Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Impérialisme ou la main de l’étranger !

Impérialisme ou la main de l’étranger !

JPEG - 18.4 ko
Dessin de Ali Dilem dans Liberté

C'est bien connu, la vision et la compréhension des choses diffèrent de là où on se trouve. C'est ainsi pour la question de " l'impérialisme ". Qu'on soit citoyen d'un pays impérialiste ou qu'on soit citoyen d'un pays non-impérialiste, on n'est pas tout à fait d'accord sur l'interprétation des évènements qui mettent en jeu ces protagonistes.

 Prenons en guise d'exemple la France et l'Algérie, exemple qu'on pourra généraliser aisément.
 En Algérie - pays non-impérialiste donc - s'est installé depuis l'indépendance - et même bien avant - la suspicion quant à cette question. En gros : tu n'es pas avec nous, donc tu es à la solde de l'étranger. C'est comme ça que naquit le mythe du hizb franca dit " parti de France " et ensuite la main de l'étranger. Accusation en péché mortel pour un concitoyen patriote qui aime son pays. 
 Louisa Hanoune, secrétaire générale du PT (parti des travailleurs) ne va pas par quatre chemins. L'intervention des occidentaux en Afghanistan, en Irak, puis en Libye et dernièrement au Mali est l'agression impérialiste de pays qui n'ont qu'une seule chose en tête : la violation de la souveraineté nationale. " Tous les maux du monde viennent de impérialisme ! " clamait-elle à un journaliste de DzairTV il ya quelques semaines elle la leader de la défense des ouvriers algériens. A la réunion du bureau politique de son parti lors de l'intervention militaire des forces françaises au Mali l'an dernier, elle faisait part de son inquiétude en dénonçant " un complot qui vise à provoquer l'implosion des pays dans la région, en première ligne l'Algérie. " Plus récemment, dans cette même émission, elle mettait en garde contre la manipulation ou la récupération par des intérêts extérieurs ou des ONG de mouvements intérieurs du pays comme le mouvement Barakat. La suspicion en général ne se fait pas par demi-mesure.

 Alors, de France, les choses sont bien plus simples et nettement plus claires. Le mouvement Barakat est un mouvement démocratique qui s'inscrit contre le 4e mandat d'un président-candidat malade qui prône le changement pour l'avènement d'une démocratie et d'une 2e République. Et l'intervention militaire au Mali qui finalement a dû se faire avait pour but la résolution 2085 du 20 décembre 2012 pour « reconstituer la capacité des forces armées maliennes » qui permettrait aux autorités de reprendre le contrôle des zones du nord de son territoire, tout en préservant la population civile. Intervention largement soutenue par la classe politique française et l'opinion publique. Ce qui fut aussi le cas pour celle en Libye.

 Alors quid de la réalité de la géopolitique ? Est-elle seulement l'agression dominatrice des puissances impérialistes ? Ou seulement, pour les cas cités plus haut, des interventions de dernier recours pour le bien des populations qui demandent leur liberté ? La réponse comme souvent est dans l'entre-deux. La violation des souverainetés des peuples et des nations demeurent exceptionnelle et souvent explicable, et l'intérêt stratégique et géopolitique des pays puissants ou non une réalité qui compte.

I.H.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • jaja jaja 29 mars 2014 14:56

    Je suis tout à fait d’accord avec Louisa Hanoune pour dire que l’intervention des occidentaux en Afghanistan, en Irak, puis en Libye et dernièrement au Mali est « une agression impérialiste »... pour le Mali cette agression est soutenue dans notre pays, peu ou prou, par l’ensemble des partis politiques à l’exception du NPA, du POI et de Lutte ouvrière...

    Marine le Pen a déclaré :« l’intervention française au Mali décidée ce jour par le président de la République doit être soutenue dans la mesure où notre pays a été appelé à l’aide par le gouvernement légitime du Mali » Comme quoi l’impérialisme français sera bien défendu en « Françafrique » par cette fausse anti-système si jamais elle arrivait au pouvoir....

    Mélenchon, quant à lui, n’hésite pas à invoquer les « intérêts fondamentaux de la France », certes pour dire qu’ils ne sont pas en jeu au Mali et que donc il était « discutable » (sic) d’intervenir comme il a été procédé. » Bon encore un défenseur « des intérêts fondamentaux de la France » en Afrique. Position plus qu’ambigüe par rapport au « système » qui est en France, rappelons le ici, caractérisé comme étant un système impérialiste dirigé par l’oligarchie capitaliste française.

    Maintenant en ce qui concerne l’Algérie on se heurtera aux mêmes écueils rencontrés par toutes les révolutions arabes. Les Algériens n’ont pas oublié les années terribles qui se sont traduites par des massacres épouvantables dont ceux de la dictature militaire n’étaient pas les moindres. On comprend dans ces conditions pourquoi Bouteflika sera sans doute largement réélu dans la mesure où beaucoup pensent à ne surtout pas contrarier les militaires car si les gens bougent ils savent ce que sera la répression....

    Néanmoins si jamais il y a soulèvement contre le pouvoir nul doute que les impérialistes occidentaux, USA en tête, ne resteront pas les bras croisés et feront tout pour amener sur le devant de la scène leurs propres marionnettes comme ils l’ont fait en Égypte avec Sissi, le nouveau Mubarak, en libye, et comme ils tentent de le faire en Syrie par exemple...

    Ce n’est pas une politique nouvelle... Les USA avaient déja ramenés dans leurs valises kakis le gouvernement irakien traitre au grand complet (pour ne parler que des évènements récents)...

    Ce qui veut dire que tout soulèvement des peuples du Sud est soumis à cette contradiction... celle de voir l’impérialisme occidental exiger l’instauration de la démocratie du dollar et du pétrole. Et d’installer au sommet de l’État les hommes qui lui sont acquis.
    Ces derniers faisant tout pour s’imposer à la volonté d’émancipation des peuples soumis à leurs dictateurs depuis des décennies et qui n’en peuvent plus de subir manque de liberté, conjugué à une crise économique terrible due à la privatisation générale du Monde exigé par le FMI et l’OMC envers des pays déja étranglés par la dette illégitime...

    La vraie boussole de mon point de vue c’est de toujours soutenir les peuples en lutte. De ne pas faire l’impasse sur les menées impérialistes mais sans tomber dans le piège du complotisme qui ne fait que toujours condamner les révoltés ...et au final d’aider à leur écrasement par les dictatures...


    • OMAR 29 mars 2014 16:31

      Omar33

      Bonjour Idir :" Louisa Hanoune,................ L’intervention des occidentaux en Afghanistan, en Irak, puis en Libye et dernièrement au Mali est l’agression impérialiste de pays qui n’ont qu’une seule chose en tête : la violation de la souveraineté nationale. « ...

      Vous avez raison, l’Occident est intervenu dans ces pays pour construire des logements, des écoles, des hôpitaux, et des complexes sportifs, créer des emplis et et offrir le bonheur aux peuples de ces pays.
      http://www.voltairenet.org/article150968.html

      Et pour le mouvement »Barakat", cherchez qui le finance ou essayez seulement d’en faire partie :
      http://saidabiida.canalblog.com/archives/2014/03/23/29501227.html

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Idir Hamitouche


Voir ses articles







Palmarès