Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Hugo Chávez face aux élections régionales

Hugo Chávez face aux élections régionales

 

 Le 23 novembre 2008 auront lieu les élections régionales et locales au Venezuela qui désigneront les nouveaux gouverneurs ainsi que les maires. Le Parti socialiste uni du Venezuela (PSUV) de Hugo Chávez devrait largement remporter ce scrutin dans un contexte tendu, exacerbé par l’opposition du pays qui refuse toujours de reconnaître la légitimité du président vénézuelien malgré plus d’une dizaine de victoires électorales dont la transparence et le caractère démocratique ont été soulignés par la plupart des organisations internationales (1).

En effet, depuis son élection en 1998, Chávez n’a cessé de remettre en jeu son mandat et son autorité, en se soumettant au suffrage populaire. En dix ans, les Vénézueliens auront été consultés pas moins de 13 fois, c’est-à-dire presque autant de fois que durant les quarante ans précédant la Révolution bolivarienne, entre 1958 et 1998, où eurent lieu 15 élections (2).

 L’opposition, qui contrôle actuellement deux Etats (Zulia et Sucre) sur 24, pourrait perdre ses ultimes bastions au profit des candidats gouvernementaux, notamment dans l’Etat de Zulia dirigé par le gouverneur Manuel Rosales, farouche opposant de Chávez. Rosales a déjà prévu d’ignorer les résultats du scrutin en cas de victoire de Giancarlo Di Martino, candidat du PSUV à Zulia, conscient que les électeurs vénézueliens sont favorables au parti présidentiel (3).

Ce dernier avait déjà participé au coup d’Etat du 11 avril 2002 en signant le décret reconnaissant la junte putschiste de l’éphémère Pedro Carmona Estanga. Il fut également un éminent protagoniste du sabotage pétrolier en décembre 2002, et a multiplié les campagnes médiatiques contre le pouvoir en place. Il se trouve désormais gravement impliqué dans un scandale de corruption (4).

Hugo Chávez a mis en garde contre toute nouvelle tentative de déstabilisation. « Ils veulent de nouveau incendier le pays […]. Ils sont à la recherche de militaires pour fomenter un coup d’Etat », a-t-il dénoncé. Il en a également profité pour lancer un avertissement ferme à l’encontre de l’actuel gouverneur de Zulia : « Si Monsieur Manuel Rosales refuse de passer le pouvoir au vainqueur du 23 novembre […], il sera arrêté le jour même (5) ».

Depuis son arrivée au pouvoir, Chávez a constamment été la cible de menaces. L’administration Bush a tout tenté, du coup d’Etat de 2002 jusqu’au financement actuel de l’opposition, pour se débarrasser de l’homme politique le plus populaire d’Amérique latine. En septembre 2008, les autorités vénézueliennes ont déjoué de justesse une conspiration visant à assassiner le leader bolivarien et réitérer un putsch. Plusieurs militaires à la retraite et en activité – mais sans commandement de troupes – des forces armées ont été arrêtés (6).

Les services de renseignements vénézueliens avaient réussi à enregistrer plusieurs conversations téléphoniques entre le général de division de l’Armée Wilfredo Barroso Herrera, le vice-amiral Millán Millán et le général de brigade de l’Aviation Eduardo Baez Terrealba. Les putschistes avaient élaboré un plan pour prendre d’assaut le Palais présidentiel de Miraflores et éliminer Chávez : « S’il se trouve à Miraflores nous ciblerons nos efforts dans cette direction. […] Nous allons prendre le Palais de Miraflores, nous allons nous emparer des chaînes de télévision. L’objectif doit être unique […] Cet effort d’unité doit se diriger vers le Palais (7) ».

En plus d’une attaque contre le Palais, les militaires avaient prévu de s’en prendre à l’avion présidentiel et de le faire exploser par un missile au moment du décollage ou de l’atterrissage. Ainsi, « une opération possible [aurait lieu] au retour de voyage du président Chávez. L’une des actions serait de le faire exploser, ou de le capturer avec des avions en plein vol (8) ».

Mario Isea, président de la Commission spéciale d’enquête sur l’assassinat de l’Assemblée nationale vénézuelienne, a confirmé l’existence d’indices avérés concernant ce plan de coup d’Etat. « Il y a suffisamment d’élément de preuves pour confirmer les plans d’assassinat et de coup d’Etat », a-t-il signalé. Il a également souligné l’implication d’éléments internationaux, d’hommes politiques de l’opposition, de médias privés et d’hommes d’affaires locaux. Les individus en question s’étaient réunis à plusieurs reprises au Venezuela, en Colombie et aux Etats-Unis (9).

L’implication de l’administration Bush dans cette affaire est indéniable. En effet, l’opposition vénézuelienne ne se risquerait jamais à une telle entreprise si elle ne bénéficiait pas du soutien politique et financier de la Maison-Blanche. En septembre 2008, lassé par les multiples ingérences des Etats-Unis, Caracas a expulsé l’ambassadeur étasunien et rappelé son représentant diplomatique de Washington.

L’élection de Barack Obama à la présidence étasunienne pourrait entraîner une normalisation des relations entre les deux nations. Hugo Chávez a salué la victoire du sénateur démocrate et lui a tendu un rameau d’olivier : « Le gouvernement de la République bolivarienne du Venezuela fait part de sa volonté et de sa détermination d’élaborer, sur la base du respect absolu de la souveraineté, un agenda bilatéral constructif pour le bien-être des peuples vénézuélien et étasunien (10) ».

L’opposition vénézuelienne se trouve dans une situation désespérée. La révolution politique, économique et surtout sociale du président Chávez l’a coupée de toute base populaire. Le leader bolivarien jouit d’un prestige hors norme dans son pays grâce à sa politique de redistribution des richesses qui a sensiblement amélioré le niveau de vie des catégories les plus démunies. Les résultats atteints en une décennie sont spectaculaires (11). L’implication de l’ensemble des citoyens dans le processus de transformation lancé en 1998 a permis à la société toute entière d’atteindre un degré de maturité politique suffisant pour être consciente des enjeux nationaux et comprendre que l’oligarchie n’est pas la meilleure représentante de ses intérêts.

Notes

1 El Nuevo Herald, « Oposición venezolana pide que se vote por la ‘diversidad’ en regionales », 8 novembre 2008.

2 EFE, « La oposición puede ganarle seis estados a Chávez », 7 novembre 2008.

3 Agencia Bolivariana de Noticias, « Chávez alerta sobre plan opositor para desconocer triunfo del PSUV en Zulia », 9 novembre 2008.

4 Agencia Bolivariana de Noticias, « isea : Comisión de Contraloría de la AN se traslada al Zulia para investigar denuncias de corrupción », 8 novembre 2008.

5 Agencia Bolivariana de Noticias, « Chávez alerta sobre plan opositor para desconocer triunfo del PSUV en Zulia », op. cit.

6 Agencia Bolivariana de Noticias, « Develan plan conspirativo de militares activos y retirados contra presidente Chávez », 10 septembre 2008.

7 Ibid.

8 Ibid.

9 Agencia Bolivariana de Noticias, « Hay suficientes indicios para probar planes magnicidas y conspirativos », 28 septembre 2008.

10 Agencia Bolivariana de Noticias, « Presidente Chávez felicitó a Obama por victoria electoral », 5 novembre 2008.

11 Salim Lamrani, « Una revolución económica y social », Le Monde Diplomatique, décembre 2008.


Moyenne des avis sur cet article :  4.23/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

62 réactions à cet article    


    • Philou017 Philou017 20 novembre 2008 14:08

      Vos arguments sentent les fonds de tiroir désespérés... et désespérants.
      Encore du chemin pour allumer la lumiere...


    • Jean-paul 20 novembre 2008 16:33

      mariaelvira.com

      Pour tout savoir sur ce qui se passe au Venezuela et Cuba avec la fameuse journaliste Maria Elvira .


    • pissefroid pissefroid 20 novembre 2008 18:42

      Etre anti gringo dans le continent américain est une nécessité vitale pour les pays qui veulent sauvegarder leurs autonomies.


    • Jean-paul 23 novembre 2008 02:58

      @ pisse froid
      Si tu vas en Amerique Latine tu es qui pour eux  ?????? un gringo !!!!!!!
      Parcequ’ils ne font pas la difference entre les Europeens et les Americains ,TOUS DES GRINGOS !!!!!


    • Internaute Internaute 20 novembre 2008 14:02

      Cet article est terriblement réducteur et n’apporte aucune connaissance sur la situation du Vénézuéla sous Chavez. L’histoire des 10 dernières années ne se résume pas, loin s’en faut, à la lutte entrre un groupuscule d’opposition miliardaire et le défenseur de la démocratie socialiste. Il n’y a que ce sujet qui est visible de l’extérieur, en regardant de trés loin comme par exemple depuis le Hilton de Miami ou depuis le Ritz à Paris. Car Chavez survit sur le plan international grâce à ces diatribes.

      La démocratie ne se mesure pas au nombre d’élections en dix ans et de toute manière les habitants du pays n’en ont rien à f... de la démocratie. Ils aspirent simplement à vivre normalement et à disposer d’un minimum de libertés individuelles. Que celui qui leur apportera ce destin soit un dictateur venu de Mars, Ségolène Royal, Barack Obama ou un gourou du Zulia leur importe peu en vérité.

      Chavez a soulevé une espérance populaire énorme lors de son putsch militaire raté. Son heure venue, il s’est lancé dans un projet idéologique de grande ampleur où il a fait participer l’ensemble de la population, princialement les oubliés du système précédent. Jusque-là c’était bien. Mallheureusement il s’est enferré dans une idéologie socialiste surranée. Il s’en est d’abord pris aux vrais riches mettant en péril des industries entières. Ensuite il s’en est pris au moins riche et au bout du compte à la classe moyenne des petites PME et commerçant d’origine européens qui ont fait du Vénézuéla un pays moderne. Sa socialisation de l’agriculture est un échec complet, la production agricole étant en chute libre dans tous les domaines à tel point que le jour où la Colombie cesse d’exporter son lait, ses poulets, sa viande et son maïs vers le Vénézuéla celui-ci fera appel à l’aide internationale dans les 15 jours. Les gauchos de tous les pays aiment bien lutter contre les "latifundios" quitte à détruire des fincas correctement gérées et où les employés sont grassement payés. Le mythe du Che n’est pas bien loin.

      En s’appuyant sur les couches les plus basses de la population et en modifiant le Code Pénal pour écrire tout un train de loi sur le "Droit du prisionnier" il a fait exploser la délinquance. Le taux d’assassinat par habitant à Caracas n’est dépassé que par la Nouvelle-Orléans. Les attaques à main armée sont quotidiennes. Tout le monde vit barricadé chez soi. Ce pays est devenu un enfer. Ceux qui peuvent ont fui. Le plus minable des malfrats de banlieu se sent soutenu par Chavez et se permet n’importe qu’elle agression sur les passants. Les commerces ont fermé, les petites entreprises végètent. Les nouvelles lois sur l’occupation des terres font que les personnes possédant un terrain prés d’une ville se voient envahir par des hordes de traînes-savates professionnels qui installent quelques bidonvilles en tôle ondulée, demandent l’aide de l’Etat puis recommencent plus loin aprés avoir tout saccagé. J’ai connu des gens qui se sont fait envahir leur appartement dans un immeuble de classe moyenne pendant qu’ils étaient au travail.

      La manne pétrolière n’a pas l’importance qu’on veut bien lui donner. La production a même baissé sous Chavez. Le pays produit 3,5 millions de barils par jour, à environ 70$ cela donne en gros 3.500 dollar par habitant et par an. Il n’y a pas de quoi vivre comme des princes quand tout est importé des USA et se paye en dollars.

      Chavez a été un épisode utile pour provoquer le changement mais il faut maintenant qu’il passe la main à des gens sérieux qui ne fassent pas de politique et remettent le pays sur les rails.


      • Philou017 Philou017 20 novembre 2008 14:17

        Les mensonges, contre-vérités, interprétations tendancieuses ne vous font pas peur. Ne mérite même pas une réponse.
        Malheureusement pour vous, le "pauvre peuple Colombien" continue à voter pour Chavez. Il n’est sans doute toujours pas sorti du Hilton...


      • Internaute Internaute 20 novembre 2008 14:26

        Il me semble qu’il vote plutôt pour Uribe.


      • Internaute Internaute 20 novembre 2008 14:44

        @philou

        Rien qu’aujourd’hui, voici la manchette du quotidien El Nacional, l’un des deux plus importants du Vénézuéla avec El Universal.

        « 
        EL NACIONAL - Jueves 20 de Noviembre de 2008
        Mercados y Consumo

        ALIMENTOS 54,37% de lo que se consume procede de otras naciones
        1,2 millardos de dólares le cuestan al país las importaciones de carne
        El presidente de Fedenaga, Genaro Méndez, aseguró que la producción nacional cayó 28,29%

        KATIUSKA HERNÁNDEZ
        khernandez@el-nacional.com
         »

        Qu’on peut traduire
        « ALIMENTS 54,37% de la consommation est importée
        L’importation de viande coûte 1,2 milliards de dollars au pays
        Le président de Fedenaga (syndicat des éleveurs ndlr), Genaro Méndez, affirme que la production nationale a baissé de 28,29% »

        La production de viande a baissé de 343.798 tonnes en 2007 à 246.540 tonnes en 2008.


      • Julius Julius 20 novembre 2008 15:03

        Avec Chavez, Caracas est devenue l’endroit le plus dangereux dans le monde.

        La population de Caracas est de 4,7 millions de personnes. Venezuela n’est pas en guerre. Personne n’a envahi le Venezuela.

        Bagdad a une population de 7 millions de personnes, soit presque deux fois plus que Caracas. C’est une nation en guerre.

        Pourtant, vous avez une meilleure chance de survivre à Bagdad, que dans de Caracas Hugo Chavez.

        http://www.foreignpolicy.com/story/cms.php?story_id=4480


      • Philou017 Philou017 20 novembre 2008 15:25

        Ha, oui, El Nacional...Quotidien d’opposition qui avait soutenu le coup d’état contre Chavez ?
        Ils les sortent d’où ces chiffres ?

        Je suis toujours étonné de la désinformation systématique et mensongere que les anti-Chavistes réessaient de fourguer à chaque fois.

        Je tiens quand même à rassurer l’intervenant précédent...Il y a encore des gens qui ressortent vivants de Caracas.



      • sisyphe sisyphe 20 novembre 2008 15:41

        Chavez a été un épisode utile pour provoquer le changement mais il faut maintenant qu’il passe la main à des gens sérieux qui ne fassent pas de politique et remettent le pays sur les rails.

         smiley smiley
        C’est ça !
        Que le scrutin populaire soit abandonné, au profit de "gens sèrieux qui ne fassent pas de politique", mais qui redonnent tous leurs pouvoirs aux compagnies pétrolières honteusement spolliées !
        A bas la démocratie, vive la dictature des économistes ; si brillants, comme on peut le voir en ce moment !

         smiley

        Que Viva Chavez !!!


      • Jean-paul 20 novembre 2008 16:09

        @ sysiphe

        Je sais vous adorez les dictateurs Castro et Chavez !!!!!!


      • Cug Cug 20 novembre 2008 14:26

         La domination de la classe capitaliste, raciste et esclavagiste issue de la colonisation qui a volé les terres aux indiens et fait mains basses sur les ressources du pays est révolue.
        Tous le monde est avec Chavez, même si celui ci n’étant pas parfait fait des erreurs, n’en déplaise aux néolibérauxlibreéchangistes.


        • Jean-paul 20 novembre 2008 17:58

          Tout le monde est avec Chavez ?????Chavez recherche des allies ( Cuba pour l’ideologie ,Chine et Russie relations commerciales ) !!!
          Lire le commentaire d’ internaute pour la realite du Venezuela .

          Le Venezuela paient 3000 dollars par mois pour un docteur Cubain qui lui gagne 150 dollars .


        • cogno1 20 novembre 2008 15:14

          Encore un exemple de déni de démocratie de la part de l’Occident capitaliste donneur de leçon.

          Ce type ne leur plait pas, et pour cause, l’Amérique Latine constitue le dernier bastion de la gauche, à éliminer ou à corrompre, comme la gauche de chez nous.

          Alors certes, ça ne doit pas être tout rose la bas, mais allez expliquer aux pauvres qui dorment sur le trottoir en bas de chez vous à quel point c’est mieux ici.


            • Jean-paul 20 novembre 2008 16:28

              Pourquoi les etats de Zulia et Sucre sont importants pour Chavez :
              Sucre est la porte de sortie pour le narco traffic .
              Zulia pour les hydrocarbures et sa frontiere avec la Farc .

              voir sur megatv.com , le journal de Maria Elvira live sur Chavez


            • sisyphe sisyphe 20 novembre 2008 19:56

              je vois qu’il y en a qui moinssent sur un post où il y a la carte des résultats légaux des dernières élections libres au Venezuela !
               smiley

              Ca vous dérange, les faits et les chiffres ? 

              Vous préférez la propagande ? 
               smiley


            • Jean-paul 20 novembre 2008 21:21

              @ sysiphe
              Quelle propagande ???Celle de Chavez apparaissant 6 fois par jour a la tele !!!!!


            • sisyphe sisyphe 20 novembre 2008 21:47

              Ttt tttt tttt... 
              N’essaie pas d’embrouiller, mon brave. 

              En l’occurence, je te parle de faits et de chiffres. 

              Et toi de propagande.

              Et du coup, ton moinssage trahit ton refus de la réalité, pour continuer ta petite propagande. 

              Raté, mon vieux : tout le monde peut le constater !
               smiley


            • sisyphe sisyphe 20 novembre 2008 22:02

              Je veux dire à tous les anti-chavistes qui viennent sur ce fil, qu’ils sont des petits voyous. 
              Ils nient la légitimité du suffrage populaire, renouvellé depuis 10 ans ; ce faisant, ils se font les propagandistes des factieux qui tont déjà tenté un coup d’état contre un Président légitimement élu, qui continuent les tentatives de déstabilisation d’un régime démocratique, qu’ils sont donc les complices objectifs des séditieux qui essaient d’instaurer un régime illégitime, comme Pinochet l’a fait au Chili, contre Allende. 

              Ce sont des, objectivement, des voyous.
              Des crapules libérales. 

              Des ennemis de la liberté.


            • Jean-paul 20 novembre 2008 23:18

              Chavez le dictateur par le journal le monde ,FR2 ,Liberation,Wikiberal etc....
              Tous des voyous ,sysiphe ????????????????????????????//


            • Jean-paul 20 novembre 2008 23:20

              Sysiphe
              A lire votre commentaire on croirait lire un discours de Chavez .


            • Jean-paul 20 novembre 2008 23:30

              @ furio
              Pourquoi ne vas tu pas passer tes vacances au Venezuela ???????Toi qui aimes les dictateurs .
              Ah ! On est bien mieux en France ,pays des droits de l’homme ou on peut insulter le president Sarkozy sans problemes .
              Je te rappelle que la derniere chaine anti gouvernementale au Venezuela a ete fermee .Tu ne parles pas non plus de la corruption interne ,du narco traffic .
              Si tu parles espagnol ce que je doute .
              www.mariaelvira.com


            • sisyphe sisyphe 20 novembre 2008 23:30

              Jean paul, tu es une crapule libérale, qui milite contre la démocratie, qui te répand en mensonges, qui dénie le vote légitime du peuple venezuelien : tu es un voyou. 


            • Jean-paul 20 novembre 2008 23:48

              Mensonges ???????????????????????????????...................................................................mon cher sysiphe .
              Soyez objectif ...............je sais c’est extremement difficile pour vous ,insulter est plus votre style .
              Viva sysiphe !!!!!!!



            • FIAT LUX 20 novembre 2008 16:30

              les résultats des dernière élections libres à GAZA


              • FIAT LUX 20 novembre 2008 16:38

                Les FARC...tiens encore des ..."révolutionnaires"...comme staline, mao, amadinedjad...hamas, castro, kim jung il, hezbollah...et pourquoi pas POUTINE. ???
                L’obscurantisme n’est en rien révolutionnaire pourtant...


              • jako jako 20 novembre 2008 17:23

                C’est normal Thierry, plus la repression augmente plus la resistance est et sera forte, vieille histoire mais on aime la renouveler au cas ou..... vous n’étes pas au bout de vos surprises


              • FIAT LUX 20 novembre 2008 17:33

                C’est vrai JAKO que tous ceux cités ne font pas dans la répression...eux !!!
                ils savent apparemment quoi faire des résistants..

                .International Crisis Group - Venezuela : Hugo Chavez’s Revolution


              • Jean-paul 20 novembre 2008 16:36

                mariaelvira.com

                Le site est en espagnol .


                • jack69 20 novembre 2008 21:27

                  le jour où la démocratie existera en Amérique du Sud, et Latine, vous me faites signes !!!
                  Jack69 de http://www.deslettresetdesmots.com


                  • furio furio 20 novembre 2008 23:00

                    Bien sûr, redistribution des richesses !! ça ne peut que déplaire aux petit "libéraux" ( enfin libéraux disons larges avec eux mêmes, dûrs avec les faibles), états-uniens et autres malfaisants d’extrême droite et sectaires religieux.

                     Salim, votre article est bon. La propagande états-unienne sur ces pauvres pays qui s’opposent au joug des "saigneurs us" doit être combattue.

                    Il y en a même un de ces propagandistes qui ose comparer Bagdad avec Caracas !!! il faut oser ! Quand on songe que les états-uniens ont massacré 1 MILLION d’Irakiens ; que le pays va plonger dans la guerre civile sitôt que les nazis us auront plié leurs bagages, et qu’il se trouve relégué au moyen-âge !! Faut vraiment ne pas manquer d’air, n’est ce pas julius !

                    A+


                    • Jean-paul 20 novembre 2008 23:34

                      @ furio
                      Le seul pays qui achete son petrole au Venezuela :USA




                      • Jean-paul 20 novembre 2008 23:42

                        ce qui rapproche sysiphe de Chavez c’est l’art d’avoir toujours raison sur le reste du monde ,et le cas echeant d’ignorer le reste du monde .


                      • Marc Blanchard Marc Blanchard 21 novembre 2008 05:14

                        Je ne connais pas le Venezuela, mais ceci dit je préfére un président qui partage les richesses à un président qui commence par doubler son salaire, donner encore plus d’avantages à ses potes milliardaires et aux plus riches tout en demandant au peuple de travailler plus pour gagner ...moins. (Toute ressemblance avec un président existant ou ayant existé ne serait que pur coincidence)

                        De plus un président systématiquement réellu avec de tels suffrages (contrôlés et validés par des experts internationaux) il doit quand même y avoir une raison.

                        Tout cela pour dire que pour savoir ce qui se passe dans un pays il faut y vivre et surtout ne pas croire tout ce qui est dit dans les journaux ou sur internet, surtout dans des pays opposés au capitalisme et aux USA.
                        Pour exemple je vis au Vietnam qui était encore opposé à la grande puissance il y a peu, la propagande des blancs était de dire qu’ils combattaient le communisme, un peu comme aujourd’hui avec les terroristes islamistes, que c’était un pays dangereux alors que les vietnamiens sont des gens extrémement pacifiques et l’ont toujours été. Par contre ils savent se défendre bec et ongles. Il y a encore 4 ans on vous disait que c’était un pays qui baffouait les droits de l’homme et puis le Vietnam est rentré dans l’OMC. Maintenant que les industriels américains et européens viennent y installer leurs grosses usines pour se faire encore plus de fric sur le dos de main d’oeuvre bon marché vietnamienne, on nous dit que ça va beaucoup mieux. Pourtant pour connaitre le pays depuis 16 ans, je vous dirai, "oui, ça va mieux, les riches sont de plus en plus riches, et les pauvres de plus en plus pauvres". Vive l’OMC ! enfin il faut quand même reconnaitre qu’il y a moins de pauvres. (pauvre = - de 10€ par mois).

                        C’est pour cela que se serait bien que quelqu’un qui vit au Vénézuela témoigne de cet enguouement pour Chavez qui pour ma part me semble être un bon Président, peut être même un des meilleurs du monde qui au lieu de faire bling bling agit pour son peuple et ne se laisse pas faire. De mon côté je suis allé voir sur le site voyage forum où des français qui vivent là bas donnent des conseils aux touristes qui s’y rendent.
                        Pour ceux qui savent, ce peut être dangereux à Caracas la nuit et seulement dans certains quartiers. Tout ceux qui y sont allés ont adoré ce pays. Quelle grande ville n’a pas ses quartiers dangereux ? Paris ou New York peut être ?


                        • Internaute Internaute 21 novembre 2008 10:56

                          La population vénézuélienne est composée à 0,005% de riches qui tiennent les grosses industries (automobile, alimentation, banques, électricité etc), de 15% d’immigrés européens, chinois ou moyen-orientaux qui ont tout fait dans le pays en ce qui concerne le commerce et les PME puis viennent 85% de gens dont la partie haute représente les professionnels employés à temps plein et un gros 60% de la population vit d’expédients, de petis boulots et de rapines. On peut discuter des pourcentages mais en gros c’est cela.

                          Le Vénézuéla a été un pays libre où ceux qui en voulaient pouvaient gravir rapidement l’échelle sociale. Il ya peu d’administration et pas d’impôts tantqu’on a pas pignon sur rue. C’est facile aujourd’hui de dénoncer les "exploiteurs" mais on oublie bien vite que les portugais et les italiens ont commencé par faire les pires boulots avant de s’en sortir. Les chinois commencent par travailler gratuitement dans les épiceries d’autres chinois en échange d’un matelas et de la nourriture. Puis ils finissent par s’en sortir et aujourd’hui on critique les gros chinois qui roulent en grosses bagnoles américaines toutes neuves et ont des maisons de 500m2.

                          Rien n’empêche les pauvres d’aller cultiver la terre, de construire des maisons, de vivre dignement et de ne pas sombrer dans la violence. L’Etat a fait beaucoup pour eux. Essayez en France d’obtenir qu’on vous donne 5 hectares plus un tracteur et une bicoque. Le IAN l’a fait. Les seuls qui sont restés et on fait fructifier leur terre sont les européens. Les autres ont revendu et sont allé gaspiller l’aide de l’Etat. Dans le pays il n’y a pas de plein emploi loin s’en faut. Soit on crée son propre emploi, soit on végète. Des crédits et de la formation ont été donnés en pure perte à des gens qui n’avaient qu’une seule envie, celle de boire de la bière Polar dans un hamac. Ils ont accouru vers la ville gonfler les bidonvilles, beaucoup viennent d’autres pays d’amérique latine venus chercher l’Eldorado. Ceux qui sont né dans cette ambiance n’ont pas eu beaucoup d’autre choix que de continuer.

                          Chavez s’appuie sur les 70% de pauvres en dénonçant les 30% de riches. Avec des slogans pareils dans un milieu totalement inculte, c’est normal de gagner les élections.

                          La violence atteint des niveaux que vous n’imaginez même pas. Il ne s’agit pas des heures sombres dans des quartiers pourris. Ce que nous voyons aujourd’hui arriver en France avec l’immigration est quotidienne au Vénézuéla. Il est trés courant que les attaques à main armée s’accompagnent du viol des femmes. Ces attaques ont lieu n’importe où, y compris dans les bureaux simplement pour voler le matériel informatique. Vous pouvez voir ce film qui est nettement en dessous (sous) de la réalité question violence http://www.cinefiche.com/secuestro-express-34101.html


                        • Marc Blanchard Marc Blanchard 21 novembre 2008 15:08

                          Vous voulez dire que 60% de la population est au chômage, que 15% est salariée et que 15% d’étrangers font tourner la boutique avec quand même 0.005% de vénézuéliens ?
                          J’essaie de comprendre car 80%+15%+65% + 0.005% ça fait quand même 160.005%.

                          En cherchant sur internet je vois un site qui dit "taux de chômage 9.6%" un autre va jusque 14%.

                          Vivez vous au Vénézuela pour le connaitre si bien ?
                          Peut être faites vous aussi partie des 15% qui font tourner la barraque et qui pensent que les autochtones ne sont bons à rien ? (Il y en a et il y en a eu beaucoup au Vietnam avant que cela devienne une destination privilégiée pour les investisseurs occidentaux)

                          Votre lien correspond à un film, donc une fiction. Avez vous vu death race, l’arme fatale, Bronx warrior, et d’autres centaines de films sur la violence aux US. Ce n’est pas pour ça que c’est la réalité.

                          Désolé, mais j’ai besoin de savoir comment vous pouvez être aussi affirmatif sur la situation au Vénézuéla. Depuis un certain temps je ne crois plus que les gens qui montrent patte blanche et qui ont une expérience de terrain significative, de gens qui vivent au millieu de la population et non pas de ceux qui l’observe du haut de leur hôtel climatisé. Et de préférence qui évoluent en dehors des ambassades et des consulats qui ont en général une vision bien lointaine des réalités. là je veux bien croire et faire confiance...


                        • Jean-paul 21 novembre 2008 15:46

                          @ marc blanchard
                          Sans connaitre le Venezuela vous pensez que Chavez est le meilleur president du monde .Informez vous sur les apprentis dictateurs !!!!!!!
                          Vous allez sans doute nous dire que le systeme communiste du Vietnam est le meilleur du monde .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès