Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Immigration clandestine vers l’Europe : une malédiction de la (...)

Immigration clandestine vers l’Europe : une malédiction de la plèbe

Ce dimanche 29 aout 2010, vers 2 heures du matin un groupe de 15 jeunes clandestins à l’immigration originaires de la wilaya d’Annaba âgés de 19 ans à 34 ans qui ont pris le large à partir des cotes bônoises se sont tombés sur une patrouille des gardes cotes de la marine qui sillonnait la région, a-t-on appris auprès de ses services. Ces candidats à harga étaient à bord d’une embarcation de pèche équipée d’un moteur de 40 chevaux et une fois rattrapés par les gardes cotes, ils furent aussitôt conduits vers le sol pour être questionnés et consultés par le médecin de la protection civile puis présentés au procureur de la république prés la cour d’El Hadjar pour notamment une citation directe. Cette tentative échouée vient juste après celle qui avait eu lieu durant ce mois quand 18 autres jeunes harraga habitant la ville d’El Taref avaient réussi à faire la traversée en partance de la plage d’El Battah vers l’ile de Sardaigne. Or, ces clandestins avaient pris avec eux un GPS, un bidon rempli de 40 litres d’essence de réserve, des habits ainsi que des dattes et de l’huile d’olive, a-t-on révélé de sources fiables. Après une dizaines d’heures de parcours, ces candidats avaient appelé leurs familles pour les informer de leur arrivée sur les cotes italiennes. En termes de chiffres, depuis les derniers mois de juin à aout 2010, un nombre de 225 jeunes clandestins avaient été interceptés en mer par la marine nationale.

Le phénomène des harraga existait déjà auparavant mais il n’avait jamais pris une ampleur politique, sociale et économique. La folie des traversées funestes avait donné une gravité de la situation pour le gouvernement algérien, certes el harga vient du mot bruler cela veut dire bruler des lois et des territoires, une vraie façon de procéder à la clandestinité pour être dans l’irrégularité vis-à-vis des lois. Les Algériens au même titre que les Tunisiens et les Marocains étaient toujours attirés par la fuite vers l’Europe qui représente un symbole d’une certaine civilisation et un passé dans l’histoire du colonialisme notamment l’existence immense d’immigrés soldats des deux guerres mondiales et aussi des harkis. En effet, au lieu de se pencher sur les problématiques sociologiques de cette réalité du suicide forcé chez une jeunesse désœuvrée et désespérée, les politiques Algériens avaient procédé par la solution la plus facile : une condamnation de ces jeunes clandos. 

Une jeunesse étant bien branchée et incessamment sur l’internet et les chaines satellitaires. A dire vrai, ce n’était pas les mesures juridiques ou la pénalisation qui pourraient empêcher les jeunes sans espoir à fuir le pays. Il y avait parmi les immigrants suicidaires, des cadres, des étudiants, des femmes et des mineurs qui voulaient partir pour aller généralement travailler ailleurs dans la clandestinité pour des emplois trop précaires, avait-on constaté de visu.

 OKI FAOUZI


Moyenne des avis sur cet article :  2.76/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • armand 2 septembre 2010 16:50

    Bonjour auteur, ce sujet mériterait plusieurs articles, n’oubliez pas aussi l’existence d’une société Frontex (privée) budgetée à 720 millions d’Euris pour un résultat nul


    • romaeterna romaeterna 2 septembre 2010 17:33

      Pardon, mais votre article n’est pas très clair !
      Que veut dire harraga, wilaya d’Annaba. où se trouvent les différentes villes dont vous parlez ?
      Il faut une fenêtre avec wikipédia pour comprendre un peu.
      Vous parlez de gens qui se suicident, qui mettent le feu ou des clandestins avec des barques ?
      Excusez-moi mais Je n’ai pas compris grand chose !

      Frontex ? késako ?


      • Deneb Deneb 3 septembre 2010 12:15

        Romaeterna : si vous êtes sur Firerfox, vous noircissez le mot, clic droit avec la flèche dessus et choisissez : « recherche Google pour .... ». Vous aurez votre réponse dans l’onglet suivant.

        Allez, du nerf ! Plus d’excuse pour la paresse intellectuelle !


      • TSS 2 septembre 2010 18:01


        harraga:celui qui brûle ses papiers, par extension sa vie !

        Wilaya : equivalent d’une region chez nous

        Annaba : Bône (frontière tunisienne)


        • Shaytan666 Shaytan666 2 septembre 2010 18:03

          Moi, je n’arrive pas à comprendre pourquoi des gens quittent des pays où coullent le lait et le miel, pour venir en Europe, dans des pays fasciste, non respectueux des religions, où les étrangers sont considérés comme des sous-hommes....liste non exhaustive. De plus si jamais ils arrivent , ils doivent aller se les geler des heures à Bobigny p.ex. pour obtenir le fameux césame que leur permettra de rester. Faut être complètement maso.


          • Deneb Deneb 3 septembre 2010 11:11

            Jertal : vous n’avez pas tort, mais tout ce ramdam n’est finalement pas très grave. Tant que ça en reste aux joutes verbales, dans lesquelles vous excellez, c’est juste du spectacle culturel. Si j’ai choisi de m’installer en France, c’est parce que dans ma Yougoslavie natale les entraves à la liberté d’expression m’incommodaient. Et j’apprécie toujours cette liberté, génératrice d’idées qui font justement la grandeur de ce pays qui m’a adopté. Et quand les noms d’oiseux jaillissent, soyons généreux, considérons que c’est de la poésie populaire. Et puis les insultes en disent long surtout sur l’insulteur, ne l’oublions pas. Il faut reprimer les actes, les paroles sont là pour qu’elles s’envolent.


          • Catherine Segurane Catherine Segurane 3 septembre 2010 11:18

            Jertal Boridge, tu parles pour moi, je n’ai rien à ajouter, si ce n’est qu’on ne me fera pas verser une larme sur le sort de ces Algériens.

            Leur pays reçoit une rente pétrolière énorme, il a tout ce qu’il faut pour prendre en charge tous les siens, y compris les plus faibles.

            Après, si ces donneurs de leçons ne savent pas partager entre eux, qu’y pouvons-nous, nous les Français ?


          • Deneb Deneb 3 septembre 2010 11:58

            Shaytan : je vous conseille vivement de voir l’excellent film français « Welcome » avec Vincent Lindon absolument remarquable. Un regard pas très politiquement correct sur ce problème vous éclaira peut-être justement sur leurs motivations. J’ai moi-même pu goûter de ce pain-là il y a 35 ans, pas en bateau, mais en autostop. Je me permets de penser que ce ne soit pas parmi les nouveaux arrivants clandestins que se trouvent les pires extrémistes, mais plutôt parmi ceux qui étaient nés en France ou qui y sont depuis longtemps. Aussi que les imams qui prêchent la haine, ce n’est pas en bateau qu’ils arrivent, mais en avion, avec les papiers en règle.


          • Deneb Deneb 3 septembre 2010 12:33

            Bugadièra. « Nous les Français ! » Je vois que vous puisez votre inspiration dans l’Histoire, la science des vainqueurs. De cette Histoire vous tirez votre glorieuse identité. Je vous souhaite beaucoup de plaisir à jouir de votre fierté. Pour ma part, je me sentirais un peu à l’étroit dans cet écrin. « Nous les Humains », c’est peut-être moins spéctaculaire, mais à mon sens bien plus confortable. Et irréfutable (pour le moment) par la Science.


          • Deneb Deneb 3 septembre 2010 13:48

            C’est pour faire bander les eunuques.


          • Massaliote 3 septembre 2010 14:03

            Deneb , si la Yougoslavie était un « conglomérat » la France, n’en déplaise à Besson et à ses complices apatrides, est une Nation avec une histoire riche et glorieuse et une identité. Il est absolument NORMAL que les Français disent NOUS. NOUS n’avons pas à nous plier devant le diktat du NWO. smiley


          • Deneb Deneb 3 septembre 2010 14:21

            C’est clair, je viens de la Sauvagie, je ne peux pas comprendre ...


          • Traroth Traroth 3 septembre 2010 14:46

            Les pays africains, pillés par toutes les puissances mondiales, ne sont pas des endroits où « coulent le lait et le miel », loin s’en faut !


          • Massaliote 3 septembre 2010 13:48

            C’est vrai, je vois des clandestins arriver dans des administrations pour déposer des dossiers en précisant : je suis sans papiers. De plus, admirons la façon dont l’auteur évite soigneusement d’écrire le mot FRANCE alors qu’il évoque le colonialisme et les harkis, comme si nous ne savions pas que « l’Europe » signifie chez nous. Si seulement on avait des dirigeants digne de ce nom ... je crois qu’on peut toujours rêver.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès