Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Hmongs : comment vaincre l’indifférence générale ?

Hmongs : comment vaincre l’indifférence générale ?

Un peuple s’agite, mais on ne le voit pas. Il ne fait pas assez de bruit. Ils ne sont plus très nombreux. Ils ne mangent plus, et quand on ne mange pas, on n’est pas bien costaud. Ça se passe au Laos, à l’autre bout du village planétaire. Et eux, ce sont les Hmongs.

Il est assez rare d’avoir sous la main un document stipulant noir sur blanc la décision d’exterminer tout ou partie de son peuple.

C’est pourtant ce qui se passe actuellement au Laos, où des documents officiels, signés de la famille princière elle-même, dont le prince Souphanouvong, membre du Politburo, famille de celui-là même qui avait organisé le soulèvement contre les colons français, mentionne « lLes Meos (Hmongs) sont indésirables, et le gouvernement de la R.D.P.L (République démocratique populaire du Laos) entame cette « stratégie secrète sans que la communauté internationale puisse se douter de quoi que ce soit ».

L’histoire nationale du Laos est complexe. Annexé par le Siam, protectorat de l’Empire britannique, le Laos est également une ancienne colonie française. Après son indépendance, le Laos est tombé dans l’ingérence et l’impérialisme américain. Aujourd’hui, le gouvernement laotien, libre, entend faire ce que bon lui semble, quitte à bafouer les droits de l’homme les plus élémentaires, au mépris des conventions établies.

Aujourd’hui, un peuple est en danger de mort imminente. Les Hmongs, peuple de montagne ont en leur temps aidé l’armée française contre l’occupant, puis les Américains lors de la guerre du Vietnam. Trente ans ont passé, mais gare à ceux restés coincés au milieu de la jungle laotienne, qui n’ont pas eu le temps de s’enfuir avec les soldats américains ou français. Depuis près d’un demi siècle, ils sont prisonniers de cette jungle, à la merci de l’armée laotienne, pourchassés, torturés, et bientôt morts, de faim, à petit feu. Ils n’ont plus où aller, ils n’ont plus à manger. Ils sont seuls au monde. N’étaient les journalistes, qui parviennent par miracle jusqu’aux quelques miraculés encore en vie grâce aux racines de la canopée, ils n’ont pour tout autre compagnon que l’armée qui les traque jour et nuit, les obligeant à bouger sans arrêt. Les cours d’eau sont toxiques, semer et planter est impossible du fait de leurs déplacements incessants pour rester en vie.

Ils n’ont rien fait. Ils ont voulu œuvrer auprès de ceux qui leur semblèrent être, à tort ou à raison, les « bons ». On le leur fait payer cher, très cher. Depuis Dien Bien Phu, trois générations vivent ainsi un calvaire incessant.

La France a certes accueilli sur son sol les rescapés qui ont eu la chance de pouvoir s’enfuir. On les a parqués notamment en Guyane française, à Cacao, un lieu isolé de tout, bien loin de Kourou, dans les pripris marécageux infestés de moustiques, et de nuit, pour que personne ne s’insurge. En effet, la population française n’a que faire de nouveaux éclopés sur son territoire. Ils ont aidé la France ! « Bah ! c’est du passé tout ça » entend-on ! « Oui, mais pour eux, c’est du présent ! - Vous savez, on ne peut pas aider tous les malheureux de la terre ! - Oui mais là, c’est le contraire : ce sont eux qui nous ont aidés. » Surprise, ignorance... Puis l’interlocuteur, pourtant reporter dans une grande télévision française, ajoute : « Oui, mais cela fera encore un trou dans l’économie ; il faudra leur donner des pensions ! »

L’être humain est ainsi fait qu’il brise les ponts lorsqu’il n’en a plus besoin pour traverser. La France ne brille pas par son esprit de reconnaissance. Tandis que nombre de pays reconnaissent enfin les problèmes de leurs colonies, la France souffre de maladie d’Alzheimer quand cela l’arrange.

Depuis le coup médiatique, diront certains, de Grégoire Deniau, à qui il faut reconnaître du courage là où tant d’autres restent pépères près de la machine à café, la France ne peut plus dire qu’elle ignore le tragique quotidien des centaines de Hmongs qui survivent encore.

Mais que faire, se demandent les citoyens français devant l’immobilisme politique ?

Les hommes politiques sont les intouchables des pays occidentaux.

Médias, associations, mobilisation des citoyens, pétitions, manifestations. Rien n’y fait. Les millions de manifestants dans le monde n’ont pu empêcher « le mal », la guerre en Irak, initiée par un homme qui voulait, disait-il, faire « le bien que Dieu lui avait demandé de faire à sa place ! »

Le citoyen attend de l’homme politique qu’il réponde à ses questions. Mais l’État se comporte tel un parent irresponsable faisant semblant de ne pas entendre les demandes émaillées de bon sens de ses enfants. Sans réponse, l’enfant trépigne... et trépignera.

Aussi, de partout surgissent des citoyens qui décident de plus en plus de l’avenir de la planète, là où les politiques et les médias échouent lamentablement.

Depuis peu, La Thaïlande a décidé de refouler les réfugiés Hmongs présents sur son territoire. Ce sont à nouveau des innocents qui vont succomber dans d’atroces souffrances : des femmes, des hommes et des enfants, que les leurs parfois retrouvent, honteusement défigurés, violés, massacrés avec une haine féroce.

Amnesty International qualifie ces viols et assassinats de crimes de guerre.

Dans cette république sans foi ni loi qu’est le Laos, le président Jacques Chirac continue de serrer les mains comme si de rien n’était, tant l’économie est la seule donne qu’il veuille retenir de ses visites. En effet, la France est en train de mettre en place le barrage EDF - projet qui est de surcroît une erreur monumentale pour l’écologie. Mais qu’importe, puisque EDF est désormais cotée en Bourse ! Qu’importe, en effet, et combien doit leur sembler ridicule le poids de ces pauvres hères Hmongs qui ne pèsent pas lourd - chaque homme pèse à peine 35 kilos ! - dans la balance face au poids lourd énergétique de la France.

Mais on peut aussi raisonner autrement. En effet, si Monsieur Chirac était plus humain, gageons qu’il saurait dire : « Eh bien, voilà, nous vous apportons la technique, le progrès. Certes, nous vous vendons EDF, mais nous vous demandons de devenir une nation civilisée, car nous ne traitons pas avec les barbares ». Et Jacques Chirac d’ajouter : « Naturellement », son mot favori. Oui, ce serait tellement naturel, tout cela ! Et là, le Français moyen serait fier de son président, et retrouverait un peu de l’espoir qui lui fait tellement défaut. Mais naturellement, il n’en sera rien, car les rares hommes politiques honnêtes échouent en politique (par manque d’aide des leurs) et Chirac est un gagneur... irresponsable.

Les peuples minoritaires et massacrés nous lancent un défi auquel nous, pays civilisés, sommes bien en peine de répondre. Et l’indifférence de gagner, face à une nouvelle information somme toute bien banale parmi la somme d’informations qui nous étouffent, et tant chacun d’entre nous est déjà submergé par ses petites affaires : garder son petit boulot, payer ses gros impôts, et trouver un manteau chaud pour l’hiver qui sera rude.

« Les Hmongs, vous avez dit que c’était où, déjà ? »


Moyenne des avis sur cet article :  4.82/5   (44 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • Cyprien (---.---.11.180) 24 novembre 2005 11:07

    Je suis touché par ce beau texte de Marie Duval.

    Je remercie donc la rédaction AgoraVox d’avoir permis la diffusion de ce 3éme article sur ce peuple hmong :

    - « Peuple HMong », le lundi 20 juin 2005.

    - « Le triste destin des Hmongs du Laos », le jeudi 10 novembre 2005.

    Vous trouverez de nombreuses informations sur le site de l’association Ami Hmong


    • (---.---.4.146) 24 novembre 2005 16:35

      merci Marie d’attirer l’attention sur ce peuple oublié. en espérant que tes talents d’écriture portent très loin l’écho de la souffrance des Hmongs.

      bérangère


      • Clem (---.---.24.123) 24 novembre 2005 17:58

        Sur votre rapide historique du Laos, il n’aurait pas été inutile non plus de rappeler qu’à partir de 1975 le mouvement communiste du Pathet Lao instaure la République Populaire Démocratique du Laos (RPDL) avec un régime de parti unique, provoquant l’exil d’environ 300 000 personnes, soit 10% de la population laotienne.


        • (---.---.236.46) 24 novembre 2005 21:39

          Quelle très juste analyse de cette affligeante situation ! [ch.shadow]


          • Somsak NORINDR (---.---.54.102) 25 novembre 2005 14:18

            Chère Madame,

            Je me permets de vous rectifier sur un seul mot : « colonie » ; en effet, le Laos n’a jamais été « une colonie » française, mais bien « protectorat » français. La différence juridique est importante, car qui dit COLONIE signifie perte de la SOUVERAINETE NATIONALE ; quand un pays tel que le Laos était sous PROTECTORAT FRANCAIS, le Laos garde sa souveraineté nationale. Sinon, il est clair que la différence n’est que juridique.

            Merci de votre indulgente attention.

            Somsak NORINDR


            • eurasia41 (---.---.67.163) 25 novembre 2005 16:01

              Pourquoi voulez-vous que notre président intervienne vu qu’il est en adoration devant les vietnamiens et que ce sont les vietnamiens qui tirent les ficelles des marionnettes qui dirigent le Laos.


              • Perrine (---.---.212.61) 25 novembre 2005 20:25

                Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font du mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire".

                Albert Einstein

                A bon entendeur... et merci pour ce beau texte !


                • Triskel (---.---.203.22) 5 juin 2006 02:15

                  Avec TOUS les mobiles, playstation et autres appareils electroniques mis sur le marché européen, on aurait assez de « produits usagés » en france pour se passer du coltan africain.
                  Mais non !
                  Il faut que les gens se tuent pour eux pour satisfaire l’égo blanc
                  Coltan : Recyclage du Tantale

                  Si vous voulez vraiment faire quelque chose, arrêtez de jeter a la poubelles des kilos et des kilos de coltan (a travers vieux ordinateurs telephones télés etc) qui seront brûlés puis enterrés. IL FAUT TOUT RECYCLER !!!


                • soledad (---.---.163.227) 30 novembre 2005 12:57

                  L’indifférence est le pire des mépris... tant qu’il y aura des Marie Duval pour la combattre et sonner l’alarme je garde un peu d’espoir et me permet de rêver à un monde meilleur. Merci Marie d’avoir un gros coeur et une belle plume.


                  • rorota (---.---.55.248) 7 décembre 2005 10:10

                    « La France a certes accueilli sur son sol les rescapés qui ont eu la chance de pouvoir s’enfuir. On les a parqués notamment en Guyane française, à Cacao, un lieu isolé de tout, bien loin de Kourou, dans les pripris marécageux infestés de moustiques, et de nuit, pour que personne ne s’insurge » habitant de guyane, je n’ai pas l’impression que ce qui a été affirmé soit la réalité. il serait bon de venir faire un tour en guyane et y étudier l’historique de l’installation des hmongs avant de juger.


                    • M.  (---.---.94.251) 7 décembre 2005 11:01

                      au commentaire précédent, je peux aussi renvoyer les internautes vers le documentaire de Philippe Lafaix, « la loi de la Jungle », documentaire terrifiant sur ce qui se passe en Guyane, et dont on ne parle pratiquement jamais - serait-ce aussi un mensonge (!) et dont le documentaire est visible sur internet.


                      • Pierre-André (---.---.94.251) 7 décembre 2005 12:54

                        Tout ceci est malheureusement vrai. Le documentaire de Grégoire Deniau, diffusé dans Envoyé Spécial a été un choc pour TOUS ceux qui l’on vu. Il n’y a pas cinquante solutions pour vaincre les mentalités moyenageuses, sinon celle de s’offusquer, de dire, de répéter inlassablement que ceci est INTOLERABLE. Tolérance O en ce qui concerne la barbarie ! Nous sommes au XXIè siècle... Est-ce encore possible de continuer ainsi, voire de régresser. le seul mot d’ordre, s’il en est, est d’éveiller et de rassembler les consciences.

                        http://www.ami-hmong.org/index.php3


                        • Jeanine (---.---.94.251) 7 décembre 2005 13:11

                          il est très simple de voir ce documentaire sur l’extermination des Hmongs. Il suffit de cliquer sur (préparez le vomissoir !) :

                          http://info.france2.fr/encadres/16149996-fr.php


                          • Arnaud (---.---.22.197) 8 mars 2006 23:32

                            Cet article et le profil de son auteur me donne envie de prendre contact avec elle. Sauf qu’il n’y a pas d’adresse pour lui écrire directement. C’est dommage.


                            • Marie Duval (---.---.77.208) 9 mars 2006 20:00

                              Je suis toute ouïe...


                            • Guillaume (---.---.24.77) 27 mai 2006 09:44

                              simple question...

                              Vous êtes-vous déjà rendue au Laos ?


                              • Guillaume (---.---.125.30) 27 mai 2006 14:00

                                Certes, il y a l’inertie face à ce qui se passe dans ce triangle interdit, au nord de Vientiane. Cri de révolte lancé par beaucoup contre cette dite « volonté d’exterminer les Hmongs du Laos ». S’il y a d’un côté propagande, il y a parfois, de l’autre, désinformation.

                                Je reviens d’abord sur le reportage de Grégoire Deniau, qui a fait naître maintes réactions. Si je ne remets nullement en cause ce que vivent ces membres de l’ethnie Hmong dans cette jungle, est néanmoins à y relever deux désinformations flagrantes :

                                - Ce dernier parle de « génocide du peuple Hmong », à savoir qu’il y aurait une volonté d’éliminer systématiquement tout membre de cette ethnie. Affirmation qui semble aberrante, pour toute personne s’étant au moins une fois rendue au Laos. Il suffit de prendre la route de Luang Prabang à Xam Neua, pour traverser des dizaines de villages peuplés par des Hmongs. J’y reviendrai par la suite...

                                - M. Deniau aborde la « disparition » de plusieurs centaines de Hmong rebelles, lesquels s’étaient rendus aux autorités de Vientiane. Désinformation là encore, puisque ces derniers ont été réinstallés dans une autre région.

                                Ce dont on ne parle jamais dans les médias, ce que je n’ai pu lire dans aucune ligne de quelconque article, c’est la situation de la majorité des Hmongs du Laos, qui ne sont ni l’objet d’une répression SANGLANTE, ni ne subissent un quelconque GENOCIDE... Pour revenir à ces dizaines de villages, cités plus haut, ces derniers sont pour la plupart le résultat d’une sédentarisation plus ou moins forcée. Ce qui implique un grand nombre de changements, tant matériels que sociaux....

                                Ecrivant ces quelques lignes, je ne tiens absolument pas à remettre en cause les actes commis par l’armée lao sur certains membres de l’ethnie Hmong. Je voudrais juste glisser quelques mots, contre les raccourcis parfois pris, notamment au niveau sémantique, vis-à-vis de ce problème complexe au Laos.


                              • MD (---.---.75.41) 27 mai 2006 22:27

                                Bonjour Guillaume. Le laos est un beau pays, un très beau pays ! ... et un pays parmi les pire au monde pour bafouer les droits de l’homme. Les touristes adoooorent ce pays. C’est tendance. Les dirigeant laotiens ont besoin de devises. En attendant ils vivent avec l’aide internationale. Peu de gens au Laos sont Hmongs. Les Hmongs vivaient dans les montagnes. Ce sont des gens différents, solides aussi, artistes, intègres (dont on s’est servi pour nous aider pt la guerre, puis après avoir traversé le pont de la peur grâce à eux, on les a laissés de l’autre côté, après avoir coupé le pont) La loi des apparences existe partout. on peut voir des choses, mais ce n’est qu’une face. Lorsque vous regardez la lune le soir, vous ne la voyez pas en entier n’est ce pas ? Vous n’avez pas cette capacité. Ou alors il vous faudrait un manuel d’astronomie ou aller vite avec votre jet privé dans l’autre hémisphère à la vitesse de la lumière !!

                                La France, qui aide tous les dictateurs de la planète, ou presque tous, a besoin de ce pays pour des questions énergétiques. je l’ai écrit + Voir site « les amis de la terre » (très très bon site) + A votre question, oui, il existe un texte écrit noir sur blanc (document original subtilisé in extremis par un être aux ogres du pouvoir et ce au péril de sa vie, remis depuis peu à qui de droit, document qui en lieu sûr chez un avocat de renom). Ce document exceptionnel stipule noir sur blanc l’extermination programmée des Hmongs du Laos. Il est signé de Souphaxay Souphanouvong (le second fils du prince, membre du Politburop.

                                Mais n’ayez crainte, vous avez raison, ce n’est pas si grave, car les dictateurs ont beau être malins, l’amour est plus fort que tout et le peuple Hmong ne sera jamais exterminé (pourquoi ? parce que certains ont pu fuir malgré tout) Seuls les Hmongs du Laos ont à craindre les embuscades, les maltraitantes, voire pour ceux de la jungle, la mort de faim et de soif. Au Laos il y a plusieurs ethnies, vs le savez. Des Hmongs vivent en exil en Guyane Française, en Thaïlande et aux Etats Unis notamment... Aucun peuple ne peut être exterminé tant qu’il y a la force de l’amour. Mais des êtres peuvent souffrir et c’est intolérable. Vus n’êtes pas d’accord. Vous dites que ce sera toujours pareil, qu’on ne puet rien faire. Souvenez vous Ghandi, Martin Luther King : « I have a dream ». Sans rêve, le modne serait un cauchemar. Mais les hommes rêve. Seul le rêve sauvera le monde.

                                Même le plus salaud parmi les salauds, Hitler, n’est pas parvenuà supprimer les peuples qu’ils voulaient détruire, car le peuple juif vit, les roms vivent, les homo vivent... Les dinosaures étaient déjà morts, sans quoi ils les auraient massacrés aussi les trouvant ’eugéniquement’ parlant décidément trop laids !!

                                Comment voyagez-vous ? Vous ne savez pas sans doute que les dictateurs sont très futés, et souvent très souriants. Bien sûr bon nombre de Hmongs sont en liberté. Ils ne sont pas tous dans la jungle. Prsonne ne parle.Ils ont peur. Leurs frères se meurt mais s’ils montrent une tête d’enterrement, ils seront tués aussi. Ils font semblant de vivre. Vous avez vu des êtres morts à l’intérieur avec un sourire dehors. Nous parfois on fait la gueule dehors et on rit dedans. Les asiatiques ou les Africains parfois font l’inverse. Ca s’papelle la « politesse » Seuls les Hmongs « coupables » d’avoir aidé la France sont encerclés, guerre où ils nous ont sacréement sauvé des vie, ce qui remonte à trois générations déjà, . Il y avait 300 000 Hmongs (même pb que les Harkis si vous voulez). Il en reste peu. Ils errent ds la jungle. Régulièrement ils meurent (de faim, de froid, ou bien la tête écrabouillés par les crampons des militaires, et parfois petites filles violées avec des branches d’arbre enfoncées jusqu’au tréfonds de leur belle petite âme par dix hommes qui s’activent comme des hyènes affamées sur la chair fraîche. Fleur innocente qu’ils ont déflorées, jusqu’à leur arracher le pistil et toutes les pétales et les laisser fanées et mourir à petit feu. Leur famille retrouvera l’enfant quelques jours plus tard. Voulez-vous que ce monde continue. Voulez vous qu’on laisse passer des actes dignes des barbares des pires instants du Moyen-Age.

                                Toute proportion gardée évidemment, imaginez un touriste suédois à St germain des Prés ou un Japonais avenue Montaigne, vous ne verrez pas de clochards stationnés car la police, croyez-le ou pas, veille à ce que les touristes affluent et ne voient pas notre misère, à nous, ici en France. Et encore hors les « murs » de Paris, c’est bien pire. Grégoire Deniau a sauvé qqs Hmongs (environ 40). S’il l’a fait au péril de sa vie, croyez bien que ce qui se passe là bas au Laos est grave. Parlez en à la FIDH (Fédération internationale des droits de l’homme), à Amnesty, que vous connaissez bien sûr. Si vous vous fiez à ce qu’on vous dit et ce que vous voyez d’un oeil, vous ne verrez que ce que des gens plus malins que vous veulent bien vous montrer. Et le dictateur en place est très malin. Il en a dupé d’autres... Après ils finissent leur retraite dans de belles villas avenue Hoche. Le savez-vous cela ?

                                Bien à vous. Merci de votre humanité.

                                pour plus de précisions des gens très bien ont fait des sites très complets dont amis Hmongs et plus récemment http://www.uhasie.org

                                nb : Ils ont des yeux et des oreilles, mais ils ne voient pas, ils n’entendent pas.


                              • MD (---.---.75.41) 27 mai 2006 22:33

                                > Hmongs : comment vaincre l’indifférence générale ? par MD (IP:xxx.x02.75.41) le 27 mai 2006 à 22H27 Bonjour Guillaume. Le laos est un beau pays, un très beau pays ! ... et un pays parmi les pire au monde pour bafouer les droits de l’homme. Les touristes adoooorent ce pays. C’est tendance. Les dirigeant laotiens ont besoin de devises. En attendant ils vivent avec l’aide internationale. Peu de gens au Laos sont Hmongs. Les Hmongs vivaient dans les montagnes. Ce sont des gens différents, solides aussi, artistes, intègres (dont on s’est servi pour nous aider pt la guerre, puis après avoir traversé le pont de la peur grâce à eux, on les a laissés de l’autre côté, après avoir coupé le pont) La loi des apparences existe partout. on peut voir des choses, mais ce n’est qu’une face. Lorsque vous regardez la lune le soir, vous ne la voyez pas en entier n’est ce pas ? Vous n’avez pas cette capacité. Ou alors il vous faudrait un manuel d’astronomie ou aller vite avec votre jet privé dans l’autre hémisphère à la vitesse de la lumière !! La France, qui aide tous les dictateurs de la planète, ou presque tous, a besoin de ce pays pour des questions énergétiques. je l’ai écrit + Voir site « les amis de la terre » (très très bon site) + A votre question, oui, il existe un texte écrit noir sur blanc (document original subtilisé in extremis par un être aux ogres du pouvoir et ce au péril de sa vie, remis depuis peu à qui de droit, document qui en lieu sûr chez un avocat de renom). Ce document exceptionnel stipule noir sur blanc l’extermination programmée des Hmongs du Laos. Il est signé de Souphaxay Souphanouvong (le second fils du prince, membre du Politburop.

                                Mais n’ayez crainte, vous avez raison, ce n’est pas si grave, car les dictateurs ont beau être malins, l’amour est plus fort que tout et le peuple Hmong ne sera jamais exterminé (pourquoi ? parce que certains ont pu fuir malgré tout) Seuls les Hmongs du Laos ont à craindre les embuscades, les maltraitantes, voire pour ceux de la jungle, la mort de faim et de soif. Au Laos il y a plusieurs ethnies, vs le savez. Des Hmongs vivent en exil en Guyane Française, en Thaïlande et aux Etats Unis notamment... Aucun peuple ne peut être exterminé tant qu’il y a la force de l’amour. Mais des êtres peuvent souffrir et c’est intolérable. Vus n’êtes pas d’accord. Vous dites que ce sera toujours pareil, qu’on ne puet rien faire. Souvenez vous Ghandi, Martin Luther King : « I have a dream ». Sans rêve, le modne serait un cauchemar. Mais les hommes rêve. Seul le rêve sauvera le monde.

                                Même le plus salaud parmi les salauds, Hitler, n’est pas parvenuà supprimer les peuples qu’ils voulaient détruire, car le peuple juif vit, les roms vivent, les homo vivent... Les dinosaures étaient déjà morts, sans quoi ils les auraient massacrés aussi les trouvant ’eugéniquement’ parlant décidément trop laids !!

                                Comment voyagez-vous ? Vous ne savez pas sans doute que les dictateurs sont très futés, et souvent très souriants. Bien sûr bon nombre de Hmongs sont en liberté. Ils ne sont pas tous dans la jungle. Prsonne ne parle.Ils ont peur. Leurs frères se meurt mais s’ils montrent une tête d’enterrement, ils seront tués aussi. Ils font semblant de vivre. Vous avez vu des êtres morts à l’intérieur avec un sourire dehors. Nous parfois on fait la gueule dehors et on rit dedans. Les asiatiques ou les Africains parfois font l’inverse. Ca s’papelle la « politesse » Seuls les Hmongs « coupables » d’avoir aidé la France sont encerclés, guerre où ils nous ont sacréement sauvé des vie, ce qui remonte à trois générations déjà, . Il y avait 300 000 Hmongs (même pb que les Harkis si vous voulez). Il en reste peu. Ils errent ds la jungle. Régulièrement ils meurent (de faim, de froid, ou bien la tête écrabouillés par les crampons des militaires, et parfois petites filles violées avec des branches d’arbre enfoncées jusqu’au tréfonds de leur belle petite âme par dix hommes qui s’activent comme des hyènes affamées sur la chair fraîche. Fleur innocente qu’ils ont déflorées, jusqu’à leur arracher le pistil et toutes les pétales et les laisser fanées et mourir à petit feu. Leur famille retrouvera l’enfant quelques jours plus tard. Voulez-vous que ce monde continue. Voulez vous qu’on laisse passer des actes dignes des barbares des pires instants du Moyen-Age.

                                Toute proportion gardée évidemment, imaginez un touriste suédois à St germain des Prés ou un Japonais avenue Montaigne, vous ne verrez pas de clochards stationnés car la police, croyez-le ou pas, veille à ce que les touristes affluent et ne voient pas notre misère, à nous, ici en France. Et encore hors les « murs » de Paris, c’est bien pire. Grégoire Deniau a sauvé qqs Hmongs (environ 40). S’il l’a fait au péril de sa vie, croyez bien que ce qui se passe là bas au Laos est grave. Parlez en à la FIDH (Fédération internationale des droits de l’homme), à Amnesty, que vous connaissez bien sûr. Si vous vous fiez à ce qu’on vous dit et ce que vous voyez d’un oeil, vous ne verrez que ce que des gens plus malins que vous veulent bien vous montrer. Et le dictateur en place est très malin. Il en a dupé d’autres... Après ils finissent leur retraite dans de belles villas avenue Hoche. Le savez-vous cela ?

                                Bien à vous. Merci de votre humanité.

                                pour plus de précisions des gens très bien ont fait des sites très complets dont amis Hmongs et plus récemment http://www.uhasie.org

                                nb : Ils ont des yeux et des oreilles, mais ils ne voient pas, ils n’entendent pas.


                              • Guillaume (---.---.108.38) 28 mai 2006 05:14

                                Ce que je trouve fascinant dans votre longue réponse, c’est qu’à aucun moment vous n’abordez ce sur quoi j’ai pointé le doigt, à savoir les deux désinformations de Grégoire Deniau.

                                A aucun moment dans mon commentaire, je n’ai remis en cause la situation sur place, à aucun moment. C’est pourquoi votre discours moralisateur, comme si j’étais un backpacker de base qui ne regarde rien en allant là-bas, me laisse grandement perplexe. Votre verve omet de parler des deux SEULS points que j’ai souligné, à propos de désinformation manifeste de la part d’un journaliste. C’est tout.


                                • Guillaume (---.---.108.38) 28 mai 2006 05:20

                                  J’ai omis un point, à propos du document signé de la main du « prince rouge »...

                                  En quelle année a-t-il été signé ? Et si il y a programmation de génocide, qu’en est-il maintenant au Laos ?


                                • (---.---.220.105) 28 mai 2006 22:23

                                  Monsieur, je vous avais tout à fait répondu sur le génocide. Vous n’aviez pas lu la réponse. Pour la date, les avocats ont les documents et les dates précises. Cela, de mémoire, a commencé il y a un certain temps déjà. Les Hmongs semblent un peuple solide malgré le traitement qu’on leur fait subir. A croire que les racines c’est tout de même nourrissant...

                                  2) quant à la critique que vous faites à l’égard de M.Deniau, le traitant de menteur. Je vous cite « lorsqu’il aborde la disparition de plusieurs centaines de Hmong rebelles, lesquels s’étaient rendus aux autorités de Vientiane. Désinformation là encore, puisque ces derniers ont été réinstallés dans une autre région »

                                  Que vous répondre là encore, qui ne soit déjà dit : Vous semblez si bien informé, Monsieur X, que l’on pourrait penser que vous êtes vous-mêmes « touché » dans cette affaire, ou bien je me trompe (?). Oui il y a eu de nombreux meurtres, oui le gouvernement français le sait, oui il y a des preuves, il y a même des photos, insoutenables photos de gens massacrés. Serait-ce un maquillage de film avec une maquilleuse extraordinaire qui aurait recréer ces visages morts horrifiés ?! Vous connaissez parfaitement les sites qui évoquent tout à fait en détail tous ces meurtres. J’invite chaque internaute qui passerait par là à s’y rendre.

                                  Je ne peux rien vous apprendre que vous ne savez déjà.

                                  Bons rêves ...puisque votre pseudo est « dream ».

                                  MD


                                • (---.---.220.105) 28 mai 2006 22:24

                                  Monsieur, je vous avais tout à fait répondu sur le génocide. Vous n’aviez pas lu la réponse. Pour la date, les avocats ont les documents et les dates précises. Cela, de mémoire, a commencé il y a un certain temps déjà. Les Hmongs semblent un peuple solide malgré le traitement qu’on leur fait subir. A croire que les racines c’est tout de même nourrissant...

                                  2) quant à la critique que vous faites à l’égard de M.Deniau, le traitant de menteur. Je vous cite « lorsqu’il aborde la disparition de plusieurs centaines de Hmong rebelles, lesquels s’étaient rendus aux autorités de Vientiane. Désinformation là encore, puisque ces derniers ont été réinstallés dans une autre région »

                                  Que vous répondre là encore, qui ne soit déjà dit : Vous semblez si bien informé, Monsieur X, que l’on pourrait penser que vous êtes vous-mêmes « touché » dans cette affaire, ou bien je me trompe (?). Oui il y a eu de nombreux meurtres, oui le gouvernement français le sait, oui il y a des preuves, il y a même des photos, insoutenables photos de gens massacrés. Serait-ce un maquillage de film avec une maquilleuse extraordinaire qui aurait recréer ces visages morts horrifiés ?! Vous connaissez parfaitement les sites qui évoquent tout à fait en détail tous ces meurtres. J’invite chaque internaute qui passerait par là à s’y rendre.

                                  Je ne peux rien vous apprendre que vous ne savez déjà.

                                  Bons rêves ...puisque votre pseudo est « dream ».

                                  MD


                                • amibe heureuse (---.---.215.53) 24 août 2006 14:34

                                  MERCI car la barbarie est malheureusement un sujet toujours d’actualité.


                                  • cath 10 octobre 2007 15:55

                                    Bonjour Marie,

                                    URGENT

                                    ce mail pour arriver à vous contacter dans les plus brefs délais.

                                    Je m’appelle Catherine Silva et je travaille chez Brandford Griffith,

                                    mes coordonnées 0676490816


                                    • Magnon 13 décembre 2010 23:58

                                      Les Hmongs de Guyane ont très bien réussis à tirer profit de la forêt guyanaise, ils sont devenus agriculteurs et horticulteurs, tout en conservant la structure sociale de leurs tribus. C’était il y a une génération et leur réussite a fait des envieux.
                                      Sauf qu’ils sont français, que les enfants sont allés à l’école et que les choses changent !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès