Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > #HillaryClinton sera-t-elle prise dans la tourmente de #PanamaLeaks (...)

#HillaryClinton sera-t-elle prise dans la tourmente de #PanamaLeaks ?

 En 2009, le Panama faisait partie d'une dizaine de pays inscrits sur la liste noire établie par l'équivalent de la Cour des comptes ("GAO"), quand l'administration Obama, sous l'impulsion de multinationales, et notamment le groupe Murdoch, propriétaire du Wall Street Journal et Fox News (1) qui domicilie ses profits dans 136 filiales situés dans des paradis fiscaux, ont repris des négotiations initiées par Bush sur des traités libre échange ("FTA") restés en suspens ("stalled") avec plusieurs partenaires dont le Panama. Plusieurs organisations de défense du contribuable, dont Citizens for Tax Justice ont tenté de s'y opposer, faute de concessions sur la transparence financière.

Dans le détail, l'administration Obama a inclus une clause de partage d'information (au cas par cas, pas automatique) censée contenter les détracteurs, mais ceux-ci n'ont pas lâché le morceau, arguant que c'était très faible comparé à ce qui était pratiqué avec d'autres pays.

En tant que ministre des affaires étrangères ("Secretary of FA"), Hillary Clinton, dont les courriels rendus publics attestent de son engagement volontariste dans ce dossier (3), ainsi que son intense sollicitation par certains membres du Congrès, serait potentiellement très dommageable pour sa campagne, si le lien entre Panamaleaks et la passage en force par l'administration Obama de ce traité taillé sur mesures pour les multinationales, avec cet état voyou qu'est le Panama, devait de nouveau faire parler lui (ce qui est déjà le cas, lire les sources).

*

Liz Warren, professeur à Harvard spécialisé dans le droit des sociétés, et actuellement sénatrice, raconte une anecdote qui révèle, non pas la collusion entre H Clinton et Wall Street, déjà exposée au grand jour, mais son action particulièrement cynique, comme sénatrice de l'état de NY, et en toute connaissance de cause sur ses effets désastreux pour les plus vulnérables (frappés d'interdit bancaire), dans le cadre d'un projet de loi sur la faillite personnelle.

Le rapatriement des profits offshores des banques et des multinationales (qui occasionnent une perte à gagner pour le fisc US de 100 mrd de $), et la suppression de niches fiscales pour les riches particuliers, sont un point clé du progamme de Bernie Sanders, qui s'est toujours opposé à la déréglementation financière et notamment la funeste abrogation, en 1999, de la séparation bancaire (l'instauration de laquelle avait été promis par « mon ennemi c'est la finance » en 2012, pour l'enterrer sitôt installé à l'Élysée...) qui avait assuré une relative stabilité (lors du krach de 1987, les banques commerciales, également dites « de dépôt », avaient résiste comme prévu) depuis sa mise en oeuvre en 1933. Sans surprise, Hillary Clinton n'est pas favorable à son rétablissement.

Sources :

http://www.ibtimes.com/panama-papers-obama-clinton-pushed-trade-deal-amid-warnings-it-would-make-money-2348076

http://www.huffingtonpost.com/2011/10/19/rupert-murdoch-corporate-tax-panama-trade-deal_n_1018600.html

http://www.huffingtonpost.com/2011/08/09/panama-trade-deal_n_922398.html

La photo représentant H C avec le PDG de Goldman Sachs, Llyod Blankfein, en 2011.

Autres

De Whitewater à Benghazi, les controverses de la dynastie Clinton

(1) Fox News, qui n'a pas révélé ce conflit d'intérêt dans sa couverture de ce mini (à l'époque) scandale. Aux É.U., ça mérite mention dans le reportage d'une des sources citées. En France ?

(2) Le moment fort du passage de H Clinton dans l'administration Bush, c'est, bien entendu, le conflit libyen, dont Juppé, son homologue, promettait des lendemains qui chantent, et dont elle résumait le succés présumé quelques mois après comme suit : Veni, vidi, vici. Ce sont 100 000 civils—les estimations varient, qui auraient été tués par les « rebelles de BHL » pendant cette opération chapeautée par l'OTAN.

(3) Nous avons lu un des courriels où son interlocuteur qui fait une remarque qui ne manque pas de piquant : « on fait bien affaire avec les Talibans, pourquoi pas avec Cuba ? »


Moyenne des avis sur cet article :  4.1/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • fred.foyn Le p’tit Charles 5 avril 08:45

    TOUTE la classe politique mondiale est pourrie...Pas la peine de chercher une personne en particulier... !


    • Ouallonsnous ? 5 avril 21:48

      @Le p’tit Charles

      Les Panama Papers sont un moyen de chantage idéal !

      Devant la grossièreté de la manipulation de l’opinion initiée par Le Consortium International des journalistes d’investigation (ICIJ) faisant partie du Projet de rapport sur le crime organisé et la corruption (OCCRP) qui est financé par le gouvernement américain à travers l’USAID, quelques éclaircissements ;

      La « fuite » consiste en un ensemble de données sélectionnées par des organisations amies des Etats-Unis à partir d’une base de données, probablement obtenue par les services secrets américains, qui contient sans aucun doute beaucoup d’informations fort compromettantes sur des personnes et des organisations « occidentales ».

      La publication d’informations triées sur le volet à partir des données « fuitées » a deux objectifs :

      ·  Elle salit divers « ennemis de l’empire », même si c’est seulement par personne interposée comme les présidents Poutine et Bachar el Assad.

      o Elle prévient d’autres personnalités, celles qui figurent dans la base de données, mais dont les noms n’ont pas encore été révélés, que les Etats-Unis ou leurs « partenaires médiatiques » peuvent, à tout moment, exposer leur linge sale en public. C’est donc un moyen de chantage idéal.

      La « fuite » des « Panama Papers » a été orchestrée par une petite coterie pour incriminer quelques personnes et quelques organisations qui ne plaisent pas aux Etats-Unis et à la finance internationale contrôlée depuis la City de Londres et Wall Street à New York.

      Ces personnalités sont maintenant entre les mains de ceux qui contrôlent la base de données. Elles devront faire ce qu’on leur dit, sinon…


    • sampiero sampiero 5 avril 22:06

      @Ouallonsnous ?


      C’est bien vrai, l’idéal serait qu’on se sache jamais rien afin que les moutons puissent éternellement continuer à se faire tondre par les requins.

      S’attaquer aux requins c’est exercer un chantage, une honte ! 
      Au contraire, aidons les à aller encore plus loin et faire que le peu de laine que le travailleur a encore sur le dos puisse lui être enlevé, afin que les coffre des paradis fiscaux puissent regorger de milliards, c’est quand même bien mieux que s’ils devaient servir à nourrir des pauvres gens...

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 6 avril 07:48

      @sampiero
      C’est la suite qui sera intéressante...
      Dans ces listes, à condition qu’elles ne soient pas épurées, qui sera poursuivi et condamné ? Vous êtes bien naïf si vous croyez que tous seront condamnés.
      Ne serons poursuivis et condamnés que ceux qui gênent nos Mamamouchis, pas les autres. On parie ?


    • jocelyne 5 avril 09:48

      Melenchon l’a bien souligné, aucun américain du nord dans la liste ( eux ils ont le delaware)


      • Langlemort Langlemort 5 avril 14:17

        Alocution de Bernie Sanders en 2011 devant le Congrès US, sur le traité de libre échange avec le Panama : « Pourquoi penser que les Américains retireront un quelconque bénéfice d’un traité avec une économie minuscule ? Eh bien il se trouve que Panama est un trou noir de la finance mondiale utilisé par les riches et les multinationales pour y cacher leur avoirs financiers.  »

        https://www.youtube.com/watch?v=LrsI0Sw2hq8


      • Langlemort Langlemort 5 avril 22:36

        Le journal Le Guardian reprend le thème de ce billet

        "The Panama free trade agreement, of course, ended up being implemented, in large part due to strong support by Barack Obama and then secretary of state Hillary Clinton. As David Sirota has reported, the emails of a Clinton aide show that the State Department knew of the concerns that Panama would become even more of a tax haven that it already was but continued to push for the deal anyway."

        http://www.theguardian.com/news/commentisfree/2016/apr/05/panama-papers-us-presidential-election

        @Langlemort


      • Langlemort Langlemort 11 avril 04:45

        « (2) Le moment fort du passage de H Clinton dans l’administration Bush »

        Pas Bush, Obama. Sans doute un lapsus révélateur.

        @Langlemort


      • zygzornifle zygzornifle 5 avril 12:15

        bah il lui restera l’humidification des cigares.....


        • zygzornifle zygzornifle 5 avril 12:17

          Sarkozy avant d’être élu président amenait bien sa clientèle fortuné ouvrir des comptes en Suisse et toute la classe politique bien pourrie de droite comme de gauche le savait et en profitait allègrement.....


          • Montdragon Montdragon 5 avril 12:55

            Bah non, c’est une copine à Soros, elle a rien à craindre.


            • wesson wesson 5 avril 12:56

              Pour répondre clairement à votre article, Hillary Clinton n’encourt aucun risque avec les Panama Leaks, pas plus que n’importe que responsable Américain de premier plan.


              Et nous en avons eu la confirmation avec Gerard Ryle, qui est à la tête de l’organisme ICIJ qui a collecté la fuite et vérifié les données.

              Cette personne déclare tranquillement : 

              “[The] Panama documents do not contain data on American politicians,”

              et quand on demande si ce n’est pas un peu étonnant qu’il n’y ait pas de données sur des Américains dans cette fuite, il réponds 

              “Unfortunately, we do not have such data,”

              Et bien voila, elle est pas belle la vie ! 11 millions de documents sur la fraude fiscale internationale, et pas un seul qui parle d’un Américain. Un peuple admirable avec que des gens honnêtes donc.

              Ce qui confirme donc sans l’ombre d’un doute que nous ne sommes pas dans le cadre d’une fuite organisée par un lanceur d’alerte, mais d’une opération politique qui choisis ces cibles et en évites soigneusement d’autres

              Accessoirement, notre brave Gerard indique également 2 choses : 


              “We haven’t disclosed the whole database and we’re not going to,”
              On n’as pas publié notre base de données, et on vas pas le faire.

              et 

              « We won’t be publishing data on American politician in the future. »
              Nous ne publierons pas de données sur les politiciens Américains dans le futur.


              Et après on viendra soupçonner ces braves journalistes de partialité ! Des histoires de complotistes que tout ceci.

              du fait de l’évidence de l’opération barbouzarde, Je ne donnerai à ces Panama leaks pas plus de confiance que l’on pouvait accorder aux listings bricolés de Clearstream. Patouillés par des intérêts politiques bien compris, il y a dedans du vrai et du faux, dans lequel il sera probablement très compliqué de faire la part des choses.

              • lsga lsga 5 avril 18:37

                @wesson
                Il n’y a aucun politique américain sur la liste, donc ils sont coupables ?
                Poutine est sur les listes et a piqué prêt de 2 milliards d’Euros à l’État Russe, donc il est innocent ?
                Elle est belle la logique des complotistes.... C’est pas la bonne fois qui vous étrangle.
                 
                Donc, rappelons l’information incroyable : Poutine est un oligarque, qui a renversé une partie de l’ancienne oligarchie russe, et la remplacée par lui et ses copains. Viva la Revolucion !

                J’ai un autre scoop pour vous : il fréquente les mêmes hôtels de luxes et les mêmes bordels de luxes que le reste de l’Oligarchie mondiale. Incroyable hein ?
                 
                La seule et unique manière de mettre à bas l’Oligarchie, c’est de collectiviser les moyens de production. Cela ne consiste pas à remplacer une oligarchie par une autre, ni à augmenter les impôts.
                 


              • le moine du côté obscur 5 avril 19:06

                @lsga
                Ton obsession de Poutine est pathétique on jurerait un amoureux éconduit. On s’étonne juste de ne pas voir d’étasunien sur la liste. Et toi tu nous sors ton baratin habituel. C’est bon on a compris tu détestes Poutine so what ? 


              • Langlemort Langlemort 5 avril 19:11

                @lsga

                « Il n’y a aucun politique américain sur la liste, donc ils sont coupables ? »

                Ils sont coupables de traiter un état voyou comme un partenaire légitime ? Vous en êtes là, vraiment ?

                C’est dans les paradis fiscaux que les criminels—songez par exemple au traffic de drogue à destination du marché américain—, planquent leur argent mal acquis. 200 américains ont été identifiés dans la liste, dont des personnes connues de la justice et des célébrités (exemple, Tina Turner) :

                http://www.mcclatchydc.com/news/nation-world/national/article69943337.html


              • meslier meslier 5 avril 21:35


                Isga le pro américain on t’a reconnu , ton boulot sur Avox descendre Poutine et sa pâle copie d’Asselineau ...


              • wesson wesson 5 avril 23:54

                @lsga
                Le problème dans votre raisonnement, c’est que vous pensez que « Poutine est sur les listes », et pourtant son nom n’est mentionné nulle part sur les 152 documents aujourd’hui publiés. Ni celui d’Assad d’ailleurs.


                Et personne, notamment à l’ICIJ, n’as dit d’ailleurs que ces 2 noms se trouvaient sur ces papiers. 

                Mais ce n’est évidemment pas ce genre de détail qui va interesser le MSM. « Il faut titrer sur Poutine coco », alors « le monde » te colle ça en première page, et ne parle presque pas de Porochenko, du prince Al Thani ou du Saoudien que on a décoré le mois dernier, qui eux sont directement cités dans les papiers publiés.

              • wesson wesson 6 avril 00:12

                @lsga
                Je sais que vous êtes un troll, et que à ce titre ça ne sert à rien de vous répondre, mais bon, d’autres lisent.


                L’absence maintenant avérée d’Américain dans les documents qui ont fuité ne peut pas sérieusement être expliqué autrement que par un toilettage de ces documents à l’origine même de la fuite.

                On peut même en estimer l’ampleur avec une petite règle de 3 : Les Américains c’est 1/3 du volume d’affaire (au doigt mouillé), donc ça veut dire que sur la masse de papiers, ils devraient y apparaître pour 1/3. ça permet d’extrapoler un volume initial à 15 millions de papiers, duquel donc on en a sorti 3.5 - 4 millions. 

                Un caviardage de cette ampleur, sur un volume de données de cette importance n’est pas à la portée d’une personne seule. Bref ça respire l’opération barbouzarde à plein nez. 

                En tout cas, le genre de truc sur lequel je ne sautes pas dessus à pieds joint. On verra - si l’ensemble des documents sont finalement publiés. Mais avant cela, pour moi cette affaire vaut que dalle.

              • wesson wesson 6 avril 00:26

                @lsga


                D’ailleurs si vous le voulez, Wikileaks vient de faire la mise au point suivante, on ne peut plus claire : 

                « La fondation destinée à l’évasion fiscale »ICIJ« financée par Ford et Soros et basée à Washington a un problème avec Wikileaks »

                « L’attaque sur Poutine a été produite par l’OCCRP qui vise la Russie et les états de l’ex URSS, et a été financée par l’USAID et Soros »

                Il me semble que l’on peut difficilement être plus direct et explicite.

              • wesson wesson 6 avril 00:53

                @lsga
                Allez, un dernier élément aussi qui permet de se faire une idée. 


                Le Monde explique que l’informateur a donné l’année dernière les premiers documents, et que 400 journalistes y ont travaillés dessus pendant 1 an. 

                Depuis quand existe l’ICIJ ? Depuis 1 an !

                Là encore, la vie est super belle. La fondation Ford et Soros décident un beau matin en se rasant de créer une structure journalistique pour enquêter sur la fraude fiscale, et paf, la peinture même pas sèche voilà qu’ils reçoivent la plus gigantesque fuite de tout les temps.

                Une telle efficacité, ça force l’admiration non ?

                Plus sérieusement, Soros n’est même pas le personnage principal là dedans : C’est une commande, et la « fuite » provient probablement de la NSA, et Soros joue le rôle de l’apporteur d’affaire là dedans, donnant un vernis de légalité à cette fricoterie.



              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 6 avril 07:59

                @wesson
                Il faudrait plusieurs vies à nos géo-trouve tout, pour analyser 1 million de documents !
                La recherche a été faite par ordinateur, suivant les noms entrés dans le programme de tri, ils obtiennent ceux qu’ils recherchent, et pas les autres !


                Et quand ils ne trouvent pas, ils se contentent de l’ami, de la cousine ou du frère, pour démontrer une culpabilité quand même.
                « Panama Papers, moyen de chantage idéal »

              • wesson wesson 6 avril 08:54

                @Fifi Brind_acier
                bonjour fifi,


                « La recherche a été faite par ordinateur, suivant les noms entrés dans le programme de tri, ils obtiennent ceux qu’ils recherchent, et pas les autres ! »

                Bien entendu que dans le tri de cette masse documentaire il y a eu recours à l’ordinateur, toutefois selon les documents déjà publiés (j’ai donné le lien + haut), ce sont tous des scans PDF, et d’assez mauvaise qualité. En définitive, nous avons là peut-être la sortie d’une imprimante-scanner pro, qui prends en fait un « jpeg » du texte, et l’enveloppe dans du pdf. C’est un quasi standard de l’industrie.

                Pour y faire de la recherche par nom là dedans, il faut un bon logiciel d’OCR, et encore on n’est pas à l’abris d’avoir raté quelques noms importants - ce qui implique une vérification à postériori humaine.

                Et c’est là ou effectivement nous ne sommes plus dans l’opération individuelle comme on essaie de nous la présenter.

                J’en profite pour clarifier quand même ma position : il fait peu de doutes que ce qui a été déjà fourni est véridique et décrit bien une fraude fiscale massive touchant tout les pays, y compris la Russie.

                Toutefois, ce à quoi je m’attaque, c’est au caractère « altruiste » de cette source. Je n’y crois pas une seconde.

                ça ressemble beaucoup trop à un de ces coups Américains afin de faire « fermer » les laveries fiscales de la concurrence, sachant qu’ils ont les mêmes à la maison notamment dans le Delaware, le Wisconsin et le Nevada, à Reno.

              • Shawford Shawford 6 avril 09:05

                @wesson

                Yep Wesson, la question n’est pas tant de savoir si tous les cités y sont, car ils y sont bien, tout le monde en croque, mais quelles les cibles désignées (ça sert donc à rien de dédouaner quiconque, faut mieux aller dans le sens du poil du contradicteur sur ce point).

                En y pensant bien on en revient tout simplement une fois de plus au théorème doubleiou post 9/11 : avec ou contre nous et là avec une arme tous azimuts inside/outside.

                Ça veut sans doute dire qu’on est arrivé au milieu du marigot, et que y’a plus le choix, tous les crocodiles doivent sauver leur peau (les ricains les derniers quand même faut pas déconnéner, privilège de rang) !!


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 6 avril 09:17

                @wesson
                Nous sommes d’accord ! Quand Soros dit que l’ Europe doit devenir comme l’ Ukraine, il reste peu de place à l’altruisme... De toute façon, tous les mauvais coups des USA sont toujours parés de vertus diverses, la liberté, la démocratie, la transparence, toussa, toussa ...


              • captain beefheart 6 avril 16:12

                @le moine du côté obscur
                Quand l’office de la Trollerie Mondiale sort des papiers accusateurs sur ses ennemis tous les mini-trolls sont contents d’avoir un nouveau truc sous les dents.Le cas d’Isga tombe sous ce chapitre .
                Au lieu de signaler que l’austérité demandé pour tout le monde par les gouvernements pourrait être évité,s’il n’y avait pas cet évasion fiscale massive,et que les ouvriers vivraient mieux,ce troll authentique,support des neo-cons,point immédiatement le doigt vers Poutine !


              • lsga lsga 7 avril 22:59

                @meslier

                faire rager tous ces connards : c’est ça mon boulot sur Agoravox.
                Lénine conceptualisait cela sous le nom « d’agitateur politique », un job dans le quel j’excelle :

              • Pyrathome Pyrathome 10 avril 14:18

                @lsga
                 Casse-toi, tout le monde sait que tu es un troll à la solde.....
                Va t’agiter ailleurs, chez les « princes de l’amour » par ex....c’est de ton niveau...smileysmiley


              • colere48 colere48 5 avril 19:14

                Nul besoin de PanamaLeaks .... 
                Pas de ricain dans les 11 500 000 pages , ah bon... ben le vilain Poutine va devoir allez au charbon encore une fois ...

                Un nouveau scandale de Hillary Clinton, découvert par le New York Times valide la mise en garde de Poutine « fini de jouer » !

                Les informations d’aujourd’hui selon lesquelles la Fondation Clinton pourrait avoir reçu des dessous de table dans une affaire de transaction d’uranium entre la Russie et les États-Unis remettent maintenant en cause une candidature à la présidentielle américaine. Si la passionnante ‘histoire du New York Times est vraie, la campagne de Hillary de 2016 pourrait être un monumental gaspillage d’argent.


                • vincz777 5 avril 21:32

                  @colere48
                  Après Jeb Bush et ses $ 150 millions dépensés !


                • vincz777 5 avril 19:16

                  Le rapatriement des profits offshores des banques et des multinationales (qui occasionnent une perte à gagner pour le fisc US de 100 mrd de $), et la suppression de niches fiscales pour les riches particuliers, sont un point clé du programme de Bernie Sanders...

                  A noter que ce point figure également au programme de Donald Trump : https://www.donaldjtrump.com/positions/tax-reform


                  • Langlemort Langlemort 5 avril 20:59

                    À noter que le programme fiscal de Trump consiste à faire plus de cadeaux fiscaux aux riches et aux multinationales.

                    http://fortune.com/2015/12/23/donald-trump-plan-tax-policy-center/

                    @vincz777


                  • meslier meslier 5 avril 21:25


                    Le paradis fiscal pour un système capitaliste correspond à l’argent liquide pour un particulier , normalement ça laisse pas de traces et c’est le poumon du système .

                    On peut jeter en pâture une liste de gens déjà soupçonnés et que tout le monde oubliera .


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 6 avril 08:16

                      @meslier
                      L’hypothèse sous jacente à cette vaste braderie, c’est que tous les pays du monde appliquent la transparence, sauf les USA, où ces capitaux iront se réfugier, pour pouvoir les plumer ensuite afin de sauver la pyramide de Ponzi du budget américain ...


                      Et si cela permet au passage de dézinguer quelques politiques gênants, c’est tout bénef ! Ce qui permet au journal le Monde, sans preuve aucune, de poser la question :
                      «  Le fastueux mariage de la fille de Poutine est-il aussi passé par le Panama ? »
                      S’il avait les preuves, il les donnerait, sans nul doute. Mais promis, juré, ce n’est pas un complot contre Poutine !

                      Le plus marrant, c’est que ceux qui dénoncent ces pratiques détestables, sont traités de ... complotistes...

                    • sampiero sampiero 5 avril 21:42

                      Je suis très inquiet pour Hillary. 

                      Au point d’en perdre le sommeil et d’en oublier l’huissier qui va venir saisir ma maison la semaine prochaine faute d’avoir payé mon crédit......
                      Un autre va saisir ma voiture pour la même raison.....
                      Et un autre parle de saisir ma femme ....... smiley smiley

                      C’est vous dire que ces broutilles ne sont que des bricoles face à l’avenir d’Hillary ! 

                      Vous tremblez aussi n’est ce pas ? Tiens je ne vais pas pouvoir dormir ce soir rien que d’y penser !

                      • Jo.Di Jo.Di 5 avril 23:38

                        Les US sont le premier pays « offshore » du monde ... alors dézinguer les concurrents est de bonne guerre ... et Poutine par la même ...
                        « The Organized Crime and Corruption Reporting Project » (journalistes) est financé par l’Open Society Foundation de Soros ... cqfd
                        Attali enquille avec « police et justice internationales » chez Bourdin ... cqfd bis


                        • legrind legrind 6 avril 20:10

                          Ça serait bien

                           smiley   

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Langlemort

Langlemort
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès