Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Il faut soutenir militairement l’opposition syrienne !

Il faut soutenir militairement l’opposition syrienne !

Vingt mois que le peuple Syrien se soulève contre son dictateur, et ce soulèvement a définitivement basculé d’une opposition pacifique en une guerre civile faisant des dizaines de milliers de morts, des centaines de milliers de blessés, de déplacés.

Des dictatures, Iran, Russie, Chine, soutiennent l’une des leurs ; des pays arabes dont certains à peine moins autoritaires que les susnommés soutiennent la rébellion, chacun par intérêt et aucun par idéologie. Et les puissances occidentales se cantonnent au service minimum, se cachant derrière le paravent du blocage du Conseil de Sécurité par la Chine et la Russie.

Peut-on pourtant rester sans réagir face à se drame ? Et que peut-on faire ?

local/cache-vignettes/L605xH270/1119434_men-cd91-3a32b.jpg

Certains pacifistes bêlants rejettent dos à dos l’opposition armée et l’armée du régime. Ils ont beau jeu de dénoncer les crimes de guerre commis par les deux camps, même s’il semble avéré qu’ils sont bien plus nombreux et systématiques du côté du régime que du côté de l’opposition. Ils ont également beau jeu de dénoncer les soutiens officieux de l’opposition, Arabie Saoudite et Qatar en tête, régimes religieux et autoritaires qui n’agissent que pour leurs propres intérêts géostratégiques et non pas au nom d’un idéal démocratique qu’ils ne prônent d’ailleurs pas pour eux-mêmes. Ils ont également beau jeu de dénoncer la prolifération de groupes islamistes peu recommandables. Ils ont beau jeu de dénoncer ce que devient la Lybie, en proie aux milices et aux chefs de guerre. Tout cela est vrai. Néanmoins …

Je citerais Nelson Mandela : « C’est toujours l’oppresseur, non l’opprimé, qui détermine la forme de la lutte. Si l’oppresseur utilise la violence, l’opprimé n’a pas d’autre choix que de répondre par la violence ». C’est effectivement l’oppresseur, le régime Syrien qui a choisit de répondre par la force des armes aux manifestations pacifiques. L’Armée Syrienne Libre s’est constituée sur la base de soldats qui se sont mutinés pour ne pas avoir à faire usage de leurs armes sur leur propre peuple. Il n’y a rien d’ambiguë ou de trouble dans les origines de la formation de l’ASL.

Ce qui est ambiguë ou trouble, c’est ce que l’ASL devient au fur et à mesure que le conflit s’enlise faute d’un véritable soutien des pays occidentaux : soutien des pays arabes autoritaires, infiltration par des mouvements islamistes.

Le combat de l’ALS contre le régime syrien est inéquitable. L’ALS ne peut vaincre sans aide extérieure. Elle prend celle qu’on lui donne et n’a guère les moyens de se montrer difficile sur les motivations des donateurs. Mais ceux-ci l’influencent et la transforment. Aujourd’hui, cette aide vient de régimes, de mouvements qui n’ont aucune envie de voir un régime réellement démocratique, laïc et libre en Syrie. Et on a tout lieu de craindre que si la rébellion venait à triompher, la nouvelle Syrie ne serait ni libre, ni démocratique, ni laïque. Et si elle ne venait pas à triompher, le massacre, les tortures, les emprisonnements arbitraires, la dictature perdureront en plus terrible encore. Ne rien faire est-il donc une option ?

Mais si l’aide venait de puissances démocratiques et laïques, dans le respect du droit international, pourrait-il en être autrement ? Je le crois sincèrement.

Soutenir la rébellion syrienne, dans le respect du droit international.

Le blocage au Conseil de Sécurité de l’ONU de toutes résolutions trop contraignante pour le régime syrien est une des causes premières du sentiment d’abandon de la rébellion syrienne qui la jette dans les bras des mouvements islamistes ou du moins de régimes arabes autoritaires. Un soutien clair et sans faille de l’ONU à la rébellion syrienne est nécessaire pour contrer l’influence des islamistes… et ce soutien est possible ; en dépit du blocage au Conseil de Sécurité par la Russie et la Chine.

Comme je l’indiquais dans un billet précédent, la résolution n°377, dite « Union pour le Maintien de la Paix » autorise l’Assemblée Générale de l’ONU à intervenir en cas de blocage au Conseil de Sécurité. Ainsi, en 1981, la résolution 36/121 de l’Assemblée Générale des Nations Unies demandait aux états membres de fournir une « assistance matérielle, financière, militaire » au SWAPO, mouvement de libération de la Namibie, contre l’occupation du pays par l’Afrique du Sud. La même résolution dénonçait la collusion de la France, des USA et du Royaume Uni avec l’Afrique du Sud et leur triple véto au Conseil de Sécurité.

Une résolution de l’Assemblée Générale des Nations Unies autorisant les états membres à une « assistance matérielle, financière, militaire » à l’opposition Syrienne, dénonçant la collusion de la Chine et de la Russie avec la Syrie serait exactement du même ordre et tout à fait envisageable. Elle respecterait parfaitement la légalité internationale et sa jurisprudence.

Deux dictatures ne pourraient pas s’opposer à la volonté de la majorité des nations du monde, ce qui serait un signal extrêmement fort. Un signal de soutien et d’encouragement au peuple syrien en lutte aujourd’hui, et à tous ceux qui voudraient par la suite prendre le même chemin.

Un soutien militaire, sous quelle forme ?

Je parle de soutien militaire, pas d’intervention militaire, à dessin. Il n’existe pas de guerre propre, et si tant est que les puissances occidentales aient les moyens militaires de venir à bout du régime syrien (ce dont certains experts militaires doutent sans une implication massive des USA qui n’y sont pas prêt), je ne pense pas comme BHL que des « avions de la liberté » puissent larguer « la démocratie » sur la Syrie. A ce titre, la Lybie en a été un bon exemple ; Le pays est toujours en proie aux milices et aux chefs de guerre, au bord du chaos.

Une des erreurs principales de la guerre en Lybie fut d’armer aveuglément l’opposition à Kadhafi. La France a ainsi parachuté des armes dans le Djebel au sud de Tripoli pour s’apercevoir à la chute de la ville que son nouveau maître était un proche des réseaux d’Al Quaeda …. Les armes parachutées en Lybie sont ainsi arrivées entre toutes les mains, notamment les moins recommandable s : chefs de guerres qui continuent de faire régner la terreur en Lybie, groupes islamistes ou touaregs qui leurs ont trouvées une nouvelle utilisation au Mali.

La situation en Syrie est cependant différente. Bien plus qu’en Lybie, l’ASL est structurée autour d’un noyau de militaires de carrière, aujourd’hui déserteurs. Par ailleurs, nul n’est besoin en Syrie de parachuter des armes sans contrôle. L’opposition Syrienne dispose de bases arrières en Turquie et contrôle une large part de la frontière entre la Turquie et la Syrie.

Cette configuration permet de choisir qui on entraîne et qui on arme. Il est raisonnable de penser que les déserteurs de l’armée régulière syrienne qui ont retourné leurs armes contre leurs généraux pour ne pas avoir à tirer sur leur peuple n’ont ni la propension à être de futurs miliciens faisant régner la terreur (ils n’avaient qu’à rester dans l’armée de Bachar Al Assad pour l’être), ni la propension à devenir des islamistes (l’armée de Bachar Al Assad a énormément de défauts, mais pas celui là). Il est raisonnable de penser que si ces soldats sont entrainés et armés par des puissances démocratiques, ils pourront rester fidèles à ces idéaux.

local/cache-vignettes/L620xH414/info-syrie-nb29d-ac14e.jpg

Mais s’ils sont abandonnés à eux seuls, alors oui, il ne leur restera qu’à prier Allah de leur accorder la victoire et à rejoindre les rangs des islamistes.

Comme je le disais en préambule, c’est l’oppresseur qui choisit les formes de la lutte. Il a décidé qu’elle serait armée, il faut désormais en prendre acte et agir en conséquence. Il ne faut pas avoir de fausse pudeur, rester dans une politique de « non-intervention » dont on a vue ce qu’elle a pu donner autrefois en Espagne, dont on voie quotidiennement ce qu’elle donne en Syrie avec une poursuite sans fin des combats et des morts. Alors oui, Il faut soutenir militairement l’opposition Syrienne. 

Article initialement paru sur mon blog "pensées politiques et communistes"


Moyenne des avis sur cet article :  1.29/5   (139 votes)




Réagissez à l'article

150 réactions à cet article    


  • jltisserand 10 décembre 2012 10:37

    pingouin ? oui c’est ça !


    • La mouche du coche La mouche du coche 10 décembre 2012 13:29

      Voilà ; Sur nimporte quel sujet, le Front de Gauche a les mêmes positions que les américains. C’est bien le signe qu’il n’a été créé que pour faire diversion. On l’a repéré. smiley


    • Pingouin094 Pingouin094 10 décembre 2012 16:48

      Ma position n’est pas la position officielle du Front de Gauche, bien au contraire.


      Le Front de Gauche et notamment le PCF font plutôt parti des « non-interventioniste ».

      Mais j’ai le droit d’être en désaccord avec mon parti ...

    • shebampowblopwizzzzz 10 décembre 2012 22:20

      Pingouin t’es futurs amis mais connais tu Alep ou Damas d’avant même sous Assad et poses toi la question de savoir ce que vont devenir ces villes et leurs habitants avec tes nouveaux amis
      Mais du moment que ce sont des révolutionnaires hein.....
      http://french.irib.ir/galeries/videos/item/229881-syrie-les-rebelles-poussent-les-enfants-%C3%A0-couper-la-t%C3%AAte-des-soldats-%C3%A0-la-machette


    • Robert GIL ROBERT GIL 10 décembre 2012 10:43

      je condamne le régime syrien, Assad est de la même trempe que Kadafi, mais je condamne avec la même fermeté ceux qui s’apprêtent à nous rejouer le coup de l’intervention en Lybie..........

      voir : SYRIE, IMPASSE AVANT IMPLOSION


      • CASS. CASS. 1er mai 2013 05:05

        mieux vallait khadafi un ami de Mandela,, khadafi qui avait d’ailleurs prévu des elections et qui n’avait rien d’un dictateur sanguinaire, mais qui mettait en tôle les salafo wahhabites lybiens de version islamisme fasciste (madin arabo saoud /english et fournisseurs des affiliés au alquaÏda madin uszionistan ) que des amis de pinochet de bush et cie. mieux vaut aussi Bachar qui n’a rien non plus d’un dictateur sanguinaire,et qui est un président élu de plus, plutôt que les impérialo zionistes et leurs salafo wahhabites qui veulent rayer de la carte la souveraine Syrie le patriotisme syrien et toute son antique histoire , tout comme ils effacent la réelle histoire du premier empire à vocation universel perse Iran , d’où le premier monothéisme éthique en réalité et mentent à son sujet. IL est temps de dire la vérité concernant les zionistes rothschidiens khazars (convertis au pharisaisme prosélyte à partir du 8éme siécle de notre ére ) par ex. et de supprimer la loi Gayssot Fabius.l’église cathos romaine aussi ferait bien de rectifier tous ses mensonges, inventions pioche de légendes etc falsifications et plagiats.cette église sait pertinemment qu’ils ont copier leur moîse sur sargon 1er qu’il n’y a jamais eu d’exode etc hester sur ishtar leur noé sur un sumérien qu’abraham et leur royaume d’Israel n’ont jamais éxisté sur cette terre en tout cas ni les hébreux d’ailleurs ni de judaisme ( en fait du pharisaisme) et que le mot jew est une invention british qui date de 1776 que le jew n’éxistait pas avant, et que arabe = péninsule arabique et quelques poches autour au demeurant et qu’il faut éviter de confondre arabes et arabophonisés. Tout comme il faut éviter de confondre la France helleniste (donc issue des cultures perses Iran et en référence aux celtes et aux premiers chrétiens « les crestos » et ce avant J.C)(hellenisme religion de charles De Gaulle), transformée tout à coup en judéo chrétien, en pharisaisme cathos en fait.


      • CASS. CASS. 1er mai 2013 08:23

        Moi je condamne le régime du zionistan et donc les régimes de tous ses larbins. 


      • paoum 10 décembre 2012 10:56

        « Soutenir la rébellion syrienne, dans le respect du droit international. »

        oui, oui....

        on sait ce que fait l’otan du droit international....


        • Aldous Aldous 10 décembre 2012 10:59

          Pourquoi faudrait-il soutenir Al-Qaida en Syrie et la combattre en Afghanistan ?


          Pour que ces gens qui commettent des attentats à la voiture piegée contre des hopitaux ou des cortèges funèbres arrivent que pouvoir ?

          Mieux vaux un dictateur ’’classique’’ que des terroristes sanguinaires sans limites et fanatiques.






          • Aldous Aldous 10 décembre 2012 12:57

            arrivent au pouvoir... (tudju de correcteur !)


          • Pingouin094 Pingouin094 10 décembre 2012 16:49
            Merci de lire un article avant de le commenter !

            Je n’ai jamais parlé de soutenir Al Quaida. Au contraire, tout mon article est orienté sur « comment contrer l’influence grandissante de l’Arabie Saoudite, du Quatar et des réseaux islamistes au sein de l’ASL ».

          • volt volt 10 décembre 2012 16:54

            Votre mode d’argumentation serait à revoir.

            Ainsi surtout que de considérer à quel point le « dictateur classique » est parfaitement capable de ce genre de mises en scène poudrées. Toutes les années 80 du Liban - et à rythme mensuel - l’auront amplement prouvé. Pourquoi donc attribuer à des plagiaires si tard venus les frasques connues de l’Auteur ?

          • Aldous Aldous 10 décembre 2012 20:48

            Vous oubliez juste que les djihadistes qui faut sauter ces voitures filment leur forfaits et les diffusent sur internet avec force Alllahouakbar et sont fiers de leurs forfaits.


            Au point que les quelques journalistes encore honnêtes en occident (pas ici, mais à la BBC) on diffusé une série de reportage qui a mené les occidentaux a cesser leurs soutien et leur propagande le temps de reprendre les gentils rebelles en main (enfin... en théorie) 

            accessoirement, la BBC est depuis empêtrée dans des scandales pedophiles en cascade...

            Pure coïncidence.

            Reste que l’assassinat du consul américain en Libye prouve que les Dr Frankenstein de la CIA et du Pentagone ne maitrisent pas leur monstre.

          • Gérard Luçon Gerard Lucon 11 décembre 2012 04:20

            exact, mais l’occident a peut-etre besoin d’un nouveau terrain d’experimentation avant de vendre ses armes, independamment de Al Qaeda


          • COVADONGA722 COVADONGA722 10 décembre 2012 11:02

            eh si le pingouin veut bien passer devant moi j’ai déja donné yep


            • njama njama 10 décembre 2012 11:06

              @ l’auteur

              Si je vous comprends bien, vous souhaitez donc en appuyant militairement l’ASL soutenir le terrorisme et les brigades islamistes salafo-wahhabiites Al-Qaeda armées par le Quatar, l’Arabie saoudite, sous la complaisance de la Turquie d’’Erdogan, et de factions libanaises ... qui sont de loin les plus nombreuses, les plus actives et bien mieux équipées que l’ASL ...

              Vous voulez soutenir la sédition contre une république laïque ... cette ingérence dans les affaires syriennes pour renverser le régime de Bachar El-Assad est-ce bien démocratique ?
              Une sédition orchestrée par différentes nations ... qui prévoit non pas d’en faire un pays démocratique, mais de démanteler cette nation, et d’en faire une république islamique !

              L’idée que la nation syrienne se défende avec son armée contre ces violences, contre ces agressions barbares (étrangères), contre tout cet armement qui rentre illégalement sur son territoire ne vous semble pas légitime ? L’idée qu’elle défende sa souveraineté nationale non plus ? La Syrie a-t-elle agressé quelqu’un ?
              L’armée syrienne n’est-elle pas dans son rôle de défendre sa nation ?

               


              • Pingouin094 Pingouin094 10 décembre 2012 16:53

                Le régime de Bachar Al Assad est sans doute laïque mais certainement pas républicain.


                Si vous avez un peu de mémoire et d’honnêteté intellectuelle, vous devriez vous souvenir que l’armée régulière syrienne a ouvert le feu contre des manifestants pacifiques.
                Et que l’ASL, au départ, ce n’était pas des islamistes, mais des déserteurs de l’armée syrienne, refusant d’ouvrir le feu sur des manifestants pacifiques.

                La dérive actuelle est justement dû à l’enlisement et à l’inaction de la communauté internationale. Mais relisez les articles de presses : à ces débuts, l’ASL n’avait rien d’une organisation islamiste. Elle a été infiltrée, petit à petit, pan par pan, au fur et à mesure que les syriens perdaient confiance dans une aide extérieure, autre que celle d’Allah.

                Et une armée n’est JAMAIS dans son rôle quand elle ouvre le feu sur des manifestants pacifiques de son propre pays (ou d’un autres).

              • amipb amipb 10 décembre 2012 21:48

                @Pingouin : la mémoire et l’honnêteté intellectuelle n’ont pas lieu sur ce site, ou pour de très rares auteurs.

                Certains ici ont un raisonnement binaire : si vous n’êtes pas pour Untel, vous êtes forcément contre. Le manichéisme est de mise, l’OTAN/CIA/FBI est le mal absolu alors que Cuba/Iran/Chine/Russie sont, vous l’aurez deviné, les grands défenseurs de la morale et du droit.

                Merci en tout cas pour votre article qui montre que l’on peut ne soutenir ni le régime sanguinaire d’Al Assad, ni les fous d’Allah bien pressés, en face, de prendre la place.


              • yvesduc 12 décembre 2012 21:31
                Pingouin094 : Les déserteurs sont 1500, autant dire une poignée. Par ailleurs, les rebelles attaquent les civils et les infrastructures. De vrais démocrates se comporteraient-ils de cette façon ?

                Par ailleurs, l’armée n’a pas tiré sur les manifestants ; ce sont les combattants étrangers qui se sont introduits dans le pays pour faire dégénérer les manifestations, tirant des deux côtés, manifestants et forces de l’ordre. L’origine exogène de la violence explique pourquoi les premiers heurts ont éclaté dans les villes frontières (à Deraa par exemple).

              • wesson wesson 10 décembre 2012 11:10

                Bonjour l’auteur, 


                désolé, mais non. Si un peuple veut se libérer, il doit y arriver tout seul, par lui même.

                Là on est dans autre chose, et de toute manière vu comme s’est parti, c’est celui qui aura le plus d’armes qui va l’emporter, avec un maximum de morts. 



                • LE CHAT LE CHAT 10 décembre 2012 15:23

                  Si un peuple veut se libérer, il doit y arriver tout seul, par lui même.

                  salut Wesson,

                  une fois n’est pas coutume , on est d’accords !


                • Pingouin094 Pingouin094 10 décembre 2012 16:56

                  Il me semble que les américains ne se sont pas libérés tout seul du Royaume Britanique mais ont été grandement aidé par La Fayette, par la monarchie française. Et cela n’a pas eu de conséquences manifestes négatives sur le développement du pays.

                  Il me semble à contrario que les russes se sont libérés tout seul du Tsar, ce qui ne les a pas empêché d’avoir Staline, et tout communiste que je sois je ne dirais pas que son bilan fut « globalement positif ».
                  Comme quoi, il ne faut pas faire de généralité.

                  Au fait, et la résolution de l’ONU demandant le soutien militaire international aux rebelles namibiens contre l’occupation de l’Afrique du Sud, vous en pensez quoi ? C’était une erreur ?

                • Parlez moi d'amour Parlez moi d’amour 10 décembre 2012 21:20

                  Au fait, et la résolution de l’ONU demandant le soutien militaire international aux rebelles namibiens contre l’occupation de l’Afrique du Sud, vous en pensez quoi ? C’était une erreur ?

                  Quand il s’agit d’un pays agressé par une autre pays, le schéma n’est évidemment pas le même.

                  Les dernières interventions occidentales soutenues par l’Onu (ou non d’ailleurs) comme Kosovo, Afghanistan, Irak ou Libye n’étaient que politiques et sûrement pas humanitaires comme on a voulu le faire croire. Le problème de la Syrie et le même : on créé un prétexte et on finit par s’en mêler en agitant les grands sentiments. Le terrain est prêt pour la Syrie, il se prépare pour l’Iran.


                • Rounga Roungalashinga 11 décembre 2012 07:45

                  Il me semble que les américains ne se sont pas libérés tout seul du Royaume Britanique mais ont été grandement aidé par La Fayette, par la monarchie française. Et cela n’a pas eu de conséquences manifestes négatives sur le développement du pays.

                  L’aide française aux américains était motivée par l’intérêt : il s’agissait d’une excellente occasion d’affaiblir l’Angleterre. Ce n’est donc pas par humanisme que les Français sont intervenus. C’est d’ailleurs dommage que la Révolution ait éclaté pas longtemps après, ce qui nous a empêché de conserver les territoires que nous avions là-bas et que nous avons vendu à la place.

                  Il me semble à contrario que les russes se sont libérés tout seul du Tsar, ce qui ne les a pas empêché d’avoir Staline, et tout communiste que je sois je ne dirais pas que son bilan fut « globalement positif ».

                  La révolution russe a été soutenue par l’étranger, comme l’a montré Anthony Sutton.


                • CASS. CASS. 1er mai 2013 05:44

                  wesson en effet dans autre chose, c’est une agression impérialo zioniste colonialiste avec leurs affiliés à leur al qaÏda (madin wahhabites de construction arabo saoud péninsule arabique et english) parmis lesquels les us and co recrutent leurs armées d’escadrons de la mort par exemple, dont ils en ont envoyés un exemplaire en Syrie pour commencer à foutre leur merde PUIS ECT depuis.ils ont fait idem en lybie au départ par les bons soins de bhl qui n’a pas cacher pour qui il le faisait, donc ses donneurs d’ordre, il y a aussi des terroristes et mercenaires qui sont occupés à massacrer la souveraine Syrie( dont son antique histoire de préférence bien évidemment et les patriotes syriens) qui ne parlent pas un mot d’arabe mais qui parlent fort bien l’english.


                • njama njama 10 décembre 2012 11:18

                  L’@uteur doit faire partie de cette nouvelle génération gauche anti-anti-guerre ...

                  qui nous appelle à soutenir les « victimes » contre les « bourreaux », à être « solidaires des peuples contre les tyrans », à ne pas céder à un « anti-impérialisme », un « anti-américanisme », ou un « anti-sionisme » simplistes, et, surtout, à ne pas s’allier à l’extrême-droite. Après les Albano-Kosovars en 1999 on a eu droit aux femmes afghanes, aux Kurdes irakiens, et plus récemment aux peuples libyen et syrien, que « nous » devons protéger.

                  qui est favorable aux interventions présentées comme « humanitaires », telles que celle du Kosovo, le bombardement de la Libye, ou l’ingérence en Syrie aujourd’hui. Toute réflexion sur la paix ou l’impérialisme a simplement été balayée devant l’invocation du « droit d’ingérence », de la « responsabilité de protéger », ou du « devoir d’assistance à peuple en danger ».

                  L’ambiguité fondamentale du discours de la gauche anti-anti-guerre porte sur la question de savoir qui est le « nous » qui doit protéger, intervenir etc.

                  La gauche anti-anti-guerre devrait, si elle était honnête, assumer ce choix, et appeler ouvertement les Etats-Unis à bombarder là où les droits de l’homme sont violés ; mais elle devrait alors assumer ce choix jusqu’au bout. En effet, c’est la même classe politique et militaire qui est supposée sauver les populations « victimes de leur tyrans » et qui a fait la guerre du Vietnam, l’embargo et les guerres contre l’Irak, qui impose des sanctions arbitraires contre Cuba, l’Iran et tous les pays qui leur déplaisent, qui soutient à bout de bras Israël, qui s’oppose par tous les moyens, y compris les coups d’état, à tous les réformateurs en Amérique Latine, d’Arbenz à Chavez en passant par Allende, Goulart et d’autres, et qui exploite de façon éhontée les ressources et les travailleurs un peu partout dans le monde. Il faut beaucoup de bonne volonté pour voir dans cette classe politique et militaire l’instrument du salut des « victimes », mais c’est, en pratique, ce que la gauche anti-anti-guerre prône, parce que, étant donné les rapports de force dans le monde, il n’existe aucune autre instance capable d’imposer sa volonté par des moyens militaires.


                  • Pingouin094 Pingouin094 10 décembre 2012 17:00

                    Je n’ai jamais parlé de bombarder partout où les droits de l’homme sont violés.


                    Il y’a une différence entre bombarder et armer et entrainer un mouvement de rebellion.

                    Je le dis clairement : la France et la Grande Bretagne auraient dû armer et soutenir la république espagnole contre Franco. Bien des drames du XXème siècle auraient ainsi été évité, si Franco avait été rejetté à la mer, et la république espagnole sauvegardée.

                    Quant au PCF, je rappelle que nombre de ses membres ont très fièrement « porté des valises » pendant la guerre Algérie. 

                    On peut porter une différence d’appréciation sur telle ou telle situation, et estimer que la situation en Syrie n’est pas comparable à ces deux exemples. Mais on ne peut pas faire de généralité, sauf à être effectivement dans le « pacifisme bêlant » dont je ne suis pas. 

                  • Dwaabala Dwaabala 10 décembre 2012 22:04

                    à l’auteur : vous êtes un sophiste spontané.

                    Le cas de Franco agressant la République espagnole n’a rien à voir avec celui de Bachar el Assad, Président de la République arabe syrienne, qui fait face à une guerre civile encouragée par les puissances impérialistes, de même que les rebelles franquistes étaient soutenus par l’impérialisme hitlérien.


                  • filo... 10 décembre 2012 11:24

                    @l’auteur

                    Apparemment aujourd’hui soit il faut être con pour être membre de PC français soit vous avez pris la liberté (de quel droit) d’exprimer vos propres opinions sous couvert de membre de PC ?
                    Mais vous êtes un pingouin et un pantin c’est tout !


                    • Pingouin094 Pingouin094 10 décembre 2012 17:03

                      Je passerais sur les insultes.


                      Je n’ai jamais eu la prétention de parler au nom du PCF. Je parle en mon nom propre.

                      Néanmoins, hormis cet article, la plupart d’entre eux sont des articles clairement engagé dans la démarche du soutien au Front de Gauche. Il me paraît donc honnête vis à vis des lecteurs de préciser dans ma présentation sur le site quels sont mes orientations politiques. C’est une information utile dans tous les autres articles que j’ai publié. Même si elle peut prêter à confusion pour celui-ci, je ne vais pas changer ma description sur le site à chaque fois que je publie un article.

                      Et tout membre du PCF que je sois, je garde encore le droit d’avoir mon opinion propre et le droit de la dire.

                    • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 10 décembre 2012 11:39

                      ces pauvres communistes ne voient même pas la portée de leur discours, tout comme flamby pour qui vous travaillez à l’hémicycle, transfiguré en héros libérateur de peuples, en bande avec le royaume-unis le qatar et israël, les gros bras, les arrangements avec le droit internationnal de ventes d’armes, les loubards aux poches vides se verraient bien se partager un pays assis sur de grosses réserves de gaz, mais mais mais, le géant russe livre de jolis joujoux à bachar et grogne son mécontentement d’avoir été réveillé par les mouches à merde de l’otan. WWW3 pour bientôt, déclenché par flamby le néo-colon socialiste et le sioniste fabius, deux irresponsables


                      • marc 10 décembre 2012 14:43

                        Pingouin ne représznt en rien les communistes français ( ni syriens d’ailleurs ) Je soupçonne qu’il s’agit d’un faux.


                      • Pingouin094 Pingouin094 10 décembre 2012 17:05

                        Je ne représente effectivement pas le PCF dans cet article, mais mon opinion propre. L’opinion de mon parti serait plutôt inverse. Mais qui est toujours d’accord avec 100% de ce que dit le parti auquel il adhère ?


                        Pour le reste, je suis membre du PCF - quoi que pas toujours en plein accord avec la ligne de la direction, mais c’est le cas de nombre de militants. Il y’a une vie démocratique dans ce parti, vous savez.

                        Par ailleurs, en votant contre ou en s’abstenant sur plusieurs lois emblématiques du gouvernement socialiste, il faudra me dire en quoi le FdG travaille pour le gouvernement dans l’hémicylce. Mais c’est un autre débat.

                      • michel 11 décembre 2012 16:49

                        pendant la guerre d’algerie le parti communiste a refusé de reconnaître officiellement le droit des Algériens a se libérer du joug colonial.


                        pourquoi est ce autrement pour ce qui concerne les jihadistes étrangers et locaux en syrie y aurait il un deal ? en tout cas il y a surement tromperie sur les raisons avancées....non !

                      • Pingouin094 Pingouin094 11 décembre 2012 19:00

                        A propos de l’Algérie :


                        Vous reprochez au PCF de ne pas avoir reconnu officiellement qu’il apportait illégalement un soutient matériel et financier à une organisation reconnu considéré comme terroriste par les autorités de l’époque ?

                        Vous êtes stupide, ou vous le faîtes exprês ?

                        Pour le reste, je crois que suffisaments de communistes ont payé le prix fort leur engagement pour l’algérie ( Henry Alleg, Maurice Audin par exemple) pour ne pas avoir à justifier plus l’engagement du PCF au côté du peuple algérien.

                      • CASS. CASS. 1er mai 2013 06:31

                        ne dites pas Israel( ça n’existe pas Israel et ça n’a jamais existé en tout cas pas sur terre, ni de moise par contre sargon 1er oui, ni d’exode ni d’abraham ni d’hester copié sur Ishtar ; noé sur la légende sumérienne entre autres etc etc ni d’hébreux, des hyksos par ex et entre autres par contre oui) dites le zionistan impérialo sioniste sans frontière et plus qu’ ultra expansionniste des rothschildiens khazars(khazars convertis au pharisaisme prosélyte à partir du 8éme siécle de notre ére, baptisés jew par des english vers 1776, jew terme qui n’avait jamais existé avant) et associés ; les rothschilds khazars qui ont d’ailleurs sortie de leur chapeau l’idéologie nazie et l’ont mise place avec leurs complices. et à savoir que lénine, staline... des windsors , des wartburgs.. sont aussi des khazars et n’ont jamais eu rien de sémite. des arabo saoud, péninsule arabique et quelques poches autour( à ne pas confondre avec les arabophonisés) et des english ont aussi inventé le wahhabisme, la version islamiste fasciste.


                      • louphi 10 décembre 2012 11:51

                        « Il faut soutenir militairement l’opposition syrienne ! »

                        Article de propagande du « Triangle De Fer » (Etas-Unis, Europe, Turquie). Pas de quoi s’exciter.


                        • louphi 10 décembre 2012 11:55

                          On peut aussi dire Quadrature De Fer (Etats-Unis, Israël, Europe, Turquie).


                        • cassandre4 cassandre4 10 décembre 2012 12:05

                          Pingouin 094

                          Peut-on pourtant rester sans réagir face à se drame ? Et que peut-on faire ?
                          ______________________________________________________________________ __

                           Rien !.. surtout ne faisons plus rien ! (on en a déjà trop fait !)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès