enfoiré 8 août 2013 14:01

                  , elle était dans ses bons jours. mais après... smiley


                • Mmarvinbear Mmarvinbear 8 août 2013 13:35

                  Hillary n’a aucune chance, même avec Obama hors course suite à ses deux mandats.


                  Elle a échoué en 2008 car elle a oublié une donnée fondamentale : les américains en avaient marre de voir les mêmes noms et les mêmes têtes en haut de la pyramide.

                  Imaginez un peu : Bush père est là depuis 1980 en tant que vice-président. En 88 il est président mais se fait battre en 92 par William « Big Cigar » Clinton qui reste 8 ans à la Maison Blanche.

                  En 2000, Bush Jr se fait abouder président grâce à la plus grosse arnaque électorale jamais organisée. Il reste 8 ans en place.

                  En 2008, cela fait donc 28 ans que le duo Bush-Clinton dirige le pays. Et Hillary se dit que c’est son tour.

                  Donc non, Hillary n’a aucune chance. Place aux jeunes.

                  Enfin, aux moins vieux.

                  • L'enfoiré L’enfoiré 8 août 2013 14:44

                    Donc, vous avez une chance Mmarvinbear.

                    Quand je vois votre A propos qui dit « Véritable zoo à moi seul, je suis issu d’une expérience génétique réussie visant à combiner la puissance du taureau, la rugueur et la pilosité de l’ours, la perversité naturelle du porc, et la mauvaise foi humaine. »
                    C’est ça qu’il leur faut aux States. smiley

                  • Mmarvinbear Mmarvinbear 8 août 2013 21:10

                    ça paye pas assez.


                  • escartefigue 8 août 2013 13:55

                    Hiilary Clinton et en la regardant bien il a pleuré .


                    • SamAgora95 SamAgora95 8 août 2013 21:48

                      « ...Les symboles ne sont pas innocents »


                      Par contre l’auteur de l’article lui à l’air aussi innocents qu’un bébé qui vient de naître ou un extraterrestre qui débarque à peine sur terre.

                      Deux définition pour les fraîchement débarqués :

                      Obama : Pantin et acteur noir pour attraper les naïfs et ainsi poursuivre la politique cynique et destructrice de l’administration Bush.
                      Inconnu avant 2009, propulsé au sommet à coût de milliard (financé par certaines banques) pour le faire élire de force (vive la démocratie truquée)

                      Hillary Clinton : (Donnez moi un sac vite je vais vomir...) , « Femme » diabolique d’un cynisme inégalé, même propriété que son copain « OBAMA », gentille à l’extérieure et complètement pourrie à l’intérieure. jamais vu une femme dégager autant de laideur (rien à voir avec le physique), même un physique très ingrat ne peut pas emmètre une aura aussi laide. 

                      Ces deux clowns tristes (nazis des temps modernes) sont le fruit d’une oligarchie absolument persuadée de faire partie d’une humanité très très très supérieure à la masse, cette humanité à un plan merveilleux pour la planète, mais il faut agir vite, cela passe par le massacre de millions d’innocents, par l’organisation de guerres civiles, de catastrophes financières, de massacre à grande échelle (attention par contre il ne faut pas toucher un cheveux de leurs enfants) faut pas déconner non plus, le sacrifice à des limites !

                      Leur théorie ? du chaos surgira un nouvel ordre unifié pour toute l’humanité, débarrassé des anciennes valeurs et coutumes qui entravent la mise en place de fondations solides, on ne construit pas une nouvelle maison sur le toit d’une ruine.
                      Tout cela planifié avec un cynisme diabolique bien au chaud dans leur maison avec piscine etc.. etc..

                      Ces gents là se trompent, le matériel de base qui servira de construction d’une nouvelle humanité n’est pas dans l’organisation de la société humaine, mais dans l’instruction et l’élévation de chaque humain, le reste immergera comme par magie de cette humanité plus sage et plus « intelligente ».

                      A quoi aboutira un nouvelle ordre mondial mis en place à coup de sacrifices humains ? (11 septembre 2001, Irak etc..).



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès